BAE Systems et Vertex Aerospace vont assurer le soutien des AV8B Harrier II des Marines jusqu’en 2029

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

44 contributions

  1. jean la gaillarde dit :

    Alors je ne suis pas un sniper du F35 sur ce forum, et je continue de penser que le F35 est un appareil de transition permettant d’apprendre et de sortir quelque chose de beaucoup mieux, plus tard, mais là, force est de constater qu’il y a un soucis. US Marines Corps préfère rétrofyter ses Harrier II, plutôt que de passer à du Full F35B !! C’est vraiment qu’ils n’ont pas confiance dans l’engin, il faut quand même reconnaître au moins cela.

    • ScopeWizard dit :

      Nouvel essai

      bla bla bla bla bla

    • John dit :

      La France n’a pas confiance en ses Rafale, elle modernise ses Mirage 2000 D! Ha non, en fait ça n’est pas forcément lié…
      Dans les appareils à atterrissage vertical, l’USMC a:
      – 81 F-35B (29 pour l’entraînement, le reste déployé au Japon ou sur divers « porte avion » de l’USMC
      – 102 Harrier
      La transition ne se fait pas en un éclair… N’est-il donc pas normal de conserver des exemplaires en attendant de recevoir 100% de la flotte de F-35 prévue?L’USMC attend au total 340 F-35B pour remplacer les F-18 et les Harrier. Ils en sont à 1/4 de livré…
      De plus, peut-on aussi se rappeler que le dernier AV-8B-Harrier II a été produit en 2003, et que les appareils qui seront conservé jusqu’en 2029 n’ont donc même pas 20 ans aujourd’hui et partiront en retraite avant leurs 30 ans?
      ..
      On peut critiquer les problèmes techniques et tout ce genre de chose. Mais tirer ce genre de conclusion sans chercher à voir quel est le contexte, c’est un peu particulier quand même.

    • ScopeWizard dit :

      @jean la gaillarde

      Je suppose que vous avez bien compris que ce petit commentaire ne vous était absolument pas destiné ; ni à vous ni à personne d’ autre , c’ était juste un « essai » par rapport à quelques difficultés éprouvées niveau informatique ……….

      Qu’ il n’ y ait pas de malentendu entre nous ; ce serait idiot . 🙂

  2. PK dit :

    « 871 défaillances logicielles et matérielles qui pourraient être dommageables à la disponibilité, aux missions ou à la maintenance » des F-35. Il y en avait 873 un an plus tôt. »

    C’est bien. Dans 436 ans, le F-35 sera opérationnel.

    Moi, à la place des Marines, j’irais chercher un avionneur pour remettre en route les Vought Corsair… Au cas où…

    • Plusdepognon dit :

      Sur 871 défaillances, 10 sont de nature a interrompre la mission… dont 7 seraient réglés selon Lockeed Martin :
      https://korii.slate.fr/et-caetera/aviation-f-35-lockheed-martin-souffre-871-defaillances-rapport-pentagone

      Et dire que « ça » détruit l’industrie aéronautique militaire européenne…

      • Patatra dit :

        Et dire que « ça » détruit l’industrie aéronautique militaire européenne…

        C »était dans le cahier des charges initial 🙁

      • Max dit :

        Le pouvoir diplomatique US et les petites noix européennes !

    • Palu dit :

      Ce volume de défaillances ne me choquent pas par rapport aux différentes nouveautés que propose la dinde, toujours plus de logiciels embarqués nous trouvons maintenant.
      Pour ce qui de l’enveloppe de vol, là ils ne pourront rien faire ….
      L’important sont les niveaux de défaillances et le plan d’actions mis en place pour les solder.

    • Prof de physique dit :

      Les experts auront certainement un meilleur avis.
      Il y a peu, par amusement, j’avais cherché la longueur de pont nécessaire pour le décollage d’avions de la seconde guerre mondiale dans le pacifique.
      Apparemment les 199 m de nos Mistral, Tonnerre, et Dixmude, sont théoriquement suffisants.
      Donc on peut supposer que faire décoller des Vought Corsair des porte helicopteur d’assaut des US Marines doit être théoriquement possible.
      Mais ceci reste un jeu de l’esprit.

      • EchoDelta dit :

        Je pense qu’il parlait quand même des Corsaires qui équipaient nos porte avion Foch et Clemenceau avent l’arrivé sur SEM et du Rafale.

        • EBM dit :

          @ Echo Delta les Foch et Clem ont toujours eu des avions à réaction. je pense que vous confondez Crusaders et Corsair II.

        • ScopeWizard dit :

          @Prof de physique @EchoDelta @EBM

          Alors , le F4U Corsair c’ est Vought une entreprise aéronautique fondée durant l’ année 1917 qui deviendra Chance Vought dès le début des années 1920 , le Corsair II c’ est Ling Temco Vought une société regroupant autour de Chance Vought diverses entreprises fondée après-guerre , trente ans plus tard .

          À ma connaissance , la France a utilisé le F4U Corsair qu’ elle a longtemps compté dans ses rangs , mais jamais le A-7 Corsair II sorte de dérivé spécialisé dans le bombardement du chasseur F-8 Crusader par contre quant à lui commandé et livré durant les années 1960 à 42 exemplaires afin d’ équiper notre Aéronautique Navale et renforcer ainsi la flotte des Etendard IV sur PA Foch et Clemenceau , Crusader dont le reliquat sera retiré du service en 1999 , le Rafale M au standard F1 étant là pour assurer l’ intérim en attendant les standards suivants .

    • Souvenirs d'Asie Centrale Soviétique dit :

      Avec un mec comme toi on perdrait vite une guerre donc PK !!!

    • lym dit :

      Je me suis fait la même réflexion et calcul!
      Mais l’avion est quand même censé être opérationnel malgré cela, avec des restrictions plus ou moins problématiques, alors pourquoi se presser?
      Le DOT&E devrait savoir ce qu’il lui reste à faire… même si ça risque d’être peu vendeur.

    • John dit :

      Il faut juste préciser que ce sont 3 appareils, et pas un seul.
      L’objectif d’avoir une base commune s’est révélé impossible. Et c’est pour moi le plus gros échec et le plus gros problème du projet. Ils se sont imposés des contraintes de forme et de dimensions qui au final n’ont pas lieu d’être. 25% des pièces sont communes aux 3 versions seulement au lieu de 70% prévus.
      Donc en plus de complexifier le processus de conception, cela a ajouté une masse de travail conséquente dans la conception.

  3. Fralipolipi dit :

    Ceci était tellement prévisible.
    D’une part, on voit un F35 qui n’en finit pas d’être en développement pour tenter de gommer ses centaines de problèmes techniques … et qui coûte une blinde en MCO.
    De l’autre, nous avons un US Marines Corp qui a déjà ressorti des vieux F18A de leurs cocons pour tenter de compenser la lenteur de la montée en puissance de son F35B.
    Et ce même USMC qui a opportunément racheté 72 Harrier au UK en 2011 … sans que ce soit pour les placer dans des musées.
    https://www.bbc.com/news/uk-15876745
    .
    Les Américains savent depuis le tout début que le F35 est une fumisterie d’un point de vue économique/budgétaire et donc opérationnel (c’est une conséquence quasi mécanique), … un programme just too big to fail …
    .
    Du coup, nous percevons là qu’ils avaient anticipé pas mal de choses.
    .
    Mais quid des pinpins européens qui vont se retrouver avec 75% de leur budget Armée de l’Air phagocyté par la dinde (jamais assez farcie) qui ne vole que de temps à autres pour se dégourdir les ailettes ?

    • John dit :

      La France n’a pas confiance en ses Rafale, elle modernise ses Mirage 2000 D! Ha non, en fait ça n’est pas forcément lié…
      Dans les appareils à atterrissage vertical, l’USMC a:
      – 81 F-35B (29 pour l’entraînement, le reste déployé au Japon ou sur divers « porte avion » de l’USMC
      – 102 Harrier
      La transition ne se fait pas en un éclair… N’est-il donc pas normal de conserver des exemplaires en attendant de recevoir 100% de la flotte de F-35 prévue?L’USMC attend au total 340 F-35B pour remplacer les F-18 et les Harrier. Ils en sont à 1/4 de livré…
      De plus, peut-on aussi se rappeler que le dernier AV-8B-Harrier II a été produit en 2003, et que les appareils qui seront conservé jusqu’en 2029 n’ont donc même pas 20 ans aujourd’hui et partiront en retraite avant leurs 30 ans?
      ..
      On peut critiquer les problèmes techniques et tout ce genre de chose. Mais tirer ce genre de conclusion sans chercher à voir quel est le contexte, c’est un peu particulier quand même.

  4. AV8B dit :

    Technologie britannique reprise et perfectionnée d’un concept français

    • GHOST dit :

      Ah! C´est quoi le nom de la machine de Dassault qui possede les capacités technologiques du Harrier ?

      • Alpha dit :

        @GHOST
        Dassault ? Pourquoi Dassault ?…
        @AV8B parle « d’un concept français », pas forcément de Dassault… Décidément, cette petite société française fait faire des cauchemars aux adorateurs du géant américain !!! Je les comprends… 🙂
        Ceci dit, et hélas pour vous, @AV8B a raison !… Avez-vous entendu parler du projet du  » Gyroptère » conçu par l’ingénieur français Michel Wibault ?
        EN 1954, ce dernier avait créé un appareil qui devait être propulsé par un moteur Bristol Orion modifié. Le décollage était assuré par quatre soufflantes orientables placées autour du centre de gravité de l’avion modifié. Ce nouveau moteur, repris par la suite par les britanniques sous impulsion de l’OTAN, fut la base du projet P.1127 lancé par Hawker en 1957, ce dernier conduisant plus tard au Harrier…
        https://fr.linkfang.org/wiki/Hawker_Siddeley_Harrier

      • Fred dit :

        @ GHOST

        Y’en a pas, mais il n’y a pas que Dassault dans la vie ;o)
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_Wibault#L'après-guerre_et_le_décollage_vertical

        Ceci dit, mais tu dois certainement le savoir, Dassault (et la Snecma aussi) ont fait des protos d’ADACs, à partir de techniques différentes.

      • ScopeWizard dit :

        @GHOST

        C’ est un truc dont personnellement j’ ai déjà parlé en long en large et en travers , au moins trois fois si ce n’ est quatre sur ce forum au point que l’ on peut dire qu’ il s’ agissait parfois d’ un véritable exposé………..

        En gros , ça disait ceci …….

        Le Hawker Siddeley Harrier , avion de combat qu’Américains et Britanniques ont par la suite su améliorer en AV8B , doit son concept à tuyères orientables à l’ idée d’ un Français -sponsorisé par la famille Rockfeller- du nom de Michel Wibault ……..

        À l’ époque , les Français sont peu intéressés , mais plus tard un rapport atterrit tout de même chez les Anglais de Bristol Aero Engines ( BAE ) via le siège de l’ OTAN alors encore basé à Paris .

        Ce qui aboutira en 1957 au dépôt d’ un brevet de réacteur à poussée vectorielle qui quelques années plus tard se matérialise en réacteur ( turbofan ) à buses orientables Bristol Pegasus qui deviendra très vite le fameux Rolls Royce Pegasus qui propulsera les Harrier à décollage et atterrissage verticaux ………………

        Cent fois sur le métier remettons nous à l’ ouvrage…………

      • ScopeWizard dit :

        @GHOST

        Pourquoi est ce que ce devrait être une machine de Dassault ??

        @AV8B ne vous dit pas tout ça ; il dit juste que cette technologie provient d’ une idée Française mais qu’ elle a été reprise et développée par les Britanniques .

        Ce qui a donné le HARRIER du constructeur HAWKER SIDDELEY ……….

    • Max dit :

      Série Vertical sur l’épopée.
      https://youtu.be/dTQBKdrF3JQ

  5. Castel dit :

    Personnellement, j’aurai bien aimé qu’on en achète quelques uns d’occasion pour équiper au moins un de nos BPC, sur lequel on pourrait sûrement rajouter un tremplin, de manière que cet appareil puisse décoller avec une charge opérationnelle acceptable, de manière qu’on puisse avoir un appui au sol pour nos troupes en OPEX, lorsqu’il n’y a pas de base aérienne suffisamment proche et que le théâtre des opérations ne soit pas trop éloigné des côtes, au moins jusqu’à la mise en service de notre second porte avion……
    Cela permettrait notamment d’avoir des capacités aériennes minimum dispos, pendant que les périodes de maintenance du CDG.

    • Royal Marine dit :

      L’argument biaisé pour qu’on ne puisse jamais avoir un deuxième PANG… Alors que nos politiques ont enfin cimpris que c’était vraiment une connerie de n’en avoir qu’un seul…

      • John dit :

        Est-il réellement nécessaire le porte-avion?
        Si vous comptez le groupe aéronaval français, il est composé de:
        – 1 ou 2 frégate(s) anti aérienne (€ 1 ou 2 milliards)
        – 2 frégates anti sous-marine (€ 2 milliards)
        – 1 frégate de second rang en patrouille lointaine (€ 0.5 milliards)
        – 1 sous-marin d’attaque (Suffren prochainement – €1.5 milliards budget… avec les hausses possibles, 2 milliards?)
        – 1 navire ravitailleur (Bâtiment Ravitailleur de Forces (BRF) – €500 millions)
        – 3 Hawkeye (€ 1.8 milliards)
        – 45 Rafale M au total (€ 3.5 milliards à l’achat sans R&D)
        – CDG (3 milliards de construction)
        Bref… En faisant quelques hypothèses, pas forcément toutes justes…
        – Pas besoin de Rafale supplémentaire pour un 2e groupe
        – 2 SNA en plus nécessaires pour la Marine Nationale avec 1 PA en plus
        – 4 frégates de premier rang en plus nécessaires
        – minimum 2 Hawkeye en plus nécessaires
        – 1 PAN de nouvelle génération (€ 5 milliards)
        – 2 ravitailleurs
        Donc au minimum, simplement en prenant en compte le coût d’achat, et pas le coût d’opération (y compris le nombre supérieur de marins nécessaires), les coûts d’entretien, de modernisation, de l’armement, etc..), il y en aurait pour:
        – (2 x 1.5) + (4 x 1) + (1.2) + (1) + (2 x 0.5) = € 10.2 milliards
        A noter que cette valeur est un minimum !
        – les hypothèses sont que les SNA Suffren ne dépasseront pas les 9 milliards, que le PAN coûtera bien 5 milliards, que les pétroliers ravitailleurs ne dépasseront pas les 0.5 milliard… Et ça c’est être très optimiste. Et l’autre hypothèse est qu’il ne faille pas plus de Rafale.

        Pour cette somme, vous auriez 143 Rafale produits… Ou alors 8 A330 MRTT + 128 Rafale.
        Avec des bases bien placées, suffisamment de ravitailleurs (ce qui n’est pas le cas actuellement vu la dépendance observée vis-à-vis des Américains), il n’y aurait pas forcément de problème…
        De plus, au niveau défense nationale pure, les avions de chasse ont plus de valeur stratégique que les porte-avions.
        Les PAN français ont participé aux missions / participation Armée de l’Air au conflit? :
        – Afghanistan (2001-2002 – cdg) / Mirage 2000 basés au Kirghizstan puis Kandahar
        Pleins d’autres exemples… Mais il y a moyen de compenser les PAN. Et parfois l’alternative est meilleure. Mais surtout, à terme elle est moins chère.
        Pas de développement d’une version marine d’un avion de chasse, …

    • Prof de physique dit :

      Oui

    • EBM dit :

      @ Castel je ne vois pas l’intérêt d’équiper ainsi un navire principalement construit en alliage léger, donc très vulnérable. Surtout avec des avions à bout de potentiel qui coûteraient très cher à l’entretien.

      Le mieux si on veut avoir à nouveau une flotte de guerre est d’y mettre quelque milliards de plus par an pour avoir un deuxième PA ET une flotte d’escorteurs à côté.

      • Castel dit :

        @ EBM
        Je ne vois pas très bien ou se situerait le problème concernant sa structure en alliage léger, vu qu’un Harrier 2 ne pèse pas beaucoup plus lourd qu’un hélicoptère ( moins de 6t à vide, et à peine plus de 14 en charge totale)
        avec l’ajout d’un tremplin, ce n’est pas le pont qui encaisserait directement la charge, lors du décollage, et lors des atterrissages, le poids supporté serait beaucoup moins important…

      • Castel dit :

        @ EBM
        Quand vous laissez entendre que notre classe mistral serait trop légère pour accueillir le Harrier, je voudrais quand même vous rappeler les caractéristiques de 2 navires Européens, spécialement conçus pour les recevoir:
        Espagne : le  » Principe de Asturias » : 195m de long, 13000t à vide,
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Pr%C3%ADncipe_de_Asturias_(R11)
        Italie :  » Garibaldi » : 182m » «  »  » 14000t
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Giuseppe_Garibaldi_(porte-avions)
        Pour rappel  » Classe Mistral : 199m 16500t et 21000 à pleine charge

    • lym dit :

      Aucun intérêt vs hélico pour ce type de job de proximité avec ces restrictions d’emploi, sur un BPC absolument pas conçu pour. Pour assurer une couverture haute, en complément, mieux vaudrait aller vers le drone et gagner au passage le poids du pilote et de l’équipement cockpit (siège éjectable en particulier) au bénéfice du reste (autonomie, charge utile), tout en permettant une prise de risque supérieure.

      • Castel dit :

        Comme je l’indique dans mon post ci-dessus, nos BPC ont au départ des caractéristiques très proches de celles d’un porte-aéronef.
        Alors, bien sûr avec des Harrier, pas question de chercher la moindre supériorité aérienne, mais quand même une protection minimale contre des appareils subsoniques comme les Sukhoi 25 qui ont bombardé nos forces à Bouaké en Côte d’Ivoire par exemple.
        Mais le rôle principal de ces avions serait évidemment l’attaque au sol, pour que les djihadistes ne puissent pas profiter d’une absence momentané de nos avions….
        Pour les drones, il me semble que pour l’instant leur rôle me parait plutôt complémentaire à l’avion d’attaque au sol, car, à l’heure actuelle, la charge maxi n’est pas comparable, ce qui peut suffire pour certaines opérations contre des objectifs limités genre véhicules isolés, mais qui risque d’être tout de même insuffisant contre un important convoi que l’ennemi se risquerait à utiliser, pour essayer de profiter de l’absence de nos avions dans le ciel.
        Bien sûr, avec l’augmentation de leur capacité, cela pourrait changer dans l’avenir, mais entre temps, des avions d’attaque type Harrier pourraient nous être utiles….

    • Berger dit :

      Un PA a fond plat pour remonter le Niger ?

      • Plusdepognon dit :

        @ Berger
        Un blagounette sur l’utilité d’un porte-avions français…
        On fait la même sur les médailles avec agrafe » Tchad » des marins.

  6. Royal Marine dit :

    Bon! Et bien c’est plié… Aux US en tout cas…
    l’USAF a commandé des F 15 en supplément… La Navy des F 18 SH, en attendant la prochaine génération… Les Marines ressortent les F 18 et rétrofitent leurs Harriers… Ca sent vraiment le sapin pour la Dinde… Sauf en Europe, bien sûr, où il semble que le sens civique et le soucis de la défense de nos pays soient moins important que toucher des commissions de la part de LM, pour nos hommes politiques… Seule la France surnage… Grâce à Dassault, Thalès, Safran, et quelques autres… Je m’étonne que Micron ne les ait pas encore bradé aux Américains…
    Mais bon, rassurez-vous, le peuple français si arrogant, paraît-il, sait bien que jamais les anglo-saxons ne lui achèteront de Rafale! Alors même qu’il prouve tous les jours qu’il est le meilleur avion du Monde actuellement… Et qu’il se paye le luxe de bonifier année après année…
    Alors on verra bien pour les Suisses et les Finlandais. Pour l’instant on a les Grecs, et les Balkans peut-être à équiper… Sans compter les autres tranches indiennes et égyptiennes, … Et la Malaisie qui se dit intéressée. Ne reste plus que l’Australie qui n’a pas l’air non plus très jouasse du choix F 35 Turkey… Et les EAU. Ca en fait des prospects, pour un avion nul, trop vieux et invendable parce que trop cher, comme on l’a entendu pendant 20 ans…

  7. Marc Mora dit :

    C’est pas une new ,ca doit déjà faire 2 ans que l’USMC a annoncé qu’elle maintiendrait ces AV8 en service avec rétrofit en sus , justement a cause du F35 ( Source DSI me semble il de mémoire )

  8. bpapon60 dit :

    Cela incitera peut-être les Espagnols à prolonger leurs Harrier et ne pas succomber aux ‘charmes’ des f35b