Covid-19 : Un dépistage des militaires sera systématiquement effectué avant tout départ en OPEX

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

4 contributions

  1. Lolo dit :

    Ah mais ce n’était pas le cas ? La décision n’est prise que maintenant. On marche sur la tête.

    • Carin dit :

      @Lolo
      Le manque criant de tests est une des raisons pour laquelle nous avons été confinés.. ces derniers se retrouvant réservés aux soignants et malades…
      nos armées au travers de la DGA, ayant bien compris la problématique ont investis ( il y a 1 mois),dans une start’up qui venait de mettre au point un test dit sérologique.
      Au lieu de « marcher sur la tête » je dirais que nos armées ont étés extrêmement réactives.

  2. blavan dit :

    Le triste avantage des 1000 marins du porte-avions c’est d’avoir été contaminés sans trop de « dégât », ce qui leur donne en principe une immunité face à ce virus. Les dernières données médicales confirmerait cette immunité , ce qui est au moins un signe positif pour l’avenir en attendant un vaccin.

    • Clément dit :

      On ne sait juste pas combien de temps dure l’immunité. Mais oui, c’est très rassurant.
      Pour ce qui est du vaccin, il semble que le virus est plutôt stable, contrairement à la grippe qui change chaque années (ou au pire, le VIH qui change d’un individu à l’autre). Qui dit stabilité virale dit vaccin « facile ».