Mali : Barkhane a « neutralisé » une trentaine de jihadistes durant ses manoeuvres logistiques

Un retrait militaire est souvent une manoeuvre compliquée, qui demande une planification et une coordination des moyens aussi précise que possible. D’autant plus que, durant de telles opérations logistiques, une force peut être plus vulnérable qu’auparavant. « C’est un véritable défi sécuritaire », a récemment souligné le général Thierry Burkhard, le chef d’état-major des armées [CEMA], lors d’un entretien diffusé par France24. Et de rappeler que les « groupes armés terroristes sont encore présents ».

Évidemment, avec la perspective du départ de la force Barkhane, ceux-ci ont accentué leurs actions. C’est notamment le cas de la Province de l’État islamique au Sahel [ex-EIGS] qui, malgré les pertes qui lui ont été infligées au cours de ces derniers mois [avec plusieurs de ces hauts dirigeants éliminés], remonte en puissance dans la région dite des trois frontières ainsi que dans celle de Gao, en multipliant les attaques contre le Mouvement pour le salut de l’Azawad [MSA] et Groupe autodéfense touareg Imghad et alliés [GATIA], deux organisations signataires de l’accord de paix signé à Alger en 2015.

Aussi, dans cette situation, Barkhane enchaîne les opérations de sécurisation « pro-actives », alors que, désormais chaque semaine, des convois logistiques font la liaison entre ses bases avancées et la Plateforme opérationnelle désert [PfOD] de Gao.

Ainsi, le 24 mars, grâce à un drone Reaper, un groupe d’une quinzaine de combattants de l’État islamique a été mis hors de combat par une frappe aérienne, ce qui, a précisé l’État-major des armées [EMA] dans son dernier compte-rendu des opérations, a « contribué à la protection de l’emprise de Ménaka », vers laquelle les terroristes se dirigeaient.

Les jours suivants, Barkhane a dû livrer plusieurs combats. Le 26 mars, lors d’une « opération de sécurisation », le détachement franco-tchèque du groupement européen Takuba [TG2], appuyé par des hélicoptères Tigre, a repéré un groupe armé terroriste [GAT] dans la vallée d’Erenga, décrite par l’EMA comme étant un « sanctuaire jihadiste » au sud d’In Delimane, dans le Liptako malien.

Le compte-rendu de l’état-major ne s’attarde pas sur cette ation, si ce n’est que les militaires français et tchèques ont eu « plusieurs engagements successifs » avec les jihadistes. Ceux-ci se sont soldés par la « neutralisation » de « plusieurs » terroristes ainsi que par la saisie de quatre motos et de l’armement.

Cinq jours plus tard, toujours dans le même secteur, le détachement franco-tchèque aurait pu tomber dans une embuscade si un drone Reaper n’avait pas repéré le rassemblement d’une dizaine de terroristes de l’EI à quelques kilomètres de la position de la formation de Takuba. Une première frappe aérienne « a permis de neutraliser ce groupe ». Mais il en a fallu une seconde, effectuée par un Mirage 2000, pour mettre hors de combat « 4 autres terroristes en
embuscade à proximité du TG 2 ».

Entretemps, également engagé dans une opération de sécurisation dans les environs de la base avancée de Gossi, en appui des convois logistiques présents dans la zone, le sous-groupement commando de Barkhane a été « pris à partie par des éléments armés », qui ont été mis hors de combat. L’EMA n’a pas précisé à quelle formation ils appartenaient.

Par ailleurs, outre ces opérations de sécurisation, Barkhane continue également la traque des chefs jihadistes. Ainsi, le 28 mars, l’un d’eux, Boubacar Banon, affilié au Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans [GSIM ou JNIM, lié à al-Qaïda], a été « neutralisé » par une frappe réalisée par un drone Reaper alors qu’il circulait à moto, à 30 km au nord de Gossi. C’est un « nouveau succès tactique significatif pour la force Barkhane qui reste déterminée à poursuivre le combat contre les groupes armés terroristes, avec ses alliés sahéliens, européens et nord-américains », s’est félicité l’EMA.

Dans le même temps, les Forces armées maliennes [FAMa] et le groupe paramilitaire russe Wagner n’ont a priori pas fait de détail dans le village de Moura, situé dans la région de Mopti [centre du Mali]. Le 2 avril, l’état-major malien a affirmé que plus de 200 jihadistes, membres du GSIM, avaient été tués lors d’une opération qui aura duré plus d’une semaine.

Seulement, des exactions contre la la population civile auraient été commises. La Mission des Nations unies au Mali [MINUSMA] a d’ailleurs fait part de ses préoccupations au sujet d’allégations de violences survenues contre les civils ». Et d’assurer qu’elle est « en concertation avec les autorités maliennes pour [en] établir les faits et les circonstances ».

Ce 4 avril, le ministère français des Affaires étrangères s’est dit « préoccupé par les informations faisant état d’exactions massives dans le village de Moura par des éléments des forces armées maliennes accompagnées de mercenaires russes du groupe Wagner, et qui auraient causé la mort de centaines de civils ».

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

49 contributions

    • VinceToto dit :

      Vos sources pires que douteuses citent un rapport Amnesty International inexistant(pour le moment) et/ou des témoins(pas sur place) très douteux. Vous devriez travailler comme journaliste à RFI ou à Le Monde.

    • fabrice dit :

      Moura, un village peul…
      https://www.franceinter.fr/monde/les-peuls-des-eleveurs-nomades-pris-au-piege-du-djihad
      Le Mali c’est comme la France, les Islamistes ne sont pas forcément les gens d’origine bretonnes ou corses mais appartiennent surtout à une ethnie identifiable et au Mali ce ne sont pas les Dogons et les Bambaras mais l’ethnie qui les a historiquement persécuté, chassé, vendu en esclavage et islamisé de force….
      Comme chez nous, comme chez les Peuls ça fonctionne en clans familiaux qui bénéficie des trafics, disons qu’il est possible que le GVT malien en a eu marre de la politique de « vivre ensemble avec les Djihadistes, les terroristes et les criminels » prônée par les autorités françaises…Tu fais la guerre ou tu ne fais pas la guerre, ils semblent avoir décidé de faire la guerre. On verra si ça marche ou pas.

      • miaou dit :

        Il y a un mot pour désigner cette destruction méthodique d’un peuple ou d’une ethnie. Le mot c’est génocide.

        • fabrice dit :

          Non, vous confondez tout.
          Lorsque les Britanniques ont conquis l’Inde la tradition locale voulait que les veuves soient obligés d’être brûlés vives avec le corps de leur mari.
          Napier, le gouverneur britannique, a interdit cette pratique. Les bonnes âmes anglaises ont protesté disant qu’il fallait respecter la culture locale et une délégation indienne est allé le voir pour dire que les Anglais devaient respecter leurs coutumes.
          Napier leur a dit « votre coutume est de forcer les veuves à se tuer, notre coutume est de juger et de tuer ceux qui tuent des innocents, vous respectez vos coutumes, nous respectons les nôtres ».
          A la suite de ça et après quelques procès cette tradition a disparu de l’Inde et personne ne la regrette.
          Nous n’avons aucune raison d’avoir un quelconque respect pour des gens dont c’est la coutume traditionnelle de piller, de violer et de voler les agriculteurs pacifiques d’autres ethnies en colorant celà de soi disants valeurs islamiques de Djihad. Ce sont des criminels qu’il faut traiter comme tels et les forcer à changer leurs coutumes maléfiques et mortifères. D’ici quelques années, leurs descendants nous remercieront.
          Il ne s’agit pas de « génocide culturelle » mais de changements culturels éliminant des coutumes barbares et cruels. Personne ne regrette les coutumes de cannibalisme des indiens Caraïbes ou les sacrifices humains des Aztéques ou des Carthaginois ou même les « jeux » du cirque romains ou encore la pratique d’enfermer et de déformer les pieds des Chinoises dans des petits souliers…
          Pour les coutumes bénéfiques, il faut bien sur les conserver ou même s’en emparer et les coutumes étranges mais bénignes et non nuisibles, les chérir car la différence nous enrichit.

          • miaou dit :

            Le changement vient des gens eux même sans besoin de les tuer. Le peuples finissent alors par changer de nom. Inutile de tenter de massacrer les gens pour les faire changer.

      • Dolgan dit :

        Vous ne parlez pas de guerre mais de génocide…

  1. vrai_chasseur dit :

    Bref, Barkhane ça déménage.

    • Lure dit :

      J’ai ris, merci !

    • Félix GARCIA dit :

      Et « tant mieux », car il semblerait que l’Afrique continuera pour longtemps d’être l’un des principaux « théâtres d’opérations » des armées françaises.

      • Paul Bismuth dit :

        @ Félix Garcia
        C’est tant mieux, il faut se cantonner à ce pourquoi les armées françaises sont faites.

        Après 40 jours de combat, les forces Russes viennent de perdre en Ukraine la totalité du parc de MBT/EPC Français en Leclerc et du parc Britannique en Challenger 2 (415 chars) et aussi plus que la totalité des tubes d’artillerie française (126 pertes).

        • Félix GARCIA dit :

          @Paul Bismuth
          Heureusement qu’on est pas décidés à envahir nos voisins !
          🙂

          Les russes auraient peut-être fait mieux « à domicile » … mais c’est pas dit qu’ils invitent les ukrainiens pour le « match retour » …

          • Paul Bismuth dit :

            @ Félix Garcia
            L’ambition de la plupart se résume à faire le plus d’OPEX possibles, pas à garder la ligne bleue des Vosges.
            Encore moins à réoccuper la Ruhr.

  2. farragut dit :

    Je constate que les « tags » de Apple que l’on peut placer sur les motos chinoises avant l’achat permettent désormais à Barkhane de repérer plus facilement les déplacements des jihadistes avec un simple iPhone ! 😉
    Du coup, la constellation Starlink présente une utilité pour la couverture en continu de la BSS, pas seulement pour les transactions financières à haute vitesse des usagers de l’évasion fiscale ou du financement du terrorisme !
    C’est cela que l’on appelle une technologie « duale » !

    https://www.motorbiscuit.com/apple-airtag-gps-tracker-car/
    https://www.amazon.com/Apple-MX532AM-A-AirTag/dp/B0933BVK6T
    https://www.quechoisir.org/actualite-blanchiment-de-capitaux-et-financement-du-terrorisme-bnp-paribas-a-nouveau-epingle-n43844/
    https://www.cairn.info/revue-defense-nationale-2018-8-page-38.htm

    • farragut dit :

      Précision: à consulter aussi à propos
      1) des AirTags:
      https://www.macrumors.com/2021/12/21/car-owner-airtag-thieves/
      https://www.macrumors.com/guide/airtags/
      2) des satellites de Starlink :
      https://exopolitics.org/tag/starlink/
      Extrait (« suggestion » de techno de communication quantique par une « source E.T. »):
      « While many fear that Musk’s Starlink is going to create a 5G system that will beam harmful frequencies (60 and 95GHz) to stifle and control humanity globally, the Nordic is suggesting that the real goal is to develop a quantum communications system that would not be EMF-based. »

    • Guibson dit :

      Heeeeuuu avec tout mon respect, quel est le rapport entre les « AirTag » d’Apple et Starlink ??? Car les premiers sont visibles et localisables par d’autres mais pas uniquement d’autres iPhones, (Android s’y met) point besoin d’autre choses dès l’instant ou les devices sont connectés. Et pour une précision au cm près, il faut au moins un iPhone 12 avec la puce qui va bien. Donc, AMHA, ce type de tracker n’a aucun intérêt en matière militaire sur le terrain. En matière de renseignement en milieu urbain, là c’est autre chose, mais encore faut-il pourvoir installer la balise discrètement, sur une moto… Bennnnnn… (suis motard)… D’autant plus q’un « AirTag » Apple installé près de moi sera signalé par mon iPhone comme en train de m’espionner… J’dis ça j’dis rien.

      • dakia dit :

        AMHA:
        1- Lors des controles de routines dans les villages suspects ou sur des motos en circulations de suspect, ces air tags peuvent bien etre dissimulé pendant que leurs proprio sont divertis lors de fouilles ou d’interrogatoires.
        2- l’interet majeur serait de pouvoir déceller une constellation suspecte de motos reunis dans une position dans un rayon approximatif de 100 metres, surtout prés d’une installation sensible (camp militaire, etc..)

        • Dacia dit :

          @dakia
          Les airtags sont des gadgets pour le grand public, les services professionnels disposent de matériels bien plus perfectionnés

      • farragut dit :

        @Guibson
        Si vous avez lu « La Puce et les Géants » (Eric Laurent, 1983), vous devez savoir qu’aucune puce conçue aux USA ne sort dans le commerce sans avoir été « revue et corrigée » par la NSA. Celle-ci peut donc installer tout à loisir les fonctions cachées qui vont bien pour neutraliser toutes les alarmes « civiles » que le fabricant pourraient avoir prévues.
        https://www.amazon.fr/Puce-g%C3%A9ants-r%C3%A9volution-informatique-renseignement/dp/2213012628
        Pour ce qui concerne la relation entre AirTag et Starlink, je suppose (à confirmer) que les iPhone utilisent un réseau 4G ou + qui peut être relayé par des satellites défilant en orbite basse, hors Bluetooth.
        Sans être parano, confier ses communications à une société US tombe sous le coup de la loi US (extraterritoriale) CALEA (avant même le PATRIOT Act) qui permet à toutes les agences en 3 lettres d’intercepter vos échanges sans même vous en avertir, ainsi que votre position. Même la NSA conseille de ne pas mettre en marche la fonction de géolocalisation, c’est dire ! 😉

  3. Laurent dit :

    Des exactions contre les civils … Sérieusement, les Maliens s’attendaient à quoi en faisant venir les Russes ? La Tchétchénie, la Syrie, … ne leur ont pas déjà donné un aperçu ?

    • Pravda dit :

      Vous exagérez, tout le monde sait que les exactions reprochées aux russes, en Syrie, en Tchétchénie, au Mali, en RCA … sont des montages dûs aux ukrainiens.

    • Du maroni dit :

      Ils ont gobé la propagande sur internet orchestré par l’IRA de Leningrad

  4. Jason Bourne dit :

    Je ne comprends pas cet acharnement des djihadistes à vouloir gêner la retraite de Barkhane et Takuba. Ils savent très bien que le vautour Reaper surveille les convois logistiques tout le long du trajet. Bref, le temps joué en leur faveur, avec un minimum de bon sens, serait de laisser tranquille Barkhabe et de regrouper leurs forces et leurs hommes pour la grande offensive sur Bamako. Car ils savent qu’ils vont perdre de « valeureux » guerriers inutilement… À moins que chaque groupe djihadistes veulent obtenir un succès à tout prix contre nos hommes histoire de décrocher un leadership vis à vis des autres groupes :  » C’est nous qui avons tué le plus de français et qui les avons chassé ! « . Du moins pour leur propagande interne.

    • Carin dit :

      @jason Bourne
      Ces petits groupes n’agissent pas sur ordre…
      Dans les hautes sphères nuisibles, ils ne savent même pas où sont ces groupes, et vous avez raison pour ce qui est de tenter d’accrocher du français, leurs apporterait une certaine notoriété et donc du pouvoir sur certains autres groupes…
      Et comme ils ne brillent pas d’une franche intelligence, ils sont persuadés que Dieu va leur donner la victoire… l’histoire du secrétariat céleste tenu par les milis français… ça les dépassent!
      Tout comme le fait que les FAMA et nos amis russes rayent de la carte 200 habitants d’un village, et déclarent tranquilles que c’étaient des nuisibles, sans que personne au Mali ne bronche… me dépasse!

      • alors dit :

        Ces 200 tués ne sont ni des habitants ni des terroristes, mais juste un chiffre sur un communiqué qui vaut ce qu’il vaut, c’est à dire l’expression d’un sentiment de réussite et de puissance de l’armée malienne (donc de facto des putschistes, si populaire qu’ils refusent des élections… qui logiquement seraient gagnées d’avance)

      • Jason Bourne dit :

        @Carin
        Effectivement, j’avais oublié que ces groupes sont relativement autonome et qu’il n’ont pas de QG pour coordonner les actions et les attaques. Les groupes au minimum structuré cherchent justement à se renforcer et à recruter lorsqu’ils auront un boulevard suite au départ de Barkhane et Takuba .
        « Tout comme le fait que les FAMA et nos amis russes rayent de la carte 200 habitants d’un village, et déclarent tranquilles que c’étaient des nuisibles, sans que personne au Mali ne bronche… me dépasse!  »
        Justement, les autorités de Bamako ne pourront pas multiplier ce type de bavure à répétition car même si les maliens de Bamako tolèrent ce genre de bavure ou  » ce dégat collaterale » , ce sera uniquement si cela est commis par les FAMA , bref par d’autres malien ! En effet, jamais ils n’accepteront que des soldats blancs (occidentaux ou russes , peu importe) massacreront en toute impunité d »autres africains gratuitement, dans leur pays comme à l’époque de la colonisation . L’orgueil africain ne le supporterai pas !

      • Abel dit :

        @carin
        « Tout comme le fait que les FAMA et nos amis russes rayent de la carte 200 habitants d’un village, et déclarent tranquilles que c’étaient des nuisibles, sans que personne au Mali ne bronche… me dépasse! »

        Tu compare a la frape de bounti?

    • souricière dit :

      En gros, les groupes terroristes attendent qu’on parte.
      Par contre comme vous le dîtes, il y a en interne une guéguerre du « mérite ». Pour être un grand chef de guerre dans ces groupes terroristes, il faut se distinguer par des faits d’armes. Donc la tentation pour de petits chefs de se faire valoir contre des forces occidentales avant qu’elles ne partent, est grande.
      Donc on fait du bilan, mais sur des groupes sans importances qui ne sont pas les gros groupes terroristes à venir qui attendent eux de se refaire une santé, de se trouver des armes, des financements et ou des « vieux » chefs permettent un ralliement plus large.
      De toute façon en ce moment on a presque tous nos moyens qui sont concentrés à sécuriser le désengagement, donc ce n’est pas surprenant.
      C’est quand même une logique stupide pour une vision à long terme de ces terroristes, car concrètement ça ne changera rien.

      • Momo dit :

        La vision des egorgeurs islamiste en BSS est à quelques semaines, ou mois pour ceux qui se cachent le plus.
        Au bout du compte ils y passent tous 🙂 Leur dieu les punis d’être aussi méchants 😉

        Enfin tant qu’on y était, maintenant c’est la population qui va y passer plus que jamais…
        Goita est-il un virus eradicateur de maliens pire que le covid? Il est en passe de le prouver

  5. Kamelot dit :

    Les maliens (civils) et les djihadistes vont faire la différence entre l’Armée Francaise et le groupe Wagner…
    Mais prudence pendant le « déménagement » de mauvaises rencontres sont toujours possibles

  6. Wagner va devoir plier bagage , il n’y a plus personne derrière eux.
    L’armée de leur pays , ainsi que leurs pays meme , est en train de disparaitre.

  7. Jermei III dit :

    Je ne comprends pas tout les aspects militaires et comment se passe une guerre contre des terroristes mais apparemment cela fait boumm.
    Des Gardes frontières Algériens ( 3 mort ) ont ete attaqués ma question est celle ci .
    Sur les coup de butoir de l’armée française les terroristes ne sont il pas en train de fuir vers la frontière Algérienne ? est ce que cette armée a vraiment les moyens de combattre ces terroristes qui font énormément de dégâts aux sein des forces Algérienne.
    En un mot est ce que l’armée Algérienne n’est pas un tigre de papier ?
    Cordialement.

    • Pascal (l'autre) dit :

      « est ce que cette armée a vraiment les moyens de combattre ces terroristes qui font énormément de dégâts aux sein des forces Algérienne.’ C’est une question où êtes vous en train d’insinuer que l’armée française laisse les terroristes attaquer (selon vos dires) les forces algériennes?
      « En un mot est ce que l’armée Algérienne n’est pas un tigre de papier ? » Pour moi non mais quel est le…………………………..rapport?

    • fabrice dit :

      C’est à dire que vue la taille de la région et sa faible population (0,3 habitants au km2 contre 110 en France) le contrôle du terrain doit être minimal faute de moyens…

    • Carin dit :

      @jermeii III
      L’Algérie a toujours été une base de replis pour les nuisibles…
      C’est en Algérie que le reste de leurs troupes se sont enfuient à travers les iffoghas lors de Serval.
      L’Algérie n’est pas complice de ces malades, mais elle maîtrise très mal ses frontières, et pour cause, elles donnent toutes sur un désert sans fin ou les milis et gardes frontières ne peuvent rester indéfiniment.
      Et puis il y a la « concorde » ….

    • alors dit :

      Les terroristes fuient vers le Mali car bientôt ils y seront tranquilles!

    • Jason Bourne dit :

      Ne vous en faites pas pour l’armée algérienne, c’est la seule institution qui fonctionne à peu près correctement et qui est chouchouté dans ce pays. Sans compter, que c’est la seule vraie armée dans la région avec le MAroc et le Tchad. Avec ses 11 milliards de $ de budgets annuels depuis 20 ans , ils ont pu bien s’équiper. Seulement l’armée algérienne est dirigé par des généraux et différents clans dont certains ont noué des accords ou ont instrumentalisé certains groupes djihadistes afin qu’ils restent éloigné de l’Algérie. Mais avec cette attaque, il semble que des groupes djihadistes veulent rompre cet « accord ».

    • Mohamed BOUDIAF dit :

      « En un mot est ce que l’armée Algérienne n’est pas un tigre de papier ? »

      L’armée algérienne n’est pas un tigre de papier mais un chaton de papier

  8. dakia dit :

    Y a pas le choix pour l’armée malienne, y a pas de guerre propre malheureusement il y aura des dégats collatéraux et des morts innoncents. C’est le prix de la « liberté ».

  9. lym dit :

    Ce qui interroge, c’est que si la moindre malheureuse perte collatérale civile retombait très fort sur l’armée française, ici l’unité de compte semble être devenue la centaine avec la légendaire délicatesse russe… Et rien!

    Intérêt sélectif à téléguider les maliens, peut-être?

    Les ici-trolleurs habituels sont aussi bien absents: Le fondement un peu trop douloureux du passage des bras musclés qui s’en sont servi de marionnettes pour pouvoir encore s’exprimer, peut-être?

  10. Dominick dit :

    Mais que fait Wagner. 🙂 J’espère que nos forces auront l’ordre d’en aligner quelque uns (voire la totalité) vu qu’ils ne sont pas aux ordres de Moscou! Allez le CEMA un peu d’audace! 🙂

  11. Clavier dit :

    On préfère parler des populations d’Ukraine tuées par les troupes russes .
    Les populations maliennes éliminées sous couvert de combats contre le terrorisme n’intéressent plus personne en France hormis les habitués de ce blog….

    • albatros dit :

      C’est aux populations civiles à se révolter contre leur Gouvernement corrompu.
      mais il est plus aisé et commode de continuer à cracher sur les vilains français colonisateurs de l’uranium et du Franc CFA (qui au passage est plutôt un Euro CFA depuis 2002, cela date de plus de 20 ans…).

    • Momo dit :

      Ne confondez pas l’excès enthousiasme de jeunes représentatifs d’une culture un peu débridée, mais néanmoins riche, très riche, avec les génocides racistes et nazis, voir de droite, que les males d’une certaine race que je ne citerai pas par pudeur pratiquent tous les jours. Et en plus en mangeant des sandwichs jambon.
      Cela n’a absolument rien à voir, rien.
      La preuve c’est que les medias mainstream n’en parlent jamais, c’est donc la vérité -_-

  12. Manu dit :

    Takuba et Barkhane ne sont pas des échecs, je ne dirais pas qu’il s’agit d’une pitoyable défaite qui va être suivie d’une retraite humiliante…
    Non! Je dirais que cela n’a pas marché.
    https://www.lemonde.fr/idees/article/2022/02/16/les-revers-de-la-france-au-sahel-ont-mis-en-evidence-son-impuissance-en-afrique_6113844_3232.html