La ministre des Armées engage la réforme très attendue des soutiens

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

13 contributions

  1. TINA2009 dit :

    Bsr à tous !

    Merci Mr LAGNEAU !

    Je vous ferais part des mes questionnements et constats :
    1/ Quant est-il de l’évolution des points étudiés et publiés par le HCECM , concernant l’évolution de la condition de vie des Militaires – Désolé , mais je suis concerné au premier chef – ? Peut-on trouver des informations plus récentes qui infirme ou confirme le rapport de 2014?
    2/ En s’appuyant sur les propos de notre CEMA, qu’entend – t’il , très exactement et précisément , par par « APPROCHE FONCTIONNELLE ET APPROCHE ORGANIQUE du fonctionnement des Armées »? J’ai plusieurs doutes …. Et j’aimerai vos éclaircissements , à tous !
    3/ Selon Mme PARLY , dixit :  » le remplacement des 170 antennes du COMMISSARIAT par 200 antennes multiservices « ! De quoi parle t’elle , très concrètement ??? Ca r j’ai d’énormes craintes , en m’appuyant sur la politique de « privatisation » de nos armées et des structures assurant leurs cohésions …. à un rythme jamais rencontré depuis 1940 ! En revanche, à un rythme que je vis, qui m’est infligé , à mon âge , et à nous tous frères et camarades d’armes , à nous tous français d’ethnies franc/éduens/gaulois/ostrogoth/wisigoth … Pour ne citer que les plus anciennes !
    J’ai besoin de précisions très pointues… Car mes craintes concernent ni plus , ni mpoin qu’une privatisation de nos 170 antennes de Commissariat … Au profit du Privé , les mandants de Mme PARLY !
    4/ En tant que militaire , je suis force de proposition et générateur d’initiatives conduisant à l’extinction d’une problématique par une solution temporaire et /ou pérenne en fonction des paramètres et situation de combats considérés . A ce titre, en parlant de soutien , je propose ceci :
    – L’ancien PDG d’AIR FRANCE – KLM s’en est allé … Son remplaçant , un CANADIEN – Benjamin SMITH, qui a bien négocié ses « indemnités , soit dit en passant…- ferait de se rapprocher de MADAME PARLY …. Les 2 créant une société ( OUI, je dis BIEN SOCIETE – Chose inédite pour nos armées depuis longtemps -) Publique , investissant Dans l’acquisition de 10 A400M et 10 C130 H , à parité , d’une part ; L’utilisation à parité , selon les besoins de l’un et de l’autre – paramètres compris ( saisonnalité, opportunités, contraintes et impératifs elyséen comme clientéliste du Privé , Nb d’heures de vol , ETC…. ) . Cela apporterait énormément de souplesse dans l’organisation d’ AIR FRANCE KLM et de NOS ARMEES , POUR LEURS SOUTIENS RESPECTIFS !!!! CA NE VOUS RAPPELLE RIEN ???? NON ???? NON ??? VOUS ETES DONC AUSSI DESINGUES DU CERVEAU ???? UN P’TIT EFFORT …. REVENONS DANS LE PASSE…. CERTES , un PASSSE PEU GLORIFIANT , MAIS QUI NOUS A APPORTE ENORMEMENT , DISCRETEMENT, TRES DISCRETEMENT… !

  2. Atomkraftneindanke dit :

    Nemo auditur propriam suam turpitudinem allegans ou Nul ne peut se prévaloir de sa propre turpitude.
    C’est pourtant le sens de cette nième reforme des soutiens qui va succéder aux précédentes dans la même joie et la même allégresse. Comment en sera il autrement avec les mêmes responsables aux manettes ?
    Je me souviens de l’époque pas si lointaine où le Contrôle général des armées pilotait la RGPP et exigeait des têtes dans les CTAC. Robespierre pas mort. Et lorsqu’on a recherché les coupables de la cata Louvois, exit le CGA, évaporé le CGA, payé sur un autre logiciel le CGA.
    Je me souviens de l’époque pas si lointaine où l »EMA pilotait la Task Force BDD et exigeait de ne voir qu’une seule tète. Mi_rabot pas mort. Et lorsqu’on a recherché les coupables de la cata BDD, exit l’EMA, évaporé l’EMA, passé au Balardgone l’EMA, soutenu par des civils l’EMA.
    Alors vrai, qu’attendre de cette nouvelle réforme ? Un plan au nom ronflant et des mesurettes pour rafistoler les trous, des visites de la ministre à la popote avec attribution de treillis neufs pour les cons vive. Tiens, ça me fait penser au plan Familles d’il y a 6 mois….

  3. TINA2009 dit :

    PS : Les promesses n’engagent que ceux qui croient !
    PSS : Et selon MADAME PARLY , qui prévient :  » AAAAHHH méchants les Industriels qui veulent TROP MARGER !!! Méchants, méchants ces industriels ! Ca serait… Ca sera Intolérable…. Et ils seront tous coupables en cas de dépassement budgétaire , en cas dépassement de calendriers… Mais , bizarrement, elle ne parlerait pas de sanctionner les Méchants Industriels ….
    PSS : Selon moi , Il y en a quelqu’uns qui doivent s’en mettre plein le cornet , en piaffant , hilare , …. En présence de MADAME PARLY … Entre autres !

  4. petaf dit :

    a quand un soutien financier ??

  5. Patriote35 dit :

    Du personnels, voilà ce qui manque aux soutien.

  6. Jm dit :

    « C’est au soutien de s’adapter au rythme et aux besoins des unités et non l’inverse ».
    C’est ce que nous avons dit, écrit, depuis 10 ans.
    On s’est largement foutu de notre gueule, on s’est fait taper sur les doigts par tous ces « responsables » qui nous ont bien fait comprendre qu’on n’y comprenait rien, justement !!!
    Mais peut-être fallait-il conserver et multiplier des postes de commandements au lieu de s’impliquer dans les réduction demandées……
    Résultats des courses ; une armée de l’air exsangue en personnel et matériel, une marine nationale en déroute, et une armée de terre qui a multiplié les rôles et les postes artificiellement, pour soi-disant offrir le meilleur service, et à terme, a réussi à retourner le problème en demandant aux soutenus de les soutenir.
    Nous l’avons dit, écrit, ici même, et personne n’a cru les simples évidences de tous les jours.

  7. Adnstep dit :

    Le pb est insoluble. Soit il faut recréer des postes aux RO, ce qui paraît peu vraisemblable, soit il faut simplifier l’organisation, ce qui l’est tout autant, puisqu’il faut bien prévoir des temps de commandement pour tout les officiers, ou en tout cas ceux appelés à de futures hautes fonctions, et qu’on ne peut donc pas « aplatir » de trop cette orga.

    On va se contenter de faire des portails sur l’intradef. Une démarche innovante.

  8. adnstep dit :

    Cette nième avanie me fait rêver au retour des pelotons d’exécution. Un ancien contrôleur par ci par là, un ancien ministre, un ancien patron d’indus de la défonce, cela aura valeur d’exemple pour leurs successeurs. Allez, je vieuxconnise. Plus que 842 jours.

  9. Sgt morales dit :

    « Université d été de la défense, » pourquoi singer des partis politiques ?l armée a une sémantique propre qui a inspiré de nombreuses entreprises,alors appelons cela « le grand rapport national ».

    • Roger Dubreuil dit :

      Bonne remarque sgt Moralès, mais je pense qu’il s’agit précisément de montrer au petit monde politique que les militaires savent faire comme eux.
      « Grand rapport », aucun politicien ne prendrait ça au sérieux. Et « national » en plus ! Scandaleux.
      L’on subit encore les séquelles de la Grande Muette (les militaires n’ont rien à dire) et du service militaire universel (n’importe qui peut faire ce boulot) : l’appellation « université d’été » , ridicule j’en conviens, a pour but de surmonter des préjugés politiques et médiatiques.

  10. Platane dit :

    2 verrues à supprimer : les GSBDD et les 9/10 des commissaires

  11. Vroom dit :

    « C’est au soutien de s’adapter au rythme et aux besoins des unités et non
    l’inverse. »
    Ah ça , il y a du travail de ce côté là……

  12. Roger Dubreuil dit :

    « L’on ne résout pas les problèmes avec ceux qui les ont créés », aurait dit Einstein ou je ne sais pas qui, mais c’est vrai.
    Il faut mettre en extinction le Corps du Contrôle et équiper chaque échelon de commandement (chefs de corps, de bâtiment, de base) d’un véritable « 4ème bureau », chargé de gérer tous les aspects de la logistique.
    .
    Quant aux finances, pourquoi ne pas faire comme tous les autres services de l’État et des collectivités locales ? Dans chaque département le budget de tous les services de l’État, ainsi d’ailleurs que ceux des collectivités locales, des établissements publics, et de tout ordonnateur de la dépense publique, est exécuté (et non pas décidé) par les services du TPG (trésorier-payeur général) selon les lois et règlements de la comptabilité publique, sans juger de l’opportunité de la dépense. Ce système marche très bien.
    .
    C’est comme ça pour tous les budgets publics excepté pour le budget des armées. Peut-être à cause de vieux motifs de méfiance républicaine : il serait temps de les surmonter. Pour l’exécution du budget des corps, bâtiments et bases des armées, faisons la même chose que pour tous les autres services publics : le chef opérationnel est l’ordonnateur de la dépense et les services du TPG exécutent selon les règles de l’art.
    .
    Madame Parly veut de l’innovation. C’est déjà bien, parce que ça montre qu’elle a compris la capacité des militaires d’imaginer. C’est pourtant une opinion peu partagée dans le monde politique.
    Des idées à examiner, ce n’est pas ce qui manque chez les militaires, comme on peut souvent le voir sur ce blog.