L’Europe est-elle prête à voir le budget militaire allemand être porté à 60 milliards d’euros?

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

97 contributions

  1. Division Onze dit :

    Bonjour,

    La France, avec l’arme nucléaire, devrait être au moins à un budget de 2,5%. Et pour rattraper le retard et combler les trous, on devrait viser 3%.
    Et si l’Allemagne a des meilleurs performances économiques que nous, on ne va le leur reprocher! A nous de redresser le pays.

    • Fralipolipi dit :

      « A nous de redresser le pays »
      … avec qui ?
      Macron (et son magnifique coup d’éclat anti-France sur Alstom Energie vendu … non offert … à General Electric) ?
      Le Pen, et sa sortie de l’€ qui nous promet une accélération non maitrisable de notre endettement ?
      Avec nos fabuleux syndicats qui bloquent tout le pays contre n’importe quelle nouvelle Loi Travail … mêmes celles du Parti Socialiste ?
      Avec nos Jeunes pousses tellement prometteuses qui n’en peuvent plus d’aduler le prénom Théo ?
      Avec nos ‘super’ grands médias qui font tout ce qu’ils peuvent pour que RIEN ne change ?

      Franchement dit, pour redresser le pays chez nous à cette époque, avec toutes les inerties vent debout contre toutes les réformes difficiles mais tellement nécessaires, … s’il y a une VRAIE solution, elle n’a pas encore eu le culot de montrer ses fesses.
      Certains diraient « Fillon » …
      Les rédacteurs (prétendus Magistrats) du « Tableau des Cons » en ont décidé autrement …
      Pauvre France …

      • F Pochard dit :

        Fillon il n’était pas Premier Ministre quand les effectifs des armées ont été réduits et quand et le budget de la défense a été dépassé par celui de l’Allemagne?
        Votre esprit partisan est à la hauteur de la mauvaise foi de votre « champion »

        • Fralipolipi dit :

          Ou ai-je parlé d’un « champion » ?
          Merci de ne pas interpréter n’importe comment.
          .
          De mon côté, je ne vois aucun « champion » en vue … mais par contre je perçois très bien les graves problèmes de notre pays, de notre société, et surtout de notre économie et de notre industrie.
          Les remèdes ne peuvent pas être tendres … sinon ce serait déjà fait.

      • Fabrice dit :

        Je suis plutôt d’accord avec votre commentaire.
        Mais je pense que la solution existe. Et elle doit venir du bas, de la société et pas des politiques !
        Si vous regardez les pays qui ont du « succès », le système fédéral est généralement celui qui permet cela. Mais un fédéralisme du bas vers le haut (le contraire de l’Europe).

        En faisant cela, chaque individu est responsabilisé dans les résultats socio-économiques et politiques d’un pays. Et la France a encore ce côté royaliste ou ce côté « empire » qui attend un homme providentiel qui fait le bonheur du pays (De Gaule, Napoléon, Louis XIV…).
        Et c’est la même chose pour les multi-nationales, et grandes entreprises. La hiérarchie est si forte que les gens d’en bas n’osent même pas parler à leur supérieur.

        Donc ce changement politique devrait s’accompagner d’un changement de mentalité de la société en général. Tous égaux, tous responsables, et tous travaillant pour le bien commun (et non égoïstement). La Suisse est le parfait exemple de cela (social et politique).

        Mais en étant dépendant des personnes, ou en attendant le politicien parfait, certains acteurs de la vie politique bloquent tout changement. Et le statut quo en ce moment tue la France.

      • Sam dit :

        « mur » des cons… Merci pour votre commentaire gaulois, mais tellement vrai !

      • Céphée dit :

        Les abus de Fillon ne sont pas imaginaires.
        Qui veut d’un candidat (de candidus, « innocent » en latin) avec des affaires judiciaires aux fesses ?
        Moi, je n’en veux pas.

        • Fralipolipi dit :

          Ouvrez les yeux … ils sont tous plus ou moins corrompus, ABSOLUMENT TOUS et SANS AUCUNE EXCEPTION !!!
          .
          Après entre se focaliser/crisper sur qques centaines de milliers d’Euros … et regarder les effets positifs ou négatifs de chacun des programmes des candidats … avec des effets de plusieurs dizaines de Milliards d’€ à la clé … de mon point de vue, le choix est vite fait.

      • ScopeWizard dit :

        Je suis d’accord avec vous mais , attention , le plan Fillon c’est ( entre-autres ) :
        _ »j’ai mal au bras , docteur »
        _ce n’est rien , je vais vous le couper , après , tout devrait rentrer dans l’ordre , vous irez mieux …
        .
        Ah oui ? Euh …… bof ! 🙁

        • Fralipolipi dit :

          Pour inverser la tendance en France, il faudra forcément faire des efforts et des sacrifices … le souci est que bien peu ne gens ne veulent les faire.
          .
          A force d’attendre, le mal sera plus profond, et le traitement (s’il doit intervenir un jour) devra être plus violent.
          Faute de quoi … regardez l’Espagne … c’est nous dans 20 ans.

      • ruffa dit :

        Présente-toi aux élections ! Avec tes idées à la con t’aurais 0% Quand à Fillon sa place est en taule !

      • Grognard dit :

        Je suis totalement d’accord avec votre si juste analyse ! Je me tape la tête contre les murs de tant d’aveuglement – je ne comprends pas comment la France et les français en sont arrivés là ! Quand on regarde notre  »caste » politique , elle fait peine à voir – Rien – le néant – il n’y a rien qui vaille et dans ces conditions, le moins mauvais se fait abattre avant le final ! On est mal barrés !

    • Vince dit :

      L’Allemagne vampirise toute l’économie de la zone euro avec un Euro sous-évaluée d’au moins 20% par rapport à son économie (tandis que l’Euro est sur-évaluée pour à peu près tous les autres pays). Avec l’Euro l’Allemagne a réussi à asservir toute l’Europe – qui n’a jamais été aussi proche de l’effondrement.

      Politique économique et monétaire, politique migratoire, Merkel aura été la sûre fossoyeuse de l’Europe (elle n’est pas peu résponsable du Brexit d’ailleurs).

    • KALHAAD dit :

      Merci pour ces bons mots remplis d’objectivité 😉 On réclame à tors et à travers des efforts budgétaires à l’Allemagne. Faisons table rase du passé douloureux et encourageons l’Allemagne à tenir son rang.

  2. Alpha dit :

    Le titre de l’article est : L’Europe est-elle prête à voir le budget militaire allemand être porté à 60 milliards d’euros ?
    Mais une autre question pourrait être : L’Allemagne en a t’elle seulement envie ??? … Pas sur au vu des déclarations de S. Gabriel, qui se rend bien compte qu’avoir une grande armée pour ne pas s’en servir ne rime à rien, car il est peu probable que la doctrine allemande de non intervention change de si tôt !… Et de toute façon, d’ici 10 / 15 ans, l’Allemagne n’aura pas le personnel pour équiper ses armées, sa démographie étant ce qu’elle est, et l’immigration extra européenne ayant dernièrement atteint ses limites acceptables …

    • Elmin dit :

      Absoluement Alpha .. les allemands eux même, et même au sein de l’EM , sont tres reservés quand au message que pourrait envoyer une telle initiative aux partenaires europeens.. et ce sans parler des difficultés à trouver des candidats pour augmenter les effectifs.. car dans 10 ans, l’Allemagne aura 3 millions de moins que la France de jeunes entre 18 et 27 ans, malgré sa popukation 40% plus élevée

    • ruffa dit :

      Mon cher Alpha, les armées dans le futur auront besoin de beaucoup moins d’hommes sur le terrain Observe les Chinois qui réduisent drastiquement leurs effectifs pour privilégier les nouvelles technologies Observe le nouveau porte-avions Gérald Ford avec seulement 4800 hommes au lieu des 6500 hommes de la classe Nimitz Regarde les nouveaux bateaux de guerres français qui ont besoin de petits équipages

      • Alpha dit :

        Cher ruffa,
        tu as en partie raison, mais il n’empêche : Pour les allemands, l’armée n’est pas attractive, à tel point que l’Allemagne a envisagé d’ouvrir le recrutement aux ressortissants européens, que des mesures sont prises, comme le plan« Bundeswehr in Führung – Aktiv.Attraktiv.Anders » pour faire notamment de la pub aux armées, tout cela associé au déclin de la population allemande qui sera dépassé par la France vers 2030/2035, et à un manque de volonté politique affiché (résultant de l’histoire du pays …) et tu obtient un format des armées allemandes qui ne bougera pas beaucoup dans le futur malgré la bonne santé économique -actuelle, on en reparlera dans 10 ans …- de ce pays …

        • ruffa dit :

          Pas faux! Mais il faut jamais sous-estimer les Allemands quand ils décident de relancer une armée digne de de nom! D’ailleurs l’helicoptere Tigre est une création franco-allemande !

  3. Polymères dit :

    Lorsque l’économie va, on peut se donner les moyens.L’Allemagne est un pays qui va mieux que la France.
    Qu’on se pose les bonnes questions.
    En tout cas l’Allemagne peut faire avec bien plus de facilités que ce que nous sommes capables de faire et ça peut aller très vite, ça peut même surprendre.
    Imaginons une seule seconde qu’on se retrouve avec le FN, qu’on sorte de l’UE et de l’Otan, il y aurait en face de nous une Allemagne toute puissante qui tiendra tout le reste d’une main de maitre.On s’isolerait en se regardant de travers de nouveau, ou la rivalité l’emporte sur le partenariat.C’est dangereux et la France n’est pas en position de force sur cet échiquier, peu importe les discours qu’on peut faire.
    Que faut-il faire? Augmenter drastiquement nos dépenses militaires afin de peser en acteur clé.Heureusement qu’on a l’arme nucléaire, sinon je ne vous dis pas…

    • R2D2 dit :

      « Imaginons une seule seconde qu’on se retrouve avec le FN, qu’on sorte de l’UE et de l’Otan ».
      Dans ce cas l’Europe telle qu’elle existe actuellement implose de fait car elle perd un de ses poids lourd économique et historique (après le départ du Royaume Uni qui n’est pas non plus rien) ET un de ses principaux carrefours géographiques.
      Quant à l’OTAN cette organisation tient avant tout par les moyens américains, il ne faut pas se faire d’illusions. Ne pas oublier que nous l’avons rejoint de nouveau… sous Sarkozy. Donc hier.
      .
      « il y aurait en face de nous une Allemagne toute puissante qui tiendra tout le reste d’une main de maitre ».
      C’est déjà le cas…. Le fait que l’Allemagne est imposé pendant la crise de l’euro des solutions dont elle seule était capable de faire face (car seule son économie y était préparée grace à … Schroder) montre bien l’influence qu’elle a au sein de l’Europe. Le couple franco-allemand a disparu depuis un bon moment, en fait depuis que l’Allemagne s’est remise de sa réunification. Elle est en pleine construction du 4eme reich qui se fera essentiellement par l’économie et la diplomatie qui en découle.
      Il suffit de voir en Europe les pays germanophone/germanophile: Luxembourg, Belgique, Pays-Bas, Norvège, Suède, Danemark, Finlande, Pologne, République Tchèque, Slovaquie, Hongrie, Autriche [, Suisse]. Ca fait quand meme un gros tas.
      Aucune idée en ce qui concerne la Roumanie, Bulgarie, Slovénie et l’ancienne Yougoslavie.
      Et donc de l’autre coté il reste quoi? Les pays méditerranéens…. Ca fait léger léger…

      • Amida dit :

        Objection: les Suisses (et surtout les Suisses allemands…) se sont toujours méfiés de l’Allemagne. Ce n’est pas près de changer.

        • R2D2 dit :

          Aaaaah les Suisses allemands… Un village d’Astérix en plein milieu de l’Europe 🙂

    • Romain F dit :

      Salut, même en supposant que le FN passe quitte l’UE et l’Otan comme tu dis, « augmenter drastiquement nos dépenses militaires » est une bonne idée je ne revient pas la dessus, mais a l’heure actuelle on ne peut pas le faire, la France est en crise, les médias (avec le peu de crédit que je leurs porte malgré tout) nous le hurle sans cesse, mais l’armée française est, a l’heure actuelle une des meilleures d’Europe (au coude à coude avec l’Angleterre) alors que celle Allemande souffre d’une décrépitude impressionnante (Plusieurs articles sur ce même site en font état). alors oui l’Allemagne a une éco florissante et peux se donner les moyens d’une force armée implacable (les Léopard n’en sont qu’une preuve) mais elle doit surtout remettre sur pied sa force armée et ensuite relancer la RetD, le recrutement (a ce propos un des commentaires précédents soulèvent un argument intéressant concernant sur la démographie allemande qui ne suivra pas forcément). mais là ou je voulais en venir c’est que la France est puissante militairement et ce n’est pas prêt de changer, le budget alloué a la défense est peut être trop bas, mais il suffit a maintenir a flot notre armée. l’Allemagne, elle veux se doter de cet outil pour faire face au sinistre avenir qui nous est réservé et a ce titre je les encourage vivement a relancer leur armée, leur économie le leur permet et je me demande même (ce n’est que mon avis) si les sanctions sur l’arme nucléaire ne mériterait pas d’être levé aujourd’hui, l’Allemagne a bien changé depuis 1945 et ne mérite plus ces sanctions.

      • Romain de Rome dit :

        Bonjour, concernant le manque de recrues allemandes potentielles, Mme Von der Leyen, ministre de La Défense, a exprimé le souhait que la Bundeswehr s’ouvre au recrutement de citoyens issus de l’Union européenne. Ce serait une première dans ce pays depuis la Waffen SS, bien qu’évidemment l’Allemagne d’aujourd’hui n’a rien en commun avec le III• Reich ou la RDA.

        http://www.opex360.com/2016/07/14/larmee-allemande-veut-ouvrir-son-recrutement-aux-ressortissants-de-lunion-europeenne/

        • Romain F dit :

          Fascinant, une idée originale, mais pourquoi est-ce que tout le monde associe armée allemande actuelle (Bundeswehr) et armée allemande du IIIe reich (Wehrmacht) ? Ce sont deux force armée différentes et quand je parlais de la fin des sanctions dû a la seconde guerre mondiale contre l’Allemagne je disais cela pour montrer que l’Allemagne actuelle ne mérite plus d’être associé au IIIe reich, certes c’est le conflit le plus marquant de l’histoire de l’humanité je ne diminue ni ce conflit, ni les actions de ces participants (Axe et alliées). mais a l’heure actuelle l’Allemagne est un pays qui n’a rien a voir, ils sont devenus avec le temps une nation puissante et démocratique, plus le pays autoritaire de ce fou furieux autrichien, l’Allemagne d’aujourd’hui supporte (avec la France bien sur) une bonne partie de l’UE depuis le brexit et sans elle nous serions dans une situation bien pire qu’à l’heure actuelle. tout ce long développement (peut-être trop long je m’en excuse) pour dire que cette stratégie n’est pas comparable aux stratégie de recrutement de la Waffen-SS, cette unité est responsable des pires crimes de guerres commis par des soldats. je ne te critique pas toi personnellement Romain je te rassure, tu as toi même nuancé ton propos, mais d’autres dans les commentaires ont fait d’autres analogies et beaucoup plus insultantes pour l’Allemagne actuelle, elle a payé cher ce régime horrible et paye encore aujourd’hui les erreurs d’hommes qui ont agis il y a 80 ans bientôt !!! Et personnellement a l’heure actuelle je me sent plus fière de me trouver face a un allemand qu’autre chose, eux et nous formons un socle qui maintient l’Europe
          Merci Romain de m’avoir répondu, cette donnée corrige en effet le seul problème qui subsistait et si elle met cela en place nous aurons une 3e grande puissance militaire en Europe et pas des moindres.

  4. jo5533 dit :

    Bah de toute façon il faut des missiles nucléaires du genre de pluton ou hadès de 400 km de portée et avertir que si poutine rentre en Allemagne il est atomisé plus des MRLS et remplacer les lru par les rockettes à sous munitions et sortir des traités de limitations adhoc

  5. Fred dit :

    « Seulement, pour le ministre allemand, les dépenses militaires ne doivent pas être l’alpha et l’omega des politiques de sécurité. « Je ne pense pas que la sécurité du monde d’aujourd’hui puisse être garantie uniquement par les dépenses pour la défense. La plupart des guerres et les développements de la crise migratoire actuelle ne sauraient être résolus avec davantage de matériel, mais en protégeant les gens contre la famine, la pauvreté et la guerre », a-t-il dit. »
    A l’opposé de Trump, mais totalement juste.

    • Jean-Louis dit :

      Il semble que le ministre allemand n’a pas lu Bismark et Von Clausewitz.

    • Vince dit :

      « La plupart des guerres et les développements de la crise migratoire actuelle ne sauraient être résolus avec davantage de matériel, mais en protégeant les gens contre la famine, la pauvreté et la guerre  »
      Outre les contradictions de sa réflexion, il confond les causes avec les conséquences. Par ex. si vous voulez protéger les gens contre les guerres, ben il faut être préparer à la faire. Les grands discours à l’ONU ça suffit rarement.
      Bref, une bouillie de réflexion sans valeur.

    • Fabien dit :

      @ fred .
      Ce ministre reste un idiot. Quand il était à l’industrie, il a combattu la fusion Nexter et K.M.W, il a multiplié les annonces contre les entreprises d’armement Allemande et bloqué des exportations des pièces détachées, y compris vers la France, le tout en promettant une loi cadrant les exportations d’armes Allemandes vers l’étranger.
      .
      Et au final, il n’a rien écrit du tout.
      .
      Ce champion de l’effet s’annonce ne veut qu’une balance commerciale excédentaire.

  6. Fralipolipi dit :

    Le budget et la dépense sont une chose.
    S’autoriser plus facilement, plus rapidement, plus volontiers, et en bien plus gros volumes, à mettre en œuvre son armée en Opex pour soutenir les efforts des pays européens alliés … cela en est une autre.
    .
    Les Tornado n’auront pas fait lourd en Syrie.
    Et au Mali, les hélicos allemands viennent à peine d’arriver.
    … Globalement, il y a beaucoup de marges d’amélioration possibles pour rendre les interventions militaires allemandes plus actives et efficientes sur le terrain … et cela passe « avant tout » par bien autre chose que par une simple augmentation de budget.
    .
    Après que les Allemands disposent de plus de chars et de frégates que la France, ce n’est vraiment plus un problème.

    • R2D2 dit :

      On peut aussi évoquer les différents naufrages financiers des derniers programmes militaires allemands.
      Et de ce que lis ici et là l’armée allemande ne semble pas vraiment prête à être en première ligne lors d’une opex… mais en a-t-elle simplement l’envie?
      .
      Mine de rien la France réussit plutôt bien ses programmes d’armement (surtout quand elle est toute seule OU avec un seul pays partenaire, au delà c’est mi figue mi raisin cf. A400m, nh90). Le problème c’est qu’elle n’a pas/plus les moyens de tous les mener à terme. Les FREMM/FTI sont un bel exemple.

      • Zayus dit :

        Les FREMM sont pourtant un exemple marquant des coopérations binationales que vous vantez, contrairement aux FTI 🙂 …

    • Zayus dit :

      @Fralipolipi:
      .
      Contrairement aux chars que vous citez, le jour où l’Allemagne alignera plus de frégates que la France n’est pas prêt d’arriver, ne serait-ce qu’au regard du contrat opérationnel de la marine allemande.

  7. napopo dit :

    Il faut aussi prendre en compte le retard militaire de l’armée allemande. L’épisode de l’exercice OTAN avec des mitrailleuses en bois n’est pas si ancien. L’investissement va probablement résorber les difficultés qu’ils ont déjà. Tout ça risque de prendre du temps. En plus ils sont très loin de pouvoir/savoir mener une opération extérieur comme peut le faire la France. L’argent ne fait pas tout, comme nous le montres l’Arabie Saoudite notamment. Que l’Allemagne se réarme est presque positif, elle reste théoriquement un allié, le problème est l’investissement de défense français. Sans même la comparaison on voit qu’il y a un problème. Toujours est-il qu’il est fort probable qu’à l’heure actuelle, et pour encore un certain temps, l’armée française soit dans les faits supérieure à l’armée allemande.

    • Fafou dit :

      Il me semble avoir entendu cela pour 1870, 1914, et 1939…en 5 ans les nazis ont créés l’armée la plus efficace du monde. 5ans.
      Bismarck par un simple lettre à fait chuter napoleon III. Et est venus à Paris.
      Si je dis cela c’est qu’à chaque fois ils sont passés par chez nous() sauf en 1870, je pense.
      Je suis pro européen mais ne sous estimez pas les allemands. 3 raclées devraient vous remettre les idées en places.
      Maintenant je pense bien que le fleuron de l’UE, s’engage de nouveaux et les réflexions des dirigeants Allemands sur le differentiel de PIB, entre USA et UE et tout à fait justifié.
      Et je sais que ce que la France apporte à l’Europe de La Défense en expérience, budget et dévouement. J’espère que les petits pays comme le mien ou les plus pauvres, se prennent en main pour ne pas vous laisser seul sur le front ou les allemands.

      • Romulus dit :

        3 raclées ? Même si les Français ont d’abord reculés en Belgique, 1914 reste l’année de la victoire de la Marne. En 1918, l’armée allemande était tellement aux abois qu’ils ont demandé un armistice juste avant la dernière offensive de Foch qui devait envahir l’Allemagne. Et en 1944/1945, les 15 divisions de l’armée Française ont participé activement à la défaite de l’armée allemande (prise de Stuttgart, etc…), sans parler de l’action du CEF en Italie. Et les personnes de ma famille qui ont participer à l’aventure Italie/Rhin/Danube m’ont livré moult témoignages qui cassent le mythe du grand peuple guerrier germanique : beaucoup de comportements veules, lâches et de complète soumission aux forces étrangères.
        En ce qui concerne la Belgique, c’est un peuple qui a effectivement beaucoup souffert des guerres européennes qui sont j’espère révolues, un peuple ami, courageux avec un grand potentiel d’efficacité militaire, mais effectivement il faudrait plus de moyens pour votre armée… et également pour la notre 😉

      • Antechristo dit :

        Trois raclées ? Comme vous y allez. Quelle nation est venue implorer un armistice auprès des généraux français, un beau jour de novembre 1918 ?

      • v_atekor dit :

        3 raclées ? Deux certainement. Entre en 1914-1918, même si on ne peut que désespérer que la France ait dû réinventer son armée alors que la guerre était déjà bien commencée, la défaite est côté Allemand, Allemagne qui a fait une révolution en 1918 contre son empire contre les conséquences d’une guerre qu’ils n’imaginaient pas si longue…
        .
        Le vrai perdant de la guerre de la première guerre, c’est l’hégémonie Européenne. Une question est aussi de savoir si ces trois guerres constituent réellement trois guerres différentes : si l’enjeu était la démocratie en Europe, on peut dire que la France et le RU ont gagné ces 70 ans de guerre, mais qu’ils auraient bien pu s’en épargner la moitié avec des politiques un peu plus avisés, et commencé une construction Européenne avec la république de Weimar, plutôt que de la plomber avec des dettes de guerre astronomiques et qui n’ont de toutes façons pas pu être payées.

        • Fafou dit :

          On le sait tous, enfin j’espère, que la redition allemande en 18 est politique et non militaire ..
          ce qui été vécu comme une trahison sinon comment expliquer la présence d’heindebourg à la chancellerie ?!?!?!
          Pour le reste, je vous l’accorde les deux ww ont ensevelis l’hégémonisme européen et son cololianialisme et tout le reste.
          Les allemands citent un différentiel nul de PIB entre nous et les us. Ils ont raison!
          Mais comme clairement décrit dans mon autre post, la France et l’Allemagne seules ne doivent pas supporter cet effort des pays, comme le mien , la Belgique devrait s’y atteler aussi et ne pas se reposer uniquement sur vous, les us et autres.

          • Temrah dit :

            Merci de reprendre la vieille théorie nazie de la trahison des politiques/alliés/étrangers alors que l’armée allemande serait quasiment restée victorieuse sur le terrain. C’est sur cette duperie que les officiers allemands ont justifié la défaite et qu’Hitler a pu ensuite capitalisé sur le ressentiment de la population. Cela éclaire le ton et les sous-entendus de votre message initial. Mais vous avez raison, la Belgique a toujours été notre talon d’Achille.
            Les Allemands ont été vaincus sur le terrain en 1918 et ont tout fait pour éviter l’invasion par les troupes françaises, en jouant d’ailleurs sur les différences d’analyse entre les alliés.

          • Zayus dit :

            @Fafou:
            .
            La reddition allemande de 1918 qui se fait imposer le très traité de Versailles est éminemment militaire car les officiers supérieurs allemands voulaient à tout prix éviter de voir l’Allemagne dévastée par les combats sur son territoire.
            .
            Il ne s’agissait pas non-plus pour les alliés de casser un pouvoir politique allemand devenu dépositaire des engagements d’armistice avec des responsables au premier rang desquels nous retrouvions justement Hindenburg (pas « heindebourg ») en sa qualité de chef du Grand État-Major de l’Armée impériale allemande avec quasiment tous les pouvoirs du chef de l’état allemand en 1918.
            .
            Il ne s’agissait donc pas pour les alliés d’imposer un chef d’état et un gouvernement à l’Allemagne en 1918/1919 comme ce fut le cas en 1945, et Hindenburg tenu d’ailleurs les engagements d’armistice de l’Allemagne.
            .
            Votre vision parallèle ou vos interprétations subjectives de histoire sont à proprement parler hallucinantes 🙂 …
            On dit que la Belgique est le pays du surréalisme et bien ce n’est pas qu’avec Magritte ne serait-ce qu’en lisant votre interprétation de l’histoire 🙂 !!!
            .
            Je pourrais aussi vous évoquer les conflits franco-allemands des XVII, XVIII et XIXe siècles d’avant 1870.

      • laurent dit :

        14-18 n’était pas une raclée, et normal pour un pays plus grand que nous donc une armée plus conséquente avec plus de moyens à l’époque. Et puis bon avec Napoléon on a écrasé l’Europe aussi donc…

      • Vince dit :

        Deux raclées, pas trois. Le problème n’est pas l’Allemagne, mais le Prussisme.

        • Fafou dit :

          Ah si justement la Prusse seule, n’aurait peut-être jamais rien pu faire mais sous l’impulsion de Bismarck les états du sud se sont unis au nom du Pangermanisme ..
          Rhhaa le site du FN doit être hélas bien plus fréquentés que wiki.

          • Vince dit :

            Bismark qui était ? (R : Prussien) Allemagne qui s’est donc faite autour de qui ? (R : la Prusse) Capitale de l’Allemagne qui était ? (R: Berlin) Située où ? (R: la Prusse) L’empereur qui était ? (R : Prussien – étonnant !) etc.
            Comme disait Mirabeau : « La Prusse n’est pas un État qui possède une armée, c’est une armée ayant conquis la nation. »
            Fréquentez plus la culture et moins wiki, ça vous évitera les déconvenues. Enfin seul un idiot bien fini peut réussir à ramener le FN dans cette discussion.

            Donc oui, les malheurs de l’Europe, ce n’est pas l’Allemagne, c’est la Prusse. Que dire actuellement de la Prussienne qui fait office de chancelière de l’Allemagne réunifiée ? On a jamais eu une Europe aussi forte… Wait..

          • Zayus dit :

            @Fafou:
            .
            Non,
            le pangermanisme en tant que courant politique, ne prendra son essor en Allemagne qu’après le nationalisme allemand porté par le prussien Bismarck ayant conduit à la création du IIe Reich en 1871.
            .
            Sur la rivalité de la Prusse opposée à l’Autriche, c’est bel est bien la Prusse qui est clairement responsable du conflit de 1870 avec sa conséquence en 1914 et donc indirectement responsable de celui de 1939.

      • napopo dit :

        Je vais me permettre de remettre en cause votre mise en contexte historique. En 1870 la Prusse ce n’est pas rien, et Napoléon III fait la guerre alors que l’armée française n’est pas prête. En 1914 la situation est plus difficile et les combats sont plus équilibrés, on peut remettre en cause la pensée de l’état major. En 1940, la encore la faute est en grande partie à l’état major et à l’inaction politique. Les dernières recherches historiques montrent qu’en 1940 la France d’un point de vue matériel est supérieur à l’Allemagne. De plus je pense que comparer la situation actuelle à tout ces éléments historique est un anachronisme. La situation à beaucoup changé. L’Allemagne a un déficit opérationnel qui ne sera difficile à rattraper et que la France a. Je pense que ce concentrer sur les allemands serait une erreur. Améliorons nos capacités matérielles et humaines et aucun problème ne se posera.

        • Fafou dit :

          J’aborde dans votre sens pour l’offensive de mai 40.
          Les chars brits et français sont supérieurs à leurs homologues nazis. Mais laisser les messages de fumées et les drapeaux au indiens, rien de tel que l’a radio, Guderian et Rommel. Même face à lucidité de De Gaule…
          En 1870 la raclee fut sévère et rapide. Autant qu’en 40 et sans parler de l’Alsace et la lorraine et des pats de bottes allemandes à Paris.
          Pour les taxis de la marne, des spécialistes me corrigeront mais en gros les boshs ont reculés de 50km..grande victoire..Rappellez moi le seul combat sur le territoire allemand pendant la première ww ?
          Une reddition pour une armée qui n’a pas été vaincue, ni même jamais atteinte dans son territoire contrairement à la France et la Belgique, pour ne citer qu’eux.
          Reddition, traité et occupation de la rhur en 1921 par les belges et les français.
          Alors quand vous citez le travail des historiens modernes, ils considèrent que c’est une guerre qui a commencé en 14 et finis en 45.
          Soit . Si vous ne voulez pas considéré 1870 comme une défaite militaire, l’union définitive de la nation allemande, la chute de l’empire et la création par Mr Gambetta de la 3 république, sincèrement je m’en tape.
          Pour les deux ww ni l’empire brits et ses dominions, ni les Francais, Belges ou russe soviétique n’ont vaincu l’Allemagne sans l’aide de l’oncle Sam. À part la Berizina citez moi une guerre gagnée par la France contre les allemands ? Je ne parle pas de cités états , que la grande armee à manipulé à sa guise.
          Après que vous le vouliez ou non ce n’est qu’un défilé de bataille sanglante mais une France en échec à chaque fois..
          alors je ne me fais l’ennemi des francais ici, ils sont les seuls en Europe peut-être avec les brits à pouvoir mener une opex et une politique militaire Digne de ce nom
          Tout ce défilement historique pour dire que nous pays comme la Belgique, les pays bas, les pauvres du sud ne participont pas assez à nos défenses et nous reposons innocente peu trop sur vous et sur les USA .
          Je suis honteux devant nos capacités militaires.
          Mais ne sous-estimez jamais les allemands . NOS ancêtres l’ont appris durement

          • Fafou dit :

            J’ajouterai qu’en 5 ans, seulement 5 ans Hitler a créé l’armée la plus puissante du Monde . 5 ans.
            Si vos historiens ont juste pour 1940 et les chars, uniquement les chars. Parlons des bf 109? D’une nouvelle façon de faire la guerre( inspirée, tiens tiens, par les Brits) une guerre totale, rapide. C’est bête une radio, pourtant. Et nous Belges nous sommes rendus…par manque de munitions. Alors je ne suis pas toujours au fait des avancées dans les guerres modernes, leurs dispositifs mais je vous garde de me donner des leçons d’histoire que l’on a partagés souvent faute a l’orgueil Français et l’irriscibilatée allemande.
            J’ai eu une arrière grand mère à a peine 5 km de chez moi dont on a eu du mal à identifier ses restes et celles de ses vaches après la chute d’un V2 , mal orienté. Mr napopo ( au fait c’est à la taille ou à ces défaites que vous portez haut ce sobriquet ?)

          • napopo dit :

            Pour la Seconde Guerre mondiale je vous renvoi vers les travaux de Karl Heinz Frieser. Il a notamment que la blitzkrieg de la campagne de France n’était pas préparée (le mot même n’existe pas). Pour la Première Guerre mondiale les américains jouent un rôle assez mineur (d’un point de vue militaire) et c’est eux qui empêchent une invasion de l’Allemagne, les Français voulant écraser une Allemagne qui militairement n’existe plus en 1918. Au XXe siècle les allemands gagnent surtout à cause de l’incompétence des officiers supérieurs français et de la politiques diplomatique. Beaucoup de choses ont changés entre aujourd’hui et en 1940, en retenant les erreurs du passé ne soyons pas alarmistes pour rien.

          • Vince dit :

            « En 1870 la raclee fut sévère et rapide. »

            Non. Elle fut relativement sévère (la fessée de Napoléon 1° aux Prussiens fut elle en effet sévère et rapide), mais pas rapide du tout (plus d’un an et demi donc). Dans les premiers mois de la guerre, les Allemands subissent des pertes élevées et quasi équivalentes aux Français – ça n’a pas du tout été une promenade de santé pour les Allemands cette histoire.
            ( cf batailles de Borny, Mars-la-Tour, Vionville, Rezonville, Gravelotte et Saint-Privat etc.)

      • ruffa dit :

        Tout à fait d’accord : 3 raclées À partir de 1933 L’armée Allemande était inexistante Hitler en 6 ans seulement en a fait l’armée la plus puissante d’Europe et il y a des petits jeunots qui donnent des leçons de morale aux Allemands qui ont un excédent commercial de 250 milliards d’euros!

        • Sim dit :

          En 1918, l’armée française est la 1ere du monde, dans sa pensée stratégique et l’organisation, le service de santé, la mécanisation, les avions et les chars.
          La guerre de mouvement de l’été 1918 amene la victoire qui est en vue dès l’été. Les Us ne sont pas significatifs (d’ailleurs les servants de l’artillerie étaient en partie des français).
          Le coup de poignard est un mensonge des élites militaires de l’epoque pour ne pas assumer la défaite. L’échec de l’offensive du printemps et la contre-offensive signifie sa défaite.

          En 39-45, l’armée allemande est supérieure tactiquement mais nulle stratégiquement et n’a pas réellement compris la guerre moderne (la bataille decisive n’existe plus). Elle est mécanisée en partie seulement par exemple.
          Lisez donc les numéros de SV guerre et histoire sur tous ces sujets, c’est éloquent !!

        • Temrah dit :

          Pourquoi faites-vous une relation entre l’excédent commercial de l’Allemagne de Merkel et les prouesses militaires d’Hitler ?

          Que cherchez-vous à suggérer ?

      • Zayus dit :

        @Fafou:
        .
        « Pour les taxis de la marne, des spécialistes me corrigeront mais en gros les boshs ont reculés de 50km..grande victoire… »
        -> En fait 2 à 65 km sur plus de 300 km de lignes de fronts qui auront vu les allemands perdre plus de 2 millions d’hommes sur ce front dit « stabilisé » depuis les contre-offensives françaises de 1914.
        .
        Effectivement libérée à l’Est par la paix de Brest-Litovsk (9 mars 1918), l’Allemagne lança alors à l’ouest une série d’offensives en mai puis en juillet 1918. Offensives qu’elle espérait décisives, avant l’arrivée en nombre des troupes américaines.
        .
        Ludendorff, le quartier-maître général de l’armée allemande et son véritable chef sous le commandement nominal de Hindenburg, jouait ainsi son va-tout…
        .
        Mais, après des moments très difficiles, les alliés se ressaisirent, Français et Britanniques établirent enfin en juillet 1918 l’unité de commandement qui leur manquait se donnant désormais une considérable supériorité numérique et matérielle.
        .
        Ainsi français et britanniques pouvaient mener à nouveau, grâce à une aviation puissante et à leurs chars, une guerre très mobile.
        .
        À partir d’août 1918, les armées allemandes, très affaiblies, reculèrent constamment, tandis que l’armée d’Orient à Salonique se mettait en branle et forçait la Bulgarie à conclure un armistice le 29 septembre 1918.
        .
        Plus rien ne s’opposait à l’avance des armées alliées le long du Danube jusqu’en Allemagne. Celle-ci était donc vaincue, et vaincue sur le terrain :
        – Les effectifs en ligne fondaient, sous les coups de boutoir des offensives Foch.
        – Les soldats allemands s’agglutinaient à l’arrière, dans les lignes de communication (« die Etappe ») et ne remontaient plus au front après leurs permissions !
        .
        – Pétain préparait une grande offensive en Lorraine, qui était destinée à couper toutes les rocades allemandes dans le Nord-Est et en Belgique et donc à briser le front allemand.
        .
        La reddition était la seule alternative pour éviter une invasion violente de l’Allemagne surtout que le replis de l’armée allemande abandonnant ses positions retranchées aurait été catastrophique notamment au niveau du Rhin.
        .
        Et vous venez nous dire la gueule enfarinée que je vous cite avec votre orthographe: « la redition allemande en 18 est politique et non militaire .. » 🙂 …
        .
        .
        .
        « …Rappellez moi le seul combat sur le territoire allemand pendant la première ww ?  »
        -> La bataille des Vosges qui aura touché plusieurs zones d’Alsace dès aout 1914.
        -> Bataille du Ban de Sapt.
        -> Bataile de la Tête des Faux.
        -> Bataille de Linge.
        -> Bataille du Hartmannswillerkopf dite bataille du Vieil-Armand côté français; de janvier 1915 à janvier 1916.
        .
        .
        Fafou,
        en fait vous colportez un siècle plus tard le mythe allemand de la non-défaite qui fut immédiatement complété par l’autre mythe du « coup de poignard dans le dos », propagé par les officines de l’état-major dès octobre 1918 :
        L’armée allemande n’avait pas été vaincue sur le champ de bataille, elle avait été trahie par les « criminels de novembre », par les hommes politiques défaillants et bien sûr par les révolutionnaires et les socialistes, ces « apprentis sans patrie », selon la formule de l’époque…
        .
        Fafou, essayez simplement de vous documenter avant de vous lancer dans des sujets d’histoire que visiblement vous ne maitrisez pas.

  8. niccos dit :

    Après cet article, faut être idiot pour parler « d’Europe de la défense ».
    Au dire des Allemands, l’Allemagne dépense pratiquement rien pour sa défense, sa leur convient et sa devrait nous convenir ? C’est la méthode coué ?
    Sa prouve que nos chère voisin d’outre rhin n’ont pas de stratégie d’emploi de leur armée et veulent juste engranger le maximum d’argent à vendre des armes que eux n’utilisent pas.
    l’Allemagne compte plus sur son statut de puissance économique que de puissance militaire pour ce faire respecter.
    Vouloir voir les causes de toutes les guerres ou du déplacement de population comme des conséquences de famines, du réchauffement climatique ou autre tient compte de l’aveuglement idéologique et d’un refus obstiné de faire la guerre (trop chère, trop dangereuse, les gentils alliés la font à notre place, …) car la guerre vient souvent d’homme politique décrivant la guerre comme solution aux malheurs de son peuple et c’est pas les Allemands qui au vu de leur histoire nous dirons le contraire.

  9. Le Cyprès dit :

    Il y a aujourd’hui une petite différence entre la défense allemande et la défense française, c’est l’armement nucléaire que détient la France. Dans ce cas où est réellement la suprématie militaire?

    • R2D2 dit :

      non aujourd’hui il y a une GRANDE différence entre la défense allemande et francaise: l’armée francaise est en ordre de bataille et est en opex en permanence… au risque de se cramer complètement d’ailleurs. Le nucléaire militaire vient en plus.

    • ruffa dit :

      Tu devrait savoir que les américains ont toujours interdit aux allemands d’être une puissance nucléaire !

  10. wagdoox dit :

    L’Allemagne meme avec un tel budget a un probleme de savoir faire dans ses armées et surtout un probleme politique intérieur évident aux déclarations du ministre. L’Allemagne part de très loin et n’a que peut d’expérience dans la projection. Son role sera d’abord continental, ca me rappel drôlement les époques ou la France était partout dans le monde sauf en Europe et c’est généralement à ce moment là que l’Allemagne frappe à notre porte.

  11. Auguste dit :

    Et si elle n’est pas prête,l’Europe,elle va faire quoi?.

  12. Duc d'Oréans dit :

    C’est un faux débat. L’Allemagne vu sa bonne santé économique et ses capacités industrielles pourra augmenter son parc de matériel en véhicules, blindés, drones , et matériel aéronautique. Le problème viendra du personnel. Vu l’absence de chômage et le goût du confort des jeunes Allemands, le courant d’engagement est vraiment minable. Les candidats aux écoles d’officiers ne sont intéressés que par le diplôme universitaire de très bon niveau qu’elles procurent et démissionnent dans une forte proportion pour aller dans le civil.
    « Il n’est de richesse que d’hommes » (Jean Bodin)

  13. Erwann dit :

    Une nuance, le budget Allemand tient compte des pensions en même temps, pas le notre où c’est comptabiliser à part.

    • Nihilo dit :

      C’est intéressant et utile de le préciser. Car je me demande souvent comment peuvent être comparés des budgets dans des pays et armées aussi différents que la France, la Chine, les USA, l’Allemagne, etc.

      Cependant, pour l’article en question, ça passe en second plan car il s’agit là d’augmentation donc quoi que considère le montant total, il est effectivement augmenté. (Mais un lien avec votre commentaire et d’autres ci-dessus, est à quoi correspond, à quoi sert cette augmentation ?)

    • Myshl dit :

      Les pensions sont imputées au budget du Mindef.
      Ce qui est une injustice.

  14. Fifi dit :

    L’Europe, je ne sais pas. Moi, personnellement, non, je n’y suis pas du tout prêt. Je préférerais plutôt voir un budget militaire allemand en contraction et un réengagement très clair de l’Allemagne à la seule défense de son territoire. Pas d’opérations extérieures, pas de capacités offensives, pas de transport stratégique, pas de ravitailleurs en vol. On sait trop bien ce qui s’est passé à chaque fois que l’Allemagne s’est mise à regarder hors de ses frontières. Ça s’est toujours très mal fini. Que leurs militaires restent à la maison et n’en sortent pas.

  15. Aure dit :

    Un budget de 60 milliards voir bien plus dans le futur. La question de la capacité nucléaire de l’Allemagne qui se repose. La France est définitivement reléguée à l’arrière plan désormais. Il faut s’y faire.
    D’un autre côté quand je vois la face cachée de la réussite allemande je ne suis plus jaloux du tout.

  16. Lagaffe dit :

    Et pendant ce temps, la Belgique, les Pays-Bas et le Danemark ont signés une lettre d’intention pour la création d’un nouvel organe de commandement conjoint. Baptisée « Composite Special Operations Component » (C-SOCC), cette structure servira de quartier général indépendant pour coordonner les forces spéciales des trois pays.
    http://forcesoperations.com/bruxelles-amsterdam-et-copenhague-unifient-leurs-forces-speciales/

    • Fafou dit :

      Merci pour votre intervention.
      Les forces( j’en ris moi même, un peu honteusement) du Benelux ont l’habitude de travailler communément mais Pq le Danemark ?
      Je respecte ce pays mais je ne vois ni frontières ni ennemis communs. À part la mer du nord et avec tout le respect que j’ai pour nos militaires, la marine belge, c’est 2 chalutier et un navire d’escorte pour faire les malins de temps en temps avec le CdG..

      • Zayus dit :

        Ce n’est pas une initiative liée au besoin de s’unir face à un ennemi commun (…),
        mais plutôt de pallier aux manques de moyens respectifs des uns et des autres pour composer une force SOF qui reste un minimum opérationnelle, profitant par exemple de la disponibilité tournante des moyens aériens et navals des uns et des autres se confortant tous dans leurs déflations budgétaires respectives .
        .
        C’est pathétique et exemplaire du contrexemple que sont de ces modèles de forces européennes avec une égalité tirée par le bas.

  17. nini dit :

    Je trouve ça bien que l’ont ne soit pas les seuls a oeuvré pour la défense de l’Europe, chacun sa part du fardeau en fonction de ses capacités economiques
    Tant qu’ils cherchent pas a avoir la « bombe » tout va bien, ont restera les bigs boss
    Et puis il va bien falloir pensé à un successeur au rafale qui ne se nommera pas F35 j’espère

  18. felipe dit :

    2% ou 3% de quoi ?
    Qu’est-ce que cela veut dire le PIB ?
    La première LPM de l’armée professionnelle en 1997 fixait le budget de la defense a 185 milliards de francs en valeur constante pour cinq ans. En euro, ce montant serait 28,2 milliards d’euros, et de 36.36 milliards en valeur 2016 compte tenu de l’érosion monétaire due à l’inflation. Ce qui nous donne environ 2.2% du PIB 1997
    Dans le même temps le PIB de la France en 1997 était d’environ 1265 milliards d’euros (conversion faite du frc en euro) et correspond en 2016 a peu près à 1631 milliards environ, compte tenu de l’érosion monétaire due à l’inflation.
    En 2016, nous consacrons 36 milliards d’euros pour un pib d’environ 2100 milliards d’euros, soit environ 1.7% après un effort « majeur » depuis un an.
    Ce qui est amusant , en 2016, avec 37 milliards d’euros, nous en revenons au budget de la Défense programmé en 1997 , en valeur courante (28.2 milliards en 1997 valent 36.36 milliards en 2016) : NOUS AVONS DONC RETROUVE LE BUDGET INITIAL DE 1997 MAIS DANS LE MEME TEMPS LE PIB DE LA France A CRU DE 25%
    Trouvez le loup !!! Nous sommes plus riche d’environ 25% et nous avons baisse notre effort de defense d’environ 25%
    Deux remarques :
    – même si cet argent « n’appartient » pas a la defense mais a la France, je laisse les fanas calculer « l’évaporation » budgétaire pratiquée sur la defense depuis vingt ans , sans en voir le juste retour en termes d’industrialisation, de recherche ou d’éducation. En oubliant bien sur le non retour sur investissement de l’argent investi dans la defense
    – si nous avions consolide le budget de la defense a 36 milliards par an depuis bientôt vingt ans, je vous laisse imaginer dans quelle etat serait notre armée : le modelé initial d’armée 2002 (qui n’est pas très éloigné de l’actuel) serait sur les rails, rode et performant, sans problème d’effectifs, de renouvellement de matériels ni de maintenance. L’entrainement serait au rdv (pour rappel, le contrat opérationnelle fixait la projection d’un corps de bataille de 50000 hommes, non renouvelable pendant un an). En un mot, l’armée française aurait « encaisse » sentinelle et toutes ses missions sans broncher. Nous aurions évité toutes ses réorganisations faites « pour faire jeune » alors qu’il s’agissait seulement de gratter de l’argent pour acheter la paix sociale. La marine aurait déjà son deuxième porte-avions et ses 17 FREMM, l’armée de l’aire ses 12 mrtt et ses 50 a400 m, l’armée de terre s’entrainerait en tirant sur ses vab, ces derniers ayant été remplaces . C’est dire…
    Au final, avec ces 36 milliards depuis vingt ans , on n’aurait pas besoin de

    • Myshl dit :

      Démonstration convaincante, malheureusement attristante, voire révoltante.
      Merci

    • Maotchao dit :

      Si sur le papier on annonçait 50 000 hommes projetables, dans la réalité ce chiffre a toujours été irréaliste. Chirac est celui qui a professionnaliser nos armées et les objectifs qu’ils avaient fixés n’ont jamais été atteints.Bien sûre en grand politicien, il ne dévoila pas cet échec de la réforme militaire, elle aura nagé dans des nuages brumeux, on faisait l’autruche.
      Quand Sarkozy entra en fonction, il était nécessaire de revoir notre outil militaire et les ambitions qui ne collaient pas à la réalité.Malheureusement il aura réduit le format alors qu’il était bon de l’adapter, mais bon, crise économique oblige…
      Le format des 30 000 de Sarkozy a la fin de ses restructurations, était lui aussi loin de la réalité.Car concrètement aujourd’hui, nous sommes dans ce format là (même au delà avec les récentes augmentations) étant donné que l’objectif d’Hollande et de ses 15 000 hommes a été annulé.
      Diriez vous qu’actuellement, on serait capable de déployer 30 000 hommes dans une opération militaire?
      Les 10 000 hommes de sentinelle se basaient sur le format de Sarkozy qui prévoyait ce nombre pour une mission intérieure, on l’a vu ce chiffre était intenable.
      Il y a 10 ans nous n’étions pas mieux armé pour un sentinelle.On avait peut être 50 000 hommes sur le papier du livre blanc, mais contrairement à aujourd’hui on avait « juste » 20 000 militaires de l’armée de terre en plus.
      Alors oui, concrètement si on avait 20 000 hommes de plus en 2015, sentinelle aurait été plus facile, mais c’est sans compter qu’auparavant, nous étions bien plus engagé hors métropole.Que ce soit nos forces pré-positionnés ou autres hors opex, on avait facilement 10 000 postes de plus à armer en externe.
      Si en janvier 2007, on avait dût sortir 10 000 hommes dans nos rues, malgré un ancien livre blanc qui annonçait encore une capacité de projection de 50 000 hommes, il y aurait eût des problèmes, il aurait fallu réduire des relèves en OM, cela aurait également impacté toutes les branches de l’armée et des spécialités, l’entrainement et les permissions également impactés. Ce ne serait pas du tout passer comme une lettre à la poste, il y aurait juste eût une marge de manoeuvre plus importante pour « ponctionner » des hommes.
      En tout cas il ne faut surtout pas penser qu’on avait il y a 10 ans, 10 000 hommes d’infanterie disponibles dans nos casernes.Sous Sarkozy on a perdu qu’un seul régiment d’infanterie (110e RI en Allemagne). Nous n’avons pas connu une saignée de l’infanterie élément de base pour une opération comme Sentinelle.
      C’est avec Hollande que la saignée allait se faire, avec la fermeture d’un nouveau régiment et la réduction de tous les autres.
      Aujourd’hui nous avons bien plus de combattants 00 que nous n’en avons jamais eût depuis la fin de la conscription.Ailleurs on reste relativement et globalement dans une baisse.

      • felipe dit :

        comparons ce qui est comparable : avec le modèle d’armée 2002, les armées auraient rempli le contrat ops 2015 et SENTINELLE. dire qu’on aurait pas su faire SENTINELLE et les opérations de la période 208-2012, n’a aucun sens. je compare seulement un modèle d’armée à une période donnée avec un contrat précis à un moment donné.

        pour les gains d’effectifs, il faut s’en réjouir mais vous commetez qd même une petite erreur chrono :
        sous sarko, l’ADT , pour ne citer qu’elle, a perdu (de mémoire)
        deux régiments de chars sur les six
        une brigade logisitique au complet
        au moins un rgt de transmission
        la 4e BAM en tant qu’unité interarmes
        1 rgt d’artillerie sol-air et un EM de brigade
        sans compter les rationalisations à tous les étages dans les autres régiments

        le 110 a été dissous sous l’ère HOLLANDE.

        le fait d’avoir plus d’infanterie aujourd’hui est vrai puisqu’on créee une bonne quarantaine d’unités 5GEN-ABC-INF) environ mais
        pour l’infanterie stricto sensu :
        en 2008, les 20 régiments d’infanterie avaient des compagnies quaternaires ( donc 20rgts à 16 sections) et une CEA , certes légère mais avec une SRR (plus vingt sections)
        les régiments OME avaient tous au moins une UE professionnelle permanente (soit environ 10 unités et 40 sections) qui n’existent plus…
        au total : on en arrive à environ 140 sections disparues ( donc une trentaine de compagnies d’infanterie) = ce qui vient d’être recrée… avec les 5e UE , la 13e DBLE et le 5er RD
        je n’ai pas fait le calcul pour le génie , par exemple qui a perdu 2 régiments sous HOLLANDE

        • Maotchao dit :

          Désolé, mais vous vous trompez malgré vos connaissances.
          Il est évident que l’armée ait connue globalement des baisses partout c’est ce que je confirme dans ma dernière phrase.
          Mais au niveau de l’infanterie nous n’avons perdu qu’un seul régiment, le 110e RI et celui-ci, même si intervenant durant le mandat de Hollande, aura été une conséquence de la restructuration de Sarkozy qui s’est étalé jusqu’à 2015.Les mesures de réductions d’Hollande devait prendre la suite immédiate jusqu’à 2019, celle-ci ont globalement été annulé en dehors des dernière fermeture déjà amorcées et devant se faire en 2015.Mais globalement, on peut dire que les mesures décidées par Hollande n’auront pas été appliquées et qu’au contraire son bilan à lui aura été d’augmenter les moyens de la défense, même s’il ne le souhaitait pas au départ.
          .
          Pour en revenir à l’infanterie, il faut bien comprendre ce qu’elle était, ce qu’elle est devenue et ce qu’on voulait en faire.
          Le format des régiments d’infanterie n’a pas changée, il y avait auparavant 4 compagnies à 4 sections + la CEA, le format reste le même aujourd’hui.
          Ce qui aura été perdu depuis 2008, c’est un compagnie du 2e REI et le 110e RI dans sa totalité.
          Ce qui allait se faire et qui ne sera pas fait, ce sont les régiments nouvelle génération.Concrètement on était parti au départ pour la suppression progressive de la CEA mais au final on a décidé de la maintenir et de supprimer la section d’appui de l’ensemble des compagnies au profit de la CEA, qu’on a voulu renommer « compagnie d’appui » et ayant 3 sections spécialisées dans l’anti char, le mortier et l’autre en tireur d’élite.Ce format futur aurait transformé nos RI en faisant perdre une section a toutes les compagnies de combats afin de maintenir la CEA.
          Malgré que 2 régiments aient commencés par expérimenter ce nouveau modèle en commençant par réduire la SRR en trop (il fallait garder que 3 sections pour pouvoir adapter le dispositif) cela n’a pas été globalisé et ceux qui l’ont perdu, l’ont recréer.En plus de tout cela un régiment complet d’infanterie devait également être supprimé.
          L’organisation administrative et du soutien a été bouleversé par les BDD, c’est une rationalisation de postes, mais cela reste des échantillons au niveau des régiments, même si cela aura créer des problèmes structuraux.
          Donc en tout et pour tout, l’infanterie aura connu une baisse de 5 compagnies de combats, une compagnie de soutien et une CEA, soit 7 compagnies et non une trentaine.
          En terme de création nouvelles, rien que la création de la 13e DBLE compense l’ensemble des 7 compagnies perdues préalablement.
          En plus de cela on a 19 nouvelles compagnies à 4 sections qui complètent l’ensemble des régiments.Donc non, on ne fait pas juste un réalignement au moyen qu’on avait préalablement, on l’augmente très clairement de 19 compagnies de combat, ce qui représente le potentiel de 4 nouveaux régiments d’infanterie si on fait abstraction des CCL.
          Je le redis, depuis la professionnalisation et la fin totale de la conscription (2001 de mémoire), la France n’a jamais eût autant de combattants dans l’infanterie, je dis bien l’infanterie.
          .
          Pour les unités déployées en OM, il ne faut pas oublier qu’elles n’ont pas été supprimées.La Guyane avec le 9e RIMA et le 3e REI, à la Réunion le 2e RPIMA, le 33e RIMA aux Antilles ou les RIMA du Pacifique ou de NC, ils sont toujours là en plus du dispositif de métropole.Les unités permanentes y sont toujours et les tournantes ont été réduites.
          Sur nos prépositionnements on a également revu à la baisse nos présences, en réduisant/fermant les BIMA.
          On oublie souvent que ces forces sont en mission et elles ne doivent pas être considérées comme des régiments classiques.Si la présence permanente (séjour) y sert à maintenir un socle, ce sont bien nos compagnies de métropole qui allaient fournir la « masse » pour les missions et l’entrainement.Tout cela consomme bien du monde et il y a 10 ans ce n’était pas plus facile, les unités tournaient beaucoup et en compagnie de combat vous pouviez espérer partir tous les ans quelques part.
          Oui bien sûre, que la baisse des postes « permanents » en OM ont participé à la baisse générale de nos armées.Mais convenez en, ces postes sont « bloqués » dans le dispositif global, si un Sentinelle avait éclatée, on ne serait pas aller chercher une unité permanente au Gabon, on peut annuler une tournante mais voilà.
          Convenez en également que la baisse du volume en OM participe a l’allègement d’une contrainte opérationnelle sur nos forces.
          Ce que je veux dire, c’est que les réductions que l’on a connu dans l’armée de terre, ont eût une incidence limitée sur la capacité de projection et de volume de force utile a un déclenchement d’une opération Sentinelle.
          Si Sentinelle avait éclaté il y a 10 ou 15 ans, malgré que sur le papier on avait 20 000 militaires de plus par rapport à janvier 2015, beaucoup de ces 20 000 hommes étaient occupés dans d’autres tâches, en particulier celui d’occuper près de 10 000 postes en OM.Que les autres restant, n’étaient pas 10 000 soldats d’infanterie en attente dans les casernes, c’étaient des soldats occupant un paquet de postes différents, avec son lot d’officiers et de sous officiers à responsabilités d’une structure plus large et « inutiles » pour Sentinelle (on ne met pas un adjudant ou un capitaine en garde). D’autres unités auraient été en entraînement en vu de préparer les relèves en OM, d’autres en récupérations et j’en passe.Alors certes, cela aurait été plus simple de trouver des hommes, mais on aurait également fortement perturbé le systèmes, en allongeant/reportant les relèves en OM, en reportant/annulant de l’entrainement ou des permissions etc…
          Jamais on aurait encaissé sentinelle et les à côté sans broncher.Tout comme c’est la raison pour laquelle je sais très bien que jamais on aurait été en mesure d’envoyer 50 000 hommes comme le contrat opérationnel le proposait.
          Attention aux chiffres, il y a la théorie et la pratique, en 2015, dans la théorie, l’armée de terre devait « encaissé » un déploiement intérieur de 10 000 hommes, ça a été une vraie misère en pratique.La problématique comptable c’est de ne pas prendre en compte l’activité des forces et leurs fonctionnement au quotidien (du recrutement au départ) avec toutes les indisponibilités qui en découle.
          Avoir 100 000 soldats sur le papier, ce n’est pas avoir 100 000 combattants avec leur casque et leur fusil qui attendent dans leurs baraquements l’appel du clairon.
          .
          PS: il y a eût un régiment de char supprimé et les 3 autres réduits d’un escadron.On a recréer le 5e RD ce qui laisse globalement, par rapport à 2007, l’équivalent de la perte d’un régiment.
          -On a supprimé le 57e RA (sol-air roland) sur lequel on a déménagé le 16e BC qui était en Allemagne.
          Suppression du 1er RAMA, 8e RA, 12e RA, l’artillerie reste la principale perdante à l’heure actuelle dans l’armée de terre étant donné que les escadrons supprimés dans la cavalerie sont reconstitués, exception faîte pour 4 escadrons Leclerc.
          -Le 5e RG spécialisé sur l’utilisation des chemins de fer a été supprimé, capacité refourguer au 19e RG sous forme de réserve.
          Ensuite de mémoire il y a un régiment de transmissions, de sécurité routière.On a taillé dans la structure et le commandement, mais si on a annoncé la dissolution d’une brigade, ce n’est pas des unités qui la compose.
          Non sincèrement le global des forces terrestres n’est pas catastrophique dans nos moyens de projection.Si on arrive à adapter et à combler les quelques manques de personnels ici et là (pas besoin de milliers pour cela) on obtiendrait un bon dispositifs.
          Plus qu’a redonner quelques batteries d’artillerie aux unités existantes et ce serait vraiment pas mal, une base bien plus forte qu’avant, malgré un volume moins important (déduction faîte du recrutement par rapport aux 20 000 de perdus). Ensuite c’est aussi une question de budget dans certains domaines, on ne peut pas mettre sur le dos un manque de personnel quand on attend 5 mois une pièce de rechange…

    • Vince dit :

      « Trouvez le loup !!! Nous sommes plus riche d’environ 25% et nous avons baisse notre effort de defense d’environ 25% »
      C’est simple, le loup est dans les déficits publics et l’endettement, qui a été multiplié par 2,5 pendant cette période. Financer la croissance par des déficits, ça ne fait pas de la richesse, ça fait un futur pauvre.

  19. Raymond75 dit :

    L’Allemagne, compte tenu de son histoire (dont aucun allemand vivant n’est responsable) a toujours refusé ce qui pourrait ressembler à une nouvelle militarisation, et a donc confié sa défense à l’OTAN et aux USA. Aucun pays, dont la France, n’a fait un travail sur son passé comparable. Aujourd’hui ce pays profondément démocratique doit reprendre sa place au sein de l’Europe et de l’OTAN, et pas seulement sur le plan économique. Ils ont un grand retard à rattraper, d’où des dépenses importantes, et ne menacent personne, mais veulent prendre leur part dans l’effort de défense.

    • Myshl dit :

      Ah… Alors selon vous « Aucun allemand n’est responsable » des excès de l’Allemagne?
      Pauvre Allemagne première victime de l’immonde?
      Et pendant que vous osez ça une foultitude d’imbéciles s’en viennent vomir sur la colonisation française?
      L’Allemagne par dessus tout?

      • Raymond75 dit :

        Vous avez oublié un mot dans votre citation, un seul : ‘aucun allemand VIVANT’ … Peut être avez vous besoin de lunettes pour voir de près ?

        • Myshl dit :

          Non pas besoin de lunettes.
          Et je ne « loupe » rien.
          Les allemands morts ou vivants portent le poids,
          traînent le boulet de leur conception particulière de la « croissance ».
          Tous les allemands sont les héritiers de leur « grandeur » passée.
          Et comme héritiers, redevables, responsables.
          Je ne vois pas comment vous effaceriez la dette morale des allemands,
          leur dette économique a été effacée sur ordre des USA,
          pendant qu’on me fait chier, moi, mes enfants avec moi,
          avec la dette de la France colonisatrice.
          A moins que vous n’ayez intégré sans broncher que l’Allemagne n’a jamais renoncé à ses prétentions, qu’elle gouverne l’Europe bien mieux que n’a su le faire son Reich,
          que l’Euro n’est que la continuation du ReichMark…
          Vous n’avez pas remarqué que la « zone Euro » colle très bien aux pays jadis occupés?
          Vous n’avez pas remarqué que l’Allemagne a enfin conquis son Est, tous pays colonisés tant en industriel qu’en agricole?
          Vous n’avez pas remarqué que la Merkel vient de réinstaurer le STO en important la main-d’oeuvre dont elle a besoin, sous prétexte d’humanitaire, en « accueillant » son plus que son million d’immigrés?
          Moi je vois une continuité. La politique germano-centrée et impérialiste reste la même,
          les états assujettis sont les mêmes qu’antan.
          Alors pourquoi irais-je soulager les allemands « vivant » de leur Histoire?
          Puisqu’ils la continuent?

      • Fafou dit :

        Les allemands ont eu leurs colonies.
        Les « vainqueurs » écrivent l’histoire.
        Avez vous fait un travail de mémoire après Napoleon ? Il a reconstruit ma ville, Liege mais est il un saint pour autant.
        Après l’Algérie, l Indochine ➡️ Vietnam. Avez vous fait un travail de mémoire ?

        • Zayus dit :

          @Fafou:
          .
          Vous avez raison, nous devrions effectivement faire un travail de mémoire pour célébrer l’oeuvre de Napoléon apprécié à travers toute l’Europe sauf exception notables du RU et du Portugal.
          .
          Il en va de même pour l’Algérie que nous n’aurions effectivement pas dû abandonner comme nous l’avions fait.
          Vous avez raison il y a travail de mémoire à faire sur cet abandon trop rapide.
          .
          Le cas indochinois se résume à une perte de souveraineté de la France dès 1941 à l’arrivée des troupes d’occupation japonaises.
          Des troupes d’occupation qui auront pris soin de massacrer fonctionnaires de l’administration coloniale et militaires français avant de se replier au Japon en 1945. La France n’aura depuis jamais su reprendre entièrement la main en Indochine depuis…
          -> Ce que vous appelez « Vietnam » fait probablement allusion à la guerre du Vietnam suite à la partition de 1954 voulue par les chinois et américains, mais ça ne concerne pas la France.
          .
          .
          Et vous, avez-vous fait un travail de mémoire sur cette noblesse Tutsie confirmée par l’administration coloniale dans sa domination de la majorité Hutu au Rwanda et Burundi générant ces frustrations et ces rancoeurs qui conduisirent au génocide de 1994 ?
          .
          Fafou, si au nom de votre soit-disant sensibilité pro-européenne, disons même pro-allemande en l’occurence, vos interventions se résument de plus en plus à cracher sur la France, son histoire et son armée regardez d’abord dans votre merde belge.

  20. tschok dit :

    On remarquera (encore) que le ministre allemand de la défense tient le même discours que les généraux US et JC Junker: ne pas tout mettre dans l’outil militaire.
    .
    En ce qui concerne la comparaison franco-allemande et les différences d’approches du phénomène « guerre » ne pas oublier que les pacifismes allemand et français sont très différents pour au moins deux raisons historiques. L’une est macro, l’autre micro.
    .
    La raison macro-historique: l’Allemagne, contrairement à la France, a dû assumer la responsabilité historique d’être un Etat « fauteur de guerre »: les jeunes générations d’Allemands sont entrés dans leur histoire en ayant conscience d’appartenir à un pays responsable de la 2eGM et, en plus d’être responsable d’un génocide.
    .
    La raison micro-historique: le deuil occasionné par la guerre (la perte de l’être cher du fait de la guerre) n’a pas concerné les mêmes personnes:
    – En France, les familles ont perdu des hommes à la guerre: des fils, des frères, des pères, des amis, etc.
    – En Allemagne, les soldats rentrant du front découvraient que leur famille avait été anéantie dans les bombardements ou qu’un ou plusieurs membres de leur famille avaient été tués.
    .
    Dans la conception allemande du deuil de guerre, la douleur est aussi portée par les militaires eux-mêmes, ce qui est beaucoup moins le cas en France, où peu de soldats ont perdu leur famille ou un membre de leur famille du fait de la guerre.
    .
    La tradition guerrière allemande inclut la possibilité que le soldat perde sa famille, alors que la tradition guerrière française inclut la possibilité que la famille perde l’un de ses membres. C’est inversé.

    • Temrah dit :

      Vous ne tenez pas compte du différentiel démographique. Avec une population allemande près de deux fois plus nombreuse, la perception de la dimension nationale du deuil et de l’absence des maris, pères et frères, est différente, pas « inversée » de manière strictement binaire. Sur là seconde guerre mondiale, toute comparaison est par définition impossible.

  21. Cerealkiller dit :

    Petite info comme ça au passage. Le « pôle emploi » allemand a l’an dernier, été bénéficiaire de 6 milliards d’euros. Les gens cotisent, mais comme il n’y a pas de chômage, pas de dépenses. Ils ne savent pas quoi faire de l’argent….

    6 milliards d’euros, c’est je crois, de quoi payer deux portes avions…. ca fait réfléchir…

  22. Myshl dit :

    Le budget ne suffit pas,
    ni à réaliser la disponibilité d’une armée,
    ni à garantir la réactivité d’une armée.
    Ici comme ailleurs le dieu Pourcent fait des ravages dans les esprits.
    Oublions donc un moment les pourcentages…
    L’Allemagne a trois problèmes fondamentaux: 1/Sa population, 2/Son système décisionnel, certes démocratique, et 3/Le boulet de son Histoire.
    3/ Le boulet de son Histoire ne roule pas, l’Allemagne se le traîne aux pieds, et trop nombreux sont ses voisins pour qui l’armée allemande reste un horrible souvenir, pour qui l’armée allemande doit rester ad eternam sous contrôle (De l’OTAN) et ne plus jamais enfler librement.
    1/ La population de l’Allemagne, pays de « presque » plein emploi, pays privé de la descendance de ses 5 millions d’allemands « disparus » dans l’entreprise nazie… La population allemande ne sait pas fournir les effectifs d’une armée augmentée. Sauf à intégrer dans son armée des populations importées, à donf, voire à créer quelque « légion » étrangère et donc réveiller de tristes souvenirs. Ici donc aussi l’Histoire reste un boulet pour l’Allemagne.
    2/ Son système décisionnel. L’Allemagne est une démocratie qui fonctionne bien. Elle est une fédération. Elle est un régime parlementaire. Elle ne sait pas entrer en guerre sans l’aval de son Parlement. Donc Elle ne sait pas entrer en guerre, tout juste sait-elle rejoindre la guerre entreprise par d’autres, et seulement si son Parlement est d’accord.
    Elle n’est donc pas réactive mais suiviste.
    Elle obéit d’abord à l’OTAN.

    Conclusion: L’Allemagne peut bien augmenter son budget, mais ce n’aura de conséquences que sur sa production industrielle. Les effectifs potentiels ne sont pas là, sauf pourrissement, la doctrine d’emploi et la réactivité démocratiquement respectables ne sont pas fiables militairement.

    Comparaison: La France sait entrer en guerre rapidement, avec des moyens en l’air de haute technologie, en mer presque itou, et au sol avec ce qu’il reste à user. La France sait faire ça, dans l’immédiateté, parce qu’elle est une « démocratie » présidentielle, parce que l’ersatz élyséen peut entrer en guerre et ne demander son avis à la Représentation Nationale au garde-à-vous qu’après avoir fait selon son bon vouloir. Et enfoncer la France dans des guerres sans considération pour ses Peuples.

    • Fralipolipi dit :

      Myshl, ravi de relire un si bon post de votre part 🙂

    • tschok dit :

      1) La population allemande diminue et vieillit, mais il y a tout de même du monde: classe d’âge 20/34 ans = sup à 7 millions d’hommes (et plus de femmes) Comparaison France: 5,7 millions d’hommes.
      .
      Donc la ressource démographique est là. Faut pas voir l’Allemagne comme un pays dépeuplé. Pas encore…
      .
      2) Le système démocratique: vous partez de l’idée que les parlements disent non à la guerre et que pour être réactif il faut court-circuiter le régime parlementaire, ce que la France ferait mieux que l’Allemagne. On reconnait bien là votre amour immodéré pour la démocratie…
      .
      Vous ramenez donc le problème à une question de régime et non de politique. En réalité les contraintes démocratiques en France et en Allemagne sont similaires. Mais les gouvernements n’ont pas les mêmes politiques. Par ex, en France, il y a une tradition d’Opex dans les anciennes colonies, ce qu’il n’y a pas en Allemagne.
      .
      3) Vous parlez ensuite du poids de l’histoire en tant que « boulet »: en fait, c’est plus une conception française, le boulet de l’histoire. Les Allemands sont dynamiques par rapport à leur histoire et ne se sont pas contentés de s’auto-apitoyer en s’enfermant dans le déni, ce qui est plus une façon de faire française. Ils ont au contraire une démarche active de repentir constructif qui a été saluée à de multiples reprises par la communauté internationale, qui reconnait la société allemande comme une société mature, capable d’assumer ses responsabilités historiques.
      .
      C’est justement pour cette raison que les Allemands sont conscients du poids de l’histoire, mais en tant qu’héritage commun: ils sont tournés vers les autres et se préoccupent de leur réaction:

      « L’Allemagne « doit faire plus » en matière de dépenses militaires, mais l’Europe veut-elle qu’elle mette 60 milliards d’euros par an dans son armée? », a en effet demandé M. Gabriel. « Ce serait le résultat si nous dépensions 2% [du PIB]. Ce serait notre suprématie militaire en Europe et je pense que nos voisins n’aimeraient pas cela », a-t-il ajouté, au cours d’une conférence de presse donnée aux côtés de Sven Mikser, son homologue estonien. »
      .
      Les Français, connus au contraire pour leur arrogance et leur individualisme, se foutent complètement des autres et de l’impression que peuvent produire leurs orientations politiques. C’est le cadet de nos soucis. Et puis quoi encore? Si on veut augmenter notre budget défense, on le fait sans se soucier de ce que les autres en pensent. Non?

      • Temrah dit :

        A quel déni faites-vous référence pour justifier de pareils clichés ?
        La responsabilité collective des français et des allemands dans les événements tragiques de la seconde guerre mondiale ne se situe pas au même niveau. Par ailleurs, l’Etat français à reconnu sa responsabilité et sa participation à la déportation des juifs vers les camps de concentration allemands.
        Et il est tout simplement faux d’affirmer que la notion de « boulet » n’existe pas en Allemagne, en particulier au sein des jeunes generations, comme en atteste le recent succès en librairie d’un ouvrage faisant du peuple allemand une victime historique du nazisme au même titre que les autres peuples européens.

  23. Paf le Chien dit :

    Pour une fois je suis presque du même avis que Myshl.
    Le budget de l’armée allemande peut être multiplié par 10 ou 100, cela ne changera strictement rien.
    La Loi Fondamentale empêchera toujours le glorieux guerrier teutonique d’exercer ses talents en dehors de sa garnison.