Les catapultes EMALS du futur porte-avions de la Marine nationale pourraient être en partie produites en France

Étant donné qu’elle n’est pas en mesure de produire les catapultes destinées à son porte-avions de nouvelle génération [PA NG], la France va les acquérir aux États-Unis, plus précisément auprès de General Atomics Electromagnetic Systems [GA-EMS].

En décembre 2021, la Defense Security Cooperation Agency [DSCA], chargé des exportations d’équipements militaires américains, a approuvé la vente potentiel de catapultes électromagnétiques [ElectroMagnetic Aircraft Launching System – EMALS] ainsi qu’un dispositif associé, à savoir l’AAG [Advanced Arresting Gear], qui fonctionne grâce à un moteur électrique à induction qui, couplé à des turbines hydrauliques, met en oeuvre les brins d’arrêt que les aéronefs doivent accrocher pour apponter.

Un EMALS utilise un moteur linéaire à induction électromagnétique [LIM], dont l’alimentation est ajustée à la masse de l’appareil devant être lancé. Le champ magnétique qu’il génére de part et d’autre d’un rail de catapultage permet de mettre en mouvement un chariot mobile sur lequel est fixé l’avion à catapulter. Cependant, il consomme une importante quantité d’énergie en quelques secondes. D’où le recours à des volants d’inertie, capable de stocker jusqu’à 100 mégajoules et d’être rechargés en moins d’une minute.

Par rapport aux catapultes à vapeur, l’EMALS offre plusieurs avantages. Les contraintes mécaniques sur les cellules des aéronefs sont moindres, le rendement énergétique est optimisé, le bruit est atténué et la maintenance est plus facile.

En août, et dans le droit fil de l’avis positif de la DSCA, le Pentagone a fait savoir qu’il notifierait un contrat de 9 millions de dollars à General Atomics, afin de développer un « sous-système comprenant deux ou trois moteurs de lancement et un dispositif AAG » pour le futur porte-avions de la Marine nationale.

Le 2 septembre, via un communiqué, General Atomics a indiqué le contrat en question venait de lui être attribué par l’US Naval Air Systems Command [NAVAIR]. Et, a priori, le groupe américain n’exclut pas que les composants des catapultes électromagnétiques et du dispositif AAG du PA NG soient produits en France, ce qui supposerait un éventuel transfert de technologies.

« Le contrat se terminera en 2023 par une revue des systèmes et une évaluation des fournisseurs français pour la fabrication potentielle de composants en France », a en effet indiqué General Atomics. Pour rappel, et selon l’avis de la DSCA, la vente potentielle des EMALS et du dispositif AAG a été évaluée à 1,321 milliard de dollars..

Cela étant, ces dernières semaines, la Marine nationale fait feu de tout bois pour défendre le principe du porte-avions, que certains ne manquent pas de remettre régulièrement en question. Comme en mai dernier, en reprenant, sur son site Cols Bleus, une tribune que le capitaine de frégate Corman avait publiée dans les colonnes de la revue Conflits. Ou encore comme lors des récentes auditions parlemenaires de l’amiral Pierre Vandier, son chef d’état-major.

En tout cas, cela suggère que le PA NG est menacé… Ou, du moins, qu’il fait l’objet de débats à l’heure où la prochaine Loi de programmation militaire [LPM] est en train d’être élaborée. C’est d’ailleurs ce qu’a confié au Figaro le député Jean-Charles Larsonneur, élu brestois et membre de la Commission de la Défense nationale.

« Certains gros programmes, comme le porte-avions de nouvelle génération, vont être mis en débat », a-t-il estimé. Mais, a-t-il ajouté, si un « porte-avions ne permet pas de changer le cours d’une guerre », c’est cependant un « objet militaire qui permet d’être actif en coalition ».

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

137 contributions

  1. Félix GARCIA dit :

    Bah 2 PAN et 2 porte-drones du coup !
    🙂

  2. Titeuf dit :

    Hum…des orientations sont a prévoir.
    Bonnes ou pas.
    Plus de frégates,de SNA ? a la place?

  3. Fralipolipi dit :

    « si un « porte-avions ne permet pas de changer le cours d’une guerre », c’est cependant un « objet militaire qui permet d’être actif en coalition ».  »
    … C’est aussi un outil de dissuasion qui peut permettre qu’une guerre ne commence même pas.
    … et si elle commence, pour la dimension océanique et la projection lointaine, c’est un sacré « game changer » … à l’inverse de ce que semble avoir compris ce (trop jeune ?) député.

    • James dit :

      « porte-avions ne permet pas de changer le cours d’une guerre »
      Quoique, si les USA avait un PA en moins lors de la bataille de Midway, ils n’auraient pas gagné la dite bataille et qui sait…

    • vrai_chasseur dit :

      @fra
      Non effectivement ce jeune député n’est pas un grand spécialiste des enjeux géopolitiques maritimes et du monde naval.
      Pour mieux comprendre les enjeux d’un PA on peut commencer par ex. ici :
      http://www.areion24.news/2020/12/12/pa-ng-quels-besoins-pour-la-france%E2%80%89/

      A son crédit cependant, ce député pose les bonnes questions :
      http://www.nosdeputes.fr/16/question/QE/646
      La réponse du ministre à cette question va intéresser beaucoup de monde… même s’il est probable qu’une partie de la réponse sera donnée à huis clos, étant donné la nature sensible des informations demandées.

      Ce jeune député est un fin connaisseur des enjeux en Europe de l’est. Il est plus à l’aise dans ce registre. Son rapport parlementaire (écrit avant le 24 février) était prémonitoire sur l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Pour des raisons obscures la publication a été différée après le 24 février
      http://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/rapports/cion_def/l15b5113_rapport-information#

    • Alain d dit :

      1 « porte-avions ne permet pas de changer le cours d’une guerre »
      Conventionnel : 1 pas certain, déjà tout dépend de quelle guerre il s’agirait, contre qui, et si la France opèrerait seule ou en coalition.
      Changer le cours, donc 1 pas certain, mais 2 bien plus certainement.
      1 PA a bien un effet dissuasif, et 2 encore plus.
      Hors la dissuasion nucléaire, disons tactique, qu’il peut stationner au loin dans la durée.

  4. Eric dit :

    Très franchement, je doute que le PANG soit réellement menacé. D’abord ce n’est pas la première fois qu’il y débat sur la mise en oeuvre ou non de porte-avions par la Marine, et à ce jour tous les gouvernements sans exception ont conclu que cette capacité était incontournable, aussi bien stratégiquement que politiquement. Ensuite il faut être parfaitement clair : une Marine Nationale sans porte-avions serait purement et simplement déclassée, passant du statut de « blue-water navy » comme disent les anglo-saxons à celui de « green-water navy », autrement dit la deuxième division, sans compter la perte irrémédiable de compétences que nous sommes un des très rares pays à maitriser depuis des décennies. L’exemple anglais est très parlant à ce sujet : la Royal Navy a décommissionné son dernier « vrai » porte-avions (l’Ark Royal) en 1977, et à ce jour elle n’a toujours pas récupéré un groupe aéronaval digne de ce nom… Politiquement c’est inacceptable et c’est pourquoi je n’y crois guère. En revanche, il est très probable que la Marine devra se contenter d’un seul bâtiment, pour pouvoir financer toutes ses priorités.

    • EchoDelta dit :

      Je ne serais pas aussi optimiste, car malheureusement nombreux sont ceux dans les cercles parisiens qui aimeraient voir notre pays déclassé. Pour des raisons aussi obscures que stupides, mais c’est ainsi. Et malheureusement, ce sont aussi eux qui pilotent les infos, les médias etc. Aussi je ne suis pas si sur que le PANG n’est pas réellement menacé.
      Surtout dans le contexte actuelle ou la crise du prix de l’énergie va nous sabrer un peu les finances. Finances que malheureusement l’état préfère encore orienter vers les moulins à vents, que vers des ENR ou des systèmes de production d’énergie économique, empêchant ainsi de dégager des marges économiques qui nous permettraient de financer une armée digne de ce nom.

    • blavan dit :

      @eric. Nous avons besoin d’un PA tant que nous mettrons en œuvre nos Rafale et leur évolution car le Scaf a du plomb dans l’aile, je ne sais même pas si on avait envisagé une version embarquée du Scaf puisque les allemands n’auront jamais de porte-avions car ils n’ont pas territoires outremer .

      • Alain d dit :

        « si on avait envisagé une version embarquée du Scaf »
        Evidement, et c’est la raison principale qui gonfle un max les dimensions du PA NG, par rapport au CdG

    • HMX dit :

      Exact. Le vrai débat ne porte pas tant sur la construction du PANG, dont le principe semble assez largement acquis, mais bien sur celui de son éventuel sistership.

      On regrette au passage que le choix du PANG soit motivé davantage par de basses considérations politiques, plutôt que par un débat argumenté et public sur l’utilité du porte avions.

      Vous avez néanmoins raison d’insister sur l’aspect politique de cette affaire : dans le contexte actuel, le gouvernement ne pourra pas, pour des raison d’affichage, renoncer au porte avions qui constitue un objet symbolique, un totem de notre défense, aux yeux de tous les français.

      • Aymard de Ledonner dit :

        Je ne crois pas que le choix du PANG soit motivé par des considérations politiques. La majeure partie de la population est favorable à sa construction ou s’en moque totalement. Un tel chantier génère des emplois donc même à l’extrême gauche l’opposition est plutôt molle.
        C’est probablement l’un des rares sujets avec peu de considérations politiques.
        Le débat argumenté et public sur un équipement militaire….me semble une vue de l’esprit, sans vouloir vous offenser. Une bonne partie des éléments utiles pour effectuer les choix concernant le PA sont confidentiels voire classifiés. Et le sujet est incroyablement ardu.
        On peut critiquer que le président décide avec le CEMM sur la base de rapports d’experts, mais je ne voit pas de meilleure solution qui soit réaliste.

    • ji_louis dit :

      Il n’empêche que les gouvernements français successifs se refilent la patate chaude du financement du renouvellement du (ou des) porte-avions malgré son importance militaire et diplomatique.

      D’un autre côté, un missile à tête nucléaire peut anéantir un groupe aéronaval en pleine mer, avec peu de conséquences physiques à terre (je pense au DF-17 chinois), ce qui relativise l’importance des PA pour le prochain conflit naval de haute intensité (pour défendre Taïwan), la dissuasion reste aux SNLE et les raviailleurs en vol pour aéronefs peuvent partiellement compenser l’allonge des PA.

      • Aymard de Ledonner dit :

        Une frappe nucléaire sur un PA…est une frappe nucléaire. Elle appelle une riposte également nucléaire. Ce n’est donc pas un scénario crédible.
        Si on fait un peu de politique fiction, l’intérêt de détruire un PA est de priver un adversaire de capacités de projection. Pour la Chine, dans le cadre d’une opération contre la NC, il y aurait un intérêt évident à détruire le PA français.
        Mais le faire avec une frappe nucléaire permettrai à la France de riposter en légitime défense par une frappe d’ASMPA sur Longpo à Hainan, Qingdao ou Zhanjiang. Tout l’écosystème rafale est précisément dimensionné pour pouvoir réaliser ce genre de frappes à l’intérieur des terres en milieu très contesté (type Russie). Donc réaliser des frappes sur des sites côtiers n’est pas « facile » (ce serait ridicule de dire cela) mais c’est très clairement une option.
        Je ne vois donc pas l’intérêt pour la Chine de prendre un tel risque.
        Par ailleurs la Chine, dans sa doctrine, n’envisage pas pour le moment la frappe nucléaire comme une option d’attaque.
        La Chine et la Russie n’ont pas encore de groupe aéronaval digne de ce nom donc vous cherchez à dévaloriser la valeur du groupe français en bon petit soldat.
        Les US se sont engagés à défendre Taiwan par la force, pas la France. J’ai de la sympathie pour ce pays, je souhaite que la France soit moins timorée dans son soutien (on pourrait leur vendre des sous-marins en échange d’une usine de semi-conducteurs), mais je suis totalement opposé à l’intervention de forces françaises à Taiwan et je ne pense pas qu’un gouvernement français ai envisagé cette option.
        Les MRTT permettent des raids à longue distance mais cela n’a rien à voir avec la capacité de frappe d’un PA. Etre à 24 heures de son objectif ou à deux heures, c’est différent et ces différences ont des conséquences tactiques. Je pense que vous pouvez comprendre cela.

      • Mic dit :

        N’importe quoi , !
        Ce même pays serait detruit par une frappe nucléaire en retour !!!!!°

      • Mic dit :

        Dois je vous rappeler également qu’un bâtiment des pays occidentaux, japonais, sud Coréens Russe et probablement chinois sont conçu depuis longtemps comme une cage de Faraday et qu’une explosion nucléaire en altitude n’aurait aucun effet sur les bâtiments militaires, le rayonnement électromagnétique provoqué par une tête nucléaire aurait aucun effet sur un Gan.. .par exemple.

      • Too dit :

        Une frappe nucléaire ne détruirait pas un groupe aéronaval de façon « physique » (tout dépend de la puissance de la bombe évidemment) .
        Les Américains l’ont testé avec le test Able en 46.
        5 navires ont coulés sur 90.
        .
        Par contre je pense que le personnel a bord ne doit pas s’en sortir indemne effectivement.

  5. Incroyable!! En France!!! Merci Macron!!!!!!!!!!!!!!! Et surtout merci à notre souverain Biden de l’avoir permis. God bless Americo for ever time for the great democracy in the entire universe!

  6. Abuse of mainstream media can harm your mind! dit :

    …pourraient être en partie produites en France…. Appelez-moi vieux-jeu, mais – c’est le strict minimum. après la farce Alstom-General Electrics et AUKUS, l’Oncle Sam le doit à la France.

    • Loufi dit :

      Surtout que l’ensemble des pays demande ce genre de compensation

    • Max7 dit :

      Est-ce que c’est un porte-avions français ou américain?
      Si c’est français ne devrait avoir que du français abord en prévision des sanctions.
      Autre solution, on achète directement ricain avec les avions qui vont avec,ça serait beaucoup plus simple et dans les 2 cas on perd notre souveraineté au profit des US

      • Jacques Dumon dit :

        Les catapultes à vapeur du Charles de Gaulle sont made in USA.
        Ce serait donc un progrès que les catapultes électromagnétiques américaines soient fabriquées sous licence en France.
        Rappelons tout de même qu’à ce jour seuls les USA et la France sont capables de fabriquer un PAN nucléaire y compris les avions emportés (à l’exception de l’AWACS). Ni la GB, ni la Russie ni la Chine (pour l’instant) n’ont ce savoir faire nucléaire et leursi PAN sont du type « tremplin » sans catapulte digne de ce nom. Les avions du PAN anglais sont americains

      • Fred74 dit :

        n’importe quoi…
        il ne s’agit que des catapultes… on va concevoir et produire une seule? aller 2 si par extraordinaire on décidait la construction d’un pang?
        tu connais le terme économies d’échelle? tu penses que les finances publiques permettent ce gros caprice?

      • Thaurac dit :

        Ridicule! on parle seulement des catapultes, et encore , avec un transfert de technologie , faut pas râler en russie, dans 1 siècle vous aussi vous en aurez..
        « ..Si c’est français ne devrait avoir que du français abord en prévision des sanctions »
        20 roubles en moins..

    • jean dit :

      En cas de désaccord avec les US, il est clair que l’on doit pouvoir conserver notre autonomie stratégique et pouvoir entretenir le matériel.
      Sinon, pas le choix :on doit créer une catapulte en partant de zéro.

  7. Thor 66 dit :

    bonjour , lorsque alliot Marie était en fonction j avais lu que cette dernière avait commande des catapultes pour 500 millions d euros, histoire de favoriser la décision du second pa, bref sans résultat. ma question que sont devenues ces catapultes? rangés au fond d un garage à fond perdu . merci

    • Dans le Bayou dit :

      500 millions d’euros avaient été provisionnés pour une commande et une option probablement levée dans la ligne de production US des catapultes à vapeur pour la potentielle construction vers 2010/2012.
      Le projet a été annulé par Sarkozy, les fonds provisionnés consacrés à d’autres actions et l’option annulée.

    • Affreux Jojo (sur la piste des catapultes) dit :

      J’ai entendu (et lu) la même chose. Il y aurait 3 catapultes à vapeur de 90 mètres stockées quelque part en Bretagne, il me semble.

      Que sont-elles devenues ?

    • Waroch dit :

      ça fait un bout de temps, et je cite de mémoire ce que j’avais lu à l’époque, donc je suis loin d’être sûr de moi. Sous toutes réserves donc, j’avais lu que la commande avait été annulée ou plutôt remplacée par une autre de matos de communication il me semble. Toujours du pognon dépensé aux US, mais au moins pour un matériel utile, ce n’est pas une perte sèche comme les ~200 millions du programme de PA franco-anglais qui n’a finalement bénéficié qu’aux rosbifs.
      Bon c’était la filiale UK de Thalès, donc on n’a pas tout perdu, mais tout de même…

  8. DarkCed dit :

    Je cite : si un « porte-avions ne permet pas de changer le cours d’une guerre » …. cela reste à démontrer. Vu la puissance d’un PAN qu’il soit NG ou non il peut permettre à lui seul de calmer les ardeurs d’un pays. Et s’il est engagé au combat a lui seul il peut mettre au pas une flotte adverse. Il ne faut pas oublier que c’est une base positionnable partout sur l’eau.
    Sinon question bête mais on aurait presque pu demander aux ricains les plans de la classe Ford et en construire 2 chez nous pour nous. On a le droit de rêver !

    • Max7 dit :

      Ha ha ha ha
      Exemple en Afghanistan

    • Parabellum dit :

      Dans 15 ans…on en sera le monde et les moyens de frappe auront sans doute gagne en capacité.des missiles des drones et des sous marins sont plusieurs vecteurs à considérer à la place.moins joli que top gun mais plus dangereux pour nos ennemis.et le nucléaire tactique e doit être repenser .le neutronique sur missile doit revenir dans notre arsenal .

    • E-Faystos dit :

      @ DarkCed
      on doit mettre 4500 pas sur Ford pour en tirer un bénéfice.
      1800 sur un Charles de Gaulle, et le prochain PA ne.devrait prendre beaucoup plus d’équipage malgré la prise de taille…
      .
      n’oubliez pas qu’entre les lignes de ses bilans annuels, la MinArm Florence Parly regrettait que le coût des OpEx en Afrique étaient sans effet sur le budget des équipements parce que les armées peinaient à recruter…alors deux PA géants, sans infrastructures technique adaptées, c’est effectivement un rêve d’envergure disproportionné.

    • ji_louis dit :

      Les chaniers navals français ont les compétences pour concevoir et assembler un porte-avions équivalent, pas besoin de demander à d’autres.

    • Matou dit :

      Sur votre dernière question, il s’agit là d’un choix politique lié à la souveraineté et donc d’un choix hautement stratégique et politique par rapport à la vision souhaitée pour le pays et son avenir sur un demi-siècle: acheter sur étagère ou faire par soit même en tout ou partie ? La décision peut alors se référer au poids du système d’arme questionné en matière de nécessité d’indépendance au regard de la volonté du pays de pouvoir agir librement, c’est à dire sans freins politiques extérieurs pouvant entraver ses ambitions et son positionnement international.
      C’est pour cette raison et selon la vision qu’il portait, avec laquelle je me sens totalement en phase à titre personnel mais cela ne compte pas, que le général DeGaulle avait souhaité construire les bases d’une indépendance souveraine sur le plan militaire. La BITD est le résultat de cette politique. Pour les gouvernants suivants, il s’agit de savoir s’ils veulent suivre ou non cette logique, tenant compte aussi de la volonté du peuple et tenant compte des moyens à disposition. Je pense que le président Macron est aligné sur cette doctrine politique lorsqu’il indique la France comme devant être une puissance d’équilibre. A suivre sur le plan pratique tenant compte d’une situation économique défavorable, d’une Europe rangée derrière l’OTAN et surtout les USA (mais cela peut se comprendre parfaitement), d’une Allemagne qui mène sa politique sans concertation particulière de toute évidence depuis l’arrivée du chancelier Choltz. Ma petite pensée, qui ne compte pas, serait malgré tout de dépasser le sacro-saint seuil des 2% et le porter à un niveau qui permette à la France de mettre les actes derrière les paroles. Cela nécessite des choix difficiles dans un contexte peu favorable, mais le président a été élu pour cela. Sans une défense à la hauteur des enjeux et de cette vision souveraine, point de salut. Tout indique que la France perdra en influence, n’ayant pas une économie à la hauteur suffisante pour peser, en particulier dans un monde où la force reprend le dessus (l’Allemagne l’a bien compris, elle qui coure désormais derrière les deux).

  9. GeePee dit :

    On peut discuter de la pertinence d’un tel projet mais il faut le faire en ayant une vue large des domaines concernés. Personnellement, je suis très sensible à tout ce le projet PANG puisse :
    1) préserver l’existence d’un groupe aéronaval ;
    2) Préserver l’existence d’un aviation navale, de ses complexes compétences et de sa capacitée enviée de projection de puissance ;
    3) Préserver une large filière industrielle, riche par de centaines d’entreprises de toutes tailles ;
    4) Contribuer à préserver notre place au Conseil de sécurité de l’ONU.

    Rappelons (même si nous sommes un peu « intermittents » qu’il n’y a que deux nations au monde à disposer d’une capacité aéronavale fiable et éprouvée…

    • Leroy dit :

      5) Défendre notre territoire (ZEE) sur les 5 continents.
      Ce n’est pas tant le renouvellement du PA qui est en cause mais sa taille, ou plutôt la taille des aéronefs qu’il devra transporter. A-t-on besoin d’un SCAF de 30T à bord (=> 75 000T, 3 K22) ?
      Un Rafale5 de 20T ne suffirait-il pas, accompagné de drones ?
      Merci de m’éclairer.

      • Félix GARCIA dit :

        « Un Rafale5 de 20T ne suffirait-il pas, accompagné de drones ? »
        Je ne me permettrais pas d’être catégorique, mais il me semble que c’est une bonne piste : Rafale (F5/6/etc) et « Super-Rafale » + dérivés de « nEUROn ».

  10. Czar dit :

    excellente nouvelle, surtout si le transfert de technologie vise non pas à des compensations industrielles mais à établir une base technologique pour qu’on développe la génération suivante nous-mêmes

    après, je ne saisis pas en quoi le PA-NG peut-il être remis en cause : la construction est censée être faite pour 2037, donc là – à l’échelle de cette LPM modifiée – on doit être à des études très préparatoires qui ne doivent pas coûter des centaines de millions, non ?

    • PK dit :

      D’accord pour le transfert : c’est le minimum syndical en fait.

      Pour le reste, les absurdes calculs de nos politiciens (cf. les FREMM) devraient vous avoir échaudé. Avec eux, tout est possible, surtout si c’est une connerie. Ce sont eux qui sont en train de couleur l’Europe pour enrichir la Russie actuellement, donc rien n’est impossible…

    • Félix GARCIA dit :

      « après, je ne saisis pas en quoi le PA-NG peut-il être remis en cause »
      Car nos « forces politiques » actuelles foncent dans le mur en klaxonnant ?

    • Sorensen dit :

      Voilà, encore n’importe quoi. Il est question de Licensing, bien entendu.

      • Czar dit :

        bah oui la crampe, car il est bien connu que les gens qui ont produit un outil sous license oublient totalement leur savoir-faire par la suite et ne peuvent pas l’utiliser en faisant eux-mêmes de la R&D en ayant capitalisé sur ce savoir-faire initial tu veux pas déclamer du Schiller tout nu en évoquant tes plans de conquête du monde ? Au moins tu serais distrayant dans ta connerie, pour changer.

        • Sorensen dit :

          Si vous produisez sous licence, c’est que vous en avez la capacité industrielle. Le licensing est un droit d’utilisation d’une ou plusieurs IP dans les termes spécifiques au contrat de licensing.
          Pour développer une technologie à partir de ces IP, vous devez en posséder les droits. Une IP n’est pas de l’expérience ou un savoir faire. Les USA ne vous céderont pas les droits, et la France n’engagera pas de recherche sur cette technologie -marché de niche-.
          Votre propos est donc totalement stupide.
          Je suis plutôt école de Francfort ou Fabien en ce qui concerne mes désirs de conquête du système solaire.
          Mais pour le moment nous nous contentons de définir qui est raciste ou pas, qui est complotiste ou pas, qui est quoi, qui importer ou pas, si vous gosses sont les vôtres ou pas et le nombres de genre auxquels vous avez droit. Je pense que notre domination, vous la sentez très bien, Czar.

          • Czar dit :

            je pense que ta médication surtout tu la sens. je ne crois d’ailleurs pas que tu sois QUI tu dis être, c’est un peu trop grossier, un peu trop ouvertement névrotique.

          • Sorensen dit :

            Horreur, malheur
            Oui, je suis Belzébuth (horreur)
            Je suis un bouc, je suis en rut (horreur, malheur)
            Oui, oui, oui, je vis dans l’ordure (horreur)
            Je pue la sueur et la luxure
            Je fume, je bois, j’ai tous les vices
            Et j’ai du poil partout sur les cuisses
            Je vous déteste, je vous maudis
            J’suis complètement pourri
            Quand j’vois un gosse, j’lui fous une claque
            Quand j’vois une vieille j’lui pique son sac
            Je crache, je rote, rien ne m’arrête
            Car aujourd’hui c’est la fête

          • Félix GARCIA dit :

            « Je suis plutôt école de Francfort ou Fabien »
            Quelle horreur … et vous vous en vantez ? Z’avez pas honte ? Vous devriez creuser un trou et vous y planquer, comme les cocos et les nazis.

            George Bernard Shaw: There are an extraordinary number of people whom I want to kill
            https://www.youtube.com/watch?v=Ymi3umIo-sM
            Understanding the Fabian Window
            https://www.youtube.com/watch?v=s9oqgQ16qc8
            Brave New World vs 1984: Huxley Tells Orwell “I Was Right”
            https://www.youtube.com/watch?v=iCRIYlQhpMo

          • Félix GARCIA dit :

            PS :
            « Horreur, malheur
            Oui, je suis Belzébuth (horreur)
            Je suis un bouc, je suis en rut (horreur, malheur)
            Oui, oui, oui, je vis dans l’ordure (horreur) »

             » « Je suis plutôt école de Francfort ou Fabien »
            Quelle horreur … et vous vous en vantez ? Z’avez pas honte ? »

            Faut avouer que c’est rigolo cette synchronicité !
            ^^

      • Aymard de Ledonner dit :

        Bien sur que c’est du licensing. C’est aussi du licensing avec Whestinghouse qui a permis de construire une filière nucléaire en France. Produire sous license permet d’acquérir des compétences sur lesquelles on peut s’appuyer par la suite.

        • Mic dit :

          Notre connaissance en physique nucléaire n’ont pas attendu les Américains alors arrêtez de rabaisser la France, ça vous parle l’eau lourde envoyée d’abord en GB et après au US en 1940…..

          • Sorensen dit :

            C’est ici le cas. La France est parfaitement capable de développer, de produire et de commercialiser cette technologie. Mais aussi l’Allemagne, l’Angleterre, l’Italie, la Russie, le Japon.
            Mais il n’y a aucun débouché pour un investissement prohibitif et une utilisation incertaine. Suffisamment incertaine pour que ce type de déclaration soient faites pour ne pas rester sur des catapultes vapeurs.
            L’efficacité économique est l’objectif la BITD française -rappelé récemment par lecornu, autre avatar de Belzébuth- pour une réindustrialisation par la BITD .
            Pour se permettre d’avoir une BITD qui pense supériorité technologique, il lui faudra être très rentable ailleurs, et dans son ensemble il le faudra à la France.
            Les propos de Czar sont particulièrement stupides.

          • Aymard de Ledonner dit :

            Les scientifiques français ont été pionniers en physique nucléaire. Mais les premiers réacteurs français ont utilisé la technologie whestinghouse. Ce n’est pas rabaisser la France, c’est juste un fait. Et aujourd’hui la France maîtrise l’ensemble du cycle nucléaire et est probablement le pays le plus pointu dans le domaine.

          • Félix GARCIA dit :

            À Aymard de Ledonner,

            Il semblerait que les Américains réinvestissent à fond le nucléaire. Et vu que c’est pas des manches et qu’ils ont de gros moyens …
            Les « Small Nuclear Reactor » dont parle le président ne sont pas ceux des Américains ?
            Sont-ils basés sur la technologie nucléaire navale française (Framatome – Franco-américaine de constructions atomiques) ?

        • Sorensen dit :

          Non c’est faux, le licensing limite le transfert technologique Pour développer à partir d’une IP, vous devez la posséder. Ce qui s’est produit pour Framatome/ Whestinghouse.
          Vous avez écrit de la merde.

          • Aymard de Ledonner dit :

            Le mot licensing est construit sur le mot licence. La licence est un contrat avec des clauses qui se négocient. Le licencié acquiert certains droits et pas d’autres. Vous ne savez rien des clauses négociées pour l’achat des catapultes (et moi non plus).
            Par contre tout est limité dans le temps. Il est évident que le licencié n’a pas les mains liées pendant 150 ans. Donc oui bien sur que le licencié va développer à partir des technologies fournies. C’est son objectif dès le départ. Celui qui concède la licence va encadrer les choses, bloquer la technologie pendant un certain temps, mais il ne pourra jamais bloquer totalement les développements ultérieurs.
            Croyez-vous que si dans 30 ans la France produit ses propres catapultes, les US vont exiger de venir voir sur notre PA si on a pas utilisé leur technologie? Bien sur que non. Si les US ont concédé cette licence, c’est en connaissance de cause et ils savent très bien qu’on va chercher à progresser et à monter en compétence.

          • Sorensen dit :

            Dans trente ans les brevets ne vaudra plus rien.

      • Alpha (α) dit :

        Sosso(t) démontre encore son inutilité sur ce site…

    • E-Faystos dit :

      ben… on a bien donne plus de 200 millions pour du vents aux Britanniques…. pourvu qu’on ne recommence pas

  11. Moogli dit :

    Un PAN français, son groupe aéronaval, un ou deux watchdogs (surface et/ou SNA supplémentaire) et un patmar sur zone, sont un atout indéniable pour modifier une approche conflictuelle. Penser le contraire, c’est avoir un siècle de retard.

    Les concentrations démographiques planétaires se font le long des littoraux. Les transits des échanges mondiaux et continentaux sont une des clés de la maîtrise stratégique. La remise en question des accords internationaux (mer Egée, medor, Golfe persique, Détroit de Taiwan, mer de Chine, Océanie, Golfe de Guinée et corne d’Afrique dans une moindre mesure) imposent une anticipation tactique qui ne saurait sous-estimer l’influence immédiate d’un PA prêt à agir.

    Il y a des jupes qui font baisser les yeux des carnaciers, parfois.

    • Moogli dit :

      (carnassiers)

    • Robert dit :

      Tres bien sauf qu il en faudrait au moins 4! Nous avons deja verifie avec le CDG a quel point n avoir qu un porte avion etait ridicule puisque lorsque celui ci est en maintenance, la France ne dispose plus de moyens de projection et doit donc non seulement s en remettre a ses « allies » mais de surcroit confirme alors qu elle n est qu une armee d appoint! Aux vues de la taille de notre domaine maritime, des multiples operations auxquelles participe la France dans le monde et de la place qu occupe notre pays (membre permanent du conseil de securite de l onu) 4 porte avion est un minimum face à la Chine qui veut dominer le monde entier, 5 n aurait rien de delirant et permettrait d en avoir 4 en permanence disponibles!
      catapulte électromagnétique est une invention française il y a 30 ans par Thales, qui est capable de propulser un appareil de 45 tonnes à plus de 240 km/h, et ce en moins de 91 m…. dac tac dac.. mais non je déconne pour faire plaisir aux petits gaulois qui viennent ici se masturber pour faire croire que la grande Frince est très forte, c’est un site de paradis de masturbation pour ces petits, hihihhihi Quant à ce PA, rendez-vous en 2095 ! Le système EMALS, lui, est composé de moins de pièces, rendant son entretien moins onéreux. Sa propulsion est également plus graduelle, permettant ainsi de moins abîmer les composants des avions.

      • Moogli dit :

        @Robert.

        Depuis quatre ou cinq articles sur le PANG, je défends 1 PANG, pas 2, pour des raisons clairement étayées en dessous des articles concernés. Aucun mot dans mon commentaire ne fait allusion à un 2e PANG. 4 ou 5 tu dis ? Bon… Avec quel fric, quels équipages, quelles frégates, SNA et PR ?

        Concernant la RD d’ingénieurs français qui est produite ailleurs ensuite, c’est un autre sujet qui ne colle pas trop à la future analyse US de partenariats industriels éventuels en métropole.

        En dehors des PAN américains et du français, les catapultages de charges lourdes en opérations « réelles » ne courent pas les vagues. Merci de remettre la France à sa place, mais pas trop. Il me semble que certaines TLD ailleurs n’ont même pas encore eu lieu. On compare la France à quoi en fait ?

        Pour la masturbation, j’ai une préférence pour les chapitres lingerie fine de la Redoute et des 3 Suisses, mais je veux bien essayer l’exocet quand j’aurai fait de la place dans mon garage 😉

        J’aurai besoin de pas mal de GAI et de GRUM pour satisfaire ton humour constructif. En attendant, je vais m’entraîner dans le grenier avec une claymore et une assiette de clous dans mes six heures.

        Have a nice day o/

        • Félix GARCIA dit :

          « Depuis quatre ou cinq articles sur le PANG, je défends 1 PANG, pas 2, pour des raisons clairement étayées en dessous des articles concernés. »
          Et je trouve vos arguments très pertinents.
          Seulement, depuis que j’écoute Christian BUCHET, la possibilité (économique et humaine) de deux PAN (et deux GAN) ne me parait plus si délirante.

      • Jean Le Bon dit :

        Il n’a jamais été question d’avoir une permanence à la mer impliquant effectivement 4 porte-avions. C’est hors de portée financière pour notre pays ! Le fait d’avoir 2 PA/PAN permet d’avoir une capacité de sortie d’un navire à quasi 100%. Pendant que l’un bénéficie d’une IPER, l’autre peut sortir… Ne pas oublier la ressource humaine: nous ne l’avons pas (du moins en nombre suffisant). Donc, la logique voudrait qu’il y ait 2 PA/PAN. L’ AAE veut démontrer qu’elle est capable de projeter 20 rafale à l’autre bout de la planête avec ces nouveaux « effectueurs » -A330 MRTT et Atlas (des An 124 ou équivalents ne seraient pas de trop non plus…) C’est jouable et ce sera démontré en 2023… Donc, le 2ème PA/PAN, nous l’avons déjà.
        De tout ceci: ne pas abandonner l’idée du porte-avions mais être prudent sur cet investissement (très techno aussi par ailleurs). Les armes actuelles et à venir pourraient bien (rien n’est sûr, certes) les renvoyer à l’époque des croiseurs lourds, démodés quand la missilerie est venue…
        Par ailleurs, ne pas compter sur une augmentation « notable » du budget des Armées… Nous n’avons pas les moyens ici non plus… L’Etat pompier est intervenu pour la Covid et intervient et interviendra de plus en plus pour l’énergie (la c… suprême d’avoir « négligé » le nucléaire civil). Donc, comme l’on sait bien tiré une balle dans le pied (droit ou gauche, comme vous le voulez) pour gratter quelques voies électorales, les armées resteront toujours « un peu » sur leurs faims; car les besoins en sécurité intérieure – forces de l’ordre, sécurité civile- sont prégnants ici aussi…
        La guerre des « étoilés » bat son plein donc.
        Comme madame Irma, je « vois » 1 PAN et une augmentation possible des ravitailleurs en vol (20 avions ?) et transporteurs…

  12. Lefetz dit :

    Vive l’indépendance vive l’Europe toujours sous la coupe des américains

    • Le Breton dit :

      Les européens qui vivent sous la coupe de Poutine ne vivent pas mieux tu sais.

    • lgbtqi+ dit :

      Et hop, allègrement, un nouveau pro-russe au pseudo inconnu qui débarque ici. À moins que ce ne soit un pseudo-nouveau à force d’être trop reconnu.

      Vous savez pourquoi nous vivons sous l’influence US ?

      D’une part parce que nous avons des valeurs communes avec les USA. D’autre part pour faire pièce aux menaces que vous soutenez.

      • Félix GARCIA dit :

        « faire pièce »
        Je ne connaissais pas, c’est joli.
        Merci pour la découverte.

        HS : Avez-vous écouté l’émission 22h-00h de ce soir sur LCI ?
        (c’était génial, et je pense que vous apprécierez si vous ne l’avez pas entendu [c’était un condensé de pertinence])

      • PK dit :

        « D’une part parce que nous avons des valeurs communes avec les USA. »

        L’art et la manière de réécrire l’histoire. Le seul truc que l’on partage historiquement avec les États-Unis est une partie de la constitution (et encore, il faut remonter à celle de 1789, avant qu’elle ne soit amendée à tout bout de champ).

        Jusqu’en 1917, nous ne partagions absolument rien avec les Ricains… Comme par hasard, à partir de 17, on sent un frémissent, mais cela reste homéopathique et ne touche que les élites. Jusqu’en 1945. À partir de là, la machine à broyer se met en place et peu à peu, la culture française, millénaire, s’efface au profit du soft power ricain. Tout y passe : la culture, la bouffe, l’alcool, le langage, etc.

        À chaque fois, c’est consécutif à leur débarquement en France… Alors, les valeurs communes, c’est quand cela vous arrange : c’est juste pour accepter votre renoncement. Que vous soyez une collaboratrice de première vous regarde, mais ne justifiez pas votre renoncement par des faux arguments historiques.

        • lgbtqi+ dit :

          Il y a une chose qui vous échappe, vous qui ne cherchez que du côté de l’Histoire, quitte d’ailleurs à ne l’aborder qu’à travers des biais.

          C’est la psychologie. La disposition d’esprit.

  13. Thierry le plus ancien dit :

    Certains ont beaucoup critiqués les problèmes qui sont survenus avec la mise au point des catapultes électromagnétique, en omettant de préciser à l’époque que même avec leurs problèmes de fiabilité elles restaient 1000 fois mieux que les catapultes à vapeur bien plus lente et infiniment moins performante.

    Maintenant que ces nouvelles catapultes sont au point c’est clairement la fin définitive des catapultes à vapeur et la technologie EMALS est un atout majeur pour l’avenir, enfin un domaine ou la France n’aura pas des décennies de retard faute de budget, ainsi mieux vaut acheter la toute dernière technologie américaine que se trainer comme un boulet nos vieilles technologies à peine dépoussiéré !!!

    Moi je ne vois plus que cela comme solution pour rattraper tous nos retard, par achat et transfert de technologie, bien des pays ont exigé et obtenu de la France qu’elle leur vende ses usines et la technologie qui va avec pour toute commande, maintenant que nous somme fort dépourvu notre tour est arrivé de retrouver une industrie de pointe.

    Les trolls anti-porte avion ont tous une seule et unique origine : la vodka glacé du Kremlin, cela permet au moins de les étiqueter.

  14. Nike dit :

    Enfin ! On a enfin compris le principe de réciprocité. A chaque fois que l’on exporte un système d’arme à l’étranger nos clients nous demandent des transferts de technologie dans leurs industries.
    Pourquoi diable lorsque l’on importe des systèmes d’armes nous ne réclamerions pas la même chose?

    Par ailleurs, avec le taux de change euro dollar actuel et l’inflation galopante aux US, les Américains ont financierement tout intérêt à faire travailler des fournisseurs en zone euro et particulièrement en France.

    Il est également tout à fait possible que ce montage permette de mieux faire passer la facture que devra acquitter la Marine Nationale aux yeux des Français pour le PAN.

    Enfin n’y a-t-il pas un retour d’ascenseur suite au mauvais coup que nous a fait les US avec Aukus ? Les Australiens ont fait amende honorable en payant des indemnités plutôt importantes. Mais sauf erreur de ma part, les US n’avaient pas de geste financier pour se faire pardonner.

  15. fredoe dit :

    Ce qui m’interpelle le plus, c’est que le R91 a couté 3 milliards d’euros.
    Aujourd’hui on nous indique que les catapultes coute 1,3 milliards ?
    Combien nous ont couté celles du R91 du coup ?
    Au final c’est le contribuable qui paie. Toi, moi, lui. Je ne suis pas d’accord si la facture s’élève à 20 milliards pour remplir les caisses des industriels qui se gavent en temps de guerre.

  16. Ladiv dit :

    Les ricains nous ont plumes le contrat des s. Marins et en plus ils nous repliement pour le porte avion en devenir.les negociateurs en France sont nuls.

    • lgbtqi+ dit :

      hop, allègrement, un nouveau pro-russe au pseudo inconnu qui débarque ici.

      Berger, on a dit vous précédemment que syntaxe votre… pas correspondre à langue parlée ici, et donc nécessité retour stage formation. Histoire de crédible être quand vous dites « nous ».

    • Alexandre dit :

      On est nul en plein de choses vous savez.
      En orthographe déjà nous ne sommes pas terrible.

  17. Achille-64 dit :

    Deux PAN sinon rien.
    Le GAN permet de taper n’importe qui en Méditerranée en restant à 300 nautiques d’une menace.
    Dans l’océan Indien, il est la preuve tangible que n’importe où la France vient en soutien d’un allié stratégique (Y compris l’Inde mais pas que) et donc promeut notre pays comme exportateur de matériels avancés (comme le Rafale).

    PA (le cavalier) ou composante aéroportée de la dissuasion (le reine), les deux sont indispensables si l’on ne veut pas que la France baisse encore d’un cran sur l’échiquier international.
    Par contre le futur GAN a besoin de plus de soutien en terme de frégates (ASM ou DA) car la menace sol-mer ou air-mer est montée de plusieurs crans en 20 ans.
    Donc, cela va coûter … mais combien par an étalé sur 40 ans en fait ? A comparer à un budget où il y a tant de fuites (subventions diverses et variées) …

    • Nike dit :

      2 PA cela veut effectivement dire 2 groupes au complet, (1 SNA, 2 FREMM, 1 bâtiment de soutien,
      etc…) des équipages en conséquence, 2 fois plus de rafales Marine, des hawkeye supplémentaires, la réouverture d’une base à terre (au hasard Nimes – Garon) des munitions pour armer tout ce petit monde, beaucoup de formations pour les nouveaux équipages, 2 fois plus de maintenance, etc… En gros le PAN c’est le sommet de l’iceberg, vous proposez de passer à 2 icebergs… C’est beau mais c’est vraiment pas donné.

  18. Rancan dit :

    Terrible,
    La Russie envahit l’Ukraine ,la Chine envahit le Pacifique, coree du nord ,Iran bombe atomique ,l’Amérique asservit l’Europe avec ses pressions économiques ,
    Et nous qu’est ce qu’on fait ?
    On en est encore à débattre sur l’opportunité de remplacer notre seul est unique PAN à l’horizon 2035 !!
    C’est de la folie !!! C’est irresponsable
    Que pensent les premiers concernés, nos compatriotes doutre mer ?
    Sommes nous tombés si bas ?

  19. rodolphe dit :

    rare que j’entends transfert de technologie lorsque la franc achète à l’étranger ( ais je tord ???)

    • et v'lan passe moi l'éponge dit :

      Pas complètement, il faut garder a l’esprit qu’il ne peut y avoir transfert de technologie que quand le pays acheteur ne dispose pas déjà de cette technologie. Ce qui est le cas dans le cadre des catapultes d’un PA, quelles soient a vapeur ou EMALS.
      La France disposant d’un panel de technologie assez vaste, il y a donc peu de transfert.

    • lgbtqi+ dit :

      oui, vous avez torT concernant la franc.

      Idem que plus haut : retour stage formation langue étrangère pour vous.

  20. JMN dit :

    Un pays qui n’est pas sûr de pouvoir fournir à son peuple suffisamment d’électricité pour l’hiver peut il raisonnablement se permettre un porte-avions ?

    • lgbtqi+ dit :

      Il en a toujours assez pour faire fonctionner le réseau d’ordinateurs qui vous permet de poster ici vos tentatives d’influence.

    • et v'lan passe moi l'éponge dit :

      Désarmons le CdG et mettons le à quai afin de l’utiliser comme centrale électrique…

    • Manu34 dit :

      Demandez aux américains, qui selon ce critère doivent donc être un pays du 1/3 monde je suppose (…); ils ont une dizaine de porte-avions et les problèmes de coupures électriques y sont infiniment plus courants qu’en France. D’où ma question, ce pays aux prises avec des problèmes récurrents de distribution d’électricité peut-il raisonnablement se permettre ses 11/12 porte-avions ?

    • E-Faystos dit :

      carrément.
      raison un: le manque d’électricité vient d’une pénurie de fournitures sur le gaz, et un peu le pétrole. l’uranium n’est pas concerné de la même manière.
      raison deux: les réacteurs du PA nG vont aussi aller sur les prochains sous-marins. effet de série bienvenu pour des propulseurs dont la réalisation dépend d’un savoir et savoir-faire qu’il faut reconquérir après trente ans de pignolage.
      convaincu ?

      • Paddybus dit :

        Plutôt faux, la fourniture de gaz à bon dos, et la France n’en dépend que très peu pour sa production électrique…… par contre le manque de vision à moyen et long terme, les idéologies fumeuses avec les ventilateurs, la fermeture précoce de Fessenheim, et le ralentissement de l’entretient en vu des fermetures programmées sont bien plus responsable de la crise énergétique qui se profile… sans ajouter l’incurie de nos dirigeants qui prennent des sanctions comme des gamins de 6ème sans étudier au préalable les conséquences….

        Comme pour les routes, les voies ferrées, l’école, le système de santé, la police et sa doctrine d’emploi, la justice, l’armée… et tout ce que j’oublie… le gaz et le conflit ukro-Russe sont un cache sexe de l’inconséquence, de l’incompétence et d’une gestion qui n’en a que le nom…. regardez un peu en arrière, il fut un temps ou les dirigeants ont programmé, organisé, structuré l’avenir, qu’il soit énergétique, militaire, de santé et autres…. parce que ceux là avaient les compétences, la volonté et la France chevillée au corps….

        Depuis le début des années 80, ils ont profité des avantages acquis par la programmation antérieure, pour toujours réduire les investissements(dans tous les domaines que j’ai cité plus haut) pour chaque fois augmenter les versements de « générosité » qui servaient leurs intérêts électoraux…

        Nous avons depuis le début des années 80 des irresponsables nombrilistes qui ont joué leur image, leur petites idéologies court terme dans le seul but de se faire élire ou se maintenir au pouvoir…

        • Félix GARCIA dit :

          « sans ajouter l’incurie de nos dirigeants qui prennent des sanctions comme des gamins de 6ème sans étudier au préalable les conséquences…. »

          Nan, faut pas les prendre pour des pinpins.
          Ils mettent à genoux la Russie :
          « Russian Oil’s Achilles Heel » (merci pour la découverte LEONARD)
          https://daviscenter.fas.harvard.edu/insights/russian-oils-achilles-heel
          (vous remarquerez que c’est ce qui se passe)
          ET l’Europe (dont la France) : ce qui permet l’instauration des « Crédits Carbone » et du « Crédit Social » (ce que j’appelle l’URSS 2.0).
          (vous remarquerez que c’est aussi ce qui se passe)
          Tout en mettant la pression à la Chine (commerce [si on coule, ils coulent] + Taïwan + Neuf Traits + OBOR …)

          —> D’une pierre cent coups.

        • PK dit :

          Rassurez-vous : cette pénurie a aussi été programmé, comme le démantèlement de notre parc nucléaire, bien rappelé par le patron d’EDF. Il n’a pas apprécié le poudré à la moumoute…

        • Nike dit :

          La principale modification économique depuis les années 80 est l’ouverture à la concurrence internationale. Omettre ce « detail » et tout mettre sur le dos des différents dirigeants Français est malhonnête dans votre raisonnement. Les Anglais, Italiens, et autres subissent exactement le même pb. Seuls les Allemands ont sorti leur épingle du jeu, notamment grâce aux emplois sous payés en ex RDA, à un sous investissement chronique dans les infrastructures et dans l’armée. Donc non, nos dirigeants ne sont pas pires pas mieux que ceux des autres pays. Il faut simplement enfin admettre que l’économie ne se joue plus au niveau national. Que l’économie a des répercussions sur le budget de l’état et donc sur les programmes qu’il finance comme le PAN.

          • PK dit :

            C’est absolument faux : les Italiens ont su préserver un super tissu industriel, principalement grâce à des PME dispersées sur toute la péninsule.

            Tout le monde a été logé à la même enseigne, mais certains ont su tirer les marrons du feu. Les Français ont été les plus gros cocus de l’histoire…

          • Paddybus dit :

            @nike, Vous n’avez pas compris ce que je souhaitais exprimer… Ce que je dis, c’est que l’état de la France est surtout dû à l’inconséquence de nos dirigeants… oui, il y a eu les errements de cette ue destructrice aux ordres de la finance ricaine, mais nous aurions pu limiter l’impact, mais comme nos dirigeant sont idiot, ils ont maximisé le transfert de règles communautaire, alors que d’autres nations les ont minimisées…
            Dire aujourd’hui que le problème énergétique est du à Poutine, c’est mentir, car c’est surtout dû aux choix de ventilateurs à la place des centrales nucléaires… etc etc…
            Merci de m’avoir lu.

        • Félix GARCIA dit :

          « la fermeture précoce de Fessenheim, et le ralentissement de l’entretient en vu des fermetures programmées sont bien plus responsable de la crise énergétique qui se profile… »
          Pi insulter Jean-Bernard LÉVY publiquement (un peu comme ce fut fait avec le général DE VILLIERS [ça peut paraitre capillotracté, mais pas tant que ça]).
          –> Quand la honte t’étouffe pô :
          Fx Bellamy@fxbellamy
          « Qu’on ne vienne pas me chercher sur #Fessenheim ! » Emmanuel Macron se défausse de sa responsabilité, à la veille d’un risque majeur de pénuries d’électricité. C’est pourtant lui seul qui a confirmé la fermeture de cette centrale, alors l’une des plus sûres de France selon l’ASN.
          https://twitter.com/fxbellamy/status/1566818720797921280
          Emmanuel Macron a choisi délibérément de maintenir la promesse irresponsable de François Hollande. Et il a été le premier à faire voter une loi – toujours en vigueur ! – imposant la fermeture de 12 réacteurs supplémentaires. Comment peut-il prétendre avoir relancé cette filière ?
          https://twitter.com/fxbellamy/status/1566818723243122689

          Face-à-Face : Bruno Le Maire – 06/09
          https://www.bfmtv.com/replay-emissions/l-interview/face-a-face-bruno-le-maire-06-09_VN-202209060191.html
          « À présent, il nous faut regarder vers l’avenir »

          ………….
          -_-‘

          Même le dernier des crétins s’en rend compte (et lui, il en tient une couche [en plus d’être humainement dégueulasse]) :
          Docteur Laurent Alexandre@dr_l_alexandre
          Je ne supporte plus ces mensonges sur #Fessenheim
          Fessenheim était en parfait état et pouvait fonctionner jusqu’en 2058
          Jusqu’à ce que @EmmanuelMacron s’excuse pour cette décision débile et sur ses mensonges énergétiques
          Je ne serai plus macroniste !
          https://twitter.com/dr_l_alexandre/status/1567047676755153108

          – Mais monsieur, vous avez tué votre femme !
          – Pourquoi s’attarder sur le passé ? Regardons-vers l’avenir !

          Pi la « Taxe Carbone aux frontières » … ça m’donne envie de foutre des mandales à tout ce qui remue …
          Quand je pense que certains crétins d’industriels s’imaginent que ça restera « un droit de douane détourné » qui « favorisera la production vertueuse (donc française [car nucléaire/hydroélectrique …]) » … pi que ça finira pas en « Crédits Carbone » (avec le « marché du carbone » qui va avec … [ce qui va avec l’objectif de 30% des terres émergées et immergées « protégées/sanctuarisées », « Fit-for-55 », etc …]) … bravo les champions !
          Juste pour savoir, vous (mesdames et messieurs de l’industrie) payez pas de cellules de prospective sur le sujet hein ? Si c’est le cas –> VIREZ-LES !

        • lgbtqi+ dit :

          « sans ajouter l’incurie de nos dirigeants qui prennent des sanctions comme des gamins de 6ème sans étudier au préalable les conséquences…. »

          si, si, les conséquences ont bien été étudiées à l’avance. Et elles font extrêmement mal à la poutinie :

          https://www.lemonde.fr/idees/article/2022/09/05/la-russie-est-un-village-potemkine-derriere-une-facade-qui-donne-l-illusion-de-la-resilience-des-fissures-menacent-deja-les-fondations-de-son-economie_6140219_3232.html

          Au point que cette poutinie est obligée d’agir sur l’opinion publique en Occident pour faire croire « même pas mal, seuls vous avez mal ! », avec une véhémence de ses relais bien révélatrice.

          Pour le reste, concernant la déqualification croissante des hommes politiques, on ne peut que vous rejoindre. À condition que vous ayez l’honnêteté intellectuelle d’inclure le kleptomane, poutine.

          • Paddybus dit :

            Je vous ai déjà dis que l’immonde ne peut en aucun cas être une référence au sujet de tout ce qui doit être évoqué sérieusement…!!!!
            Rendez vous dans deux ans pour voir quel avis du votre ou du miens sera le plus pertinent…!!!
            De nombreux indicateurs et analystes de bon niveau n’ont pas le même avis que vous…. et petite anecdote entendue hier, les zétazuni achètent toujours autant en Russie, le flux n’a quasiment pas varié…. la encore, faite ce que je dis, pas ce que je fais…!!!!

    • Carin dit :

      @JMN
      Il faut poser la question au petit père des peuples… 30% de ses gens n’ont a ce jour toujours ni électricité, ni gaz, ni eau courante…
      Mais il tient à son fumant porte-avions! Ça commence à faire quelques années qu’il est « en réparations » (le pluriel est volontaire, parce que les pannes s’accumulent au fil des travaux)…. Et c’est pas fini!
      Quand je pense à tout ce que les groupies du vojd ont dit lors de l’Iper de 18 mois (prévue et effectuée en temps et en heures), du PA français… je me gausse.

      • Paddybus dit :

        Oui, comme en France, bientôt un certain nombre de personne n’auront plus trop les moyens de se chauffer, certains déjà mangent bien peu, se logent dans des conditions que je ne vous souhaite pas et parfois simplement dans leur voiture… et cela ne fait qu’empirer depuis deux décennies…!!!
        Et aux zétazuni…??? croyez vous que ce soit réellement mieux, il y a aussi une part non négligeable de gens qui vivent dans des mobilhomes, voire dans leur voiture, qui plongent dans une dépendance aux opiacées pour oublier leur misère, ne mangent surement pas à leur faim, et si vous cherchez un peu dans certaine villes anciennement industrielles comme Detroit sont devenues des zones d’infamie….

        Alors, vous lire au sujet de la Russie qui a vécu des années calamiteuses du communisme …. puis de pillage économique ricain pendant dix ans, c’est un peu facile….

        Par contre accepter aussi niaisement ce qui se passe aux states alors que ce pays n’a jamais eu de baisse généralisée et massive de son économie … bien au contraire…. et je trouve votre « humanisme » très orienté… voire carrément inhumain car seulement un outils de mépris et de propagande anti-russe…. vous celui qui se ferais passer pour la générosité internationale incarnée….!!!!! toujours aussi consternant…!!!!

  21. lym dit :

    Si pouvoir amener une base aérienne mobile sur 70% de la surface du globe présente peu d’intérêt pour certains, malgré l’évidence portée par ce chiffre, on se demande vraiment pourquoi les chinois rament tant pour acquérir cette capacité difficilement et à grands frais…
    La perdre serait une connerie sans nom.

  22. Yakkouck dit :

    c’est facile de faire une communication qui parle d’une potentielle activité revenant en France sur ces EMALS ! ça coute rien de le dire pour calmer les râleurs anti-US…..mais il est clair qui si le contrat avec General Atomics ne mentionne pas noir sur blanc:
    1/ un pourcentage du CA en retour local (avec pénalité financière si pas respecter !)
    2/ une définition clair de ce qui doit être fait localement (obligation)
    3/ un principe d’équité, de transparence et d’ouverture de la compétition aux industriels FR sur la fourniture de sous-composants (le meilleur en qualité/prix/planning/tech l’emporte qu’il soit FR ou US)

    ALORS les US feront tout pour éviter de faire une partie du job en France: sans contrainte contractuelle il faut oublier tout acte de gentillesse et bienveillance à l’égard de notre BITD de l’oncle SAM ……par conséquent cette com, en l’état, n’engage à rien. Il ne faut pas y voir plus que cela et espérer grand chose à mon humble avis.

    • et v'lan passe moi l'éponge dit :

      Vous avez vu le contrat? Ou vous imaginez?

    • Carin dit :

      @yakkouck
      Vous n’y êtes pas…
      Nos amis américains voient un peu plus loin que vous… ils ont compris qu’à l’avenir nombre de nations voudront se procurer un porte-avions… ils savent que la seule chose qui empêche la France de fabriquer des EMALS, n’est pas technologique, mais quantitatif.. partant de là, verrouiller les débouchés sur cette technologie est tout benef à l’avenir pour eux, et c’est précisément ce qu’ils visent en intéressant la France à la conception de certains modules de ces catapultes.

  23. UnKnown dit :

    Dingue de devoir lutter en permanence sur la légitimité d’un PA pour un pays qui a des territoires sur tous les océans, aux quatre coins du globe… On ne parle pas de lubies autour de la supposée « graaaonnndeur de la frooonce », mais simplement de conserver une capacité d’action à travers la planète (qui est quand même recouverte à plus de 70% de flotte…). Perdre ce genre de compétences/capacité militaire/industrielle peut prendre une poignée d’années. La récupérer, des dizaines… Le choix devrait être évident, à l’image de notre force de dissuasion nucléaire: on les a obtenu de longue date après de longs efforts du contribuable.
    Un PA et son groupe aéronaval restent l’outil le plus efficace pour atteindre des adversaires étalés sur l’ensemble du globe, sans avoir à dépendre des considérations géopolitiques des uns et des autres (sauf des Américains, mais bon, ça fait plus de 70 ans que l’aéronavale française est une dépendance directe de l’US Navy – et c’est comme ça – et aux dernières nouvelles, les deux entités coopèrent le mieux du monde.). Il ne devrait y avoir de débat que sur les aspects techniques et industriels de la bête. Enfin, ceux qui sont contre sont généralement les mêmes que ceux qui ont précipités les allemands dans les bras des Russes au niveau du gaz/ anti-nucléaire et pacifistes de tous poils. Avec les résultats que l’on voit maintenant.

  24. albatros dit :

    Si un PAN n’est pas nécessaire pour gagner une guerre selon certains, alors pourquoi la Chine, les Etats Unis et bientôt l’Inde se lancent ils en urgence dans de coûteuses fabrications et développements futurs avec des drones, un autre type de vecteur aérien justement ?
    Sans doute par pur masochisme financier et industriel…

  25. Alfred dit :

    Ne nous emballons pas. General Atomics parle d’évaluation des fournisseurs francais pour la fabrication potentielle de composants en France, sans préciser lesquels. Les boulons et les écrous étant des composants, il ne faudrait pas parler trop vite de transfert de technologie…..

  26. Lothringer dit :

    Compte-tenu de la date de mise en service du PANG (2037/2038), je maintiens mon point de vue que
    – nous avons le temps de concevoir et fabriquer nous-même nos propres EMALS
    – nous avons des ingénieurs et techniciens français capables de le faire
    – nous sommes capable de le faire dans le cadre de l’enveloppe prévue pour les USA
    Ce qui nous manque, c’est la VOLONTÉ , et la CONFIANCE de la DGA envers nos ingénieurs et nos meilleurs entreprises en électromécanique. En France, malheureusement nous pensons que l’herbe est toujours plus verte dans le pré du voisin.

    • Carin dit :

      @Lotheinger
      Vous avez raison… le problème ne vient pas du technologique, il vient du… que faites-vous des ouvriers, et des bureaux d’ingénierie, après la conception et fabrication des 2 EMALS prévus pour le PANG? Parce que figurez-vous, que nous ne sommes pas aux states… on ne met pas fin à des contrats d’embauche dès la fin du boulot demandé… c’est pas tout à fait comme ça que ça marche!

      • PK dit :

        ET comment vous faîtes pour un réacteur de PAN ? Et pour tous les trucs fabriqués à quasi l’unité pour l’armée ?

        Quand on veut, on peut. Quand on ne veut pas, on trouve des excuses (la plus facile étant le pognon).

      • Lothringer dit :

        Il me semble que dans la vrai vie, les bureaux d’études enchainent des missions diverses et variées. Quand 1 chantier est arrivé à son terme, le B-E et les entreprises font autre chose. C’est le principe même des marchés, notamment avec (grâce à) la sous-traitance. La France s’est bien arrêtée de construire des centrales nucléaires pendant 15 ans : les entreprises de BTP (Bouygues et compagnie) ont alors fait autre chose.
        C’est un chantier ponctuel , parmi d’autres pour ces entreprises, et la vie continue.

  27. VinceToto dit :

    Pour info, la Chine ne semble plus avoir envie d’avoir plus de trois PA en service à la fois. Le dev. tranquille du Type 004 semble pour remplacer les anciens. Cela n’a pas l’air d’être due à un manque de moyen de production ou de main d’œuvre.
    Pour les USA, la classe Ford devrait remplacer les autres PA existant, encore officiellement une dizaine pour 2045, mais pour le moment vu le rythme de fabrication et planification cela risque plutôt d’être vers les 2060 si ils font les dix.

    De toute façon en ce qui concerne les PA français, eu égard les commentaires Marine nationale de certains, l’urgence semble être dans un meilleur maillage psychiatrique, renouvellement du personnel, amélioration du recrutement si la France ne veut pas complétement perdre son indépendance maritime au profit de puissances étrangères.
    Peut être que pour les reconvertir, on pourrait ouvrir un Puy du Fou de la Marine, avec un grand étang ou ils pourront faire bénéficier les spectateurs de leurs compétences historiques.

    • Carin dit :

      @VinceToto
      J’ai crû que vous étiez devenu fou… heureusement que vous avez cité la marine française… j’ai faillis faire l’erreur de penser que vous parliez de la marine russe!
      Qui soit dit en passant, aurait toute sa place dans un « puy du fou » à la ruskoff.

  28. Félix GARCIA dit :

    Les Clionautes – Enseigner les mers et les océans
    Avec Christian Buchet, directeur scientifique d’océanides – Auteur d’ « Osons la mer ! » – Éditions du Cherche Midi.

    Pour tous ceux qui comme moi, ne sont pas des marins (et donc n’y connaissent rien de prime abord), c’est fascinant !
    Je comprends que notre CEMM le cite régulièrement. Et Pierre VANDIER est lui-même passionnant à écouter.

  29. vrai_chasseur dit :

    On peut entrevoir les éventuelles parties sous-traitées (ou pas).
    La complexité d’une catapulte EMALS réside pour une bonne part dans la fourniture d’une énorme quantité d’énergie électrique en quelques secondes. C’est là qu’interviennent des dispositifs spéciaux de stockage et de délivrance ‘massive’ d’énergie : des volants d’inertie de plusieurs dizaine de tonnes lancés en rotation à 6400 tours/mn. On les charge en les alimentant en électricité (fonctionnement en moteur électrique), ils vont alors accélérer en rotation, on les décharge en ‘soutirant’ d’un coup l’énergie électrique (fonctionnement en génératrice électrique), ils vont ralentir.
    Il est peu probable que General Atomic change le fournisseur de ces systèmes, l’américain Kato Engineering, car ces sous-systèmes ont demandé une très longue mise au point industrielle en conception et en fabrication. Se priver de cet acquis de mise au point serait faire prendre un risque industriel inutile et inconsidéré à la marine française.
    En revanche le moteur linéaire est fait de bobinages placés le long d’un double rail métallique d’environ 90 m de long. Par contrôle logiciel, on allume et on éteint ces bobinages en séquence, ce qui crée un champ magnétique attractif à l’avant et répulsif à l’arrière du chariot navette, le mettant ainsi en mouvement linéaire de façon contrôlée. On accroche l’aéronef à ce chariot navette de manière identique à ce qui existe actuellement sur le CDG et sur les PA américains : par crochet situé sur le train avant de l’aéronef.
    Pour tout cet ensemble, il s’agit de métallurgie électromécanique certes d’usinage de précision mais beaucoup plus classique en ingénierie. On saurait très bien le réaliser en Europe et particulièrement en France moyennant le respect d’un cahier des charges précis et son contrôle rigoureux par General Atomic. C’est un des points sous-traitables en France sans réintroduire du risque industriel inutile au projet.
    Il faudra ensuite intégrer cette catapulte dans le PA et donc faire appel aux chantiers navals français ainsi qu’à leurs sous-traitants, là où General Atomic faisait appel aux chantiers américains Huntington pour le Gerald Ford. Ces dispositifs devront ensuite être interfacés aux systèmes de commande du bord, et alimentés en énergie, d’où appel aux sous-traitants français qui ont réalisé ces sous-systèmes pour l’interfaçage et le couplage d’intégration de la catapulte, là encore sous maitrise d’œuvre de GA qui reste l’ensemblier.

    • Félix GARCIA dit :

      Et des gros volants d’inertie de chez ENERGIESTRO ?
      https://www.energiestro.fr/
      https://www.energiestro.fr/produits/
      (en les imaginant plus gros et délivrant plus de puissance « instantanée »)
      Nan ? On joue pas dans la même catégorie (question sincère) ?

    • Lothringer dit :

      A la place du volant d’inertie, j’imaginerais plutôt des super-condensateurs.
      https://www.usinenouvelle.com/article/un-bateau-electrique-sans-batterie.N1862182

      Le stockage d’énergie dans un condensateur étant E= 1/2 . C . U2 , en augmentant la tension aux bornes du condensateur, on augmente au carré sa capacité de stockage d’énergie. Et ensuite l’électronique de puissance est capable de travailler sur de fortes tensions : c’est exactement ce qui se fait pour les motrices des TGV (lignes à 25 000 Volts 50Hz, mais plutôt réduit à 1500V au niveau des moteurs).
      Après, il faut maîtriser le vieillissement des condensateurs (nombre de cycles ou nombre d’heures). Les condensateurs du commerce étant aux environs de 8000 10 000 heures (on trouve plus, en cherchant bien), j’imagine qu’il est possible de trouver de la qualité militaire capable de monter à 100 000 heures.
      En utilisant 2 batteries de condensateurs en parallèle, on obtiendrait une batterie qui se charge, pendant que l’autre batterie est utilisée pour expédier l’avion. Et on ajoute 2 autres batteries en réserve pour faire face à une défaillance d’une ou 2 batteries initiales. Total 4 batteries de super-condensateurs. Les PA américains, ils ont 4 volants d’inertie ?

      • PK dit :

        Non, les courbes de charge et de décharge des condensateurs ne sont pas assez bonnes pour faire cela. Le principe est la bobine avec un cœur ferrique, seul moyen. Une MagAmp quoi… ce que vous avez dans les alim à découpage de bonne qualité. Elles ont en amont des condensateurs, pour faire tampon avec la haute-tension, et derrière des MagAmp, quand il faut la puissance et la vitesse de restitution.

        • PK dit :

          En aval, pas en amont… désolé. C’est pour le dernier étage, à très haute fréquence de hachage…

  30. Expression libre dit :

    « Certains gros programmes, comme le porte-avions de nouvelle génération, vont être mis en débat », a-t-il estimé. Mais, a-t-il ajouté, si un « porte-avions ne permet pas de changer le cours d’une guerre », c’est cependant un « objet militaire qui permet d’être actif en coalition ».
    Dans un récent post, j’avais souligné que l’on pouvait voir notre futur PAN comme le 11ème PA américain puisqu’on fait partie d’une alliance. Nous y voilà. J’avais grossi le trait volontairement Donc, EMALS US ou pas, après tout , quelle importance? Bon maintenant , ce Futur PAN, si ça peut faire ch… nos « amis » allemands…

  31. gavroche dit :

    On a pu de sous!! annulons ce PA et commencons par acheter a manger et du chaud pour l hiver 🙂

    • Souvenirs d'Asie Centrale Soviétique dit :

      Certains disaient la même chose à la fin des années 30 …

      • Czar dit :

        encore un boumeur qui veut nous faire iech avec les guerres qu’ils n’a jamais faites.

        heureusement qu’elles ont lieu les années 30, ducon, sinon avec quoi tu gonflerais tes pauvres convives lors de tes apéros ?

  32. Mikeul dit :

    Très bonne question
    J’imagine que le scan marine a un rayon d’ action supérieur à un rafale f6. Personnellement je trouve dommage de ne pas explorer la voie du drone ravitailleur embarqué furtif ( mq25 en cours d’essai aux US ): peu gourmand en surface, furtif, sans risque de perdre un équipage il augmente l’allonge du rafale en étant économique ( comparé au mrtt)

  33. ALAN dit :

    Bis repetita : un porte-avions est avant tout un formidable vecteur politique. Ensuite, il est un excellent « outil » pour des conflits de basse et moyenne intensité. Pour un conflit de haute intensité je suis très dubitatif vu l’évolution des missiles.
    Tout cela justifie la construction d’un seul porte-avions tel qu’envisagé. Quant aux avions, je ne crois pas du tout au SCAF. Par contre, un porte-avions de 75 000 T devrait pouvoir emporter plus de Rafale que de SCAF. Dites-moi si je me trompe ?

    • Lothringer dit :

      Le SCAF n’est pas un avion mais un système de combat ultra-connecté. La composante avion du SCAF est le NGF.

      Davantage d’avions, ça veut dire davantage de pilotes. Et je crois qu’au niveau recrutement, en France comme dans de nombreux pays, çà coince un peu. La démographie ambiante n’aide pas non plus (cela va probablement concerner également la Chine, Taïwan,Japon , Corée, Allemagne,Italie,…autant de pays qui ont la démographie dans les chaussettes).

      L’avenir est peut-être au système 1 avion + 4 drones accompagnants massivement dotés en IA.
      C’est comme pour les canards et les oies : il faut 1 mâle accompagné de 4 femelles.

      Personnellement, je préfèrerais 2 PA limités à 50-60kt plutôt qu’un seul à 75kt.

  34. Ératosthène dit :

    Il ne faut pas pleurer si on achète des catapultes EMALs étasuniennes. Il faut voir à long terme et espérer que les catapultes du navire-frère ou successeur seront faites en France, après qu’un gouvernement qui a de bons organes reproducteurs ose copier le seul modèle acheté.