Dissuasion – Un Rafale de l’escadron 2/4 La Fayette a effectué avec succès un tir d’évaluation du missile ASMP-A

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

106 contributions

  1. ScopeWizard dit :

    L’ espace d’ un très court instant , dès que j’ ai lu « Un Rafale de l’ escadron 2/4 La Fayette a » j’ ai cru que quelque chose de particulièrement indésirable venait de se produire ……………
    OUF !
    Fort heureusement , c’ est tout le contraire ! 🙂
    Bon , reconnaissons également que même en simulation d’ attaque , question enthousiasme non dissimulé et autres « BRAVO ! » ou « YOUPI ! » le tir d’ une arme nucléaire a de quoi en refroidir plus d’ un ……………….. c’ est même son but premier ! 😉

    • Auguste dit :

      J’ai revu « Dr Folamour » hier soir.cela n’a pas trop vieilli.Certains personnages et leurs discours on les retrouve dans la bouche de « responsables » d’aujourd’hui.Ce qui m’a rassuré;(ex parmi tant d’autres) c’est que Bolton n’est pas général….J’y pense,il fume le cigare?.

      • ScopeWizard dit :

        @Auguste

        C’ est un film particulièrement barré , très iconoclaste …………..
        Sterling Hayden , Peter Sellers , Geoge C . Scott ou Keenan Wyn sont formidables !
        L’ équipage du B-52 est pas mal aussi et que dire des émissaires ou représentants du Kremlin !
        https://www.youtube.com/watch?v=UvAd_dwKRwk

        https://www.youtube.com/watch?v=CEUL-frQUxw

        Je vous recommande également « Aux Postes de Combat ! » , Richard Widmark est impressionnant dans un genre qui rappelle « l’ Odyssée du Sous-Marin Nerka » ou « Ouragan sur le Caine » , plus près de nous « USS Alabama » ……………………
        https://www.youtube.com/watch?v=uA-rgKBq7Ss

      • Franchouillard dit :

        @ Auguste, merci de votre contribution qui permet de rectifier bien des erreurs et d’apporter au raisonnemen stratégique, voire géopolitique, des précisions trop méconnues.
        .
        Le film « Docteur Folamour » est de 1964 et correspond parfaitement à son époque : en 1962 le monde politico-médiatique avait fait semblant d’avoir très peur au moment de la crise des missiles à Cuba (et des missiles US en Turquie, on les oublie trop souvent parce qu’ils sont à l’origine de la crise) ; en 1963 le « téléphone rouge » (télétype direct entre la Maison Blanche et le Kremlin) avait été installé ; la bombe française (qui en 1965 perturba complètement le jeu et calma les deux grands parce que le jeu devenait trop compliqué) n’était pas encore en service.
        .
        Kubrick s’est amusé à pousser à fond la doctrine dite MAD (destruction mutuelle assurée) montrant paradoxalement que c’est trop fou pour marcher.
        Mais Kubrick profite de cette évidence pour montrer autre chose, que peu de gens avaient comprise de la crise de Cuba : il montre que le Président américain ne maîtrise rien (de ce point de vue, le film n’a pas vieilli, mais de ce point de vue seulement) : le « téléphone rouge » installé l’année suivant la crise de Cuba permettait de court-circuiter les services qui avaient trompé le Président avant et pendant la crise.
        .
        A l’exception de l’impuissance du Président américain qui ne maîtrise pas les services, le film « Docteur Folamour » est complètement obsolète. Il présente incontestablement un intérêt historique mais si l’on pense qu’il n’a « pas vieilli » ça signifie seulement que l’on n’a pas suivi l’évolution de la stratégie depuis un demi-siècle.
        Tout a changé, au contraire, depuis que les deux puissances impérialistes ont cessé d’avoir le monopole nucléaire.
        .

        • Auguste dit :

          J’aurais du dire les personnages n’ont pas vieilli.A part qu’aujourd’hui les rôles semblent inversés.Le bon sens et la mesure sont du côté militaire.Voir Trump-Mattis

    • MD dit :

      … son but second étant d’en vaporiser plus d’un autre .

  2. felix dit :

    La dissuasion nucléaire n’est utile que si elle est crédible. Elle n’est crédible que si notre détermination et notre capacité de frappe sont démontrées régulièrement. Je salue le travail de nos forces et la qualité de nos matériels.

    • Jo7677 dit :

      Il n’ont qu’à refaire les Hadès et les plutons ou une version terrestre du M51 comme poutine sur des trains ou dans des lacs pour mutualiser

      • Patatra dit :

        Et pourquoi ça ? On a déjà des soum avec des M51 et l’ASMP-A… c’est bien suffisant

    • Auguste dit :

      La dissuasion nucléaire n’est pas une garantie or.La dissuasion nucléaire n’est crédible que si elle est de même niveau que celle de l’adversaire.Si l’un des deux est nettement supérieur à l’autre,il y a tentation de le détruire.Est que la dissuasion française est supérieure à celle des Russes,vu que c’est l’ennemi désigné?.Sans être négligeable,je pense que nous avons besoin de l’américaine pour être crédible face aux Russes.On a constaté que le désarmement partiel c’est du vent.Russes et Américains sont donc condamnés à la course aux armements pour ne pas se retrouver dans la position du faible et la tentation, pour l’autre, d’appuyer sur le bouton.Nous devons seulement prier que l’un des deux ne sous-estime la puissance de l’autre.J’ai pris comme exemple Russes et Américains,mais il y a la Chine,l’Inde,le Pakistan,la Corée du Nord,Israél,dont certains ne donnent pas la même importance que nous à la vie de ce monde.

      • dolgan dit :

        *or.La dissuasion nucléaire n’est crédible que si elle est de même niveau que celle de l’adversaire.*
        .
        Non, le principe de la dissuasion c’est que l’autre sait qu’il n’a aucun espoir de victoire.
        .
        Savoir qui à la plus grosse quantité de missile ou la plus grosse bombe, c’est pas de l’ordre de la dissuasion, c’est du concours de b*** version superpuissances.

        • Auguste dit :

          Supériorité technique s’entend.Quoi que la quantité n’est pas à négliger pour finir le travail.

  3. Luc Lucide dit :

    C’est très bien d’avoir une force nucléaire en état de fonctionnement, mais quand est-il du niveau suprême et solitaire de la décision d’emploi ? J’y verrais bien un dispositif collégial plutôt qu’un improbable PR. Mais après tout, il y a plus important à débattre !

    • FredericA dit :

      Bien vu ! Et pourquoi pas un Référendum d’Initiative Citoyenne avant chaque frappe nucléaire 🙂 ?

      • dolgan dit :

        Je propose de nommer Mme May à cette fonction. Elle pourra ainsi montrer une fois de plus toutes sa compétence à refuser toute prise de décision. D’ailleurs, c’est elle qui a le gros bouton anglais?

    • John dit :

      Le contexte d’utilisation est très clair il me semble, je doute qu’il y ait de réels doutes si un jour la dissuasion doit être utilisée !

    • Davy Cosvie dit :

      @ Luc Lucide : le problème que vous posez ( = vous doutez de la confiance que l’on peut faire au « décideur » suprême et solitaire) est résolu depuis longtemps. Il était résolu dès l’origine de notre armement nucléaire parce que Charles de Gaulle prévoyait que parmi ses successeurs plusieurs pourraient ne pas être des hommes de prestige et de caractère : ce qui fut et est encore le cas.
      Sans vouloir être désagréable avec vous, laissez moi faire observer aux lecteurs de ce blog qui s’interrogent comme vous que cette question est depuis longtemps une question-de-cours pour élèves stratégistes de première année.
      Le problème est résolu à la fois en théorie et en pratique. Je m’explique.
      .
      1) En théorie parce que c’est prévu dès 1958 (nous étions au seuil nucléaire, avec la certitude de franchir ce seuil aussitôt que la décision politique serait prise) dans l’article 16 de la Constitution : « Lorsque les institutions de la République, l’indépendance de la nation, l’intégrité de son territoire ou l’exécution de ses engagements internationaux sont menacées d’une manière grave et immédiate et que le fonctionnement régulier des pouvoirs publics constitutionnels est interrompu, le Président de la République prend les mesures exigées par ces circonstances, après consultation officielle du Premier ministre, des présidents des assemblées ainsi que du Conseil constitutionnel. »
      Ainsi le PR consulte officiellement quatre éminents personnages de l’État et chacun doit motiver son choix : le PR ne décide donc pas seul et il partage la responsabilité de la décision.
      .
      2) En pratique le problème est résolu (et j’aborde là une donnée essentielle du raisonnement dissuasif) parce que l’énormité des dégâts d’une seule bombe H (bien pire qu’Hiroshima) incite l’agresseur à ne pas prendre le risque : pour que la dissuasion fonctionne, il faut et il suffit que l’agresseur ne puisse pas être sûr que la bombe ne fonctionnera pas. Noter la double négation : « ne pas être sûr que non », c’est autre chose que « être sûr que oui ».
      Même Kim Jung Un l’a compris : personne ne peut être sûr que sa bombe ne fonctionnera pas et c’est suffisant pour rouvrir un dialogue.
      .
      Par conséquent, nous ne sommes même pas exposés au risque d’une lâcheté politique quasi-généralisée comme en juin40 (car les cinq personnages qui décident sont issus du milieu politique) parce qu’aucun agresseur ne pourra avoir la certitude absolue que nous ne tirerons pas nucléaire.
      .
      Je prie les lecteurs d’opex360 d’excuser le ton professoral de ma contribution.

    • Davy Cosvie dit :

      Je bisse ma contribution car je crains d’avoir fait une erreur de manip’ quand je l’ai postée précédemment.
      .
      @ Luc Lucide : le problème que vous posez ( = vous doutez de la confiance que l’on peut faire au « décideur » suprême et solitaire) est résolu depuis longtemps. Il était résolu dès l’origine de notre armement nucléaire parce que Charles de Gaulle prévoyait que parmi ses successeurs plusieurs pourraient ne pas être des hommes de prestige et de caractère : la suite a montré que ce fut et est encore le cas.
      Sans vouloir être désagréable avec vous, laissez moi faire observer aux lecteurs de ce blog qui s’interrogent comme vous que votre question est depuis longtemps une question-de-cours pour élèves stratégistes de première année.
      Le problème est résolu à la fois en théorie et en pratique. Je m’explique.
      .
      1) En théorie parce que c’est prévu dès 1958 dans l’article 16 de la Constitution (nous étions techniquement au seuil nucléaire, avec la certitude de franchir ce seuil aussitôt que la décision politique serait prise) : « Lorsque les institutions de la République, l’indépendance de la nation, l’intégrité de son territoire ou l’exécution de ses engagements internationaux sont menacées d’une manière grave et immédiate et que le fonctionnement régulier des pouvoirs publics constitutionnels est interrompu, le Président de la République prend les mesures exigées par ces circonstances, après consultation officielle du Premier ministre, des présidents des assemblées ainsi que du Conseil constitutionnel. »
      Ainsi le PR consulte officiellement quatre éminents personnages de l’État et chacun doit motiver son choix : le PR ne décide donc pas seul et il partage la responsabilité de la décision.
      .
      2) En pratique le problème est résolu (et j’aborde là une donnée essentielle du raisonnement dissuasif) parce que l’énormité des dégâts d’une seule bombe (bien pire qu’Hiroshima) incite l’agresseur à ne pas prendre le risque : pour que la dissuasion fonctionne, il faut et il suffit que l’agresseur ne puisse pas être sûr que la bombe ne fonctionnera pas. Noter la double négation : « ne pas être sûr que non », c’est autre chose que « être sûr que oui ».
      Même Kim Jung Un l’a compris : personne ne peut être sûr que sa bombe ne fonctionnera pas et c’est suffisant pour rouvrir un dialogue.
      .
      Par conséquent, nous ne sommes même pas exposés au risque d’une lâcheté politique quasi-généralisée comme en juin40 (c’est un risque car les cinq personnages qui décident sont issus du milieu politique) parce qu’aucun agresseur ne pourra avoir la certitude absolue que nous ne tirerons pas nucléaire.
      .
      Je prie les lecteurs d’opex360 d’excuser le ton professoral de ma contribution.

      • Luc Lucide dit :

        Je dis grand merci à Davy Cosvie pour sa transmission de savoir. Tout ceci est rassurant, dans les limites du sujet traité, et devrait éclairer bien d’autres lecteurs je pense.

      • Électeur dit :

        Je me rappelle que Ségolène Royal, candidate au poste de président chef des armées, préconisait la suppression de l’article 16.
        On est obligé de se demander ce qu’ils apprennent à l’ ÉNA.

    • felipe dit :

      parce que vous croyez que ce n’est pas déjà collégial ??? vous rêvez
      un seul responsable mais c’est comme dans les films : le PM, le MINARM, le MINAE, Le CEMP, le CEM sont autour de la table parce qu’il ne faut pas perdre de vue que cette dissuasion découle d’une situation qui ne se dégrade pas à la vitesse d’un missile hypersonique. dans ce cas, on appelle cela de la légitime défense.
      la notion de riposte nucléaire n’impose pas une réponse dans la minute.

      • Davy Cosvie dit :

        @ Felipe, vous faites allusion aux conseils et les comités supérieurs de la défense nationale prévus par l’article 15 de la constitution mais au titre de l’article 16 c’est un peu différent : au titre de l’article 15 le PR fait ces réunions de défense s’il le veut, avec qui il veut, quand il veut, sur l’ordre du jour qu’il veut.
        .
        Au contraire l’article 16 est contraignant : les participants sont désignés par la Constitution. Par conséquent leur devoir est de réfléchir à la question avant d’accepter le poste (il est vrai toutefois que leur empressement à prendre le poste peut leur faire oublier leur devoir).
        Les circonstances de mise en œuvre de l’article 16 sont définies par la Constitution.
        L’ordre du jour est cadré parce que l’on examine des « mesures (qui) doivent être inspirées par la volonté d’assurer aux pouvoirs publics constitutionnels, dans les moindres délais, les moyens d’accomplir leur mission ».
        Il reste que vous avez raison de dire que la décision du tir nucléaire est collégiale, on est bien d’accord.

  4. Polymères dit :

    Pas mal la petite vidéo d’immersion.

  5. Raymond75 dit :

    Il faut neutraliser ce dangereux pays qui menace la paix du monde en développant et en perfectionnant sans cesse des armes de destruction massive : la France.

    • Tokamak dit :

      @Raymond75,
      .
      Votre raisonnement est au mieux naïf, sinon il est simplement faux.
      .
      Les grandes nations sont militairement crédibles. Ça ne veut pas dire qu’elles utilisent systématiquement tout leur arsenal contre leurs ennemis. De plus, il n’est pas nécessaire d’être une grande nation, pour menacer la paix du monde. L’Etat Islamique, Al-Qaïda ou les groupes armés d’Afrique commettent des massacres parmi les civils.
      .
      Enfin, si ce pays, La France, vous débecte tant que ça, sachez que, contrairement aux pays Communistes, La France est un pays où nous sommes libres de nos mouvements. Vous pouvez donc quitter La France et aller vivre votre utopie en Corée du Nord.

    • Thaurac dit :

      Прекратите водку, товарищ!

      • Alexis TK27 dit :

        Vous croyez ? J’imaginais plutôt : 停止 的酒精、配套

        Ce qui a le même sens, mais à la mode Xi Jinping

    • Benoit dit :

      Raymond , il faut neutraliser le cerveau des personnes de votre genre qui vont sur des blogues vomir leur haine leurs jalousies et j’en passe. J’espère que vous n’êtes pas français et si c’est le cas quitté vite notre pays.

      • Laurent Lagneau dit :

        @ benoît,

        Raymond75 a le droit de s’exprimer. À vous de débattre avec lui 😉

      • Vince dit :

        C’est du troisième degré Raymonesque qui fait sans doute allusion à la situation iranienne 🙂

    • EchoDelta dit :

      Je préfère que la force reste du côté des justes dont j’estime que la France fait partie. Le jour ou ce ne sera plus le cas, ce sera le chaos.

    • Blondin dit :

      on ne peut pas dire que la France se comporte de manière belliqueuse, avec qui que ce soit. Vous pouvez être contre la dissuasion nucléaire, être anti militariste, ou ce que vous voulez mais essayez de rester un minimum objectif ! on sent chez vous comme un problème avec la puissance militaire Française, voir meme avec la France en général, et ça vous fait dire n’importe quoi. Il faut déménager et aller vivre dans un de ces pays qui semblent vous plaire tant, comme la Corée du Nord ou le Venezuela. Ou vos commentaires n’ont que pour seul but de provoquer les lecteurs de ce site ?

  6. bat dit :

    il serait vitrifier avant même de décoller si la Russie nous faisait la guerre ,franchement ,cette disuasion avec les avions ,cela me rappelle les polonais qui chargent l’armée allemande assis sur leur selle de chevaux sabre au Clair r woauufuf …déjà que nos povres sous marins sont bien seuls et que 4 c’est même pas suffisant pour en avoir deux en patruoilles …que le goulet de Brest avec une seule bombinette atomique ,on le pulvérise et le bouche …………..Non mais Franchement La France de nous la rendre ridicule …..y’a au moins des pays qui n’ont pas de Bombe et qui sont bien plus riche ,(la suisse ,’la suède et d’autres ) arrêtons ce combat de Coq qui n ‘est en fait qu’une grenouille voir un crapaud …..

    • Pourquoipas dit :

      Ce qui est vitrifié (avec un é), c’est la bouillie dans votre tête.

    • FredericA dit :

      @bat : Sans même parler du nuage radioactif qui ferait le tour du globe des dizaines de fois, quel intérêt pour la Russie de vitrifier la France ?
      .
      Dans l’absolu, le but d’une guerre n’est pas de se suicider mais de mettre l’armée d’en face à genoux. Si le pays conquis est hautement radioactif pour des centaines d’années mais qu’il a eu le temps de vitrifier votre capitale, qui est le gagnant ?

    • Romain COISPINE dit :

      Commentaire ahurissant. Retournez jouer à CallOf le monde réel c’est pas pour vous.

    • Bob dit :

      Bah voyons !!! Je vais envoyer un charge mégatonnique pour boucher le goulet de Brest, ce qui physiquement semble douteux, plutôt que de la balancer directement sur l’Ile Longue… Moi je suis un sacré stratège…

    • Didier dit :

      Tant que ça fait trembler les dictatures barbares russes chinoises et autres, la chose est belle est bonne.
      Au nom de l’humanité toute entière, la France reste à la pointe du combat pour la civilisation

    • Clavier dit :

      Vos commentaires font nettement baisser la moyenne de la pertinence des interventions sur ce blog ….
      On atteint le plancher voire le sous-sol ….

    • tab dit :

      Ben allez rejoindre un pays de bisounours, bye bye.

    • Jupiter dit :

      La composante aérienne de la dissuasion Française, portée par les FAS et la FANu sont utilisés en tant qu’ultime avertissement et de première frappe. En cas de conflit ouvert, massif et nucléaire, la riposte sera portée par la FOSt et les sous-marins tapis dans les profondeurs de l’atlantique.
      Quand au reste de votre commentaire…

    • John dit :

      Le but de la dissuasion est d’être capable de faire beaucoup de mal au pays concerné.
      La Russie et les USA ont choisi la stratégie de la destruction totale, et les autres pays ont choisi la destruction stratégique… Attaquer Moscou, Saint Petersbourg et quelques autres grandes villes fera tout autant mal que d’avoir la capacité de détruire la Sibérie….

    • Pascal (l'autre) dit :

      @ bat Sans déconner vous attendez quoi pour vous exiler en Suisse ou en Suède! Si vous restez dans ce pays « crapaud » soi vous êtes masochiste, soi vous êtes très……………………… con!………………….
      Remarquez au vu de votre commentaire je comprends votre aversion pour le nucléaire……………. vous avez du être gravement irradié

    • Thaurac dit :

      Vous ne pensez jamais à la réciproque vous, certains de la fameuse invincibilité de la russie, alors que, hormis les hivers qui vous ont sauvés deux fois ( et encore une erreur d’Hitler qui a arrêté son corps d’armée) par Hitler, Napoléon qui sont rentrés comme dans du gruyère jusqu’à Moscou!
      Sans parler du départ précipité d’Afghanistan sous l’œil goguenard ( et les tirs aux pigeons aussi , des talibans)
      Donc à part de taper sur ces anciennes républiques faiblardes , par surprise, en ne respectant pas les traités internationaux, je ne vois pas ce que vous avez d' »effrayant », descendez un peu de vos grands chevaux.

    • Nesa dit :

      Vous buvez trop de vodka ?

    • Alpha dit :

      @bat
      Comme il y a TOUJOURS un sous-marin SNLE dissimulé en haute mer, armé de 16 M-51, ce qui est suffisant pour dissuader, il est complètement inutile de nous balancer une « bombinette atomique » sur le goulet de Brest… Car, et si elle nous faisait la guerre, la Russie « utile » (soit de la frontière Ouest jusqu’à l’Oural) serait en retour vitrifiée…
      Bref, votre com montre à tous que vous êtes, sans aucun doute, un grand stratège qui devrait au plus vite intégrer nos centres décisionnels !… 🙂

      • Du à l'ail dit :

        Combien de sous-marin chassent notre SNLE en mer? Combien le suivent de loin, en silence dans l’axe arrière, couvert par le bruit de la propulsion de notre soum… Et vlà que les portes de nos ICBM s’ouvre dans un bruit feutré mais distinguable. L’actualité mondial étant sur le fil du razoir, une sqwal est lancé depuis une distance de plusieurs kilomètres, avec une tel vitesse que notre soum n’a le temps que d’envoyer deux missiles, alors que des dizaines de missiles ennemis sont déjà en route pour la France…

        – Pour dire qu’un seul SNLE ne suffit pas, la redondance n’est pas appliqué sur la mission mais sur l’opérabilité, grave erreur! Mais après tout, on a les meilleur stratège du monde, on l’a vu par le passé… Par contre si le budget est géré par des haricotiers, on risque de se retrouver avec des oripeaux qui n’impressionneront plus grand monde.

        • dolgan dit :

          Réponse à la première question: aucun. Et les seuls qui doivent actuellement être en capacité de tenter le coup (avec des résultats bien improbables) sont dans l’Otan.

        • Alpha dit :

          Ah ! Nous tenons un amateur de films américains !… 🙂
          Bien faits, bon scénarios, effets spéciaux de qualité, etc…
          Oui, mais voilà, dans la réalité, c’est totalement différent ! Ne soyez pas si inquiet… 😉

        • Davy Cosvie dit :

          @ « du à l’ail » (7ème compagnie, je présume ?)

          Voyez la réponse que je faisais plus haut à « Luc Lucide » : le principe de la double négation (ne pas être sûr que ça ne fonctionnera pas) constitue la base du raisonnement dissuasif.
          .
          Personne ne peut être sûr de neutraliser d’un coup toutes nos armes et tous nos moyens de lancement.

    • Fred dit :

      @ bat
      Les avions de la force stratégique sont les vecteurs de la ou des premières frappes et puis … Si des missiles foncent vers leurs pistes (on peut estimer la destination d’un missile balistique) ils prennent les airs pour s’en prémunir et riposter ; riposte dans ce cas « automatique », selon la doctrine d’emploi française. Idem pour une attaque sur Brest, le SNLE en patrouille à les moyens de rayer de la carte la moitié des citoyens d’un pays attaquant.
      .
      Parmi leur milliers de vecteurs nucléaires, les crapaud Russes et Américains ont aussi des avions.

    • EchoDelta dit :

      Si la Russie envisageait le quart de la moitié de la destruction nucléaire du port de Brest, alors elle serait entièrement atomisé par la France avant d’avoir eu le temps de donner cet ordre inepte…

    • Blondin dit :

      entre vous et Raymond75 on est servi dans les commentaires bas de plafond et anti Français ! et c’est une habitude chez vous le dénigrement, vous crachez dans la soupe sans vous rendre compte qu’on est mieux en France qu’en Russie, où ce genre de commentaires sur internet vous aurait déjà attiré de gros problèmes !

      • Fred dit :

        @ Blondin
        On peut qualifier Raymond75 de pas mal d’adjectifs, tout comme n’importe lequel d’entre nous ; mais « anti Français », je ne vois pas en quoi …
        .
        À démontrer.

    • MD dit :

       »cette disuasion avec les avions ,cela me rappelle les polonais qui chargent l’armée allemande assis sur leur selle de chevaux sabre au Clair r woauufuf … » (si)
      Votre pauvre commentaire montre que vous n’avez rien compris à ce que pourrait bien être une doctrine d’emploi de forces nucléaires. Une ogive nucléaire n’étant pas un sabre au clair ou pas,et un avion armé d’un missile n’étant pas une selle de cheval, je vous suggère dans ces conditions d’aller les faire ailleurs qu’ici.
      Sur la Toile, il ne manque pas de forums qui seraient bien plus à votre niveau, et ils vous accueilleraient très volontiers . ( Si, si, essayez les donc… )

    • felipe dit :

      bat : la russie = un budget de 70-80 milliards d’euros. le budget us 750 milliards, clui de la Fra+l’allemagne = autant.
      la russie montre une réelle capacité à employer la force armée et son engagement en syrie a fait rêver les nostalgiques de l’action militaire. mais deux remarques svp
      1- le recours à toutes les formes de guerre autres que la grande guerre patriotique montre bien que la russie sait jusqu’où aller
      2- faire la guerre ne signifie pas faire la paix . regarder en ukraine ou en syrie. la russie est bien avancée. et elle aimerait sortir du blocage.

    • ClementC dit :

      Les polonais n’ont jamais chargé les panzers allemands avec des lanciers. C’est une invention de la propagande nazie. Si vous croyez encore à ce mensonge, qu’en est-il du reste… En tout cas ce niveau de défaitisme est un bon moyen de détecter les collabos de demain.

  7. basstemp dit :

    Poker ? Et si les temps n’étaient justement plus a ce qu’on s’en tiennent a nos bluffs & coups de poker …

    Peut être un jour il va falloir montrer les dents et prouver que la France a les balls de tirer une véritable arme nucléaire sur un ennemi

    Bon sous la forme d’une EMP en avertissement ultime bien entendu …

    D’ailleurs je me suis posé la question, si la France n’aurait pas bien fait de réduire les moyens de communications de Daech par une EMP a rakkah peut être aurait on évité quelques attentats ?

    Puisqu’ils désiraient vivre au moyen age : Pas de scrupule a les y renvoyer factuellement … Non ?

    • Jupiter dit :

      Bonjour,
      Je crois qu’il y a beaucoup de fantasmes sur ce que peut et ne peut pas faire une arme nucléaire. Un EMP est un sous-produit de la fission/fusion nucléaire et l’un n’existe pas sans l’autre.
      Il serait donc illusoire d’imaginer une arme non létale qui mettrait au tapis toutes les communications et matériel électronique sans une énorme boule de feu l’accompagnant.

      • Fred dit :

        @ Jupiter
        Il semble qu’on soit en mesure de concevoir une EMP fonctionnant avec des explosifs classiques, voir un micro-onde à « thermostat watt-mille ». Les grosses bombes thermobariques ont d’ailleurs spontanément tendance à créer cet effet.
        https://fr.wikipedia.org/wiki/E-Bomb
        .
        Ceci dit, une EMP sur Raqqah n’aurait pas eu grand effet auprès de Daesh, et surtout pas d’effet d’ultime avertissement :o) D’ailleurs, nos amis américains, qui aiment bien tester toute leur panoplie technologiques sur le terrain, ne s’y sont essayés nulle part, ce qui prouve bien que le bidule ne leurs semble pas très utile. Il y a aussi des effets collatéraux : matériels hospitaliers, stimulateurs cardiaques, respirateurs, frigos-congélateurs, traitement des eaux …
        .
        Différent est une EMP massive, soit une bombe atomique explosant dans la haute atmosphère et agissant puissamment et durablement (matériels grillés) à l’échelle d’un pays, voir d’un continent et qui constitue donc une arme de représailles et/ou d’ultime avertissement.
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Impulsion_électromagnétique_nucléaire

      • Hermes dit :

        Une EMP est parfaitement réalisable sans arme atomique, tout est question d’emploi, volume, masse et objectif…
        .
        Mais généralement, ce que l’on entend par EMP C’est avant tout une explosion aux limites de l’espace, pas de dégâts terrestre, mais une perturbation majeur de toutes les transmissions et installations électrique sol.

    • John dit :

      Pourquoi la France ferait-elle cela aujourd’hui? Qu’est ce qui justifierait un tel acte?
      Aucun pays ne menace la France….

    • Raymond75 dit :

      Alors là comprenez bien : « je vous balance une bombe nucléaire tactique, petite, une bombinette, mais ce n’est qu’un avertissement, n’y voyez pas de notre part une attaque qui vous inciterai à nous détruire préventivement » – Vous avez compris ? répétez.

    • MD dit :

      @basstemps
      Votre commentaire est intéressant, mais le problème est de savoir si un  »avertissement ultime », à supposer qu’il soit d’abord réalisable, serait bien utile.  »Utile », et non pas  »compréhensible » , bien sûr .
      Le problème s’était déjà posé pour les Américains en 1944, lorsqu’ils ont réalisé après les essais réussis de  »Trinity  » à Alamogordo en mai 1945, de savoir comment communiquer un  »ultime avertissement  » aux Japonais.
      Certains conseillers présidentiels américains , épouvantés par le pouvoir de destruction de cette arme nouvelle, avaient songé à inviter une délégation de responsables japonais à assister à un autre tir d’arme nucléaire, pour essayer de leur faire comprendre que les Américains ne bluffaient en parlant d’armes nouvelles, comme Hitler avec ses armes secrètes loin d’être tout à fait au point. Mais d’autres esprits plus rassis ont fait remarquer :
      a) qu’il serait difficile , à un moment où les combats dans le Pacifique et d’autres fronts, devenaient de plus en plus acharnés, de convaincre l’ennemi de réunir et de faire venir une telle délégation
      b) que ce tir de démonstration reviendrait très cher, et qu’il n’y avait pas assez de bombes pour cela.
      c) enfin qu’il n’était pas sûr que les membres de cette délégation , pour des raisons culturelles ( de nos jours, on devrait dire: pour des raisons religieuses, ou idéologiques) soit convaincus et que, une fois rentrés chez eux, ils ne s’empressent pas de demander des efforts pour s’en protéger par tous les moyens.
      La mort dans l’âme, le président Truman a admis le bien fondé des remarques (et surtout de la c) ) de ces derniers . Et il a ordonné le bombardement d’Hiroshima. Par la suite, il aura fallu en plus celui de Nagasaki pour que les officiers japonais de la garde fidèles à l’empereur réagissent enfin énergiquement contre les militaires fanatiques . Ils devront réprimer très durement les mutineries des jusqu’au-boutistes l’armée , de la clique de Tojo et celles de ses complices.
      Les  »faucons  » américains avaient donc eu raison , surtout sur le dernier point , qui était pourtant plus subjectif que les autres. Mais malgré çà, savez vous à quelle date exacte quelques derniers soldats japonais ont enfin consenti à se rendre bien après la fin de la guerre ?
      Employer un EMP pour convaincre des gens de cet acabit ?
      Mais d’abord quels effets en espérez vous de la part de gens qui feraient mieux de retourner conduire des chameaux au lieu de pianoter un clavier d’ordinateur ? Si l’EMP pouvait ne griller sélectivement que le cerveau de certains d’entre eux , je ne serais pas contre . Mais le risque serait qu’il n’y ait pas que seuls leurs cerveaux qui grillent . Et qu’il y ait beaucoup de  »dommages collatéraux » . D’abord, il faudrait tout faire pour épargner ceux des chameaux ( :)! ) et ceux des autres innocents . Si vous ne grillez que les circuits électroniques des iPhones et autres portables de vos ennemis, ceux s’en foutront religieusement et ne croiront pas à vos menaces nucléaires . Vous leur aurez fait connaître pour rien du tout l’existence d’une de vos armes secrètes. L’effet de surprise sera perdu. Et ils vont tout faire pour s’en protéger.
      De toute façon vous commettez une erreur en croyant que vos ennemis sont , disons non pas rationnels, mais capables de raisonner un peu comme vous . Et donc qu’ils sont capables d’admettre et de se rendre à vos arguments .
      Or tel n’est pas le cas. Vous l’avez d’ailleurs écrit vous même dans votre conclusion:  »Puisqu’ils désiraient vivre au moyen âge…  »
      Mais justement, ils ne sont pas les seuls à vouloir vivre au Moyen Âge. Nous avons aussi bien chez nous, quelques écolos qui voudraient bien retourner à l’époque où on s’éclairait avec des chandelles.
      Et aussi , en plus méchants encore, des véganiens qui cherchent à nous imposer une nourriture bien  »bio » et  »naturelle  » , et surtout sans viande. Pourtant ce n’est pas celle que consommaient vraiment les ancêtres préhistoriques de l’homme . Ceux-ci , les Homos qui avaient précédé l’homo sapiens, étaient comme ce dernier des omnivores et vraisemblablement des charognards opportunistes. Alors que celles des véganiens était celle de ces hominidés non humains qu’on appelle les Australopithèques, mangeurs de pousses, de feuilles, d’herbes , de bourgeons, d’écorces, de tubercules et de noix . Donc, si vous avez le cœur bien accroché, essayez d’aller d’abord discuter avec ces gens là. Peut être qu’après avoir tenté un  »dialogue  » bien inutile avec ces Australopithèques véganiens , vous comprendrez alors pourquoi il est encore bien difficile et futile d’aller discuter avec des Ayatollahs. Et pourquoi vos EMT ne risquent pas du tout de les impressionner .

      • Fred dit :

        @ MD
        Une autre vision d’Hiroshima/Nagasaki, publiée par Le monde diplomatique et qui remet en cause le story-telling officiel américain.
        https://nsae.fr/wp-content/plugins/Les-véritables-raisons-de-la-destruction-d’Hiroshima.pdf

        • Géo dit :

          Je ne sais pas ce que « Le Monde » écrit à ce sujet mais l’on sait depuis longtemps (du moins si l’on s’intéresse à la question) que ces bombardements inutiles avaient pour seul but d’arrêter Staline qui progressait en Mandchourie.

      • Fred dit :

        @ MD
        La thèse des Homos « charognards opportunistes » – c’est celle qu’on m’a enseigné – est remise en cause.
        Celle-ci affirmait que les pré-sapiens étaient incapables de chasser les animaux de la savane sans arme efficace, sans canidés dressés pour les aider …
        Or, on a retrouvé des témoignages et même des films d’ethnologues concernant des peuplades des savanes vivant à l’âge de pierre (il n’y en a plus) qui chassaient des gazelles … À cour ! En effet, les humains qui semblent si peu compétitifs face à la faune des savanes, sont en fait les animaux les plus performant en course de fond : la marche bipèdique (chute rattrapée) est extrêmement économe en énergie, l’homme a une forte sudation pour rafraichir ses muscles, et pas de poils isolants, de ce fait, c’est le meilleur en course de fond, il est capable de rattraper une gazelle sur quinze kilomètres ou plus.
        On connait aussi des techniques anciennes de chasse facile, par exemple, sur la pente de la roche de Solutré, les Sapiens effarouchaient et poussaient des troupeaux de rennes vers la falaise qui termine un des flancs de cette colline. Ils ont massacré là des rennes par milliers, sans difficulté.
        Et pourquoi par ailleurs n’auraient-ils pas pratiqué le piégeage ? Rien ne l’affirme, mais rien ne l’infirme non plus.

  8. Vince dit :

    Sportif en effet ce type de mission.
    .
    HS en relation avec le programme de remplacement des Tornado allemand :
    https://www.janes.com/article/86148/raf-typhoons-replace-tornados-in-operation-shader-armed-with-brimstone-for-first-time
    .
    « L’intégration de Brimstone dans Typhoon signifie que l’avion peut désormais porter les mêmes armements que le Tornado GR4, qui prendra bientôt sa retraite, ouvrant la voie au retrait des Tornado de l’opération ‘Shader’ avant son retrait officiel à la fin du mois de mars. La version du Typhoon représente le double de la charge utile des exemplaires Tornado de l’opération ‘Shader’, qui ne comprenait qu’un seul Paveway IV et un seul Brimstone, sans missile air-air. »
    .
    Les Allemands suivront donc la même logique.

  9. Jean claude dit :

    Il y a beaucoup d’esbrouffe de la part de Poutine et de l’armée Russe. Le but de la bombe atomique est de dissuader. Deux sous-marins suffisent. Une seule bombe atomique fait suffisamment de dégât. Quant à l’aviation Russe elle est en piteux état. Les ses soi-disant radars pouvant détecter à plusieurs km, c’est du bluff. Poutine ne connaît que la force, donc montrer qu’on peut lui faire très mal aussi est une excellente chose.

  10. Egidius dit :

    Pour ton info personnel, les polonais n’ont jamais chargés les panzer avec leur cavalerie, c’est une invention et un montage de la propagande nazie.

    • Edgar dit :

      Exacte: la cavalerie polonaise constituait, en fait, une forme d’infanterie portée (à cheval), armée de mitraillettes (arme rare et coûteuse à l’époque), de fusils antichars perfectionnés, accompagnée d’automitrailleuses et de chenillettes. Les brigades de cavalerie polonaises étaient très bien adaptées à un pays manquant de route et riche en forêts et en marais. Il leur arrivait de tenter encore la charge, comme la cavalerie russe pendant la Première Guerre mondiale (des charges brusquées, par surprises, sur une infanterie en mouvement donnant encore de bons résultats). L’une de ces charges, tombant, par erreur, en 1939, sur un détachement blindé allemand, fit naître la légende.

  11. Yallingup dit :

    Une pensée pour l’équipage du Rafale qui a passé 11 heures le cul sur un siège éjectable. Aussi confortable soit-il, ce n’est quand même pas un Chesterfield…

    • Fred dit :

      @ Yallingup
      Pff … Dans la constitution française de la Cinquième république, les ministres – servant de fusibles – restent sur un siège éjectable durant des mois ;o) [sauf Léon Schwartzenberg, qui lui, n’est resté ministre qu’une grosse semaine, mais il avait vraiment une trop grande gueule, atypique des élites aux ordres]
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Léon_Schwartzenberg

    • Raymond75 dit :

      Comment peut on être en état de vigilance absolue (mission de guerre) et piloter une machine aussi complexe qu’un Rafale pendant 11 heures ??? Quelques petites substances pour tenir le coup ? et sans influence sur le psychisme ?

      • Fred dit :

        @ Raymond75
        Ils volent en escadrille et sur des biplaces pour les porteurs de l’ASMP, ils peuvent laisser retomber leur vigilance ou la déléguer durant la longue phase de vol en altitude. Et puis … Ils s’entrainent à ça.

        • Vroom dit :

          « et sur des biplaces pour les porteurs de l’ASMP »
          Ce n’est pas le cas de la l’Aéronavale, cela doit d’ailleurs être une belle charge de travail pour le pilote ! Même si ce n’est pas leur mission principale, ils y sont forcément entrainés.

      • Vroom dit :

        Le raid sur la Syrie a duré aussi longtemps, et certains appareils étaient monoplaces.
        Comprimés de caféine, entrainement soutenu, physique au top, pour les côtoyer de temps en temps, ils ne sont pas fait comme nous tous , c’est sûr ! 🙂
        Pour les biplaces, ils doivent se reposer à tour de rôle dans les phases de transit.

  12. eric dit :

    Une réponse claire au discours de l iran … et à sa menace …tout simplement !
    Ne vient pas jouer dans la cour des grands !..
    Pas besoin de gros missile balistique pour vitrifier un pays …

  13. Parabellum dit :

    Bravo aux équipages mais 11h en vol ca doit être dur…surtout avec la tension des ravitaillements et IL faudrait compter quand même avec de la méchante chasse en face dans certaines zones…expérience continue depuis les mirage 4 …des missiles de croisière longue portée ou des gros sol sol devraient aussi faire ce boulot de dissuasion et de frappe…on doit y repenser vite car en face ils en ont beaucoup…

  14. Herve Lesage dit :

    Je vois que les trolls russes essaye de se rassurer mr bat!
    Mr bat devrais savoir q une attack ferais subir une riposte qui amenerais que la desolations des 2 cotées donc 0 gagnant
    C est vrai qu il est plus facile de jouer avec les pays scandinaves et essayer d intimidé des pays pacifiques qui prône la paix et la tranquilités
    Pour votre info mr bat sachez que votre maitre poutine est un bluffer de belote et que lui meme sait se qu il arriverais si un jour il decidais d en finir avec le monde

  15. Marvin dit :

    Très bien cette mission, mais aujourd’hui la dissuasion nucléaire par force aérienne est-elle toujours pertinente ?

    La France serait-elle capable d’effectuer cette mission sur une ville comme Moscou, ou même l’inverse un avion russe serait-il capable de frapper Paris, sans être intercepté en amont de sa mission ?

    Je pense qu’aujourd’hui des pays comme la Russie, la France, le Royaume Unis … sont capable de détecter un avion avant même qu’il pénètre sur son territoire, et de l’abattre. Exemple avec les nombreux avions russes régulièrement interceptés au large des côtes françaises et britanniques.

    Après c’est sur que d’abattre en pleine campagne française et en pleine campagne russe, la donne ne va pas être la même, étant donné la différence de concentration de population, entre ses deux territoires.

    • Hermes dit :

      Les ASMPA n’ont pas vocation à viser Moscou, bien que nucléaire, se sont des armes préstratégique, elles restent donc plutôt sur un scope de destruction limité, tel qu’une base militaire, ou une armée/division rassemblé…
      .
      Leur emploi est avant tout prévu pour être l’ultime avertissement avant justement que les cibles stratégique à haute valeur telle que Moscou ne soient visé par les SNLE’s.

    • Patatra dit :

      C’est différent, ces avions là volent pour être vu et être interceptés, c’est un jeu de posture.
      – Le duo ASMP-A rafale c’est différent et aussi un peu pareil. C’est différent dans le sens ou le but c’est de faire de la pénétration en rase-motte sous les couvertures radar ennemi et balancer un missile qui volent à Mach 3 également en rase motte – Ils n’y vont pas au hasard sachant qu’il y a quand même beaucoup de rens derrière. Moi perso, je vois ça arriver je sert les fesses.
      – On peut également se dire qu’ébruiter le décollage d’un raid ASMP (si l’ennemi ne le sait pas déjà) est un magnifique moyen de pression pour l’état Français. En simplifiant : « Vous vous en prenez à mes intérêts ? » « Pas de soucis, je donne l’ordre de décoller ». dans X heures si pas de retrait, bababoom… et là du coup … c’est du POKER. 😉

      • chill dit :

        rase motte ok mais pas durant les phases de ravitaillements qui sont essentielles pour l’allonge mais également délicates, le maillon faible de ces opérations ?

        • Fred dit :

          @ chill
          L’idée n’étant probablement pas d’aller bombarder la Sibérie, la détection par radars terrestres de l’attaque n’aura lieu qu’assez tard (si elle a lieu : final à basse altitude) + portée de 500km de l’ASMP-A. Si des chasseurs en patrouille interceptent la mission, il s’agit d’une escadrille de chasse, qui peut se défendre (CF. la vidéo).

  16. Jeune con dit :

    C’est vrai que la stratégie  »Z’ai une grosse bombe que ze vais te lancer sur la tête » est risible, surtout en ces temps où la crédibilité des dirigeants est remise en cause (Pas qu’en France, fort heureusement ). Néanmoins c’est le principe de la dissuasion nucléaire, qui constitue sans aucun doute la crédibilité d’un point de vue national et militaire.
    Cependant, est-ce seulement d’un point de vue strictement militaire que l’Atome a son intérêt ?
    Pensons aussi à la capacité de recherche qu’il induit…
    Personnellement j’estime que l’arme atomique n’est qu’une  »médaille », une sorte de passage, servant juste à intimider, bien qu’elle ne sera (on va pas se mentir) sûrement jamais utilisée.

    Bref. Le travail de nos forces armées est, quoiqu’il en soit, tout à fait honorable, bien que l’arme atomique ait pu perdre en crédibilité…

    Puis s’il vous plaît, si vous voulez débattre de la France, respectez au minimum sa langue !

  17. Raymond75 dit :

    Il s’agit là d’une démonstration de haute technologie et de la qualité de la formation des équipages des FAS et de leur matériel qui est tout à l’honneur de notre pays. Oui, la France n’est pas un de ces petits pays insignifiants comme la Suisse par exemple ! La Suisse n’a pas connu de guerre depuis 1815 : lamentable. Nous la France avons connu pendant ce temps l’invasion de 1815, les révolutions de 1830 et 1848, la défaite de 1870, la révolution de 1871, la défaite de 1914, la défaite de 1940, la défaite de 1954, la défaite de 1962 … C’est à cela que l’on reconnait un grand pays. Nous menaçons des adversaires de riposte nucléaire, et donc nous sommes la cible d’un anéantissement potentiel. La Suisse n’a pas de bombes atomiques, mais sa population est très bien défendue et protégée (abris dans chaque résidence, à supposer que cela ait un sens), pas la France ; pourquoi ? l’anéantissement d’une large part de la population française fait partie de la dissuasion : il entraine automatiquement une riposte d’anéantissement. Mettre sa propre population en danger, voilà l’arme suprême d’un grand pays. Ne pas connaitre la guerre depuis 1815, c’est … nul. Qu’a fait la Suisse en 1815 ? Elle a déclaré la ‘paix perpétuelle’ ; original non ?

    • nexterience dit :

      La France a des territoires et une position plus stratégique que la Suisse (même pas envahie en 39), ce qui l’expose plus que sa voisine. Même si la France devenait neutre, elle serait toujours sous la contrainte de la concurrence géopolitique.

    • MERCATOR dit :

      @Raymond 75

      Défaite de 1914, de 1962 ? il faudrait réviser votre histoire de France, quant à la suisse pour mémoire, elle prospère sur la misère du monde, coffre fort de toutes les mafias du grand banditisme, prostitution, traites des blanches, drogue , terrorisme , républiques bananieres, rappelons qu’elle a collaboré avec l’Allemagne Nazie sur le plan industriel et que le tampon
      JUDE figurait sur les passeports des réfugies .

      • Raymond75 dit :

        En 1914 la France a été envahie, tout le nord et l’est industriels ont été dévastés, et en 1918 les troupes allemandes étaient toujours en France, et leur industrie intacte … Un homme français sur quatre tué ou blessé, des villages désertés car il n’y avait plus de main d’œuvre pour les travaux agricoles : victoire ???

        En 1962 l’Algérie est devenue indépendante après sept ans de guerre pour conserver ‘l’Algérie française’ et les pieds noirs ont été jetés à la mer : victoire ???

        Les Suisses sont en paix depuis 1815, ils sont intelligents.

        • Fred dit :

          @ Raymond75
          L’attaque allemande de 1940 prévoyait un autre axe d’attaque dans un deuxième temps : par la Suisse.
          Mais cela n’a pas été nécessaire, tellement l’offensive par la Belgique fût réussie et rapide.

      • Edgar dit :

        @ MERCATOR: La bataille des Frontières, en 1914, fut effectivement une défaite qui ouvrit le territoire à l’invasion. Ce que l’Autriche parvint à éviter, en 1915, face à l’Italie. Il est difficile de considérer la perte quasi totale de l’Algérie (et de son Sahara…) en 1962 comme une victoire… Concernant la Suisse, j’ai quelques inquiétudes sur l’état de votre mémoire (j’admets que, du coup, cela puisse vous aider pour ce qui est du cas algérien…). L’aide au développement de la Suisse est probablement l’une des plus efficace du monde; je ne vois pas en quoi la Suisse supporte le terrorisme; l’économie helvétique se fonde d’abord sur son industrie d’exportation – celle que la France sacrifie chez elle avec tant de frivolité -; le secteur financier suisse a la même importance (10 % du PIB) que celui des USA. Pendant la Seconde Guerre mondiale, la Suisse, si proche géographiquement de l’Allemagne nazie a accueillit d’avantage de juifs allemands et européens … que les USA, si riches, si en sécurité. Certes, entièrement entourée, à partir de 1940, par des territoires dépendants de l’Axe, dépendante des importations alimentaires et imbriquée dans le jeu des échanges inter-européens depuis toujours, la Suisse a poursuivit ses échanges avec l’Axe; comme la Turquie, la Suède, le Portugal, … et les USA. Mais elle a aussi contribué à l’effort de guerre des Alliés: espionnage, récupérations de pilotes alliés, sauvetage de divisions entières en déroute, brevets d’armement, …etc Ceci dit, j’ai tout de même l’impression que c’est le RIC qui vous inquiète vraiment…

    • Vince dit :

      Qu’a fait la Suisse en 1940 ? C’est elle qui a mis à genoux les armées allemandes ?

    • Ricko dit :

      @ Raymond75 : La défaitre de 1914 ? ARRR Che crois keu nous ne zommes pas du mêmeu REICH !
      1954 Diêm Biên Phu, d’accord.
      1962 Guerre d’Algérie : une victoire sur le plan militaire et une défaite sur le plan politique.
      Vous oubliez :
      1961 Crise de Bizerte
      1978 Deuxième guerre de Shaba, la bataille de Kolwesi.
      1978-1987 Tchad
      1990-1991 Guerre du Golfe
      1991-2001 Guerre civile Djiboutienne
      1991-1999 Guerres des Balkans
      2001-2014 Afghanistan
      2002-2011 Côte d’Ivoire
      2004-2007 Centrafrique
      2011 Libye
      2013-2016 Centrafrique
      depuis 2013 Mali
      depuis 2014 Guerre contre Daech

      Et pour la Suisse, depuis 1515 cet état n’a plus le droit (constitutionnel) de déclarer la guerre à la France.

      La France est continuellement en guerre. La façon dont se déroule les guerres et les batailles sur le terrain a changé. Cela ne signifie pas qu’un conflit type fin de la deuxième guerre mondiale n’est plus possible. La dissuasion nucléaire a pour but d’empêcher cela et rien d’autre.

      Toute guerre vise la même chose : l’obtention de nouvelles ressources. Faire une guerre où toutes les ressources (déjà possédées et convoitées) sont détruites n’a donc pas de sens.
      Voilà en quoi la dissuasion fait sens. C’est une posture pacifique dans la mesure où tirer le premier ne peut mener qu’à l’anéantissement.
      Par contre, cette posture est inefficace face à un adversaire cherchant l’annihilation du monde.
      depuis 2013 Mali

    • Bruno dit :

      En fait la Suisse est neutre mais ce n’est pas pour cette raison qu’elle n’a pas connu la guerre depuis si longtemps.
      Si elle et restée à l’abri des invasions depuis 1815 c’est surtout grâce à ses banques.
      Du coup, il y a une seule Suisse…
      Se proclamer neutre, c’est intéressant, mais ça ne suffit pas à arrêter une invasion.
      Avoir dans ses caisses l’argent privé de ceux qui décident d’envahir ou pas, ça aide vachement la neutralité et le pacifisme…

      • John dit :

        En réalité, si les banques ont pris de l’importance en Suisse, c’est parce que la Suisse est neutre.
        Alors oui, il y a ensuite un lien entre les 2. Mais ce n’est pas parce qu’ils ont eu du succès avec les banques que la Suisse a été tranquille. C’est parce qu’ils ont décidé d’être neutre et été reconnu comme tel au congrès de Vienne que des capitaux ont afflué dans les banques suisses !
        .
        Vous oubliez certaines choses… Ce qui aide beaucoup le pacifisme aussi, c’est de ne pas se sentir menacé par son voisin ! La Suisse n’a jamais été une menace pour la France ou pour l’Allemagne. Lors de la 2e Guerre Mondiale, la France n’a pas eu besoin de prolonger la ligne Maginot à la frontière suisse, car ils savaient que la Suisse à ce moment de la guerre ne laisserait pas passer les Allemands, ou du moins les ralentirait.
        Pour rappel, les avions allemands et américains abattus au dessus de la Suisse qui refusait que son espace aérien soit utilisé !
        .
        Et pour rappel, les Suisses ne se considèrent pas comme ayant tout fait juste durant la Deuxième Guerre Mondiale. Les réfugiés juifs rejetés à la frontière, le commerce avec les Nazis, ainsi que les fonds juifs non restitués sont une honte…
        Mais elle n’a pas tout fait mal. Il y a eu beaucoup de réfugiés sauvés. Il y a eu des juifs qui ont pu sauver leurs avoirs grâce aux comptes numérotés.
        En cas d’invasion de la Suisse, il n’aurait pas été possible de connaître l’origines des détenteurs de comptes. Et quand la Suisse acceptait les fonds étrangers, dont ceux des juifs, il semblerait (et c’est la question qui se pose pour tous les pays ayant collaboré d’une manière ou d’une autre avec l’Allemagne) que les camps d’extermination n’étaient pas connus. Et de ce fait, les moyens pour restituer ces fonds aux éventuels descendants n’existaient pas.
        ..
        Bref, tout ça pour dire que votre commentaire manque de complexité ! Le fait que la Suisse n’était pas menaçante a aidé à ne pas se faire attaquer.

  18. GS dit :

    La dissuasion a pour objet de ne jamais servir. C’est une arme de non emploi. Les elucubrations de quelques uns montrent le peu de culture stratégique.

    Nous sommes dans une guerre sur nos abords stratégiques : Afrique subsaharienne, Syrie, Balkans, Ukraine…

    Pour l’instant nos ennemis testent notre volonté. Il vaut mieux que nous conservions une dissuasion crédible.

    • Raymond75 dit :

      En effet, il faut être prêts à se protéger d’une attaque nucléaire ‘ sur nos abords stratégiques : Afrique subsaharienne, Syrie, Balkans, Ukraine…’ – Oui, je n’avais pas la culture stratégique pour comprendre cela.

      • Ricko dit :

        @Raymond75. Votre remarque n’est pas très fine c’est le moins que je puisse dire.
        La dissuasion n’a pas pour vocation de répondre à tous les types de conflits.
        De même qu’il serait complètement stupide de prétendre que puisqu’en ce moment nous sommes confrontés plutôt à des affrontements de faible intensité avec des adversaires peu équipés (pas d’aviation, pas de régiment de char, pas/peu de DCA, pas d’artillerie), il convient de mettre à la ferraille tous nos équipements pour des guerres de plus fortes intensités au profit d’équipement plus spécialisé tel des avions à hélice avec des mitrailleuses…
        D’une part un avion à hélice se déplace bien moins vite qu’un avion à réaction et d’autre part rien ne dit (bien au contraire) que le risque de guerre de forte intensité ait disparu.
        Alors oui utiliser 3 ou 4 rafales pour détruire une dizaine de 4×4 ça semble couteux mais combien coûterait le développement d’un avion d’attaque au sol « low cost », forcément plus vulnérable à un bitube AA de 23mm ou à un SAM-7? Et tout cela pour ce rendre compte que son utilité à disparu avec le conflit pour lequel il a été développé ? Tout cela ne ferait rien de bon.
        C’est pour cela que nous avons retiré nos gazelles trop vulnérables du Mali au profit du Tigre.
        Vous pouvez faire mieux !

  19. jean pierre dit :

    et pendant ce temps il y a plein de petits électrons libres qui rentrent et personne pour les dissuader :

    https://www.bfmtv.com/politique/immigration-macron-dit-ne-pas-croire-en-ceux-qui-font-des-murs-1626193.html

  20. CEAM dit :

    Cette opération totalement réussie est le fruit du travail de nombreux acteurs (FAS, DGA, 2/4, BA113, 31ème EARVTS et DGA EM). Dommage que le communiqué de presse ne mentionne pas la participation de l’équipe de marque RVTS du CEAM.

  21. Bangkapi dit :

    Raymond nous fait une grosse déprime ou une grosse fièvre pacifiste et antimilitariste. Cela doit être le manque de soleil sur la France.
    Mais nous pendre la Suisse comme modèle pour la paix c’est assez facile.
    En oubliant que les coffres forts de ce pays acceptent l’argent de tous les dirigeants corrompus , des dictateurs, des grands dirigeants de l’industrie de l’armement et autres , des criminels et mafias du monde entier, c’est nier l’évidence.
    Personne ne s’attaquera jamais à ce pays, qui connais bien trop de secrets et de magouilles.
    Pays qui lors de la 2ème GM était franchement du côté des nazis et dont les gardes frontière et l’armée ont eu un comportement assez ignoble avec les réfugiés et militaires des pays belligérants ayant réussi à passer leur frontière.
    Comme modèle, merci.
    Mais les suisses sont aussi de braves gens et de bons soldats par exemple au Vatican ou à la Légion.
    Mais leurs dirigeants et banquiers ne sont certainement pas des modèles.

    Peu de pays peuvent se permettre d’être neutres car cela ne dépend pas que d’eux. Les voisins comptent beaucoup.
    L’ Islande, les Seychelles et certaines îles du Pacifique sont dans ce cas, et encore elles ont souvent des alliances.
    Et encore faut il avoir une population assez homogène, ethniquement et culturellement.