maintien de l’ordre / Archives

Un gendarme condamné à 6 mois de prison avec sursis pour avoir blessé une opposante au barrage de Sivens

rie Durant l’automne 2014, gendarmes mobiles et policiers furent aux prises avec des manifestants particulièrement déterminés à empêcher la construction d’un barrage à Sivens [Tarn]. Ces derniers, ayant instauré une « zone à défendre » [ZAD], étaient bien décidés à en découdre avec les forces de l’ordre, qui eurent 56 blessés dans leurs rangs entre septembre et

Maintien de l’ordre : M. Philippe promet des « moyens exceptionnels » pour la prochaine manifestation des « gilets jaunes »

Après les scènes de guérilla urbaine vues à Paris et en province [voir ici], le 1er décembre, lors de la dernière journée de mobilisation des « gilets jaunes », d’autres débordements incontrôlés et dévastateurs sont à craindre pour la prochaine manifestation de ce mouvement. D’autant plus que l’une de ses figures a appelé, le 5 décembre, sur

« Gilets jaunes » – Un syndicat de policiers demande le renfort de l’armée pour protéger les bâtiments officiels

Après un premier rassemblement des « gilets jaunes » ayant dégénéré sur les Champs-Élysées, à Paris, le 21 novembre, le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, avait annoncé que, pour le second, prévu le 1er décembre, la « plus belle avenue du monde » serait fermée à la circulation mais « ouverte aux piétons », après des contrôles d’identité la fouille des

« Gilets Jaunes » : M. Macron évoque la mobilisation de « militaires » pour rétablir l’ordre public à La Réunion

La mobilisation des « Gilets Jaunes » a dégénéré à La Réunion, où sur fond de blocages routiers, des violences sont commises pendant la nuit par des bandes de casseurs qui profitent de ce mouvement social pour piller des commerces et détruire ce qu’elles peuvent sur leur passage. D’où l’instauration d’un couvre-feu par le préfet. Dans un

L’US Army investit 650.000 dollars pour se procurer des armes non létales tirant des cartouches… au piment

L’entreprise américaine PepperBall a récemment annoncé qu’elle venait d’obtenir un contrat d’une valeur de 650.000 dollars pour livrer à l’US Army des armes non-létales destinés aux troupes déployées en Afghanistan. La particularité de cette arme, appelée VKS, est qu’elle tire des projectiles de la même nature que ceux utilisés pour le paintball. Sauf que, à

Sivens : Le gendarme qui a lancé la grenade fatale à un activiste placé sous le statut de témoin assisté

Dans la nuit du 25 au 26 octobre 2014, lors d’une manifestation violente impliquant des activistes fermement opposés à la construction d’un barrage à Sivens (Tarn) et désireux d’en découdre avec les forces de l’ordre, les gendarmes mobiles furent contraints d’utiliser des grenades offensives (OF/F1), qui, contrairement à ce que leur nom peut laisser supposer,

La gendarmerie va bientôt mettre en service ses nouveaux micro-drones

À partir du mois de mars, les gendarmes auront à la disposition un nouvel équipement : le micro-drone NX-110, commercialisé par la jeune entreprise française Novadem, basée à Aix-en-Provence. Un appel d’offres avait été lancé en juillet 2015 pour l’acquition d’une vingtaine de machines. La procédure n’a pas tardé puisque le marché a été notifié

M. Xavier Bertrand demande le renfort de l’armée pour « sécuriser » Calais

Les mois passent et la situation est toujours aussi tendue à Calais, où des milliers de migrants en situation illégale, essentiellement originaires de Syrie, d’Afghanistan et d’Afrique de l’Est attendent de passer au Royaume-Uni où ils sont « persona non grata ». Cela créé des problèmes d’insécurité et met les Calaisiens à bout de nerfs. En outre,

Les conclusions de la commission d’enquête sur le maintien de l’ordre réfutées par son président

Suite aux manifestations contre la construction du barrage de Sivens, au cours desquelles un militant « zadiste » fut accidentellement tué par une grenade OF/F1 dite à effet de souffle lancée par les gendarmes mobiles, une commission d’enquête sur le « maintien de l’ordre » et les « libertés publiques » avait été mise en place, avec le député écologiste Noël

Le député Noël Mamère présidera une commission d’enquête sur les opérations de maintien de l’ordre

Comme l’usage lui interdit de lancer une commission d’enquête sur une affaire dont le traitement judiciaire est en cours, l’Assemblée nationale a décidé de se pencher sur « les missions et modalités du maintien de l’ordre républicain ». Et cela, à la suite du décès de l’activiste Rémi Fraisse sur le site du chantier du barrage de Sivens.