Le ministère des Armées n’exclut aucune piste pour être autonome en matière de transport aérien stratégique