Airbus propose une solution basée sur ses avions « hors gabarit » Beluga ST pour le transport aérien stratégique

Jusqu’à présent, pour satisfaire en partie ses besoins en matière de transport aérien stratégique, le ministère des Armées ont recours soit au contrat SALIS [Solution intérimaire pour le transport aérien stratégique], attribué par l’Otan à la compagnie privée ukrainienne Antonov Logistics Salis, soit via une procédure dite à « bons de commande ».

Mais dans un cas comme dans l’autre, les forces françaises affrètent des avions de transport hors gabarit An-124-100, capables d’emporter un chargement de 120 tonnes, voire, et sous réserve des disponibilités, des appareils de type AN-22, AN-225 et IL-76 [de conception russe, ndlr].

En 2017, l’ex-député François Cornut-Gentille avait remis un rapport dans lequel il s’inquiétait de cette dépendance française aux capacités ukraniennes [voire russes] dans ce domaine. « Le ministère de la Défense et le ministère des Affaires étrangères sont ici des adeptes de la méthode Coué : les armées se satisfont du bon acheminement du fret et les diplomates de la solidité du couple franco-allemand au sein de l’Otan! Tous feignent de ne pas voir que, dans les faits, ce sont les Russes et les Ukrainiens qui ont la maîtrise de la projection de nos forces sur les théâtres extérieurs », avait-il dénoncé.

Depuis, le projet européen SATOC [Strategic Air Transport for Outsized Cargo] a été mis sur les rails dans le cadre de la Coopération structurée permanente [CSP/PESCO], avec la participation de la France, de l’Allemagne, de la République tchèque, des Pays-Bas et de la Slovénie. Seulement, il ne devrait pas concrétiser d’ici 2026…

Évidemment, le contexte actuel, marqué par la guerre en Ukraine, change la donne. Ainsi, par exemple, Antonov Logistics Salis, ne disposerait plus que de trois AN-124 disponibles… Et le seul exemplaire de l’AN-225 a été détruit durant l’assaut des forces russes contre l’aéroport de Hostomel. Et il n’est plus question de solliciter des Il-76.

D’où la proposition d’Airbus reposant sur ses avions de transport hors gabarit A300-600ST « Beluga », essentiellement utilisés depuis les années 1990 pour acheminer des pièces de grandes dimensions d’un site à l’autre de l’industriel.

Pour cela, Airbus Defense & Space a développé, sur ses fonds propres et en un an et demi, un système de chargement « pour soulever des cargaisons militaires hors normes » dans la soute d’un A300-600ST. Et celui-ci a fait l’objet d’une démonstration, un hélicoptère de transport lourd CH-53 de la Bundeswehr ayant été chargé à bord d’un Beluga ST, le 21 septembre, à Manching [Allemagne]. L’opération a duré une heure.

« La demande de capacité de transport hors gabarit est en hausse. Cette capacité est rare et, à la lumière des développements géopolitiques actuels, de nombreux clients recherchent de nouvelles solutions rapides et efficaces. C’est exactement ce que nous offrons avec notre flotte de Beluga ST », a expliqué Michael Schoellhorn, le Pdg d’Airbus Defence and Space.

« Nos équipes ont travaillé sur une solution de manutention rapide, efficace et autonome pour charger du fret militaire lourd dans l’avion. La rapidité, l’agilité et l’autonomie sont des éléments cruciaux pour nos clients lorsqu’il s’agit de telles opérations », a-t-il ajouté.

Pour le moment, seule la Bundeswehr a fait part de son intérêt pour cette solution. Selon Airbus, elle doit d’ailleurs la certifier dans les semaines à venir.

Biréacteur, d’une longueur de 56,15 mètres pour une envergure de 44,84 mètres et une hauteur de 17,24 mètres, le Beluga ST peut parcourir un plus de 4’600 km avec un chargement de 20 tonnes et 2’780 km avec 40 tonnes dans sa soute. Sa charge maximale est de 47 tonnes. Pour ses propres besoins, Airbus est en train de le remplacer par l’A330-743L « Beluga XL » aux dimensions plus imposantes et avec la capacité de transporter 53 tonnes sur une distance de 4’000 km.

Photo : Airbus Defence & Space

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

105 contributions

  1. Lotharingie dit :

    « …Dès que ses six nouveaux Beluga XL entreront en service à l’horizon 2023, l’ancienne flotte de BelugaST servira à transporter du fret.

    Airbus a lancé le 25 janvier dernier sa nouvelle filiale baptisée Airbus Beluga Transport, une filiale détenue à 100% et qui jouit de son propre certificat de transporteur aérien (AOC) et de son propre personnel.

    En service depuis près de 30 ans, les cinq appareils à bosse seront sollicités pour le transport de fret hors gabarit pour les secteurs “de l’espace, l’énergie, l’armée, l’aéronautique, le secteur maritime et l’humanitaire”, précise Airbus dans un communiqué… »
    .
    https://www.capital.fr/entreprises-marches/airbus-se-lance-dans-le-fret-avec-ses-anciens-belugas-1429296

    • EchoDelta dit :

      La manœuvre sent la prise de contrôle d’Airbus béluga par les allemands pour en faire des vrais appareils de transport tactique à terme de gros volume et grosses masses.
      Disons que si je voulais le faire c’est exactement ce que je ferais pour prendre le contrôle du développement des cargos : commande de 5 avions peints en vert avec aménagements spéciaux puis entrisme progressif pour récupérer le bébé.
      Mais j’ai sans doute l’esprit mal tourné.

      • Lotharingie dit :

        Bonjour,

        « …..La manœuvre sent la prise de contrôle d’Airbus béluga par les allemands pour en faire des vrais appareils de transport tactique à terme de gros volume et grosses masses……….Mais j’ai sans doute l’esprit mal tourné… »

        Les Français se reconnaissent en un  » peuple  » travailleur, bon, généreux, humble, endurant, résilient et bien veillant, mais toujours surprenant,…

        Aussi, je puis vous assurer que les Français, sont tout, sauf  » des lapins de 6 semaines « .

        Ne perdez jamais confiance en votre beau pays : La France !

        Bien à vous.

  2. Alpha (α) dit :

    A quand même ! Cette idée, que beaucoup ici avançaient pour palier le peu d’appareils stratégiques dont disposent nos armées en propre ou en location, est enfin reprise !
    Et même si ce n’est le « top » comparé à des C-17, C-5 ou AN-124, cela pourra rendre de fiers services !

    • Alain d dit :

      c’était surtout le solution le plus rapide et la moins chère, avec quelques études, atténuer la dépendance au plus vie.
      Le sujet avait été ardemment débattu ici-même, mais c’était dans d’autres conditions, avant le 24/02.
      Le Mriya est décédé, avec quelques autres, mais la R&D et l’expérience d’Antonov n’est pas morte.
      Je pense toujours qu’Airbus devrait coopérer avec Antonov pour réaliser un gamme low cost qui aiderait à contrer la Chine et la Russie sur certain marchés. Parce qu’Antonov et la sidérurgie ukrainienne (Azovstal et autres) renaitront de leurs cendres.

      • Alain d dit :

        Et ça pourrait orienter vers des études plus sérieuses pour un vrai moyen de fret hors normes.
        Fret, domaine ou Airbus était à la traine face à Boeing.
        Il semble qu’une fois de plus la France soit à la traine de l’Allemagne.
        Si cette solution ne lui convient pas, elle ne propose pas d’alternative.
        Sur Airbus, nos décideurs semblent toujours à la ramasse, pas suffisamment à l’initiative (civil, militaire, avions et spatial), mais j’espère toujours que je me trompe.

  3. v_atekor dit :

    Pas terrible, solution rapide et disponible, mais avec plein de « mais »…

  4. F Pirot dit :

    Si l’hélico fonctionne avec une propulsion à cannettes de four crématoire, comme dans l’exemple, la matière organique ayant évidemment accumulé des émetteurs alpha (on voit d’ailleurs la pile de nuages noirs juste au-dessus), cela crée un risque de frappe de foudre sur l’appareil, surtout en cette saison. Ca serait con pour le Beluga…

  5. Mic dit :

    4000 kms, je trouve l’allonge un peu courte, mini 5000/5500 Kms serait souhaitable, pb emport de carburant complémentaire, ce qui induit une charge max automatiquement réduite, faut-il repenser la motorisation ?

    • Prof de physique dit :

      L’abréviation légale pour kilomètre est km.
      Pas de K majuscule pour kilo= 1 000.
      Pas de s non plus sur une abréviation.

      De même quatre-vingts kilogrammes devient 80 kg
      Quatre cents kilovolts devient 400 kV
      etc…

      Donc pas de K majuscule pour kilo.

  6. Et bien c’est pas trop tôt !
    Mais belle initiative !

  7. Le Suren dit :

    « En 2017, l’ex-député François Cornut-Gentille avait remis un rapport dans lequel il s’inquiétait de cette dépendance française aux capacités ukraniennes [voire russes] dans ce domaine.  »
    De temps à autre, dans le délire ambiant, il y en a un qui ouvre les yeux ! Ca fait (presque) plaisir ! Presque !

    « Et il n’est plus question de solliciter des Il-76. »
    Quelle surprise, on aurait pu y penser avant ! Mais pense-t-on ? Penser ou ne pas penser, telle est la question !

    J’en peux plus de ces charlots qui nous gouvernent !

    On peut les donner à la Corée du Nord peut-être ?

    Allo Kim ?

  8. Lotharingie dit :

    Bonjour,

    Plusieurs Airbus A380 ont déjà été déconstruits, certaines compagnies les bradent au « prix de la ferraille  »

    Sachant que ce modèle d’avion est certifié, après réaménagements, pour transporter jusqu’à 800 passagers par vol.

    Ne sera t il pas envisageable qu’à moyen terme, cette nouvelle société  » Airbus Beluga Transport  » puissent proposer, en parallèle, aux armées occidentales un service de transports de militaires sur des  » A380 modifiés haute densité  » ?

    Pour une armée, être capable de faire acheminer à plus de 15000 km, 800 militaires en un seule fois, ne serait il pas pertinent ?

    Bien à vous.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Airbus_A380

    • Lotharingie dit :

      Oups !

      « ..Sachant que ce modèle d’avion est certifié, après réaménagements, pour transporter jusqu’à 850 passagers par vol.. »

      « ..Pour une armée, être capable de faire acheminer à plus de 15000 km, 850 militaires en un seule fois, ne serait il pas pertinent ?.. »

      Par comparaison ( qui n’est pas raison ! ), l’ Airbus A330 MRTT, c’est 250 passagers à 12000 kms.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Airbus_A330_MRTT

      • Oliv73 dit :

        850 passagers en une fois…….c’est intéressant, mais ce n’est pas tous les jours que la moitié de l’armée française est projetée en opex.

        • Lotharingie dit :

          Oliv73 :

          Bonjour,

          « ..c’est intéressant, mais ce n’est pas tous les jours que la moitié de l’armée française est projetée en opex.’

          A ce jour, je ne peux qu’ être en total accord avec vous.

          Mais  » quid  » demain ?

          Bien à vous.

          • Lotharingie dit :

            Re-bonjour,

            De plus, Airbus leader international de l’industrie aéronautique ( pour la vente d’avions et de prestations de services ), travaille avec des clients sur les 5 continents.

            Cette filiale pourrait alors bénéficier de ce « fichier clients  » pour proposer ses prestations exceptionnelles ( en cas de  » graves crises » ) à de nombreux pays à travers le monde ( en accord avec nos autorités politiques françaises).

            Bien cordialement.

      • Lotharingie dit :

        Oups !

         » Comparaison, n’est pas raison ! « 

    • v_atekor dit :

      l’A380 a joui d’un retour en grâce à la faveur des péripétie de l’économie et du manque de personnel, mais oui sans doute c’est possible. Ce qui est moins gagné, ce sont les pistes pour ce gros oiseau, car mÔsieur A380 a des goûts de luxes en matière de revêtement et d’allonge de piste…

      • Lotharingie dit :

        à v_atekor :

        Bonjour,

        « ..Ce qui est moins gagné, ce sont les pistes pour ce gros oiseau, car mÔsieur A380… »

        Effectivement, A380 est un avion hors normes pars ses dimensions et son poids.

        Il y a une quinzaine d’année, déjà, une cinquantaine d’aéroports étaient certifiés pour accueillir ce superbe  » oiseau  » ( pour 2022, je n’ai pas les chiffres…).

        Cependant, Nouméa, Saint Denis de La Réunion, Cayenne, ( mais aussi, Abidjan, Bamako, Accra, Dakar et Niamey , pour ceux qui comme moi, connaissent… ) ont les infrastructures et équipements pour le recevoir.

        Bien à vous.

        • Lotharingie dit :

          Oups :

          « .. par ses dimensions .. »

          « … avion hors norme… »

          Je vous présente mes excuses les plus sincères pour toutes ces « fautes de frappe ».

          Bien à vous.

    • Naoned 46 dit :

      Selon les spécialistes il semble impossible de modifier l A380 pour le transport de charges lourdes et notamment porte arrière et avant sauf à reconstruire un nouvel avion

      • Lotharingie dit :

        Naoned 46 :

        Bonjour,

        « ..il semble impossible de modifier l A380 pour le transport de charges lourdes.. »

        Je suis au courant des impossibilités techniques pour modifier ct appareil ; c’est pour cela que j’évoque uniquement le transport de passagers ( passagers militaires et/ou le rapatriement de ressortissants occidentaux, ou autres, en cas d’urgence )

        Bien à vous.

    • HMX dit :

      Sujet déjà débattu, et toujours aussi pertinent. Encore plus depuis la guerre en Ukraine, et le changement radical de contexte stratégique. Il s’agit là d’une opportunité que nous aurions tort de laisser passer.

      Bien sûr, un A380 « militarisé » ne vaudra jamais un véritable avion de transport lourd (que nous n’avons pas). Il n’a pas été conçu pour cette mission, c’est un fait. Pas de capacité de poser d’assaut, ni de parachutage, pas de rampe de chargement pour des véhicules lourds, sauf à envisager des modifications structurelles lourdes.

      Au passage, et avant de renoncer à toute ambition, il ne serait pas forcément inintéressant de faire réaliser par Airbus une étude technique et financière pour étudier la faisabilité de ces modifications structurelles : modification du train d’atterrissage, modifications pour renforcer la cellule, en particulier le plancher, et créer une rampe arrière… sous réserve que le résultat de cette étude soit positif, on pourrait envisager d’acquérir une petite douzaine d’A380 à prix bradé auprès des compagnies qui s’en sont débarrassé, puis les faire modifier par Airbus.

      Et même s’il s’avère que les modifications structurelles sont impossibles, pouvoir disposer d’A380 « civils » avec un aménagement « flex », pouvant transporter soit du fret, soit des passagers, ou un mix des deux, constituerait une plus-value très appréciable pour l’AAE. Pour illustrer la chose, un A380 cargo aux normes civiles, c’est 853 passagers en version charter, ou 60 tonnes de fret et 300m3 de volume en version fret à 15 000km. ça représente quand même un certain nombre de palettes :
      https://www.youtube.com/watch?v=zTRuQ0MiIxs&t=7s

      Faute de disposer d’avions de transport lourds comme le C5 Galaxy, une telle flotte d’A380 viendrait utilement épauler et soulager notre flotte d’ A400M, pour toutes les missions ne nécessitant pas un avion « militarisé ». Une utilisation civilo-militaire, par exemple le transport de matériels, équipements, vivres, et de secouristes suite à une catastrophe naturelle serait également tout à fait envisageable pour ces A380 reconvertis.

      • Lotharingie dit :

        à HMX :

        Bonjour,

        « ..: modification du train d’atterrissage, modifications pour renforcer la cellule, en particulier le plancher, et créer une rampe arrière… »

        Point d’ambitions techniques de telles ampleurs sur les A80  » commerciaux  » !…

        Je pensais simplement au réaménagement des sièges.

        C’est à dire, proposer quelques avions de plus de 850 passagers, capables de  » projeter  » dans un confort certain, nos militaires ; et /ou rapatrier en urgences des ressortissants occidentaux ( ou ressortissants de pays  » amis  » ) ,en cas d’urgence !.

        A380 serait un  » appuis  » aux A330 Mrtt, A400M, A300 BélugaST ( et plus tard A330 BélugaXL ).

        Encore faut il, que cette proposition de prestation soit pour l’entreprise, économiquement pertinente.

        Bien à vous

  9. basstemp dit :

    Voila pourquoi le programme A380 c’était bien de la daube quand meme : Pas foutu avec des dimensions pareilles de pouvoir remplacer des appareils qui devenaient hors d’age on se demande bien a quoi pensait Airbus a ce moment ?

    Et le pire c’est que dès qu’ils se sont fait dépasser en termes de couts/par siège pour les vols humains : Catastrophe , plus aucune commandes a part quelques rares en version F pour palettes aéro et paf programme terminé : Un fiasco !

    Ils auraient mieux fait, dès le départ a penser a un appareil qui aurait eu de la continuité de carrière potentielle dans les transports spéciaux , ce qui manque cruellement aujourd’hui et je note qu’au niveau militaire on a que des A400m qui ont eux aussi leurs limites quand les USA eux avaient pensé a avoir des programmes de transporteurs grands volumes qu’on a jamais pu avoir la lumineuse idée de faire pareil ou d’en commander pour nous aussi … (je pense au C5 par exemple)

    • Raymond75 dit :

      Airbus avait proposé une version cargo de l’A380, mais aucun transporteur n’a donné suite …

      • v_atekor dit :

        Non, il y a eu des commandes signées, notamment fedex et dhl, les retards ont provoqué les annulations de commandes qui ont provoqué l’annulation de la version. A380F.
        .
        Après contrairement à basstemp je ne pense pas que le programme était de la daube, ni que les problèmes viennent de là. Avec 850 passagers les coûts par sièges seraient toujours intéressants aujourd’hui, même sans remotorisation néo, le hic c’est qu’aucune compagnie n’a pu le mettre en oeuvre car la gestion des bagages qui limite en pratique à 550 passagers, domaine d’excellence des 777 et A350-10, mais il fallait rester dans les dimensions du 747 pour ne pas trop impacter les infrastructure aéroportuaires… Le soucis est moins le marché pour un gros porteur que d’avoir paradoxalement un avion trop petit…

        • Lotharingie dit :

          à v_atekor

          Bonjour,

          « ..le hic c’est qu’aucune compagnie n’a pu le mettre en oeuvre car la gestion des bagages qui limite en pratique à 550 passagers.. »

          Un autre  » hic « ,

          Si le débarquement et l’embarquent est relativement rapide dans les grand  » hub  » occidentaux, ce n’est plus le cas dans des aéroports plus modestes et / ou moins modernes.

          Je prends pour exemple, l’aéroport d’Abidjan.

          Le débarquement est extrêmement long, le passage à la douane et la récupération des bagages sont une vraie sinécure, l’aéroport semble littéralement engorgé et les agents locaux dépassés.

          Puis, se fait l’embarquement, tout aussi long et laborieux pour le retour sur Paris.

          In fine, l’avion reste beaucoup trop longtemps sur le tarmac ivoirien ; et pour une compagnie aérienne avec la concurrence,  » un avion qui ne vole pas, coûte.  »

          Emirate aurait souhaité un A380néo ( avec une nouvelle motorisation moins énergivore ), cependant Airbus semble avoir définitivement tourné le dos à cette « aventure A380 » avec le succès d’ A350.

          Bien à vous.

    • Pierrot dit :

      Effectivement, c’est un peu con de ne pas avoir conçu l’A380 pour être un peu moins monotâche…
      Le B747, lui, avait bénéficié dès la conception de réserves/précautions pour pouvoir facilement les convertir en avions cargo. Le président de Pan Am, compagnie de lancement du 747 avait quelques doutes sur le succès ou non de l’appareil en transport de passagers (la tendance semblait être au transport de passagers sur des vols supersoniques), et a demandé que Boeing prévoie cette possibilité pour pouvoir, le cas échéant, les reconvertir.

    • Tulio dit :

      Le A400m est 1 appareil assez génial qui peut se poser sur des piste en terre ou e herbe et qui peut transporter des blindés légers (VAB, VBCI, …), des hélicos style Caiman NH 90 (enfin un par avion !), des hélicos Tigre (3 maxi), des camoins avec canons, un semi-remorque style 35 t, etc… Il a 4 moteurs, ça peut aider… Et il peut embarquer jusqu’à 200 passagers (le record, c’est 216 lors de l’évacuation de Kaboul en 2021). Et on en a commandé 50 (environ la moitié déjà livrés) ! Autant envoyer plusieurs A 400m qui peuvent se poser partout plutôt qu’un A 380 qui ne peut se poser nulle part !

      L’A380, c’est bien de la daube, c’est juste un appareil civil pour partir en vacances !

  10. Coléo91 dit :

    Enfin !

  11. albert dit :

    Le Beluga est une bonne idée mais c’est son chargement qui pose problème, il faut monter la charge en hauteur avant de la glisser. Ca nécessite un dispositif de levage complexe à assembler sur les sites d’embarquements/débarquements. Ce qu’il aurait fallu c’est un Belouga XL avec le nez qui se lève, comme le C-5 ou les Antonov 124/225.
    Et un bimoteur c’est peut etre un peut juste. Il aurait été peut etre plus judicieux d’adapter des A380, quite à racheter et transformer des modèles existants et retiré du service

    • Fralipolipi dit :

      @albert
      Ce n’est pas un problème de nez qui s’ouvre vers le haut ou les côtés.
      Pour faire comme sur C5, C17 ou Antonov, ..ou A400… il faut SURTOUT ET AVANT TOUT des ailes hautes … pour permettre d’avoir un train d’aterrisage au plus court … pour permettre d’avoir un rampe d’accès intégrée … pour permettre un usage militaire aisé sur tous types de terrains et sans infrastructures lourdes requises en satellite.
      .
      Et comme le Beluga est issu d’un A330 (ou A300 avant) civil, … et bien il est sur ailes basses, et on ne pourra rien y changer.
      .
      On est donc clairement ici sur un pis-aller.
      Après, rien ne nous empêche d’utiliser cette option pour les fois où c’est possible.
      Par exemple, il suffirait d’avoir ce type de chariot de chargement/déchargement, à Istres, puis un autre à Niamey.
      .
      Ce n’est clairement pas adapté pour traiter les urgences et commencements d’opérations vers de nouveaux cieux, mais pour Barkhane, qui a duré plus de 7 ans, par exemple, ça aurait pu aider (et ça peut toujours … peut-être ?).

    • lym dit :

      En effet, s’il faut le chargeur au départ (pas un problème) mais aussi à l’arrivée (là par contre!), cela va limiter l’usage.

    • Vinz dit :

      « ’est son chargement qui pose problème, il faut monter la charge en hauteur avant de la glisser. Ca nécessite un dispositif de levage complexe à assembler sur les sites d’embarquements/débarquements. »

      La réponse s’appelle OBCL : On-Board Cargo Loader

    • Raspoutine dit :

      @albert
      Ce n’est pas le seul problème : 53 tonnes de charge utile, c’est assez peu pour du transport stratégique (shelters communications, systèmes de défense aérienne, munitionsRa voire en cas d’urgence blindés avec leurs équipages).
      An124 et C5 … de 80t à 120 t pour un rayon d’action entre 4000 et 8000km environ.

  12. Fralipolipi dit :

    « Pour le moment, seule la Bundeswehr a fait part de son intérêt pour cette solution.  »
    … alors que le besoin est plus vif chez nous (Barkhane et consorts oblige).
    Comme déjà énoncé hier sur un autre fil, sur ce coup là, ils font un truc bien les Allemands 🙂
    .
    A noter qu’il ne s’agit pas d’utiliser les nouveaux et plus grands Beluga XL, mais bien l’ancienne flotte de Beluga ST, qui va rapidement être au chômage, .. et qui semble avoir encore du potentiel, puisque Airbus en avait déjà proposé le service à la location (pour des usages militaires ou civils) en début 2022.
    https://www.airbus.com/en/newsroom/press-releases/2022-09-airbus-tests-loading-system-for-outsized-military-cargo-on-beluga
    .
    Ce nouveau module Allemand de chargement devrait pas mal faciliter les choses.

  13. Matou dit :

    C’est intéressant, mais autant il doit être possible de disposer des moyens d’embarquement sur site en France ou ailleurs en Europe, autant sur le théatre et selon les types de zones, cela risque d’être plus compliqué. A moins de disposer d’un détachement équipé de base de ce type de système. Il y a aussi le temps de manutention qui semble assez long. La trappe à l’arrière semblerait donc, pour le non expert que je suis, beaucoup plus pratique. Mais il est sans doute préférable de disposer d’une solution même imparfaite que rien du tout, hors solutions sur étagères.

  14. Raymond75 dit :

    J’étais surpris que les Européens n’aient jamais envisagé cette solution ! Les Béluga transportent depuis des années les différentes pièces de gros gabarit des avions Airbus vers leurs lieux d’assemblage.

    Grand gabarit oui, mais relativement légers … Les Antonov pouvaient transporter des charges plus lourdes, plus en phase avec les transports de matériels militaires, et étaient équipés d’un pont roulant intérieur ; ils étaient très fiables, et ne nécessitaient pas d’infrastructure particulières sur les terrains d’aviation..

    Une autre solution aurait été de construire des Antonov en Europe (de l’Ouest) sous licence, mais il était plus économique de les louer … jusqu’à s’en rendre dépendant et de perdre toute souveraineté. Et puis Airbus aurait protesté !

    • Raymond75 dit :

      J’ajoute que faire passer un char d’assaut par dessus la cabine de pilotage serait osé …

      • Sempre en Davant dit :

        Meuh non… meuh non !

        Deux options simples :
        1) construction d’une rampe de saut, installation d’un filet de récupération dans la soute pour récupérer toussa-toussa et arrimé un peu après le saut… Et puis des chèches et des lunettes de soleil pour les équipages volants et sautant. Non seulement pour le style « légère-air » mais pour la prise en compte des vents et turbulences.
        Prévoir un mess pour les imprévus.

        2) Dans un contexte de domination de « haute origine » un petit « train télescopique à fourches élévatrices réversibles et support déployable ». La soute s’ouvre, l’engin s’avance, l’équipage s’affaire avec des papiers de couleurs et des boutons loupiote, les tringlots volant vêtus de haute visibilité diverses vous translate le fatras avec des tournicotons dignes d’ d’Actarus Prince d’Euphor qui cherche sa place dans Goldorak (a fallu chercher sur le web….) tout en faisant des pantonymes empruntes de la dignité régulière du télégraphe de Chappe avec des trucs qui clignotent et qui font biiiip biiiip biiiip en marche arrière.

        Centrage horizontal et vertical? Amarrage? Réalisme opérationnel du chargement? On s’en fout ont est commerciaux (fôte voulue!) chez Airbus pour le voyage en « djet ».

        J’avais encore une démonstration par l’absurde avec plan incliné façon construction des pyramides et sable lié au blanc d’œuf comme pour les concours de château de sable… Mais l’idée de faire glousser avec des culs de poules et la difficulté a monter un sabayon tactique sans bain marie…

        Mais finalement vous avez raison le pilotat ne peut quand même pas risquer regarder sous le char: à notre époque on ne sait qui conduit!

        QUI a eu l’idée d’employer un avion trimballe dirigeable pour faire l’Antonov? Où kétikilé tête mercure et lèche plomb???? Viens mon petit on va t’aider à mettre tes tacticales basket à scratch viens petit… petit petit… Aie pas peur Papa et Maman boivent plus il cuvent… petit petit t’as déjà trinquer tu peux venir… petit petit…

  15. Castel dit :

    Excellente initiative !!
    En effet, si le poids effectivement transportable ne devrait pas être supérieur à celui se l’ A400M ( 35t environ), la largeur de sa soute, est incomparablement plus importante ( 7,15 m, contre 4 pour l’A400).
    à noter qu’elle est même supérieure à celle de l ‘A124 ou 225 (6,40m)
    Donc, ce sera surtout très pratique pour les objets plus encombrant que lourds, genre structures démontables par exemple.
    Par contre, il ne faut pas oublier que cet avion a été conçu au départ, pour atterrir sur des pistes civiles, donc à moins qu’Airbus n’étudie un train d’atterrissage spécifique, il ne faut pas s’attendre à le voir se poser à proximité de zones opérationnelles…
    D’autre part, il faudra voir ce que donneront ses performances en charge, que ce soit sur le plan de la vitesse ou de l’autonomie, mais de toutes façons, il est en mesure de rendre pas mal de services, en attendant le « SATOC, » si le projet se réalisait un jour, et, qui de toutes façons, même si il est probable qu’il sera certainement conçu pour transporter une charge maximum plus lourde, n’aura pas forcément une soute aussi large !!

  16. Gamberge dit :

    J’ai du mal à mesurer l’intérêt potentiel de la solution Beluga pour réduire la dépendance à l’AN-124.
    J’avais cru comprendre ici-même que le Beluga n’était peut-être pas une solution très intéressante pour le transport stratégique, dans la mesure où cet appareil est surtout conçu pour transporter des cargaisons très volumineuses mais pas forcément très lourdes (sections de fuselage d’avions Airbus).
    Concrètement, avec une capacité de 40 t sur 2780 km (voire 47 t, mais sur quelle distance ?), que peut-on charger à bord ?
    Peut-on transporter un char Leclerc (Wikipedia donne autour de 57 t de « masse au combat », mais quelle masse à vide ?) ?
    L’A400M Atlas est donné (Wikipedia encore) pour 30 t sur 4500 km. Avec ces 10 t de capacité supplémentaires (et un volume en soute probablement supérieur) que pourrait-on transporter dans un Beluga ST qu’on ne pourrait charger à bord d’un Atlas ?
    Et que peut-on expédier dans un AN-124 qu’on ne pourrait pas mettre dans un Beluga ST ?
    Il est bien évident qu’il faut trouver un moyen de sortir de la dépendance aux AN-124 et que quelques Beluga de plus pour faire du transport stratégique sont certainement bienvenus, mais quelle déficience capacitaire cette solution laisse-t-elle sans réponse ?

    • Nexterience dit :

      Bonnes questions.
      Il me semble que le Beluga n’est pas pressurisé. Le beluga xl peut porter des pièces de 8m de large, ce qui est plus que l’An225.
      Mettre en commun le besoin Beluga xl et armées aurait donc imposé des contraintes pénibles à chacun.
      .
      Un « A1200M » turboréacteur serait bienvenu et moins risqué à concevoir que l’ A400M, trop polyvalent pour être bon partout.

    • Jean-Michel dit :

      Le transport d’un Ch-53 n’est réellement possible qu’avec un Béluga comme l’a démontré l’armée allemande en Afghanistan.
      Avec un An 124, il faut plusieurs jours pour démonter et remonter l’hélicoptère qui fait 8.40 mètres de haut.
      https://www.dbwv.de/aktuelle-themen/einsatz-aktuell/beitrag/willkommen-letzter-ch-53-kehrt-nach-18-jahren-einsatz-in-afghanistan-zurueck-nach-hause

      • Jean-Michel dit :

        Il n’y aura bientôt plus aucun An-124 en état de vol. L’usine Motor Sich de Zaporija qui fabrique entre autre les réacteurs D18T à été détruite par les russes et il ne faut pas compter sur les russes pour les pièces détachées.
        Le Beluga permettra aussi de transporter les VBCI (en version lourde) ou le Lynx allemand que l’A400M ne peut transporter alors qu’il a été conçu pour cela.

  17. Stéphane Leroy dit :

    Excellente initiative…
    Ont-ils prévu que l’appareil soit relativement autonome pour le chargement et déchargement?
    Pas avec une rampe, bien sûr, mais que la « plate-forme élévatrice » soient embarquée après chargement et déployée sur site ?

  18. Dambrugeac dit :

    l’Allemagne à décidé de presenter ce système présenté en Allemagne par le directeur allemand d’Airbus défense … etc. Juste après la déclaration du chancelier de vouloir constituer la 1ere force armée d’Europe, et donc de supplanter la France, qui n’a pas encore compris que c’est l’allemagne qui mène la danse chez Airbus que nous avons créé ? Au fait qu’elle est la réaction du Président français Macron face aux prétentions de suprématie militaire germaniques ? Rien… comme d’habitude sinon l’appel au ”couple franco allemand”, terme qui n’existe méme pas en allemand. Décadence quand tu nous tient !

    • Castel dit :

      Decidemment, certains comme vous semble ne fréquenter ce site que pour faire de l’anti germanisme primaire !!
      Cet avion pourra servir à toutes les armées Européennes , et c’est très bien comme ça…
      Qu’on soit à la rigueur contre un axe Franco-Allemand trop prononcé, qui se ferait au détriment des autres pays Européens, je pourrai le comprendre, mais prétendre que l’Allemagne a une vision supprémaciste sur la défense Européenne me parait complètement faux, en fait, ils ne font que rattraper leur retard en la matière !!

      • LucienB dit :

        Pauvres Allemands… Ils ne font que rattraper leur retard en la matière… Assurément nos amis allemands sont altruistes et n’ont pas d’ambitions européennes. Aidons-les en transférant notre BITD en Allemagne.
        Comme? Le chancelier Scholz a parlé…
        Non! Ce doit être un malentendu… On ne le croira pas, car les Français ont un cœur naïf et un petit cerveau. Oui, les Allemands sont de bons amis. Certes, les milliers de jeunes qui dorment dans les cimetières partagent votre opinion.

        • Castel dit :

          Comptez vous dans vos calculs, les milliers de nos jeunes tués par la perfide Albion ?
          Je vous rappelle que la dernière guerre avec l’Allemagne s’est déroulée, il y a maintenant une bonne soixantaine d’années, on ne peut quand même pas rester là-dessus, ou alors, on ne peut pas critiquer ceux qui font une « rente mémorielle » des crimes commis à l’époque du colonialisme Français !!
          Ayant fait partie des FFA, je suis bien placé pour parler des Allemands :
          Pour faire court, j’ai rencontré autant de ceux-ci qui admiraient ou détestaient la France, la grande majorité étant comme chez nous dans l’expectative à notre sujet, en fonction des événements…..
          En rappelant quand même au passage, que le plus grand nombre d’engagés dans la légion, étaient à l’époque des Allemands, ce qui doit toujours être le cas aujourd’hui.
          Mais, de mon point de vue, la coopération entre notre nos 2 pays, qu’on aime les Allemands ou pas me parait indispensable, et critiquer ceux-ci lorsqu’ils veulent devenir une armée crédible, au même titre que la nôtre, me parait paradoxal, alors, qu’il y a encore peu de temps, certains sur ce site leur reprochait le contraire !!!

      • PK dit :

        « Decidemment, certains comme vous semble ne fréquenter ce site que pour faire de l’anti germanisme primaire !! »

        Oui, c’est vraiment terrible, alors que ce peuple francophile ne fait rien que nous aimer d’un amour tendre et maternelle. Il faut vraiment punir ces méchants français racistes et plein d’idées sombres venant tout droit d’un âge reculé où les Germains n’étaient pas fréquentables, car ils nous faisaient des coups de pute en permanence.

  19. VinceToto dit :

    A propos de « hors gabarit », quelques A380 modifiés?
    La solution Beluga ne me semble pas adaptée pour du transport militaire au niveau tonnage.

    • Pierrot dit :

      De ce que j’en avais entendu, les ponts du A380 ne sont pas faits pour (pas assez résistants individuellement), et les différents câbles et réseaux cheminent « au milieu », il faudrait alors tout rerouter vers les côtés du fuselage.

      Dommage, mais contrairement au 747, le 380 n’a pas été conçu pour pouvoir être reconverti en cargo lourd et gros gabarit.

  20. E-Faystos dit :

    c’est un bon premier pas… mais l’idéal serait de pouvoir charger du super lourd.
    Et un char principal de bataille c’est 60 tonnes. il faut donc viser ce poids et volume à moyen terme. et si en prime, on peut en charger deux d’un coup, Airbus serait -enfin- dans son rôle. il manque plus qu’un avion piquet radar et commandement dédié.
    ça me fait croire que ce serait une bonne façon de sortir du piège SCAf par le haut, en mettant des technologies d’auto-défense sur les gros porteur et en faire des bastions volants avec des moyens offensifs et défensifsen effet la puissance électrique disponible sur un quadrimoteur sera toujours plus importante que sur un chasseur, un missile, ou un camion erecteur.

  21. Prof de physique dit :

    Peut être avons nous raté le coche avec le projet non réalisé d’un A-380 cargo.
    Mais j’admet que cela aurait couré cher à court terme.

  22. vrai_chasseur dit :

    Initiative intéressante. Donner une seconde vie aux Beluga avec l’arrivée des Beluga XL.
    Cependant cela va être dur de concurrencer les Antonov. Un seul AN-124-100 c’est l’équivalent de 15 Transall d’un coup et c’est plus gros qu’un C5 Galaxy.
    Quant au géant AN-225 Mrya (qui a livré 120 tonnes de matériel médical à Vatry en France il y a 2 ans dont 8 millions de masques FFP2 chinois…) sa destruction à Hostomel par les russes est une perte fâcheuse. Son concepteur l’ingénieur en chef ukrainien d’Antonov disait de lui qu’il était « maniable comme un avion de chasse malgré sa taille ». Tout le monde a souri en écoutant avec bienveillance le ‘papy’ parler de son bébé. Jusqu’au moment où, en vol avec une navette spatiale Bourane de 62 tonnes arrimée sur le dos, il a fait un virage serré à 45° comme une fleur, devant l’assistance ébahie devenue subitement totalement silencieuse… un grand moment de l’aéronautique. C’était au salon du Bourget en France en 1989.
    Le milliardaire britannique Richard Branson, patron de Virgin, s’intéresse à Antonov et au renouveau du Mrya. C’est peut-être ce qui manque en France : un zeste de vision et la faculté d’y aller. Qui a Antonov dans sa poche détient une clé majeure de la projection de puissance par les airs.

    • VinceToto dit :

      « Cependant cela va être dur de concurrencer les Antonov. »
      Déjà en difficulté, plombé par les sanctions anti-russe de 2014, n’ayant produit aucun avion en 2016, liquidé par le gouv. ukrainien en 2017. 2022 n’a pas arrangé les problèmes de maintenance pour les clients de l’Ukraine. Donc, pas facile de concurrencer un mort.
      « sa destruction à Hostomel par les russes »
      Artillerie ukrainienne sous ordre du gouv. ukrainien qui ne voulaient pas le laisser aux Russes, ainsi que d’autres Antonov et les pistes.
      « Qui a Antonov dans sa poche détient une clé majeure de la projection de puissance par les airs. » C’est finit les années 80/90. En 2022, il y a un pays s’appelant la Chine qui commence à produire des réacteurs et des avions de transport militaire très intéressants. Si les groupies US/OTAN sont en 2022 dans un trip Antonov des années 1980, bien leur en fasse. Les armées russes elles attendent avec impatience un remplacement de leurs vieux Antonov.

      • lgbtqi+ dit :

        Les Bescherelle, ils sont imprimés en Chine aussi ? Parce que…

        Signé : « une groupie US / OTAN » qui n’a pas redoublé sa classe de CE2.

    • Aymard de Ledonner dit :

      Oui on devrait essayer de développer un nouvel appareil. Mais la conception de l’AN-124 est tellement ancienne qu’il ne doit pas rester beaucoup d’ingénieurs ukrainiens ayant participé à sa conception.
      Concernant le Belouga, le seul intérêt de cette solution c’est qu’elle est disponible rapidement pour un cout faible.
      Mais pour ce prix on n’a rien de folichon. Capacité de transport extrêmement limitée (à peine plus qu’un A400M), nécessité d’infrastructure de chargement, autonomie très faible, incapacité à se poser sur des pistes un peu frustres…

      • vrai_chasseur dit :

        @A de L
        Oui. Faible utilité pour un faible coût.
        Belle tentative d’Airbus pour recycler ses Beluga actuels en fin de vie.
        Mais ce n’est pas la réponse au besoin.

  23. olivier 15 dit :

    Solution naze. 3 fois moins de chargement qu’un appareil ukrainien, Prise au vent et stabilité qui n’a rien à voir avec un appareil rustique. Et oui, le Beluga est pour les charges volumineuses, pas forcément lourde ! Bref, une solution militaire à l’allemande: Complètement à côté.

  24. ScopeWizard dit :

    Formidable !

    Mais tu le protèges comment et avec quoi ?

    Un Bélouga ST se voit très-bien , le Bélouga ST XL est encore plus gros…

    Si les USA n’ étaient pas militairement si surpuissants , pourraient-ils à ce point garantir à leur cinquantaine de C-5 M Galaxy et à leurs 220 C-17 de ne pas risquer se faire descendre en masse par des MANPADS et autres systèmes anti-aériens à plus longue portée ?

    En fait , est-ce que tu peux acheminer du lourd si tu ne contrôles pas tout le ciel , mais aussi le sol ?

    Parce que les contre-mesures embarquées , c’ est super , mais face à une salve en saturation , surtout si tu n’ as que peu d’ avions de ce type qui te sont pourtant précieux pour te garantir une force de projection rapide un minimum crédible , tu fais quoi , tu prends le risque de perdre le peu que tu as ?….donc de mettre en danger ta capacité de projection ?

    Surtout en cette ère de l’ action suicide volontaire….

    Donc , soit tu peux compter sur un « nettoyage » qui te dégage tout et alors tu es libre de tes mouvements , soit si tel n’ est point le cas , tu dois compenser ta possible attrition par le nombre .

    Par conséquent , la question est : pourrait-on acheminer du lourd autrement qu’ en nous servant d’ engins si balèzes et vulnérables de surcroît pas forcément rapides ou agiles ?

    Pourquoi alors ne pas plutôt envisager une version agrandie et plus lourde de l’ A400M , genre A600M ou A800M ?

    Je ne sais pas , je le sens pas du tout ce Bélouga ; enfin pas pour ça .

    Mais comme bien-sûr toujours si épris de prévoyance donc de pro-activité histoire d’ anticiper , nous n’ avons encore rien lancé , s’ il est vite équipé en auto-protection le Bélouga ST peut répondre à ce qui devient une « urgence »…

    On verra bien , quoi !

    Remarque , je dis ça ; mais à son époque , à l’ instar du grand delta AVRO VULCAN ( un avion Anglais ) qui lui a d’ ailleurs servi pour les essais moteur , perso je voyais bien Concorde dans le rôle d’ un bombardier stratégique lourd de classe Mach 2+ à long rayon d’ action et capacité nucléaire…
    http://4.bp.blogspot.com/-qx9F1DpN3Jc/Uci8hNQ1Z_I/AAAAAAAABdE/-TpcbMJsVRU/s1600/CONCORDE_031.jpg

    Ça aurait eu de la gueule , non ?

    Avec un Mirage III O :
    https://i.pinimg.com/originals/c2/5d/04/c25d0460097b179c16dc712da96c2a23.jpg

    En vol escorté d’ un Etendard IV P :
    https://static.actu.fr/uploads/2019/03/Concorde-Ploumilliau-960×640.jpg

    Entouré de Mirage F-1C / CR :
    https://preview.redd.it/46p4y4r71h981.jpg?width=640&crop=smart&auto=webp&s=54e32bb7657a259fff81700c5d3dd7dc8a5a9af6

    https://i.pinimg.com/originals/a2/dd/f9/a2ddf9c4c1252153fbef6e8156ad8943.jpg

    En compagnie d’ un Mirage 2000 ( C ou -5 ) :
    https://i.pinimg.com/originals/7f/ca/97/7fca97341229bd1f09b9922f06385647.jpg

    En somme , Concorde aurait pu être le régional de l’ étape…. 🙂

    • Pascal, (l'autre) dit :

      @ Scope Tout d’abord merci pour votre bon mot dans un fil de discussion précédent concernant mon « retour »
      Sinon pour revenir à notre sujet le Beluga à la différence de l’A400, du C17 possède une caractéristique qui nécessite obligatoirement un terrain aux normes « aéroport civil » du fait de son aile « basse » obligeant à avoir les nacelles moteurs relativement proche du sol avec ce que cela comporte de risques d’ingérer des corps étrangers par rapport aux C17 et An 124 pr exemple qui eux sont à ailes « hautes »
      Le Beluga
      https://viatrolebus.com.br/wp-content/uploads/2020/01/beluga2-990×660.jpg
      Le C17
      https://s1.best-wallpaper.net/wallpaper/m/1804/Boeing-C-17-Globemaster-III-front-view_m.webp
      l ‘An 124
      https://cdn.romania-insider.com/sites/default/files/styles/article_large_image/public/2020-04/antonov_an_124_otopeni_by_bucharest_airports_fb.jpg

      • ScopeWizard dit :

        @Pascal (l’autre)

        Je vous en prie , c’ est là bien peu de choses… 🙂

        Quoi qu’ il en soit , je n’ ai toujours rien pigé aux raisons de cette « rumeur »….

        Mais vous êtes là et bien là , c’ est le principal !

        Oui , mais même s’ il y avait moyen de faire avec une telle configuration , je préfèrerais que nous développions un A400M XXL….

        Le Bélouga est génial , mais pas pour faire dans le transport lourd militaire où dans ce cas plus rien ne va….

        Nous aurions besoin d’ un avion lourd pouvant se poser et décoller de terrains sommairement préparés en conditions climatiques variées et difficiles , voire carrément pourries , le tout dans un environnement guerrier , dans ce cas , même en rallongeant son autonomie via par exemple l’ ajout d’ une capacité à procéder au ravitaillement en vol , le Bélouga ne saurait convenir .

        Comme vous le soulignez très justement , la configuration n’ est pas bonne , l’ avion n’ a pas assez de vitesse , d’ autonomie , de manœuvrabilité .

        Il nous faudrait donc déjà un engin « étudié pour » , qui se « remue » mieux , qui puisse croiser plus vite , qui ait une meilleure allonge .

        Merci des liens fort bien choisis ! 🙂

  25. Lothringer dit :

    Il y a 2 problématiques avec les Beluga de 1ère génération ( mais également les nouveaux, de 2e génération) :
    – un rayon d’action extrêmement faible, ce qui l’obligerait en utilisation militaire à, réaliser des saut-de-puce (inconcevable pour les Opex françaises).
    – il n’est pas adapté aux pistes « douteuses » comme l’A400M (également non-adapté aux Opex françaises)
    Ces avions ont initialement été conçus pour les besoins internes de la société Airbus, dont les usines européennes sont distantes de moins de 2000km les unes des autres (Nantes, St-Nazaire , Seville, Toulouse, Hambourg, Filton, …) Le volume est là, mais la distance franchissable est limitée.

    Il est donc peu étonnant que cette solution ait été évaluée en priorité par nos chers voisins allemands (Airbus Defense est allemand, la Bundeswehr est allemande , … si si…) . Et comme l’a dit le chancelier Scholz … »je veux des avions qui volent (déjà)… ».

    Il serait urgent de concevoir un A600M ou A800M reprenant les moteurs (enfin efficaces, du moins je l’espère) de l’A400M.

    • Fralipolipi dit :

      @Lothringer
      Je crois que c’est plutôt autour d’un hypothétique A200M que tournent les conversations chez Airbus (un petit A400 bimoteur / idem au Spartan VS Hercules).

      • Lothringer dit :

        C’est vrai.
        Mais l’un n’est pas exclusif de l’autre : tout ce beau gratin militaire a le droit d’essayer de réfléchir et de se poser les bonnes questions. Dans mon esprit un A600M/A800M ne serait pas l’ennemi (en terme de projet) d’un A200M.

        • Castel dit :

          Ils seraient même complémentaires, car même des avions militaires comme l’A124 ou le C5 Galaxy ont besoin de piste relativement logues pour pouvoir se poser, donc, on aura donc besoin d’un avion de gabarit plus modeste, mais pouvant transporter environ une vingtaine de tonnes de fret ou une centaine d’hommes à proximité immédiat des zones opérationnelles, actuellement, ce rôle étant attribué au C130 vieillissant, et équipé de 4 moteurs, couteux en consommation, entretien, et avec une immobilisation plus longue lors des révisions ….

  26. Shanti dit :

    S’il n’est pas proposé à un prix prohibitif, classique des marchés de niche quasi réservés aux armées, c’est une bonne idée. Un peu d’indépendance de temps en temps ne fait pas de mal.

  27. leo dit :

    n’importe quoi ! c’est déjà bien compliqué de charger en partant du sol, mais d’une plateforme (disponible sur tous les aéroports?), bon courage !
    le prochain délire sera t-il d’ajouter une galerie à une 380 ? ou une remorque avec des ailes à un a350 ?
    la solution la meilleure serait d’ajouter des C17 au NATO SAC pour la France.

  28. Jean Le Bon dit :

    Solution « moyenne » dans sa portée dans les faits. Allonge courte, nécessité de disposer de puissants moyens de manutention sur le tarmac, bonne volumétrie certes mais faible tonnage emporté comparativement aux An 124…
    On reste « bloqué »…

  29. Wrecker47 dit :

    Serait-t-il impensable de faire reconstruire l’AN225 par Airbus Industrie en plusieurs exemplaires pour les Armées Européennes ( sous licence Ukrainienne bien sûr ) dans sa forme originale ?

    • Sempre en Davant dit :

      Vous posez une rude question!
      Il semble inimaginable de trouver des ouvriers qualifié en quantité suffisante chez airbus pour refaire de la constructions avec les métaux légers des années 70.
      Les composites demanderaient un re_calcul complet de toute la structure. Ce qui fait également de l’idée d’ouvrir des portes de proue et de poupe dans un A380 une fumisterie: chaque élément en composite est calculé pour l’exact effort que l’emploi prévu doit lui imposer : toutes les marges ont disparu pour la sobriété en carburant.

      La « fenêtre de pilotage » dans laquelle un appareil moderne tient en l’air s’accommoderait fort mal de chargement lourds et demanderait de revoir tous les centrages, ancrages,… et tout ce que j’ignore.
      Alors à part le « design » et aérodynamique si elle est encore valable et singeable avec des composites? Des éléments comme les trains d’atterrissage, les rampes etc oui… Mais le reste?!?

    • VinceToto dit :

      Si vous avez quelques milliers de tonnes de titanium en réserve…

  30. Ulysse dit :

    je ne comprends pas le concept qui nécessite de disposer d’une plateforme de chargement/déchargement spéciale. pour le charge ok, mais pour le déchargement cela implique que l aéroport de destination soit équipe de la plateforme !!???

    • tschok dit :

      Le système de chargement peut-être convoyé à destination, afin d’assurer le déchargement.

      C’est ce que dit la presse, qui ne précise pas si le système peut voyager avec son chargement dans l’avion avec le fret qu’il vient de charger, ou s’il constitue un colis distinct qui doit parvenir à destination par un autre vol.

      Je pense qu’un autre vol est nécessaire: comment le système de chargement se « déchargerait » lui-même, une fois arrivé à destination? On parle de quelque chose d’assez important puisque la puissance de levage est de 35 t.

      Ce serait donc un système qui exigerait, en soi, une logistique assez importante.

  31. Ulysse dit :

    suite: a moins que la plateforme ne soit transportée par le Belouga et montée sur place?on ferait mieux de mettre en place une chaîne de production d’une version modernisée de l AN124 ( moteurs, commandés de vols, instruments…)

  32. Patrick, de Belgique dit :

    Je suppose que le constructeur Antonov a toujours les plans du 124 et du 225, pourquoi l’UE ne favorise-t-elle pas une alliance d’Airbus avec le constructeur ukrainien pour fabriquer à l’Ouest l’un de ces modèles ? Dans la mesure où on leur livre du matériel, çà pourrait être un renvoi d’ascenseur, la situation actuelle ne permettant pas sérieusement de fabriquer là-bas; la motorisation ne devrait pas non plus être un problème à l’Ouest; il n’y a pas si longtemps, les Chinois avaient marqué de l’intérêt pour le 225, quand est-il advenu ?

  33. Rafale2702 dit :

    La seule utilisation que peuvent les armées avec ce genre d’appareils, c’est transporter des hélicoptères lourd ( type CH-47, CH-53, Mi26). Vu que les allemands en ont commandé, c’est logique qu’ils puissent les transporter rapidement à l’autre bout de la planète.
    Malheureusement, en France, nous n’avons toujours pas d’hélicoptère lourd. Par contre, nous avons besoin de transporter du matériel lourd directement sur la zone d’opération. Donc le C-5 ou l’An124 conviendrait parfaitement contrairement au Belouga.

  34. Alfred dit :

    Un truc pas adapté aux besoins proposé par Airbus Gmbh! C’est merveilleux. Faut vite l’acheter, et voir après s’il ne pourrait pas servir d’avion ravitailleur et de bombardier d’eau, par exemple…. A moins qu’une version transport de VIP, avec piscine, sauna et tennis, soit envisageable ? Ça en jetterait plus qu un A330 avec salle de bain

    • Tulio dit :

      Exactement, aucun intérêt, c’est un appareil civil. Idéalement, on pourrait acheter d’occaz (ou louer) des C17 à nos amis indiens ou aux Ricains si on veut vraiment trimballer nos Leclerc, et en plus, il y en a plusieurs disponibles à la location (3 ou 4) à l’OTAN, ils sont là pour ça. Pour les hélicos lourds, aucun problème, ils rentrent dans les A400M (1 seul par avion).

    • Paul Bismuth dit :

      @ Alfred
      Un Air Macron One, avec son conseiller préféré, précurseur dans le « m’as-tu vu » et l’abaissement de la fonction…
      https://youtu.be/s36vYaPmdyA

  35. Paddybus dit :

    Hé bien il reste à développer un système de ravitaillement en vol pour le Bélouga… il pourra ainsi faire de longues liaisons…!!!

  36. PHILIPPE dit :

    Effectivement, comme évoqué plus haut par différents intervenants, une coopération avec l’ukrainien Antonov pourrait convenir :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Antonov_(a%C3%A9ronautique)

  37. Lotharingie dit :

    Bonjour,

    En lien ci dessous, le B747 Large Cargo Freighter, extrêmement rare.
    Il est utilisé par Boeing pour le transport des éléments encombrant du constructeur, c’est le  » Beluga  » version américaine.

    Boeing 747-400 Large Cargo Freighter

    Bien à vous.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Boeing_747-400_Large_Cargo_Freighter

    • ScopeWizard dit :

      @Lotharingie

      Bonjour Lotharingie ! 🙂

      Merci du lien !

      Effectivement , perso j’ en avais à peine entendu parler , me semble t-il uniquement sous forme d’ une « vue d’ artiste » .

      Depuis , plus rien .

      Donc c’ est sympa , j’ apprends quelque chose ! 😉

      • Lotharingie dit :

        Bonjour Scope,

        « ..Donc c’ est sympa , j’ apprends quelque chose ! .. »

        Au regard de vos connaissances en aéronautique ( visibles par vos nombreuses  » contributions » et  » interventions  » sur ce site ) ; je suis flatté d’avoir pu/su contribuer à les élargir ( un tout petit peu !…).

        Excellente soirée à vous.

        • ScopeWizard dit :

          @Lotharingie

          Merci , mais n’ en jetez pas tant ! 🙂

          Ben , disons que depuis tellement d’ années , finissent par se forger un certain nombre de connaissances….

          Après , ça devient affaire de mémoire et de compréhension voire de logique .

          Mais évidemment , je ne sais pas tout , donc apprendre est toujours une puissante motivation .

          Seulement , le fait est qu’ ici tu te prends beaucoup plus la tête , et souvent pour des broutilles de ( sales gosses ) , que tu ne te la remplit .

          Alors , forcément quand ça arrive , ben tu salues l’ évènement ! 😉

          Excellente journée et prenez soin de vous !

  38. Paul Bismuth dit :

    Vu le nombre d’avions stockés dans le monde, il y a de quoi faire:
    https://youtu.be/UfGRV-cXATw

    • ScopeWizard dit :

      @Paul Bismuth

      Merci du lien ! 🙂

      Oui , ça a été diffusé l’ autre matin ; très intéressant quoique un peu survolé ! 😉