CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

Allemagne : Garder les chasseurs-bombardiers Tornado jusqu’en 2030 coûterait 9 milliards d’euros

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

61 contributions

  1. Leum dit :

    Nan mais 1) La dépendance aux USA est intollérable et de 2) Depuis quand une bombe B61 est dissuasive? Quelque soit l’avion qui la transporte, il sera abattu avant de pouvoir atomiser Moscou et Pékin est trop loin car c’est une bombe dans le sens le plus strict et simple du terme, rien de comparable à un ASMP-A que l’avion peut tirer sans s’exposer…..

    • TINA2009 dit :

      Bsr LEUM !

      + 10000 pour plusieurs de vos réflexions !

      J’ajouterai un point fondamental, comme référence de cet article . A savoir :
      C’est L’agence REUTERS qui s’exprime …. Dès lors, croyez-vous , REELLEMENT , tous et toutes , que REUTERS est qualifié et a intérêt à communiquer une étude et des conclusions factuelles concernant le coût opérationnel relatif à la prolongation de l’utilisation des TORNADOS ???? Ils sont payés par le lobbying pro LM et Boeing !!!!! Que de fausses Données et informations …
      L’allemagne a besoin de ses TORNADOS … Et besoin du futur utilisateur de la B61, que cette dernière constitue un armement crédible ou pas !
      Le typhoon est européen : Il constitue le meilleur vecteur pour les allemands !
      PS : Quant au SCAF, souhaitons que le programme soit un échec le plus rapidement possible…. Et souhaitons que DASSAULT s’allie à d’autres nations et producteurs …. pour produire , d’une part , le prochain Bi-Réacteur , remplaçant du RAFALE… d’une part ; mais surtout le futur mono-Réacteur : Il y a nombre d’avions Légers + des Drones à remplacer , pour des pays de plus en plus nombreux!!! . Si DASSAULT ne prend pas la grosse tête, elle dispose d’une fenêtre opportune, qui constitue un moyen de renouveler le succès du Mirage III… pour des niveaux et besoins différents!
      Ce qui suppose que l’Etat soit présent , impérativement !

    • Montaudran dit :

      La mission nucléaire des Tornado n’est pas d’ordre stratégique du style vitrifier Moscou mais tactique c’est à dire envoyer la bombinette sur des concentrations de force. De même l’ASMP-A n’est pas prévu pour bombarder Moscou ou Saint Petersbourg.
      Ce n’est donc pas de la « dissuasion » mais de l’opérationnel même si l’option B-61 n’était certainement pas la première option pour des raisons d’escalade évidente.

      A l’époque ces concentrations étaient dans les pays du pacte de Varsovie RDA, Pologne de nos jours toujours en cas de riflette avec la Russie je ne sais pas ce qui serait décidé.

      Je ne sais pas non plus si l’option avions + bombe nucléaire B-61 est encore un couple pertinent.

    • Nico St-jean dit :

      @ Leum
      .
      C’est la B61-12 qui sera intégré aux F-35. Celle-là aura 120 km de portée puisque planante et aura un très grand effet de pénétration dans le sol pour augmenter le souffle.
      .
      Donc oui, cette bombe sera très dissuasive et oui, un F-35 pourra la larguer en toute sécurité. L’ASMP-A à des avantages mais comme une planante, il est vulnérable aux ABM mais surtout, son prix est bien plus élevé pour les allemands que la petite bombinette.

  2. olivier 15 dit :

    Mais quel cirque… Un responsable politique qui déclare être prêt à offrir son c.l de manière  » temporaire  » , tergiverser sur un appareil désuet qui pourrait larguer une daube aussi désuète que lui ( B61..sérieux, y’en a encore qui y croient? ) le tout avec la certitude que les allemands seront aussi bisounours qu’ils étaient agressifs en 39 !! faisons simple: on offre le parapluie Nuke avec un minimum de participation. Voilà. ça c’est crédible.

    • John dit :

      Une bombe nucléaire, moderne ou pas a la capacité de faire beaucoup de dégâts…
      Donc cet argument n’a aucun sens.
      Ensuite, un politicien est un citoyen lambda qui est élu parce que son opinion correspond à celle d’une partie de la population. A ce titre, il a la liberté d’expression et la liberté de penser.
      Vous pouvez ne pas être d’accord avec lui, mais respecter son avis ne devrait pas être aussi difficile.

      Ensuite, niveau crédibilité, le parapluie nucléaire américain a un avantage, celui du volume… Offrir le parapluie nucléaire français à l’Allemagne peut être une solution. Même si l’armement est plus récent, je ne sais pas si il est réellement plus crédible…
      Sauf erreur, il y a 60 B61 en Allemagne. La France a environ 300 têtes nucléaires sauf erreur? Si les chiffres restaient le mêmes, est-ce que la France déplacerait 20% de son armement en Allemagne? Ou est-ce que l’Allemagne financerait la production de 60 têtes nucléaires (ou plus) selon la technologie française, et l’armement qui va avec? Ou est-ce que l’Allemagne repose à 100% sur la France pour effectuer les missions?
      L’avantage de la B61 c’est que la situation est claire pour le moment…

      • robin darbin dit :

        Hypothèse toute théorique, L’Allemagne n’acceptera jamais de dépendre de la France pour sa défense.

    • wagdoox dit :

      Il n’y a rien de simple dans cette solution car le parapluie Français est taillé pour défendre 60 millions de personnes (c’est le nombre de personnes qu’un SNLE peut tuer en riposte). Avec l’Allemagne il faudrait plus que doubler ce nombre (plus de SNLE ou plus de missile et de tête à bord). C’est bien plus complexe est cher que pour la partie aérienne mais c’est ça la réalité du parapluie. En Allemagne, ils n’en veulent pas ou plutôt ils ne veulent pas payer l’addition quand ils sont protéger pour moins cher par les USA. D’ou l’idée d’un partage total de l’arme et du siège à l’ONU qui va avec. C’est ce que veulent les Allemands, payer oui mais pour leur indépendance ou une indépendance partagée via l’UE sachant qu’ils contrôles Bruxelles.

  3. Fred dit :

    Ces 9 milliards doivent certainement être les coûts totaux pour exploiter les Tornado. Ce n’est pas comme si la différence de coûts entre prolonger les Tornado et les remplacer est 9 milliards d’euro en défaveur du premier.

  4. Meiji dit :

    Ils n’ont qu’à mettre quelques Tornado dans les hangars jusqu’en 2060, on ne sait jamais si les USA les sifflent un jour pour aller larguer une B61 quelque part, vu que cette bombe est encore plus obsolète que le Tornado, ça devrait le faire …

    • John dit :

      Est-ce que le fait d’avoir la bombe la plus moderne change réellement qqch en cas de conflit?
      Ensuite, l’armement a été modernisé, donc ce n’est pas la même bombe qu’à ses débuts.
      Et l’avantage d’être une bombe stratégique ou tactique est plutôt intéressant.
      L’utilisation d’une bombe tactique par l’Allemagne en cas d’agression hypothétique russe sur les forces russes ne conduirait pas aussi sûrement à une destruction mutuelle.
      Par contre, la bombe stratégique, c’est presque sûr…

      • EchoDelta dit :

        Super l’idée d’atomiser son pays pour embêter l’adversaire, car c’est un peu ce qui se passera si un Tornado Armé d’une B61 se présente aux portes de la Russie. Ca voudra quand même dire qu’un conflit majeur s’est déclenché avec la Russie, qui sera donc sur ses gardes, donc impossible pour un Tornado de vraiment quitter l’espace aérien allemand.
        Deux solutions :
        1/ j’arme la bombe avant de me faire descendre, et donc j’atomise tout dans un rayon de 500 km, y compris et surtout le pays d’origine, cad l’Allemagne qui se retrouvera la première pénalisée.
        2/ je n’arme pas la bombe et je me fais descendre pour rien : l’effet dissuasif est nul
        Dans les deux cas la B61 ne sert plus à rien de nos jours.

        • robin darbin dit :

          Je suis d’accord avec vous, l’utilisation du bombe nucléaire tactique contre un adversaire qui dispose d’un arsenal stratégique conduit inéluctablement à la destruction totale du premier.

      • Pascal (l'autre) dit :

        @ John  » L’utilisation d’une bombe tactique par l’Allemagne en cas d’agression hypothétique russe sur les forces russes ne conduirait pas aussi sûrement à une destruction mutuelle.  » Mais à une riposte au moins équivalente oui! Et là la boite de Pandore est grande ouverte !

  5. Clavier dit :

    L’idée que la Luftwaffe ne pourrait faire joujou avec le nucléaire est carrément insupportable…….à certains ?

  6. Hermes dit :

    Il faudrait que la France se positionne en Rafale + ASMPA même si je sais que ça pose énormément de problème…

  7. Jack dit :

    Qu’ils oublient la capacité de mettre en oeuvre la bombe B61. Ils ne respectent déjà pas leur engagement des 2% de dépenses, ils peuvent très bien ne pas tenir celui la aussi.

    • Tremah dit :

      Soit ils gardent cette capacité, soit ils demandent officiellement à la France de placer l’Allemagne sous son parapluie nucléaire, ce qui n’arrivera pas, en tout cas pas avant que la France ait accepté de transférer son siège à l’ONU à l’UE.
      Je crois pour ma part que le dossier F-35 est loin d’être refermé en Allemagne. L’Espagne n’a pas renoncé non plus à acquérir des F-35 malgré son engagement dans le programme SCAF.
      Les Européeens veulent le beurre (F-35 et caution américaine) et l’argent du beurre (programme européen complémentaire et partage de la technologie française).

      • Lejys dit :

        Normal que l’Espagne ne renonce pas….pour son aéronaval! Le seul remplaçant possible du Harrier, c’est le F-35B. Il n’ont donc pas d’autre choix, et l’acquisition d’une microflotte (12-15 appareils), comme ils le firent pour le Harrier, est logique et même acceptée par la France et l’Allemagne. Ça ne remettrait absolument pas en cause le SCAF, tant que l’armée de l’air Espagnole ne se lance par sur ce projet.
        Je reste persuadé que le F-35 est un mauvais programme car trop prétentieux (remplacer pratiquement tous les autres aéronefs, du F-16 au A-10 en passant par le Tornado et le F-18), mal conduit (production en grande série d’un appareil non abouti, budget qui explose), et avec un industriel qui excelle avant tout dans les promesses et la dialectique. Mais s’il y a bien une version logique, qui offre des améliorations énormes par rapport à l’avion qu’il remplace, c’est la version B. Comparer la vitesse, l’autonomie, les capacités d’emport et la qualité des senseurs de F-35B avec le Harrier, même dans ses dernières versions, suffit à le justifier.

      • Alpha dit :

        @Tremah
        En Allemagne, c’est le FDP qui tente de relancer le débat sur l’acquisition de F-35, comme le dit l’article de notre hôte.
        Mais pour le gouvernement, cela semble très clair. Mercredi dernier, l’ambassadeur d’Allemagne a été auditionné sur la coopération franco-allemande, et d’insister sur le fait que de ne pas acquérir le F-35 était meilleur gage donné à la coopération franco-allemande…
        https://www.lesechos.fr/industrie-services/air-defense/defense-lallemagne-tente-de-lever-les-inquietudes-francaises-1008349

      • Hermes dit :

        Vue que l’Allemagne fait des avances à la France pour envisager de placer l’Europe sous parapluie nucléaire français…

  8. Fyd dit :

    Pas de F35 officiellement mais si le SCAF doit remplacer le Tornado, il ne pourra pas non plus emporter la B-61. Donc, ni le F18, ni le SCAF ne pourront tenir l’engagement allemand. Dans ce cas que deviendra cet condition otanienne

    • John dit :

      L’Allemagne gagne du temps en attendant la fin de Trump !
      Ensuite, condition OTAN signifie négociation avec l’OTAN et pas seulement les Américains.
      Lorsque le président en face sera plus intelligent, il comprendra que ce n’est pas possible d’imposer une bombe et un appareil pour la transporter. L’Allemagne évite les sujets compliqués avec les USA, car Trump ne comprend pas la complexité et la nuance.
      Son comportement avec Merkel est pitoyable, c’est un enfant qui ne veut pas serrer la main parce qu’il n’a pas eu son petit chocolat… Sauf qu’il a plus de 70 ans. Et ce genre de comportement, il l’a avec les alliés lorsqu’ils ne vont pas dans son sens. Le Donald est tellement ridicule, et ça me donne tellement une image d’une Amérique profondément stupide que c’en est inquiétant

      • Fyd dit :

        Détrompez-vous, peut importe le président, ils ont tous été comme Trump, mais moins voyant. Les contrats F35 ont été passés sous Obama…
        Trump est un homme d’affaire. Ne l’oubliez pas, il mène les USA comme une entreprise qui possède un monopole.
        Ce qui est vrai. Les US sont tout puissant et ils l’utilisent pour leur intérêt.

    • FredericA dit :

      @Fyd : les études sur le SCAF démarrent et vont durer deux décennies. L’intégration de la B61 devrait (logiquement) en faire partie 😉

      • Fyd dit :

        Vous croyez franchement que les USA vont développer l’adaptation de la B61 sur le SCAF.
        Les US viennent de mandater LM pour adapter la B61 sur le F35 pour 2025

  9. Plusdepognon dit :

    Soit les allemands achetent le rafale, soit l’industrie européenne aéronautique est aux mains des USA. Le reste, c’est du bla-bla…
    https://www.atlantico.fr/decryptage/3565460/le-f35-ou-la-colonisation-numerique-du-monde-par-les-technologies-embarquees-americaines-franck-decloquement
    C’est au pied du mur qu’on voit le maçon… ou le mur.

    • Lucy dit :

      Quel avantage d’acheter le Rafale? Je ne comprends pas cette obsession de devoir acheter européen. Dans les 2 cas l’Allemagne n’en profite pas.

      • wagdoox dit :

        avoir une arme nucléaire crédible, utiliser l’avion sans trop de restriction de la France, investir dans les entreprises qui produiront demain le NGF et une partie du SCAF. Possiblement demandé que des pièces et l’assemblage final soit fait en Allemagne.

    • John dit :

      Le Rafale?
      L’Allemagne produit le Tornado qui est exactement dans la même gamme d’appareils… Acheter le Rafale n’a pas le moindre sens !
      Et ça n’a aucun sens lorsqu’on parle de la B61. Le Rafale n’est pas qualifié pour cet armement…

      • EchoDelta dit :

        John : comparer le tornado avec le Rafale c’est un peu comparer la R16 avec la Talisman…

      • Alpha dit :

        @John
        « Acheter le Rafale n’a pas le moindre sens ! »
        Là, je vous rejoins, et pour plusieurs raisons.
        « …le Tornado qui est exactement dans la même gamme d’appareils… (que le Rafale) »
        Là par contre, j’ai bien ri !!!… 🙂
        Si vous pouviez détailler votre affirmation, afin que je ne reste pas sur ma première impression…

    • Alexis TK27 dit :

      Ils ont deux options pour leur nouvel avion d’attaque au sol : soit le F-18, soit une nouvelle version de l’Eurofighter qu’ils utilisent déjà. L’EF a évidemment beaucoup plus de sens : ils ont 33% du consortium qui le produit, cela créerait des économies d’échelle avec ceux qu’ils ont déjà, ses performances sont au moins équivalentes à celles du F-18.

      Pour la B-61, soit ils font une demande pour certifier l’EF pour cette bombe, et peu importe le temps que ça prendra même dix ans. Soit ils proposent aux Etats-Unis de choisir le F-18 finalement, mais avec une condition de certification du F-18 pour la B-61 dans un délai donné et court, avec pénalités financières pour tout retard. Si Washington n’est pas intéressé, eh bien l’EF fera bien l’affaire !

      Le tout est de savoir s’ils sont prêts à se laisser marcher sur les pieds, ou non.

      • EchoDelta dit :

        Le problème est quand même intrinsèque à la B61, bombe traditionnelle, qui suppose de prendre de l’altitude pour la larguer au mieux en plein territoire ennemis. La probabilité de réussir cela, même avec un F35, sans se faire descendre avant, est probablement 10 fois ou 100 fois inférieure au tir d’un missile de type ASMP-A bien protégé au ceux des montagnes et à distance raisonnable de l’objectif. Du coup le vecteur qui porte la B61 importe peu. Son effet dissuasif aujourd’hui est quasi nul.

    • FredericA dit :

      Tout comme le F-18 et l’Eurofighter, le Rafale n’est pas compatible avec la bombe US B61. Aucun intérêt pour l’Allemagne donc…

      • Plusdepognon dit :

        @ FredercA
        Et à ceux qui m’ont répondu : de toute manière on parle bien du parapluie nucléaire français et plus de l’antique B 61 pour protéger la Groß deutchland qu’est devenue l’europe…
        Donc, je disais que nos rafales protégeaient ceux qui financeraient l’effort de guerre européen.
        Ok, comme dans la blague avec le génie de la lampe, « combien de f 18 Angela ? ».
        🙂

  10. B21 raider dit :

    Ils ne vont jamais acheter le rafale, Ils ont un zinc équivalent

    • wagdoox dit :

      commercialement ca pose probleme, techniquement en revanche le rafale bon pour la charge nucléaire et c’est bien tout le probleme du Typhoon

  11. mich dit :

    Illustration parfaite d ‘estimation de couts qui ne veulent pas dire grand chose (on sait faire aussi) ,ce qui est sur c ‘est que la Luftwaffe a bien du mal en ce moment.

  12. Ryano dit :

    Même âge que le rafale, mais il va partir à la retraite dans 10 ans, pour le rafale, une personne âgée toujours au boulot.

    • John dit :

      Même âge que le Rafale? Vous parlez de quel avion?
      L’Eurofighter a le même âge.
      Le Tornado a été mis en service dès 82 ! Alors oui, une partie des appareils ont été mis en service plus tard.
      Lorsqu’on parle ici de conserver le Tornado jusqu’en 2030, on parle d’avoir un remplaçant dès 2030, avec des remplaçants qui joignent l’armée progressivement, et les plus vieux qui sont mis hors service.
      Donc au moment de la retraite, l’âge moyen des appareils sera supérieur à 40 ans… Donc pas trop mal pour un chasseur bombardier.

    • revnonausujai dit :

      tiens, un lèche-c.l de LM !
      Tornado, mise en service :1982
      Rafale, mise en service : 2002

    • SPAD dit :

      @Ryano,

      le Gronado même âge que le rafale… franchement, une simple recherche wiki vous aurez instruit… 1982 pour la dinde contre début 2000 pour le rafale

    • Montaudran dit :

      Le Tornado est entré en service en 1982/1983 et prend sa retraite actuellement en 2019 pour la Grande-Bretagne soit ~35 ans

      Le Rafale F1 est entré en service en 2001 dans la marine soit 20 ans après le Tornado et si on prend un ratio identique serait en escadrille encore en ~2035 dans un standard au moins égal au F4.

      Façon de dire que vous êtes ridicule.

    • FredericA dit :

      @Ryano : #fakenews ! La mise en service du Tornado date de 1982 et celle du Rafale de 2002.

  13. R2D2 dit :

    Il ne reste plus qu’a proposer l’asmp en double clef pour une intégration sur l’eurofighter. Ça changera de ce vieux truc américain ^^

  14. Sempre en Davant dit :

    Dès avant le Brexit il a été scientifiquement établi qu’il faut une golf pour transporter une bombe atomique!
    LA BM impose l’usage de l’égoïne c’est épuisant…
    https://www.youtube.com/watch?v=3VwgvIqXg3A

  15. Plusdepognon dit :

    @Lucy
    Le f 35 n’est pas qu’un avion. Il est tellement cher, quavec tout l’environnement l’integrant au champ de bataille il ne rend qu’une chose possible : dépendre des américains à 100%.
    Plus de souveraineté nationale, plus d’aéronautique européenne et plus de recherche et développement dans ces domaines.
    https://www.asafrance.fr/item/armement-le-chef-de-l-agence-europeenne-de-defense-met-en-garde-contre-la-mainmise-americaine-sur-les-equipements-militaires-libre-opinion-de.html
    C’est très grave. Et cela va bien au-delà de choisir un avion.
    Le projet SCAF… n’est qu’un projet.

  16. dakia dit :

    Question: légèrement mais pas totalement, hors sujet.
    Par curiosité, pour un pays qui n’a jamais eu d’avions de chasse, y a un nombre minimal par lequel il doit commencer ? y a t-il une doctrine, une petite documentation/article sur cela sur le web ?

    • Plusdepognon dit :

      @ Dakia
      Tout dépend de la menace que le pays veut contrer.
      Honnêtement si le pays n’a pas d’avions de chasse, qu’il continue. C’est qu’il n’en a pas besoin.
      Je ne pense pas qu’il y ait une documentation autre que le comparatif avec des pays voisins, qui ont une économie et une surface équivalente.

      • dakia dit :

        ok @Plusdepognon,justement je pensais à un des pays sahélien (mali, burkina, senegal, etc..)
        car on se rend compte que la France a sauvé in extremis le Mali par la voie aerienne. Ce qui montre c’est réellement une lacune ce volet aérien pour ces pays en développement ou tout est misé sur les hommes et les matériels roulants par manque de moyens.

        • Plusdepognon dit :

          @ Dakia
          Ils leur faudrait des avions d’attaque au sol, mais cela veut dire pilotes, centres de formation, bases aériennes avec pistes…
          Et le G5 sahel avec des ambitions plus modestes n’a toujours pas boucler son budget !
          Sinon pour les appareils, il y a plein de modèles. Histoire de faire un achat local au niveau du continent, je dirais ça :
          http://www.opex360.com/2011/09/29/lahrlac-le-premier-avion-militaire-africain/
          Mais il y a le choix dans plusieurs constructeurs.

        • EchoDelta dit :

          Pour cela pas besoin d’avion de chasse. Des avions qui font du CAS suffisent largement. Les pays africains qui en ont utilise l’Alphajet pour faire un peu de police du ciel et un peu de CAS. Cela peut suffire largement. Il vaut mieux un avion économique en nombre suffisant et qui peut voler souvent plutôt qu’une bête de chasse qui sortirait une fois par trimestre pour cause de budget.
          Dassault devrait d’ailleurs se pencher sur ce marché du future : remplacer l’Alphajet pour un avion facile ) pilote, subsonique et permettant de faire la police du ciel et du CAS en restant assez économique et inter-opérable avec nos AWACS ou nos Rafales, voire les MRTT. Peut être qu’une composante du SCAF est prévue pour ce (gros) marché d’avenir d’ailleurs. Vue l’amorce du développement économique en Afrique c’est maintenant qu’il faut y penser pour être prêt dans 10 ou 15 ans quand les états vont vouloir construire une composante Air efficace.

    • Iceman dit :

      Il n’y a pas vraiment de nombre minimal, mais si l’on veut avoir une capacité permanente pour la police aérienne (entre 2 et 4 opérationnels) et assurer la formation et l’entraînement des pilotes, il en faut minimum une dizaine. Certains pays en ont moins mais il prennent le risque de ne pas pouvoir compter dessus à tout moment.

      • dakia dit :

        @Iceman, oui ca répond à peu prés à ma question.
        Sachant on m’a dit aussi, qu’il faut commencer par acheter des avions d’entrainements/d’attaques légers, puis des chasseurs d’occasion, avant de faire le grand saut une fois aguerri. Cela me semble raisonnable en effet.

  17. Qui ça ? dit :

    Le plus simple pour l’Allemagne si elle souhaite être encore capable d’opérer la bombe B61, ne serait-ce pas d’acquérir un petit lot de F-16 (éventuellement d’occasion) dédiés à cette mission ?

  18. J.Charles dit :

    Certains parlent de vendre le Rafale avec le parapluie nucléaire Français pour contourner le problème des obligations nucléaires pour l’OTAN. Ceci est techniquement justifiable parce que
    1) les Américains ne veulent pas qualifier la B-61 sur l’Eurofighter,
    et 2) au vu du dernier contrat Rafale avec le Qatar, l’Allemagne pourrait remplacer ses 60 Tornados par une cinquantaine de Rafales dernier-cri pour le même cout que de maintenir les premiers en vol jusqu’en 2030. Un saut qualitatif évident, à meilleur marché.
    .
    Mais comme ces derniers soulignent, ce choix est impossible commercialement puisque l’Eurofighter a été développé en concurrence directe avec le Rafale.
    .
    Une solution à ce problème, permettant à l’Allemagne de se passer du F-35, tout en gardant son « honneur commercial », serait que la France permette l’intégration de son parapluie (donc ASMP-A) sur Eurofighter.
    Quant à déterminer à qui cela profiterait le plus, et les compensations à engager, je laisserai les spécialistes de ce site en débattre.

  19. Robinson dit :

    Le B-52 a volé pour la première fois en 1952 ; on envisage de le prolonger jusqu’en 2050, peut-être au-delà.
    Pourquoi ne pourrait-il en être de même, en les économisant, pour une vingtaine de Tornado allemands, juste pour satisfaire aux obligations OTAN ?

  20. Carin dit :

    Les allemands pourraient racheter certains tornado qui sortent du circuit aux anglais et italiens, cela leurs donnerait des pièces détachées pour prolonger les leurs ???

  21. nexterience dit :

    Que les allemands dépendent de la dissuasion française? C’est comme si nous dépendions des italiens. Il y aurait déjà un souci de fierté et de confiance des opinions à surmonter.
    Cela dit, nous avons déjà une clause de défense mutuelle conventionnelle et une dissuasion française de facto sur l’Allemagne.
    Mais si , au traité d’Aix la Chapelle, les intérêts vitaux n’ont pas été évoqués, c’est que nos pays ne sont pas encore assez liés. C’est trop tôt?
    Et dans ce cas, comment leur refiler un ASMP-A?

    Détail: l’eurofighter ne semble pas prendre de missile en point central.

    https://www.lopinion.fr/blog/secret-defense/france-allemagne-clause-defense-mutuelle-implique-t-elle-dissuasion-175490