Yémen : 7 membres d’al-Qaïda tués lors d’un raid des forces spéciales américaines

Un peu plus de trois mois après une opération controversée, les forces spéciales américaines ont mené un nouveau raid contre al-Qaïda dans la péninsule arabique (AQPA) au Yémen, à l’aube de ce 23 mai.

Cette fois, l’objectif était un camp utilisé par les jihadistes dans la province de Marib, à l’est de Sanaa, la capitale yéménite. « Lors de cette opération, les forces armées ont tué sept combattants d’Al-Qaïda dans une attaque combinée de tirs d’armes légères et de frappes aériennes de précision », a indiqué l’US Centom, le commandement militaire américain pour le Moyen Orient et l’Asie centrale.

« Des raids tels que celui-ci donnent un aperçu des dispositions, des capacités et des intentions d’Al-Qaïda dans la péninsule arabique, ce qui nous permet de continuer à poursuivre, perturber et éradiquer AQPA », a ajouté l’US Centcom.

Ce raid, effectué, d’après le New York Times, par les commandos de la Navy SEAL Team 6, connue pour avoir éliminé Oussama ben Laden à Abbottabad (Pakistan) en mai 2011, était destiné à collecter du renseignement concernant AQPA. Le colonel John Thomas, porte-parole de l’US Centcom, a en effet précisé que le but n’était pas de tuer ou de capturer un cadre de l’organisation jihadiste mais de récupérer du matériel informatique et des téléphones cellulaires.

La même justification avait été donnée pour l’opération menée à Yakla [une localité de la province de Baïda, ndlr], le 30 janvier dernier par les Navy Seals, avec l’appui d’appareils hybrides MV-22 Osprey, des avions AV-8 Harrier et des hélicoptères d’attaque Cobra.

Peu après, le Pentagone affirma qu’il avait été récupéré des ordinateurs portables et des disques durs, contenant un téraoctets d’informations relatives aux tactiques, aux techniques de formations, aux cibles et aux caches d’AQPA. Seulement, les commandos américain se heurtèrent à une vive résistance. Un des leurs fut tué, de même que 14 jihadistes et sans doute une douzaine de civils.

S’agissant du raid mené ce 23 mai, des sources tribals ont précisé qu’il avait visé un « bloc résidentiel tenu par des combattants d’al-Qaïda » à Al-Hathla, dans le sud-est de la province de Marib. Le bilan qu’elles ont donné de l’opération est de 6 jihadistes tués et 8 autres blessés. « Tous sont membres d’une même tribu, celle d’al-aadhal », a précisé l’un d’elle.

Les États-Unis considèrent AQPA comme étant la branche la plus dangereuse de la nébuleuse créée par Ben Laden. D’où les frappes régulièrement effectuées par les drones américains au cours de ces dernières années. Certaines ont d’ailleurs visé les responsables de cette organisation qui revendiquèrent, en janvier 2015, l’attentat contre Charlie Hebdo, à Paris.

Mais, depuis l’arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche, les opérations contre AQPA ont été intensifiées. De février à avril, pas moins de 70 frappes aériennes ont visé cette organisation jihadiste, soit deux fois plus par rapport à l’année 2016. « Nous continuons à cibler AQPA au Yémen pour perturber cette organisation terroriste qui représente une menace significative contre les États-Unis », avait récemment fait valoir le capitaine de vaisseau Jeff Davis, un porte-parole du Pentagone.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].

Contributions

  1. de ScopeWizard

  2. de jyb

    • de tschok

      • de jyb

      • de Polymères

        • de jyb

        • de Vince

      • de revnonausujai

  3. de wagdoox

  4. de jyb

    • de Thaurac

      • de jyb

  5. de jyb