Un premier Mirage 2000D « rénové » a été livré à l’armée de l’Air & de l’Espace

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

71 contributions

  1. LeVoyageurMonomoteur dit :

    Est-ce que les monomoteur seront toujours efficace dans les guerres futur ? Si oui, pourquoi ne pas développer en partenariat avec Saab un nouvel avion qui sera destiné à remplacer nos monomoteur tout en implémentant cette directive au programme SCAF en permettant de « tester » les nouveautés sur cet avion monomoteur

    • EBM dit :

      @Voyageur excellente idée mais il faudrait des dirigeants compétents.

    • Hannibal_Lecteur dit :

      Question de moyens. On aura du mal à financer le Scaf bimoteur, même avec les Allemands. Donc un programme parallèle je n’ose imaginer!

    • Ryan dit :

      Oui j’ai la même proposition

    • ScopeWizard dit :

      @LeVoyageurMonomoteur

      Tout dépend ET de la fiabilité du couple avion-moteur en question ET de sa résistance en cas de dommages .

      Sur le plan de l’ aviation de combat , un bi-réacteur est réputé plus « fiable » et sécurisant du seul fait que par effet de redondance , deux moteurs valent mieux qu’ un .

      De plus , dans l’ idéal chacun des deux doit pouvoir afficher une puissance telle que l’ avion puisse voler ( et même si possible décoller ou atterrir ) avec un seul de ses moteurs voire avec les deux à puissance réduite .

      Sur un mono , vous n’ avez pas toutes ces possibilités ; vous aurez peut-être un moteur sur-puissant qui réussira à égaler la poussée d’ un bi-réacteur équivalent voire même à la sur-passer , mais quoi qu’ il en soit vous ne pourrez compter que sur un seul et unique propulseur .

      Donc , indépendamment de la question de sa poussée qui reste primordiale , tout va effectivement dépendre de sa fiabilité et de sa résistance .

      Il y a aussi toute la problématique inhérente à la consommation , mais c’ est là un point que je ne maîtrise pas suffisamment .

      Pour moi , SAAB serait un excellent partenaire si la Suède n’ était pas autant cul et chemise avec les USA ; il n’ y a qu’ à voir ce qu’ il en est du Gripen ( avionique , moteur ) .

      De plus , je note que son prédécesseur , le Viggen , ne s’ est jamais exporté , et c’ était pourtant un bon avion qui a même été concurrent lors du célèbre Marché du Siècle lorsque au début des années 1970 , Belgique , Danemark , Norvège , Pays-Bas avaient émis une fiche commune visant au remplacement de leurs vieillissants F-104 , ce qui représentait tout de même un marché de 348 avions que remportera le F-16 de General Dynamics s’ imposant en finale face au Dassault Mirage F1 E lors du point d’ orgue de cette compétition internationale , l’ édition du Salon du Bourget 1975 .

      Par conséquent , entre ce qui est arrivé au CF-105 AVRO ARROW de nos cousins Canadiens , le TSR 2 de nos voisins Anglais , le LAVI des Israéliens ; bref , depuis toutes ces « déconvenues » aussi brutales que surprenantes , moi avoir vraiment très fâcheuse tendance à me poser de très sérieuses questions sur l’ intérêt d’ avoir l’ Amérique dans la boucle…………….en tout cas pour nous autres « petits » Français……………

      • John dit :

        A chaque fois vous parlez des USA pour le Gripen… Vous semblez ne pas voir que la majorité de ses équipements clés sont européens. Et pour la version E/F, il y a peu de composants américains, car les équipements européens sont plus modernes. Par contre lorsqu’ils ont développé le Gripen, les Américains avaient des avions modernes en mise en service (le F/A 18).
        Regardez cette infographie concernant la version E/F, il y a peu d’équipements américains:
        https://twitter.com/gripennews/status/527812811842662400
        Saab a travaillé dès le départ sur le Gripen en s’alliant avec des fournisseurs étrangers là où Saab / la Suède n’avait pas les compétences ou le budget. Toutefois, dans le matériel clé, il y a plus de matériel suédois que vous ne semblez le penser. Ensuite, il faut s’intéresser aussi au timing. Le Gripen a volé pour la première fois en 1988, et il est entré en service en 96.
        A cette période, quel moteur européen était dispo?
        – Le M88? Non, il n’était pas dispo en 1988 pour le développement du Gripen, et il manque de puissance en PC, 80.5 kN pour le Gripen.
        – l’EJ200? Non plus
        – Le M53? Trop puissant, mais surtout d’ancienne génération, consommation supérieure au moteur choisi (normal car plus puissant)…
        Donc le choix s’est fait pour le F404, et il a été produit sous licence en Suède, donc logique qu’ils l’aient choisi. Une fois ce moteur choisi, il est logique de travailler avec l’évolution de celui-ci pour la modernisation du Gripen (version E/F).

        Gripen C/D origine des éléments de l’avion:
        – Radar PS-05 développé par Ericsson et GEC Marconi (groupe britannique)
        – Dans ce qui est suédois, il y a le radôme, le Flight Control System, la liaison des données, l’ordinateur, le système de guerre électronique, une majorité de la structure, etc…
        – Britannique: hydraulique, train d’atterrissage, joystick et manette des gaz, la perche de ravitaillement, des valces, des éléments de structure, communication
        . allemand et français: APU, canon, système environnement, matériaux composite, structure, pylones, système d’avionique, communication, etc…
        – américain: bcp d’électronique, de systèmes électriques, et d’éléments « basiques » comme les roues et freins, les lumières de l’avion, inhibiteur de corrosion, des valves, buse de carburant. Il y a aussi les éléments complexes comme le moteur produit sous license en Suède, l’APU (franco-américain), verrière, certains systèmes de la cabine)…
        En nombre, on a l’impression qu’il y a bcp de matériel américain. En valeur ajoutée, c’est soit européen, ou produit sous licence en Europe.

        Gripen E/F:
        – radar AESA et IRST de Selex (européen)
        – fusion des données suédoise
        – structure brésilienne et suédoise
        – guerre électronique / brouillage suédois
        – moteur américain
        – casque israélien Targo II
        – vision nocturne brésulienne
        Bref, pas si américain que ça. Et pour la version E/F, très largement majoritairement européen !

        Concernant l’armement les PODS et tous les emports toutes versions):
        – missiles air-air infrarouge: IRIS-T, AIM-9 Sidewinder ou A-Darter (brésilien), Python (israélien), MICA
        – Missiles air air BVR: Meteor, AIM-120 AMRAAM (il n’avait pas d’équivalent européen)
        – Missiles: AGM Maverick (américain), KEPD350 Taurus (suédois et allemand), RBS15 anti navire (suédois)
        – Bofors ARAK 70 rocket pod (suédois)
        – Bombes: Bombkapsel 90 (allemand), Marrk 82 (américain) et GBU-12 Paveway (américain) ,cSpice 1000 (israélien)
        – Pod de désignation de Rafael, Pod de reconnaissance Thales
        Ou armes potentielles:
        – SPEAT, GBU-39, Brimesttone

        • oryzons dit :

          Le problème c’est qu’avec un seul élément ITAR et les US peuvent mettre leur veto lors d’un appel d’offres.

          Ensuite, le Gripen E/F a été taillé pour son seul marché export le Brésil.

          Bref cet avion n’a tout simplement aucun intérêt pour la France et l’Allemagne.

          Et encore une fois, l’avion léger du SCAF c’est le Rafale côté français et le Typhoon côté allemand s’ils arrivent à le faire évoluer.

          On aura déjà un binôme Rafale/NGF ou Typhoon/NGF dans chaque armée, ce serait juste idiot de développer un troisième avion juste pour dire « j’ai un monomoteur ! ». La belle affaire.

          • E-Faystos dit :

            @ oryzon
            Le programme SCAF est encore rempli d’inconnues, au point que l’on peut très bien voir nos actuels partenaires nous dire que  » c’est bien joli votre avion gros et lourd , mais nous, on veux exporter ».
            .
            Et la clef du programme est là, et même Dassault peux la faire à l’envers à ses associés en développant un projet sur fond propres.
            Et le site MétaDéfense en rêve: moins cher, faible logistique, à la pointe.
            MAIS : sur le créneau du F35.
            Et ça, c’est un problème car le rouleau compresseur politique des U.S. est incontournable.
            Même les Russes s’abstiennent de développer un appareil monomoteur compact.
            .
            Et en extra : le problème du loyal wingman/ drone d’attaque.
            Les Russes ont un projet monomoteur sur la piste de tests.
            Boeing travaille en Australie sur cette voie.
            Ma logique voudrait que d’ici dix ans, l’Europe fasse de même.

          • John dit :

            Absolument pas, le Gripen a été développé par Saab pour y inclure toutes les dernières technologies, le mettant au niveau du Rafale F4. Toutes ces technologies doivent évidemment être testées, mais dans l’idée, les technologies sont équivalentes.
            Et en ce sens, le Gripen répond aux besoins de plusieurs pays. Et il répond en particulier aux besoins suédois. Le gouvernement suédois a annoncé la commande du Gripen E/F le 25 août 2012. Le brésil l’a sélectionné en 2013… Donc il existait avant que le Brésil n’entre dans la danse.
            D’ailleurs, l’appareil qui a été offert au Brésil est exactement le même qui avait été présenté à la Suisse (voir l’aparté en bas, je cite un blog suisse qui décrit l’avion qui avait été sélectionné par la Suisse, ce paragraphe date du 30.11.2011).
            Une fois le contrat validé, ils ont mis en route l’industrialisation de cette version en travaillant avec leur nouveau partenaire.
            Et si le Gripen n’a pas été conçu pour le Brésil mais répond aux besoins suédois, et correspond au marché visé par Saab, c’est entre autres parce que les Gripen brésiliens n’apporteront pas tant de travail dans les lignes d’assemblage de Saab en Suède…

            Je ne parle pas de la France ou de l’Allemagne… A quel moment j’ai dit qu’il avait un intérêt?
            J’explique que le Gripen n’est pas aussi américain que ne semble le penser Scope, et que Saab ne cherche qu’à travailler avec les meilleurs partenaires étrangers lorsque l’industrie suédoise n’a pas les compétences (dans le sens ceux ayant les produits les plus adaptés à leurs besoins, tout en ayant un rapport qualité / prix avantageux.
            A aucun moment je n’imagine voir le Gripen dans le SCAF. Et je pense que c’est une bonne chose. Saab aura un rôle plus important dans le Tempest car ce sera le seul groupe qui aura géré la conception d’un appareil seul dans le 10 dernières années.

            Par contre, ne parlez pas d’avion léger en mentionnant le Rafale ou l’Eurofighter. Ils entrent dans la catégorie « poids moyen ». En poids léger généralement défini à une masse max au décollage de moins de 20 tonnes), vous trouvez:
            – Mirage 2000
            – F-16
            – Gripen
            – Tejas
            – Mig-21
            – T50 coréen
            – AIDC F-CK-1 Ching-kuo
            – JF-17
            L’Eurofighter et le Rafale sont plus lourds. Ils seront certes plus léger que leur successeur, mais ils n’entrent pas dans cette catégorie pour autant.

            P.S. Voici la version du Gripen qui avait été vendue à la Suisse.
            « Notre pays se voit donc proposer la nouvelle version du Gripen, qui n’a rien à envié à ses concurrents, si la cellule de base restera la même, plusieurs éléments vont être fondamentalement nouveaux. Ce qui fait la valeur d’un avion moderne se sont les équipements électroniques et notamment le radar ! Le JAS-39 E/F sera doté du radar ES-05 «Raven» à antenne à balayage électronique Active Electronically Scanned Array (AESA) monté sur un plateau cyclique qui permet de couvrir un angle de balayage total de ± 100 ° alors que la concurrence ne permet qu’un balayage de 60-70° !
            Sur le démonstrateur, les deux modes air-air et air-sol ont été intégrés avec succès et les performances attendues ont été atteintes. Une attention particulière a été mis sur la capacité air-sol et le «Raven» produit d’excellentes images en haute résolution SAR à longue portée.
            Pour compléter le système, l’avion sera doté d’un système infrarouge de recherche & track (IRST) pour le mode air-air (Optique Secteur Frontal). L’avion sera doté d’un EWS (Electronic Warfare Suite) intégrés. Les données seront «fusionnées» afin de conférer au pilote une appréhension totale et fidèle de la situation.
            L’avion recevra, en outre, un nouveau système de guerre électronique couplé à un détecteur infrarouge de proximité. L’avion est motorisé par un General Electrique F414G (moteur du Super Hornet) doté du mode « SuperCruise » soit décollage et vol à mach 1 sans postcombustion, le cockpit est entièrement nouveau et numérique et doté d’une communication satellitaire.
            Question armement :
            Le Gripen permettra l’utilisation des mêmes systèmes d’armes que ceux en service sur les Hornet, soit les missiles AIM-9X avec viseur de casque et l’AIM 120-C7 AMRAAM. Mais pourra également être doté de la prochaine génération de missile comme le METEOR BVRAAM (Beyond Visual Range Air to Air Missile). »
            Comme je le disais donc, le Gripen n’est pas conçu pour le Brésil. C’est une modernisation incluant les dernières technologies. La seule différence c’est la participation de l’industrie brésilienne au lieu de l’industrie suisse.

        • ScopeWizard dit :

          @John

          Je suis malheureusement hyper-pris par le temps , aussi je ne vais guère pouvoir rédiger qu’ une réponse « à l’ arrache » …………. comme on dit par chez-nous ………….

          En fait , je partage assez l’ avis de @oryzons ; le Gripen que vous m’ avez mis en lien s’ apparente effectivement à un appareil taillé pour le marché Brésilien .

          Si vous vous replongez sur les origines du JAS 39 , hormis le réacteur qui fut choisi vous vous apercevrez très vite qu’ une grande partie de son électronique était d’ origine Américaine .

          • John dit :

            Si vous vous replongez dans les origines du Gripen, vous verrez bcp de drapeaux américains, mais des drapeaux pour des pièces nécessaires, mais pas à haute valeur ajoutée et stratégique.
            Le moteur du Gripen et son APU étaient les 2 éléments stratégiques américains. Pour le reste, ça aurait pu être un autre pays… Ils se sont fournis auprès des fournisseurs compétents, y compris la France.
            La Suède étant un petit pays, avec la sophistication des appareils de nouvelle génération, ils ne pouvaient plus être indépendant de l’étranger pour fournir des technologies. Ils ont depuis le début cherché à faire un avion léger et pas cher, pour autant à la pointe de la technologie lors de sa conception, et pareil avec la version E/F.

            Et concernant le Gripen E/F, il n’est que très peu américain.
            Et je ne vois pas d’où sort ce commentaire « taillé pour le marché brésilien ». Le Gripen proposé par Saab n’a pas changé d’un yota par rapport à l’offre faite pour la Suisse.
            (voir réponse à oryzons), antérieur à l’offre brésilienne. Et la commande suédoise pour le Gripen E/F est antérieure à la sélection de ce dernier par le Brésil.
            La seule chose qui est taillée pour le marché brésilien, c’est son industrialisation. La Suède se fournit de toute manière à l’étranger pour un bon nombre d’équipements. Il se trouve que le Brésil est le seul client pour le moment, et que le Brésil a une industrie compétente en la matière, et qu’en plus leur coût de production est moins cher.

            Si pour vous l’industrialisation avec un partenaire = taillé pour le marché brésilien, alors cela signifie que le Falcon 2000 ayant des éléments produits en Inde maintenant est taillé pour le marché indien?

      • Bobo dit :

        @ Scope Wizzard
        Et l’avion est deux fois plus couteux à produire et à entretenir ! Moyennes vos certitudes !

  2. PK dit :

    Voilà l’armée : 10 ans après une prise de décision, soit environ un quart de la durée de vie d’un avion, , on a le début du commencement : un seul avion rénové, qui sera opérationnel dans un an seulement et 55 avions sur les 75 de prévus, soit 33% de moins.

    Mais il reste des gens pour croire que les augmentations seront maintenues ! À part ceux qui défendent leurs étoiles ici, qui pourrait croire ces menteurs ?

  3. RGA dit :

    on bricole à ce point?

    • JC dit :

      Et oui, la b… et le couteau, comme d’hab.

      • Belzébuth dit :

        @ JC
        Ah oula, on va vous taxer de sexisme…
        Donc juste le couteau. Jusqu’à ce que certains se rendent compte que c’est dangereux et en suspendent l’achat.

    • Hannibal_Lecteur dit :

      Comme toujours il me semble non?

  4. Taboulé dit :

    Retrofit avionique + capacité Mica + canon 20 mm … opérationnel 10 ans après et avec 1 an de qualification DGA.
    10 millions d’Euros par avion…
    Les priorités de notre gouvernement soi-disant en situation de « guerre » depuis 2015 (le tout dit avec un sérieux de pape) sont fort étranges et il n’est pas étonnant que nous soyons parfois considérés comme d’aimables grandes gueules … je veux dire le coq Chantecler, tout en mouvements de plumes et péroraison matinale…
    L’histoire ne dit pas si ce projet intègre la qualification de la bombe BAT120 avec guidage de précision …

    • Hannibal_Lecteur dit :

      Question gouvernements, depuis 2010 il y a eu Sarko et Hollande…
      Difficile d’incriminer le pouvoir actuel sur ce sujet..
      Quoiqu’il en soit c’est comme toujours une question de priorités et de moyens. Pas sûr que dans des pays équivalents à la France ce soit plus simple!

      • chimere dit :

        « Pas sûr que dans des pays équivalents à la France ce soit plus simple! »… On parle de quel pays???? Non parce que quand par exemple il y a eu un article sur la sortie du VBCI il était dit dans ce même article que grâce à cet engin on arrivait au niveau des polonais….. Pays équivalent??? La Roumanie? L’albanie?
        Non parce que les caincain par exemple alors:
        l’A10 : 1975
        Le F15 : 1976
        Le F 16: 1978
        Le F117: 1983
        Le B2: 1997
        Le F22: 2005
        Le F35: 2015
        J’n ai peut être oublier sans compter toutes les variantes (B-C-D). Et ce pour d’autres pays comme les russes, les chinois…
        Ce sont pas ces pays là équivalents à la France????
        Non parce que là aux vues des supères innovations pondues par nos supers ingénieurs on se dirige tout droit vers le rachat de F15, MIG 29 revalos…..

        • Hannibal_Lecteur dit :

          @Chimere
          Je ne suis pas sûr de comprendre votre post, mais non on ne peut pas comparer la France avec la Chine et les USA. Niveau militaire on ne peut pas comparer non plus avec la Russie.
          Après, je vois pas le rapport avec les dates des avions. Sachant que F-22 et F-35 sont déjà probablement obsolètes par rapport à ce que testent en ce moment les USA…
          Mais aucun rapport avec un Mirage 2000D qui nous rend de bons et loyaux services!

          • chimere dit :

            les « Grandes » nations sortent de nouvelles machines régulièrement (comme on peut voir au dessus pour les caincains entre 2,5 et 10 ans une nouvelle machine), les ruscofs ont 9 types d’avions ( sans compter tous les dérivés séries A, B, etc), certains sont revalorisés, modernisés aussi, mais nous qu’est ce qu’on a????? Qu’est ce que nos put***** d’ingénieurs nous ont pondu depuis 30 ans (pour le dernier, le rafale) à part mettre 10 ans pour rénover un avion qui a déjà 30 piges???? Ils sont payés à faire quoi??? du tricot??
            La france est donc équivalent à quel pays???
            Le 2000 ou le rafale nous rendent de bons et loyaux services…. On a d’autres choix???
            Et c’est pareil pour tous les matériels qu’on nous pond pour l’armée françoise…
            Si on a plus d’industrie et qu’on est obligé de faire avec ce qui reste, on fabrique encore des ingénieurs, y’en a pas 1 qui pourrait se sortir les doigts du c*** pour nous pondre de l’innovation?
            Les ruskofs planchent sur la 6ème génération et nous on en est à revaloriser de l’avion qui a 30 balais…..

          • Hannibal_Lecteur dit :

            @Chimere
            Les ingénieurs n’y sont pour rien.
            Si vous vous interessez à l’histoire de Dassault Aviation par exemple, il y a eu plein de prototypes, de projets avortés, d’annulation. À cause de quoi? Des fiches programmes des Armées qui changeaient. Et pourquoi elles changeaient? À cause du manque de moyens.
            Nous avons une population de 67millions d’habitants et on peut être fier se notre industrie aerospatiale. Alors oui, vous avez raison, on pourrait faire mieux. Mais ce serait au détriment d’autres choses (infrastructures, hôpitaux, etc etc) ou au détriment de nos impôts. Il ne faut pas l’oublier non plus. La Russie fait le choix d’inverstir dans des programmes militaires au détriment d’autres choses. C’est un choix qui aurait du mal à passer en France.

        • Mike dit :

          S’agissant de l’innovation la France n’est pas en arrière puisque Rafale en est déjà à sa quatrième évolution majeure avec le standard F3.R, et bientôt le standard F4.

          • Bobo dit :

            Et si la stratégie c’était de pousser les 2000 de 20 ans, le temps de lancer le SCAF en économisant de la ressource avec une dotation réduite de Rafales ???

      • Taboulé dit :

        @Hannibal_Lecteur,
        Tout dépend à quels pays vous nous comparez … s’il s’agit de la Suède ou de la Pologne, on est effectivement en situation de supériorité numérique.
        Mais étant une des seules armées européennes avec une quelconque capacité de projection hors territoire national, avec une expérience de plus de 40 ans en la matière, on peut juste se douter que nos besoins en appareils d’appui au sol excèdent la flotte de Rafale actuellement opérationnelle…
        Ensuite je vous rejoins sur un point, celui de la difficulté : on s’est débrouillés pour avoir tellement de choses à construire et financer sur 20-25 ans qu’on est vite dépassés en termes de budget …

    • John dit :

      Il n’y a jamais eu de commande de BAT-120.
      Thales l’a développé conjointement avec la DGA sans que l’armée de l’air ne soit cliente.

  5. oryzons dit :

    Hervé Morin…
    Tout est dit.

    Les présidences Chirac et Sarko qui se revendiqu(ai)ent gaullistes, ont été pires que les présidences Mitterrand.
    Comme quoi…

  6. Lassithi dit :

    Une rénovation digne du reste. Pathétique.

    • Hannibal_Lecteur dit :

      Faut pas exagérer non plus, ailleurs l’herbe n’est pas plus verte!

      • Lassithi dit :

        Ben, ce qui m’intéresse avant tout, c’est mon herbe chez moi.
        10 ans pour moderniser (un peu) in fine moins d’appareils qui eux mêmes ont pris 10 ans, ce n’est effectivement pas pathétique, c’est grotesque et minable.
        C’est vraiment à l’image du reste.

        • Hannibal_Lecteur dit :

          Vous devriez prendre mes commandes alors! Mais gare aux critiques! 😉

  7. philbeau dit :

    Avec le 2000 D rénové , l’AAE conserve la souplesse d’utilisation de disposer de 2 types d’avions d’armes , parfois utile …

    • Nexterience dit :

      Cet avion est spécialisé bombardement et le mica est le minimum pour de l’autodéfense en 2030. Ce n’est donc une doublure du Rafale. C’est néanmoins un complément indispensable pour l’arrière garde et l’asymétrique.

  8. wagdoox dit :

    Elle arrive très tardivement cette renovation, il leur reste théoriquement 10 ans potentiel.
    J’imagine qu’on va les économiser pour les garder 15 ans jusqu’à l’arriver du NGF.

    • Taboulé dit :

      A priori les cellules des M2000D produits dans les années 1990 avaient du potentiel pour durer jusque dans les années 2030-2040…

  9. maxx dit :

    C’est triste quand on imagine le matos de la rénov prendre la poussière pendant plus de 10ans sur des étagères avant d’être installé…

    • Taboulé dit :

      Houlà sûrement pas … il est fabriqué au fur et à mesure (on ne stockera pas 10 ans des écrans ou cartes électroniques pour s’apercevoir qu’une décharge, choc ou défaut de composant les a rendus H/S). Ca coûte tellement cher en plus …

  10. Gégétto dit :

    Dix ans pour : un écran full HD, 2 MICA, un pod canon?
    à mon avis il manquait le formulaire 1389!!!

    • John dit :

      Stratégie habituelle du gouvernement français…
      Maintenir une compétence est devenu problématique, le volume d’armement, en particulier d’avions de chasse s’est largement réduit.
      C’est tout à fait possible de demander tout en 1 an. Mais après, il faudra licencier. C’est compliqué à faire en France. Et une fois licencié, c’est une perte de compétence.
      Si vous voulez maintenir les compétences, mieux vaut parfois étaler la modernisation. Et ce d’autant plus qu’elle n’est pas critique au fonctionnement du Mirage.

  11. Jean-René dit :

    Grandeur et décadence…

  12. Lotharingie dit :

    Hors Sujet, si ce n’est que nous restons sur le thème  » avions de l’armée française  » :
    .
    « ……..Le 22 décembre, les deux appareils A340-200 de la République française étaient mis en vente aux enchères.
    La mise à prix avait été fixée à 80.000 euros chacun.
    Finalement, les deux avions, immatriculés F-RAJA et F-RAJB, ont été vendus pour plus de 400.000 euros pièce…. »
    .
    https://www.capital.fr/economie-politique/les-airbus-a340-republique-francaise-ont-trouve-preneur-aux-encheres-1390213

  13. on devrait les remplacer par des rafale et les revendre à l’inde, ils cherchent des M2000 d’occasion, si ils rachètent aussi les M2000 des EAU, ils auront une belle flotte pour une vingtaine d’année. ils ont déjà récupérés tous nos sepecat pour prolonger la vie de leur jaguar..

    • Lejys dit :

      Ils n’ont seulement récupéré que quelques cellules et pièces de nos Jaguars, et pour un prix dérisoire. Un avion « opérationnel », même ancien, est plus coûteux.
      Enfin le prix de vente d’occasion de notre soixantaine de 2000 D restant ne permettrait probablement pas d’acheter une douzaines de Rafales.
      Et puis, même s’il est moins armé, moins bon tout court que le Rafale, le 2000D a le gros avantage d’être moins coûteux à l’emploi (car monomoteur) et largement suffisant pour un terrain d’operation comme le Mali, économisant nos Rafales, ce qui n’est pas anodin en ces temps……

  14. Pedro dit :

    Il. Est facile de blâmer nos politiques mais ici je crois que c’est l’industriel qui traîne les pieds. Notre avionneur national freine toujours des quatre fers dès qu’i S’agit de moderniser un appareil par peur que cela nuise au programme majeur en cours (le Rafale en l’occurrence). Le seul cas de modernisation majeure est le 2000-5F dont Dassault avait besoin pour vendre son avion à l’export.

    • Taboulé dit :

      Ca y a sans doute contribué … les ressources en soutien chez Dassault étant entre 2007 et 2020 prioritairement dévolues au Rafale et aux Falcon 🙂

  15. Jeanvaljean dit :

    Ça sent une nouvelle réduction de la dotation en Rafale ça ! On était déjà passé de 286 à 225 en 2014 …… 🙁

    • Nexterience dit :

      Au contraire, ce retrofit promet davantage d’investissement pour du Rafale F4!

  16. jean la gaillarde dit :

    Alors peut-être que je me trompe mais, pour moi, force est de constater que le Jaguar manque cruellement. Je veux parler d’un avion spécialisé dans le bombardement, muni de deux réacteurs. Le Mirage 2000D est une très belle machine, mais elle est mono-réacteur. Lorsque l’on voit l’action des Jaguars lors de la première guerre du Golfe, avec les retours de deux appareils, avec réacteurs en flammes, détruits et qui arrivent quand même à revenir se poser sur une base alliée, on se demande qu’est ce que la France attend, soit pour faire une version Rafale plus tournée vers le bombardement (Biplace), afin de remplacer les Mirage 2000D, soit de sortir un Mirage 2000D bi-réacteur, qui pourrait en plus, certainement, trouver une ouverture vers l’exportation, avec l’aura qu’a le Mirage 2000D.
    Nous avons des retex avec les Jaguars, je ne comprend pas que l’on s’échine sur un modèle spécialisé bombardement, en mono-réacteur.

    • Hannibal_Lecteur dit :

      Le 2000D mono réacteur ne pose pas de problèmes particuliers.
      Le Rafale est omnirole donc aucun intérêt de faire une versiin spéciale tournée vers le bombardement, comme vous dites. Il le fait déjà.
      Le Jaguar, il a rempli son rôle, mais il était complètement obsolète et dépassé. Je sais qu’ici qu’il y a de vieux brisquards qui ne supportent pas qu’on critique le Jag, mais même avec 2 moteurs il manquait de puissance!
      Le 2000D lui remplit aussi bien son rôle, et souffre moins des défauts de son aîné car, oui, on a su tirer les leçons. Et son remplaçant est et sera…. le Rafale!

      • Lejys dit :

        Je n’irai pas défendre le Jaguar d’origine pour en emploi dans le monde actuel. Mais, il faut avouer que cet avion, comme vous le dites sous-motorisé et même sous équipé (avionique) nous a rendu de bons services et faisait largement le boulot en Afrique. Le Jaguar n’a que quelques avantages par rapport au 2000 D : bimoteur, deux canons, rustique. Si on compare les pertes au combats, il y a eu plus de pertes de Jaguars (5 à 1 si je ne me trompe), mais le Jaguar s’exposait bien plus à mon sens. Au passage, je conseille la lecture du hors-série Air et Cosmos dédié au Jaguar….
        Alors oui, il serait aujourd’hui totalement dépassé. Mais je fais partie de ceux qui pensent qu’il nous manque un avion comparable. Le 2000D et surtout le Rafale sont de très bons avions, mais surdimensionnés pour une bonne partie des missions qu’on leur demande, et donc couteux. Dans les zones de basse intensité comme au Mali (pas d’aviation ni de moyens électroniques adverse), il nous manque un avion moderne adapté: un Jaguar NG ferait l’affaire (2 M88 sans PC, SNA de qualité, rustique, etc.), mais reviendrait au final a faire un « sous-Rafale », peut-être pas tellement moins cher. Un Super-Puccara serait une alternative intéressante…. Vaste débat !

        • Hannibal_Lecteur dit :

          Pour les conflits de basse intensité, je comprends l’argument.
          Pour moi, même si ça ne m’enchante pas, les conflits de basse intensités seront totalement pour les drones armés.
          Surveillance, persistance, discrétion, coût.
          Mais c’est bien moins sexy qu’un Jag gonflé aux testostérone! 😉

          • Lejys dit :

            « Mais c’est bien moins sexy qu’un Jag gonflé aux testostérone!  »
            Faut pas m’exciter non plus !!!

      • Taboulé dit :

        Le M2000D a été conçu comme une version d’attaque au sol au moyen d’armements conventionnels de précision, à l’époque de la guerre dans les Balkans, et sur la base du M2000N déjà mature à l’époque…
        Si certains aspects des missions du Jaguar ont été pris en compte, notamment dans les escadrons qui l’ont utilisé longtemps, il n’y a pas de lien entre les du point de vue spécifications techniques. Le Jaguar ayant été développé pour être un avion d’appui, économique et utilisable à partir d’infrastructures sommaires…

    • Sempre en Davant dit :

      Ayant eu la chance de connaître la Loire à l’aval d’Orléans dans les années 70 80 je dois reconnaître que cette époque manque.
      C160 et 130 embouqant le lit sous la cime des arbres pour le transall. Hélicos rasant l’eau pour passer de nuit sous certains fils qui traversent. Jaguar sur un axe sud nord sautant les arbres et les maisons au point d’avoir fait quelques dégâts au toiture Est du Pont de Muides.

      Reste qu’a part la distraction pour les pécheurs jours/nuits tout temps, il est douteux que des aviateurs seraient très amateurs d’un nouvel avion d’assaut ras le sol.
      Tous préféreront un seul moteur et des armes guidés lasers, par POD ou JTAC, utiisables à distance de sûretés.

      C’est pourquoi c’est plutôt dans un triangle entre ATL2, Hélico Tigre et T6 que j’espérerai une capacité autonome, humaine et imbrouillable d’appui sol (ou mer) avec capacité de détection et d’analyse, munitions (bombes, roquettes, missile) guidés, non guidés et canon de 30 en soute. Avec une rampe pour larguer un canot de sauvetage (ou un Cdo) et un kit évasan montable en 15″.

      Bref de quoi faire l’appui feu en même temps que la détection dans nos ZEE et en Afrique à l’économie et sans liaisons sat..

      Vous souvient’il de ces GPS de supermarchés héroïquement duck tapés aux sièges des Jaaaag https://www.youtube.com/watch?v=7eWIrBOc3zE c’est peut-être ça. Même dans l’AA on en veut plus. 🙂 des jaaaaagggh

    • Eurafale dit :

      « soit pour faire une version Rafale plus tournée vers le bombardement (Biplace) » Ben, le Rafale biplace existe déjà en fait, c’est la version B. Et tout les Rafale sont tournés vers le bombardement, plus particulièrement… le B !

      « soit de sortir un Mirage 2000D bi-réacteur » Ça s’appelait le Mirage 4000, datant de la fin des années 70 (1979 pour être exact) pensé pour l’exportation et comme concurrent direct au F-15. L’Arabie Saoudite et l’Irak n’en ont pas voulu, projet avorté. Il a néanmoins servi pour le développement du… Rafale !!

      D’autres bonnes idées ? 😉

      Ah oui, sinon le Jaguar était sous-motorisé, avec une avionique pas vraiment à la pointe. Reprendre du Jaguar aujourd’hui, ce serait comme reprendre du P-47 Thunderbolt ou du Mosquito (par exemple) dans les années 70 : complètement dépassé !!

      • jean la gaillarde dit :

        ah bon, et bien restons avec un appareil mono réacteur spécialisé bombardement !!!! Lorsque je parle du Jaguar c’est pour parler justement de ses deux réacteurs qui ont permis à des pilotes touchés, de rentrer !!!! vraiment sur ce forum, la mauvaise foi est de mise. Le Rafale B, et bien il n’y a qu’à en fabriquer d’autres pour remplacer le Mirage2000D, mais ce n’est pas d’actualité visiblement ….. bref !!!!

        • Eurafale dit :

          Du calme @Jean, de quelle mauvaise foi parlez-vous? J’explique juste qu’un avion bi-réacteur de bombardement existe déjà au sein de l’AA&E, et que c’est le Rafale, c’est tout. Et quand j’explique que le Jag’ était sous-motorisé avec une avionique à la traîne, c’est vrai. Tout comme il était extrêmement solide et, vous le faites bien remarquer, a permis à bon nombre de pilotes de rentrer sain et sauf après des missions plutôt (très) « chaudes » !
          Quand à fabriquer du Rafale B pour remplacer du Mirage 2000D, c’est prévu… mais bon, inutile de vous faire un dessin sur les imbroglios des politiciens 😉

    • Qui ça ? dit :

      Un Mirage 2000 bi-réacteur, ça eut existé chez Dassault sous forme de prototype : ça s’appelait le Mirage 4000 ! Mais le développement fut complètement abandonné car l’avion n’intéressait pas l’Armée de l’air.

  17. Faublas dit :

    Pourtant, dans un monde industriel ou dans le cas d’une urgence sanitaire, on sait diviser par 3 ou 4 des délais incompressibles. Il faut croire que des administrations n’ont pas passé de XIXème siècle malgré l’insistance et la modernité » des militaires.

  18. Frede6 dit :

    Et oui un avion d’attaque au sol sorti sans canon et un missile d’autoprotection dépassé…y a pas qu’Hervé Morin à passer au goudron avec des plumes

    • Lejys dit :

      Je n’irais certainement pas défendre MORIN ni ses prédécesseurs, mais il faut toutefois remettre cet avion dans son contexte : l’armée de l’air souhaitait un avion d’attaque pouvant percer les défenses adverses grâce à sa vitesse et son radar de suivi de terrain, délivrer un armement de précision et se barrer dardar plein gaz. Il n’était pas trop question de faire du tire canon. Le contexte n’était pas le même, nous étions alors dans l’ère de la guerre du Golf et de l’ex-Yougoslavie, où, à ma connaissance, le besoin de canons n’était pas justifié. Seulement, le contexte à évolué (Afghanistan, DAESH, Mali), qui sait quels seront les besoins dans 10 ans. Je plaide pour un nouvel avion complémentaire du Rafale (Jaguar NG ou Super-Puccara), mais si ça se trouve je me plante complètement et ces avions ne seront que de peu d’utilité en cas de conflit à haute intensité…

      • Raspoutine dit :

        … Et il me semble que la M2000D a été développé sur la base du M2000N dépourvue des canons DEFA 30 mm, en quelques années, alors que nous utilisions encore Mirage F1CT, M2000C, Jaguar, Super Etendard et Etendard IVP tous équipés de canons.
        On peut ensuite regretter qu’un tel retrofit n’intervienne que 25 ans après, ça c’est sûr …

        • Lejys dit :

          Toutes versions biplaces des Mirages, dont les 2000, et donc les B, D et N sont dépourvues de canon. L’ajout d’une place arrière nécessite quelques sacrifices, ou des priorités. De mémoire, les versions biplaces des 2000 ne perdent qu’une bonne cinquantaines de kilos de carburant, ce qui est très négligeable et ne pénalise pas trop les D et N, déjà jugés « courts sur pattes »…..
          Les canons n’ont plus utilisés durant de nombreuses années, et, encore une fois, le 2000 D n’avait pas vocation à remplacer les Jaguars (c’est au Rafale que ce rôle revenait) mais à offrir une capacité de frappe de précision dans la profondeur. Les missions d’appuis étaient également dévolues aux F1CT et F1CR, retiré du service un peu prématurément, sacrifiés sur l’hôtel des économies….
          Maintenant, c’est vrai que le 2000 D, bête de sommes des missions CAS depuis désormais plus de 10 ans, auraient mérité ce rétrofit bien plus tôt…et bien plus complet : un mini capacité radar (pour trouver le tanker, éviter ce qui vol devant, voir accroché un avion ou hélico hostile isolé), un réaménagement des points d’emport pour l’augmenter et diversifier les charges. Si les MICA avaient pu être fixés latéralement sur les points d’emport des réservoirs largables, comme le font si bien les US et Brit, on ouvrait une capacité supplémentaire en libérant les points externes. Parce qu’un 2000 D, c’est 2 bombes maxi, point barre…. Sans augmenter la masse d’armement (limite de vol de l’avion), permettre de la diversifier et l’adapter aurait été pas mal. Mais bon, les ministres de haut vol sont passés par là, et finalement Mme PARLY, inconnue à son arrivée, s’avèrent peut-être l’un des moins mauvais….

  19. StephaneR dit :

    Pas de RDY-2 ou 3?! Et la cellule n’est pas mise au niveau des Mirage 2000-9 des EAU ou de l’Inde ?

    • oryzons dit :

      Non il faut rester à 10M€ la remise à niveau.
      Parce que si la remise à niveau coûte 50M€ autant acheter des Rafales neufs.

  20. Morel dit :

    Pauvre France.