Déjà menacé d’une baisse de sa dotation, le Fonds européen de défense est une « ligne rouge absolue » pour Paris

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

60 contributions

  1. Robert dit :

    Eux financent leur économie, y compris leurs choix idéologiques comme l’accueil de l’invasion migratoire, et nous finançons leur défense contre l’islamisme. Ils ont tout compris de l’incohérence de l’UE créée comme un nain politique par les USA pour empêcher une unité de patries européennes qui leur fassent de l’ombre.

    • Stoltenberg dit :

      En quoi la France défend l’Europe contre l’islamisme ? Pour l’instant c’est l’un des plus grands exportateurs de djihadistes. On pourrait même dire que, commercialement, c’est l’un de nos points « forts ». Selon les chiffres officiels, environ 10 % de la population française est musulmane avec une grande partie, notamment des jeunes, qui adhèrent à un certain nombre d’idées reconnues comme émanant de l’islamisme.
      .
      Et puis l’histoire des méchants Américains qui créent l’UE pour « empêcher l’unité européenne »… Grotesque. Mais bon, comme les coupables ce sont toujours les autres, cela nous permet au moins de nous sentir un peu mieux. Le manque de compétitivité de nos entreprises à cause du socialisme, la fuite des cerveaux les plus brillants vers d’autres pays plus attractifs (devinez lesquels… certainement pas socialistes et certainement pas la Russie, l’allié légendaire de la France dans votre conception du monde) conjuguée à l’arrivée en masse d’autres populations voulant profiter du système social, la bureaucratie et l’État omniprésents et, enfin le déficit commercial et les délocalisations qui en résultent…. Ce n’est certainement pas à cause de ces facteurs que la France perd sa position… C’est surtout à cause des méchants Américains…

      • Robert dit :

        Stoltenberg,
        Actuellement, la France est prisonnière des traités, avec l’UE, l’ONU et l’OTAN, en plus de toutes les lois mémorielles et de sidération concernant l’invasion migratoire.
        Je parle d’une France manifestant sa volonté de redevenir libre de son destin. Cela prendra du temps et des sacrifices, mais c’est le préalable nécessaire à toute reconquête de notre indépendance. Actuellement, ce qu’on appelle la France est une dépendance mondialiste et sans sortir de l’UE et de l’OTAN, au sens de l’alliance, nous ne sommes pas libres de notre politique.
        L’Allemagne est le porte parole en Europe de cette volonté anti nationale.
        Concernant les influences américaines pour fonder ce qui est devenu l’UE, désolé mais tous les fondateurs, Spaak, Monnet et Schuman, étaient sous influence américaine par le biais du comité américain pour une Europe unie.
        C’est vous qui êtes grotesque en éludant sans arguments.
        Je n’ai rien dit de plus, les américains ont une politique elle leur appartient, les allemands aussi, et nous nous laissons porter par la politique des autres, c’est là le problème, pas que les influences d’autres pays essayent de nous orienter selon leurs vues.
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Comit%C3%A9_am%C3%A9ricain_pour_une_Europe_unie

        • Stoltenberg dit :

          Robert :
          Ah d’accord, c’est donc parce que la France fait partie de l’UE et de l’OTAN qu’elle est en passe de devenir un pays à majorité musulmane avant 2060 selon certaines estimations… C’est aussi pour cette raison que ses responsables politiques forcent les pays de l’est à accepter la vague de migration majoritairement musulmane. C’est parce qu’elle fait partie de ces organisations que le Tribunal français a réduit la peine de 2 jihadistes toulousains partis en Syrie dont 1 s’est fait prendre en photo en tenant une tête coupée et qui, à leur retour en France, ont incité des jeunes à se joindre au Jihad ? 10 ans ils ont eu avec 2/3 de période de sûreté. Autrement dit, dans 6 ans ils sont de nouveau dans nos rues. Mais bon. On va dire que ce sont les Américains qui ont élu ce gouvernement et ceux qui ont précédé. Le fait d’appartenir à une organisation qui croit en une Europe unifiée ne signifie rien du tout quant à un supposé projet machiavélique visant à assujettir l’Europe, jusqu’à la preuve du contraire.

        • Robert dit :

          Stoltenberg,
          Pour répondre à votre message sur le lien fermé, vous utilisez des éléments dialectiques pour déplacer le sujet, en caricaturant mon propos pour essayer de le ridiculiser, ce qui n’est pas le signe d’une personne qui débat et échange honnêtement.
          Il n’y a jamais de preuve de manoeuvres d’influence, sinon peut-être quand celles-ci n’ont plus de raisons d’être tues ou éludées, parce que par définition elles prétendent influencer un pays sans apparaître au grand jour. C’est comme cela dans cette affaire d’influences américaines comme tant d’autres.
          Quand des éléments aussi constants, auxquels s’ajoute les positions politiques d’un pays jusqu’à aujourd’hui, il est malhonnête d’éluder en parlant d’éléments insignifiants qui ne prouvent rien.
          L’américanisation économique, culturelle et politique de la France depuis 1945 sont des faits établis, prouvés pour reprendre votre réthorique. Que cette situation aie été portée par des groupes d’influence est une réalité indéniable, la fiche wikipedia parle du groupe Bilderberg, l’article sur les young leaders donne toute une liste de personnalités importantes de la politique ou du paysage médiatique français qui ne sont pas anodins ni secondaires et qu’on a retrouvé à toutes les pages de notre histoire depuis que ce groupe d’influence a été créé.
          Effectivement, sinon dans cinquante ans peut-être, il n’y a pas de texte officiel l’attestant, vous pouvez donc toujours nier. Mais ce serait dérisoire tellement cela se recoupe avec d’autres éléments attestés ou tangibles. Je vous rappelle que vous parlez d’affirmation grossière de ma part.
          Restons en là, mais quand vous sortez une telle énormité, attendez vous à une réponse claire et argumentée.

        • John dit :

          C’est incroyable cette excuse des diverses participations dans des alliances internationales qui justifient tous les problèmes de la France…
          Se plaindre du manque de souveraineté sur des sujets où la France est pleinement souveraine, c’est trop facile !

          Et si la France se « laissait porter » par les politiques des autres, elle aurait un peu de peine à suivre à la fois l’Allemagne, à la fois les USA alors que ces deux sont d’accord sur rien dans la politique internationale.

          Stoltenberg a raison sur les origines franco-françaises des problèmes français. Il y a tellement d’absurdités en France qui justifient bien des problèmes…

          • Robert dit :

            John,
            Il ne s’agît pas d’être d’accord POUR, mais de s’unir pour divers intérêts CONTRE la souveraineté, l’indépendance politique, la maitrise de sa monnaie et de ses frontières.
            Il existe d’autres organisations que celles que j’ai citée qui agissent très fortement et ouvertement afin d’empêcher toute remise en cause des politiques d’immigration actuelles, d’indépendance politique à l’égard de l’UE et des USA, souvent indirectement en créant des ennemis prioritaires et en diabolisant ceux qui ne rentrent pas dans cette dialectique truquée, en affaiblissant le sens moral chez les français.
            Cele n’excuse en rien notre propre responsabilité dans nos choix, mais s’ajoute aux autres pressions et errements idéologiques.

  2. tartempion dit :

    Forcément la France qui attends avec impatience l’aide des européens dans son aventure guerrière au Sahel voit ça d’un très mauvais œil . Les allemands , les pays bas , les autrichiens etc….n’entendent pas payer la facture liée à la déliquescence des ex colonies de notre empire colonial en Afrique , pas plus que les polonais , les hongrois etc…accepteront sur injonction du Président Macron d’accueillir de nourrir , loger , d’éduquer ces millions d’africains majoritairement analphabètes , peu éduqués que nous avons appauvri de génération en génération par simple cupidité .Ces pauvres gens désignés pudiquement comme des migrants par le marigot politico-administratif parisien sont à ce jour des milliers à s’agglutiner tels des zombies , dans des squats immondes de notre belle capitale parisienne.

    • petitjean dit :

      @tartempion
      faut-il rappeler que nos « ex colonies » sont indépendantes depuis plus d’un demi siècle ! Qu’ont-elles fait de leur indépendance ? Pourquoi n’exploitent-elles pas elles mêmes leurs propres richesses ?
      là est la question !

      • John dit :

        Combien de temps a mis éa population française pour avoir un niveau de vie acceptable depuis la révolution française?
        Si je me souviens bien, au début du 20e siècle, la population ouvrière peinait à survivre…
        Et pensez vous vraiment que ces pays sont réellement indépendants?
        Les richesses exploitées par des groupes français, les élections manipulées, les coups d’état fomentés depuis l’étranger (pas forcément / pas seulement la France).
        L’Afrique aujourd’hui commence à croître économiquement, enfin. Mais cela est le cas parce que la Chine s’en est mêlée et qu’il y a une concurrence maintenant favorable aux Africains.

        Et la cupidité des plus riches et des hommes au pouvoir justifie bien des maux de l’Afrique. Et certains groupes français, européens, chinois, américains, canadiens, etc… en profitent et magouillent des accords allant à l’encontre de la population

    • albatros24 dit :

      Mais bien sûr…. Donc c’est à nous de les accueillir et il nous en faut 50 millions pour renouveler les générations c’est cela ?
      Essayez de faire gober cela aux français et bon courage…
      Si l’Afrique est ce qu elle est c’est avant tout de son propre fait et de celui de ses élites égoïstes et ethnocentrées.

      • John dit :

        Donc pour vous, il n’y a pas d’alternative entre les 2?
        Et si l’Afrique dois prendre la responsabilité de sa situation, la France doit accepter que des colonies ça peut impacter un pays sur une trèèès longue période…
        La Chine vient seulement de récupérer son rang naturel après avoir été détruite par l’empire britannique.

    • albatros24 dit :

      Les européens pingres sont bien contents de payer une fortune la protection US qui les rackettent avec le F35 entre autres contre Poutine. Et sont bien contents que les attaques terros se concentrent contre la France, tout en occupant ses forces en en Afrique et sur son territoire. Mais cela n’aura qu un temps et ces mêmes terros s’attaqueront à eux aussi tôt ou tard.

      • NRJ dit :

        @Albatros24
        « sont bien contents que les attaques terros se concentrent contre la France, ». N’importe quoi. Les attaques terroristes ne sont pas organisées et contrôlées par l’EI en Syrie. Elles résultent avant tout de l’islamisme violent en France. Nos voisins sont peut-être simplement moins crétins que nous. Et le fait d’être au plein emploi les aide à intégrer les migrants là où les nôtres sont au chômage et ne s’intègrent donc pas à la société.
        Sinon on ne fit rien en Afrique. Faut pas se voiler la face. Les islamistes se répandent dans toute l’Afrique de l’ouest en profitant des guerres interethniques. Est ce normal de ne pas vouloir prendre part à ce bourbier ? Je vous rappelle que de notre côté on a laissé tomber nos alliés quand on est parti d’Afghanistan en 2013. Mais je suppose que « là c’était normal ».

        • wagdoox dit :

          Apres plus de 10 ans, on a bien eu raison de considérer l’Afga comme une défaite.
          Il n’y a pas d’attentats en Allemagne ou au RU, pas de combattant de l’EI de ces pays là ?
          Les US font des guerres lointaine pour éviter les attentats sur leur territoire, en évitant les sanctuaires pour terroristes.
          La faiblesse c’est la mentalité UE et les principes qui la dirigent.
          Trump a raison, ils se concentrent sur les USA.
          Nous on se concentre sur tout sauf la France, nos faiblesses et forces vivent de l’intérieur, ca c’est bien vrai mais encore une fois l’Europe l’Europe c’est la paix… ou la soumission…

          • NRJ dit :

            @wagdox
            Ça fait bientôt 7 ans qu’on est au Sahel. Finalement le résultat de l’intervention est un échec patent : les islamistes se répandent dans toute la région, on a échoué à arrêter une violence qui ne cesse d’augmenter entre les différentes communautés, et les attaques ne cessent d’augmenter (notamment contre l’ONU). A partir du moment ou vous considérez qu’on avait raison de sortir d’Afghanistan, les autres pays ont logiquement raison de ne pas entrer au Mali.

            Les djihadistes en Allemagne sont moins nombreux qu’en France avec 400 départs pour rejoindre l’EI en Syrie contre 700 (https://www.bfmtv.com/international/carte-qui-sont-les-europeens-partis-faire-le-jihad-834703.html) pour une population française moins nombreuse. Après avoir un emploi ne suffit effectivement pas. Mais c’est déjà un début. Et beaucoup des attentats islamistes en Allemagne sont dus à des migrants que l’Allemagne a accueilli (et pour le coup ils en ont la responsabilité complète).

            Après ce n’est pas l’Europe qui est responsable de notre fiasco en Afrique. Ou du manque de compétitivité de nos entreprises qui les met en faillite. L’UE a sans aucun doute des torts mais il ne faut pas oublier qu’elle est dirigée par nos gouvernants

      • John dit :

        Oui, on a tous fait la fête en Suisse pour les attaques en France…
        Non mais sérieusement, c’est quoi ce commentaire?!
        Tout acte terroriste est désolant. Et au contraire, c’est effrayant de voir des actes terroristes qui se rapprochent de nos villes. Quand c’était à Islamabad, difficile de se sentir menacé. Mais en France, Belgique, Allemagne, c’est pas pareil…
        Et avant de dire cela, n’oubliez pas qu’avant la France, le Royaume Uni et l’Espagne avaient été violemment touchés par le terrorisme. Et je ne me souviens pas d’une France aussi émue.
        Et vous mélangez absolument tout, sans la moindre logique. Mais bon, j’imagine que c’est le problème du conspirationnisme.

    • Alain d dit :

      Pauvre tache, l’Allemagne fait autant d’affaires que la France en Afrique, elle a donc autant d’intérêts à ce que le continent ne sombre pas. De plus elle est aussi saturée par les migrants et ciblée par des djihadistes. Mon avis est que les seuls moyens pour arrêter les flux venant d’Afrique, c’est d’y lutter contre les intégristes, d’y booster l’emploi et l’éducation, tout en mettant la pression pour que les dirigeant africains se bougent le cul pour s’attaquer à la corruption, et régler intelligemment l’insécurité liée aux tensions communautaires et aux trafic tous genres. Il faut que tout le package avance dans la même direction, sans quoi l’Afrique ira dans le mur, et le Monde entier suivra rapidement, l’Allemagne ne sera pas épargnée. Sans oublier que le réchauffement climatique va faire des dégâts, jusqu’à maintenant sous-estimés par les économies avancées.

      • Czar dit :

        tiens, revoilà jean-claude dusse, proclamant à tous les courants d’air à quel point il est irrésistible, triomphant et sublimement définitif.

        « Mon avis est que les seuls moyens pour arrêter les flux venant d’Afrique, c’est d’y lutter contre les intégristes, d’y booster l’emploi et l’éducation, tout en mettant la pression pour que les dirigeant africains se bougent le cul pour s’attaquer à la corruption, et régler intelligemment l’insécurité liée aux tensions communautaires et aux trafic tous genres. »

        et pis y fodré ke toute lé fame y zaient des gros tétés et des petits derriaire passke la pour l’instant cé plutot le contraire éssa say pa coul.

        sinon t’as d’autres « grands projets » pour les autres malheurs du monde ? le déficit ? Dépenser moins ou gagner plus ?

        le cancer ? A éviter résolument ça n’apporte que du malheur (sauf si c’est xavier bertrand) ?

        • Alain d dit :

          @Czar
          Blablabla.
          Donc on laisse faire et on attend que la planète parte totalement en vrille?
          En espérant passer au travers des emmerdes?

          • Robert dit :

            Alain,
            « Donc on laisse faire et on attend que la planète parte totalement en vrille?
            En espérant passer au travers des emmerdes? »
            Ce n’est pas exactement ce que la pensée progressiste et mondialiste fait depuis des décennies ?
            A force de se refuser à nommer le mal, à éluder la réalité voir à en inverser la responsabilité, nos dirigeants et élites ne font que reculer le moment d’agir avec courage et sens du devoir.
            Je ne dis pas que je partage le point de vue de Czar, mais la passivité est le lot commun de nos pays face aux réalités qui nous assaillent.

          • Czar dit :

            « Je ne dis pas que je partage le point de vue de Czar, »c ‘est contre les gros tétés ou les petits derrières que vous êtes, Robert ?

        • Robert dit :

          Czar,
          Je me tape de votre avis sur mon point de vue.
          Vous insultez les gens et je ne tiens pas à vous encourager à continuer.
          Si vous persévérez à me prendre à parti sans le minimum de correction, vous rejoindrez pour moi, Fred et Tschok auxquels je ne réponds plus après les avoir avertis de mes raisons.
          Nous ne sommes pas dans un concours de bites ni une gaminerie d’ados boutonneux sur les réseaux sociaux et le respect réciproque passe avant idées et arguments, par respect pour notre hôte et pour chacun d’entre nous.

      • NRJ dit :

        @Alain d
         » c’est d’y lutter contre les intégristes, d’y booster l’emploi et l’éducation, tout en mettant la pression pour que les dirigeant africains se bougent le cul pour s’attaquer à la corruption, et régler intelligemment l’insécurité liée aux tensions communautaires et aux trafic tous genres. »

        C’est beau l’idéalisme. Mais c’est n’importe quoi. D’abord il y aura à moyen terme 1 milliard de personne en Afrique. C’est colossal et toute la bonne volonté du monde ne suffira pas pour éduquer cette masse (Quand à l’argent, je vous rappelle qu’on est en déficit. Quand on sera dans la même situation que la Grèce en 2010, vous aurez probablement d’autres idées de dépenses). Il y a un moment où à défaut d’humilité, il faut avoir du réalisme.

        Par ailleurs comment vous voulez lutter contre la corruption ? A moins de remplacer les gouvernements locaux par des gouvernements qu’on aura choisi, il n’y a pas de solution. Ou sinon on pourrait se désengager, car lorsque la pression des islamistes sera plus forte, ils faudra bien qu’ils se « bougent le cul » (typiquement l’ armée irakienne s’est reprise en main sous la pression de l’EI en 2015. Si les USA étaient intervenus au sol, les irakiens n’auraient rien changé). Mais je crois justement que vous voulez qu’on reste en Afrique.

        Qu’est ce que vous appelez « régler intelligemment l’insécurité liée aux tensions communautaires ». Si c’est jouer les arbitres, je vous rappelle que la France n’a pas vocation à entrer dans les guerres interethniques (même si on le fait de facto au Mali en soutenant le gouvernement local) et encore moins à y jouer le rôle de juge. De quel droit ? Votre opinion montre que vous n’avez toujours pas tourné la page de la colonisation, quand on devait apporter la « civilisation », la « paix » et je suppose des méthodes « intelligentes » pour résoudre pacifiquement les conflits.

        • Alain d dit :

          Idéalisme? Tout faux, juste pragmatique !*
          Ah, oui vous nous refaites encore le coup de la France qui finira comme la Grèce.
          Le thème de la campagne présidentielle de 2012, en les exemples économique à suivre : L’Allemagne ou la Royaume-Uni, sachant qu’entre ces deux la c’est le grand écart économique?
          J’ai déjà suffisamment argumenté et prouvé, par des chiffres et des liens, que c’est du baratin fake news.
          Mais c’est bien d’insister lourdement, c’est l’une des qualités des trolls.

          • fabrice dit :

            Alain d.
            Pragmatique ? Et vous comptez financer comment le milliard de gens pauvres qu’il faut pacifier ? A la palestinienne (je goinfre d’argent le Palos jusqu’à qu’il devienne gras comme un porc) (je rappelle un milliard de personne vit avec moins d’1$ par jour tout en travaillant, l’arabe du peuple élu de Palestine nous coûte un smic par famille et par mois en fumant du narguillé et en éructant sa haine raciste, tout est gratuit pour lui, école, santé, un ordinateur par élève, un ballon de foot par enfant, même des pianos pour les pôvres chéris antisémites et même des concerts de Souad Massi et une tournée en hélicoptère de joueurs de foot pour amuser les pauvres chous, les photos montrent les z’enfants des « pôvres  » camps » de réfugiés les mitraillant à coup de iphone avec leurs tee short de marque et leurs chaussures Nike, bref la misère feinte à la locale, on dirait nos cités de trafiquants de drogue, ne rigolez pas c’est avec vos impôts…)

          • NRJ dit :

            @Alain d
            « J’ai déjà suffisamment argumenté et prouvé, par des chiffres et des liens, que c’est du baratin fake news. ». Ah ben vous seriez sympa de recommencer pour moi.

            Regardons la situation de la Grèce : elle a été en déficit pendant plusieurs dizaines d’années (et dans un déficit important de l’ordre de 5 à 10%), car ses dépenses étaient supérieures à ses recettes (jusque là c’est basique). Résultat ses intérêts de dette se sont retrouvés tellement élevés (pour donner une idée, pour nous ça représente 40 à 50 milliards par an selon taux d’intérêt) que les grecs ont fini par emprunter pour payer ces taux d’intérêt qui devenaient colossaux : en d’autre terme faire de la dette pour payer la dette. L’équilibre instable a continué à tenir jusqu’à ce qu’un choc l’arrête, ce fut la crise économique de 2008. La dette s’est endettée massivement « comme tout le monde » pendant 2 ans. Mais s’en était trop et en 2010, les investisseurs ont perdu confiance. La Grèce n’a pu emprunter à personne et s’est retrouvé en situation de faillite (incapacité à payer ses fonctionnaires du jour au lendemain, ainsi que les retraites, les minimas sociaux locaux, toutes les fonctions régaliennes etc). Pour faire face à une situation qui déboucherait sur la fin de l’État et derrière du pays et une récession qui s’annoncerait catastrophique (les russes l’ont d’ailleurs expérimenté en 1991, et eux bénéficiaient encore des ressources naturelles), les grecs ont fait appel au FMI qui leur a filé de l’argent certes, mais aussi des contrôleurs qui auraient la main sur les dépenses de l’État et qui mettraient en place une politique de pérennisation/austérité (mot à choisir selon la considération que l’on y donne) des dépenses. Maintenant en quoi les étapes qui ont mené à la faillite de la Grèce sont impossibles en France ? Là c’est à vous de me dire, et svp évite le « ben un État ça ne peut pas être en faillite ». Un État ne sera effectivement pas un faillite dans le même sens qu’une entreprise, mais les conséquences seront les mêmes, notamment une récession calamiteuse.

            Content d’être un troll auquel vous semblez adhérer au point de vue sinon. Vous ne m’avez pas repris sur le fait qu’on doit sortir d’Afrique si on veut espérer que les africains se bougent pour combattre les islamistes.

          • John dit :

            Prouvé?
            En dehors d’une rigueur scientifique et de capacité à faire des modélisations économiques extrêmement complexes, PERSONNE n’est capable de prouver quoi que ce soit concernant le futur de l’économie de n’importe quel pays.
            Alors avec des liens internet, c’est encore moins le cas…
            La France a un déficit budgétaire STRUCTUREL.
            Quand il s’ait d’un déficit conjoncturel, pas de problème, il s’agit d’injecter de l’argent dans l’économie quand celle-ci souffre, et de récupérer par la suite avec des excédents budgétaires.
            Mais quand le budget est systématiquement en déficit, cela ne peut pas fonctionner à l’infini. Donc oui, une France qui se reconstruit de A à Z en remettant à plat 100% du système d’aides, de taxation, etc… pourrait faire bien des économies !

    • Alain d dit :

      Alors, vous proposer quoi comme solution? Si l’Afrique est prise par les djihadistes, qui donc obtiendront une emprise totale sur l’économie, et alors un maximum de moyens, pensez vous qu’ils s’en contenteront, alors même qu’ils sont déjà à l’œuvre pour déstabiliser tous les continents?
      Si la France n’était pas intervenu au Mali, expliquez moi donc, quelle serait d’après vous, la situation ce jour ?
      Le Mali tombé, l’Alliance G5 serait djihadiste parce que les voisins du Mali seraient très vite tombés !
      Donc, on aurait deux types d’apocalypses possibles, celui ou la communauté internationale n’intervient pas et se barricade, avec une économie mondiale qui décroche, en attendant la Fin. Soit le Sahel est dévasté par des frappes de l’OTAN et de la Russie en devient totalement ingérable comme la Syrie. Dans les deux cas, les flux de réfugiés depuis le Sahel vers l’UE augmenteront fortement. Renseignez vous donc, pour l’instant, peu de réfugiés sont originaire du G5 Sahel, et les flux ont baissé depuis déjà plusieurs trimestres, puisque c’est plus calme en Syrie et en Irak
      https://ec.europa.eu/eurostat/documents/2995521/9665556/3-14032019-AP-FR.pdf/c427dee1-27c6-42d7-924b-fe1accb86c2f

      • NRJ dit :

        @Alain d
        Déjà les djihadistes ne prendront pas l’Afrique, car ils tomberont également dans le piège des guerres interethniques. Après ailleurs, le but pourrait être simplement de défendre nos intérêts là-bas. Envoyer des détachements de l’armée pour défendre des quartiers français, par exemple. Ce n’est peut-être pas moral, mais c’est une solution réaliste contrairement à la volonté d’éduquer une population qui comptabilisera un milliard de personnes et de lui fournir un emploi au milieu de guerres civiles incessantes.

        Après on peut soutenir les populations les plus solides dans la lutte contre les djihadistes. A partir du moment où on ne peut compter que sur soi, ça motive pour trouver des solutions. Si des ethnies en Afrique semblent plus solides, rien n’interdit de les armer et de les entrainer comme les kurdes en Irak-Syrie.

        Enfin, il y aura de l’immigration. A nous de l’accepter ou non. Mais penser qu’on pourra accepter quelques 200 millions de migrants sans que cela ne pose quelques menus problèmes est même plus idéaliste, mais juste débile.

        • Alain d dit :

          Armer des ethnies, ah bah en v’là une solution qu’elle est intelligente.
          C’est vrai qu’il n’y a pas suffisamment d’armes qui circulent en Afrique.
          Russie, Chine, Etats-Unis, Arabie Saoudite, Turquie, Inde, Royaume-Uni, France, etc. Allons-y, chacun arme ses ethnies, super : l’accélération du réchauffement climatique en Afrique par les armes !
          Et vous en avez d’autres des solutions shadoks ?

          • fabrice dit :

            Alain d
            Prenons un exemple, la Centrafrique, des gangs musulmans, au nom de l’Islam, ont justifié et massacré les non musulmans, violant les femmes, brûlant les églises, tuant les prêtres, justifiant le tout par le Jihad. La vérité m’abaisse à dire que peu de Musulmans centrafricains ont désavoué et encore moins s’y sont opposé. Quand les Musulmans ont commencé à perdre, l’armée française est intervenu et a désarmé les milices anti islamistes et protégé (à tort ou à raison, je ne juge pas, je décris les faits) la communauté musulmane. Que croit on que pense les centrafricains non musulmans du rôle de la France ?

          • NRJ dit :

            @Alain d
            On a armé les kurdes. Vous trouvez cela abérrant ? De toute façon c’est déjà le cas. Les chinois, les russes, les américains et les pays du Golfe, sont déjà tous en Afrique et y combattent par proxy interposés, comme en Lybie.

            Après ma solution n’est de toute façon pas une solution idéale, j’en suis conscient. Mais elle nous permettrait de sauvegarder nos intérêts là-bas. C’est réalisable contrairement à « on va envoyer des missionnaires -pardon professeurs- aller éduquer les centaines de millions d’africains au milieu de leurs guerres civiles, et puis on va tous les accueillir en Europe ». Il y a un moment où il faut sortir de l’imaginaire. Il faut trouver des solutions, et malheureusement ces solutions ne sont pas toujours celles qu’on souhaiterait. Le monde n’est pas une sinécure.
            Mais si vous avez une solution (réalisable cela va sans dire) meilleure que la mienne, n’hésitez pas.

          • Alain d dit :

            Armer des ethnies, c’est déjà ce qui se passe, les nations puissantes armes des groupes, qui d’ailleurs peuvent se retourner contre leurs mécènes: Syrie, Irak, Libye, Mauritanie, Soudan, Tchad, Mali, RDC, RCA, Rwanda, Somalie, etc. Les guerres d’influence soutenues par des financements, en partie extranationaux ne manquent pas en Afrique, l’ingérence chez le voisin et aussi dévastateur que la corruption.

          • Alain d dit :

            @NRJ
            Le cas des Kurdes est exceptionnel.
            Et vous n’avez pas d’autres équivalence à me proposer !
            Puisque ceux-ci n’ont pas de nation reconnue ! Ca a l’avantage de passer au travers des mailles des législations internationales, dont celle de l’ONU, tout en y étant aussi défendus.
            La Turquie, l’Irak et l’Iran, qui ne les reconnaissent pas, ne peuvent pas non plus les faire condamner extra nationalement.
            Peuple sans terre non représenté.
            De plus, ils sont installés sur des terres riches en pétrole, c’est un atout non négligeable !

      • Plusdepognon dit :

        @ Alain d
        Le G5 Sahel est une coquille vide et non financée :
        https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/07/12/en-cinq-ans-le-g5-sahel-a-echoue-a-faire-ses-preuves_5488504_3212.html

        Les USA ne nous facilitent pas la tâche avec l’ONU et nos amis du Golfe préfèrent financer le camp d’en face.
        http://www.rfi.fr/afrique/20191121-sahel-financement-failles-g5-sahel-onu-alpha-barry

        Quand aux pays européens ou autres, ils nous regardent faire la sécurité pendant qu’ils font des affaires.
        https://www.entreprendre.fr/economie-parts-marche-afrique-france-coface/

      • Stylgar dit :

        Alain, je crains que les commentaires précédents ne perçoivent pas la rationalité de votre argumentaire.

        • Alain d dit :

          @Stylgar
          C’est certain, surtout quand on me qualifie d’idéaliste > NRJ

          • NRJ dit :

            Ce n’est pas moi qui dit qu’il faut « régler intelligemment l’insécurité liée aux tensions communautaires ». Ce genre de phrase semble résumer votre raisonnement. Mais bon on est tous d’accord pour dire qu’il faudrait que le monde soit plus gentil, qu’il y ait moins de guerres, et que tout le monde vive heureux.

          • Alain d dit :

            @NRJ
            « on est tous blablabla »
            C’est bien de reconnaître ce bidouillage pour me répondre : »C’est beau l’idéalisme. Mais c’est n’importe quoi ».

    • fabrice dit :

      Tissu de conneries de Michel Cabirol. Les universités suisses et israéliennes sont parmi les meilleures du Monde. Dans ces deux pays la Recherche est essentiellement privée (80% des financements) alors qu’en France elle est essentiellement publique (80% des financements). La Suisse et Israël participent financièrement au programme Horizon (qui est un programme de recherche publique) mais comme leurs chercheurs sont meilleurs ils sont + choisis et financés en retour par le pot commun (pas de beaucoup le surplus israélien par exemple entre ce qu’Israël donne au programme Horizon et ce qu’il en reçoit est autour de 300M d’euros). L’intérêt d’un partenariat avec ces trois pays est que leurs universités sont riches et ont de X accords de recherche avec des Multinationales US ou chinoises. Bref l’Université de Villetaneuse ou celle de Porto au Portugal bénéficie plus d’un partenariat avec Cambridge, le Technion israélien ou l’EPZL de Zurich que l’inverse. Je rappelle que 80% des entreprises du Nasdaq ont au moins un ancien du Technion dans leurs conseils exécutifs…de même dans le classement des 10 CHU les plus innovants du Monde il y a un hôpital suisse, un hôpital israélien et aucun autre partenaire du programme Horizon…
      https://www.i24news.tv/fr/actu/international/international/1553177715-un-hopital-israelien-classe-parmi-les-dix-meilleurs-au-monde

  3. petitjean dit :

    Bof
    comment se mettre d’accord à 27 ?
    et il y en a qui veulent encore accueillir de nouveaux membres !
    sachant que parmi ces 27 pays il y en a quand même qui sont des nains politiques et économiques
    et la contribution britannique à l’UE va disparaitre
    les marchandages ne sont pas prêts de se terminer
    nous devons évidemment soutenir ce projet, mais on pourrait peut être commencer par un petit groupe de pays volontaires et très engagés. Un noyau dur en somme qui pourrait évidemment aussi s’ouvrir à d’autres pays demandeurs
    le temps devrait faire son œuvre, mais il faut des moteurs…………………

  4. Lucien dit :

    Un jour, il faudra que la classe politique et la haute administration françaises issues essentiellement des Grandes Écoles réalisent que l’Europe qu’elles veulent (et que rejette déjà le peuple français dans sa majorité) ne correspond en rien à celle que souhaitent les autres pays européens, en particulier l’Allemagne. Il y a un tel abîme. Elles ont été hors-sol à rêver de ce « machin » pendant tant de temps. Je me demande ce qui se passera le jour où le voile sera déchiré. Le jour où nos élites auront perdu toute illusion sur l’avenir de l’Europe politique, quand les autres pays leur diront une bonne fois pour toute qu’ils veulent un marché commun et point barre. Depuis bientôt cinquante ans, nos élites ne vivent que pour l’Europe, nuit et jour. Elles ont sciemment rejeté et même combattu le principe national et ne voulaient penser l’avenir qu’à l’échelle de l’Europe. Quand elles ouvriront les yeux, entre une Europe indocile et un peuple national devenu foncièrement hostile ou même violent, la gueule de bois sera très très dure. J’espère voir ces moments un jour. En un sens, la mort du parti UMP-Les Républicains, l’UDF-Modem et du Parti Socialiste en sont les premiers symptômes. La création de LREM est un coup audacieux mais à une cartouche. Quand LREM sera par terre, ce pays va être dans un tel état. Quelque soit le remplaçant, même en relançant une politique de bon sens, ce sera dur de réparer tous les dégats.

    • Léonard V dit :

      Je crois que vous n’avez pas bien compris le fonctionnement de la construction européenne. Il n’y a pas d’idée européenne « absolue », et croire qu’une « élite française » fantasmée rêve jour et nuit de cette Europe fédérale et totalement intégrée est une hallucination des anti-européens. En ce sens, le Brexit est le résultat de l’incompréhension totale des britanniques envers les institutions européennes. Je ne dis pas qu’il n’y a pas de bonnes raisons de vouloir quitter l’Union Européenne, mais que les britanniques ont choisi sur des peurs, des fantasmes (« armée européenne »!) et de fausses promesses qui ne correspondent pas à la réalité. L’Europe s’est construite et se construit encore de façon incémentale: des petits pas en avant, et est toujours le fruit de compromis. Comme tout les compromis, ils sont imparfaits, et souvent un peu frustrants pour tout le monde. Mais ici l’Europe de la défense se construit petit à petit, non pas par une grande décision de, tout d’un coup, fusionner toutes les armées nationales en une utopique « armée européenne », mais en construisant la solidarité petit à petit, en mutualisant petit à petit l’industrie européenne, en faisant avancer l’idée de préférence européenne même pour les achats d’armement. Et en construisant aussi des cooperations, des QG communs, on va finir par aboutir à un système sans doute proche de l’OTAN, avec cooperations très étroites, habitudes de travailler et combattre ensemble, et automaticité de la réponse militaire commune en cas d’agression en Europe, et par contre toujours une base de volontariat en cas d’action extérieure commune, basée sur un noyau dur de pays proactifs. Cela bien évidemment si l’Histoire nous en laisse le temps (guerre, catastrophe naturelle majeure, etc), et si les pays européens acceptent enfin de reprendre à leur charge leur défense (ce qui semble quand même logique, vu l’augmentation des menaces extérieures et le manque de fiabilité affiché par les USA sous Trump et même avant et sans doute après lui.)

      • wagdoox dit :

        Je me suis arrêté à la 4ème lignes tellement vous ne savez pas de quoi vous parlez.
        Je vous conseils de lire un peu les déclarations ou programmes de l’ENA pour comprendre que vous avez rien compris, oui les élites pensent l’UE comme une France en grand, que la France est trop petite pour leur grandeur.
        Je vous conseils notamment une lecture sur la puissance normative, c’est très interessant et très drôle.
        Ils se sont réunis autour de Macron car le réel été sur le point de les réveiller et ca ils veulent pas mais Macron comme Hollande, comme Sarkozy, comme Chirac, comme Jospin est entrain d’échouer tant sur l’Europe de La Défense que sur la renégociation avec l’Allemagne.
        La Défense européenne est une blague, jamais les européens ne paieront pour l’industrie militaire française, ils demanderont un transfère partiel. Et c’est logique pour quoi payer les français quand on peut payer les notre et surtout pourquoi payer les français quand les US le font gratis (ou presque, 36 F35 couteront toujours moins cher qu’une dissuasion).
        La bonne nouvelle de cette semaine, c’est que finalement Macron a compris, il est seul. Soit il reprend en mains le destin national ou il fait comme les autres et prendra la porte dans quelques mois. On peut plus se permettre d’avoir des frontières gérées par la Grèce ou l’Italie.

  5. centurion dit :

    Et puis il y a ça aussi dont personne ne parle:

    L’équipementier aéronautique historique Latécoère, dont le siège se trouve à Toulouse, est passé sous le contrôle du fonds d’investissement américain Searchlight au terme d’une offre publique d’achat amicale, a annoncé mercredi le gendarme boursier, rapporte l’AFP.

    L’OPA de Searchlight avait été annoncée en juin. A l’époque, le fonds américain détenait déjà 26% des parts de Latécoère après les avoir rachetées en avril à trois autres fonds. Il contrôle désormais 62,76% de l’entreprise, a précisé l’Autorité des marchés financiers (AMF) dans un communiqué.

    Sachant que tous les brevets détenus par cette entreprise vont passer aux US..

  6. Alain d dit :

    Le plus important: « sans laisser aucun membre de côté »
    Il faut intégrer les plus petits (souvent grincheux pour des raisons justifiées) dans les projets, les formations et les exercices, d’une manière ou d’une autre.
    Mais ça vaut pour aussi pour la recherche civile, dès qu’elle est stratégique, comme les super ordinateurs en cours de réalisation au sein de nations non majeures.
    Et là évidement, ce n’est pas une pub pour Atos, mais on ne va pas se cacher que le seul constructeur européen qui tient la route dans ce domaine est français !
    Un peu comme pour le SCAF, les nations majeures doivent participer en fonction de leurs compétences. Mais il faut faire un effort pour intégrer les mineures, au mieux, malgré leurs faiblesses.
    Si on les laisse sur la touche, il ne faudra pas venir pleurer ensuite qu’elles se tirent ailleurs pour s’équiper : Etats-Unis, Russie, Chine, Israël, Japon, Corée, Turquie, etc.

    Et ne rien lâcher sur le FED et la PESCO ! Plus tard peut-être…….
    Malgré les pressions, ne laissons pas plus les loups s’installer dans la bergerie, dans laquelle ils sont déjà bien à leurs aises.

  7. Plusdepognon dit :

    L’élargissement est toujours d’actualité, plus personne ne demandera la consultation populaire pour l’accepter, ça se passera entre gens sérieux et ça reviendra jusqu’à ce que la réponse soit positive.
    https://www.lefigaro.fr/international/elargissement-de-l-union-europeenne-ou-en-est-on-20191205

  8. LEONARD dit :

    PIB, emploi, impôts, entre l’agriculture et l’industrie de la défense en Finlande, y a pas photo.
    C’est ça l’Europe des Nations, priorité aux intérêts nationaux et donc électoraux.
    On fait pareil.

  9. werf dit :

    Beaucoup de commentateurs n’ont visiblement pas lu les traités européens. Les décisions sont prises à la majorité qualifiée ( avec une pondération spéciale tenant compte du poids de chaque état) notamment en matière budgétaire ( en matière fiscale, il faut toujours l’unanimité d’où le problème d’une taxe Gaffa européenne). La France devra donc avaler son chapeau et sa ligne rouge car il y aura une majorité pour suivre la présidence finlandaise et…. l’Allemagne!