Les normes « inadaptées à la spécificité militaire » coûtent cher à l’armée de Terre

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

53 contributions

  1. Dupont avec un t dit :

    Par ex les boussoles, les Goniomètre de Pointage ou les montres avec tubes Tritium :
    La plupart des montres utilisant du tritium contiennent une activité maximale de 25 millicuries de cet élément d’où l’affichage « T25 » parfois visible sur ces montres. (Des montres à 100 millicuries existent également, affichant un « T100 », idem pour les boussoles).
    Cette activité convertie en bequerels nous donne une activité de 925000000 Bq (1 Ci = 37000000000 Bq).
    Le tritium est un radioélément dont la demi-vie est de 12.5 années, et qui se désintègre en émettant des rayonnement beta dont l’énergie moyenne et de 5.7keV. A ce niveau d’énergie aucun risque d’exposition externe, car les rayons beta ne traversent pas grand chose.

    • Dupond avec un d dit :

      Les vieux réveils Jaz ou les anciennes montres Radiomir de Panerai sont beaucoup plus émettrices

      • Daniel BESSON dit :

        Cit :[ Les vieux réveils Jaz ou les anciennes montres Radiomir de Panerai sont beaucoup plus émettrices ]

        Heureusement que vous n;êtes pas amateur comme Mézigue de verreries «  » Belle Epoque  » ou  » Art-Deco  » en Ouraline ou au Thorium .
        Introuvables en France mais vous pouvez les importer sans problèmes , même par avion …;0)
        J’y sert le dessert lors des fêtes ! dans du verre de Bohême à 20% .
        Les amateurs d’Absinthe adorent ces  » collectors  » , surtout avec des  » garçonnes  » comme décoration ! ;0)

    • Pour Info dit :

      Effectivement les bêtas ne traversent pas grand chose (sic).
      Mais le problème avec le tritium c’est qu’il se balade, c’est d’ailleurs pour ça qu’il y en a dans les caisses alors qu’à la base il était sur le fusil.

      • aoups dit :

        une source « scellée ne pose pas de risque direct, mais l’accessoire Famas; c’est un problème sanitaire avec toute cette matière qui s’est baladée dans les armureries… polluant celles-ci à très haut niveau… des mesures passées ont fait hurler les détecteurs… le risque c’est l’ingestion.
        Pour revenir au sujet de l’article, on ne doute pas qu’il y ai des « freins » à l’activité militaire, on se poserai tout de même la question en cas d’accident si toutes dérogations étaient raisonnables.
        Pour les PMR il y a des dérogations, faut il que les armées soient « agiles  » comme le privé pour obtenir les dérogations qui sont possibles.

      • Prof de physique dit :

        Le soucis n’est pas en cas d’irradiation externe. Effectivement les rayonnements bêta (des électrons dans ce cas) ont du mal à traverser les vêtements. Le soucis est en cas de contamination interne. Là, justement puisque l’on est sûr que le rayonnement bêta sera arrêté, on est sûr de fait qu’il léguera toute son énergie à l’organisme. sa demi vie, 12,32 ans, est de l’ordre de grandeur de la vie humaine en comparaison par exemple de celle de l’Uranium. Si tu tritium, chimiquement de l’hydrogène, est incorporé dans des molécules présentent dans l’organisme, la majorité des désintégrations auront lieu durant la vie de cet organisme.
        Il convient donc d’éviter cette incorporation.
        Maintenant, je ne connais pas assez le problème concret de ces râteliers et ma formation en radio-activité date du temps du président Mitterand.
        Cependant, je soupçonne que les stoker dans un local interdit au public (fort Serré de rivière ? Casemate Maginot ? ) pendant 5 ou 6 demi-vies devrait limiter le problème puisqu’ils sont peu contaminés à priori. Il est rare que des humains lèchent des râteliers famas. Il faut juste éviter que l’on grille des saucisses dessus.

  2. Frede6 dit :

    Il ne tient qu’aux députés de mieux faire leur travail et d’évaluer a priori les conséquences de leurs décisions

    • FredericA dit :

      @Frede6 : Bin… C’est exactement ce qu’ils sont en train de faire non ? Lu dans l’article : « Au 1er septembre 2021, nous apprend l’avis budgétaire que vient de rendre la députée Sereine Mauborgne au sujet des crédits de l’armée de Terre, 80 mesures de simplification ont été proposées »
      .
      Sinon, cela me paraît un peu facile d’incriminer les seuls députés. Les dispositions prises par des politiques ont été acceptés et mises en pratique par les militaires, et ce, durant des années. L’article montre bien que l’un et l’autre veulent maintenant corriger le tir.

      • Frede6 dit :

        Je vous trouve bien indulgent…

        Ca fait des dizaines d’années que l’ensemble des acteurs économiques et non économiques se plaignent de l’excès de normes et pourtant les députés continuent d’introduire allègrement de nouvelles dispositions au travers de lois mal ficelées ou en délegant à l’administration via les décrets d’application.

        Quant aux militaires ils sont a priori censés appliquer les lois et les réglementations afférentes… Après je vous l’accorde, avec un peu de panache un minarm ou general pourrait décider de ne pas appliquer les règles pour les handicapés ou coller ces autocollants idiots…je ne pense pas qu’il y aurait grand monde pour dresser une contravention 🙂

    • Felipe dit :

      ne tirons pas toujours sur les députés. le principe de précaution et la théorie du parapluie s’applique à tous les étages administratifs (on l’a vu avec le covid), y compris dans les armées. la prise de risque est admise en opération (pour combien de temps encore ? …) mais dans la vie de tous les jours,  » pas de couille, pas d’embrouille ». et ce sont les mêmes qui se plaindront des normes. et comme cela fait belle lurette que les politiques ne commandent plus l’administration en général (sauf les militaires : dans une livre sur le service public, le seul reproche qu’on faisait aux militaires en général , était qu’ils obéissaient …); conclusion : le métier de militaire s’est fonctionnarisé. merci qui ? un président de la république en 2008 avec les concept de Bdd et de GSBDD au nom d’une logique managériale. un autre en 2012 qui s’est empressé de continuer pour trouver du pognon jusqu’au drame du bataclan. Cela n’interdit pas aux milouf de se réveiller . on ne peut prétendre à la spécificité si on n’accepte le principe du danger et du risque

      • Frede6 dit :

        Vous avez raison ne tirons pas sur une députée fraîchement élue qui a exercée comme infirmière libérale. On ne peut pas la critiquer elle a reçu l’onction du suffrage universel. Par ailleurs on ne peut que saluer son engagement. Mais permettez moi d’avoir des doutes sur sa compétence dans le domaine considéré et sur sa capacité à appréhender le problème à la lumière de la naïveté de ses commentaires qui sont du niveau de ce qu’on peut entendre dans certains mess après 2 ou 3 bières.
        Bref ne tirons pas sur les députés, mais il faudrait qu’ils élèvent un peu le niveau s’ils veulent prétendre à solutionner les problèmes de ce pays. Personnellement, je reste dans la position confortable de commentateur car je m’estime incapable de faire la loi ou d’avoir le recul nécessaire pour en appréhender sa portée (peut être en dehors de domaines très précis). Certains devrait peut être aussi s’y résoudre au lieu d’enfoncer des portes ouvertes.

  3. Asvard dit :

    L’exemple des boussoles est particulièrement malvenu car quel est le nombre de boussoles jetées par les particulier vs les militaires.
    Si la boussole, considérée comme déchet dangereux, est jeté au tout venant par le particulier c’est peut être par méconnaissance du caractère dangereux sinon c’est comme les restes de peinture, piles, etc. –> déchèterie.
    On peut aussi autoriser les militaires à faire n’importe quoi de leurs déchets puisque les particuliers le font. Et comme les militaires le font pourquoi pas les industriels, y’a pas de raison.
    J’ai comme un doute sur les tubes fluorescents que l’armée doit changer/jeter régulièrement, personne ne se plaint que cela coute cher à jeter ? c’est un des déchets les plus cher en industrie, hormis les déchets radioactifs, ou alors il les mettent directement dans la poubelle des déchets ménagers ? En tonnage c’est un peu plus que des boussoles je pense.
    L’armée bénéficie de dérogations au droit commun, c’est justifié, mais faudrait peut être pas pousser mémé dans les orties non plus parce que la gestion des déchets n’est pas inadaptée à la spécification militaire en temps de paix (surtout que l’armée a des dérogations pour l’utilisation de produits interdits aux civils en raison d’atteintes à l’environnement et à la santé tels le cadmium, chrome VI, etc …)

  4. LE retraité dit :

    Vaste chantier, il faudra commencer par faire évoluer l’état d’esprit de certain qui n’ont de cesse de déployer une énergie considérable à trouver des prétextes pour ne pas faire, sous couvert de normes ou autres excuses … Autant dire mission impossible sauf a virer quelques irréductibles pour faire des exemples …

  5. Popeye73 dit :

    La bêtise humaine n’a pas de limite… surtout lorsqu’on dépense sans compter l’argent des contribuables.

  6. twouan dit :

    Et encore, il faudrait coller un autocollant bebe qui pleure sur tout les equipements interdits aux enfants de moins de 36 mois.

    A dire vrai, la norme souvent n est meme pas applicable au militaire des son domaine d application, c est un choix de l etat de l appliquer et sans derogation!

    En France, on surapplique sur tout. Si on se contentait d appliquer ce qui vient de l Europe sans en rajouter, on gagnerait en efficacite de facon importante.

    En prime, c est gratuit!

  7. Phil dit :

    A qui profite le crimes ? Voilà la question à se poser pour chaque cas nécessitant une dépense exorbitante ! Cherchez dans quel poche ça tombe et vous comprendrez que c’est parfois dans les poches de ceux qui imposent les normes.

    • Clovis dit :

      économie « soviétique néolibérale »… dépenses contraintes et inutiles auprès d’acteurs complices… la « digitalisation » actuelle est un exemple parfait : elle excède largement les besoins réels, et rigidifie et vulnérabilise les entreprises. Mais elle remplit les poches des grands groupes financiers qui possèdent les géants du numérique, et font du lobbying législatif et normatif en même temps. Pareil pour la transition énergétique.

    • Dupuis dit :

      Entièrement d’accord ; pourquoi faire simple quand on peut faire compliquer , tout le monde sait que des véhicule militaires sont étudiés pour se confondre dans leur environnement . Quand ils roulent sur la route en temps de paix je pense qu’il ne suffit que d’allumer les phares .
      Avec tous ces citadins euro-écolos bobos qui roulent en trottinettes et qui veulent imposer leur façon de voir le monde et créer des normes soit disant européennes imbéciles dans toutes les activités ; nous n’aurons bientôt plus le droit de manger ni du camembert ni de la charcuterie ; cinq fruits et légumes par jour et circulez y a rien à voir .

  8. Halte au déviationisme ! dit :

    Évidemment, il faut mettre les armes de guerre aux normes civiles.
    .
    Aux normes européennes, pour être vraiment sûr d’être bien conforme à tout.

    • Génération Z dit :

      C’est surtout pour les armes lourdes que ça va être difficile.
      Et donc cher.
      .
      On pourrait demander une dérogation à la grosse commission européenne.
      Mais là aussi, c’est cher.
      Et en plus il faut que le paiement soit invisible.

  9. Lagaffe dit :

    C’est une chance que le parcours du combattant soit exclu des obligations d’adaptations pour les personnes en fauteuil roulants.

    • Europhobe dit :

      @ Lagaffe
      Attendez, c’est en cours d’étude à l’UE.
      Tout pays qui se montrerait récalcitrant, au motif (inacceptable) que la loi du bon sens est supérieure à la loi européenne, sera poursuivi à la fois devant la CJUE et la CEDH.
      On dit que l’armée polonaise refusera. Pour l’armée française, on attend l’élection du prochain « chef des armées ».

    • Dupont avec un t dit :

      Ah certains CIRFA ( Centre de recrutement ERP) ont bien des rampes d’accès PMR !!!!

      • Dupont avec un C ! dit :

        Exemple inverse : les cercles-mess sont soumis aux règles des ERP (établissements recevant du public) seulement lorsqu’ils reçoivent des retraités ou des personnels qui ne sont pas en service.

    • Asvard dit :

      Lors de mes classes le parcours du combattant était interdit d’utilisation car « pas aux normes »

      • Paul Letissier dit :

        Il s’agissait probablement de normes de sécurité sur des obstacles mal construits ou mal entretenus et non pas des normes dont on parle aujourd’hui.

      • Dupont avec un t dit :

        Et oui Activités en hauteur ( sup à 2M ) ou en fosse avec nombreuses chute de plein pieds possible ….

    • Felipe dit :

      si nous croulons sous les normes, notamment en Europe, c’est simplement parce que, malgré l’existence des armées, l’idée même de faire la guerre est un impensé. de facto, on réfute toute exception et on considère qu’une militaire qui s’entraîne (c’est le minimum toléré) ne fera jamais la guerre, au moins en Europe. Il serait donc soumis au droit commun. D’où vient cette idée ?de cette partie de l’Europe qui refuse l’hypothèse s’agace des ambitions françaises, espère la mort de la dissuasion nucléaire pour faire rentrer le coq gaulois dans la basse cour (une digression : l’Allemagne et les pays du nord refusent de considérer le nucléaire civil comme une énergie « propre » en termes de CO2 mais veulent y faire entrer le gaz…)
      d’un autre côté, pour l’avoir vécu (des accès PMR dans une compagnie de combat d’infanterie au motif qu’une personne PMR pouvait demander à aller aux toilettes le jour des JPO..), cela nous coute « un pognon de dingue ». mais comme il ne sera pas dit que l’administration ne soit pas bon élève, et surtout que les armées ne soient pas « premier de classe »… il ne faut prêter le flanc à aucune instrumentalisation politicienne !!!
      en mode plus cynique : cela fait travailler le BTP… et l’aménagement du territoire

  10. HTTPS please dit :

    Bonjour,
    Je viens lire ce site et je m’aperçois qu’il est en HTTP au lieu de HTTPS.
    en 2021 c’est plutôt rare et dangereux.
    Pourquoi ne pas le sécuriser en le passant en HTTPS ?
    Ce serait une bonne idée….

  11. Dodo dit :

    Nostalgie de l’époque où l’on se débarrassait des munitions chimiques dans l’océan, un trou d’eau et une fausse?
    Comme souvent, les regrets arrivent quand on doit assumer les conséquences.
    Pourquoi payer la déchetterie pour jeter ses vieux pneus, il y a une forêt pas loin, faut pas s’emmerder avec des futilités et l’huile de vidange dans la rivière, c’est l’armée merde!

    • Mantore Gérard dit :

      Pas seulement l’armée : beaucoup d’entreprises en font autant pour réduire les frais généraux.

    • Felipe dit :

      hors sujet ! il ne s’agit pas de s’exonérer de tout mais d’identifier les normes et les règles qui ne remettent pas en question la vie quotidienne mais polluent la préparation opérationnelle des militaires et cela , dans la caserne même. il ne s’agit pas de jeter le pneu n’importe où mais de ne pas en rajouter au motif qu’on doit être parfait et plus que parfait. un autre exemple : si les systèmes de récupération des pétroles se justifient dans un atelier, cela ne doit pas impacter l’entraînement au ravitaillement en carburant par tous les temps et en tout lieu. pour éviter le risque d’une « marée noire de 100 l de GO » sur un espace isolé et loin de toute habitation, on en vient à identifier , baliser et étanchéifier des zones d’entraînement uniquement dans les camps et aux heures ouvrables, avec bacs de rétention, etc… que les camions citernes soient aussi sécurisés que les véhicules civils , oui évidemment mais y adjoindre des sticks indécollables, dont tout le monde se fout mais juste pour dire que la sécurité autour des PL est une avancée fantastique pour l’avenir de l’humanité en europe!!!

  12. Ah Ca ! Z arrive ! dit :

    Il faut aussi penser à dépolluer le Civil d’un grand nombre des Normes…
    Je ne dis pas de toutes les jeter à la poubelle, mais un grand nombre ont été inspirés par des CGTistes en quête d’en faire toujours un peu moins et couter un max au patron.

    Dans le civil les maisons mères demandent leurs applications au beau milieu de la brousse avec des broussards qui savent à peine faire leurs lacets…

    Faute de l’Europe certains diront, faux et archi-faux, allez faire un tour dans les usines des pays nordiques. Si les normes existent sur le papier elles ne sont pas suivies sur le terrain.
    La France est un pays qui marche sur sa tête, toujours plus pour en faire moins et couter un max à la boite !

    Il faut que cette mentalité d’emmerdeur s’arrête, la sécurité oui, mais pas quand ça coute un max et devient contre productif !
    En France on cherche à assister les employés au lieu de les responsabiliser… Risque ceci, risque cela ah non on ne peut pas travailler, il faut ceci puis cela et encore un bidule… Ce qui me sidère souvent, c’est quand ils exigent d’avoir des gants pour prendre un balai ou soulever un carton…

    Nous sommes devenus un pays de gamins et de gonzesses. Il faut arrêter le délire des normes de sécurité à outrance et responsabiliser les personnes. Fin à cet assistanat permanent pour tout et en tout temps, le délire a assez duré. Oui, dans cette connerie, nous sommes le leader mondial.

    • farragut dit :

      @Ah Ca ! Z arrive !
      « responsabiliser les personnes » n’a jamais empêché « d’oublier » des caisses de munitions à l’uranium appauvri dans un simple placard d’un bureau recevant des gens d’une entreprise privée qui venaient refaire leur badge d’accès. Les matériels contenant des matériaux radioactifs s’échangent parfois de la main à la main entre personnes « responsables » qui « oublient » la dangerosité des appareils manipulés.
      D’où l’intérêt des autocollants… pour les personnes qui savent lire, et donc pas des « aveugles » à la règlementation de sécurité.
      Par contre, je ne sais pas si des gants peuvent empêcher d’inhaler des poussières d’uranium appauvri, surtout dans un bureau qui reçoit du public.
      Maintenant, notre « Chef des Armées » a fait passer des Lois Travail et autres réductions des droits des CHSCT (en particulier leur dissolution dans un magma de CSE mélangeant sécurité du travail et avantages sociaux) avant de se faire élire Président par ses sponsors du MEDEF et de la Finance.
      Donc, j’approuve votre dernière affirmation qui est la bonne, mais seulement pour ce qui concerne les choix des dirigeants de nos Armées et de la France… 😉
      Pour ce qui est de « responsabiliser » les personnes, il y a donc du boulot auprès… des électeurs !
      Bonne chance, Jim ! ___________________________()

      • Géo dit :

        farragut nous rappelle utilement que certains n’ont pas encore compris que l’uranium appauvri ne présente aucun danger.
        Excepté bien sûr si on s’en fait tomber une barre sur le pied, car c’est plus lourd que le plomb.
        Et ça n’est pas plus radioactif que le plomb.

  13. Burryck dit :

    Je respectais plus le code du travail lorsque j’étais chef d’atelier que maintenant dans le privé !

  14. Clovis dit :

    ah ah ah… c’est « l’ère Brejnev » à la sauce occidentale… une bureaucratie idéologique digne des Shadoks ! … et des commissaires politiques très sourcilleux pour appliquer ces normes et cette pseudo-morale… et une clique d’affairistes corrompus qui s’enrichissent par-dessus.

  15. Stéphane Leroy dit :

    Un type à une idée …

    Aux USA, se monte une start-up autour de cette idée…

    En Chine, une copie de cette idée voit le jour…

    En France, on crée une NORME pour encadrer cette idée…

  16. Jm dit :

    L même système de Task Force de simplification a été mis en place dans l’AA il y a quelques années, il y a eu quelques suppressions d’absurdité, mais c’était surtout au niveau administratif.
    Au niveau technique, c’est plus délicat, car les normes sont mises en place pour que chacun à son étage se couvre.
    Dans l’AA, cela avait été annoncé avec trompettes et tambours, et au final, quand vous proposez une suppression d’une absurdité, c’est Kho Lanta !!!
    En fait, beaucoup de bruit pour peu d’effet, voire pas du tout, parce qu’entre temps, de nouvelles normes, directives ou autre, parfois encore plus stupide sont pondues chaque jour.
    Vous en voulez, une stupidité ; les armées sont les seuls à présenter des cartes de visites verticales, alors que tous les présentoirs de cartes de visites sont horizontaux.
    Et dans le contexte actuel, des grands chefs qui osent braver la norme, je n’en connais plus beaucoup.
    Ou alors ils ne sont pas chefs !!!!!!!!!!!!!

    • Marc dit :

      Ces absurdités existent aussi dans l’administration.
      Exemple: une commune de 130 habitants doit refaire son réseau incendie de deux ans d’ancienneté, parce que les pompiers ont changé leurs tuyaux (plus courts) => problèmes de voirie et de séparation des réseaux!

  17. Phil dit :

    Curieux, il n’y a pas de normes pour la connerie ! Cela dit ça ferait exploser les budgets.

  18. Sylvain dit :

    En meme temps, la mise en place d’un OG, avec 6 sous-commissions pour instruire les irritants par « môles »… Je ne suis pas certain que l’organisation retenue soit la plus à même de promouvoir la simplification… Si on veut vraiment simplifier (à l’armée comme ailleurs), il existe des clés, bien connues :
    – normes et réglements limités aux stricts cas essentiels
    – délégation des missions et des moyens au plus près du terrain
    – en corollaire, responsabilisation de chacun et sanction pour les malhonnêtes (ceux qui commettent des fautes, plutôt que ceux qui commettent des erreurs). Ce qui signifie également d’accepter de ne plus accuser le « système » et de régler chaque problème même mineur par une « circulaire », d’application générale, qui vient encore un peu plus pénaliser la latitude des unités et des personnels…
    Le fond du problème est cependant connu : on ne peut pas simplifier dans un pays (et des administrations) qui a érigé le principe de précaution en alpha et omega, et pour lequel chaque action est préalablement conçue avec tout un système de parapluies dont en entendra le bruit sec de l’ouverture au moindre souci. 95% des normes servent uniquement à pouvoir s’abriter derrière un papier en cas de problème.

  19. Raymond75 dit :

    Appliquer les normes sur les personnes à mobilité réduite est évidemment absurde dans un contexte militaire. Mais pour le reste, les militaires sont des citoyens comme les autres. Du temps, lointain, de mon service militaire, il n’y avait ni norme ni droit, seul l’arbitraire du petit chef comptait. Sauf pour l’usage des armes, il n’y avait pas de sécurité. Et l’armée étant plus structurée que le monde civil, elle doit en effet montrer l’exemple.

  20. Grosminet dit :

    Sans déconner….

    Une bonne valise diag pour désactiver le tachy,et on vire celui-ci comme un vulgaire autoradio…..

    5mn de « boulot »,qui peut être fait par l’atelier de la concession qui livre les engins à la défense…
    Accessoirement,les véhicules militaires étant dispensés de certaines règles du c.d.r (temps de conduite et repos,par exemple) ,les mouchards devraient être virés d’office (environ 650 balles le tachy NEUF,et « économie » du passage tous les 2 ans au centre de contrôle,environ 300€),c’est même prévu dans la règlementation Européenne:

    Suivant le règlement CE 561/2006 du 15 mars 2006
    Et l’article R3312-2 du code des transports créé par le décret 2016-1550
    qui abroge le décret 2008-418:

    Article 3
    Le présent règlement ne s’applique pas aux transports routiers effectués par des :
    c) véhicules appartenant aux services de l’armée, aux services de la protection civile, aux
    pompiers et aux forces responsables du maintien de l’ordre public, ou loués sans chauffeur par
    ceux-ci, lorsque le transport relève de la fonction propre confiée à ces services et s’effectue sous
    leur contrôle

    C’est ce qu’on fait sur les tracteurs routiers « déclassés » qui font juste le tour du parc (tracteur « de cour »)

    Quand à ces fameuses étiquettes que les automobilistes/motards/piétons et autres trotinettistes ne voient pas (c’est SYSTEMATIQUE comme réponse: « oh,ben j’avais pas vu ») qui NE SONT PAS fluorescentes,elles n’ont pas leur place sur des véhicules TACTIQUES (gain de 3€ sur UN porteur,et de 5 à 8€ sur UNE semi……multipliez par le nombre de PL dans nos forces,sans compter les économies faites quand il n’y a pas besoin de repeindre du fait de les avoir enlevées…..car c’est une belle merde à décoller,selon les fournisseurs!!!!Même avec le couple « décapeur thermique+acétone »)….
    Surtout quand on sait que tout le monde s’en contrefout de ce qui est dessus,un crétin restera un crétin,étiquette ou pas

    Il faudrait un avenant à cette norme,pour ceux-ci

    • Frede6 dit :

      Je crois que pour celle ci on peut la supprimer pour tous le monde car là on a atteint un summum dans la futilité

  21. Félix GARCIA dit :

    Jetson One – Official Launch
    https://www.youtube.com/watch?v=FzhREYOK0oo

    N’en veux n’en veux n’en veux !
    ^^

    Une utilité éventuelle d’un engin comme celui-ci pour l’armée de terre ? Ou la Marine ? Les commandos ? Les Paras ?

    • Grosminet dit :

      Carrément,le gain de temps de chez moi à ma base de départ,à travers champs (littéralement! )
      Bon,reste le problème des emplacements de parking,quand déjà ma frêle voiture est trop grosse

      Et si les pales étaient plus basses,je mettrais moins de 4h à tondre mon terrain (alors que j’ai pourtant une GROSSE autoportée!!!! )

      bave devant l’idée d’une telle bestiole à la vue de son terrain qu’il doit encore tondre

      • Félix GARCIA dit :

        Moi qui avait avant tout pensé à un souffleur de feuilles dans les allées et les cours, ou pour faire tomber toutes les feuilles d’un seul coup lors de l’automne/hiver …
        Bravo !
        😉

  22. Plusdepognon dit :

    Des milliards d’euros par an dépensés en pure perte entre copains/coquins, sous le vernis des (ir)responsabilités :
    https://www.nouvelobs.com/politique/20210627.OBS45815/des-milliards-depenses-pour-se-substituer-a-l-etat-enquete-sur-la-republique-des-consultants.html

  23. Jean Luc Damien dit :

    Chronotachygraphe? le chrono est là pour contrôler l’application de la réglementation sociale européenne !
    Il y a 12 intervenants ou la « réglementation sociale » ne s’applique pas (Sauf mes connaissance pas à jour) JORF n°0103 du 2 mai 2008 page 7324 texte n° 5 , Décret n° 2008-418 du 30 avril 2008 relatif à CERTAINES DISPOSITIONS DE LA LÉGISLATION SOCIALE DANS LE DOMAINE DES TRANSPORTS PAR ROUTE
    Il est dit : Par application de l’article 13.1 du règlement du 15 mars 2006 susvisé, les dispositions de ses articles 6, 7, 8 et 9 ne sont pas applicables aux transports effectués exclusivement sur le territoire national par les véhicules suivants :
    1. Véhicules appartenant à des pouvoirs publics ou loués sans conducteur par ceux-ci pour effectuer, dans le cadre de leur mission de service public, des transports par route qui ne concurrencent pas les entreprises de transport privées ;

    • Grosminet dit :

      Exactement!
      Et même par les textes contraignants de l’UE ainsi que le code des transports

      Alors POURQUOI ces camions sont livrés d’office avec un tachy à 650 balles,qui imposent un contrôle de celui-ci (300 balles à chaque fois) tous les 2 ans?
      Sachant qu’il faut 2mn pour les désactiver du faisceau CAN-bus avec une valise et 30 secondes pour les sortir de leur emplacement??????????