Le PVP s’exporte au Chili

Destiné à remplacer une partie des Peugeot P4 de l’armée de Terre française, le Petit Véhicule Protégé (PVP) vient de trouver preneur au Chili. Selon le quotidien économique les Echos, son fabricant, le français Panhard, a obtenu, aux dépends du turc Otokar, un contrat d’une valeur de 2 millions d’euros pour livrer, dans un premier temps, une quinzaine de véhicules.

Un autre commande, plus substantielle, pourrait être passée par la suite. Afin d’équiper l’armée et la police chilienne, Santiago pourrait finalement en acquérir près d’une centaine. Les premiers PVP seront livrés d’ici à 8 mois et seront fabriqués en France.

Ce contrat vient après l’annonce récente faite par le ministère français de la Défense d’une commande de 100 véhicules de ce type supplémentaires pour 2009 et 2010 dans le cadre du plan gouvernemental de relance de l’économie.

Au total, l’armée de Terre doit recevoir plus de 900 PVP. Les premières livraisons ont d’ailleurs commencé depuis 2008 et huit exemplaires, prêtés à la Gendarmerie nationale, ont été déployés en Géorgie, dans le cadre de la mission d’observation de l’Union européenne.

Plusieurs versions de PVP existent. On trouve en effet les modèles « rang » et « commandement », ainsi que le PVP HD (Heavy Duty), qui est plus long que les précédents et qui compte cinq portes au lieu de trois. Enfin, le « Gavial », dérivé du PVP, a été développé pour répondre aux besoins de la Bundeswehr.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].