sommet / Archives

La Corée du Nord pourrait annuler le sommet avec les États-Unis si elle doit renoncer unilatéralement à son arsenal nucléaire

En diplomatie, chaque phrase doit être pesée, mesurée et prononcée avec prudence. Et encore, cela ne réduit pas le risque de se faire mal comprendre… Le 27 avril, lors du sommet « historique » intercoréen de Panmunjom, le nord-coréen Kim Jong-Un et le sud-coréen Moon Jae-in ont pris l’engagement d’oeuvrer à la « dénucléarisation totale » de la péninsule

Pour le moment, un retrait, même partiel, des troupes américaines de Corée du Sud n’est pas envisagé

La semaine passée, en marge d’une conférence de presse donnée au côté de son homologue polonais, le chef du Pentagone, James Mattis, avait affirmé qu’un retrait des forces américaines de Corée du Sud pouvait être « négocié » si Séoul et Pyongyang arrivaient à « consolider un accord de paix durable ». Le responsable américain faisait ainsi référence au

Vers la détente entre la Corée du Nord et les États-Unis?

Lors de ces deux dernières années, la Corée du Nord a enchaîné les tirs de missiles balistiques (dont trois avaient une capacité intercontinentale) et réalisé trois essais nucléaires (deux 2016, un en septembre 2017). Et cela, sur fond d’échanges d’amabilités entre le président américain, Donald Trump, et le chef du régime nord-coréen, Kim Jong-Un, des

Pour le président Macron, la Force conjointe du G-5 Sahel devra convaincre de son efficacité

Quelques heures avant l’arrivée du président Macron à Bamako pour un sommet du G5 Sahel (qui regroupe le Mali, la Mauritanie, le Tchad, le Niger et le Burkina Faso), le 2 juillet, le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (ou Jamaat Nosrat al-Islam wal-Mouslimin – JNIM) a diffusé, via la messagerie Telegram, une

L’Otan va devenir un membre à part entière de la coalition anti-EI mais sans participer aux combats

Pour sa première participation à un sommet de l’Otan, le 25 mai à Bruxelles, le président américain, Donald Trump, était particulièrement attendu après les propos ambigus au sujet de l’Alliance atlantique lors de la course à la Maison Blanche. Alors que, par exemple, il avait semblé remettre en cause le principe de défense collective, défini

L’Union africaine a adopté une charte « historique » pour la sécurité maritime

Fin août, « Pedro Cardoso Naco », une campagne mixte contre la pêche illégale, cofinancée par l’Union européenne et la Banque mondiale à hauteur de 200.000 euros et conduite avec des moyens navals fournis par la Gambie, la Guinée, la Guinée-Bissau ainsi que le Sénégal, a permis d’arraisonner le chalutier chinois Chang Jiao Yuan Yu 6 et

Finalement, les Awacs de l’Otan devraient fournir des informations à la coalition anti-État islamique

En juin dernier, ce n’était pas encore acquis. Et le secrétaire américain à la Défense, Ashton Carter, en avait été déçu… En effet, plusieurs Alliés n’étaient pas très enthousiastes à l’idée de voir l’Otan s’impliquer directement dans les opérations menées par la coalition anti-État islamique (EI ou Daesh) dirigée par les États-Unis. Or, Washington souhaitait

L’Otan va se doter d’une unité dédiée au partage de renseignements

Lors de son prochain sommet , qui se déroulera les 8 et 9 juillet à Varsovie, l’Otan confirmera plusieurs décisions, dont le renforcement militaire sur son flanc oriental, avec le déploiement de 4 bataillons dans les États baltes et en Pologne. Une autre a été annoncée ce 4 juillet par Jens Stoltenberg, le secrétaire général de l’Alliance.

Otan : Le Canada déploiera un bataillon en Lettonie

Parmi les mesures de « réassurance » qu’adoptera officiellement l’Otan à l’occasion de son prochain sommet, qui se tiendra à Varsovie les 8 et 9 juillet, figure le déploiement de quatre bataillons « robustes » dans en Estonie, Lettonie, Lituanie et en Pologne. Il s’agira ainsi de dissuader la Russie de déstabiliser, en menant des actions de basse intensité,

L’Otan compte déployer 4 bataillons dans les pays baltes et en Pologne

Suite à l’annexion de la Crimée et au conflit dans l’est de l’Ukraine, l’Otan a pris plusieurs mesures dites de « réassurance » au profit de la Pologne et des pays baltes, qui s’estiment menacés par la Russie. C’est ainsi qu’il a notamment été décidé de créer une Very High Readiness Joint Task Force (VHRJT), c’est à