1/33 Belfort / Archives

Comment reconnaître les mérites des opérateurs de drones de l’armée de l’Air?

Les drones MALE (Moyenne Altitude Longue Endurance) MQ-9 Reaper mis en oeuvre par l’escadron 1/33 Belfort depuis Niamey (Niger) sont intensivement utilisés pour les besoins de la Force Barkhane, au Sahel. « Le drone est devenu une capacité à part entière, complémentaire de celle des avions pilotés », avait expliqué le général Denis Mercier, l’ancien chef d’état-major

Un deuxième système de 3 drones MQ-9 Reaper a été livré à l’armée de l’Air

En décembre dernier, les trois drones MQ-9 Reaper engagés par l’armée de l’Air dans l’opération Barkhane, au Sahel, ont franchi le seuil symbolique des 12.000 heures de vol depuis leur entrée en service, en 2014. Autant dire que, grâce à leur excellent taux de disponibilité (86,5%), leur activité est intense. Pour rappel, un sytème de

Plus de 12.000 heures de vol au compteur des trois drones Reaper de l’armée de l’Air

En juin 2015, les trois drones MALE (Moyenne Altitude Longue Endurance) MQ-9 Reaper mis en oeuvre depuis Niamey par l’escadron 1/33 Belfort dans le cadre de l’opération Barkhane, avaient franchi le seuil symbolique des 5.000 heures de vols. Et encore, le troisième appareil n’avait été livré que quelques semaines plus tôt. Près d’un an et

Un troisième système de drones MQ-9 Reaper a été commandé pour l’armée de l’Air

L’annonce était attendue et elle vient d’être faite par la Direction générale de l’armement (DGA) : le 7 décembre, un troisième système de drones MALE (Moyenne Altitude Longue Endurance) de type MQ-9 Reaper, développé par General Atomics, a été commandé auprès de l’US Air Force, via la procédure dite des « Foreign Military Sale ». Il sera

Barkhane : Les drones MQ-9 Reaper français ont franchi la barre des 5.000 heures de vol

« L’aviation ne peut, pour des raisons connues, se maintenir longtemps dans une zone aérienne déterminée. Elle ne fait qu’y passer. L’avion ne conquiert pas, n’occupe pas. (…) L’action de l’avion a un caractère essentiellement transitoire et intermittent. L’instrument est impropre à toute opération demandant de la fixité dans l’espace et de la continuité dans le

Barkhane : Le troisième drone MALE MQ-9 Reaper est arrivé à Niamey

Réceptionné en avril par la Direction générale de l’armement (DGA), le troisième drone MALE MQ-9 Reaper destiné à l’armée de l’Air est arrivé, le 7 mai, à Niamey, où il sera engagé par l’escadon 1/33 Belfort dans l’opération Barkhane. Cette information a été donnée par le colonel Jean-Pascal Breton, le chef du Sirpa Air, lors

La DGA a réceptionné le troisième drone MQ-9 Reaper destiné à l’armée de l’Air

Au début de cette année, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, avait indiqué qu’un troisième drone MALE (Moyenne Altitude Longue Endurance) MQ-9 Reaper allait rejoindre, en mars, les deux autres appareils même type mis en oeuvre par l’Escadron de drone (ED) 1/33 Belfort depuis Niamey, dans le cadre de l’opération Barkhane. Finalement, ce

Les drones Reaper de l’armée de l’Air ont franchi le cap des 4.000 heures de vol au-dessus du Sahel

Depuis son engagement, en janvier 2013, dans la bande sahélo-saharienne, le détachement déployé à Niamey (Niger) par l’Escadron de drones 1/33 Belfort a réalisé près de 14.400 heures de vol avec ses appareils MALE (Moyenne Altitude Longue Endurance) Harfang et MQ-9 Reaper, d’abord dans le cadre de l’opération Serval, puis dans celui de l’opération Barkhane,

Un troisième drone MQ-9 Reaper sera opérationnel au Sahel d’ici mars prochain

L’an passé, l’escadron de drones 1/33 Belfort commençait à mettre en oeuvre depuis Niamey (Niger) deux drones MQ-9 Reaper commandés auprès du constructeur américain General Atomics dans le cadre du dispositif des « Foreign Military Sales ». L’apport de ces deux appareils a ainsi été significatif. « Engagés en amont du déclenchement des opérations menées dans la zone

Les drones Reaper de l’armée de l’Air ont déjà dépassé les 2.000 heures de vol

En août dernier, les deux drones MALE (Moyenne Altitude Longue Endurance) MQ-9 Reaper, de l’escadron 1/33 Belfort, avaient effectué 1.400 heures de vol depuis leur première mission, réalisée le 14 janvier 2014, au-dessus du Mali. Visiblement, le rythme opérationnel s’est accentué au cours de ces dernières semaines puisque les deux appareils mis en oeuvre depuis