La France s’engage à ne pas effectuer d’essais de « missiles antisatellites destructifs à ascension directe »

Dès le début de la conquête spatiale, les États-Unis cherchèrent à se doter d’une arme antisatellite, en développant le missile « Bold Orion », tiré par un bombardier B-47 Stratojet. Ce programme permit de démontrer qu’il était en effet possible d’atteindre un objet placé en orbite. Cependant, cette capacité fut obtenue en 1985, avec le tir d’un missile AASM-135 ASAT [Ascent Anti-SATellite par un F-15 Eagle de l’US Air Force contre le satellite P78-1 [Solwind], évoluant alors à 550 km d’altitude.

Les États-Unis firent à nouveau la démonstration de cette capacité en 2008, l’US Navy ayant détruit un satellite espion en perdition avec un missile RIM-161 SM3, conçu pour la défense antimissile. Ce qui fut perçu, à l’époque, comme étant une réponse à l’essai réussi d’une arme anti-satellite [un missile balistique de portée intermédiaire, en l’occurrence] par la Chine, en janvier 2007.

Depuis, l’Inde a intégré le cercle très fermé des pays disposant d’une telle capacité… Cercle dont la Russie fait partie, comme elle le confirma en novembre 2021, avec la destruction du satellite Cosmos-1408 avec une nouvelle arme à ascension directe, appelée PL-19 Nudol. Cet essai, qui mit en danger la Station spatiale internationale [ISS], généra environ 1500 débris spatiaux, représentant autant de dangers pour les satellites évoluant à une altitude comprise entre 200 et 1000 km. D’où les remontrances faites à Moscou par les États-Unis [ainsi que par la France]…

Cela étant, l’usage militaire de l’espace a fait l’objet d’intenses débats, en octobre, au sein de la Première commission de l’Assemblée générale des Nations unies, chargée des questions relatives au désarmement et à la sécurité internationale. Et deux camps se sont opposés : l’un emmené par la Russie et la Chine, l’autre par les Occidentaux en général, et les États-Unis en particulier.

Plusieurs projets de textes ont cristallisé les oppositions. Ainsi, défendues par la Russie et la Chine, les résolutions L-67 et L-70 ont respectivement porté sur le « non déploiement d’armes dans l’espace en premier » et sur de « nouvelles mesures concrètes de prévention d’une course aux armements dans l’espace ». Si elles ont été [difficilement] adoptées, elles ont cependant suscité l’opposition de la plupart des pays occidentaux, dont la France, les États-Unis et le Royaume-Uni.

« Le but de ces résolutions devrait être de renforcer la sûreté de l’environnement spatial. Or, pour favoriser ce processus, c’est la résolution proposée par les États-Unis qui offre des moyens supplémentaires de lutte. En revanche, les résolutions présentées par la Russie ne répondent pas de façon adéquate aux menaces. Ainsi, elles ne définissent pas ce qu’est une ‘arme dans l’espace’. Or, un satellite civil peut être utilisé comme arme. Le projet russe contient aussi des termes sans aucun rapport avec le sujet, par exemple ‘des efforts communs pour une communauté d’avenir partagé pour l’humanité’, ce qui ne veut rien dire », a fait valoir la diplomatie française.

Dans le même temps, malgré l’opposition de la Russie et de la Chine [mais aussi celle de l’Iran, de la Syrie, de Cuba ou encore de la Biélorussie], les résolutions L-62 et L-27 ont été largement adoptées. La première proposait de demander aux États membres de prendre l’engagement à ne pas procéder à des « essais de missiles anti-satellites à ascension directe à visée destructrice » tandis que la seconde visait à « réduire les menaces spatiales au moyen de normes, de règles et de principes de comportement responsable ».

La Russie a expliqué son vote sur le projet de résolution L-62 en faisait valoir que celui-ci ne prévoyait « pas de moratoire » sur l’utilisation d’armes antisatellites existant déjà. Quant à la Chine, elle a décrit la résolution L-27 comme étant une « initiative hypocrite ».

Quoi qu’il en soit, et alors que les États-Unis ont déjà annoncé, en avril dernier, qu’ils renoncerait désormais à tester des armes anti-satellites à ascension directe, la France a indiqué qu’elle en ferait de même…. alors qu’elle n’a jamais disposé d’une telle capacité.

« La France prend formellement l’engagement à ne pas conduite des essais de missiles antisatellites destructifs à ascension directe », a en effet annoncé le ministère des Armées, via un communiqué diffusé le 29 novembre au soir. Elle « n’a jamais procédé à de tels essais qu’elle considère déstabilisateurs et irresponsables. Ils sont à l’origine de nombreux débris qui peuvent entraîner de graves conséquences sur la sécurité et la sûreté spatiales, en particulier en compromettant l’intégrité des satellites en orbite », a-t-il fait valoir.

La France « apporte tout son soutien à cette nouvelle norme de comportement responsable et à son universalisation, dans le cadre multilatéral des Nations Unies » et « continuera à œuvrer avec l’ensemble des États volontaires pour renforcer la confiance et la transparence entre tous les acteurs dans l’espace », a-t-il conclu.

Cela étant, il existe d’autres moyens de rendre un satellite inopérant, sans pour autant le faire exploser en orbite. Par exemple, il est possible de prendre le contrôle d’un engin en orbite via une attaque informatique. Des systèmes laser ou des armes à impulsion électromagnétiques peuvent aussi être utilisés, notamment pour neutraliser l’électronique de bord.

Photo : Missile antisatellite ASAT PDV MkII développé par l’Inde

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

126 contributions

  1. PK dit :

    Franchement, la différence entre un tir laser direct ou une attaque par missile, c’est comme la différence entre un vert, un LGBT ou un gauchiste : c’est purement sémantique.

    Ne pas vouloir se doter d’une capacité dont tout indique aujourd’hui qu’il faudra un jour pouvoir s’en servir est d’une débilité crasse… Mais bon, on est gouvernés par des génies.

    • lucnets dit :

      Une attaque par missile avec un impact directe générera des milliers de débris spatiaux qui détruiront d’autres satellites qui eux même pourront percuter d’autres provoquant une réaction en chaine etc etc. Actuellement il y a tellement de débris spatiaux (involontaire ou négligence) que cela devient de plus en plus compliqué de trouver des orbites safe, ce sera une catastrophe en cas de conflit si tout le monde détruit les satellites adverses avec ce type d’arme.

      Un laser (on est pas dans star war…) bousillera électronique et les optiques des satellites espions sans que celui ci ne soit détruit en morceau.
      Votre « sémantique » est totalement hors sujet (et je n’ose pas dire plus…)

    • Hermes dit :

      Le laser va vers la neutralisation par aveuglement.
      Si on va vers un laser destructeur, ca sera plus propre qu’un missile qui créer des milliers d’éléments pouvant chacun balayer des satellites.
      .
      On peut rapidement détruire une orbite et même bloquer l’accès en l’espace en quelques tirs de missile ASAT…

    • et v'lan passe moi l'éponge dit :

      Un laser fait fondre, un missile pulvérise ce n’est pas le même rendu au niveau débris.
      La sémantique a bon dos.
      Qui a dis que la France n’allait pas se doter de cette capacité? Ne pas tester complètement ne veut pas dire que l’on n’est pas capable de le faire, simplement il n’y aura pas de démonstration qui vont répandre des débris partout pour plusieurs années.

      • Carin dit :

        Ça va même plus loin que ça… la France n’investira pas un kopeck dans ce genre de missile, mais travaille depuis pas mal d’années sur un laser de puissance, capable du même résultat pour zéro débris.
        Et ce genre de laser peut très bien équiper n’importe quel bateau de la royale, en plus des postes à terre, qui ne seront pas fixes.

        • Félix GARCIA dit :

          Et aurait l’avantage de pouvoir aussi détruire les plus petits débris ?

          • précision dit :

            De ce que je lis, ça ressemble encore plus à de la science-fiction que la vision qu’a Carin de lasers capables de détruire des satellites depuis un bateau.

        • Vins dit :

          Faut juste les bateaux…

        • Thomas dit :

          Sans compter les vecteurs indirects, du style aéroportés…

          • précision dit :

            je me suis effectivement demandé si ces armes étaient couvertes par la résolution. Côté débris ce n’est pas beaucoup mieux en fait.

    • Gribeauval dit :

      Franchement, pas du tout.
      Une attaque par missile implique une destruction du missile par un choc ou une explosion, et une production de débris qui peuvent orbiter pendant des années autour de la terre et menacer d’autres satellites. l’orbite en question est rendue potentiellement inutilisable
      Un tir laser détruira la satellite par la surchauffe de ses composants, et donc son inactivation. La masse restera compacte, et l’orbite, même si elle peut être légèrement impactée, sera prévisible.
      C’est comme dire que tuer une araignée en lui mettant un coup de journal sur la tête ou en brulant la maison, c’est la même chose puisque l’araignée est morte…

      • PK dit :

        Vous savez qu’un satellite corrige souvent sa trajectoire en permanence pour rester en orbite ? Shooter un satellite au laser le fait forcément retomber plus rapidement sur Terre… donc non seulement avec le risque de croiser un collègue au passage, mais aussi avec les risques associés de retombée sur le sol.

        Le problème des débris est un faux-problème.

        • et v'lan passe moi l'éponge dit :

          — Le problème des débris est un faux-problème.

          Quand la Station Spatiale sera en fin je propose que vous y fassiez un tour, puis on demandera au indiens, russe et chinois de s’entrainer sur de vieux satellites espions. En principe vous devriez comprendre assez rapidement que c’est un vrai problème.

          • Frank dit :

            @ l’éponge Mesquin.
            Depuis plus de 20 ans, plus de 250 astronautes ou cosmonautes d’un tas de pays dans l’ISS.
            Actuellement, un US et deux Russes ont rejoint la station, et rejoint 3 US, 3 Russes et une spationaute Italienne.
            Partis d’une Soyouz, de Baïkonour.
            ISS=22 ans de coopération réussie.
            Ca coince dans vos synapses de la propagande facile?
            Pourquoi donc ne pas postuler vous-même pour la révolution d’adieu, les restes des débris ont vocation à s’abimer dans le Pacifique.
            Histoire de mesurer non pas le problème, mais l’enjeu, in situ, et in the mood/moon

          • et v'lan passe moi l'éponge dit :

            @Frank
            Le problème quand on a trop de synapse et pas de neurone, c’est que l’information ne va nulle part.
            Et là en l’occurrence la notion de temps vous échappe complètement, ces débris vont rester plusieurs mois voir années avant de retomber sur terre et encore les plus gros fragments. Les petits qui sont un plus grand danger, car difficilement visible et identifiable eux vont mettre des décennies.
            Quand a la propagande facile, venant de vous…
            Au passage une éponge est du féminin, donc c’est mesquine qu’il aurai fallut écrire.

        • rainbowknight dit :

          Oui mais la France du « en même temps » elle sait tout faire, même faire la leçon aux autres.

        • précision dit :

          Le problème des débris n’est pas un faux problème car ce n’est pas la même chose de gérer un débris (surtout s’il redescend rapidement sans générer de collision, ce qui en fait un débris temporaire dans l’espace) ou des milliers de débris. Par contre ce n’est qu’un des problèmes.
          En revanche, le problème des débris au sol sera probablement considéré négligeable par les décideurs en cas de guerre. Ce genre d’accidents arrive déjà parfois avec les débris de fusée, mais généralement sans gravité.

        • Alpha Sierra Echo dit :

          « Le problème des débris est un faux-problème. »
          Si vous le dites, c’est que vous êtes sûrement très compétent pour en parler.

        • Gribeauval dit :

          « Le problème des débris est un faux problème » pourquoi donc? parce que vous l’avez dit? ah bah c’est bon alors, autant pour moi.
          https://www.esa.int/Space_in_Member_States/Belgium_-_Francais/Debris_spatiaux_evaluation_du_risque
          Si vous savez que le satellite corrige souvent sa trajectoire, vous saurez surement qu’il lui est donc plus facile d’éviter un satellite inerte dont la trajectoire est connue et prévisible qu’un débris inconnu.

        • Frank dit :

          @ PK Discutable.
          Le problème des rebuts est majeur, et nullement faux.
          Le souci, justement, c’est de les mettre en orbite, pas du géostationnaire, ni synchrone, mais en révolution sidérale détournée.
          Un truc qui entraine une révolution dont la période serait d’abord elliptique, puis exponentielle vers le vide sidéral.
          Ya pas mal de déchets malfaisants et criminels dont on pourrait se débarrasser, quand on y pense.
          A creuser.
          Toute ressemblance avec des personnages existants serait purement fortuite, comme on dit.

      • ScopeWizard dit :

        @Gribeauval

        Ah au fait puisque vous voici de passage dans le coin ; que cela vous paraisse à ce point œuvre d’ un traître à son camp ou du plus formidable des patriotes…. OUI et cents fois OUI , Poutine reste « gérable » .

        Certains « ultras » pouvant s’ avérer horriblement pires que lui ne le sera jamais .

        Mais peut-être ne savez-vous plus ce que signifie « gérable » ?

        En gros , qu’ il reste à ceux qui ne vont pas dans son sens , notamment ici en Occident et qu’ on appelle des opposants des adversaires des ennemis , une marge de manœuvre ; alors elle est certes étroite voire ténue car le maître du Kremlin est certes fermé mais pour autant certes pas hermétique ou étanche à 30 ATM…

        Que les ultras prennent sa place et tout est à craindre , ou pas ; mais dans ce cas faut croire au Père Noël , du reste c’ est la période .

        Bref , avant de sortir de l’ incantatoire aux vertus magiques prémâché prédigéré style « ah bé alors ça m’ étonne pas de vous gna gna gna…. » , posez peut-être d’ abord des questions au principal intéressé ; qui sait ? il a peut-être une réponse et peut-être qu’ un dialogue devient alors possible avec pourquoi pas , peut-être même une possibilité de s’ épargner un conceptuel « vous m’ en répondrez sur le pré ! » .

        C’ est tout ; juste ce point de détail à préciser histoire qu’ on ne se quitte pas fâchés….

        Voilà ; à présent vous pouvez reprendre le cours de votre vie et rallumer la TV aux mythiques programmes toujours plus calmes et apaisés…..puis apaisants aussi…..
        https://www.youtube.com/watch?v=nkPV_wde1HY

        • Gribeauval dit :

          « Patron! Vous me mettrez le classique de la maison! »
          « Ça marche! et un sophisme du faux dilemme! Un! »
          Poutine ou pire, pas d’autre option. Vous nous avez fait la même au début de la guerre: »si on aide l’Ukraine, alors c’est la guerre et vous l’aurez bien cherché quand les cercueils des soldats français s’amoncèleront! » Alors on a vu, et puis non. Faux dilemme encore, une vraie marque de fabrique (à sophismes?).
          je retourne sur Derrick, je vous laisse à vos saines occupations
          https://www.youtube.com/watch?v=6i1oflQly0M

          • ScopeWizard dit :

            @Gribeaival

            « Vous nous avez fait la même au début de la guerre: »si on aide l’Ukraine, alors c’est la guerre et vous l’aurez bien cherché quand les cercueils des soldats français s’amoncèleront! » »

            T’ es sûr que c’ est @Scope qui a sorti ça ?

            Non , parce que je crois que tu te plantes de quidam , là .

            Tu me diras « l’ erreur est humaine »….

            L’ horreur aussi d’ ailleurs….

          • Gribeauval dit :

            Mais si mon grand, tu sais cette cobélligérence dont tu nous rabat les oreilles à longueur de lignes (et chez toi ce n’est pas une exagération de parler de loooongueur de ligne)? Celle qui est censée nous entrainer inexorablement vers un conflit mondial si on met un pied dedans? C’était le dernier faux dilemme en date, on s’abstient ou c’est la guerre nucléaire.
            Je remarque néanmoins que ton discours a changé en cours de route. On avait les russes dans leur bon droit et les ukrainiens affublé de tous les maux du fascisme (que n’a t’on pas entendu sur bandera et les insignes de quelques soldats). Maintenant que les russes deviennent impossibles à défendre, on est passé à passé à tous des slaves, ils ne valent pas mieux les uns que les autres, ne mettons pas le pied la dedans. Mais le but final de tes interventions est resté le même, dédouaner les envahisseurs et empêcher le soutiens aux envahis. Ce qui me fait dire que je suis d’accord avec toi, l’horreur est bien humaine Scope

          • ScopeWizard dit :

            @Gribeauval

            Le problème est le deux poids deux mesures permanent qui facilité la vente d’ une vision binaire des choses .

            Personnellement , entre-autres je n’ ai fait que soulever le thème de la co-belligérance qui ne doit rien avoir de tabou et qui justement au début a permis un échange à plusieurs relativement constructif , ce qui changeait de ce qui se passait d’ habitude , puis sont arrivés les Prix Nobel et là terminé tout s’ est barré en nouilles .

            « C’était le dernier faux dilemme en date, on s’abstient ou c’est la guerre nucléaire. »

            Nous ne sommes pas dans un jeu vidéo ou un univers de réalité virtuelle ; je te dis juste ça .
            Si guerre nucléaire il devait y avoir ce ne sont pas les seuls cercueils de militaires qui viendraient à s’ amonceler .

            « Je remarque néanmoins que ton discours a changé en cours de route. »

            Non ; il s’ est adapté .

            « On avait les russes dans leur bon droit et les ukrainiens affublé de tous les maux du fascisme (que n’a t’on pas entendu sur bandera et les insignes de quelques soldats). »

            Alors ça tu vois ce sera la surprise du chef .

            Bandera n’ a pas existé ou si peu , l’ Ukraine n’ a pas connu un fort penchant au Nazisme dont il resterait d’ importants oripeaux ; et bien je te laisse à tes illusions , tu verras bien plus tard .

            Ceci posé , les Russes ont LEURS raisons , les LEURS ; les Ukrainiens ont LEURS raisons , les LEURS ; ne tenir compte que des uns et faire fi des autres est intellectuellement stupide et malhonnête .

            « Maintenant que les russes deviennent impossibles à défendre, »

            Heu , alors dans tes rêves ; les Russes ne sont en rien impossibles à défendre , toi et quelques autres n’ admettez rien qui puisse aller en ce sens , nuance !

            Par conséquent , vous salopez tout et tous , vous caricaturez , le dialogue devient très pénible ou pire ; ce qui t’ explique pourquoi certains s’ adaptent dont ma pomme .

            « on est passé à passé à tous des slaves, ils ne valent pas mieux les uns que les autres, ne mettons pas le pied la dedans. »

            Si , mais comme je l’ ai fait comprendre depuis le début ; pour ramener la paix pas alimenter la guerre entre deux peuples lancés dans un affrontement fratricide .

            « Mais le but final de tes interventions est resté le même, dédouaner les envahisseurs et empêcher le soutiens aux envahis. »

            « empêcher » ?

            Un commentateur sur l’ espace commentaires ZONE OPEX aurait donc un tel pouvoir ?

            Alors là , plus que réalité virtuelle ou jeu vidéo , on n’est pas dans un Marvel…

            Décidément , la caricature…

            Si tu prenais le temps de discuter avec les gens plutôt que les emmerder au point qu’ ils doivent faire face à des conneries sans pouvoir aller au bout des raisonnements et développer leur pensée , au lieu de te retrouver avec trente interventions qui tournent en rond et ne servent à rien tellement leur contenu se disperse ou s’ en trouve décousu , le tout saupoudré de tout un tas de chacals qui se jettent sur la barbaque au milieu d’ une ambiance disco mode Troisième Reich , tu saurais pourquoi certains pensent autrement .

            Et plutôt que tes jugements tout faits sur ce que tu te figures qu’ ils sont , d’ accord ou pas , là tu aurais de quoi contre-argumenter ; mais à se contenter de jouer à ces jeux de cons ça ne risque pas d’ arriver , aucune chance .

            « Ce qui me fait dire que je suis d’accord avec toi, l’horreur est bien humaine Scope »

            Effectivement ; ni Mao , ni Hitler , ou Staline n’ étaient extra-terrestres ou monstres surgis des entrailles de la Terre ou même issus de quelque formule de magie noire façon Necronomicon….

            Et non , c’ était des Êtres tout ce qu’ il y a d’ humains ; ce qui interpelle sur ce que nous sommes dans ce que nous avons de meilleur en termes d’ altruisme….

            Quoi qu’ il en soit , en attendant qu’ un dialogue plus adulte puisse s’ établir , prenons ce rare pour ne pas dire premier point de rencontre comme tel encouragement , si seulement dialogue il y a à l’ avenir .

            Mais n’ oublie pas les « copains » qui en cas de semblant d’ ouverture de ta part , ne manqueront pas rappeler à l’ ordre .

            Ce qui en dit long là aussi sur tout un tas de choses ; à toi de voir si tu prends ton risque….

            Perso , si tu veux discuter , je suis là ; mais « discuter » , hein ? Entendons-nous bien….

    • Perplexité dit :

      c’est fascinant ces gens qui ne peuvent s’empêcher d’afficher leur préjugés politiques sur des sujets qui n’ont rien a voir.
      ce doit être une forme d’obsession peut-être jalouse, un déficit d’attention pendant l’enfance peut-être…
      Et sinon, un truc a dire sur le fond du sujet ou juste du vomi anti-gaucho sens large ?

      • Insomnie dit :

        Fascinant, si vous voulez, mais c’est surtout très fatigant. Et qu’est-ce que ça pollue !

    • Twisted dit :

      C’est complètement différent en termes de conséquences

    • Dolgan dit :

      vous savez il y a de gens de droite qui font l amour entre personnes de meme sexe. même à l extrême droite. il y en même qui sont catho pratiquants.

      • LEONARD dit :

        @Dolgan
        La religion ne protège pas de la lubricité:
        3 à 5% de religieux/clercs agresseurs sexuels dans l’église catholique, qui a eu au moins l’honnêteté (tardive et contrainte), d’en prendre publiquement conscience.
        https://www.ciase.fr/medias/Ciase-Rapport-5-octobre-2021-Resume.pdf

      • précision dit :

        et aller; hop, on en remet une couche sur la religion.. En fait, certains critiquent (à raison de mon point de vue) PK pour introduire dans son commentaire des thèmes qui n’ont rien à voir : orientation politique, genre, etc.
        Mais en y rajoutant la religion là où il parle de politique, vous et Leonard vous abaissez exactement au même (ca)niveau.

        • Dolgan dit :

          dire qu il y a des croyants homosexuels, ce n est pas en remettre une couche sur la religion.

          • PK dit :

            « Il n’y a sauf exception pas de raison de parler de religion sur un blog mili, »

            Parlons-en justement. Le démocrate Zelinsky vient d’interdire une partie de l’épiscopat orthodoxe, celle qui ne s’aligne pas sur ses idées politiques.

            Conception curieuse de la démocratie, n’est-ce pas ?

            L’Occident défendrait-elle un gars non démocrate ? Ce ne serait pas comme si les partis d’opposition étaient interdits et qu’il avait déjà flingué des opposants politiques…

            Ah zut, c’est de la politique ET de la religion…

          • PK dit :

            « Ah zut, c’est de la politique ET de la religion… »

            On est sauvés : Les États-Unis placent Cuba et le Nicaragua sur la liste des pays « particulièrement préoccupants » en matière de liberté religieuse suite aux exactions gouvernementales contre des chrétiens.

            Je pense donc qu’ils vont faire de même avec l’Ukraine 🙂

        • Czar dit :

          « genre, etc. »

          c’est quoi le genre ? c’est parce que t’es agrégé de grammaire ou juste parce que t’as intériorisé tous les mantras délirants d’extrême gauche ?

        • précision dit :

          je vous ai je crois déjà priée de garder les adjectifs insultants pour vous.
          Quand j’écris que Leonard s’abaisse au niveau de PK, cela critique à la fois PK et Leonard.
          Quand j’écris moi-même que PK parle de politique et sexualité, votre réponse ignore malhonnêtement cette, partie de mon message pour le représenter comme une information nouvelle. Ou alors c’est que vous n’avez pas pris la peine de me lire et comprendre?

      • Armagnac dit :

        @ Dolgan : en effet. Soit dit en passant, c’est dépénalisé en France depuis 1791, et aucun gouvernement même réactionnaire n’est jamais revenu là-dessus. Preuve que tout le monde s’en fiche un peu dans nos contrées. Ca fait plutôt sourire les gens. Même la bourgeoisie catholique adorait Proust et Montherlant, c’était très à la mode « d’en » parler. Le problème récent c’est ceux d’un côté qui veulent interdire (les réac’), et de l’autre côté ceux (influencés par les anglo-protestants) qui font une synecdoque obsessionnelle de tout (il réduisent le tout à la partie, l’individu à ses pratiques ou à sa couleur de peau) et enferment les gens dans des catégories rigides. Le bon vieux libéralisme français avait du bon, à mon avis.

    • jaktav dit :

      Quitte à dire des con…. autant les dires diplomatiquement – il n’est pas dans l’intention de la France…. – (les français? on s’en fout!).

    • Eurafale dit :

      Tiens, vous n’êtes pas en orbite ? https://youtu.be/B50M-DR5h3s
      Sûrement la peur de se faire cramer le dos au laser ou exploser la tête par un missile.

      D’ailleurs, le gouvernement n’a pas indiqué qu’il ne se doterait pas de cette capacité, mais qu’ils n’allaient pas la tester réellement. Pour faire simple (pour vous), ce n’est pas parce qu’on développe de futurs missiles nuke qu’on va réellement les tester et les faire exploser. Il y a des trucs plutôt sympa qu’on appelle « Ordinateurs » et qui servent à « simuler » les projets d’armes et de munitions sensibles. Bah là, c’est un peu pareil.
      Eh oui monsieur le génie, faire des hors sujets politiques est une chose (c’est bon, on a bien compris que la gauche vous donne de l’ulcère), mais réfléchir un minimum en est une autre 🙂

    • ScopeWizard dit :

      @PK

      Disons qu’ indépendamment de ces « considérations » comparatives et du tir à munition subliminale associé dont aisément se devinent la ou les motivations , ce que perso je crains c’ est que si par un tir missile le satellite soit SUR L’ INSTANT éparpillé en milliers de morceaux façon puzzle comme dirait l’ autre , il en aille en définitive de même par une frappe LASER , mais ce coup-ci EN DIFFÉRÉ ; en somme que le satellite touché se désagrège quand-même mais disons plus progressivement , ce qui niveau pollution de l’ espace orbital reviendra in fine exactement au même excepté qu’ il y aura sans doute beaucoup moins de débris .

      Or , je crois avoir compris que ce qu’ il faut éviter , c’ est précisément de neutraliser le satellite de telle sorte qu’ on se retrouve avec des petits bouts flottant partout ( à 27.000 km/h ou 7 à 8 km par seconde ) dans l’ espace .

      En dehors d’ une nécessaire limitation des constellations de satellites ou d’ un nettoyage de l’ espace , le but est d’ éviter une prolifération anarchique de ces débris qui selon les orbites ne seront pas stables ( moins de 2000 km au dessus de la planète ) et risquent donc d’ entrer en collision avec d’ autres engins spatiaux mais plus encore , façon météorite , de retomber sur Terre ; en effet, certains débris sont faits de matériaux qui vont résister aux très hautes températures de frottement lors de la rentrée dans l’ atmosphère .

      Et sinon , OUI , nous sommes bien gouvernés par des génies….alors sans bouillir ou tout bouillis ou nous gratifiant de quelque magique apparition une fois la lampe à huile correctement sollicitée après prononciation de la formule exigée , mais n’ empêche que ce sont bien des génies , principalement en BLA BLA BLA .

      Souvenez-vous , cher ami ; à ce sujet je paraphrase : « que ceux qui trouvent à redire sur la 5 G retournent donc au temps des Amishes et à la lampe à pétrole »

      Eh bien , vu les prévisions EDF & cie , c’ est bien ce qui va les concerner , mais pas que pour « ceux qui » ; non , à partir de janvier 2023 le spectre promet d’ être étendu à tous .

      Après le ceci ou le cela pour tous , la lampe à pétrole pour tous ; on n’ arrête vraiment pas le progrès…. 😉

      • RFP dit :

        « des génies…alors sans bouillir »
        Vos références lessivielles commencent à dater… À l’époque, la publicité s’appelait encore de la réclame, non ?

        • ScopeWizard dit :

          @RFP

          Sympa ce pseudo ; à y être vous auriez pu carrément tenter Jean Mineur !

          Sinon oui ; mais vous savez , c’ est toujours de la réclame , sauf qu’ avant certaines de ces réclames vous prenaient gentiment pour un crétin ce dont vous pouviez aisément vous apercevoir et même franchement vous marrer en une sorte de complicité mutuellement consentie ( d’ où cette prédilection à ce référentiel lessivier ) , mais évitaient d’ être de politiques vecteurs idéologiques .

    • TINA dit :

      Bjr Mr PK !

      Le contenu de votre commentaire correspond à des constats et d’expériences qui sont les miennes.
      D’autre part, l’article constitue une preuve supplémentaires de notre soumission aux USA … Et les Sbires parmi nous , les Français!

    • TINA dit :

      Bsr Mr PK et Mr LAGNEAU !

      Je vous remercie, respectivement, pour la 2 ème partie de votre commentaire, d’une part; du contenu de votre article, d’autre part .

      Mr PK :
      Il faut bien sûr, acquérir cette capacité, Urgemment, car il nous, Etat avec nos valeurs souveraines, « …faudra effectivement s’en servir… ». A ce jour, nous sommes en très fragilité, et je laisse toutes les personnes ici même, à effectuer des suppositions- projections … En s’inspirant de ces mêmes suppositions et projections sur d’autres domaines et innovations technologiques à destinations duales ( civilo-miltaires). Nous rejoignons donc également L’INDE, et par déduction, la Chine et la Russie.
      – L’acquisition des 2 technologies ( missile à ascension directe et Laser) est obligatoire, mais pas dans les mêmes temps ( La 1ère sera acquise bien sûr, plus rapidement).

      Mr LAGNEAU:
      -L’opposition du « …Ministère des Armées… » de la FRANCE ( Malgré l’adoption!) à la résolution L70, constitue une preuve révélatrice supplémentaire de notre soumission aux ‘ GOUVERNANTS » USA en ce 01/12/2022. Cette opposition est anti-réaliste, incohérente.
      – L »adoption des résolutions L62 et L27 par La FRANCE, est irréaliste et incohérente, car simultanément, leurs oppositions seront développées et mise en œuvre : Elles transpirent, HEUREUSEMENT, les ruisseaux de la STRATEGIE, L’OPERATIF et surtout de la TACTIQUE sur terre.
      – Cette déclaration du Ministère dees Armées est UNE TRAHISON pour nous , soldats, Mais aussi pour chaque Français, nés ou à naître à compter de ce 01/12/2022. Toutes les personnes du Ministère des Armées, doivent être arrêtées très rapidement pour TRAITRISE à la FRANCE, et privés de leurs projets matériels privés sur le globe.
      – Nous sommes, VOLONTAIREMENT, privés des produits suivants : VEHRA, lanceur RAFALE avec ces équipements et modules micro et mini-drones… Et les infrastructures + le personnel adéquat, en conséquence. S’y ajoute la conception finalisée et la construction d’un successeur du VULCAIN et des versions d ‘ARIANE 6 (Le résultat d’ELON MUSK constitue l’AXE DE L’AVENIR à suivre … Pour ceux , bien évidemment , qui prendront cette direction … Comme l’aviation de combat , il y a plusieurs décennies!!!
      – en même temps que le missile à tir direct et/où le laser et/où l’application informatique (qui bloque le fonctionnement et /ou la transmission de données aux destinataires…), la recherche + la conception + la construction + la mise en activité d’un MOYEN – piloté et/où non piloté – pour récupérer tous types de déchets spatiaux, permettra au(x) pays qui en sera(seront) doté(s) de disposer d’une dissuasion globale et totale. En fait, il nous faut développer et mettre en oeuvre un « camion récupérateur de déchets spatiaux »! « … Chéri !!! Chéri !!! CHERIIIII! T’as encore oublié de sortir la poubelle ce- matin !!!

      • Albigeois dit :

        Eh bien, TINA, il y a encore quelques petites phrases assez lunaires (comme « Elles transpirent, HEUREUSEMENT, les ruisseaux de la STRATEGIE, L’OPERATIF et surtout de la TACTIQUE sur terre. »), mais dans l’ensemble ça devient à peu près compréhensible, tout ça.

        Pas certain toutefois que ce soit tellement mieux au final. Parce que si c’est pour écrire un truc comme ça :
        « Cette déclaration du Ministère dees Armées est UNE TRAHISON pour nous , soldats, Mais aussi pour chaque Français, nés ou à naître à compter de ce 01/12/2022. Toutes les personnes du Ministère des Armées, doivent être arrêtées très rapidement pour TRAITRISE à la FRANCE, et privés de leurs projets matériels privés sur le globe. »

        Alors vous, paf, comme ça, vous décrétez d’arrestation tout le personnel du ministère des Armées ! Tous, vraiment ? Parce que ça en fait, du peuple, quand même.
        Mais rassurez-moi, après les avoir embastillés, vous leur faites quoi, à tous ces braves gens que vous accusez si allégrement de trahison ? Parce que si vous avez des projets plus radicaux que la mise à l’ombre, faudrait peut-être prévenir. J’en connais deux ou trois que j’aime bien, ça m’embêterait que dans votre grand ménage vous vous laissiez aller à des actes regrettables.

    • Czar dit :

      c’est marrant comment le veau moyen arrive à se persuader de l’éternelle normalité d’un truc qui leur a été bourré dans le crane par ingénierie sociale en 20 ans à peine.

      Combien parmi ceux qui protestent là ont légitimement trouvé vulgaire et grasse la grosse blague du « mariage » de coluche et le luron

      • PK dit :

        La masse, c’est 90% de gens qui sont manipulés ou manipulables (dixit Tchakhotine, mais mes stats perso correspondent).

        Le triomphe du monde moderne est d’avoir réussi à élever une génération de gnomes qui ont l’impression de penser, d’être en-dehors du système et de se croire supérieurs, alors qu’ils sont les marionnettes du système.

        Lénine parlait d’idiots utiles. J’ai l’impression que ce sont plutôt des imbéciles heureux, mais pour l’heureux, j’ai un gros doute…

  2. Félix GARCIA dit :

    La France, puissance « d’équilibreS » !
    https://soundcloud.com/le-collimateur/quelle-est-la-strategie-de-la-france-des-think-tankeurs-a-lassaut-de-la-rns
    « Félicitations ! Nous sommes une puissance d’équilibreS ! »
    😀

    ♫ On m’appeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeele, le Chevalier Blanc ! ♫
    https://www.youtube.com/watch?v=DQkGey_-W8c

  3. cedivan dit :

    Naïveté…..

  4. Lex dit :

    On peut aussi faire comme dans James Bond, une navette qui attrape le satellite, le place dans sa soute et le ramène.
    Ni vu ni connu, pas de débris, et possibilité d’étudier ou de recycler le satellite ramassé (quelle que soit sa provenance)
    ça marche au cinéma, mais c’est pas irréaliste en vrai

    • OON dit :

      Oui…

      Sauf que la France, à part aboyer n’est plus capable de faire grand’ chose, donc oui, attraper un satellite c’est possible et aisé en lui coupant les panneaux pour ne pas à avoir à s’encombrer de ces longs bras, sauf … qu’il faut juste avoir une navette militaire LOL.
      La France n’a plus les moyens, et depuis le couteau mis sous la gorge par le FMi il y a 10 jours, la réponse est retraite à 65 ans pour tous avec le 49.3.
      Est-ce que cela va suffire???
      Nous étions à notre apogée technologique dans les années 70 – 80, maintenant, nous regressons, nous pouvons bien gesticuler, à part filer gratos nos stocks à l’Ukraine et signer des bons de commandes d’énergie chez l’Oncle Sam sans contrepartie, dans le règne animal, cela s’appelle accepter sa place de dominé.

      • précision dit :

        vous avez une vision bien pessimiste, la science progresse en France comme ailleurs. Les technologies de pointe aussi.
        On est bien loin d’un déclin, même relatif, et si d’autres puissances ont émergé, il me semblerait plus constructif de s’en féliciter pour le bien commun plutôt que de s’acharner à perpétuer une oligarchie hégémonique avec quelques happy few.

        Les seuls à avoir des vaisseaux spatiaux réutilisables avec des capacités similaires à ce genre de manoeuvres ce sont les américains, qui ont toujours été les spécialistes des techniques de rendez-vous spatiaux.
        La France, au sein de l’UE, n’a absolument pas à rougir de ses capacités spatiales. Ni de ses scientifiques et technologies en général.

        • PK dit :

          « On est bien loin d’un déclin, même relatif, »

          On ne doit pas habiter le même pays…

          – L’hôpital est en train de mourir
          – La Poste est déjà un cadavre
          – Les services publics en général fonctionnent à 5%, sauf les Impôts
          – L’EN est moribonde
          – On ne produit plus assez d’électricité
          – les PME ferment en grand nombre
          – Il n’y a plus de grands groupes industriels en métropole
          – L’État n’assure plus ses fonctions régaliennes
          – Les impôts et les taxes sont étouffantes, à un niveau jamais atteint dans l’histoire de France, tout régime confondu
          – Il existe des centaines de zones de non-droit
          – Le droit est au bon vouloir de sa majesté, sans contre-pouvoir (expulsion sans salaire des non-vaccinnés, mais aucune expulsion des étrangers)
          – le niveau général s’est écroulé : un jeune sorti de l’EN ne sait ni lire, ni écrire, ni compter. Quand il a envie de bosser, il faut s’estimer heureux
          – l’armée est un squelette qui tiendrait 3 jours en cas de vraie guerre
          – etc.

          Il existe juste encore 2 ou 3 pôles qui servent de miroir aux alouettes, pour donner l’illusion. Mais dans la réalité, ça ne trompe que ceux qui ne veulent pas regarder la réalité en face.

          La France est simplement un pays en voie de sous-développement. Là, par contre, on y va vite…

          • Rhâlala dit :

            Mais il vous reste encore quelques courses de trail sympa, non ?
            À propose de course, ne vous sentez pas obligé de faire un concours avec Yrr.

    • HMX dit :

      Tout à fait, c’est même une des missions (possible et même probable) du programme de drone spatial X37-B. Ce drone ou ses descendants pourrait ainsi servir à « faire le plein » d’un satellite en orbite, pour prolonger sa durée de vie, à remplacer ou réparer certains composants, à le repositionner sur une autre orbite… ou carrément à embarquer le satellite dans sa soute pour le ramener sur terre, puis le remettre en orbite une fois réparé.

      Le scénario à la James Bond du « kidnapping » d’un satellite adverse n’est donc plus tout à fait un scénario qui relève de la science fiction… On notera toutefois qu’il restera toujours infiniment plus simple de détruire ou neutraliser un satellite (arme laser, largage d’un micro-satellite kamikaze sur la bonne orbite, envoi d’un micro-satellite brouilleur/aveuglant venant « coller » à sa cible pour la rendre inopérante sans la détruire…) plutôt que de procéder à sa capture, l’opération ayant de fortes chances d’être détectée par l’adversaire, et donc de déclencher une escalade.

  5. Félix GARCIA dit :

    We won’t baguette the outer-space !
    https://twitter.com/bluenicks_99/status/1597556251067838465

    ♫ It is not bicôze you A-Are ♫
    ♫ I love you bicôze aïl doux ♫
    ♫ C’est pas parce-que you are Mi ♫
    ♫ Qu’aïl am you, qu’aïl am you ! ♫
    https://twitter.com/cnbpf/status/1597900980950945792?ref_src=twsrc%5Egoogle%7Ctwcamp%5Eserp%7Ctwgr%5Etweet

  6. Too dit :

    « la France a indiqué qu’elle en ferait de même…. alors qu’elle n’a jamais disposé d’une telle capacité. ».
    Officiellement du moins.
    J’ai du mal a croire qu’un pays qui a un des meilleurs missiliers du monde et une des plus grande industrie spatiale n’ai pas la capacité de concevoir ce type de missile.
    .
    On a l’aviation, les missiles et la connaissance de l’espace… Réunir ces briques est pas la chose la plus difficile du monde.

    • Dolgan dit :

      ce que vous décrivez , on ne s est nullement engagés à ne pas le faire.

    • Frank dit :

      @ Too Concevoir, et savoir comment fabriquer, aucun doute.
      Mais les choix budgétaires désormais pour le faire, c’est une autre affaire.

  7. Dolgan dit :

    la france aurait aussi refusé de tester ses missiles air air contre des avions en vol. de tester ses torpilles sur des sous marins . ou d avoir recours à des humains pour voir si les balles de nos fusils traversent bien la peau humaine.

    mais bon, qui doute de notre capacité à le faire ? et cette capacité anti missile, en 2022, ça s est énormément démocratisé.

  8. ScopeWizard dit :

    Quoi qu’ il en soit il y a tellement de satellites en orbite , donc tellement d’ engins spatiaux vecteurs dont il reste des morceaux ou carrément des parties , que les débris sont de plus en plus nombreux sachant qu’ un débris de la taille d’ une tête d’ épingle peut à lui seul suffire à rendre inopérant un satellite….
    https://www.youtube.com/watch?v=UilFSZ0HUl8

    Maintenant , si les uns s’ interdisent de bousiller des satellites à coups de missile mais pas les autres qui eux s’ en donnent à cœur joie , cyberattaques ou laser en guise de politiquement plus correct et tendance éco-responsable , mais qu’ est-ce que ça va changer ?

    Rien ; il y aura toujours plus de débris .

    Plutôt que réfléchir sur de telles armes de l’ espace , tant qu’ il est encore temps soit entre 10 et 20 ans , nous ferions mieux par commencer de nettoyer toute cette merde dont nous le souillons .
    https://www.youtube.com/watch?v=6h2Kd-wwofw

    https://www.youtube.com/watch?v=CR3ZjlUjvmw

    https://www.youtube.com/watch?v=ydgb4QRlMuk

    https://www.youtube.com/watch?v=Awrmf86wQ-U

    https://www.youtube.com/watch?v=q7IerRMAcno

    • malgré-moi dit :

      Merci pour ce commentaire à-propos il faut le reconnaître, qui montre bien que cette décision française est responsable, même si c’est de la com’.

      Ceux qui se désolent que la France fasse cette annonce doivent prendre en compte que :
      – ne pas tester une telle arme ne signifie pas renoncer à la développer
      – Russes, Indiens, Chinois, Etatsuniens savent tous aujourd’hui que la guerre anti-satellites impactera de manière négative tous les états. Ça ne veut pas dire que ça n’arrivera pas, mais ça en diminue quand même la probabilité

      • ScopeWizard dit :

        @malgré-moi

        C’ est sympa ! je ne me suis pas fait enguirlander….

        Pour une fois…dites c’ est chouette ça !

        Bon , en même temps c’ est bientôt Noël….ceci expliquant cela ; joyeuses boules et bon sapin ! 😉

        « ne pas tester une telle arme ne signifie pas renoncer à la développer »

        Oui , n’ empêche qu’ il faudrait tout de même ne pas tarder .

        « Russes, Indiens, Chinois, Etatsuniens savent tous aujourd’hui que la guerre anti-satellites impactera de manière négative tous les états. Ça ne veut pas dire que ça n’arrivera pas, mais ça en diminue quand même la probabilité » »

        Bo vous savez , l’ Homme est fou ; alors dès qu’ il a en plus un grand pouvoir….à part peut-être notre tisseur favori….
        https://www.youtube.com/watch?v=CmU7jhIQqDI

        https://www.dailymotion.com/video/x523q7r

    • Carin dit :

      @Scope
      Tu as complètement raison, et c’est précisément le temps (10/20ans) que l’homme va encore mettre pour créer des engins destinés à ce nettoyage… il va falloir un accident, qui lui fera prendre conscience qu’il se condamne à rester sur terre, à cause des nombreux débris qu’il a lui même créés à sa périphérie. Hors l’Homme est destiné à coloniser l’espace.
      Espérons juste que l’accident se produira sur un module d’exploration non habité…

      • Conjonction dit :

        Conjonctions de coordination : mais, ou, et, donc, or, ni, car.
        Or, pas hors.
        Or, l’Homme est destiné à coloniser l’espace. Pas « Hors l’Homme est destiné à coloniser l’espace. »
        Merci.

  9. Raymond75 dit :

    Dans la folie guerrière qui caractérise l’humanité depuis ses origines, sans aucune évolution perceptible, cette décision est sage et respectable. Mais il faut quand même se préparer à ‘neutraliser’ un satellite, ce que font USA, Russie, Chine et peut être d’autres … Comme il est dit, sans le faire exploser.

  10. Fralipolipi dit :

    Pour récupérer ou désorbiter un satellite (ennemi ou même surtout totalement civil … mais trop encombrant), l’Europe – Airbus en tête – a déjà songé au Harpon, ou bien au Filet, et enfin à la Pince.
    https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/debris-spatiaux-removedebris-teste-harpon-capturer-debris-spatial-64773/
    .
    https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/capture-debris-cleanspace-1-premier-satellite-eboueur-debris-spatiaux-36845/
    .
    Il ne reste plus aux US qu’à expérimenter le Lasso 🙂
    .
    Mais s’il s’agit de seulement rendre un satellite ennemi inopérant (en le laissant sur place), j’imagine qu’un Laser doit être 100x plus facile à mettre en oeuvre.
    (pour l’impulsion electro-magnétique, il faut sans doute plus de proximité entre le véhicule agresseur et sa cible … d’autant que les nouveaux satellite militaire – comme Syracuse 4 – sont renforcés contre ce genre d’attaque, sauf erreur).
    .
    La guerre de l’espace ne fait que commencer … hélas …

    • Fralipolipi dit :

      « d’autant que les nouveaux satellite militaire – comme Syracuse 4 – sont renforcés contre ce genre d’attaque, sauf erreur »
      … Après vérification, non, pas d’erreur.
      https://www.defense.gouv.fr/sites/default/files/ministere-armees/Fiche%20LPM%20-%20Syracuse%20IV%20%28programme%20de%20communication%20par%20satellites%29.pdf
      .
      – Protection renforcée contre le brouillage, l’interception, les attaques cyber et les impulsions électromagnétiques
      – Ajout de dispositifs de surveillance périmétrique sur les satellites pour détecter l’approche de débris ou de satellites « butineurs »
      .
      Il ne reste plus … qu’à confier un budget de développement à Dassault et Thalès pour réaliser un drone spacial (façon X-37B) permettant lui d’assurer une menace potentielle pour les satellites ennemis … histoire de parachever ce que l’on pourrait appeler un « dispositif de dissuasion ».
      .
      Mais pour ce qui est d’abandonner l’idée de tout faire exploser via missiles Sol-Espace ou Air-Espace … façon gros travail de brutasse pas réfléchie du tout … alors oui, c’est une bonne chose de le confirmer.
      Car si nous (ou d’autres pays sans nous) nous lancions dans ce genre de destructions en chaîne-course à l’échalote, alors les conséquences seraient excessivement néfastes pour tous les habitants de cette bonne vieille petite Terre …
      .
      Après l’Humanité s’est bien passée de satellites pendant des millénaires … mais pas l’Humanité de ces 40 dernières années …

    • Félix GARCIA dit :

      « Il ne reste plus aux US qu’à expérimenter le Lasso  »

      See ya, Space Cow-Boy !
      https://www.youtube.com/watch?v=n2rVnRwW0h8

  11. NVG dit :

    Le Botswana annonce également ne pas mener ce genre d’essai, ce serait destabilisateur…

  12. Shanti dit :

    Nouvelle passionnante que de confirmer qu’on ne fera pas l’essai d’une arme qui n’existe pas ! Les prochaines : « La France s’engage à ne pas débarquer unilatéralement sur Mars ». « La France s’engage à ne pas capturer Moscou de vive force ». « La France s’engage à ne pas dépasser son excédent budgétaire actuel ». Clowns.

    • Czar dit :

      oui enfin la dernière déclaration détonne un peu dans la liste vu qu’elle serait en soi un exploit au vu de la dégradation des comptes sous le règne éclairé du « mozart de la finance »

  13. Le Breton dit :

    il n’y a que dans un monde Disney que l’on peut entendre ça.

  14. Alfred dit :

    Ça ne mange pas de pain, puisqu’on n’a pas les moyens pour le faire, mais en même temps ça prouve qu’on faire des économies en matière de défense….

  15. Nicolas dit :

    Quand on ne peut pas s’équiper d’un certain type d’armement, le plus simple est de faire croire qu’en veut pas et de soutenir éventuellement des initiatives internationales pour bannir ou au moins réglementer l’emploi de l’armement en question. C’est une attitude tout à fait hypocrite uniquement dictée par des contraintes budgétaires. Pourtant, en cas de conflit majeur, avoir la capacité de détruire les satellites de l’ennemi est indispensable dans la mesure où ses engins ne servent pas uniquement à prévoir la météo! Il fut un temps où on ne voulait pas entendre parler des drones et on assiste maintenant à un revirement total sur ce sujet. La France n’est plus à une erreur stratégique près!

    • Chimou dit :

      Si vous lisiez attentivement l’article et les mots utilisés vous verriez que la France s’interdit UN type d’arme Sol-Espace pas tous. La France ne s’interdit absolument pas de développer des lasers anti satellite voir même des satellites anti satellite.

  16. mikeul dit :

    La France n’a pas les moyens de boucler son budget de la défense alors s’engager à ne pas utiliser des armes anti satellites à ascension direct me semble être une décision pleine de pragmatisme !! …en attendant qu’un autre pays ne vienne détruire nos satellites en orbite à l’aide de ces mêmes armes et là on demandera une réunion d’urgence du conseil de sécurité à l’ONU!! cela coute moins cher

    • JC dit :

      Avant cela il y aura un conseil de Défense à l’Elysée suivi d’une déclaration du porte-parole(s) du gouvernement. Pour sa défense la France a aussi dans sa panoplie l’Anti.Sat. 49.3. Imparable !

      • rainbowknight dit :

        Irremplaçable 49.3, l’arme fatale du « en même temps », toute opposition contrainte sinon à approuver au moins à accepter les décisions du prestidigitateur…
        Le bavard qui se paie avec des mots et veut jouer dans la cour des grands. Va falloir songer à remplacer la flotte présidentielle. A trop voler, ça pollue, ça use le potentiel…vite un Air France One avec spa et sauna

    • Carin dit :

      @mikeul
      D’un autre côté, ce genre de missiles, sont tirés à un moment bien précis, pour atteindre un satellite dont la predictivité de la course est connue au 10eme de seconde près…
      Les derniers satellites français (mais pas que), peuvent changer, et leur orbite, et leur vitesse, ils ne sont donc plus concernés par ce type de destruction… même un
      « butineur » ne peut plus les approcher.

  17. Lucien dit :

    Dans une bagarre, celui qui se lie les mains part avec un handicap.

    Si vis pacem, para bellum.

    La prochaine guerre de haute intensité, nous ne tiendrons même pas six semaines avec ce genre de mentalité. On n’avait déjà pas les moyens donc ça ne changera rien au résultat mais notre état d’esprit se voit de loin et abîme notre crédibilité et notre dissuasion (au sens large, pas seulement nucléaire). On ne donne pas juste le bâton pour se faire battre. On miaule pour prendre des coups. Clairement, nous allons prendre cher.

  18. Aramis dit :

    Donc si on invente que c’est indirect c’est bon.

    • Thomas dit :

      Haha yes
      Et si c’est direct mais que c’est pas un missile, ça marche aussi

      Ça tombe bien, on est fort sur les lasers et on prépare par ailleurs un nouveau vecteur aéroporté pour la dissuasion !

  19. Matou dit :

    On a peut-être tout intérêt à défendre cette position, en particulier si on n’a pas les moyens de la mettre en oeuvre. En cas de conflit à grande échelle, nul doute que les satellites feront une cible de choix. Cela permettrait d’aveugler, désorienter et rendre sourd un adversaire, voire mettre en difficultés les communications avec les drones pour ceux fonctionnant selon ce principe. Ce serait peut-être parmi les premières offensives à mener pour les armées engagées et dotées de ce type de capacité de destruction. Il serait bien naïf de mon modeste point de vue d’imaginer qu’il ne serait pas fait usage de ce type d’arme, en particulier contre des états privilégiant la loi du plus fort et le recours à la force, plutôt que le droit.

  20. HMX dit :

    Il existe évidemment plusieurs moyens de rendre inopérant un satellite en orbite, sans avoir besoin de tirer un missile depuis le sol. L’hypothèse privilégiée est l’utilisation de moyens laser, depuis le sol, et surtout depuis un laser en orbite (par exemple, à bord d’un drone spatial type X37B, ou équivalent chinois…).

    Cela étant, il est particulièrement stupide et contre productif de s’interdire, a priori, toute utilisation d’un moyen militaire, d’autant que cette interdiction n’est même pas motivée par des considérations humanitaires liées à un trop grand risque de pertes humaines. Que représente le risque de « polluer » une orbite par des débris, face à une situation qui mettrait en jeu notre souveraineté ? Et c’est d’autant plus stupide lorsque plusieurs de nos alliés et de nos compétiteurs sont déjà dotés d’une telle capacité, ou ont l’intention de le faire… C’est du pur affichage politique, une posture morale et idéologique, sans aucun retour sur investissement pour notre pays.

    Qu’on le veuille ou non, l’espace sera évidemment un champ de bataille du futur. Nos satellites pourraient très bien être détruits ou neutralisés en quelques minutes par un adversaire qui s’en donnerait les moyens, notamment via des moyens lasers placés en orbite. C’est une simple hypothèse, mais qui n’a rien d’irréaliste. Dans ce contexte où nous serions attaqués, ou menacés d’être attaqués, nous pourrions justement avoir besoin de disposer de l’équivalent d’une capacité de « seconde frappe » (par analogie avec la dissuasion), avec des vecteurs tirés du sol pouvant rapidement venir détruire les capacités adverses en orbite. Ce serait un excellent moyen de dissuasion conventionnelle.

    En signant ce genre de résolution, nous nous interdisons à nous même de développer une telle capacité.

    • Thomas dit :

      Bof
      Plus probablement :
      Au moment des choix
      Il est apparu que ce moyen n’était pas le plus pertinent en terme d’efficacité/coût/brique techno développée, par rapport à d’autres (lasers…)
      Sachant qu’à l’usage, ce sera contre des compétiteurs de même niveau techno que nous, et que comme nous, ils ont déjà des satellites manœuvrants pour échapper à ce genre de soucis.
      Et ce qui ne nous empêche probablement pas non plus d’en simuler le comportement, et donc d’être en capacité de le développer si nécessaire.

    • Chaque mot compte dit :

      Comme l’ont déjà indiqué plusieurs commentateurs, le France ne s’interdit pas de développer cette capacité, elle s’interdit seulement de tester en conditions réelles l’arme qui résulterait de ce développement.

      • HMX dit :

        Je vois mal comment on pourrait développer une telle capacité, sans la tester à un moment ou à un autre… imaginez vous qu’on pourrait produire, et employer une arme aussi complexe, sans jamais l’avoir préalablement testée ?? S’interdire de tester revient donc, en pratique, à s’interdire de développer la capacité en question.

        • Dolgan dit :

          non en pratique, c’est un rendez-vous orbital ultra simplifié . on maîtrise depuis longtemps.

    • Matou dit :

      Votre point de vue se défend, mais les débris risquent d’endommager des satellites alliés et les nôtres aussi en effet colatéral, sous réserve qu’ils ne soient pas déjà rendus inopérant en cas de conflit. C’est pour cela que ce type d’armement est dangereux de mon petit point de vue. C’est un peu comme une bombe nucléaire: cela détruit tout, y compris ce qu’il faudrait éviter, sauf que dans le cas présent, les impacts sont étendus à l’ensemble de l’orbite en cible, tel que je le comprends. Rendre inopérant sans destruction est plus propre.

      • HMX dit :

        Certes, les débris sont dangereux pour tous les satellites, y compris les nôtres. Pour autant, j’ai tendance à penser que ce sera le cadet de nos soucis, si une guerre éclate…

        Au passage, l’espace est déjà truffé de plus de 330 millions de débris en tout genre, et la protection des satellites civils et militaires contre ces débris (notamment par des manœuvres d’évitement) est de toute façon déjà une réalité que les concepteurs doivent prendre en compte, guerre ou pas…

    • Frank dit :

      @ HMX Vous avez raison, mais ce genre de résolution est sans grande valeur.
      Combien de résolutions, de moratoires, d’intentions claironnées, voir même de traités ont été ignorés, ou même dénoncés par un simple retrait unilatéral, au gré des situations?
      Par exemple, le moratoire sur les essais nucléaires décidé en 92 sous Mitterrand a été ignoré ensuite par Chirac en 95, malgré le concert de protestations à l’époque.
      8 derniers tirs, avant de passer aux simulations, valider notre principe de stricte suffisance, et pour finir par ratifier le TICE en 98.
      Qui s’en plaint, désormais, et surtout en ce moment?
      Autre exemple: La sortie du vieux Traité FNI de 87, par Trump en aout 2019.
      Alibi Russe, finalité Chinoise?
      3 mois plus tard, les US annonçaient le succès du tir d’un missile auparavant prohibé par le dit Traité depuis Vandenberg…
      Curieuse coïncidence, et quelle célérité !
      Donc, les belles résolutions affichées, je crois quelles n’ont que peu d’importance, et leurs signatures encore moins.
      C’est plutôt le suivisme de la France aux annonces US qui interroge, comme si nos alliés d’Outre Atlantique avaient l’habitude de respecter leurs engagements, au delà de leurs seuls intérêts.
      https://www.cairn.info/revue-defense-nationale-2019-5-page-181.htm

  21. Ltikf dit :

    Autant j ai un doute concernant les priorités gouvernementales concernant a peu près tous les sujets (‘dis papa, c est quoi une priorité ? Tais-toi et rempli le constat’), autant j ai confiance dans un engagement a ne rien faire, on est sur des bases solides, la !

  22. lym dit :

    Il parait assez sain de ne pas se lancer dans un truc aux conséquences si difficiles à prévoir que cela peut surtout se retourner contre soi-même et avec une probabilité liée au nombre de ses propres satellites: Les russes ont quand même réussi à générer des débris menaçant la station spatiale ou ils ont des cosmonautes (qui ont dû apprécier la bonne blague de Poutin-Crétin), illustrant le problème.
    Pourtant, on pourrait penser qu’ils ne manquaient pas de compétences pour étudier l’affaire très soigneusement, sans doute bien mieux dans le cadre d’un essai que d’un conflit.

  23. john dit :

    Je m’engage à ne pas attaquer la France avec une bombe nucléaire… Bon c’est facile à m’engager, j’en ai pas… Un peu comme la France avec des missiles anti-satellites…

  24. Seb dit :

    la France n’a pas les moyens de le faire ?
    Un missile balistique culmine à 1200 km d’altitude. On peut bien imaginer qu’un missile moins imposant de type aster nt1 serait en mesure de détruire un sattelite en orbite basse.
    mais quid des débris que cela engendrerait ??

  25. jean-claude baumann dit :

    quand on n’as peur de pays comme la russie on se prosterne devant comme des lâches

  26. vrai_chasseur dit :

    La France a fait le choix d’aveugler plutôt que de détruire, comme les USA et la Russie (cf par ex. https://www.opex360.com/2022/07/15/la-russie-met-au-point-une-arme-laser-pour-aveugler-definitivement-les-satellites-espions-survolant-son-territoire/ )
    La raison est que depuis le sol, aveugler présente un ratio efficacité / coût bien meilleur, sans parler de l’absence de débris générés en orbite qui pourraient mettre en danger ses propres satellites.

    D’abord pointer le satellite depuis le sol, là c’est GOOD ( http://www.francebleu.fr/infos/sante-sciences/un-nouveau-telescope-pour-suivre-les-satellites-installe-sur-le-plateau-de-caussols-1655332644 )
    Ensuite sur cette cible verrouillée, envoyer un faisceau laser dirigé (cf ONERA) pour griller ses capteurs.
    Pas de débris dans l’espace, le satellite visé reste intègre. Mais il est réduit à l’état inopérant, comme un gros débris spatial.
    Un essai opérationnel sur un satellite SPOT français en fin de vie a déjà été effectué, avec succès.

    Se méfier des déclarations vertueuses faites le coeur sur la main, sur les non-utilisations de telle ou telle solution (de la part de la France ou d’autres). Elles cachent généralement le fait qu’on maîtrise autre chose fonctionnant mieux. A l’inverse quand on clame qu’on sait exploser un satellite en vol depuis le sol, c’est le signe… qu’on ne sait pas faire autrement.

    • Fralipolipi dit :

      @vrai_chasseur
      La question que tout le monde se pose désormais est : jusqu’à quelle altitude d’orbite un tel Laser est efficace pour « aveugler » un satellite de reconnaissance « optique » type Helios ?
      .
      Mais par ailleurs, tous les satellites à rôle « militaire » ne sont pas que des Sat d’observation optique, loin de là.
      Que faire contre tous les autres types, sans aucune optique (sat de navigation type Galileo, de reconnaissance radar type SAR-Lupe, d’écoute électronique type CERES, etc … )?
      Et à l’extrême, que faire pour rendre sourd-muet un satellite de Communication en orbite ultra-lointaine (géostationnaire) type Syracuse ?

      • fab le vrai dit :

        @fralipolipi
        On parle de Lasers de Puissance (notamment impulsionnels) qui délivrent une grande quantité d’énergie. Ils ont donc potentiellement des effets dévastateurs sur tous les systèmes, y compris non-optiques (charge utile, propulsion, propulsion, électronique, etc…)

        • Fralipolipi dit :

          @fab
          Merci.
          On sort donc du cadre de l’aveuglement facile.
          La portée efficiente d’un tel Laser (de notre système Onera, du système russe, ou US, etc …) irait-elle jusqu’à des Orbites Moyenne ?
          et jusqu’à l’orbite géostationnaire (à 36.000 kms de distance … tout de même) ?

          • PK dit :

            Oui : c’est dans la couche dense que le laser perd le maximum de son efficacité, à cause de son interaction avec les molécules.

  27. patadouf dit :

    Si ça évolue à l’image des drones « pas armés » devenus par la force des évidences « armés » avec lesquels nos politiques « éclairés » ne se prive pas de décider de nombreux strikes, de l’eau va encore couler sous les ponts…

  28. Auguste dit :

    Résolution qui ne mange pas de pain.A quoi elle rime cette résolution? : si les Russes et les Chinois la refusent,on va bien être obligés de les suivre et utiliser « l’ascension directe »

    • Chimou dit :

      Et si les Russes et les Chinois refusent l’interdiction d’utiliser des arquebuses, on va bien être obligé d’utiliser des arquebuses.
      Bah non. Il suffit d’utiliser une autre techno. À tout hasard, des lasers…

  29. Carloman dit :

    Avant de critiquer facilement, chacun devrait, au minimum avant de poster, se renseigner… « Les satellites militaires seront dotés de moyens de défense (ce qui était le cas pour les dernières générations) et de réponse en cas d’agression ». Nous nous sommes engagés ? Et puis ? Si nous avons d’autres moyens, de celui cité dans l’article, nous n’en avons pas besoin… D’autre part, vous pensez vraiment qu’on va rester comme ça sans moyen d’attaque et/ou réponse ? Seuls les naïfs le pensent…

  30. Affreux Jojo et le tiers monde européen dit :

    J’espère que nous développons les capacités notamment laser (le cyber me semblant aléatoire). Mais l’Europe va être à la traine sur cette capacité anti-satellite quand tout le monde s’en équipe. Voilà vraiment un système d guerre qui aurait pu faire l’objet d’un programme européen sans que ça vire à la foire d’empoigne entre partenaires.

    D’un autre côté, ce genre de d’excuses vertueuses cache tout simplement qu’on n’a plus les sous à y consacrer un programme.

    • Thomas dit :

      Plutôt comme le dit @vrai chasseur, qu’on a déjà sous le coude un truc laser plus performant en gestation.
      Et alors la je vous rejoins, oui nous n’avons pas – contrairement aux Etats-Unis- de pognon supplémentaire à claquer pour ce genre d’arme qui génère plus de problèmes qu’elle n’en résoud

  31. Klaus Maffrei dit :

    Encore une idée lumineuse surtout inspirée par Bercy. On ferait bien d’y travailler sans le dire, car sinon, le jour viendra ou  » l’on sera fort dépourvu… »

  32. asvard dit :

    La France s’est quand abstenue de dire qu’elle n’utiliserait pas une Etoile de la Mort pour détruire des planètes.

  33. Kamelot dit :

    Ça tombe bien, nous n’en avons pas…
    Mais il reste, à terme, les satellites gigognes pour faire le vide… d’une manière contrôlée.

  34. lxm dit :

    La France s’engage à ne pas utiliser sa Lune noire fabriquée en secret avec l’argent de la sécu pour annihiler ses adversaires.
    hey, où pensez vous qu’un déficit public de 200 milliards/an aille ?

  35. Kats dit :

    Ca commence effectivement à être « légèrement » encombré… pas besoins de pulvériser des satellites en plus…
    http://astria.tacc.utexas.edu/AstriaGraph/

  36. précision dit :

    J’observe en tout cas que le représentant français est un peu Tartuffe :
    la phrase qu’il critique en la caviardant c’est
    « Réaffirmant qu’il faudrait envisager et prendre des mesures concrètes afin de
    parvenir à des accords visant à prévenir une course aux armements dans l’espace,
    dans une volonté collective de bâtir pour l’humanité un avenir commun »
    De plus cette phrase n’est qu’une des nombreuses mises en perspective du préambule précédant les 6 points de la résolution, et ne font donc pas partie de ces 6 points dans la partie opérative.
    S’appuyer sur ce détail pour critiquer la résolution Russe me semble donc un jeu politique médiocre, et pas à la hauteur de l’enjeu.

    • précision dit :

      En fait je suis persuadé (même si c’est impossible à prouver) que si les auteurs de la proposition russo-chinoise avaient été les USA, les mêmes qui l’ont critiquée l’auraient louée et n’auraient rien trouvé à redire à la formulation du préambule. Surtout que pour un représentant à l’ONU il est un peu incongru de rejeter une formule incitant à rejeter les égoïsmes nationaux pour construire l’avenir commun de l’humanité.

  37. précision dit :

    Un point que l’article de M Lagneau ne souligne pas, c’est que ces résolutions consistent uniquement à inscrire les questions correspondantes à l’ordre du jour de la prochaine (78e) session de l’assemblée générale. Bref rien d’engageant pour le moment.

    • précision dit :

      je suis allé un peu vite en besogne. En relisant plus soigneusement, je vois qu’à part pour la 77/L.27 britannique, il ne s’agit pas uniquement d’inscrire à l’ordre du jour des sessions prochaines mais il y a aussi des « décisions » d’enclencher des travaux, y compris en précisant les modalité de décision (ex: consensus des experts) et des « demandes » aux états de prendre des engagements. Mais par contre il me semble qu’effectivement il n’y a rien de bien engageant sur le fond pour le moment.

  38. précision dit :

    La résolution américaine ressemble beaucoup à entériner indirectement la loi du plus fort. Plutôt qu’éliminer les actes de guerre dans l’espace leur résolution revient à ne les autoriser qu’à ceux qui ont les moyens de le faire proprement.

    Pour un peu on pourrait d’ailleurs y voir un parallèle avec les munitions de précision; à lire certains médias on aurait parfois l’impression que le combat urbain au milieu de population est légitime pour les forces possédant des armes de précision, et illégitime pour les autres. Il y a eu des progrès – certes imparfaits – pour limiter l’usage de certains types d’armes (gaz, sous-munition…) mais essentiellement dans des situations où les belligérants n’avaient pas grand avantage à utiliser ces munitions du fait d’alternatives ou du risque de riposte. Et il n’est même pas tout à fait évident que ces lois aient limité l’impact destructif des guerres in fine même si j’approuve ces accords.

    Il est évident que les USA ont beaucoup d’avance sur leurs compétiteurs/adversaires dans le domaine spatial, mais leur refus égoïste de réduire de façon globale la course aux armements dans l’espace (et ailleurs, d’ailleurs) en circonscrivant les effort sur les seules armes pouvant être déployées facilement par leurs adversaires a peu de chance d’être bénéfique à l’humanité au long terme. Cette attitude n’est pas à leur honneur. Je ne dis pas que leurs adversaires soient de meilleure volonté, mais on pourrait attendre mieux de ceux qui se targuent de montrer l’exemple.