CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

Une attaque jihadiste inflige de lourdes pertes aux Forces armées du Burkina Faso

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

31 contributions

  1. Buburoi dit :

    Monsieur Lagneau, tenez nous au courant de la réaction de la force Barkhane, car le Burkina Fasso ne faisait pas trop de bruit par rapport au Niger et au Mali.

  2. Bob dit :

    Comment la France a encore pu se laisser embourber là-bas? Encore combien d’années les troupes françaises vont se battre contre des combattants irréguliers? Combien d’argent gaspillé? Ou bien est-ce un terrain de jeu, d’entraînement pour les armées?
    La solution n’est pas militaire mais politique. La stratégie de la France parait absente au mieux, au pire la stratégie a lamentablement foiré. Il y a la Libye aussi où c’est la guerre. La France protège des mines d’uranium et d’or (peut-être autres choses) dans des états faillis. Le problème est insoluble alors pourquoi y aller.
    Gardons notre argent pour moderniser notre armée pour des guerres de haute intensité et non pas de contre-insurrection sans visée politique.

    • Totorino dit :

      -Pourquoi n’avoir pas retenu « notre » armée, quand Sarkozy l’envoya pour détruire la Libye ? Ignoreriez-vous que le Nord
      de l’Afrique et le Sahel sont des vases-communicants ? Vous avez peut-être une explication ?
      Donner un coup de pied dans une fourmilière, et se plaindre ensuite que les fourmis se dispersent … ! C’est logique ça ?

    • Sacha dit :

      Vous n’avez rien compris aux enjeux des opérations (il y en a eu plusieurs) que nous avons réalisées là-bas. Vous feriez mieux de poser des questions au lieu de lâcher vos déclarations fracassantes.

      Serval a été un coup de karscher pour déblayer l’emprise jihadiste sur le pays. Barkhane est une lutte permanente du gendarme et du voleur, pour décourager la réimplantation de forces jihadistes organisées dans ce secteur. Et les lois en vigueur ne facilitent vraiment pas le travail. C’est une volonté éminemment politique de refuser la maîtrise de ces populations à l’ennemi, rien à voir avec vos mines d’or, d’uranium ou de je ne sais quoi encore. La seule phrase pertinente que vous avez écrite tient au caractère insoluble du problème : effectivement on ne va pas régler ces emmerdes d’un claquement de doigts, ça prendra du temps. Je doute d’en voir la fin. Mais faut être sacrément con pour se dire en toute honnêteté qu’il faut laisser le champ libre aux nuisibles sous prétexte qu’on peut pas tous les débusquer. Merci de garder pour vous vos appréciations aiguisées de la stratégie française.

      • Frédéric dit :

        Enfin un commentaire sensé sur la situation.

      • Thaurac dit :

        Enfin un qui ne suit pas les divagations des sites conspis ou assimilés, très bien!

      • Vinz dit :

        « Merci de garder pour vous vos appréciations aiguisées de la stratégie française. »
        .
        Et c’est quoi la brillante stratégie de sortie de ce merdier donc ? Rester ad vitam aeternam et ruiner peu à peu le potentiel de nos armes sur une opex à 600/700 millions par an à traquer des Toyota et autres Yamaha ?
        .
        Ah oui, la stratégie, c’est de « former ». Ca fait 15 ans qu' »on » forme les armées Malienne, Burkinabée etc. Apparemment c’est très efficace. Et sauter sur son tabouret en hoquetant « la solution est politique » ne va pas non plus règler le problème.

    • Renard dit :

      Sarko et BHL ont peut-être une solution à proposer?

    • Eric dit :

      Pourquoi y aller ? Entre autres parce qu’il y a des français qui vivent dans ces pays, et pas qu’un peu. Mais surtout parce que si le Mali, le Niger ou le Burkina Faso tombent aux mains des islamistes, des pays comme le Togo, le Bénin ou la Côte d’Ivoire sont directement menacés : et si vous voulez voir affluer des centaines de milliers de réfugiés et de migrants chez nous, alors vous allez être servi. L’argument des intérêts miniers est aujourd’hui dépassé : de toutes façons, les grandes entreprises vont investir de moins en moins dans des territoires aussi peu sûrs. La principale raison, c’est d’empêcher la constitution d’un super émirat djihadiste de la Lybie au Nigéria, qui deviendrait alors une menace stratégique majeure pour l’Europe…

    • MAS 36 dit :

      Vous avez l’audace d’affirmer que la bande sahélo-saharienne serait un terrain de jeu pour nos troupes. C’est faire peu de cas de nos soldats morts et blessés au combat, c’est irrespectueux.

      Vous oubliez les attentats survenus à Paris et sur notre territoire national avec ces morts et manquez encore de respects pour ceux qui oeuvrent au quotidien pour éviter que cela recommence.

      D’après vous le problème serait insoluble. En restant l’arme au pieds et sans relations diplomatiques tout azimuts c’est sur.

      Maintenant faites nous partager vos informations, quelles sont les troupes qui protègent des mines d’or et d’uranium. De quels sites s’agit-il, où se trouvent-ils.

      Que les responsables d’aujourd’hui aient hérité d’une situation catastrophique en Afrique de l’Ouest et au sahel, c’est certain. Mais bien ou mal ils agissent ils sont dans l’action concrète eux , ne soyons pas victime du syndrome du résultat immédiat. Regarder la chaine Parlementnaire avec les commissions sur la défense nationale ou les affaires étrangères ça peut aider…parfois…

    • Thaurac dit :

      « Combien d’argent gaspillé?  »
      On pourrait dire la même chose pour ces connards de casseurs hebdomadaires, combien coutent ils au contribuable?

  3. breer dit :

    Le gouvernement Français maintient des troupes en Afrique, uniquement pour des raisons politico-économiques, comme on mettrait un emplâtre sur une jambe de bois…
    Le moindre individu en capacité de réfléchir sait qu’il n’y a aucune possibilité de changer quoi que ce soit en Afrique, les Africains sont les artisans de leur chaos sans fin, conflits sanguinaires inter-ethniques ancestraux (comme dit dans le texte) doublé d’un islamisme radical et sauvage,
    dirigeants corrompus, troupes africaines dépassées, indisciplinées, et prises dans les mêmes
    contradictions ancestrales, absence d’éducation, d’industrie et de travail, de ressources alimentaires, d’eau, et … n’oublions pas, une démographie exponentielle
    alimentant sans fin tous ces problèmes, avec en prime des milliers de candidats à l’émigration
    presque tous âgés de moins de 40 ans… qui repeupleront d’une manière ou d’une autre la vieille Europe nous transmettant leur « heureuses » traditions ancestrales….

    • Frédéric dit :

      Je ne comprends absolument pas votre réflexion, Relisé vous !!! La France tente de limiter les dégâts. Vous voulez vraiment que tout le Sahel ressemble à la Somalie ou il faut une force navale internationale en permanence depuis des décennies pour lutter contre la piraterie ? Il vaut mieux prévenir que guérir, avec une force légère, on évite que des pays entier sombre dans le chaos et que des millions de personnes deviennent des réfugiés justement !

      • Marsouin dit :

        Frédéric,
        J’ai mis du temps à comprendre que parmi les commentateurs de ce blog beaucoup étaient dépressifs.
        Ils ne sont pas ici pour échanger et progresser en partageant avec les autres, leur but est thérapeutique: balancer leur négativité et leurs certitudes sur le blog.
        Ils sont facilement reconnaissables: ils ont tout vu, tout fait et surtout, yak-fokon et de-mon-temps-c’était-mieux.
        Pour des raisons que j’ignore, ils ne sont pas aux responsabilités mais s’ils y étaient, ils régleraient tous les problèmes du monde.
        Depuis, je les lis en me marrant et j’essaie d’échanger, de temps à autres, avec ceux qui sont (vraiment) intéressés par les affaires militaires.
        Bonne journée à vous

        • Ancien dit :

          @ Marsouin, votre contribution est intéressante.
          .
          Ayant moi-même tout vu tout fait, yakafaukon et toussa-toussa, je ne crois pourtant pas être dépressif. Mais c’est une question utile.
          .
          Je confirme que chacun, avant d’écrire sur ce blog, doit se demander pourquoi il le fait.

      • Thaurac dit :

        C’est déjà fait dans le golfe de guinée.

  4. Totorino dit :

    -Pourquoi n’avoir pas retenu « notre » armée, quand Sarkozy l’envoya pour détruire la Libye ? Ignoreriez-vous que le Nord
    de l’Afrique et le Sahel sont des vases-communicants ? Vous avez peut-être une explication ?
    Donner un coup de pied dans une fourmilière, et se plaindre ensuite que les fourmis se dispersent … ! C’est logique ça ?

  5. Plusdepognon dit :

    On parlerai à présent de 20 morts (il y avait 10 disparus)… Tout comme au commencement de la décennie noire de l’Algérie, il s’agit de faire d’une pierre deux coups: semer la terreur en s’en prenant aux forces de l’ordre et récupérer des armes.
    https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/08/19/au-burkina-faso-au-moins-une-dizaine-de-militaires-tues-dans-une-des-plus-graves-attaques-contre-l-armee_5500827_3212.html

    L’autonomie de forces africaines au service de gouvernements qui s’occupent des défis posés à leurs populations est une porte de sortie qui semble plus tenir de l’incantation… et pourtant :
    https://www.lepoint.fr/afrique/terrorisme-dans-le-sahel-pourquoi-il-faut-changer-de-paradigme-20-06-2019-2320157_3826.php

  6. Nicola lala dit :

    D’après les commentaires certains n’ont pas pris connaissance de la stratégie Djihadiste très pragmatique et pas du tout hasardeuse, d’écrit dans un livre d’un membre d’al-quaida: « Administration de la Barbarie » devenue livre de chevet des têtes pensante de Daech, qui consiste à foutre le chaos dans les pays musulmans faibles dont les gouvernements sont des nazes, pour finir par arrivé à prendre le contrôle de quelque-uns d’entres eux et montrer aux musulmans que EUX ils savent gérer l’ordre dans ces pays et tenir tête au forces étrangères, bref qu’ils sont les dominant capable de rendre la force (avec l’ islam le plus extrémiste) aux terres d’Islam.
    Ils auraient réussi en Syrie et en Irak sans l’aide des Russes d’un coté, et la coalition Occidental de l’autre, ils finiraient même par conquérir tout le monde musulman sans aide extérieur.

    Mais non, certains ici nous propose de laisser faire et regarder l’Afrique et le moyen-orient devenir tout noir du drapeau Daechois…. les Américains auraient aussi pu laisser les Européens et Russes se débrouiller avec les Nazi après tout… quel impacte sur l’avenir ?

    • Faust dit :

      je rajouterais qu on a déjà vu deux fois des « états  » ou « proto-état » djihadistes émerger , Afghanistan , Syrie , la première choses qu ils ont faites , après avoir un peu massacré, pillé et violé ( faut pas déconner non plus ), c’est de mettre en place les moyens et d organiser des attentats chez nous …
      si le Mali était tombé entre leurs mains , avec toutes les filières de trafics existants , les contacts avec des maliens émigrés en France et donc potentiellement utilisables , faut pas être bien malin pour connaitre la suite du programme , et il aurait de toutes façons fallut intervenir … sur un pays ou les djihadiste seraient déjà préalablement installés , renforcés , encore plus structurés .

  7. asinus dit :

    pendant que nos troupes luttent aux confins , les bantoustans se multiplient en France.Des milliers de Maliens en age de combattre
    vivent de prestations sociales en France .Il faut rendre l’Afrique au Africains et surtout les Africains a l’Afrique .

    • Thaurac dit :

      +++1
      Et surtout que pas mal de ces gens là sont dans nos rues pour soutenir certains mouvements plus que douteux..
      Leurs seules utilités, quand ils bossent, c’est de se faire recruter par la cgt, qui devient peau de chagrin et qui n’est plus regardante sur ceux qu’elle racole ( voir Roissy bagagistes et autres, ratp..la liste est longue, on tuerait sa mère pour avoir des adeptes)

  8. SLEGUE dit :

    La dégradation de la situation sécuritaire au BF n’est elle pas avant tout la principale conséquence de l’éviction puis de l’exil du président Blaise COMPAORE et de l’embastillement du général Gilbert DIENDERE ?

  9. Nicolas Quintin dit :

    Asinus… la façon d’ont on choisi d’ouvrir ou fermer nos portes n’a rien à voir avec le fait d’intervenir ou non à l’extérieur… d’ailleurs si on laisse Daech prendre des pays là tu vas en voir déboulé du migrant .

    • asinus dit :

      yep , moi je vis en zus à Marseille 11e , je suis devenu complètement hermétique a ceux qui me promettent une situation pire. Les barbares sont dans les murs , les légions sont aux loins et moi prolo je suis dos au mur je ne peux pas évacuer vers les campagnes ! Quelques uns de mes pareils trouverons la force de vous réveiller , le vote n’est pas l’ultime épée.Cet Etat ne nous proteges plus , il perd toute légitimité a notre obéissance