Ansar Dine / Archives

Barkhane/Mali : Le double jeu d’un groupe rebelle touareg « agace franchement » Paris

En 2015, les autorités maliennes et les groupes indépendantistes, essentiellement touareg et réunis au sein de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA), signèrent un accord de paix visant garantir l’unité et l’intégrité territoriale du Mali. Dans le même temps, différents groupes jihadistes ont continué leur action. C’est le cas d’al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI),

Les Nations unies veulent renforcer significativement leur mission au Mali

Le mois de mai a malheureusement confirmé un rapport sur la situation sur le Mali remis quelques semaines plus tôt à Ban Ki-moon, le secrétaire général de l’ONU. En effet, la Mission multidimensionnelle intégrée pour la stabilisation du Mali (MINUSMA) a subi une série d’attaques meutrières revendiquées par Ansar Dine et al-Qaïda au Maghreb islamique

Mali : Le groupe jihadiste Ansar Dine revendique l’attaque qui a coûté la vie à 5 Casques bleus tchadiens

Le 18 mai, en fin d’après-midi, un convoi logistique de la Mission multidimensionnelle des Nations unies pour la stabilisation du Mali (MINUSMA) a été attaqué par un groupe armé au nord d’Aguelhok, dans la région de Kidal (Nord-Mali). L’attaque, menée par un nombre non précisé d’hommes armés, a commencé après qu’un véhicule du convoi a

Mali : Le groupe jihadiste Ansar Dine revendique le rapt de trois humanitaires de la Croix-Rouge

Depuis le 16 avril, l’antenne malienne du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a perdu le contact avec trois de ses travailleurs humanitaires, envoyés en mission à Abéibara, dans la région de Kidal (Nord-Mali). Et pour cause : ces derniers ont été enlevés par le groupe jihadiste Ansar Dine. Un responsable de cette formation, Nourredine

La Mission des Nations unies au Mali a encore d’importantes lacunes capacitaires

Dans le dernier rapport sur la situation au Mali qu’il a remis au Conseil de sécurité, le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, a souligné les difficultés rencontrées pour l’application des accords de paix entre les mouvement indépendantistes présents dans le nord du pays et les autorités maliennes ainsi que la capacité de nuisance

Mali : Le groupe jihadiste Ansar Dine revendique une attaque meutrière contre les Casques bleus à Kidal

À nouveau, la Mission multidimentionnelle intégrée pour la stabilisation du Mali (MINUSMA) a été la cible, le 12 février, d’un groupe jihadiste à Kidal (Nord). Il était près de 7 heures du matin quand des roquettes sont tombées sur un camp abritant un contingent de Casques bleus guinéens. Puis, un véhicule piégé a explosé devant

Sahel : Deux ressortissants australiens enlevés par des jihadistes

L’attaque, revendiquée par al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) et menée par al-Mourabitoune, contre le Spendid Hotel et le café-restaurant Cappuccino (29 morts, dont au moins 2 Français) a occulté le rapt, commis le même jour, de deux ressortissants australiens (un médecin et son épouse), installés depuis 1972 à Djibo, ville située dans le nord du

Mali : Le groupe jihadiste Ansar Dine revendique une attaque meurtrière à Kidal

L’accord d’Alger, signé en juin dernier par les autorités maliennes et les indépendantistes Touareg de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA), est une étape nécessaire – mais probablement pas suffisante – pour régler la crise malienne, laquelle a favorisé, dans le nord du pays, l’expansion de plusieurs groupes jihadistes, finalement chassés de leurs sanctuaires

Les groupes jihadistes se réorganisent dans la bande sahélo-saharienne

En 2012, l’on comptait au moins quatre groupes importants dans le nord du Mali, à savoir al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), dirigé par l’Algérien Abdelmalek Droukdel, les Signataires par le sang, de Mokhtar Belmokhtar, en délicatesse avec les responsables du premier, le Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao) et Ansar

Mali : Le groupe jihadiste Ansar Dine revendique une attaque contre le camp de l’ONU à Kidal

Deux Casques bleus guinéens et un contractuel de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) ont perdu la vie, le 28 novembre, lors d’une attaque à la roquette à Kidal (nord du Mali). Le bilan fait état d’une vingtaine de blessés. En fin de journée, cette attaque a été