Malgré l’avertissement de Damas, les forces turques bombardent le secteur d’Afrin, tenu par les milices kurdes

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

54 contributions

  1. Myshl dit :

    Le danger de la région, ce n’est plus El Assad, c’est Erdogan.

    • Nexterience dit :

      Selon les intérêts de qui? des russes, de Assad, des YPG ou de la France?

      • Kamfrenchie dit :

        Nexterienc. pour la France erdogan est probablement plus dangereux car il est nettement moins laique. Al assad n’ jamais ét une menace pour la France par ailleurs

  2. Barfly dit :

    Après le canton d’Afrin, se sera le canton de Manbij comme ça les rebelles affiliés à l’armée turque disposerons de tout le nord ouest de la Syrie.
    Bachar n’aura qu’à se taire. C’est Poutine le patron.

  3. Clavier dit :

    Si on réglait la guerilla avec un tapis de bombes ..ça se saurait !

  4. Auguste dit :

    Le Département d’Etat américain aurait dit aujourdhui aux Turcs « de ne pas attaquer Afrin et de se concentrer sur la lutte aux terroristes ».En attendant,voilà les « milices pro-turques » qui arrivent a Afrin.Jusqu’ici je croyais que les milices pro-turques étaient des Turkmènes.A voir les deux barbus du bus (ci-dessous,bas de page),ils m’ont l’air de tout, sauf de Turkmènes.
    https://southfront.org/turkey-deploys-koral-electronic-warfare-system-near-afrin/

  5. jyb dit :

    La version officieuse est que les turcs et les syriens se sont mis d’accord pour faire monter la pression sur les ypg pour que ceux ci cèdent les positions militaires qu’ils tiennent dans le canton d’afrin à l’armée arabe syrienne. Cette solution satisferait à peu près tout le monde.
    Il faut bien comprendre que la question n’est pas de’ savoir si cette alliance russo,syro, turco, iranienne va tenir mais comment, elle va tenir ? Parce que les objectifs sont différents mais ils sont tous dans la même direction.

    • dodudindon dit :

      oui, je pense aussi ; les FDS avait proposé de hisser le drapeau syrien et de réouvrir les services publics du canton d’Afrin … mais sous leur garde. Ce que le gvt syrien a fort justement refusé, il veut la présence d’une garde syrienne, la ficelle était trop grossière.

    • Barfly dit :

      Les américains disent « tant qu’il y aura daesh, nous resterons, il n’y aura pas de paix ».
      Les turcs disent « tant qu’il y aura les milices kurdes (qui combattent daesh) il n’y aura pas de paix ».
      Les russes disent « tant qu’il y aura al qaïda (qui sont copains avec les rebelles pro turcs) il n’y aura pas de paix ».
      Bref chacun a son argument pour continuer cette guerre interminable.

      jyb ta version est une possibilité mais je dois avouer que j’ai du mal à y croire. Pourquoi pas tout est possible dans cette sale guerre qui ressemble à un véritable panier de crabes.
      J’ai du mal à y croire parce que ce n’est pas seulement avec des bombardements que les YPG rendront les armes, il faudra une intervention au sol, il faudra occuper le terrain. L’armée syrienne est déjà très occupé ailleurs, elle ne va pas ouvrir un autre front au risque de s’éparpiller. Ne reste que l’armée turque en soutient des rebelles pour faire le boulot.
      Donc dans ta version, c’est l’armée turque qui fait le boulot pour l’armée syrienne, cela reviendrait à dire que Erdogan fait un cadeau à Assad. Quand on sait comment ces deux là se détestent, j’en doute. Ou alors Erdogan est marabouté par Poutine et il lui fait faire ce qu’il veut… lol

      • S.B-Seguin dit :

        Un point à ne pas perdre de vue: russes et probablement turcs resteront militairement implantés en Syrie, même après la guerre.

      • Vince dit :

        Erdogan sait hiérarchiser ses haines.

      • lxm dit :

        Je constate surtout que tout le monde semble arrêter le combat contre Daech qui ne perd plus de terrain, les américains voulaient une milice Kurde pour éviter que Daech ne regrossisse, mais Erdogan arrive à la rescousse pour sauver Daech en attaquant les Kurdes, il faut dire qu’il s’est bien enrichi avec le commerce de pétrole d’avec Daech, interrompu.. par les américains. On a donc bien un Erdogan qui s’oppose aux états-unis en jouant son propre jeu, usant des extrémistes pour déstabiliser la région et recréer son califat( il a déjà fait construire le palais), pour cela il use des Turcmènes en vassaux et cherche à faire grossir leur territoire, épuration ethnique hyper prévisible pour conserver le terrain. les forces turcs encerclent quasiment Afrin pour éviter que les gens ne puissent s’échapper et revendiquer leur retour plus tard. Il est aussi clairement dit par la Turquie que ce plan concerne toute la zone Kurde jusqu’à l’Irak, si Erdogan voulait sauver Daech, il ne s’y prendrait pas autrement.

  6. jyb dit :

    Tillerson a beau faire la danse du ventre et contredire les propos de mattis, les turcs ne semblent pas envoutés. Rencontres entre chefs d’état majors, entre patrons des rens et entre ministres russes et turcs se succèdent…

    • dodudindon dit :

      les Américains se sont eux-mêmes complètement décrédibilisés ; et en terme de girouette les Turcs s’y entendent aussi bien que les Américains, mais ils voient bien d’où souffle un vent fort et constant …

  7. jyb dit :

    Les forces russes sont toujours déployées dans le canton d’afrin. Dans le camp dont je parlais @carin et dans d’autres secteurs ou ils sont positionnés sur des points d’observation et check points.

  8. jyb dit :

    Les turcs ont établi une liste d’environ 150 cibles (139 ?) dans le canton d’afrin. Elles sont (étaient) en cours d’évaluation par les russo-syriens. Si aucun accord n’intervient, elles pourraient etre traitées par l’artillerie et l’aviation turques, sans que des troupes soient déployées au sol.

    • dodudindon dit :

      Vu le relief d’Afrin et l’armement des FDS, les Turcs ne pourront pas faire grand’chose. Effectivement pour eux la seule solution est le contrôle gouvernemental syrien sur le pays entier, au moins ils sauront à qui parler en cas de pb.

    • Auguste dit :

      Pour les troupes au sol Erdogan utilise ses barbus.Il ne les a pas emmenés en bus pour une villégiature.

  9. jyb dit :

    – sur le terrain, l’aas est sur le point d’encercler la poche de abou al douhour ou abu duhur) après avoir fait sauter le dernier verrou (colline de Sabah et village de qaytal)
    – sur le terrain au nord est d’hama, DAESH a repris à hts (al qaida) une vingtaine de positions et villages. Les combattants de hts ont soit fuit vers Idlib, soit rallié daesh. Daesh viserait de déloger l’aas des collines de daman pour ouvrir un corridor vers Idlib.
    – province de deir ezzor, daesh a mené une attaque contre des fds à garanji. Amaq parle d’une attaque combinée fantassin/atgm…

  10. Cimourdain dit :

    Ce que je ne comprends pas c’est , pour quoi les Trucs ont attendu tout ce temps sans agir. N’importe quel Etat, digne de ce nom, aurait mené une action musclé dès le début, puisque dans les paramètres actuels, les Kurdes représentent une menace bien plus importante pour les turques à long terme, ils menacent l’existence même de la Turquie dans ses frontières actuelles.

    Erdogan est donc un homme faible, les turques n’ont pas les moyens diplomatiques et ils n’ont pas non plus de crédit politique pour agir.
    Soit, ils le font et ce sauvent pour un temps, soit c’est foutu pour eux, un Etat kurde pourra voir le jour (tant mieux pour les Kurdes lol).

    • lxm dit :

      Erdogan, anagramme de Dragon, avec Poutin( Putin en russe) au nord;
      relisez l’apocalypse de Saint-jean, vous trouverez une putain sur un dragon. Une alliance qui va vouloir conquérir le monde.
      En face la femme avec les 12 étoiles et la lune sous ses pieds, l’union européenne et l’islam en afrique du nord, qui seront l’alliance sainte contre le croissant chiite+russie+turquie qui envahiront toute l’eurasie. L’amérique devrait couler, ses côtes rasées par les torpilles nucléaires russes, l’europe tomberait et devrait user de l’afrique( francophone peut-être) pour reconquérir, comme en 40, où il y avait un certain Pétain à la solde de l’occupant.. l’histoire bégaye, Poutine semble abandonner, se soumettre à la volonté de Rdogan.
      On ne pourra pas dire qu’on était pas prévenus des risques à laisser des dictateurs en place.

  11. Syone dit :

    Ç est la meilleure celle là,
    Y a pas longtemps se sont les états Unis et le fds qui ont exfiltres les terroristes daech de raqqa. Ça a été confirmé par les officiels du fds. les kurdes en Syrie sont utilisés pour demenbrer la Syrie, couper la Turquie du moyen Orient et préparer la guerre contre les iran.

    • S.B-Seguin dit :

      Les États-Unis n’ont jamais « exfiltré » qui que ce soit de Raqqa. Ne confondons pas avec les kurdes qui avaient négocié le départ des derniers membres de daech de Raqqa vers l’est de la Syrie sur des positions alors en encore tenues par daech. Et on sait ce que devenues depuis lesdites positions de daech à l’est de la Syrie qui ont été écrasées.

      • jyb dit :

        @s-b seguin
        non. daesh est toujours présent dans une grande zone du sud est syrien et tient encore plusieurs villages.

      • kadji dit :

        les FDS sont des supplétifs américains ,ces derniers tirent les ficelles et sont entièrement responsables des décisions prises sur le terrain .En revanche vous avez bien fait de préciser que les daeshiens exfiltrés ont été écrasé par la véritable coalition anti-terroriste .

  12. Carin dit :

    Et pendant que nos seuls alliés (FDS), ne semblent avoir que des ennemis dans ce bourbier… la France cherche à établir des responsabilités dans l’utilisation de gaz de combat, et les américains ne sont même pas foutus de parler d’une même voix..
    ils sont bien barrés les FDS avec de tels alliés!!!
    Si la coalition ne se réveille pas très rapidement, la prochaine grosse vague de migrants sera kurde! Pour cause de gros nettoyage ethnique, et ceux qui arriverons sur les côtes européennes ne seront pas nos amis, ils nous considèreront à juste titre comme les alliés qui les ont trahis, et nous reprocheront les membres de leurs familles qu’ils ne manqueront pas de perdre, dans ce nottoyage qui doucement mais sûrement se met en place.

  13. mustard dit :

    Une guerre se termine et une autre va y succéder, et ce sont les turques qui vont l’initier.
    La première a consisté à éliminer Daesh, tout le mond ey travaillait sauf les turcs qui ont été alliés à Daesh en les aidant très largement (achat de pétrole, lieux de passage des guerriers de daesh et des armes, etc). Les russes ont aidé Damas, et les occidentaux ont misé sur les Kurdes qui ont fait une incroyables boulots.
    Aujourd’hui, Damas veut récupérer l’important territoire gagnés par les Kurdes, et les turcs voient d’un mauvais oeil la création d’un territoire (et éventuellement d’un état kurdes). Après le génocide arméniens les turcs aimeraient un nouveau génocide kurde, une éthnie qu’ils ne supportent pas. Et Erdogan est assez fou pour le faire.

    Bon tout ceci était prévisible, mais moi ce qui me dérange dans tout cela, c’est qu’après avoir aidé les Kurde pour faire la guerre à notre place, après avoir misé sur eux, on va les laissé tomber. Et c’est exactement ce qui se passe car les Kurdes sont les nouvelles cibles des russes, de Damas, et des Turcs. Ils se font donc bombardés et nous on s’écrase. Silence radio des USA, de la France, des anglais, etc. C’est honteux

    • S.B-Seguin dit :

      Les kurdes n’ont jamais fait la guerre à notre place et se sont toujours battus pour leur cause.

      • kadji dit :

        les kurdes turcs effectivement , mais pas les autres qui ne sont que des pions dans une vaste partie d’échec qui risque de très mal se terminer .

        • S.B-Seguin dit :

          Bonjour messieurs kadji et baki,
          l’ambition d’obtenir une province kurde au moins autonome, sans forcément être indépendante de la Syrie, aura toujours été la 2e motivation des kurdes syriens.
          N’oublions pas que la première motivation kurde était tout simplement de survivre à l’agression de daech qui avait conquis 90% de leur territoire en Syrie en 2014!
          .
          Pour info, l’engagement de forces spéciales françaises en Syrie qui arrive logiquement en soutien des kurdes, est principalement motivé par la recherche (voire l’élimination) de djihadistes français.

      • baki dit :

        Non tu te trompes, en combattant l’EI là-bas à 5000 kilomètres, ils sécurisaient ausi tes frontières, ici.

      • baki dit :

        D’ailleurs, si tel n’était pas le cas, pourquoi les forces françaises se seraient engagées sur le terrain, à l’EST de l’Euprhate

    • Jean Nemar dit :

      Les rédactions qui nous abreuvent de « gentils/méchants » et de « amis/ennemis » se retrouvent totalement perdues dans cette affaire. Pas un journal n’est capable de fournir le niveau d’information de ce blog. Faute d’analystes sérieux, je pense qu’ils temporisent juste en attendant l’avis officiel du MAE français pour juste le répéter (s’il arrive un jour car la France se retrouve mal embarquée par manque d’agilité dans cette affaire).

  14. Polymères dit :

    Le coin d’Afrin est une zone kurde que la Turquie peut prendre assez facilement et sans se mettre à dos les américains (car ils n’y sont pas).
    Cette zone est dès aujourd’hui totalement encerclée, elle n’a jamais bénéficié de l’aide américaine et il n’ont pas d’armes lourdes en nombre pour s’opposer à des forces blindés, ce sera plus « facile » que face à Daesh.
    Dans la politique d’Erdogan, la capture de cette région est une suite logique, elle lui tend presque les bras.Il existe cependant un certain « risque », celui de voir les kurdes qui se trouvent ailleurs, du PKK ou ceux des FDS du côté de Manbij réagir.Techniquement les FDS devraient rester sur leurs positions, pour s’assurer de la protection de Washington, mais si en réalité les américains n’ont aucun pouvoirs pour retenir cette force, les turcs seraient bien embêtés et les américains également car ils ne pourraient alors que jouer sur la retenue et s’enfermer dans leurs bases en laissant leurs alliés combattre.

    • dodudindon dit :

      Avez-vous vu le type de terrain de cette zone ? et une idée des armes des Kurdes ? pour moi, les Turcs ne pourront jamais prendre la zone d’Afrin, ceux-ci risquent même d’y laisser des plumes, beaucoup de plumes. Ils ne peuvent que faire du « cinéma » (avec du vrai sang hélas)

  15. Françoise dit :

    Merci jyb pour tous ces renseignements !

  16. MERCATOR dit :

    DERNIÈRE MINUTE FLASH 17.20 HEURE DE PARIS

    «  »Sur le coup de 16h 33, heure d’Afrin et de Métula, des appareils turcs ont lourdement bombardé le canton d’Afrin en plusieurs points. Les villes d’Afrin, de Shirwa et de Shra ont été les cibles de ces attaques qui se poursuivent en ce moment même, alors que la nuit est tombée sur la région.
    Quelques minutes plus tard, l’Armée turque a entamé une offensive terrestre à partir de sa frontière, par le Nord, et depuis la ville de Maréa, à l’Est, en territoire syrien. Selon des sources locales, ces premières tentatives ont été repoussées par les Unités de Protection du Peuple (YPG).
    Les assaillants auraient eu plusieurs victimes dans leurs rangs, principalement des auxiliaires islamistes.
    On ignore pour l’instant le nombre de victimes militaires et civiles à Afrin suite aux bombardements aériens et aux opérations terrestres de l’Armée ottomane.
    Laquelle, par la voix de son état-major, a confirmé avoir lancé l’opération « Rameau d’olivier », précisant par un communiqué : « Nos forces armées ont commencé une opération aérienne à Afrin qui vise le PYD/PKK et l’Etat Islamique ».

    Nous tenons pour notre part à préciser qu’il n’existe pas un seul combattant de l’Etat islamique et/ou du PKK dans la province d’Afrin.

    Le Premier ministre turc, Binali Yildirim, a confirmé l’information, déjà annoncée par Recep Tayyip Erdogan ce matin à la télévision.

    La Russie a finalement retiré ses soldats qui se trouvaient en poste à Afrin. Dans un communiqué de son ministère des Affaires Etrangères, Moscou s’est dit « préoccupé » et a déclaré « suivre attentivement le développement de la situation ».

    Les Forces Démocratiques Syriennes à prédominance kurde ont été placées en état d’alerte maximum dans l’ensemble du Rojava. On a signalé des escarmouches à proximité de Kobané, lors desquelles des soldats turcs ou des supplétifs islamistes de leur armée ont trouvé la mort.

    S’exprimant également par communiqué, les YPG, qui forment l’ossature des FDS, dénoncent un « acte d’agression contre nous, notre peuple et la Syrie. Si nous sommes attaqués », poursuit le communiqué, « nous n’aurons guère d’autre choix que celui de nous défendre ainsi que notre peuple.

    Exactement comme lorsque les gangs de DAESH ont attaqué Kobané et ont été défaits », conclut le communiqué, « le même sort frappera l’Etat turc s’il tente de s’attaquer à Afrin ».

    D’autre part, des sources proches du régime syrien ont annoncé que Damas avait permis aux YPG d’utiliser son territoire dans la prince d’Alep afin d’envoyer des milliers de combattants en renfort à Afrin durant les dernières 48 heures.

    Si cette coopération extraordinaire venait à s’amplifier face à un ennemi commun, on pourrait assister à une tentative militaire kurde de relier les deux parties du Rojava dans la région d’al Bab. Il en est question dans les discussions des officiers stationnés dans le saillant de Manbij. » »

    • lxm dit :

      A noter que les services spéciaux turcs ont fait assassiner des officiers Kurdes avant l’attaque.. à Manjib. Ce qui colle avec la Turquie qui a annoncé que son plan est de prendre toute la zone kurde, pas seulement celle d’Afrin, cela devrait engager donc beaucoup de soldats.
      Du point de vue Kurde, après la guerre contre le sud, c’est la guerre contre le nord.
      C’est comme au début 16ème siècle la guerre entre turcs et mamelouks, la turquie qui agresse, mais là, je pense que les turcs vont perdre, et beaucoup.

  17. Frédéric dit :

    Petite question, dans quel zone sont les prisonniers français fait par l’EI ?

  18. werf dit :

    Les deux zones kurdes visées sont isolées du reste des territoires contrôlés par les forces kurdes jusqu’à la frontière irakienne. Les Turcs, comme les Russes, les Iraniens et les Syriens d’Assad, les Américains ont tous des intérêts, certes divergents en apparence mais convergents sur le moyen terme, à laisser faire le « déplacement » des Kurdes vers l’Irak. Les Turcs créent une zone tampon, les Syriens laissent faire le ménage sur leur territoire pour « nettoyer » à l’ouest les dernières villes tenues par les djihadistes, en protestant mollement. Les Russes sont heureux de voir s’éloigner un problème au nord et à l’est mais aussi de la « mise en difficulté » des Américains qui veulent garder de bonnes relations avec la Turquie, pays très important pour leurs bases militaires. L’Iran n’a pas besoin de bouger le petit doigt, les autres se disputent et ne parlent plus d’eux…

  19. baki dit :

    Aldar Xelil, politicien kurde, haut responsable de l’auto-administration kurde en Syrie, a déclaré que la Russie a proposé d’empêcher l’invasion d’Afrin par la Turquie. En échange, les Kurdes devaient donner le contrôle de leur région au régime syrien.

    La proposition a été rejetée par les Kurdes.

    Les troupes russes présentes à Afrin se sont éloignées des zones bombardées par la Turquie aujourd’hui.

    • l'outrepenseur dit :

      je pense aussi à un deal Russie Syrie Turquie et Iran…Après les chef du renseignements turcs, leurs homologues iraniens leur ont emboité le pas à Moscou, et les russes informent Damas des tractations…Les Kurdes n’auront que d’autres choix que de céder le contrôle des territoires disputés, et à terme de l’ensemble de nord est…le deal est visiblement claire entre les protagonistes locaux, les US n’y pouvant rien. Pendant ce temps là Daesh se refait une santé sur le dos des HTS et consorts dans la région d’Hama et on assiste à un redéploiement massif des troupes des barbus pro Turc de toutes sortes de la région d’Idlib vers Afrin….Visiblement, les Turcs ont dealé avec Damas….On évacue nos alliés d’Idlib et vous nous laissez mater les YPG à Afrin…..Et si les pays locaux avaient décidé d’ignorer les stratégies US ?

  20. Lagaffe dit :

    Le ministère russe des Affaires étrangères a lancé un appel à la retenue, plusieurs militaires russes et des membres de la police militaires ont été évacués de la zone, a-t-il encore annoncé.
    Les analystes estiment qu’aucune offensive majeure ne peut être lancée en Syrie sans l’aval de la Russie, présente militairement dans la région et qui s’est rapprochée du régime turc depuis la mise en place du processus de paix d’Astana au Kazakhstan et encore plus depuis la signature de la vente de systèmes S-400 à la Turquie .
    Le chef de l’armée turque, le général Hulusi Akar, et celui des services de renseignement Hakan Fridan étaient à Moscou jeudi dernier, le gouvernement russe a été prévenue à l’avance de l’offensive turque et Poutine a probablement prévenu Bachar El-Assad.
    L’armée russe avait menacé d’abattre les avions turcs en cas d’attaque mais aucun appareil n’a été abattu depuis le début de l’opération « Rameau d’olivier ».

    • l'outrepenseur dit :

      la DCA syrienne n’a pas davantage réagi…il y accord c’est sûr !

    • l'outrepenseur dit :

      Erdogan a déclaré aujourd’hui « « L’opération Afrine a commencé de facto sur le terrain », a déclaré M. Erdogan dans un discours télévisé. « Ensuite, ce sera Minbej »,et il a ajouté « Plus tard, étape par étape, nous débarrasserons notre pays jusqu’à la frontière irakienne de cette croûte de terreur qui essaye de nous assiéger »…..est-ce que les US vont protéger leurs pions kurdes ? j’en doute…Si ceux-ci avaient la moindre conscience stratégique, ils refileraient rapidos le contrôle des frontières aux autorités légitimes…mais non, ils vont se faire massacrer en plus de tout perdre ! quelle super intelligence vantée par nos médias….non juste de bons traitres et de bons esclaves à la solde de pays étrangers.

  21. Vince dit :

    Le Spiegel rapporte aujourd’hui qu’un discret accord d’armement pour moderniser les chars turcs auraient été passé avec la Turquie en échange de la libération de qqs citoyens allemands. C’est beau la diplomatie.

  22. Myshl dit :

    Attendons ce que va décider Poutine.
    Le puzzle est complexe, autant sur le terrain que diplomatiquement.
    Mais lui, Poutine, sait prendre le temps nécessaire…

    Nous ne sommes pas à l’abri d’une surprise venant de Russie.
    Mais si Poutine laisse tomber les kurdes, ben c’est pas bien…
    Même que c’est lamentable.