Les 12 travaux de la Direction générale de l’armement pour doper l’innovation en matière d’aéromobilité

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

6 contributions

  1. Vinz dit :

    Rien sur la téléportation. Déçu.

  2. Fred dit :

    Est-ce innocent ?

    J’aime bien le rapprochement du titre de l’article et l’image des parachutes que je me plais à imaginer issu d’un C-130 : Du coup l’article devient « Les 12 travaux d’Hercules C-130 de la Direction générale de l’armement pour doper l’innovation en matière d’aéromobilité ». ;o)

  3. Fred dit :

    Si je devais sauter à basse altitude avec un déclencheur d’ouverture WIFI ou Bluetooth, je crois que je ne serais pas rassuré !
    Mais peut-être cela ne concerne t’il que les charges ?

    • Castel dit :

      Fred
      Heureusement, il restera toujours le bon vieux parachute de secours, qui est devenu plus pratique maintenant qu’il est intégré au harnais, contrairement à l’ancien ventral…
      Par contre, il est un peu plus difficile à actionner, et il faut bien soigner son atterrissage si l’on ne veut pas être emmené sur un brancard à l’arrivée !!

  4. werf dit :

    On reste pantois, en tant que « vieux » parachutiste, de voir les demandes qui auraient du être traitées et résolues depuis 30 ans. Que de temps perdu pour réinventer l’eau chaude. Il faudrait faire faire à tout ce beau monde un voyage aux Etats-Unis et au Royaume-Uni notamment où tous ces problèmes ont été étudiés et résolus depuis longtemps. Mais c’est toujours le complexe de supériorité français il faut des solutions françaises plus coûteuses mais on ne compte plus nulle part depuis la COVID19!

  5. Luc dit :

    Ou en est le largage hyper speed type sarcophage homme et matos a moins de 300 pieds…