Un avion C-130 Hercules de la force aérienne chilienne, avec 38 personnes à bord, est porté disparu

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

19 contributions

  1. Clavier dit :

    Avec les changements climatiques en cours on ne s’étonnera pas de voir le triangle des Bermudes migrer lui aussi…..

  2. LeGaulois dit :

    amerrir avec des vagues de 4-6 mètres de haut est tout simplement impossible. Les pauvres ont dus se crasher.

  3. Lumières dit :

    Condoléances aux Chiliens.

    Mais du coup j’attends avec impatience les commentaires « il faut que le Chili stoppe son engagement aérien au dessus de l’Amérique du Sud, elle courre à sa perte ». A bon entendeur 🙂

    • ScopeWizard dit :

      @Lumières

      Il me semble saisir toute la signification ironique qui se cache dans vos propos qui autrement prennent une tout-autre tournure ; vous confirmez ?

  4. ji_louis dit :

    Ayant pratiqué le SAR maritime tant en patmar que sur navire et en CROSS, je doute qu’il y ait des survivants 8h après un crash en mer à cet endroit, même se c’est l’été austral. Percuter des vagues à 70m/s, c’est la dislocation assurée, et le corps humain n’y résiste pas sans grosse casse. Si par miracle, un ou plusieurs passagers en ont réchappé, ils sont en sale état et doivent mettre en oeuvre des canots collectifs ou individuels, ce qui est impossible et étant gravement blessé.
    Apparemment, il ne reste pas de morceau d’avion suffisamment gros pour apparaitre sur les radars mieux que l’écume des vagues (anti-clutter), ou alors l’avion n’est pas là. Rappelons-nous que c’est la découverte de la dérive quasi complète du vol Rio-Paris flottant à la surface par temps calme (après la tempête) qui a permis de localiser le crash.

  5. PeterR dit :

    Une petite pensée pour ces pauvres gars qui sont peut-être en train de dériver dans des radeaux sur une mer bien agitée et (je suppose) glaciale. Leur fin risque d’être pénible s’ils ne sont pas repêchés très rapidement.

  6. Plusdepognon dit :

    Ils ont malheureusement peu de chances d’être en vie.

    Sur les 1 000 avions de ce type qui volent encore, 500 appartiennent à l’armée américaine.
    Pour les français, il me semble qu’il y aura des révisions :
    https://www.larep.fr/bricy-45310/actualites/un-avion-c130-hercules-de-la-base-aerienne-d-orleans-bricy-foudroye-en-plein-vol_12910832/

    Concernant l’avion lui-même :
    https://www.avionslegendaires.net/avion-militaire/lockheed-c-130-hercules/

    Pour les fans de précisions :
    http://avia-pro.fr/blog/lockheed-c-130-hercules

  7. Thaurac dit :

    Pas de balise, pas de sos, c’est quand même bizarre.

  8. Castel dit :

    Le problème pour les utilisateurs de cet avion, du fait qu’il est considéré comme très fiable, c’est qu’ils lui font souvent subir un nombre d’heures de vol trop important, en négligeant le fait, qu’un avion vieillissant, nécessite des visites d’entretien plus rapprochées….
    Rappelons que le premier C130 est sorti en 1955, et même si la plus-part de ceux qui sont utilisés aujourd’hui sont plus récents, ils ont néanmoins subi un nombre d’heures de vol, qui aurait imposé la mise hors service d’autres modèles….
    Mais comme actuellement, le dernier C130J de lockheed n’offre pas des performances très différentes des tout premiers ( toujours 20t de fret maxi, avec un volume à peine supérieur ), cela n’incite pas les armées à en acheter de nouveaux….
    Espérons, que l’apparition de bi-réacteurs modernes comme le KC 390, ou même, pourquoi pas l’A400M, les incitent à renouveler leur flotte dans un proche avenir !!

    • John dit :

      Je ne connais pas les heures de vol effectuées ni les recommandations constructeurs.
      Il n’empêche qu’il y a pas mal d’avions militaires avec un nombre d’années très important. Et si l’entretien est approprié, et les diagnostiques sur les parties critiques de l’appareil sont faits régulièrement, pas de problème je pense.

      • Castel dit :

        En tout cas, vous avez dû remarquer que les accidents, partout dans le monde, ces derniers temps ont tendances à se multiplier avec cet appareil…..
        Ce n’est sûrement pas dû au hasard !!

        • John dit :

          J’ai regardé la liste d’accidents…
          – 9 dans les années 2010 (dont 3 Super Hercules)
          – 13 dans les années 2000
          – 18 dans les années 90
          J’ai essayé de chercher le nombre de Hercules opérationnels par année, difficile de trouver.
          Par contre les USA volent toujours cet appareil. Difficile aussi de connaître la qualité d’entretien de certains pays. Mais le Chili sauf erreur n’est pas mauvais en sécurité aérienne.
          Je doute que la règle soit aussi systématique que vous ne l’exposiez.
          Mais c’est une opinion divergente pas forcément juste. Trop peu d’infos dispo.

      • Pascal (l'autre) dit :

        On peut prendre l’exemple des B52 l’ U.S.A.F. envisage de les prolonger jusqu’en 2050!