Un nouvel incendie s’est déclaré à bord du sous-marin nucléaire d’attaque Perle

Le 12 juin 2020, alors qu’il se trouvait en cale sèche à Toulon pour son dernier arrêt technique majeur [ATM], le sous-marin nucléaire d’attaque [SNA] Perle fut la proie des flammes, un incendie s’étant déclaré dans un compartement situé au niveau de sa proue. Les dégâts étaient tels que son avenir semblait alors compromis… étant donné que l’on pouvait craindre une altération de l’acier de sa coque épaisse sous l’effet des fortes chaleurs.

Finalement, et après des études menées par le Service de soutien de la Flotte [SSF] et Naval Group, il fut décidé de réparer le SNA Perle… en remplaçant sa proue par celle du SNA Saphir, retiré du service quelques mois plus tôt. Cette opération, très compliquée, fut menée à bien à Cherbourg… Puis le sous-marin revint à Toulon. Et les travaux prévus lors de son ATM allaient donc se poursuivre.

Au passage, et selon l’amiral Pierre Vandier, le chef d’état-major de la Marine nationale [CEMM], l’enquête avait déterminé qu’un « éclairage » en contact » avec une feuille de plastique en vinyle était vraisemblablement à l’origine de la cause du sinistre.

Des précautions supplémentaires ont-elles été depuis prises pour éviter tout nouvel incident de ce genre, que ce soit à bord du SNA Perle ou d’un autre bâtiment? Toujours est-il que, plus de deux ans après, un feu s’est déclaré à bord du même sous-marin, dont le retour à la mer est prévu pour le premier semestre 2023.

En effet, un communiqué de la préfecture maritime a indiqué que, ce 26 septembre, vers 12h42, « alors qu’il était en maintenance de longue durée sur la base navale de Toulon, un incendie s’est déclaré à bord du sous-marin nucléaire d’attaque Perle. Le sinistre s’est déclenché dans un local dédié au stockage de vivres situé en zone avant du sous-marin. Le sous-marin a été évacué ».

Et d’ajouter : « Il n’y a pas de blessés. Le feu reste circonscrit dans le local concerné par l’évènement initial et aucun risque radiologique n’est à craindre. Conformément aux procédures et à titre préventif, le Plan d’urgence interne [PUI] du site de la base navale de Toulon a été déclenché. L’intervention des équipes spécialisées, composées notamment de marins-pompiers de la base navale et de renforts du bataillon des marins-pompiers de Marseille, est en cours ».

Reste maintenant à voir l’étendue des dégâts… Et si ceux-ci sont de nature à remettre en question le programme du SNA Perle, à un moment où la Marine nationale ne peut compter sur sur cinq sous-marins nucléaires d’attaque disponibles sur les six dont elle dispose.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

158 contributions

  1. Aymard de Ledonner dit :

    Deux incendies sur le même sous-marin, dans la même base de Toulon….Il faut peut-être étudier finement les déplacements des uns et des autres à bord…..

    • Thierry le plus ancien dit :

      voir même mettre des caméras à bord parce que là ça n’est plus le hasard, faut trouver la taupe incendiaire, ils peuvent même être plusieurs. pour moi c’est du sabotage.

    • nike dit :

      Même réaction que vous, il parait que la foudre ne tombe jamais 2 fois au même endroit. La probabilité était très faible que le même navire subisse 2 fois un sinistre dans les mêmes circonstances.

    • lgbtqi+ dit :

      et ce qui les inspire…

      Cui bono…

    • Oursin dit :

      Un départ d’incendie, wait, grande nouvelle, ça arrive à peu près plusieurs fois par jour dans tous les chantiers de construction/réparation navale. Le premier était remarquable par son ampleur mais celui ci, départ de feu circonscrit à un local, n’est qu’un incident de chantier des plus classiques…. N’en déplaise aux trolls

      • Jami de Toulon dit :

        hello Oursin,
        absolument d accord avec toi au sujet des accidents sur les chantiers !
        sauf que là n, il s agit d un chantier de travaux militaires et qu’il s’agit d’un sous-marin nucléaire et que c’est la 2ème fois!
        pas droit a l erreur.

    • Fred74 dit :

      C’est vrai que sans verser dans le complotisme on pourrait se poser des questions…

    • Andre dit :

      Bien dit, c est étonnant quand même.

    • klein dit :

      Bien sûr , lorsqu’on sait que la marine ( et pas seulement la marine, dans nos centrales nucléaires c’est le cas ) ces travaux sont sous-traités, chez edf également, et les contrôles ????

      • Greg dit :

        Si on sait qu’il y a des défaillances dans nos centrales, c’estjustement parce qu’il y a des contrôles… Et du suivi renforcé des infrastructures dont la maintenancea été repoussée suite à des analyses de risques.

  2. ScopeWizard dit :

    Hm !

    Quelqu’ un lui en veut à ce pauvre bateau….
    https://www.youtube.com/watch?v=Q6lh1J0MC5k

    Manque plus qu’ un nouvel incendie pendant les travaux de remise en état de Notre Dame et la fête sera complète…

    • Deres dit :

      Vu qu’il a été officiellement déclaré que c’est la faute à « pas de chance » et que personne n’a JAMAIS fumé sur les lieux , les nouvelles procédures seront exactement les mêmes que les anciennes. Donc cela ne peut que bien se passer …

      • ScopeWizard dit :

        @Deres

        Disons qu’ il s’ agit d’ éviter les « fâcheries »…. 😉

        Mais que pour autant prier ne sera peut-être pas inutile….

  3. Bleihmoor dit :

    Gros doutes maintenant! ca devient un probleme de confiance terrible: peut on encore faire confiance aux personnels qui agissent autour des sous-marins à Toulon? Ne vaudrait-il pas mieux d’assurer les IPER à Brest? Il y a de quoi s’interroger!

    Dans les années 1950 (guerre d’Indochine), les moteurs d’avion de l’aéro sortant de l’atelier de reparation moteurs de CUERS avaient un M.T.B.F. de 1 heure! Jusqu’au jour où un ingénieur mecanicien a décidé de faire voler lors des essais de recette les mecaniciens qui travaillaient dans ces ateliers : le MTBF et remonté à la valeur normale pour l’epoque de 600 heures!

    • Arnauds9 dit :

      sources ?

    • Pétoncle dit :

      Encore des trolls pour ne rien dire, pour votre gouverne, dans la construction navale des départs de feu et de combustion sont monnaie courante depuis que l’on a arrêté de riveter les coques en acier. On fait tout un drame d incidents de chantier qui sont anodins. On n’est pas sur l ampleur du 1er incendié ! Et c’est valable en Provence, comme en Bretagne, sauf qu’en Bretagne, le service de presse de la Marine attend peut être de savoir ce qu’il se passe avant de communiquer….

    • Glunch dit :

      Bonne remarque ! On peut parler de sabotage, non ?

    • Prof de physique dit :

      CGT.
      Ce syndicat lié au parti communiste sabotait déjà les armes françaises sur les chaines de fabrication à la suite du pacte Molotov-Ribentrop. J’ai rencontré des témoins directs dans mon enfance.

      • Pravda dit :

        Mais le seul soucis que je vois c’est que la Marine Nationale utilise le maximum des capacités de ses bâtiments ( au vu du prix et des budgets alloués) et j’avais lu que parfois elle dépasse même de quelques années la date requise de mis en arrêt (au-delà le risque encouru est trop important pour l’équipage je pense). Mais quand bien même pour un pays qui paie pourquoi ne pas refaire une beauté aux anciens bâtiments, il y a sûrement une raison. Personnellement je pense que les ingénieurs savent que même si c’est envisageable ça serait trop coûteux à entretenir/réparer et les technologies irremplaçable serait « vieillissante » aux vue de la vitesse des avancées technologiques. le Perle en feu, Emeraude a eu une explosion, Améthyste qui a heurté le fond de la Méditerranée, le Rubis a percuté un pétrolier à 300 milles tonnes, Minerve, Ravenel et Eurydice sont coulés, sous marins français sont la même qualité de l’Inde, en gros vous avez sauvé le réacteur son intégrité et greffe sur un autre franchement ça va être surveillé de près mais c’est du beau travail bravo mais c’était chaud quand même limite frissons cette histoire.

        • précision dit :

          les « coulés » et accidents ayant causé des morts, c’est de l’histoire ancienne. Pour ce qui est des autres accidents, il y en a eu (beaucoup) dans toute les sous-marinades du monde (et des plus graves aussi, d’ailleurs). Même chez nos amis américains. Vous avez d’ailleurs oublié en ce qui nous concerne les incidents sur SNLE. Par exemple Le Triomphant avec le Vanguard.

    • Catoneo dit :

      C’est un vieux truc.
      En 1939 à Francazal, les cercueils volants ne décollaient pas sans un mécanicien tiré au sort à leur bord.

  4. Starbuck dit :

    Ça en devient risible et c’est malheureux

  5. Titeuf dit :

    Il a la scoumoune ce SNA !!!!
    c’est pas possible…

  6. Popeye dit :

    Désormais plus que 4 SNA dispo sur les 6 en dotation : 40 ans de gestion budgétaire à la petite semaine. Vive les dividendes de la Paix !
    Tant va le budget sous l’eau qu’à la fin tout se brise…

    • Francine GALTIER dit :

      Excellente déduction Amiral !
      Pourquoi les équipes SSF & le Naval Group n’y ont-ils pas encore pensé ?

  7. Phil dit :

    C’est curieux, mais, nos sous-marin brûlent, nos cathédrales brûlent, et jamais n’est évoqué la piste criminelle,( pour ne pas dire terroriste ) une sorte d’omerta passive et voulu ?

    • Nantais dit :

      Concernant l´incendie de la Cathédrale de Nantes, on connaît parfaitement le présumé innocent : un Rwandais débouté de sa demande d´asile.
      L´information est visible partout en trois clics.

      • Géo l´ignare dit :

        @ Nantais, bien vu l´évolution du vocabulaire.
        Naguère on inculpait un suspect qui devenait un accusé au moment du procès.
        Aujourd’hui on « met en examen » un « présumé innocent » qui le restera jusqu’à sa condamnation.
        .
        Dans notre société de bavards, on s´imagine qu’en changeant les mots on résoudra les problèmes.

      • GALTIER dit :

        Quelle info’ redoutable !
        Comme Einstein disait :  » Deux choses sont infinies, l’&nivers & la bêtise humaine, mais en ce qui concerne l’Univers, je n’en ai pas encore acquis la certitude absolue « 

    • PK dit :

      Même les Halles brûlent… Pardon Rungis. La France serait-elle à feu et à sang ?

    • ScopeWizard dit :

      @Phil

      Bof , c’ est pas bien grave , tout ça ; la preuve , nos « génies » on pris la décision de reconstruire Notre Dame à l’ identique .

      Or , les mêmes causes produisant les mêmes effets , je ne sais pas ce qu’ ils appellent « à l’ identique » mais si c’ est juste rajouter de la sécurité mais que la structure demeure aussi vulnérable au feu….

      Déjà , foutre en l’ air des arbres plus que centenaires donc rares histoire de refaire la charpente , en cette frénésie écolobarjot sans que nul ne moufte , ça fait rigoler .

      Ensuite , refaire cette flèche décorative qui alors qu’ elle était détruite à plus de 50% par l’ incendie ( donc allégée d’ autant de ses 750 tonnes de bois et plomb initiaux ) a par son seul effondrement percé le plafond fragilisé par la chaleur dégagée , donc été responsable de l’ extension du sinistre à l’ intérieur de la nef…. même bénéficiant du fait que charpente et flèche soient neuves , bof ! 😉

      C’ est très con , c’ est du Macron mais ça fait bien ; à lui seul ça fait symbole stylé « je sauvegarde la France , son patrimoine , sa grandeur , son Histoire , son identité » sous-entendu voyez comme je puis être pro-Français et soucieux de mon pays donc de vous braves glands .

      Nous verrons bien ; disons que si ça crame à nouveau , perso aucune surprise .

      En attendant , il nous faudrait construire et nous doter de plus de SNA et SNLE , soit minimum 2 SNA et 2 SNLE de plus que les 6 et 4 actuels histoire d’ au moins pallier quelque « défection » telle que celle que connaît le SNA « La Perle » et ainsi renforcer ce qui se veut être une redondance , sauf que de ça bernique .

      Là , le « symbole » , ZOU ! il n’ y en a plus .

      Sachant que l’ idéal serait un total de 10 SNA pour 6 SNLE ( qui était le nombre des classe « Le Redoutable » avant de passer au Triomphant et ses missiles à têtes multiples ) , mais bon encore faudrait-il trouver des équipages , augmenter le nombre de têtes nucléaires d’ au moins 50% , etc…

      Et tout ça , ça coûte cher !

    • HMX dit :

      Ne jamais attribuer à la malveillance ce que la bêtise suffit à expliquer…

    • Fred74 dit :

      faire le parallèle entre la perle et ND de Paris… Fallait oser.
      Et pour ton info et en cequi concerne la cathédrale la piste accidentelle se confirme. Il n’y a que l’extrême droite islamophobe pour penser le contraire

  8. Morbihan dit :

    Bizarre, bizarre, non?

  9. j’avais apprécié la prouesse chirurgicale de la greffe de nez, mais comme toujours les sutures/raccordements sont des nids à problèmes.
    Ou y a t il un saboteur ?

    • KrrrKrrr dit :

      La sécurité incendie au bord du sous-marin semble avoir été négligée.
      Comment sont gérés les travaux par points chauds?
      Quelle surveillance est mise en place lors des travaux et après la fin de ceux-ci?
      Quelles sont les sources de chaleur autorisées au sein du sous-marin?
      Comment est mis en place la SSI?
      Il est étonnant que tant de négligences transpirent.

  10. Curieux dit :

    Ça devient clownesque si ça n’en était pas dramatique pour notre défense nationale.
    Soit c’est vraiment un incident et c’est une belle bande d’amateur qui fait ces travaux.
    Soit, le plus possible car la foudre ne tombe jamais deux fois au même endroit, on a un ennemi qui nous en veut.

  11. Abuse of mainstream media can harm your mind! dit :

    Vu la fréquence des incendies… c’est un SNA ou un brûlot submersible ?

  12. Gaulois78 dit :

    Décidément, il a le mauvais oeil le Perle, un sort du marabout utilisé par un footballeur qui actuellement fait la une des médias ??

  13. Qui ça ? dit :

    Ça serait vraiment ballot que les 120 millions d’euros dépensés pour raccommoder le SNA Perle avec le proue du SNA Saphir soient perdus en pure perte par ce second incendie à priori accidentelle !!

  14. Lucien dit :

    Vous croyez au hasard ? Je n’ai aucune information supplémentaire mais on a affaire soit à de l’incompétence, soit à de la malveillance.

    • HMX dit :

      L’incompétence et le manque de rigueur sont hélas les suspects n°1.

      Sur un tel chantier, évoluent des myriades de sous traitants. Bien qu’habilités par Naval Group, ceux-ci ont des niveaux de qualification et d’expérience très variés. Pour mémoire, le 1er incendie était dû à une feuille de plastique (donc inflammable) placée au contact d’un éclairage dans un coffret en bois. Un « bricolage » qui aurait du attirer l’attention des équipes chargées de la sécurité incendie…

      Pour ce second incendie, on ne sait pas encore grand chose, si ce n’est qu’il s’agit d’une combustion sans flammes, a priori de matériaux isolants, dans un local dédié au stockage de vivre dans la partie avant du sous marin (donc celle de l’ex-Saphir). Le sinistre est a priori beaucoup moins grave que le 1er incendie, mais on va quand même attendre un peu pour être rassurés…

      Cela étant, ces sinistres à répétition soulèvent plusieurs questions :
      – La première, c’est évidemment la question des (in)compétences. L’enquête permettra de remonter toute la chaîne de responsabilités, et d’identifier les fautifs. Reste à en tirer sérieusement les conséquences pour Naval Group, ses partenaires et sous-traitants.
      – La seconde, c’est celle des responsabilités. En tant que maître d’oeuvre et responsable du chantier, Naval Group a des comptes à rendre à son client : l’Etat. Les surcoûts engendrés par ces incendies, et les délais supplémentaires d’indisponibilité du SNA ont engendré un préjudice certain. Ce préjudice doit pouvoir être chiffré, soit dans le cadre de tractations à l’amiable, soit au besoin dans le cadre d’un contentieux en bonne et due forme.
      – La 3ème question, et c’est sans doute la plus importante, tient au format de notre flotte de SNA réduite à 6 exemplaires, dont seuls 4 sont disponibles en ce moment. Dans le contexte actuel, c’est très clairement insuffisant. Les malheurs de la Perle montrent que nous devons sérieusement revoir à la hausse le nombre de SNA en service, pour devenir un peu plus résilients en cas de perte ou d’indisponibilité prolongée d’un ou plusieurs SNA.

      • Albatros dit :

        dans oublier des équipages à trouver et former…

      • Lucien dit :

        Je partage votre avis, HMX même si je demeure méfiant. L’actualité nous montre que les sabotages sont à la mode. Je vous remercie en tous cas pour votre réponse instructive.

  15. Belzebuth dit :

    La Perle qui reprend feu le jour où Lallement est nommé secrétaire général à la Mer, si ça, c’est pas un signe divin…

  16. Pour Info dit :

    Pas de fuite, il est possible de suivre la radioactivité en direct sur :

    https://teleray.irsn.fr/#mappage

  17. Frérot Georges dit :

    Espérons que la nouvelle LPM tirera toutes les conclusions de ces deux incendies et de ce taux de disponibilité de 66%, hors Perle, dans l’objectif de dotation en SNA de la Marine.

    • Fralipolipi dit :

      Totalement d’accord.
      La commande d’un 7 eme SNA Suffren s’impose (je sais, je me répète un peu, dsl)

  18. Too dit :

    Ca c’est la lose…
    Espérons que ce n’est pas trop grave, sans parler de notre flotte de SNA, j’aurais bien voulu voir si il reprenait vraiment du service actif, et potentiellement si on avait quelques « fuite » de l’efficacité de la réparation.

  19. jaktav dit :

    ?????
    Des responsables???
    Un ennemi surpuissant?
    La DRM au rapport!
    J’espères que c’est juste un mégot malicieux….

    • hum dit :

      là, ce serait plus le job de la DRSD !

    • breer dit :

      Dans tous les cas, heureusement que cela n’arrive pas lorsqu’il est en mission. Pour avoir servi dans la Marine, je n’imagine pas que ce soit lié au manque de professionnalisme des membres d’équipage, bien qu’il y ait parfois des cas d’incompétence ou de malveillance. Ne serait-ce pas plutôt au niveau de la conception, construction, et ou des matériaux utilisés, ou éventuellement lié aux travaux effectués par des ouvriers civils.

  20. Paddybus dit :

    Entre le « pas de chance » et un renforcement des contrôles d’accès à nos matériels sensibles, il va falloir se poser des questions…!!!!

  21. Epelle dit :

    Incompréhensible !!!
    Laxisme ?

  22. Hyle dit :

    La faute de Poutine surement !

    • lgbtqi+ dit :

      évidemment, le deuxième incendie d’un SNA alors que nous sommes au bord d’une guerre nucléaire contre la poutinie ne lui profite en rien…

      à force de pratiquer l’inversion, vous vous prenez les pieds dans le tapis…

    • Albatros dit :

      son FSB est aussi discret que son armée compétente…aucun risque.
      parcontre le jmenfoutisme général….

  23. ZoSo dit :

    Soit y a un groupe de traitre qui fait du sabotage qu’il faut vite retrouver, soit il y a des incompétents qu’il est urgent de virer, mais en tout cas va falloir faire quelque chose…

  24. radionucleide dit :

    « Le sinistre s’est déclenché dans un local dédié au stockage de vivres »

    surement un homme non-deconstruit qui a voulu faire un barbecue

  25. ANDRE dit :

    Pour moi ce sousmarin perle
    Est un sabotage depuis le premier incendie et celui-ci est plus que douteux ????

  26. Julien dit :

    Gros blaireau. 1/ le soum’ n’est pas aux mains de la Marine en ce moment 2/ sur l’eau et sous l’eau, les marins doivent se démerder tout seuls, donc ils sont très très très bien formés à la lutte contre les sinistres 3/ « corruption », « manque de professionnalisme » : preuves ?
    Je pourrais continuer à commenter ton post débile mais je préfère arrêter là et donner ton nom à ma prochaine livraison fécale.

  27. Boom dit :

    Et comme d’habitude, une équipe de techniciens de Brest va être dépêcher à Toulon pour réparer les dégâts et rattraper le retard induit…
    Je pense que la recherche de volontaires à commencer.

  28. Pepel dit :

    il ne faut pas dire n importe quoi. quand un sous marin est en grand carénage il est sous le contrôle de Naval Group et il n y a pas d’équipage militaire…et les sous mariniers sont formes à la sécurités mais comme il n y en a pas à bord pendant les carénages…

  29. Patrick, de Belgique dit :

    Par les temps qui courent, un renforcement des contrôles d’accès à tout ce qui concerne la Défense nationale ne peut être que salutaire, se tenir informer aussi d’éventuels antécédents idéologiques des personnels ayant accès à des endroits particulièrement sensibles du dispositif militaire de la France, je sais, cela peut choquer des âmes sensibles et très démocrates, mais cela en vaut la peine, justement pour protéger ce qu’on appelle la Démocratie, et la Sûreté, çà sert aussi à çà ! Enfin, il ne faut pas non plus évacuer complètement le hasard malheureux, çà existe hélas, et si en plus, la négligence s’y met aussi…

  30. Schmitt dit :

    Quel scandale.. l’incurie, l’incompétence se généralise et bien sûr personne ne sera responsable. La France du déclin !!

  31. Le Breton dit :

    Le porte-avion de tonton Vlad marche mieux au fait ?

  32. bobo12 dit :

    T’es payé pour commenter l’armée française, pas celle de ton employeur

  33. bob dit :

    un départ de feu dans le compartiment de stockage des vivres ?
    J’imagine même pas la peur de l’équipage de monter à bord d’une boite à sardine qui pourrait prendre feu en pleine mission …

  34. William dit :

    peu de hasard en affaires militaires,entre les incendies de forêts,et ceux de cathédrales ,y a t’il un chantage ou un ultimatum en cours dont on ignore tout?

  35. 341CGH dit :

    À Toulon, j’imagine que quelques uns se voient déjà au chômage ou obligés de déménager.
    Parce que fermer la sous-marinade à Toulon et tout faire ailleurs, ça coûterait sûrement moins cher que ces « accidents » répétés.

    • Paul Letissier dit :

      @341CGH
      Toulon est assez bien située : l´on pourrait avoir à Toulon une escale pour relever les équipages et ravitailler, mais sans y faire aucune opération industrielle.

  36. rga dit :

    …. Il doit y avoir un lapin à bord. Mais je me poserais sérieusement la question d’une malveillance: en toute logique, le process sécurité devrait être au plus haut niveau, et ce n’est pas le cas.

  37. Rod dit :

    c’est la faute à l’Ankou !!! Déjà, réparer un sous marin qui a brûlé, c’est une connerie qui coûte cher. Comment la structure va t elle réagir… puis, comme si cela ne suffit pas, rebelote, un nouvel incendie… pas bon ça !!! l’Ankou est la.

  38. KrrrKrrr dit :

    Décidément tu es un âne. Tu ne connais pas le sujet, les circonstances et les causes. Tu n’as aucun élément pour analyser l’accident mais tu prends ton ton péremptoire qui montre ce que tu es. Ridicule et crétin( dans le sens médical du terme).
    Bien à toi

  39. Fmiv56 dit :

    sauf que cela n’a rien à voir avec la marine mais avec les civils sous la responsabilité de naval group.

  40. A.Herixe dit :

    pfffff…. non (ce qui est avancé sans preuve peut être rejeté sans preuve). Êtes vous pro russe et/ou d’extrême droite et/ou d’extrême gauche? combo anti-vax peut être ?

  41. Elwin dit :

    Il fait beau à Moscou ?

  42. Ppsd dit :

    éclairage » en contact » avec une feuille de plastique en vinyle, concrètement l éclairage est fourni par des ampoules à incandescence et non par des LEDs, c est ce que les Australiens reprochaient à nos machines

    • Pierrot dit :

      n’importe quoi… le contrat australien n’a pas capoté à cause d’ampoules électriques mais en raison d’un changement de l’expression de besoin de l’Australie.

    • HMX dit :

      Rien à voir avec l’éclairage du sous marin… L’éclairage en cause lors du 1er incendie était un éclairage de chantier : une vulgaire boîte en bois, percée d’une fenêtre avec une feuille de vinyle en guise de vitre. La feuille de plastique s’est trouvée au contact de l’ampoule, et a fini par prendre feu.

      Par ailleurs, bizarre cette histoire d’éclairage à incandescence qui nous aurait soi-disant été reproché par les australiens… les Shortfin Barracuda auraient en principe dû être livrés entre 2030 et 2050. On espère donc sincèrement que Naval Group n’avait pas prévu de les éclairer avec des ampoules à incandescence, ni avec des bougies !

  43. morteau dit :

    Quand j étais dans la marine, à quais et en IPER, il y avait en heure ouvrable et non ouvrable un groupe GSS sécurité avec un equipier sur place pour intervenir durant les travaux , et un PC SECURITE qui délivré les permis feux aux techniciens durant les travaux en mettant en place les moyens de protection durant les travaux, et en fin de travaux Vérifications des risques comme les point chauds évite les risque de propagation par exemple, et en plus des GSS une équipe EMSEC capable d intervenir en moins dex3 minutes…
    Enfin moi j ai pas étais prolongé dans la marine, normal j ai pas papa gradé…
    Vous avez un début de réponse ils gardent pas les meilleurs mais en France ont est tous égaux

  44. Patrick dit :

    peut-être un incendie criminel, peut-être que le premier également ?
    encore un coup de l’amérique…et pourquoi pas…eux qui n’ont jamais cessé de nous torpiller…?

  45. Saint Benoit dit :

    conséquence attendue des économies faites sur le dos des travailleurs où l’armée fait appel à de la sous-traitance, le phénomène est similaire dans les centrales nucléaires, dans les sites pétroliers et même au coeur du pouvoir où nos esthètes parisiens font appel à des cabinets de conseils états-uniens pour gérer la communication de confinement des français, les retraites et autre aménagements comme les réfections des ponts et des chaussées. Nos militaires ne savent même plus remplacer une roue de camion ou une chenille de char, alors on imagine bien ce qui se passe sur un sm. La meilleure preuve en est la stratégie imposée par l’OTAN qui annihile notre savoir-faire français en matière d’armement et ne parlons pas des stratèges américains qui se baladent tranquillement dans nos postes de commandement : si on cherche des saboteurs regardons vers l’ouest.

  46. GeePee dit :

    J’avoue être un peu affligé par le niveau moyen des commentaires… Ce nouvel incendie pose évidemment la question moins pas des normes de sécurité, que de la surveillances des opérations de réparation, de maintenance et d’entretien. Et en particulier de la surveillance des prestataires civils et du suivi permanent de tous leurs salariés.

    • ScopeWizard dit :

      @GeePee

      Bof ! et encore là , pour le coup ça va , ça se tient à peu près .

      Il est cependant normal et même très sain que beaucoup s’ interrogent .

      Il s’ agit tout de même de LEUR outil de Défense qui est financé grâce à LEUR contribution parfois durement comme chichement gagnée…

      C’ est donc là un réflexe de « citoyen » , plus que de « consommateur » qui envoie un message assez clair : déconnez pas et veillez sur NOTRE investissement qui un jour pourra participer à nous sauver la mise….

      Du moins est-ce ainsi que je le vois…

  47. Alfred dit :

    Une feuille de plastique en vinyl (vraisemblablement en ethylene acétate de vinyl, auto-inflammable a 260 degres) qui se serait enflammé au contact d’un appareil d’eclairage. Il faut donc croire qu’il y avait des appareils d’éclairage à lampe nue à bord au moment du premier incendie, et qu’il y en aurait peut être encore dans le local de stockage de nourriture? Par souci d’economie ?

  48. gocek dit :

    Point chaud, combustion lente sans flamme de matériau isolant (https://www.lemonde.fr/international/article/2022/09/27/le-sinistre-a-bord-du-sous-marin-nucleaire-perle-a-pris-fin_6143307_3210.html). sinistre déclaré ‘éteint’ (refroidi à l’eau) 9h après l’alerte.
    Et espérons que l’eau incendie n’a pas fait trop de dégâts.

  49. PHILIPPE dit :

    Pour éloigner le mauvais sort recourir à un exorciste s’impose.

  50. Geache dit :

    Des accusations aussi ineptes que non documentée… Passons

  51. Bernard dit :

    bonjour
    j’ai bien l’impression que rien n’a changez. quand j’etais ouvrier d’état a Brest les marins préferaient faire leur réparation à Brest plus de professionaliste ,a Toulon il y a beaucoup de monde pour discuter ,mais quand il faut aller travailler il n’y plus personnes.

  52. Guillotin dit :

    Ce nouvel incident sérieux en France nous prouve encore une fois que nul pays n’est à l’abri et que ceci n’est pas obligatoirement la preuve que le pays entier ou son armée entière, soient à jeter ..
    la destruction du  » Bonhomme Richard » américain par un incendie à quai , en est un autre exemple .
    Je n’en dirai pas plus mais je n’en pense pas moins .

  53. Alex dit :

    d’aucun diront, la loi des séries d’autres, incompétence, sans doute quelques procédures à revoir à Toulon….pourtant normalement plus de grosses soudures, c’est du second œuvre peut être pour ça que la sécurité est prise à la légère….y va y avoir du remontage de bretelle sévère

  54. Vieille suspente dit :

    Vous confondez, ce que vous décrivez c’est l’armée russe non ?

  55. sentinelle dit :

    bravo trop de hasard !

  56. farragut dit :

    Règle numéro 39 de l’Agent Spécial Gibbs du NCIS: « il n’y a pas de coincidences ». 😉
    https://ncis.fandom.com/fr/wiki/R%C3%A8gles_de_Gibbs

    Sinon, il y a aussi la Règle #36 : « Si vous sentez qu’on vous mène en bateau, vous l’êtes probablement. »
    Applicable aux SNA ?

  57. Royal Marine dit :

    Ici, comme indiqué dans l’article, la Perle étant en arrêt, se trouve sous la responsabilité du port (Major-Général de Toulon), et de la maitrise d’ouvrage Naval Group. Même si l’Etat-Major du SNA, et de l’escadrille, surveillent l’avancement des travaux, ils n’en sont pas responsables… Ce ne sont donc pas les Marins, ni la Marine , qui sont à blâmer dans cette affaire. Merci pour eux!
    Pour ce qui est du manque de compétence et du foutage de gueule généralisé, le civil et les administrations, qu’elles soient territoriale ou d’Etat, en sont de tristes exemples, sans compter notre personnel politique…
    Il est donc trop facile de s’en prendre à la dernière roue du carrosse, celle qui se donne du mal, est toujours disponible, et dont tout le monde se fout éperdument, y compris au niveau budgétaire, …

  58. LW dit :

    On devrait le re baptiser  » Zippo »

    • Twartagl à la récré dit :

      LW, très subtil pour suggérer qu´il s´agit d´un incendie d´origine américaine.

  59. Aymard de Ledonner dit :

    La situation semble sous contrôle. Par ailleurs le terme incendie semble exagéré. On parle actuellement de combustion sans flammes. La question est quel impact cela va avoir sur le retour en service du bateau.
    https://www.varmatin.com/marine/lincendie-a-bord-du-sous-marin-nucleaire-dattaque-perle-a-toulon-est-eteint-on-fait-le-point-796493

    • Linguiste dit :

      @ Aymard
      Vous êtes démasqué !
      Dans le sens où vous l´employez, le mot « contrôle » est américain : « control » qui se dit en bon français « maîtrise ».
      En bon français, on dit « maîtriser une situation ».

  60. Matou dit :

    C’est tout de même étrange et extrêmement grave. Un premier feu accidentel, difficile à admettre pour un tel engin. Mais un second, cela devient vraiment suspect. Comme par hasard dans des temps où la marine française est très tendue en nombre et disponibilité de SNAs, dans un contexte géopolitique plus que tendu.
    Il y a un vrai problème quelque part et toutes les mesures en conséquence devraient être prises : passer au crible les compétences, les personnels intervenants, la conception, les procédures, etc, etc. Il y a un loup quelque part et il devient plus qu’urgent de le trouver, c’est le moins que l’on puisse attendre sur des systèmes de haute sécurité touchant au plus profond de la défense nationale tels que le PERLE. Ce sous-marin serait plus en sécurité en mer …

    • Électeur dit :

      @ Matou
      Les xénocrates qui nous gouvernent n´ont strictement rien à f… de ce type d´incident.
      .
      Ils feraient mine de s´y intéresser si ça pouvait leur donner une occasion de se mettre en valeur, comme Sarkozy le crut à Carcassonne en 2008.
      .
      Mais là au contraire, sachant que les soums sont un instrument de souveraineté et non des engins que l´on peut mettre au service d´une « coalition », les mésaventures du Perle leur font plaisir.

  61. PHILIPPE dit :

    ce sous marin est flambant neuf dans tous les sens du terme !

    • ScopeWizard dit :

      @PHILIPPE

      HA HA HA HA HA ! 😀

      Excellent ! 🙂

      Faut pas hésiter à la dégainer , celle-là ! 😉

  62. UnKnown dit :

    En l’absence de plus d’éléments, on ne peut que conseiller à tout le monde dans les commentaires d’arrêter de réclamer que des têtes soient coupées… Parce qu’on ne sait rien de l’origine de ce nouvel incendie.

    • Jupespaul dit :

      @ Unknown
      On peut quand même être sûr que ce n’est pas arrivé « par l´opération du saint-esprit » mais qu´il s´agit d´un phénomène physico-chimique prévisible.
      .
      « Couper des têtes » n´est pas le but essentiel de l´indispensable enquête. Le but est d´éviter que ça se reproduise.
      Pour ça, il faudra peut-être virer des incompétents.

  63. Pldem806 dit :

    Ne dites pas n’importe quoi et ne portez pas de jugement de valeur sur des hommes que vous n’avez visiblement jamais côtoyés.
    En outre, je ne vois pas bien en quoi la corruption pourrait être génératrice d’un incendie ?

  64. Dan dit :

    Vous devriez moderer ce genre de commentaire , votre site gagnerait en credibilité. La, on a juste envie d’aller voir ailleurs pour fuir les imbéciles …A bon entendeur

  65. Polo dit :

    T’es qui toi?

  66. vrai_chasseur dit :

    Le revêtement en liège de calorifugeage du compartiment à vivres a un peu trop chauffé (travaux de soudure juste à côté sur la cloison).
    Que les bricoleurs qui n’ont jamais cramé un revêtement chez eux en posant de la plomberie avec un petit chalumeau à gaz, leur jettent la première pierre…
    Par précaution les pompiers ont isolé le compartiment et l’ont entièrement noyé d’eau.
    Pas de panique, on pompe l’eau, on fait sécher le compartiment et on remet du liège neuf. Voilà. Même le planning ne sera pas altéré, dixit la Marine.

    • Marco dit :

      Merci pour ces éléments factuels qui mettent de côté toutes les théories les plus fatalistes/paranos.

    • Achille-64 dit :

      Ah bon, il y a des bricoleurs qui réparent les SNA ?
      Je vais pouvoir candidater, alors.

    • Saint Benoit dit :

      ancien responsable sûreté- sécurité sur sites pétrochimiques je connais le risque de soudures sur cloisons, mais tout agent de maîtrise et a fortiori les membres de la sécurité du navire savent cela aussi ; si cette version est véridique cela pose un sérieux problème de compétences tant pour les ouvriers intervenant que pour l’encadrement : je n’y crois pas trop à cette version parce que ce type de feux à travers cloisons est tellement documenté et connu (brochures INRS) dans n’importe quelle petite entreprise à terre qu’on ne peut imaginer que cela puisse se passer sur un SNA.

  67. bonnechancemonpapa dit :

    C’est la nouvelle mode : avec les cathédrales, les sous-marins s’embrasent. Il doit y avoir une sacrée perte de professionnalisme pour que l’on en soit arrivé là.

  68. Tartiflette dit :

    Encor l’inadvertance, l’inconscience ou le manque de professionnalisme du personnel qui aurais mené à ce feu!? La thèse du sabotage est de plus en plus présente!

  69. Réno dit :

    Cégétiste, antifa, muzz, boche, russkof, rosbif ? Faites votre choix les enquêteurs.

  70. Auguste dit :

    Il porte la poisse ou quoi?.Les marins qui iront y faire leur service vont se poser la question.Vaudrait mieux le retaper et le vendre aussi sec….aux Australiens par exemple.

  71. Fralipolipi dit :

    Bon, in fine,
    «  »Rien de grave », confie un officier. »
    https://www.meretmarine.com/fr/defense/le-sna-perle-evacue-apres-un-incendie-heureusement-limite

  72. Un Sapeur dit :

    Comme à Rungis dimanche dernier et à Notre Dame, ils vont nous sortir le coup du mégot de clope, on me dit dans l’ oreillete que l’ Etat profond a même la marque….

  73. vno dit :

    A cette période de la reconstruction du Bâtiment, il n’y a absolument rien dans ce compartiment en dehors de l’éclairage, de calorifugeage et d’une bouche de ventilation ? En temps normal, il y a juste des vivres avant de partir en mer ! L’heure de l’incendie correspond parfaitement à la période horaire ou il n’y a personne à bord pendant une IPER. Un exercice trop réaliste des « plantes vertes » ? En 1999, le CSI de l’escadrille des sous-marins de la Méditerranée, officier Fusilier Marin, avait envisagé avec l’aide supposée de potes à lui de faire un vrai faux attentat sur une installation vitale pour les réacteurs, il n’avait pas l’intelligence pour connaitre les conséquences de son geste. La raison ? le pauvre capitaine de corvette issu du rang avait perdu la face, on ne lui avait pas alloué les moyens financiers qu’il demandait pour conduire en premier de la classe, les réformes stupides demandées par Paris ! Sa seule erreur à l’époque ? penser que des Sous-Officiers et Officiers Sous-Mariniers se comportent comme des Sous-Officiers ou Officiers fusiliers marins, le doigt sur la couture du pantalon. L’affaire est donc remontée par des voies non officielles sur un autre bureau Parisien, comme c’est ‘(c’était ? ) prévu depuis l’accident mortel de l’EMERAUDE. L’inspection générale a fait une descente sans prévenir un soir. Elle a vu comment cet individu avait fragilisé la surveillance de zone, et son incompétence suspecte pour écrire des consignes inapplicables, ainsi que celle d’autres incapables de permanence à la préfecture maritime. J’ignore si ces individus ont été sanctionnés et l’affaire enterrée mais plusieurs Atomiciens informés parmi les plus qualifiés, écœurés ont rejoint le monde civil alors qu’ils envisageaient une carrière longue comme officiers pour certains. Ce fut un désastre pour la formation, les RH et la dispo SNA, mais aussi PAN au début des années 2000. Le fait qu’ils aient rendu-compte contre un officier leur fermait toutes les portes, voir les exposaient a des poursuites pour un motif bidon. Se rappeler des ennuis de deux gendarmes maritimes pendant des années qui étaient à la foi sous les ordres du préfet maritime et d’un juge d’instruction toulonnais. Le responsable a fini sa carrière avec cinq étoiles et le contribuable a payé une grosse somme pour dédommager les gendarmes et les faire taire. Nul doute que l’on trouve encore se type de profil d’individus et incapables sur Toulon pour pipoter les enquêtes. Pour le premier incendie, les photos qui ont fuité montraient la présence de pots de peintures qui n’auraient pas du être la et l’histoire de la baladeuse providentielle ne mentionnait jamais le compartiment exact ou elle se trouvait. Je ne doute pas un instant que les anciens auraient immédiatement réagis. Cette fois, ils vont trouver quoi ? Au dessus de ce compartiment, il y a une installation « critique » pour ces câblages sur un sous-marin de cet âge s’il y a le feu et sur l’arrière une autre qui à ce stade est normalement encore démontée en atelier. En dessous, la batterie, pas encore remontée normalement à ce stade, mais les travaux pratiquement terminés pour le réembarquement et les travaux sur le réacteur, en face de la porte d’accès au local incendié, la tête de batterie. Manifestement, des têtes de cadres civils et militaires qui ont largement dépassé leur niveau de compétence auraient du tomber sur le premier incendie et quelqu’un leur a trouvé des excuses ! Pourquoi ?, ne me dite pas que c’est eux qui ont fait l’enquête qui les concernaient ? Quant aux marins-pompiers, ils n’ont aucune compétences sur un SNA. Dans la fumée, ils ne sont même pas capable de rendre compte de l’endroit ou ils se trouvent. Seul les équipages bien entrainés ont ce savoir ! Mais il n’y a plus d’équipage à bord pendant une IPER pour détecter un départ d’incendie à l’odeur comme autrefois. Il serait également peut être temps de remettre l’habilitation secret défense aux personnels des SNA et celui civil, ainsi qu’une expertise psychiatrique au personnel civil comme pour les militaires. Au cas ou, Je ne crois ni aux rats bleus, ni à l’invocation des lapins et encore moins à la malchance, mais bien à un sérieux problème de savoir faire perdu dans de nombreux domaines !

  74. Fred74 dit :

    sur quoi te bases tu pour nous sortir ca?
    Ca fait mal à un propoutiniste qu’on le dise de l’armée russe, donc la moindre occasion est bonne pour se venger?

  75. benjamin dit :

    Une info supplémentaire sur cet incendie : https://www.meretmarine.com/fr/defense/le-sna-perle-evacue-apres-un-incendie-heureusement-limite
    C’est apparemment un simple calorifugeage en liège qui a brûlé et nécessité d’être complètement enlevé par les équipes. « Rien de grave », confie un officier.

  76. Lothringer dit :

    C’est une récidive qui pose bien des questions…
    Et ça ne tombe pas forcément au bon moment si on imagine, juste « pour se faire un délire », le prêt de SNA déclassés à l’Australie.
    Et dire que ce SNA avait été rallongé d’1,49 mètre permettant de gagner en volume interne…

    Bizarre, bizarre cette affaire.

  77. Mic dit :

    En voulant le « réparer  » j’ai comme l’impression que l’on a mis de l’argent par la fenêtre , autrement dit du gaspillage, au lieu de commander un Barracuda de plus ! quitte à prolonger un des derniers Rubis d’un an ……

  78. Momo dit :

    Dans certains milieux on sait que les concours de circonstances n’existent pas. Comme ici.
    Il y a en plus un sommet d’incompétence, c’est dans tous les cas certain.
    Donc sans aucun doute un sabotage, le stockage des vivres n’étant pas naturellement un endroit de risque d’auto-combustion.
    Qui peut être causé par de nombreuses vilaines sources, y compris avec schéma croisé.
    Du genre du jeune très propre sur lui qui secrètement pense oeuvrer avec des potes anti nuke, anti guerre, anti patriarcat, bla bla bla mais qui en fait est manipulé par des russes ou des turcs, par exemple au hasard.

    Souhaitons donc que ceux en charge de l’enquête soient, eux, compétents parce-qu’il faut de toutes façons nettoyer de haut en bas la chaine de commandement qui est/était en charge de cette opération avec pourtant la parfaite connaissance d’un premier désastre.
    Et là il n’y a pas de lampiste, toute la chaine sans exception est à écarter de haut en bas.

    Il n’y a de responsables mais pas coupables qu’en politique, où cela grouille comme les mensonges sur électricité nuke viennent de nous le montrer encore avec nos deux derniers leaders maxibofs.

    • Gégétto dit :

      D’ après Sandrine Rousseau:
      Le coupable serait un mâle blanc hétérosexuel.
      Celui qui, d habitude, s occupe du barbeuc.

      • Feat dit :

        OK, mais était-il, aussi, « destructuré »?, ou non ? Là est la question…

        • Robert dit :

          Pas déstructuré, déconstruit, s’il vous plait.
          Même si on parle de fanatiques idéologues, en réalité lobbyistes de groupes qui les embaucheront une fois grillés en politique, comme Duflot avec Oxfam, les termes employés ont un sens, celui d’inventer une « réalité » pour la plaquer sur la réalité, à sa place.

  79. Pato dit :

    beaucoup de commentaires alors que personne n’a la moindre information sur l origine du feu,des délires insultants pour nos militaires et professionnels de la marine nationale, comme disait Coluche  » quand on n à rien à dire on ferme sa g….le..

    • Bench dit :

      @Pato, je plussoie. On ne sait rien, ou du moins pas grand chose, et les cohortes d’experts, de spécialistes et de jamais contents sur tout et n’importe quoi débarquent en force. Consternant et prévisible étant donné que l’article était ouvert aux commentaires. Et drôle aussi, M. Lagneau doit bien rigoler en modérant ce sujet…..

  80. olivier 15 dit :

    Voilà une très belle analyse. Respects. On sent qu’ à St Petersbourg, il y a du niveau. 😉

  81. Dut dit :

    je pense que le travail des entreprises n est plus la qualité équivalente des anciens. je ne veux pas dire que c était mieux avant, mais le professionnalisme, l amour du travail bien fait et surtout le patriotisme des ouvriers d antan n est plus d actualité.

  82. Parlez de choses que vous connaissez n est que du blabla c’est un monde parfaitement inconnu

  83. Bobybob dit :

    ne manquerait plus que l’équipage soit payé à ne rien faire et à se tourner les pouces. j’espère qu’on les fait travailler de façon intelligente

  84. GALTIER dit :

    Quelle info’ redoutable !
    Comme Einstein disait :  » Deux choses sont infinies, l’&nivers & la bêtise humaine, mais en ce qui concerne l’Univers, je n’en ai pas encore acquis la certitude absolue « 

  85. Gégétto dit :

    D’ après Sandrine Rousseau:
    Le coupable serait un mâle blanc hétérosexuel.
    Celui qui, d habitude, s occupe du barbeuc.

  86. Valaturia dit :

    Un bateau qui a la poisse.
    Déjà pendant la Tld, départ de feu en cuisine.

  87. lgbtqi+ dit :

    … pays de merde où sont autorisés les commentaires de merde.

    Shimou Fékaka (sic !), sort de ce corps !

  88. PHILIPPE dit :

    Le sabotage par un état des 2 gazoducs Nord Stream 1 et 2 vient donc de transformer la mer Baltique en un grand jacuzzi !
    A qui profite ce sabotage ? Un enquête le précisera … peut-être.
    Rares sont les pays à maîtriser la technologie qui permet de frapper à 100 mètres de profondeur.
    Pour des raisons différentes, sur lesquelles il est inutile d’épiloguer, deux grands pays peuvent avoir décidé de fragiliser durablement l’approvisionnement énergétique de l’Europe occidentale.
    Ce qui est certain par contre c’est que cela remet au premier plan l’importance des liaisons sous marines (câbles et transport de l’énergie) et la nécessité de les protéger.
    Le rôle important du sous marin se trouve ainsi souligné.
    La France ne doit donc pas perdre de temps avec le lancement de ses nouveaux sous marins.

  89. BENSADIA ITIM dit :

    Ça me fait penser à l’incendie de l’avion Concorde qui a provoqué l’arrêt de son vol ainsi que sa construction, je dirais que c’est l’industrie française qui est visée, c’est dommage qu’on entend pas parler dans les grands médias.
    Les service de sécurité doivent enquêter sérieusement et à tous les niveaux.
    Sabotage sabotage

    • ScopeWizard dit :

      @BENSADIA ITIM

      Alors , « sa construction » , pas vraiment ; disons que ça faisait un petit moment qu’ elle était arrêtée…

      ACH ! SABOTACHE !

    • Alex Delalibre dit :

      En même temps, on en a dix en opérations dans deux compagnies, et on en pète un, ça commence à faire peu. C’est l’industrie qui a demandé l’arrêt du concorde, les descendants d’Aérospatiale, Airbus…

  90. Alex Delalibre dit :

    L’incendie sans flamme a été éteint avec de l’eau qui ne mouille pas.