CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

Outre-Manche, la saisie par l’Iran du pétrolier Stena Impero ravive le débat sur les moyens de la Royal Navy

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

58 contributions

  1. Plusdepognon dit :

    Je parie une bouteille de champagne que le Brexit n’aura pas lieu et que Boris Johnson ne fera pas de vieux os au poste de premier ministre.
    https://www.sudouest.fr/2019/07/23/brexit-la-strategie-risquee-de-boris-johnson-pour-faire-sortir-le-royaume-uni-de-l-ue-6369627-7516.php

    C’est plus cela qui préoccupe les habitants du Royaume-Uni, que les tribulations navales pour des intérêts financiers qui ne sont pas les leurs.

    • Thaurac dit :

      Et pourtant les partisans du brexit sont majoritaires, bizarre comme situation

      • Fred dit :

        @ Thaurac
        … Étaient majoritaires, assurément ; mais le présent est moins sûr. Pas sûr que même les partisans d’un Brexit dur soient tous sereins par rapport à une possibilité évoquée aujourd’hui par Johnson : « faire de l’Angleterre un État à fiscalité faible, de type Singapour ». (et dans ce cas dire adieu au renforcement de la Navy, voir plus :o)

    • John dit :

      Pour quelle raison le Brexit n’aurait pas lieu?
      La question principale c’est les circonstance.

      • Plusdepognon dit :

        @ John
        Parce que les puissances d’argent ne le veulent pas. Et ce sont elles qui gouvernent le monde, pas les peuples (même celui qui a inventé l’ habeas corpus).
        Donc on nommera « brexit » un arrangement qui plaira aux financiers, ce qui n’est pas du tout ce qu’a voté le peuple. Mais depuis le référendum de 2005 en France, on sait bien ce que ça vaut…
        https://youtu.be/jZkzSbnKk3k

        • John dit :

          Donc vous voulez dire un Royaume Unis plus dans l’UE mais avec un accord comme la Suisse ou la Norvège?
          Car en Suisse et en Norvège, certaines lois / réglementations en provenance de l’UE sont adaptées et parfois adoptées..
          Donc en ce sens, oui, je vois.
          Après, un brexit avec aucun accord est un brexit qui va tuer l’économie et causer un chômage massif.
          La question est donc surtout: « qu’est-ce que le BREXIT?
          Idéalement, le RU devrait proposer 3 solutions discutées avec l’UE, 3 orientations, un premier puis un second vote avec les 2 « finalistes ».
          Comme ça le peuple déciderait au moins de l’orientation du brexit faute de pouvoir faire autre chose. Malheureusement, ça ne semble pas prévu…

        • John dit :

          P.S.
          Les référendus et les initiatives populaires « à la Suisse » devraient être mises en place dans tous les pays en Europe. Car ils sont légalement définis, et l’exécutif et le législatif n’ont pas leur mot à dire sur ce point.
          (avec qques limitations concernant la défense nationale, la stratégie énergétique…)

  2. Renard dit :

    Les anglais veulent une force européenne pour agir dans le détroit d’Ormouz car ils n’ont pas les moyens d’intervenir.
    Mais… Au fait ne sont-ce pas eux qui ne veulent plus de cette <>?

    • Comte Serge dit :

      Bonjour.
      Force est de constater que nombreux sont ceux qui accordent la toute puissance à l’institution européenne, et sont persuadés qu’en dehors de l’Europe les États sont condamnés à la solitude et donc à la ruine.
      Cependant, j’aimerais rappeler qu’avant la création de cette institution les pays européens nouaient les alliances au gré des besoins du moment. Alors pourquoi certains se butent systématiquement à l’adhésion à l’Europe comme préalable absolut pour initier un projet collectif? Pourquoi, toute initiative économique, éducative, militaire ou autre devrait passer par les engrenages de la machine européenne?
      Si demain, une fois libres, les Britanniques appelleront les Français à fonder une alliance militaire avec les Allemands et les Norvégiens, allez vous dire « Non », juste parce que tout le monde ne fait pas partie de l’Union européenne?

  3. Namroud dit :

    Qui domine les mers domine le monde, le premier vecteur de la puissance militaire d’un pays est sa marine car lorsq’une crise éclate c’est toujours un sous marin qui arrive sur zone pour effectuer des missions de reconnaissance et de collecte de renseignements en attendant l’arrivée d’un groupe aéronaval. Si nos voisins d’outre manche se posent dette question alors nous aussi on doit s’en soucier même si actuellement notre marine nationale est considérée comme la première en Europe et la seconde de l’otan après l’us navy . Ne serait-ce que pour affirmer notre souveraineté dans nos différentes zee éparpillées dans l’océan indien, aux Caraïbes er Guyane et surtout dans le Pacifique ou le Dragon chinois a un appétit féroce, a titre d’exemple je ne comprends pas pourquoi on n’investit autant dans les forces sous marines 10 sous marins c’est insuffisant, les Australiens eux ont commandé 12 car ils ont compris que la Chine lorgne dans la région . Pareille pour les portes avions et porte hélicoptères. Les Russes ont plus de navires que nous et pourtant on les depasse ( pour l’instant ) en terme de PIB même si c’est vrai qu’une partie de leur flotte date de l’époque soviétique et certains de leur navires manquent d’entretien et de fiabilité ( déjà si le koursk a coulé en 2000 alors qu’il sortait tout droit du chantier naval j’imagine que les autres bâtiments plus anciens sont des cimetières flottants ) mais n’empêche que les russes investissent pour une marine plus moderne.

    • aleksandar dit :

      Qui domine l’Hinterland euro asiatique domine le monde.
      La domination sur les mers ne sera bientôt plus primordiale.
      C’est pour ça que les chinois reconstruisent la Route de la Soie.
      Le monde change sous nos yeux.

      • Euclide dit :

        C’est parfaitement exact cher Alexandre néanmoins la majorité du commerce mondial passe par la Mer.
        D’où l’utilité d’avoir une vraie marine de frégates de 1er rang. Ce qui est aussi valable pour la France.

        • aleksandar dit :

          Tout a fait d’accord pour notre marine.
          La part du commerce mondial maritime va aller en diminuant mais la France a besoin d’un Marine forte et bien équipée pour défendre sa ZEE.
          Pour avoir longtemps travaillé avec les amis de la Royale, la marine française est probablement la meilleure au monde a l’heure actuelle.
          Il faut lui donner les moyens de son excellence.

          • Albatros24 dit :

            Barfly n’a pas tort Aleksandar.
            Le projet chinois c’est de dépasser les EU d’ici le plus vite possible
            Cela veut dire les dépasser aussi dans le domaine maritime pour s’assurer de la suprématie militaire et sécuriser ses transports maritimes (la surface liquide représente plus de 80% de la surface de la Terre).
            La Chine développe ainsi des bases militaires et logistiques en Mer de Chine (et le fera ailleurs) afin de sécuriser ses abords et ses voies de communications et approvisionnements- l’utilisation de flottes avec GAN permet de sécuriser des zones stratégiques ou d’intervenir en cas de crises. Si vous êtes de la Royale vous maîtrisez cela.
            Dans 30 ou 40 ans personne ne sait ce que nous ferons, nous aurons peut être des flottes de drones spatiaux et des usines de matières premières sur la Lune ou des satellites exploitées par des robots mais il est sûr qu’il y aura toujours besoin de sécuriser ses approvisionnements venus du monde entier. Cela passe par la mer. Les navires construits aujourd’hui seront toujours en service pour certains dans 30 ans…
            On ne sait même pas aujourd’hui de quoi se compose les fonds marins au delà de 500 mètres et on découvre de nouvelles espèces chaque mois. On connaît beaucoup mieux le système solaire que nos fosses marines.
            On recherchera du pétrole du gaz de plus en plus profond, vu le prix de vente qui augmente, on exploitera des minéraux peut être avec des robots et drones sous marin. Dans 30 ou 40 ans on pourra le faire.
            Quand vous ramenez des produits de Chine en Europe par la terre, vous devez sécuriser tout le trajet, payer un tas de monde. Et que dire des pipe lines pour le pétrole ou le gaz…avce toutes les guerres qui se déclarent du fait des puissances qui s’opposent et ne se feront au final que des guerres froides.
            Sur les océans, il y a moins de monde à rincer, des voies internationales, la possibilité d’y concentrer sur certaines parties des bases navales aériennes ponctuelles sous la forme de GAN et un bateau de transport maritime emportera plus que pas mal de trains ou de files de camions, même si les bateaux restent polluants, cette solution reste la plus économique et écologique.
            La Route de la Soie c’est aussi des aéroports et surtout des ports contrôlés par la Chine.
            Donc la Marine d’un pays a encore beaucoup d’avenir et la Chine rattrape son retard sur les Etats Unis (1 flotte française tous les deux ans sort de ses chantiers navals).

      • Plusdepognon dit :

        @ aleksandar
        Disons que ces routes passent en majorité par la terre. Ce qui met un bémol à la surpuissance navale des USA.
        Mais les ressources naturelles sont en Afrique. D’où les efforts de la Chine pour sa marine, la construction d’ilots artificiels et une stratégie pour l’instant asymétrique, mais avec pas mal de moyens…

      • Barfly dit :

        Tu es en train de nous dire que depuis 20 ans la Chine développe l’une des plus grosse marine au monde, qu’elle dépense des dizaines de milliards dans des navires de guerre juste pour le fun. Non si les chinois adoptent une telle stratégie, c’est qu’il y a bien une raison et cette raison est simple : les voies de commerce maritime sont vitales à la chine et la soi disant « Route de la soie » n’y changera rien, elle ne remplacera jamais l’immense potentiel de la mer. Même dans tes rêves.

        • aleksandar dit :

          Les voies de commerce maritime sont vitales pour la chine aujourd’hui.
          Elle ne le seront plus ou beaucoup moins dans 20 ou 30 ans.
          Êtes vous capable de réfléchir a l’état du monde dans 20 ou 30 ans ?
          Non probablement pas comme tous les occidentaux.
          Les chinois et les russes eux le font.
          Je ne vous dérange pas plus longtemps.
          BFMTV vous attends pour votre dose quotidienne  » d’information « 

  4. Clavier dit :

    Ce ne sont pas les moyens qui manquent , mais la volonté de protéger ses intérêts en « éliminant » ses ennemis, et c’est valable pour toutes les marines occidentales sauf pour la NAVY…..la faute aux ordres….

  5. jaicruvoir dit :

    1982: 4 portes avions ,13 destroyer 47 frégates 16 sous marins
    2019: 1 porte avion sans avions (F35B), 6 destroyers (4 en maintenances), 13 frégates (6 en maintenances), 10 sous marins
    .
    l’image sur le nombre de bateau de la marine anglaise en dit long
    https://i.dailymail.co.uk/1s/2019/07/22/15/16350368-0-image-a-54_1563805707636.jpg
    .
    source : https://www.dailymail.co.uk/news/article-7271855/Britain-mourns-Royal-Navy-took-Falklands-Ex-admirals-join-growing-criticism-cuts.html

    • John dit :

      1982, guerre des Malouines, guerre froide…
      La plupart des pays ont vu le volume d’équipements se réduire dans tous les domaines, exceptés pour ce qui est du « strict minimum » comme c’est le cas pour les sous-marins français par exemple. La mission ne peut être remplie avec un volume inférieure.
      L’économie britannique n’est plus ce qu’elle était, et son rôle international / diplomatique est clairement inférieur aujourd’hui. Le Royaume Uni et la France ont des situations similaires: européens, dissuasion nucléaire, 1 porte-avion, influant diplomatiquement, siège au conseil de sécurité avec droit de véto…
      Bref, avec des pays plus grands en taille et population et avec leur progression économique alors qu’en Europe l’économie stagne, la situation relative est défavorable aux pays-européens. La stratégie semble être plus centrée sur la défense que sur l’influence sur le monde.
      Seuls 3 (4?) pays veulent conserver ou acquérir un cercle d’influence énorme, la Russie, la Chine, les USA (l’Inde?)

      A cela il faut ajouter le fait que l’OTAN en tant qu’organisation permet aussi de réduire les besoins individuels en ayant la capacité de défendre les intérêts d’un allié si nécessaire…

  6. jyb dit :

    Après 45, deux mouvements de fond ont considérablement affaibli la royal navy.
    1 – la décolonisation ou la fin de l’empire britannique dont la royal navy était la colonne vertébrale.
    2 – la guerre froide et la création de l’otan. Le uk a du dans ce nouveau schéma continentaliser son armée au dépend de sa prématie navale et maritime, fin du sea power britannique. constat de décès avec the defence white paper de février 1962 (la crise de Berlin a largement pesé dans la balance)

  7. cases o l dit :

    perfide Albion a perdu ses dents!!
    Rule Britannia est bien fini

    • fred dit :

      Pour ça on verra. Je pense que bien que le Brexit paraisse une mauvaise idée d’ici, ils sauront exploiter toutes nos faiblesses à leur profit. Wait and see…On les regarde toujours béatement, et ils nous font la nique à chaque fois.

  8. Barfly dit :

    Certains naïfs ont pensé que la City allait remplacer la Royal Navy dans son rôle mais que dalle.
    Sans une grande Royale Navy, l’Angleterre perd invariablement de sa splendeur.
    Comme la France, leur marine est sous dimensionnée.

  9. Auguste dit :

    Les sanctions fonctionnent très bien,c’est largement suffisant pour des négociations.Même Trump l’a compris.Il n’y a aucun intérêt à engager un conflit dont on ne sait pas ou il va nous amener.

  10. H. dit :

    Bonjour,

    Contrairement à la très grande majorité des pays, c’est à la RAF que revient le soin de mener les actions de lutte ASM par avion (exception faite de l’aviation embarquée lorsque la Grande Bretagne possédait encore des porte-avions). Depuis le retrait forcé des NIMROD en 2011, un lointain dérivé de l’avion de ligne COMET, premier avion de ligne à réaction à entrer en service en 1952, conséquence d’un crash mortel survenu en Afghanistan, le Royaume Uni ne dispose plus d’avions dédiés. Le Poséidon, dérivé lui du Boeing 737 et en service dans l’US Navy, viendra remédier à cette carence.

    Bonne journée

    • themistocles dit :

      C’est surtout l’impossibilité constatée de mener à bien le programme Nimrod MK4 qui a sonné le glas de la capacité en Angleterre. Décision prise en avril 2009. Les Nimrod avaient été tellement modifiés qu’ils n’y en avait pas deux d’identique et quand des problèmes de structure au niveau des ailes ont été découverts, il a été décidé de stopper le programme. Non sans un certain soulagement de la part de la RAF qui peinait à trouver des fonds pour finir de s’équiper en Typhoon. Toujours est-il que 2 mois plus tard, des avions US, français et canadiens étaient obligés de se déployer en Angleterre car des amis venus du nord étaient venus en visite…. Sinon dans beaucoup des pays; la lutte ASM est assurée par l’armée de l’air, la Marine ne disposant pas d’aviation navale (Allemagne, Espagne,Canada, Italie,Portugal, Nouvelle Zelande, Australie, Norvège,..) Les pays qui disposent d’une aviation navale indépendante de l’air force sont peu nombreux (USA,France,Turquie,Japon..)

    • H. dit :

      Il n’est pas aisé de trouver des liens sur le sujet mais le retrait des Nimrod en service en 2011 est la conséquence directe du crash survenu en Afghanistan en 2006, crash qui a vu la mort des 14 membres d’équipage. Un rapport extrêmement sévère sur cet accident est sorti en 2009 (https://www.bruxelles2.eu/2009/10/29/crashdunimrodxv230unrapportukmetencauselarafetlindustriel/) tant pour l’industriel que l’exploitant. Si ma mémoire est bonne, c’est un juge qui a ordonné l’arrêt immédiat de la flotte, décision qui a été immédiatement appliquée. Je ne suis même pas certain que les avions se trouvant à l’extérieur du pays aient pu rentrer. La complexité, les retards et le coût du programme Nimrod 4 n’ont évidemment rien arrangé mais du coup, la Grande Bretagne s’est retrouvée brutalement sans oeil pour la lutte ASM.

  11. fraisedesbois dit :

    « En attendant, le destroyer HMS Duncan rejoindre la frégate HMS Montrose d’ici le 29 juillet. »
    ——–
    hem… j’ai ouï dire que les destroyers T 45 avaient quelques problèmes par mers chaudes:
    https://www.theguardian.com/uk-news/2016/jun/07/destroyers-will-break-down-if-sent-to-middle-east-admits-royal-navy
    .
    3 fois rien: juste une panne générale des générateurs électriques. Black-out, plus de propulsion…
    La Royal Navy avait prévu de les mettre en cale sèche, ouvrir la coque et changer les générateurs. A partir de 2021:
    https://www.savetheroyalnavy.org/final-cure-for-type-45-destroyer-propulsion-problems-announced/
    .
    (merci à frencho, sur air-def.)

  12. lym dit :

    En appeler à l’Europe, après avoir confirmé son choix d’en sortir lors des dernières élections européennes (Brexit-Parti arrivé en tête => retour annoncé du branleur Boris et son coiffé-pétard dès le mois de… ultime gag?… May)… et avoir allumé la mèche!

    Sacrés rosbifs!!! Avoir des couilles, c’est bien. Mais derrière, quand viennent les embrouilles, il est prudent d’avoir le bras solide! Et au delà du seul poignet, ça va sens dire…

  13. Gandalf dit :

    Ironique que c’est l’europe qui va envoyer une flotte pour assurer le transit dans le golfe Persiquea la demande de Londres, quand Boris dit qu’il va quitte l’UE fin octobre.

  14. Mingasson dit :

    La mission de protection dans le golf devrait selon moi être couplé avec la mission ATALANTA qui a manda européen concernant la lutte anti piraterie.

  15. Fralipolipi dit :

    Bien au delà du Brexit, les conséquences d’un blocage d’Ormuz seraient tout aussi fortes et désastreuses pour l’Allemagne et la France que pour le UK.
    En fait, c’est tout le continent « Europe » qui reste assez fragile face à la potentielle forte hausse du prix du baril qui pourrait en résulter … et surtout les pays aux équilibres budgétaires bancales, comme la France ou l’Italie (cette dernière pouvant tout à fait agir auprès des UK, France et Allemagne, grâce à sa flotte de frégate tout aussi solide que celle de la France).
    .
    Aussi, au delà du Brexit, c’est toute l’Europe qui doit répondre à l’appel du UK.
    Et la France, avec ses bases navales des 2 côtés du détroit d’Ormuz (EAU et Djibouti) est naturellement le tout premier allié européen sur lequel le UK doit pouvoir compter !
    .
    A noter que le profil (et les problèmes) des marines du UK et de la France sont franchement très semblables … surtout en ce qui concerne la déflation du nombre de frégates de 1er rang (le programme Type 26, et ses baisses régulières du nombre de frégates projetées, étant le pendant de notre programme Fremm, et le programme Type 31 étant le pendant de notre programme FDI).
    .
    … Peut-être que 2 fiers estropiés se soutenant solidement l’un l’autre arriveront tout de même à constituer une Marine de poids !?

    • jyb dit :

      @fra
      peut etre une confusion entre ormuz et bab al mandeb ? ( pour les bases françaises des 2 cotés…)

      • Fralipolipi dit :

        @jyb
        Pas à ce point 🙂
        Je considère simplement que Djibouti reste un bon point d’appui pour les opérations de la Marine Nationale du côté océanique du détroit d’Ormuz … Ce n’est pas si loin que ça et Djibouti reste tellement plus accessible que Toulon ou La Réunion (si l’on ne considère pas la base des EAU qui est de l’autre côté du détroit …).

  16. Aymard de Ledonner dit :

    C’est sur que je n’ai jamais compris la taille démesurée des HMS Queen Elizabeth et Prince of Wales, surtout pour faire décoller des F35B sans catapulte….

    • Leum dit :

      Le F35B est très gros, 5 à 6 tonnes de plus qu’un Rafale. Il faut donc de la place pour les faire opérer, effectuer leur maintenance, etc…

    • Fred dit :

      @ Aymard de Ledonner
      D’autant plus qu’il ne disposeront que de très peu de F-35 et de beaucoup d’hélicos (12 F-35 et 24 EH101 Merlin) …
      Il me semblerait moi aussi plus pertinent de posséder plus de navires plus petits.
      24 F-35B commandés, à comparer aux 40 Rafales M français (60 à l’origine) et au « petit » CDG de plus pourvu d’au moins un Hawkeye … Il y a un schblorp dans les rapports de taille ; et comprendre par ailleurs que douze délicats F-35B en mer sera un chiffre difficile à tenir.

  17. Openmind dit :

    La loi du Talion, c’est une doctrine locale utilisée depuis près de 4000 ans ; cfr. Œil pour Œil, dent pour dent – Le code d’Hammourabi.

    Donc cette manœuvre étant loin d’être une surprise, on peut surtout se demander ce qui a monopolisé l’attention des stratèges britanniques au point d’en oublier leurs fondamentaux.

    Ou serait-ce plus sournoisement un oubli volontaire?

  18. ULYSSE dit :

    D’avantage qu’un problème de moyens, un problème de volonté (politique) et de méthode….

    On n’arrive à se demander si TRUMP n’a pas raison d’employer la brutalité comme méthode face à des dictatures qui ne reconnaissent que la force.

    • Fred dit :

      @ ULYSSE
      … Pas ce qu’il fait envers la Corée du nord, pas ce qu’il fait face aux Talibans.

      L’Iran avait accepté et respecté le gel de son programme nucléaire, contractualisé y compris avec les États-unis.
      Était-il légitime de dénoncer cet accord. Est-ce une pratique diplomatique déjà utilisée hors période de guerre ouverte ? Je ne trouve pas beaucoup d’exemples (rectifiez-moi si je me trompe) …

      Question dictature, en Iran les citoyens et les citoyennes votent (certes, les candidats doivent être agréés par l’ordre religieux, pas idéal c’est sûr), mais en Arabie saoudite qui diffuse une vision fondamentaliste du Coran à travers le monde … On ne vote pas (et on découpe vivant des journalistes).

  19. ULYSSE dit :

    A moins qu’il ne s’agisse, comme le sous- entend « Openmind », de pousser l’IRAN à la faute impardonnable, qui légitimerait une réponse musclée de l’occident. Nous ne sommes pas à l’abri de ce genre de manoeuvre, bien qu’elle soit peu probable en ces temps de changements politiques en GB.

  20. pepel_WASSKA dit :

    « alors qu’il fallait s’attendre à une réaction iranienne à l’arraisonnement du Grace 1 »

    Bah, ça, il n’y avait pas besoin d’être bien malin pour deviner que les iraniens n’allaient pas rester sans réagir. Dommage de n’y penser qu’après-coup. On a connu les anglais meilleurs stratèges.

  21. werf dit :

    Les missiles mer-mer ou sol-mer sont tellement performants, surtout s’ils sont lancés en saturation, sur une flotte qu’elle que soit sa composition feraient de gros dégâts. D’où l’hésitation des américains et des anglais car, pour le moment, ils ne peuvent répondre avec leurs bateaux et avions à une telle menace. Qui plus est le détroit pourrait être bloqué très facilement par l’Iran mettant à mal 30% du commerce mondial, notamment pétrolier. Le coût serait donc au total disproportionné. Enfin l’Iran n’a rien à voir sur le plan militaire avec tous les autres pays du Golfe, leurs troupes sont hyper motivées et ils peuvent frapper avec leurs missiles armées de bombes nucléaires type A tous les autres pays, y compris Israël. Mais bon, il ne faut pas dire cette vérité aux populations d’où la gesticulation devant les caméras.

    • aleksandar dit :

      Ah, la propagande sur la bombe nucléaire iranienne, que rien ne vient étayer a part les délires de netanyahu.
      Relisez les NIE US, c’est écrit noir sur blanc que les iraniens n’ont pas de bombes atomiques.
      D’ailleurs ils n’en ont pas besoin, quand on peut mettre l’économie mondiale a terre en moins de 24 heures, détroit d’Ormuz bloqué + destruction de la Barbarie Saoudite; c’est inutile.

    • Fralipolipi dit :

      @werf
      Pas de science fiction. Contentons nous d’observer les faits !
      .
      Pour l’instant il ne s’agit que de dissuader les embarcations légères des Gardiens de la Révolution de l’Iran (qui constituent une armée iranienne un peu à part).
      Et la frégate de la Royal Navy présente sur place il y a quelques jours y est très bien parvenue la fois précédente.
      « «Le HMS Montrose a été contraint de se positionner entre les navires iraniens et le British Heritage et de lancer des avertissements verbaux aux navires iraniens, qui ont ensuite fait demi-tour», a ajouté ce porte-parole. «Nous sommes préoccupés par cette action et continuons à exhorter les autorités iraniennes à désamorcer la situation dans la région». »
      http://www.lefigaro.fr/international/l-iran-a-tente-de-saisir-un-petrolier-britannique-dans-le-golfe-20190711
      .
      Le problème est lorsqu’il n’y a PAS de frégate dans le secteur, comme ce fut le cas lors de la 2nde tentative de détournement évoquée ici … tentative alors réussie.

    • Albatros24 dit :

      Les pasdarans sont sans doute très motivés, mais leur Armée l’est elle, et est elle bien équipée, du moins autant que les Pasdarans ?
      Les iraniens « hyper motivés » y compris des divisions de ces Pasdarans n’ont pas réussis par le passé à vaincre le petit Etat d’Irak et son Armée qui les attaquait.
      Lequel Etat d’Irak c’est fait deux fois envahir par un corps expéditionnaire US et quelques alliés il est vrai.

  22. Fred dit :

    @ werf
    D’où tiens-tu qu’ils possèdent des bombes A ?

    S’ils en avaient, soit les américains ne feraient pas de provoc. comme il font actuellement, soit ils interviendraient direct ; et surtout les européens ne défendraient pas les Accord de Vienne sur le nucléaire iranien. Totalement illogique.

  23. dolgan dit :

    Donc les britaniques (tournant subitement le dos à leur politique des derniers mois) ont mené une action de guerre contre l’Iran sans prévoir le coup d’après (cad déployer les moyens maritimes adéquats). Mais dans leur délire du Brexit, ils pensaient sans doute que la menace de l’empire Britanique serait suffisante pour dissuader les Iraniens de réagir. Sauf que l’empire n’est plus, leur marine/armée est dans un sale état, ils ne sont plus gouvernés depuis 2ans et l’avenir est encore plus sombre avec Boris le troll. Ils sont l’ombre de ce qu’ils ont été.

  24. jyb dit :

    vu la densité de batiments dans ces eaux, est il bien nécessaire de monter une nouvelle opé ?
    https://combinedmaritimeforces.com/ctf-152-gulf-security-cooperation/

  25. Ajm. dit :

    La fermeture du détroit d’Ormuz génerait surtout l’Asie, Chine, Japon et Inde en tête, un peu l’Europe , surtout l’Europe du sud, comme l’Italie très peu les USA quasi autosuffisants et dont les producteurs nationaux sont très contents si le prix du baril remonte durablement autour de 50-60 USD, comme maintenant.