Le consortium Eurofighter détaille son offre concernant le Typhoon pour la Belgique

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

131 contributions

  1. chill dit :

    Sur la photo, le pilote ne doit pas avoir beaucoup d’autonomie, ils ont juste oublié les réservoirs externes..

    • Khay dit :

      Si je me souviens, jusqu’à il y a peu les deux seuls point qualifiés pour recevoir des missiles de croisière étaient les point humides.

  2. wrecker47 dit :

    On est prêts à leur vendre des Rafales si çà les tente?

  3. mustard dit :

    Le F-35, trop cher et empetré dans ses nombreux problèmes techniques, je doute sur ce choix
    Le F-18 superhornet, il me parait etre en fin de vie, et plutot destiné aux forces aeronavales
    Le Rafale, serait incontestablement un bon choix, polyvalent, omnirole, et qui a fait ses preuves.
    Le Typhoon a l’inconvénient d’un avenir incertain avec l’annonce allemandes et espagnole d’abandonner le programme. Et nul doute que l’UK va petit à petit se réorienter sur le F-35 à l’avenir. Il est églement plus cher que le Rafale. Cela dit Airbus (qui vend le Typhoon) va probablement jouer de toute sa force pour des partenariats avec son programme d’avion civil Airbus.
    Le gripen, c’est l’éternel vainqueur quand le prix est le critère principal. difficile à dire si la Belgique a les moyens ou pas de se payer des avions comme le Rafale, le Typhoon ou le F-35. Si ce n’est pas le cas alors le Gripen gagnera.

    Sait on quand la Belgique doit décider du vainqueur ?

    • sonata dit :

      La décision est déjà prise de façon officieuse même si ce n’est pas vraiment annoncé : c’est le F35 qui est sélectionné malheureusement, c’est à dire la pire des solutions…

    • patex dit :

      Les belges participent à de nombreuses Opex et l’argument du biréacteur devrait être déterminant. Le choix du F-16 à l’époque s’inscrivait dans un contexte différent avec une zone d’intervention limitée à l’Europe continentale. Les besoins actuels portent sur des appareils dotés d’une plus grande capacité d’emport en carburant et armes, pouvant aller plus loin et surtout opérer sur des théâtres d’opérations comme l’Afrique ou le Moyen-Orient, où l’usage de bimoteurs est un confort appréciable…

    • Nico St-Jean dit :

      @ Mustard

      « Le F-35, trop cher et empetré dans ses nombreux problèmes techniques, je doute sur ce choix »
      .
      Je conçoit parfaitement que nous sommes sur un site « anti F-35 » mais il ne faut pas exagéré non plus, un F-35 se vend environs 110-115 millions pièces avec la RDT&E incluse, cela n’est pas cher du tout. De plus, en 2018 un F-35A coûtera 85 millions au coût flyaway et environ 95 millions avec la RDT&E incluse et en plus, ce prix pourrait baissé d’un million par appareil en raison du choix du moteur F-135 pour le B-21.
      .
      https://www.flightglobal.com/news/articles/f-35-chief-expects-pws-bomber-work-to-reduce-f135-423013/
      .
      Donc au niveau du prix honnêtement c’est très bien, environ le même prix qu’un Rafale F3 et certainement moins cher que le sera le F3R(logiquement, avec les nouvelles technologies) . Également, chaque nouvelle commande que ce soit en provenance des options ou encore de nouvelles ventes, fait baissé le prix d’achat du F-35 (c’est également vrais pour tout autre avion sur le marché)
      .
      Je suis d’accord avec vous pour les problèmes techniques de développement, par contre le F-35 est censé être complet et prêt pour le service actif 100% opérationnel entre 2019 et 2020, ils ont donc encore du temps pour réglé les problèmes et terminé ALIS. Parlons-en des problèmes du F-35.
      .
      1- ALIS, un système de maintenance très avancé à réseau mondial, très très très compliqué à développé pour en sortir un produit final fiable, ne demandant pas trop de maintenance, et efficace , (il s’agis d’un développement majeur, donc à prendre en considération du côté négatif du F-35 jusqu’à ce que le système remplisse les critères que j’ai mentionné plus haut)..
      .
      2- Logiciel compliqué. Ils en sont présentement à la fin du développement du block 3i. Cette cinquième partie du logiciel à particulièrement donné des maux de têtes aux ingénieurs en charge notamment à cause d’une défaillance affectant gravement la fiabilité du Radar AN/APG-81. Depuis, une mise à jour fût instauré et les premières 100h de test furent un succès. Aujourd’hui la fiabilité exacte n’est pas connu (au moment même ou nous parlons)
      .
      Le dernier block, le block 3F est écrit en C++ et il est codé à 100%, reste maintenant le développement et toute les améliorations nécessaires pour en venir à un logiciel fiable et performant (une lourde tâche) donc, ils en sont au tout début et je ne sais absolument pas s’ils vont rencontré des problèmes comme pour le block 3i, le positif, c’est que Lockheed à certainement placé plus d’ingénieur étant maintenant préparé à cause des récents problèmes avec le bloc 3i. (ce block est également le plus difficile à concevoir, donc comme ALIS je place se « développement » comme majeur)
      .
      3- récemment, les équipes techniques ont trouvé des résidus provenant du tube d’isolement qui sert à isolé le liquide refroidissant du carburant, servant à réduire la signature IR du F-35 mais surtout à refroidir le carburant ainsi que le moteur. Lokcheed n’a pas choisi de licencié l’entreprise qui conçoit le produit d’isolation en question, et ils sont présentement entrain de testé un nouveau produit isolant beaucoup plus solide. (source en fin de page) (je place ce problème technique comme étant mineure)
      .
      4- Encore récemment, le moteur d’un F-35A à pris feu peu avant un décollage, peut de chose sont sortie sur le sujet mais la flotte n’à pas été cloué au sol et l’avion est scruté au peigne fin.
      .
      Le général de l’USAF à cependant déclaré que ses deux problèmes serais des problèmes à court terme sans impact, il est certain que le dirigeant de l’USAF sait des choses que nous ne savons pas mais à ma propre opinion, je reste sur les dents concernent l’incendie moteur .. disons que ce n’est pas banale.
      .
      http://www.defensenews.com/articles/top-air-force-general-recent-f-35-troubles-not-longterm-problem
      .
      Aucun autre problème technique majeur ne figure dans mes connaissances, par contre plusieurs éléments important sont en test donc we will see 🙂
      .
      « Le F-18 superhornet, il me parait etre en fin de vie, et plutot destiné aux forces aeronavales »
      .
      Là par contre, je suis en total désaccord avec vous, le Super Hornet n’est entré en service qu’en 1999 et il est à peu près au même niveau technologique que le Rafale, chacun des deux avions est meilleur que l’autre dans certains domaines et la plupart les considères comme offrants des performances égales .. avec chacun leurs petites faiblesse vis à vis l’autre.

      • phil18 dit :

        Nico St jean,

        Tu plaisantes j’espère ? Le Rafale et le super hornet n’ont strictement rien à voir….Le Rafale à une fusion de données, un osf et un spectra que le super hornet ne possède pas ! Sans parler de radar actif qui est dernier cri sur le Rafale et de l’agilité au combat, nettement défavorable à l’avion américain.

        Le Rafale n’a aucune faiblesse, pose la question à un pilote, tu verras sa réponse élogieuse.

        • Khay dit :

          Aucune faiblesse… Poussée qui commence à être limite quand il est chargé comme un mule, radar à antenne active de petite taille comparé à la concurrence, pas de viseur de casque, pas de munition antiradar, pas de liaison de donnée deux voies pour les munitions… Je continue ?

          • Zayus dit :

            – La poussée est limite pour les avions de combat chargés comme une mule d’autant que Rafale à une capacité d’emport supérieure à celle du F-18.
            .
            – La puissance d’un radar AESA ne se mesure pas à son diamètre.
            .
            – Les viseurs de casque n’ont pas démontré leur utilité en dehors du domaine des hélicoptères d’attaque…
            C’est plutôt le choix de l’Armée de l’Air que de Dassault car le viseur de casque français « SCORPION » de Thales est déjà disponible et équipe les F-16 et A-10 de l’USAF ainsi que les F-18.
            Le SCORPION fut même testé par l’USAF sur ses F-22…
            https://www.thalesgroup.com/fr/monde/press-release/thales-va-fournir-80-viseurs-de-casque-scorpionr-larmee-de-lair-espagnole.
            .
            – C’étaient les Rafale F1 de l’Aéronavale qui ne possédaient pas de liaison de données L16. Ils sont aujourd’hui à jour.
            Je continue ?

        • Nico St-Jean dit :

          Non phil18, Le Super Hornet possède un Radar beaucoup plus puissant que le RBE-2 AESA tout en possèdent une SER similaire au Rafale .. Le Super Hornet est donc indéniablement meilleur que le Rafale en combat Air Air BVR, c’est ça force vis à vis du Rafale.
          .
          Par contre le Rafale possède une meilleure capacité d’emport, mais surtout un bien meilleur rayon d’action, voilà les forces du Rafale face au Super Hornet, les deux sont très bien équipé côté avionique à vocation air sol et si vous pensez que le Rafale est le seul à possédé une caméra air sol avec fonction air air couplé d’optronique (OSF), alors bienvenue dans notre monde 🙂
          .
          Plus sérieusement, les deux avions font du brouillage (qui peut s’avéré très efficace contre le gros PESA qui équipe le SU-35 par exemple, puisqu’il n’y à qu’une source d’énergie/signal à obstrué contrairement aux AESA) les deux peuvent faire de la surveillance électronique, les deux peuvent faire de la reconnaissance, les deux fusionnent leurs données dans un système de détection passif.
          .
          Donc oui, ont peut mettre les deux avions sur un parfait pied d’égalité, avec chacun des forces et des faiblesse vis à vis l’autre. Je dit vis à vis l’autre parce que même si le Rafale possède un Radar moins puissant que la compétition Occidental. il en reste avantagé face aux autres avions moderne dépourvu d’AESA en BVR (comme, tout les avions russes et la plupart des avions chinois 😉 ) et également bien qu’avec un rayon d’action faible comparé à certains autres avions modernes, le Super Hornet est loin de possédé le pire rayon d’action du marché.

          • Zayus dit :

            @Nico St-Jean:
            Rectification.
            Le dernier radar AESA du F-18 ou RACR (Radar Raytheon Advanced Combat) de 2010 n’est que la version mise à jour de l’AN/APG-79 dont la conception remonte à 2006.
            Le RBE2 du Rafale est d’une conception plus récente et plus performante entrée en service en 2013.
            .
            La SER ou RCS (Radar Cross Section) du Rafale est de 0,5 contre 1,0 pour le F-18 du fait pénalisé par plus une grande envergure et d’une conception qui remonte aux 70’s.
            .
            Le Super Hornet ne possède pas de système aussi performant et récent que le SPECTRA.
            Selon la dernière évaluation qui les avait confronté, le Rafale est ressorti supérieur au Super Hornet en Suisse.
            .
            N’oublions pas que le Super Hornet n’est que la mise datant déjà d’il y a plus de 20 ans en 1995 du F-18 Hornet conçu dans les années 70 et aujourd’hui non-pas obsolète mais bel et bien surclassé par la génération Rafale, Typhoon et Gripen.
            .
            N’oublions pas que le Super-Hornet a été battu par le Gripen au Brésil.

    • batgames dit :

      le choix Belge n’aura aucune cohérence vous verrez ,car ce pays est à deux têtes et les pots de vins seront là pour les aguicher …t’façon on sait depuis 1940 et depuis le zaire qu’on peut pas compter beaucoup sur les belges ,à part sur la BD

  4. Adolf67 dit :

    Le typhoon est un tres bon aeronef qui saura se placer.
    Et les relation germano belge ne se sont jamais aussi bien porté.

    La belgique a tout interet de choisir un produit européens, allemand, qui a déja séduit, pour develloper le projet europeen et afin de reduir les cours avec les autres pays europeens.

    • Zayus dit :

      Le Rafale deviendrait également « européen » si la Belgique le sélectionne…

    • laurent dit :

      Tellement bon cet aéronef qu’il n’était pas foutu de bombarder en Libye

    • mustard dit :

      L’allemagne n’aura rien à voir car c’est la partie anglaise qui sera en charge de la vente du Typhoon

      • Zayus dit :

        Bien vu mustard,
        mais il n’est pas impossible que l’Allemagne passe également au standard de la Tranche 3A (la 3B n’est à ce jour pas confirmée même pour le RU…) du Typhoon pour remplacer ses Tornado à l’horizon 2020…

  5. Jason Bourne dit :

    J’adore la photo du Typhoon illustré avec tout ses beaux missiles AIR-AIR et AIR-SOL et sa nacelle et même deux missiles longue portée.. qu’est ce qu’il est beau et sexy avec tout cet arsenal ! Mais il faut fire à nos amis belges qu’il y un hic avec la configuration de cet avion, en effet le souci est que le Typhoon sur la photo ne vas pas aller bien loin car il n’a aucun bidon de Kerozene ! Donc en décolant de Belgique, à part bombarder le Luxembourg, la Lorraine, le nord ou les Pays bas, il ne pourra pas aller bien loin !
    Quand aux chances de Dassault pour ce contrat, ells sont réelles à condition que les belges sachent résister à la pression politique de nos amis américains et que l’appel d’offres soient sincères et ouvert …
    Bonne chance ..

    • ScopeWizard dit :

      Mais si , en se laissant planer il peut en faire du chemin … 😉

    • Zayus dit :

      @Jason Bourne:
      .
      Cette configuration tend à rappeler que le Typhoon les 13 points d’emport, contre 14 sur le Rafale capable de supporter une charge au moins équivalente.
      Même au delà des réservoirs pendulaires manquants, cette configuration (ASRAAM + Brimstone + Storm Shadow + Paveway + AMRAAM) renvoie au Typhoon « PE-2 » de la Tranche 3A qui ne sera pas opérationnelle avant 2018.
      .
      @Nico St-Jean:
      Avec les différentes optimisations et mises à niveau air-sol des Typhoon, la RAF en recevant la Tranche 3B ne remplacera pas tous ses Tornado par des F-35, réduisant la cible de « 138 F-35 » exprimée par la « Strategic Defence Security Review » de 2015:
      « The RAF will not be replacing the Tornado squadrons one-for-one with the F-35 Lightning II stealth fighter, as was once planned. »
      http://www.ainonline.com/aviation-news/defense/2016-01-25/british-pilots-push-eurofighter-typhoon-upgrades

      • Fralipolipi dit :

        Zayus,
        Cette config Typhoon … c’est pire encore que cela … ce n’est qu’une « joke ».
        Il n’y a aucun intérêt à trimballer en même temps 6 Brimstone avec 2 Stormshadow.
        Ces 2 armements étant utiles pour 2 configs Air-Sol aux mises en œuvre totalement distinctes.
        C’est une « joke Marketing puérile » d’autant charger un mulet … sans rien lui donner à boire ni manger.
        Pas de carbu = pas de mission.
        .
        On pourra secouer le Typhoon dans tous les sens, les points d’emports sous ses ailes sont si mal pensés que cet avion n’aura jamais aucune capacité de bombardement sérieuse (au moins du niveau du Tornado) qu’à condition de recevoir des réservoirs conformes … lesquels (non largables) viendront ensuite pénaliser ses performances air-air, et notamment son agilité (déjà globalement en retrait, même en lisse, par rapport à celle du Rafale).
        On aura beau essayer de faire de ce pur chasseur un bombardier … la sauce ne prendra pas … il n’a juste pas été conçu pour ça à la base.
        Le rattrapage – seulement pour partie – ne se fera qu’au détriment d’autre chose.
        .
        Le seul vrai Omnirole, conçu comme tel dès l’origine, c’est le Rafale,
        qui est l’appareil qui répond de loin le mieux aux besoins d’une AA telle l’AA belge.
        Si problème de moyens financiers il y a, le meilleur choix serait alors le Gripen … mais le Typhoon, en aucun cas.
        .
        Quand au F35 … trop cher à l’achat … et même si cela n’est pas la cas, parceque Lockheed s’assied sur tous ses frais fixes pour continuer son jeu de sape en Europe, avec son avion controversé au possible (et qui n’a toujours rien prouvé), le F35 resterait de très loin l’avion le plus cher à mettre en œuvre, et donc le plus cher en considérant le cycle de vie complet du système d’arme.
        .
        Le seul bémol pour le Rafale ne serait pas l’avion lui-même, mais son manque d’adaptation aux armements belges.
        Pour les missiles AA, ce ne serait sans doute pas insurmontable.
        Mais si le Belgique décide qu’elle doit continuer à devoir être en mesure de « transporter en vol » (le tir n’étant pas à leur initiative) les armes nuke de l’OTAN … qui sont US, alors là, cela risque d’être rédhibitoire pour n’importe lequel des 3 Euro-canards (expression américaine qui, comme vous le savez, désigne les Rafale, Typhoon et Gripen … et leurs ailerons canards).
        .
        L’AO belge sera le projet chaud à suivre en 2017/2018. On n’a pas fini d’en parler.

      • Vroom dit :

        « ..contre 14 sur le Rafale.. »
        Mais 13 sur le Rafale Marine 😉 le point central arrière est condamné par la proéminence de la crosse d’appontage . La crosse d’arrêt des versions air ne dépasse pas et permet ce 14ème point d’emport.

      • Nico St-Jean dit :

        @ Zayus

        Votre article date du 25 janvier 2016 et n’affiche aucune source crédible, celui ci cite les paroles d’un officier de la RAF, provient d’un site hautement crédible et surtout il ne date que du 8 juillet dernier.
        .
        https://www.flightglobal.com/news/articles/raf-hints-that-uk-could-still-opt-for-mixed-f-35-fle-427136/
        .
        L’officier en question est le Commodore Linc Taylor, responsable de l’acquisition et les livraisons du programme F-35 britannique.
        .
        Un autre article qui provient d’un autre site de renommé international (parfois même utilisé comme source par M. Lagneau) mentionne un autre extrait de l’entrevue avec M. Taylor qui déclare que la RAF étudie présentement le F-35A dans le but d’en obtenir pour remplacé les tornado dans une possible commande supplémentaire ou par remplacement d’une partie des F-35B figurant de le SDSR. Il ajoute également  » le Typhoon et le F-35 auront des capacité similaire, mais le F-35 étant furtif, le Typhoon ne pourra jamais aller ou le F-35 ira. http://www.defensenews.com/story/defense/air-space/air-force/2016/07/09/f35-uk-british-air-force/86892660/
        .
        C’est d’ailleurs plus que logique que la RAF étudie et finisse par acquérir des F-35A supplémentaire car ils conviennent mieux à une AA que le F-35B en plus d’être moins cher.
        .
        Les deux sources que je vous ai posté mentionnent tous par le biais de l’officier en charge du programme F-35 britannique que le UK compte aller jusqu’au bout avec les 138 F-35 déjà présent dans le SDSR, mais également la possibilité hautement crédible d’acquérir des F-35A.

        • Zayus dit :

          @Nico St-Jean:
          .
          Vos articles ne font que confirmer qu’il n’y a rien de confirmé au sujet de ces « 138 » F-35 pour le RU:
          « …The British are buying their F-35s in small batches, and although the government committed to buying their full quota of 138 jets in the 2015 SDSR, they are vague on the timing, saying only that the purchase will be completed by the end of the aircraft production program — which could be 20 or more years away… »;
          .
          P’t-être ben que oui p’t-être ben que non 😉 …
          .
          En petits lots … sur un calendrier qui reste vague de 20 ans ou plus 🙂 !!!
          Tiens ça me rappelle un gars qui me disait sur site que les 138 F-35 seraient en service dans la RAF d’ici 2030 soit d’ici 14 ans…
          Alors que dans le meilleur des cas il s’agirait d’au moins 20 ans avant qu’ils ne soient tous livrés.
          Je vous avais d’ailleurs donné un lien où il était que ces livraisons pourraient s’étaler sur la durée du programme 🙂 …
          .
          .
          Pareil pour le titre de votre premier article :
          « RAF hints that UK could still opt for mixed F-35 fleet »
          « P’t-être ben que oui p’t-être ben que non 😉 …
          .
          Ce n’est qu’une hypothèse, alors qu’une chose est certaine: C’est le RU qui porte et finance la Tranche 3A du Typhoon pour commencer à remplacer les plus anciens Tornado et la Tranche 3B compléterait ce remplacement.
          .
          C’est une opposition Typhoon T3 vs F-35A 🙂 …
          Reste à savoir lequel de ces deux choix sera le plus favorable à l’industrie britannique.

  6. Matou dit :

    Humblement, j’espère simplement que la Belgique fera le choix européen, n’en déplaise à la Hollande. Ce serait un comble que le pays qui abrite la commission UE fasse le choix d’un appareil US.

    • jyb dit :

      et qui abrite aussi le gqg de l’otan…

    • nonmaisdisdonc dit :

      Il sont pourtant déjà acheter des F16..Bruxelles ou pas – De plus le non choix du SCAR n’ayant pas vraiment arrangé les choses…!!!

    • TontonCharlie dit :

      Oui un comble, vous pouvez le dire.. pourtant il faut s’y préparer.

  7. Temrah dit :

    Dassault avait également offert des conditions particulièrement avantageuses au gouvernement suisse et on sait comment cela s’est terminé. Je commence à croire qu’il est devenu impossible pour la France de décrocher de gros contrats de défense en Europe, en particulier avec ses voisins francophones qui ont toujours un intérêt à « marquer leur territoire » si vous me passez l’expression.
    La coopération industrielle a été proposée de longue date à la Belgique qui a décliné une participation au programme Rafale donc j’ai du mal à comprendre la position de Dassault. Peut-être serait-il préférable de se concentrer désormais sur les marchés mondiaux où le Rafale a une véritable chance de s’imposer. Il faut assumer le fait que le Rafale n’est pas un avion européen, mais un avion français.

    La solution « européenne » Eurofigher donne d’ailleurs une bonne idée de l’état de la coopération en matière de défense. Trois pays parmi les quatre partenaires initiaux sont en retrait (l’Espagne revend ses appareils, l’Italie privilégie le F-35 fabriqué en Italie, l’Allemagne soutient le programme sans enthousiasme) mais l’Angleterre veut attirer un cinquième partenaire en jouant la carte de l’appareil « authentiquement européen ». Attitude pour le moins hypocrite et cynique après le référendum sur la sortie de l’UE, quand on voit ce que les Britannique ont déversé de mépris et de condescendance sur Bruxelles et l’Europe.

    Il faut s’attendre à une compétition sanglante entre l’Angleterre et la France sur ce marché symbolique dans le contexte de négociation du Brexit, les avions américains risquant d’apparaître comme une solution intermédiaire, simple et politiquement consensuelle.

    • Romain Francophile dit :

      Le problème du rafale en Suisse est que le peuple a refusé l’achat, non pas seulement du rafale ou du grippen, mais de tout avion de combat.

      • Nico St-Jean dit :

        Tout à fait, et c’est une décision ridicule de la part du gouvernement suisse qui peine à tenir ses pilotes en vie dans leurs vieux F-18/F-5 ..

    • MD dit :

      La position de Dassault se défend très bien puisque la Belgique lui a acheté dans les années 68/69 des Mirage 5 qui ont été construits sur place.

    • Caton dit :

      Pour la Suisse rien n’est terminé puisque la commande de 22 Gripen a été bloquée en 2014 et que la question doit revenir sur le tapis l’année prochaine.

    • Haikai dit :

      « il est devenu impossible pour la France de décrocher de gros contrats de défense en Europe, en particulier avec ses voisins francophones qui ont toujours un intérêt à « marquer leur territoire » »
      .
      Le problème c’est que la Belgique, comme la Suisse d’ailleurs, n’est pas entièrement un « voisin francophone »… pour la Belgique, il faut rappeler la grande francophobie, d’une part importante de sa population flamande et de ses politiques… c’est d’ailleurs pourquoi, la Belgique est sur la voie du séparatisme linguistique avant de devenir une sécession définitive entre Wallon et Flamand.
      .
      Imposer le Rafale, dans ce contexte linguistique tendu, sera donc extrêmement difficile…

    • L'autreTom dit :

      Un avion de chasse est un objet hautement politique, dont la vente est négociée avec l’aide du gouvernement du pays constructeur. Or l’Eurofighter a derrière lui trois gouvernements, dont les quatrième et cinquième puissances économiques mondiales.

      Le Rafale, lui, n’a qu’un gouvernement avec lui, un gouvernement qui par le passé a accumulé les bourdes dans ce domaine, un gouvernement d’une puissance économique plus faible que l’Allemagne ou le R-U (sachant que ce n’est pas la puissance militaire que recherchent de petits pays européens qui de toute façon sont protégés par les E-U).

  8. Alpha dit :

    Même si Dassault offre la meilleure proposition pour la Défense belge, le choix du nouvel avion de combat sera éminemment politique . Et cette fois ci, le plus à craindre ne seront pas les éventuelles pressions US … Le lobbying flamand, très puissant en Belgique se chargera du « tout sauf l’avion français » ! …

    • Zayus dit :

      @Alpha:
      .
      C’est plutôt l’intégration des forces à l’échelle belgo-néerlandaise, déjà une réalité avec les F-16 des deux pays, qui aura une réelle influence sur l’issu de ce programme qu’un « lobbying flamand »…
      .
      Une option F-35 qui trouverai aussi à prendre le relais des F-16 au sujet des B61 US en Belgique.

      • Alpha dit :

        @Zayus
        Cher camarade, voulez-vous nous dire pourquoi ce rapprochement sur l’intégration des forces à l’échelle belgo-néerlandaise est déjà une réalité ? Sous l’influence de qui ? … Ne serais ce pas d’un lobby flamand, sachant que l’armée belge compte une écrasante majorité de généraux flamands (Ah? Tiens ! …) ? Désolé, mais le lobbying flamand en Belgique est tout sauf une légende et ce n’est pas quelques Alpha Jet à Cazaux qui vous donneront raison … Et pouvoir utiliser les B61 sera pour certains une excuse facile, surtout que les belges n’en veulent plus, comme on a pu le voir en 2013, quand fut abordé le sujet de la modernisation de ces bombes .

        • Zayus dit :

          Je pense plutôt à la correspondance évidente de format et à la complémentarité des armées belges et néerlandaises.

    • laurent dit :

      D’ailleurs les nationalistes flamands souhaitent le F35

  9. mulshoe dit :

    Les Belges n’achèteront jamais Français. Compte tenu de la partition linguistique existante , seul un avion non francophone peut assurer le compromis entre Flamands et Wallons. On peut au passage se demander quelle mouche a piqué la Grande Bretagne qui se découvre une âme européenne . Exit le Brexit. La belgique, enfin, ne pourra résister au lobby US et ses multiples moyens de pression . Aucune surprise donc.

    • Zayus dit :

      @mulshoe:
      Votre explication linguistique est on ne peut plus surréaliste et si on suit votre logique, elle exclurait aussi le « F-35 néerlandophone » qui ne satisferait pas les belges francophones vu que les Pays-Bas sont partenaires de ce programme.
      .
      Au passage vous prenez vraiment les belges pour des abrutis finis…

      • mulshoe dit :

        Je suis au regret de vous contredire. Je lis régulièrement la presse belge et je peux résumer la situation comme suit : Le gentil flamand travailleur et propère face aux wallons fainéants qui vivent à leur crochet. Le Français est jugé assez proche de ce stéréotype d’ailleurs.. Même s’il ne s’agit pas de TOUS les Flamands . Je suis souvent sidéré de voir avec quel complexe de supériorité et quel mépris ces wallons sont traités. j ai essayé de faire court et désolé pour ce hors-sujet.

        • Zayus dit :

          Oui mulshoe,
          plusieurs avis donnés sur ce fil, y compris de certains qui se présentent comme belges, convergent vers votre position.

    • MD dit :

      La Belgique a pourtant bien acheté des Mirage 5 à Dassault dans les années 68 /69. Et ils ont été construits localement , entre autres par SABCA ( déjà) et SONACA .
      Ceci dit, qu’est-ce qu’un  »avion francophone » ?

  10. patex dit :

    Airbus Defense et BAE ne sont pas à une contradiction près: à l’heure où les programmes de défense européens sont marqués par une structure de coûts très largement alourdie par la redondance de sites, un partage industriel entre trop de pays et cette obsession du « retour industriel », recette qui a l’évidence est un échec retentissant, les belges se voient proposer du réchauffé. Le dernier standard du Typhoon est assez intéressant, mais restera trop cher et les dernières annonces en provenance d’Allemagne (fermeture de la ligne d’assemblage après 2018) n’engagent pas à la confiance… Dassault a une très belle carte à jouer et les belges pourraient bien revenir à du matériel français (n’oublions pas qu’ils ont eux aussi volé sur Mirage 5).
    Les yankees vont proposer leur F35 et mettre en avant que leurs bombes nucléaires B61 ne pourront être portées que par ces avions. Et il faudra compter avec la méfiance des flamands qui verraient d’un mauvais oeil le choix d’un avion français par leur pays !

    • Vince dit :

      On changera les unités de mesures pour le système impérial ; peut-être que sur un malentendu, le Flamand se laissera prendre…

    • Zayus dit :

      @patex:
      .
      « … Et il faudra compter avec la méfiance des flamands qui verraient d’un mauvais oeil le choix d’un avion français par leur pays ! »
      .
      Ça c’est l’argument stupide qui laisse entendre que les belges sont des abrutis…
      .
      En dehors effectivement de l’influence US notamment au sujet de l’usage de leurs B61 présentes en Belgique, n’oublions pas que les différentes composantes de l’armée belge, tendent à une intégration avec leurs équivalents néerlandais.
      .
      Dans ce contexte budgétaire et d’orientation de leur défense vers la coopération avec les Pays-Bas, les belges pourraient effectivement choisir le F-35 dans un soucis de compatibilité avec les F-35 néerlandais…

      • patex dit :

        @Zayus
        « … Et il faudra compter avec la méfiance des flamands qui verraient d’un mauvais oeil le choix d’un avion français par leur pays ! »
        .
        Ça c’est l’argument stupide qui laisse entendre que les belges sont des abrutis…
        .
        Salut Zayus, tout va bien chez vous ?
        .
        Comme vous le dîtes les belges souhaitent faire converger leurs programmes avec ceux des hollandais, qui sont notoirement américanophiles. Si vous suivez un peu la politique belge vous savez certainement qu’une partie assez importante de la population flamande est hostile à la langue française et voit des choix pro-français comme des gages donnés à leurs compatriotes wallons.
        .
        Je ne vois pas qui vous visez quand vous parlez d’abrutis, mais des politiciens flamands nationalistes et francophones et abrutis de surcroît, il y en a ! Vous pouvez faire vos recherches sur le parti Vlaams Belang. En espérant avoir éclairé votre lanterne !

        • Zayus dit :

          @patex:
          .
          Je connais comme tout à chacun en France le « parti Vlaams Belang », mais je ne pensais pas que l’argument linguistique occupait une place aussi prépondérante en Belgique.
          .
          L’étendue de cette fracture linguistique entre  » politiciens flamands nationalistes et francophones » confirme bien que les belges – leurs électeurs respectifs – sont des abrutis et pour le coup je pèse mes mots et tout va bien chez moi, merci 🙂 …
          .
          Je reconnais bien volontiers que vous et surtout @Fourtis qui se dit belge, éclairez effectivement ma lanterne sur le fait que je n’osais pas croire que les belges sont à ce point abrutis…

  11. ScopeWizard dit :

    QUOOOI ! ?
    Un article sur l’Eurofighter et son fameux Typhoon + nos amis belges ? 😀
    HOOoouuu , je sens que ça va donner dans les chaumières … SUS AUX CLAVIERS !!! 😉

    • Zayus dit :

      C’était quoi déjà votre commentaire sur les ADAV, ADAC, VTOL, STOVL et F-35 ?
      C’est le moment ScopeWizard 😉 !

      • ScopeWizard dit :

        @Zayus

        ZZZZZZZ …… Hein , quoi ??? Qui ?? Ah oui …. miaf miak miopf biof …… EUH… YES SIR !!
        Tout de suite mon colonel !

        Tonnerre de Zeus , vite mes rangers ! Mais qu’est-ce que j’en ai encore fichu ??? 🙁 🙁

        • ScopeWizard dit :

          Ah les voici ! 🙂

          Voilà …

          de mulshoe
          « Petite question d’un complet néophyte. Quels sont les avantages ( et les inconvénients) d’un avion à décollage vertical ? »

          On ne vous a pas oublié !

          Je vais essayer de vous répondre plus ou moins :
          concernant un Avion à Décollage et à Atterrissage Vertical ( ADAV ) ou Vertical Take Off and Landing ( VTOL ) les avantages sont que cet appareil n’a pas besoin d’une longue piste bétonnée et vulnérable.
          Il peut être déployé n’importe où et opérer d’une simple cour intérieure , être dissimulé dans les forêts et décoller à partir d’une clairière sommairement aménagée etc…. Une petite infrastructure peut suffire à sa maintenance et à son armement. Enfin , il peut également être embarqué sur un porte-avions ou autre navire apte à le mettre en oeuvre .

          Au chapitre des inconvénients , ce sont des avions beaucoup plus délicats à piloter dont la consommation de carburant, à cause de la puissance du moteur qui doit permettre la sustentation , est souvent très élevée au décollage .
          Atteindre un niveau de performances équivalent à celui des avions dits classiques est plus difficile à obtenir et donc la phase d’étude et d’essais est souvent plus complexe ; ce qui fait qu’on peut obtenir au final un avion cher aux performances limitées , notamment l’autonomie qui peut être fortement réduite.
          Un exemple tout simple : lorsque la Royal Navy s’est séparée en 1978 de ses derniers biréacteurs F-4 Phantom II de fabrication US classe Mach 2, elle s’est retrouvée avec le seul Harrier ( constructeur Hawker Siddeley -monoréacteur muni astucieusement de 4 buses orientables assurant sustentation et propulsion) à peine supersonique jusqu’à la guerre des Malouines en 1982 . Ces avions , bien que très performants en attaque Air/Sol étant de conception relativement peu récente ne disposaient pas d’une autonomie satisfaisante étant donné que fréquemment ils devaient descendre à très basse altitude où leur consommation de carburant est la plus élevée à cause de la résistance à l’avancement provoquée par la densité de l’air ( qui est bien plus importante à basse altitude ) où ils devaient impérativement voler s’ils ne voulaient pas être repérés par les systèmes de détection (RADAR ) adverses . Et pour qu’ils réussissent à mener à bien les différentes missions qui leur étaient assignées , les Américains ont dû en toute hâte faire parvenir un stock de missiles Air/Air qui a permis aux pilotes Anglais de sortir le plus souvent victorieux lors de confrontations meurtrières avec les Dagger ( Sorte de Mirage III argentins ).
          Le Harrier , conçu plus spécifiquement à l’appui-sol s’est alors transformé en chasseur afin de pouvoir combattre à armes égales les chasseurs de l’ennemi. Je crois que les missiles livrés furent des Sidewinder à courte portée destinés au combat rapproché . Il est à noter que les pilotes Britanniques s’acquittèrent avec brio de ce type de missions .
          Suite à tout ceci , américains et britanniques soient respectivement les firmes McDonnell Douglas et British Aerospace décidèrent de travailler sur un projet commun et de mettre au point une version très améliorée du Harrier dénommée AV-8B Harrier II pour les américains et Harrier GR-5 pour les anglais ( avionique plus moderne , surface alaire augmentée , capacité d’emport accrue , poussée supérieure etc … ) . Point très intéressant , le Harrier dans ses deux versions a également équipé en grand nombre l’USMC ( US Marine Corps ) le Corps des Marines Américains . Le fait est suffisamment rare pour être souligné ; l’armée US étant le plus souvent que possible équipée de matériel made in USA .
          Enfin , je ne connais pas d’avions ADAV biréacteurs opérationnels mis à part quelques prototypes allemands ( Dornier DO 31 , Fokker VAK 191B ) et peut-être américains ( Ryan XV-5 de recherche pure ) qui restèrent au stade expérimental et qui n’étaient pas conçus pour le combat aérien à l’exception toutefois du XV-5 au potentiel plus polyvalent ; pour la sustentation , de petits réacteurs pouvaient équiper certains modèles ( Balzac et Mirage III V français , Yak 36/38 soviétique ) mais pour la propulsion seule je ne connais que de très puissants mono-réacteurs et le F35B , par ailleurs de conception très originale , n’échappe pas à la règle.
          Dans le but de contrer la consommation excessive au décollage , les pilotes font d’abord rouler leur machine sur quelques dizaines de mètres. Celle-ci peut alors s’élever en étant plus lourdement chargée tout en gagnant de l’autonomie pour la mission à accomplir . Ces appareils sont désignés STOL ( Short TakeOff and Landing ) et s’ils atterrissent verticalement à leur retour STOVL ( Short TakeOff and Vertical Landing ) .

          Pour finir , je ne serai pas catégorique concernant la manœuvrabilité ou la maniabilité des avions ADAV . Je laisse le soin à quelqu’un d’autre de le faire. En espérant ne pas avoir été trop ardu ni trop digressif.

          Bien à vous mulshoe !

          A vous Colonel Zayus ; 😉

          • Zayus dit :

            C’est déjà assez complet, je vais essayer de répondre à vos questions en y ajoutant des éléments complémentaires qui ont pu vous échapper…

        • Zayus dit :

          @ScopeWizard:
          .
          Il y aurait tellement d’aspects généraux et historiques à rappeler, de concepts, prototypes, programmes et utilisations opérationnelles à évoquer qu’en développant sur les VTOL, STOVL, S/VTOL et STOL, on risquerai vite de polluer ce fil au sujet de Typhoon.
          .
          Le Typhoon qui lui est un CTOL proposé à la Belgique opposé aux Rafale, Gripen et … F-35.
          Le F-35 qui a fait que je vous ai entrainé dans cette digression d’autant plus qu’il s’agit évidemment de F-35A pas B…
          .
          .
          Vous résumez très bien le fait que le besoin de disperser les avions de combat en dehors des concentrations vulnérables aux tirs par saturation des missiles balistiques soviétiques qu’étaient les bases aériennes, reste effectivement la première qui motiva les concours de l’OTAN des années 60.
          Sur le plan tactique vous n’oubliez pas d’évoquer que les facilités de dissimulation des VTOL ouvraient également de nouvelles perspectives d’emploi au bord du concept de guerre aérienne asymétrique face à une force plus nombreuse.
          .
          Les qualités strictement VTOL des Kestrel et Sea Harrier ne furent cependant pas développées pour un usage en dehors de porte-aéronefs.
          Le potentiel d’utilisation de ces avions VTOL ne fut donc pas poussé en utilisant la piste hélico des destroyers et frégates comme initialement attendu.
          Seuls les britanniques en eurent un usage opérationnel proche en improvisant une piste d’envol à leurs Harrier GR-3 et Sea Harrier sur l’Atlantic Conveyor…
          .
          Les marines occidentales étaient également à suivre les principes émis par l’Amiral Zumwalt avec son concept de SCS ou Sea Control Ship qui à l’instar du modèle « terrestre » incitait à une déconcentration des vecteurs aéronavals tels que ceux des porte-avions géants US au profit de porte-aéronefs légers mais plus nombreux…
          .
          En avril 1982, la Royal Navy avait effectivement désarmé ses 2 porte-avions CATOBAR de la classe Audacious (54 000 tpc) : HMS Eagle (de 1951…) en 1978 et HMS Ark Royal (de 1955…) en 1980, qui embarquaient 12 Phantom FG-1 et 14 Buccaneer…
          .
          Le HMS Hermes (classe Centaur de 1959 avec 26 600 tpc) vit son transfert vers l’Australie stoppé juste à temps car il ne restait plus que le tout nouveau HMS Invincible (classe éponyme de 1980 avec 22 300 tpc) dans l’effectif de la Royal Navy …
          .
          De fait, Sea Harrier et Harrier GR-3 auront été opposés aux Mirage III EA et surtout Dagger (qui sont les Mirage 5 initialement produits par IAI avant les Kfir) handicapés par les mauvais choix stratégique du commandement argentin.
          .
          En effet Galtieri avait sous-estimé la réaction de Tatcher et les argentins n’ont donc pas su renforcer leurs positions sur les Malouines où ils auraient dû aménager une base aérienne pour leurs Mirage III EA, Dagger, Skyhawk et Super Étendard qui aurait sérieusement compliqué la tâche des Harrier et Sea Harrier embarqués britanniques.
          .
          Mais au lieu de ça les Mirage, Dagger, Skyhawk et même Super-Étendard argentins opérant depuis le continent n’avaient qu’un temps de mission très limité sur le théâtre des Malouines, en limite d’autonomie.
          .
          Ce qui fait qu’à l’inverse malgré une autonomie bien moins important, mais opérant depuis leur porte-aéronefs les STOVL britanniques ne furent pas handicapés face aux appareils argentins.
          .
          La Guerre des Malouines révéla également un autre avantage à l’usage de VTOL : l’interopérabilité des moyens Fleet Air Arm/RAF.
          .
          Pour les différentes formules de sustentation et architectures avec soufflante + réacteur classique ou poussée vectorielle avec ou sans réacteur classique etc., il y aurait beaucoup à dire…
          .
          Retenez simplement que ce que vous décrivez très bien comme « monoréacteur muni astucieusement de 4 buses orientables assurant sustentation et propulsion » est issu des travaux d’un ingénieur français: Michel Wibault qui imagine un avion disposant de soufflantes, actionnées par un système de transmission, qui projettent de l’air provenant du réacteur par quatre buses dirigées vers le bas et situées autour du centre de gravité de l’appareil.
          Son projet, appelé Gyroptère, n’intéresse ni la France, ni les USA, mais Bristol Aero-Engines qui accepte de le développer à partir d’un moteur Olympus:
          Le BE.52 sera breveté par « Wibault et Lewis », le chef de projet de Bristol, pour la motorisation du P.1127 « Kestrel » à partir duquel sera développé le « Harrier ».
          .
          .
          L’architecture VTOL/ STOVL du F-35B avec une soufflante + réacteur à poussée vectorielle est clairement inspirée par celle du Yak-141 (2 soufflantes + réacteur à poussée vectorielle…) :
          http://aviationintel.com/wp-content/uploads/2011/11/Yakovlev-Yak-141-pic.jpg
          .
          .
          Allez, je m’arrête ici.
          Nous aurons l’occasion de revenir sur ce sujet riche.

          • revnonausujai dit :

            vous avez raison sur le point de dire que les avions argentins opéraient en limite d’autonomie et qu’ils n’avaient donc qu’un temps de vol très limité sur zone
            n’oubliez pas la cause première : un SNA britannique a coulé un croiseur argentin ( de mémoire le Belgrano); du coup , les Argentins ont retiré leur porte-avion et perdu l’allonge des super étendards.
            on ne refait pas les batailles avec des si, mais sans le soum nuc , la supériorité aérienne aurait vraisemblablement changé de camp, les harriers ne faisant pas le poids face aux superétendards.

          • Zayus dit :

            @revnonausujai:
            .
            Les Skyhawk et Super Étendard argentins opéraient déjà depuis leur base terrestre sachant que l’ARA 25 de Mayo fut d’emblée préservé…
            Par contre, comme le Dagger et la Skyhawk, le Super Étendard n’était pas vraiment un avion adapté au combat aérien contrairement aux Mirage III EA argentins.

          • ScopeWizard dit :

            @Zayus

            Merci cher Zayus pour ce très instructif complément d’informations si pertinent ! 😀
            .
            Concernant l’ingénieur aéronautique Michel Wibault , j’ai eu il y a fort longtemps l’occasion d’en discuter avec différents interlocuteurs dont des anglais qui m’ont affirmé que si Wibault avait eu l’idée de base , c’est Sir Stanley Hawker qui en a développé le concept et présenté le premier un projet viable qui a d’abord donné une sorte de lit-cage volant pour aboutir au P -1127 Kestrel qui a évolué jusqu’à devenir le premier Harrier . Je crois savoir que les britanniques avaient sur les tables à dessin une version au potentiel largement supérieur mais qu’à cause des restrictions budgétaires décidées par le gouvernement Travailliste et leur fameux Livre Blanc , celui-ci a purement et simplement été abandonné ainsi d’ailleurs que celui du bombardier TSR-2 et bien d’autres encore .
            .
            Personnellement , j’ai toujours regretté de ne pas avoir vu un programme Harrier III tant cet avion et son concept me paraissaient receler de possibilités d’évolution et d’innovations … Je crois peu au F-35 … bien qu’originale son espèce de tuyère orientable à 95° ne me dit rien qui vaille … si pour X raisons ça cafouille , je crains fort que l’avion ne soit envoyé illico/presto au tapis !
            J’ai deux questions :
            1) qu’est ce qu’un S/VTOL , un CTOL ?
            2) l’Olympus a t-il donné le Pegasus ?
            Nota : je ne parviens pas à accéder au lien ??

          • ScopeWizard dit :

            @Zayus

            Que penser de ce que revnonsausujai ajoute sur les Malouines ?

  12. Romain dit :

    Il faudra aussi savoir si ils comptent garder l’option de dissuasion nucléaire…qui ne laisserais plus que le rafale et le F35 en lice.

    • ScopeWizard dit :

      @Zayus

      Je vous remercie cher ami ! 🙂
      J’attends vos explications complémentaires avec une impatience non dissimulée ! 😉

  13. warno123 dit :

    Le choix que fera la Belgique bien que politique, sera également, voir SURTOUT économique..
    L’Eurofighter est un excellent avion, quoi qu’en dise certain..
    mais voilà, il est cher, tout comme le RAFALE (le F-35 la question ne se pose mm pas);
    et là où les anglais ont une avance sur nous, c’est qu’ils ont compris que les politiciens Belges ne veulent pas le meilleur avion: le plus puissant, le plus endurant, le plus polyvalent, etc… ils veulent le contrat qui sera le plus avantageux pour les Belges (pour le Gouvernement j’entends) économiquement!
    Ils doivent remplacer leur flotte de F16 de toute façon, mais vu que leur aviation ne fait que le strict minimum en matière d’OPEX, le combat n’est pas la priorité de ce contrat.
    Et là où nous proposons un avion à 100% de ses capacités avec le RAFALE (du jamais vu j’en ai l’impression!), et éprouvé pour le combat, quel qu’il soit;
    les anglais misent tout sur le « partenariat » qu’ils proposeraient aux Belge dans le développement de l’avion, et là, ça devient intéressant.
    L’Eureufighter a donc + d’avantages qu’un GRIPEN qui est juste low cost, mais qui ne propose aucun partenariat.

    • ruffa dit :

      « Et là où nous proposons un avion à 100% de ses capacités avec le RAFALE (du jamais vu j’en ai l’impression!), et éprouvé pour le combat, quel qu’il soit »
      Le F35 est à 20% de ses capacités et ecrase déjà la concurrence : Je te dit pas le barouf quand il sera à 80% ! Non tu pourra donner le Rafale à l’hospice!

      • TontonCharlie dit :

        De quelle concurrence me parlait vous ruffa? Des fois où le F-35 a été commandé sans aucun réel appel d’offre comme au Canada, en Australie, en Corée du Sud ou encore à Singapour? Ou peut-être parlait vous des Pays-Bas, où le F-35 fut choisis alors qu’il était encore sur papier?

      • laurent dit :

        ruffa : continuent à t’instruire dans les films Hollywodiens, tu es sur la bonne voix 😉

      • Alpha dit :

        Hello ruffa !
        « Je te dit pas le barouf quand il (le F-35…) sera à 80% ! Non tu pourra donner le Rafale à l’hospice! »
        C’est sur, que vers 2080 le Rafale sera à l’hospice !… Quand le F-35 atteindra péniblement les 80 % de ses capacités (ou pas…) ! … Désolé l’ami, je n’ai pas pu résister ! 😉

      • chill dit :

        j’ai bien aimé le f35 dans le film l’Ile et ses qualités de dogfighter dans green lantern sont désormais légendaires mais je lui préfère le F22, nettement plus démonstratif à mes yeux, il peut monter dans l’ionosphère avec l’incryable Hulk accroché à la carlingue.. !

        • ScopeWizard dit :

          Dans le tout premier Iron-Man , quel est l’avion qu’on y voit ? F-22 ou F-35 ?
          Il y a un F-35 dans l’avant-dernier Die-Hard ( le IV ) qui se fait descendre à l’aide seulement d’un simple parpaing ( je crois ) ! Bruce Willis n’a pas fait que sauver 10 fois le sort de la planète , il a aussi mis au tapis un Lightninig II !!!! Sacré Bruce , toujours le même sens de l’humour ! … 😀

      • ScopeWizard dit :

        @ruffa

        Si l’avion à la base est bien conçu , effectivement le moment venu il peut tirer son épingle du jeu haut la main ! 😀
        Dans le cas contraire , ce sera une tout autre histoire … 🙁
        Affaire à suivre … 😉

    • Nico St-Jean dit :

      @ warno123

      « L’Eurofighter est un excellent avion, quoi qu’en dise certain..
      mais voilà, il est cher, tout comme le RAFALE (le F-35 la question ne se pose mm pas) »
      .
      Pour votre désinformation, un F-35A coûte entre 110 et 115 millions, un typhoon tranche 3 est évalué à 199 millions $, et un Rafale F3 avec la R&D est aux alentours de 100 millions ..
      .
      Vous avez tout à fait raison, la question ne se pose mm pas 🙂

  14. MarcFan dit :

    Choisir un partenaire (angleterre) qui est aussi client d’un avion concurrent à l’appel d’offre (f35) c’est franchement mal joué.
    Pour la crédibilité de l’offre Eurofighter on repassera…

  15. Fourtis dit :

    Bonjour,
    En tant que belge francophone, j’aimerais bien que le choix du remplacement du F16 se fasse en Europe francophone. Autrement dit mon favori personnel est le Rafale.
    Mais, considération sentimentale mise à part, je crois …. je CRAINS que le choix n’ait déjà été fait depuis quelques années par un ministre hyper-pro-américain et qui ignore totalement les intérêts économiques des francophones du pays, ne favorisant que les intérêts néerlandophones ! (Oui, c’est comme ça que cela se passe en Belgique).
    J’espère vivement me tromper mais je crois que le F35 sera le successeur du F16 quitte à ce que cela enterre définitivement le budget de la Défense et malgré les nombreux avatars du F35.
    Ceci dit, le F16 est un avion superbe, petit, maniable, sûr, avec un faible taux d’attrition et je me demande pourquoi ne pas simplement upgrader l’avionique plutôt que de remplacer le tout .
    Cordialement

    • lechavenois dit :

      @ fourtis
      .
       » ……. Mais, considération sentimentale mise à part, je crois …. je CRAINS que le choix n’ait déjà été fait depuis quelques années par un ministre hyper-pro-américain et… »
      .
      Il me semble hélas, avoir relevé, depuis plusieurs années, des informations corroborant vos propos…
      .
      Il est vrai qu’une relation militaro – industrielle franco- belge encore plus poussée, et ce, dans une vision très pro-européenne m’aurait, personnellement, vraiment plu, mais je ne me fais plus guère d’illusion, l’Europe d’aujourd’hui n’est plus à une déception près… Pourvus que cela change….

    • Alpha dit :

      @Fourtis
      … »qui ignore totalement les intérêts économiques des francophones du pays, ne favorisant que les intérêts néerlandophones ! (Oui, c’est comme ça que cela se passe en Belgique). »
      Je suis content qu’un camarade d’outre-Quiévrain apporte de l’eau à mon moulin ! …

    • Zayus dit :

      @Fourtis:
      .
      J’ai vraiment du mal à croire à la réalité de cette défiance communautariste portée à tel paroxysme en Belgique.
      Votre confirmation me fait vraiment de la peine pour les belges…

    • ScopeWizard dit :

      @Fourtis

      Salut la Belgique ! 😀
      C’est vrai que moi aussi je considère le General Dynamics F-16 comme un jet assez exceptionnel ! 😀
      Votre réflexion est pleine de bon sens à son sujet MAIS depuis un certain temps déjà le produit d’aujourd’hui , ce qui est neuf , récent tout du moins , est forcément meilleur que le produit d’hier qui lui est forcément dépassé par les événements , c’est normal !!! … Mais pas toujours exact ! 🙁 En revanche il était naturel de raisonner ainsi concernant la « haute technologie » ( balbutiante ) dans les années 50/60 , périodes fastes de progrès fulgurants où beaucoup de choses restaient à faire et à découvrir , à inventer !
      En 2016 , faire voler un avion bardé d’électronique et maîtrisant au mieux les principes aérodynamiques les plus performants , il y a longtemps qu’on sait faire … je dirais depuis les années 70 où on a essuyé la majorité des plâtres pour parvenir au luxe de sophistication atteint dans le courant des années 80 puis confirmé pendant les années 90 et au-delà ! La plupart des avions qui font l’actualité proviennent en droite ligne de ces années-là .
      De nos jours , un tel parti-pris si négatif sur les avions d’hier est discutable … A mon humble avis ! 😉

  16. Jolindien dit :

    Au vu des besoins, le Rafale serait logique. La Force Aérienne Belge a besoin d’un avion réellement polyvalent. C’est une force aérienne active qui n’hésite pas, malgré ses maigres moyens, à envoyer dès que possible ses F-16 sur les théâtres d’opération. Les Typhoons sont peu ou pas déployés, et quand ils le sont c’est pour faire des ronds dans le ciel… Le Tornado est toujours leur principal outil!
    Mais le défaut du Rafale: il est français. Et en Belgique ça peut coincer. Il y a aussi le « problème » des bombes B61 qui avantage le F-35.

    Malgré tout, je mets un billet sur le Gripen!

  17. Tannenberg dit :

    Le Rafale est le meilleur avion pour les armees francaises, et sans doute un des meilleurs appareils disponibles sur le marche militaire d’aujourd’hui, cela dit :
    – comme deja evoque, les flamands feront des pieds et des mains pour torpiller le Rafale dans cet appel d’offre, comme tous ceux considerant que cela rapprocherait bien trop la Belgique de la France au detriment de la « belgitude »
    – d’autre part, vue la taille du pays et de ses finances, l’option Gripen a mon sens, serait le meilleur compromis tous azimuts.
    Quant au Typhoon… entre canards, c’est comme entre immortels: a la fin il ne peut en rester qu’un, et on sait deja qu’il ne ressemble pas au Typhoon, meme si cela n’aide pas le Rafale a gagner en Belgique =D

  18. Wagdoox dit :

    La belgique ira vers le f35.
    Sauf si la France dans le cadre de l’OTAN entrepose quelques asmpa avec les charges nucléaires aussi bien pour les excercices que pour la reponse tactique de l’OTAN. Chose que la france ne fera jamais.
    Peut être que la belgique acceptera de remplacer les bombes tactiques par des scalp mais là encore peu probable.
    Donc f35.

  19. Pinkdwarf dit :

    Un peu Schizophrène de la part de l’Italie et du Royaume Uni qui ont choisi le F35 mais soit…
    Une des caractéristiques nécessaires au futur avion Belge est de pouvoir emporter une bombe nucléaire. Question aux spécialistes: Le rafale est capable de porter une nuke, mais pas du même modèle… adapter le rafale à l’emport et à la livraison d’une nuke américaine est-il compliqué? improbable, impossible ?
    A condition bien entendu qu’une telle capacité reste bien dans le cahier des charges…

    • wagdoox dit :

      impossible les américains ne voudront jamais entendre parler d’une bombe nucléaire US sur un avion qui ne soit pas de fabrication US.

      • Fralipolipi dit :

        Et le Tornado alors ? N’est ce pas là un avion « européen » qui sait très bien transporter la bien vieille bombe US B61 ?

      • Pierrot dit :

        Les Tornado allemands ne peuvent-ils pas déjà emporter la bombe américaine?

  20. mich dit :

    Pour l’instant je me demande comment la Belgique pourra entretenir et avoir opérationnel une micro flotte d’avion comme ceux ci sans déséquilibré un budget défense faible,ils devrait peut être discuté avec les Suisses qui se trouve devant un problemme similaire.

  21. Fyd dit :

    3 milliards pour 34 appareils… 7.9 milliards pour 36 Rafale à l’Inde… Tout dépendra de l’équipement demandé, mais bon….
    Le typhoon, Il veulent un retour industriel alors que le programme à déjà un gros problème du fait qu’il soit fabriqué dans différent pays puis assemblé dans les pays acheteurs…
    Soit ils arrêtent tout et font tout en Belgique ou cela va encore aggraver les coûts.
    Pour 3 milliards hors armements et pièces détachées, il ne reste que le Gripen, ou le F18…

  22. personne dit :

    En inde, le coût unitaire du Rafale sans les modifications de l’appareil demandées par les forces armées de ce pays se montait à 95 millions €, si le coût unitaire d’un F-35A devait se monter à 76 millions € (85 millions $ TTC), ça ferait d’autant plus mal à l’industrie aéronautique européenne que la Belgique n’a pas participé aux coûts de développent de l’avion.
    ————————————————————————————————————————–
    http://www.lopinion.fr/blog/secret-defense/rafale-contrat-l-inde-serait-762-milliards-d-euros-110701
    ————————————————————————————————————————–
    http://www.7sur7.be/7s7/fr/1502/Belgique/article/detail/2901693/2016/10/05/Des-retombees-economiques-interessantes-si-la-Belgique-choisit-le-F-35.dhtml
    ————————————————————————————————————————–

    http://www.7sur7.be/7s7/fr/1502/Belgique/article/detail/2763978/2016/06/24/Un-F-35-85-millions-de-dollars-toutes-taxes-comprises.dhtml

    • wagdoox dit :

      Les promesses électorales n’engagent…

    • Zayus dit :

      @personne:
      Ne prenez pas au hasard un chiffre brut donné par tel ou tel média sans vérifier la source de l’information…
      .
      Je vous renvoie aux chiffres du Sénat Français qui détaille le prix du Rafale sur le Projet de Loi de Finances de 2015.
      Ainsi le Rafale C qui intéresserait la Belgique coûte 68 millions € :
      http://www.senat.fr/rap/a14-110-8/a14-110-818.html#toc288

      • Nico St-Jean dit :

        @ Zayus

        Ça c’est le coût Flyaway du Rafale, qui est déjà connu par beaucoup de personne, or la R&D du Rafale doit être assez élevé en raison de ça faible production (idem pour le Typhoon) et un pays comme la France qui est maintenant dans un grand programme bi nationaux pour un nouvel avion de chasse à fortement besoin d’un grand montant de R&D sur chaque Rafale, 95 millions d’euro semble assez logique et donnerait exactement 105,081 millions US au taux de change actuelle.
        .
        Contrairement à ce que vous pourriez pensez, 105 millions $ R&D comprise n’est pas « cher » si l’ont comparent avec le Typhoon ou encore le F-22 et probablement les autres avions de 5e gen qui vont émergé.
        .
        Là ou « personne » fait erreur c’est que le F-35 à 85 millions ne comprend que le coût de production de l’avion (Flyaway) .. si l’ont ajoutent la RDT&E, l’avion vas coûté entre 95 et 100 millions pièces dépendamment des futures commandes possible, et selon le montant total de RDT&E pour le programme F-35 divisé par le nombre de commande/prévision actuelle ou future.
        .
        Ultimement, après avoir lu la source de « personne », il est clairement mentionné que ce chiffre de 95 millions d’euros était avancé sans sources crédibles de provenance industrielle lié au contrat indien .. le chiffre me parait logique mais pas assez sourcé.

        • Zayus dit :

          @Nico St-Jean:
          Si vous aviez lu mon lien vous auriez bien compris que j’évoque le coût unitaire, hors cout de développement et également établi en fonction du nombre Rafale commandés suivant les versions:
          .
          « … Avant prise en compte du projet de LPM 2014-2019, le coût total du programme pour l’État représentait 46,4 milliards d’euros aux conditions économiques de 2014, soit un coût unitaire (hors coût de développement) de 73 millions d’euros pour le Rafale B (pour 110 avions), 68 millions pour le Rafale C (pour 118 avions) et 78 millions pour le Rafale M (pour 58 avions). »
          .
          http://www.senat.fr/rap/a14-110-8/a14-110-818.html#toc288
          .
          Entendez qu’il s’agit d’un coût incompressible (« flyaway », comme vous dites), sous-entendant que le reste du prix est négociable comme pour l’Inde. Car je vous rappelle qu’il ne s’agit pour l’instant que d’une série de 36 appareils qui doivent en plus intégrer les couts R&D d’une version indienne.

          • Nico St-Jean dit :

            @ Zayus

            Oui je savais que vous évoquiez le coût unitaire dans votre lien, je dit juste que j’aimerais savoir le coût en R&D et que 95 millions d’euros tiendrait pas mal la route avec la R&D incluse 🙂
            .
            En ce qui concerne les négociations, je ne suis pas dans le secret de dieu, mais ça m’étonnerais que l’Inde puisse faire baissé ses coût À MOINS de commandé beaucoup plus d’avions au lieu de seulement 36 comme vous dite. D’habitude, aucun pays ne peut demandé à un autre de « baissé » ça R&D car c’est un montant « sacré » indispensable pour les développements futures des pays. Si l’Inde commande 120 Rafale de plus par exemple, le montant global de tout les Rafales vas baissé de manière conséquente disons au pifomètre entre 2 et 4 millions par appareils ce qui ne serais pas rien.

  23. Mach dit :

    Juste pour dire que l’image qui illustre l’article est une image créée par ordinateur. L’Eurofighter n’a jamais volé dans cette configuration.
    Parmi les fans d’images bidons, on peut également ajouter Saab qui met en scène son avion dans des configurations impressionnantes mais qui ne voleront jamais car elles sont sans intérêt opérationnel dans le monde réel.

    • Fralipolipi dit :

      C’est sûr … transporter 6 Brimstone aux côtés de 2 Storm-shadow … et sans prévoir aucun bidon supplémentaire … c’est bon pour les jeux vidéo.
      .
      Si c’est une image officielle, ça ne renforce pas le sérieux du dossier.

  24. Thaurac dit :

    Sur le coup je trouve les anglais très gonflés et sans honte:
    Ils disent au belge que le typhoon est le meilleur avion de chasse actuel et futur, mais ils achètent le F35, ils sont vraiment fortiches ou idiots, mais j’opte pour cynique.

  25. Myshl dit :

    Le Super-Hornet est très certainement un excellent avion. Avec du vieux (Hornet) on peut faire du super… C’est pas du rétrofité, c’est une évolution. Laissons la seule vraie démocratie européenne se décider. Sans se laisser emm… par son créateur le Royaume-uni, ni par son envahisseur séculaire l’Allemagne, ni par sa hautaine voisine la France, tout aussi invasive. J’ai confiance dans les belges, tous ensemble. Après tout ils ont réussi, eux, à faire tourner le pays pendant des mois et des mois sans gouvernement.

  26. FredericA dit :

    Bonjour,
    .
    @patex : « Les yankees vont proposer leur F35 et mettre en avant que leurs bombes nucléaires B61 ne pourront être portées que par ces avions »
    .
    A date, le F-35 ne sait pas porter la B61. Un développement sera donc nécessaire. La question est de savoir qui devra le payer.
    .
    Autrement, il est possible que la Belgique renonce à être dépositaire de cette bombe à gravitation quelque peu obsolète dans son usage. Autre possibilité, que la Belgique garde quelques F-16 pour assurer la mission de bombardement nucléaire.
    .
    Cordialement / Frédéric A.

    • patex dit :

      Salut Frédéric A.
      Il me semble que c’est une capacité prévue pour les F-35 vendus en Europe. Ces bombes doivent d’ailleurs être converties à un nouveau standard (le standard B61-12). Tout comme vous je suis dubitatif quant à l’intérêt de conserver ce genre de dinosaure dans l’arsenal américain en Europe.

    • ScopeWizard dit :

      @FrédéricA

      Bonjour ,

      il me semble me souvenir que les B-61 ont été modernisées et remises au goût du jour ; il existe la B-61 Mod11 développée spécialement pour le B-2 Spirit déclarée opérationnelle en 1997 ; cette variante de la B-61 est spécialement destinée à détruire des bunkers profondément enterrés et est capable de pénétrer plusieurs mètres du béton le plus densément armé qui soit !
      Hormis cette version spécifique , je crois savoir que la B-61 n’excède pas une puissance maximale de 340 kilotonnes et qu’ il y en aurait encore plus de 1000 en service dans l’US Air Force .
      Si aujourd’hui le F-35 n’est pas en mesure de la mettre en oeuvre , la question est de savoir si cet avion a pour vocation de délivrer un tel armement nucléaire et si de telles dépenses supplémentaires doivent être engagées afin de lui ajouter une telle capacité ?
      Quoi qu’il en soit , on peut d’ores et déjà s’avancer et dire que le Lightning II aura toutes les peines de monde à remplacer le A-10 Thunderbolt II en mission d’appui-feu tant sa capacité d’emport est moins élevé que celle du A-10 ! Ceci n’est bien-sûr qu’un exemple mais il est significatif .

      Cordialement / ScopeWizard

  27. Eri69 dit :

    on arrive pas a vendre a nos voisins qui avaient pourtant des mirage 3 !!
    ça fait chier quand même …
    Les suisse nous font la gueules a cause de Sarko
    mais les Belges n’ont rien contre nous depuis qu’on a plus Coluche

    • wagdoox dit :

      Les Belges ont qqch contre nous depuis que la majorité est flamande est que le gouvernement ne voudra jamais acheter français. Plus sérieusement c’est la mission nucléaire qui pose problème.
      La Belgique ayant des bombes nucléaires tactiques américaines et les US ne veulent pas les voir voler sur un avion non US, la Belgique ne veut pas lâcher ce rôle.

      • MD dit :

        Lockheed-Martin n’a pas encore prouvé que son pavé volant pouvait larguer ou même emporter la B 61.

    • Myshl dit :

      Les belges n’ont jamais eu de Mirage III. Ils ont eu des Mirage V, ces trucs sans radar, au plein par gravité que nous n’avons pas pu vendre à Israël vu que De Gaulle a foutu l’embargo. Ils se les ont traînés, les Mirage V comme nous à Colmar. Alors si les belges se méfient de Dassault…

      • ScopeWizard dit :

        @Myshl

        Disons que le Mirage V est très proche d’un Mirage III .
         » au plein par gravité  » ? Quésaco ?
        Il me semble que les Mirage V israéliens , soient 50 avions , ont tous servi dans l’Armée de l’Air française dans les années 70 en doublon des Jaguar suite à l’embargo décidé par De Gaulle .
        Ôtez-moi d’un doute , ce sont bien les belges qui ont choisi leur propre Mirage dépourvu de radar ? D’ailleurs , était-il réellement dépourvu de tout radar ??

      • Alpha dit :

        @Myshl
        Les belges ont eu des Mirage 5 (pas V, çà c’est pour le détail …), et en aucun cas ceux qui étaient destinés à Israël : Ceux là ont été fourgués à l’Armée de l’Air …
        Les belges, eux, ont choisi le Mirage 5 pour remplacer leurs vénérables F-84, et la centaine d’exemplaires commandés ont été construits pour la majorité en Belgique. Cet attrait des belges pour le Mirage 5 venait du fait qu’il était beaucoup moins cher que le Mirage III (pas 3 …).

  28. TontonCharlie dit :

    L’Eurofighter est trop cher et son avenir s’assombris et le Super Hornet est fin de vie (du moins il vaut mieux pas l’acheter si le but est d’acquérir un avion destiné à durer longtemps).
    Du coup il reste le Rafale: choix stratégique (pour ses performances), le Gripen: choix économique, et leF-35: choix politique. Aux Belges de voir quelle est meilleurs option.

    • Unité Alpha dit :

      Voilà qui résume parfaitement bien le choix que devra faire la Belgique 😉 le consortium industriel Eurofighter propose de bien jolies choses, mais il est trop tard désormais. Malgré les arguments financiers présentés, il serait surprenant de voir l’Eurofighter être choisi.
      Le F35 commence vraiment à devenir gênant, il rafle tous les contrats sans même avoir prouvé quoi que ce soit, et tout en rencontrant de nombreux problèmes, allant jusqu’à l’embrasement de l’appareil… Et la protection US qui va avec aussi, je ne juge pas spécialement, même si je trouve que c’est un peu « beaucoup » de la concurrence déloyale. Mais c’est aussi de la diplomatie.
      Le Gripen, pas cher et il fait le taf.
      Et le Rafale… Mais bon sang ! Quand est-ce que les pays faisant un appel d’offre vont se rendre compte pour de bon qu’il s’agit du meilleur choix ? Et celui qui saura profiter des propositions de Dassault Aviation, qui cherche à étendre son activité en s’installant dans d’autres pays, oui celui-là sera bien malin. La proposition que Dassault fait à la Belgique, ce n’est pas du foutage du gueule, c’est même carrément royal. Alors qu’ils profitent de cette opportunité pour construire quelque chose de concret. Et si ça passe, alors il faudra continuer à voir plus grand, et ainsi de suite. Malaisie, Suisse, Finlande et Canada sont les prochains candidats potentiels. Conclusion, il faut faire une vidéo bien badasse sur le Rafale et la faire voir à tous les concernés. Directement sur clé USB, le colis sur le bureau du ministre canadien avec écrit en gros dessus : achète le Rafale où je te casse les genoux 😉
      PS : Je n’utilise plus ce pseudo sur ce site depuis un moment, je repasse en anonyme 🙂

    • ScopeWizard dit :

      @TontonCharlie

      +10 ! 😀

      Le F-35 , sur le papier au moins , est censé être meilleur que tous les autres ; c’est le programme d’armement connu le plus cher de l’Histoire !
      Cet avion doit être bon en tout et satisfaire aussi bien les besoins de l’Air Force , la Navy , les Marines américains que constituer une alternative de premier choix vis-à-vis des armées étrangères qui désireraient l’acquérir et se doter ainsi d’un appareil ultra-moderne aux caractéristiques hyper-polyvalentes ! Il semblerait malheureusement qu’il ne soit que moyen en tout … Sauf à l’export ! … Pour le moment … 😉

  29. malviras dit :

    Etant Belge, je n ‘ ai aucunes confiance dans la logique de notre gouvernement. Pour moi , la logique serais un avion simple , pas trop cher, pour pouvoir en avoir un peut plus et européen. Le choix logique , serait le Grippen. La Belgique n’ a pas besoin d’ appareil bi-moteurs. C’ est la Belgique quand même, pas la france , ni l ‘Allemagne, ni l ‘ Angleterre ni n’ importe quel autre grande puissance . Fo pas péter plus haut que son ku , non plus. Mais bon , vu les daubes que l’on a au gouvernment, ca sera le F35, nos politiciens n’ arrivant pas à decoller leurs langues du ku des américains.

    • Myshl dit :

      Belgique, Allemagne, Angleterre… Et france.
      Vous mettez des majuscules, sauf à france.
      C’est peu-être un message?
      Ou ce n’est qu’un constat terrible?
      Mettez-vous à la mode UMPS, écrivez Hexagone.
      Sans rancune aucune.

      • Zayus dit :

        Allons une coquille sans plus…

      • ScopeWizard dit :

        @Myshl

        Rance ? 😉
        La france avec un petit f , la patrie avec un petit p , hollande avec un grand MEPRIS !!!
        Ouais , triste constat en vérité … 🙁 🙁 🙁
        Arrghh …. défaitisme ?????
        REVEEEIIILLL DEBOUT LA-DEDANS !!!!!!!!!!!!!! 🙂

    • nimlE dit :

      Le gripen est monomoteur et a une autonomie tres limitee : il est tres bien pour faire la police du ciel, lacher quelques bombes d’entrainement. Mais il aura le meme taux phenomenal d’atteition par panne que le F16 belge sur 20 ans (env 35%) alors qu’un bimoteur a un taux d’atteition a 20 ans par panne del’ordre de 6% .. faites votre calcul sachant que le gripen est seulement 25% moins cher que le rafale, et qu’en revanche il n’a pas le 1/2 de sa capacité d’emport …

  30. malviras dit :

    Autre chose. Je vais parler ici du renouvellement du Famas. Si j’ai bon souvenir , le contract à été gagné par l ‘Allemagne , alors que la Belgique proposais le SCAR. Croyez vous , sincèrement , que le gouvernement Belge à oublié ce léger détail de plus de 500 millions d’ euros, et qu ‘ils vont quand même passer un contract pour le Rafale de plus de 3 milliards ? sujet à débattre.

  31. Romain dit :

    Un petit hors sujet :

    Je viens de découvrir le site internet de Dassault pour le rafale en Malaisie 🙂 Mais ça se trouve j’ai quelques trains de retard.
    Alors pour info :

    http://rafalemalaysia.com/

  32. Jason Bourne dit :

    Je trouve que bon nombre d’entre vous surestime l’animosité des flamands envers un éventuel avion français .
    Oui, il existera toujours cette rivalité en Belgique et oui de nombreux flamands ne peuvent pas saquer leurs compatriotes Wallons et par extension leurs cousins français.
    Néanmoins, la décision sera politique et surtout la décision sera ECONOMIQUE !
    On lit souvent que le choix du F35 serait favori car choix des politiques .
    Je n’en suis pas si sur …car il ne faut pas oublier que la Belgique n’a pas le voisinage de la Corée du Sud, de la Pologne, du Qatar ou encore de la Norvège car ce pays n’a pas vraiment besoin du bouclier Us vu qu’il est entouré d’un voisinage sain et non belliciste.
    Quand au retour industriel, les belges sauront qu’ils auront que dalle en choisissant le JSF !
    Du moins pas grand chose car ils ne seront au mieux que des partenaires de 4 ème plan du programme sauf si Lockeed prévoit d’ouvir un pole de recherche mais j’en doute fort.
    Et puis, je ne vais pas repéter les innombrables casseroles que trainent le F35 sur son prix, qualité, performances etc…
    Maintenant, parlons du Rafale qui a de sacrés atouts dans sa candidature :
    Déjà , on sait que l’avion est le meilleur de sa catégorie et surtout qu’il est mature, en perpétuel évolution mais cela est anecdotique par rapport à l’argument industriel qui peut être determinant !
    En effet, la Belgique contrairement à l’Inde a le tissu industriel de fabriquer au moins 50 % des pièces du Rafale et aussi de l’assembler et participer à son développement future…
    En effet, si les flamands (politiques et peuples) apprennent que au moins 50 % du montant du contrat pourraît être réinvestie au sein de l’économie belge et redonner une seconde vie à l’industrie aéronautique belge alors le choix sera évident !
    Les politiques belges comme tout les politiques qui se respectent défendent avant tout les interêt de leur pays.
    Donc gardez espoir…
    D’ailleurs j’aimerai bien voir une nouvelle évaluation du nouveau Typhoon, du nouveau Rafale et surtout du F35 en condition réelle lors des tests . Contrairement à l’ « appel d’offre » des Pays-bas auquel le F35 fut jugé avec les performances indiqués dans un document PDF.
    Là avec ce nouvel appel d’offre, le JSF sera sera obligé de metre le bleu de chauffe pour séduire et d’aller se montrer dans la vraie vie ! 🙂

  33. Jack. dit :

    Barf…
    Eu beau l’avoir vu voler plein de fois, même si il est puissant et manoeuvrant, jamais aimé la bestiole.
    Un rafale raté, cubique, pas soigné.
    Désolé mais la photo d’illustration, même de qualité, montre une tronche ridicule : un vague sourire carré édenté plus une expression parfaîtement niaise.
    Tous les missiles du monde empilés, pas balourdables sur une mme mission car toujours pas gérés en un système omnirôle semble de la com’ pure et simple.
    Bref, ça plus y sera bientôt probablement abandonné me fait penser que : même si j’aurait les sous pour m’en payer, ben m’en payerais pas…

    • ScopeWizard dit :

      @Jack

      Excellent , j’ai bien rigolé ! 😀
      Le coup du Rafale carré , fallait le trouver ! +10 !

  34. pessimiste dit :

    La Belgique va malheureusement acheter des F-35 malgré sont prix excessif et ses problèmes et défauts majeurs. Les bombes M61 obligent à acheter américain. Ils sont des membres plus actifs de l’OTAN et ont une alliance importante avec les Hollandais avec lesquels ils vont préférer avoir du matériel en commun. La situation politique n’est pas très favorable aux produis français même si dans ce ça c’est le meilleur. Puis la France n’a même pas acheté des SCARS alors que les retombés pour l’industrie françaises étaient meilleurs qu’avec le HK416. J’espère bien me tromper mais je crois qu’il vaut même pas la peine que Dassault se présente car c’est un marché américain tout comme la Pologne ou encore la Finlande.

  35. pessimiste dit :

    La Belgique va malheureusement acheter des F-35 malgré sont prix excessif et ses problèmes et défauts majeurs. Les bombes M61 obligent à acheter américain. Ils sont des membres plus actifs de l’OTAN et ont une alliance importante avec les Hollandais avec lesquels ils vont préférer avoir du matériel en commun. La situation politique n’est pas très favorable aux produis français même si dans ce ça c’est le meilleur. Puis la France n’a même pas acheté des SCARS alors que les retombés pour l’industrie françaises étaient meilleurs qu’avec le HK416. J’espère bien me tromper mais je crois qu’il vaut même pas la peine que Dassault se présente car c’est un marché américain.

  36. Fabien dit :

    J’attend que les Belgesvjouent le jeu et lancent un casting,une évaluation comme les Suisses. On pourra alors comparer les derniers standards des candidats en lice…