Le sous-marin nucléaire d’attaque Améthyste a effectué une mission de très longue durée dans l’océan Indien

« La puissance qui dominera l’océan Indien contrôlera l’Asie et l’avenir du monde se jouera dans ses eaux », avait prophétisé, dès le XIXe siècle, l’amiral américain Alfred Thayer Mahan. D’où l’intérêt que lui porte la Chine, qui y déploie un nombre croissant de navires, à l’appui de sa stratégie dite du « collier de perles », laquelle vise à sécuriser ses chaînes d’approvisionnement, via l’établissement de points d’appui civilo-militaires dans la région.

« Ce faisant, avait d’ailleurs noté un rapport publié en mars 2021 par la commission des Affaires étrangères de l’Assemblée nationale, la Chine est en train de transformer l’océan Indien en un espace contesté, qui fait craindre un développement similaire à la situation qui prévaut en mer de Chine méridionale. »

Cet intérêt chinois est perçu par l’Inde comme étant un défi à sa sécurité. Et cela d’autant plus que les relations entre New Delhi et Pékin sont conflictuelles, en raison notamment de leurs différends territoriaux… et aussi du soutien chinois au Pakistan.

Cela étant, d’autres puissances s’intéressent à l’océan Indien… C’est le cas des États-Unis et aussi [et surtout], de par les territoires qu’elle y possède, celui de la France. La stratégie française vise ainsi à y garantir la liberté de navigation étant donné que cette région est une plaque tournante du commerce maritime mondial, à protéger les ressources de sa zone économique exclusive [ZEE] et à maintenir les équilibres entre les pays riverains.

D’où la mission « Confiance » qui, contrairement à celle effectuée en 2020/21 dans l’océan Pacifique par le sous-marin nucléaire d’attaque [SNA] Émeraude et le Bâtiment de soutien et d’assistance métropolitain [BSAM] « Seine », n’a pas fait l’objet d’énormément de publicité, tant de la part de la Marine nationale que de l’État-major des armées [EMA].

Il aura donc fallu attendre le 6 juillet – et le retour à Toulon du SNA Améthyste et du BSAM « Loire » – pour en connaître les détails.

« Le SNA Améthyste revient de près de 6 mois en océan Indien. Sa mission, baptisée Confiance, a contribué à la connaissance de la zone par la France et à son autonomie stratégique », a en effet indiqué la Marine nationale, via Twitter, avant de rappeler qu’elle est l’une des seules à monde à pouvoir effectuer un « tel déploiement lointain » de longue [voire de très longue] durée.

Rappelant que l’océan Indien est une région « d’intérêt stratégique » pour la France, la Marine a précisé que l’Améthyste avait participé à plusieurs exercices de lutte anti-sous marin avec des « partenaires de premier plan », dont l’Inde [avec les manoeuvres annuelles Varuna] et les Émirats arabes unies. Si le sous-marin français et le BSAM « Loire » ont pu s’appuyer sur les forces françaises stationnées à Djibouti [FFDj], c’est à Goa [Inde] que les relèves d’équipages ont eu lieu.

« Navires de combat et instruments de puissance, les SNA sont des unités stratégiques pour le renseignement et l’anticipation des crises. La mission Confiance permet de garantir la capacité de la Marine à se déployer avec réactivité si le besoin était avéré » a encore souligné la « Royale ».

Quoi qu’il en soit, ces déploiements de SNA pendant de longues périodes sont de nouveau possible depuis l’admission au service des BSAM, qui apportent le soutien technique et logistique qui faisait alors défaut depuis le retrait des Bâtiments de soutien mobile [BSM] et du Bâtiment Atelier Polyvalent [BAP] Jules Verne durant les années 2000.

À noter que, selon des informations du magazine spécialisé « Le Marin« , au moment du départ de l’Améthyste vers l’océan Indien, trois autres SNA étaient alors en opération : Le Rubis était alors affecté au groupe aéronaval du porte-avions Charles de Gaulle tandis que l’Émeraude et le Casabianca étaient déployés dans l’Atlantique Nord pour y surveiller les sous-marins russes.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

88 contributions

  1. philbeau dit :

    Belle performance opérationnelle , qui démontre qu’à défaut d’une « épaisseur » de moyens disponibles , le savoir-faire des unités des forces françaises de terre , de l’air et de mer est maintenu , voire amélioré considérablement dans le temps qui passe . Reste maintenant à le consolider en volume , la prochaine LPM permettra de se faire une idée des convictions du pouvoir en place .

  2. Raymond75 dit :

    L’Océan Indien est un haut lieu stratégique, car de là un SNLE peut viser toute l’Europe, le Moyen Orient, l’Asie et aussi l’Afrique, mais il n’y a plus d’ilots déserts où un pays peut s’installer. La GB, puis les USA, se sont installés à Diego Gracia où sont basés des bombardiers nucléaires.

    Mais il est surprenant de reprocher à la Chine de vouloir, sinon s’approprier, du moins contrôler la Mer de Chine, car on a laissé tranquillement ce pays s’installer dans la multitude d’ilots plus ou moins déserts, et les fortifier, transformant ceux ci en autant de bases aéronavales.

    On a laissé faire, et maintenant quoi ? on demande très respectueusement à la Chine de partir? Hypocrisie générale : la Chine doit assurer la liberté du commerce, indispensable à ses importations de matières premières, de composants, et de pétrole, et aussi indispensable à ses exportations depuis que l’occident lui a confié toutes sa production industrielle. Alors finalement on est bien content que ce soit ce pays qui contrôle cette zone navale.

    • MAS 36 dit :

      non ,  » VOUS  » êtes bien content que la Chine (tente) de contrôler cette zone. Nuance !

    • Carin dit :

      @Raymond 75
      Annexer de force des îles appartenant à des pays plus petits, les transformer en porte-avions géants, puis régenter le passage des navires jusque dans les eaux internationales… vous appelez ça comment?
      Je vous l’ai déjà dit, entre le passifisme et la lâcheté, la frontière est mince, essayez de rester du côté passifique!
      Ce sont ceux qui ne voient pas la frontière qui ont accordés tant de pouvoir à un XI ou un Poutine.

      • Carin dit :

        Vous qui êtes un lâche, vous avez fait quoi pour que la chine annexe ces îlots… c’est aussi con comme question!
        Même si je peux apporter une réponse à votre comportement… rien… vous n’avez rien fait du tout… sauf accepter cet état de fait en baissant la tête, et en continuant à acheter des produits en provenance de chine, pour ne surtout pas baisser votre PEL, ni changer votre train de vie de merde, dans votre pavillon de banlieue de merde, mais avec 2 ou 3 PEL pleins!
        Et avec ça, vous venez donner des leçons de morale de merde, avec des comportements de plus en plus proche du lâche qui a peur de perdre le peu de pognon qu’il a durement engrangé en vivant au milieu des vieux meubles récupérés à la mort de ses parents…
        Portant le bas de votre pyjama sous votre pantalon élimé…
        J’en connais des tas comme vous.
        Je vais vous dire un secret ami Raymond… vos PEL ne vous suivront pas au crématorium!

      • Courmaceul dit :

        A part un conflit armé pour quelques ilots, vous suggériez quoi ?

    • Tarte en pion dit :

      On n’a pas laissé la Chine s’installer tranquillement sur ces îlots. Ce pays pratique la politique du fait accompli. Sous prétexte d’abriter de la tempête, l’armada de bateaux de pêche qui pille les ressources dans d’autres eaux qui ne lui appartiennent pas, il teste la réaction du pays concerné. S’il n’y a pas de réaction et de surveillance de leur part, il déclare alors l’ile comme leur appartenant en la changeant en véritable forteresse, de sorte qu’on ne vient plus les embêter. Les différentes protestations des pays concernés auprès de la cour Internationale n’y changent rien… Il me semble que la Chine fait un peu plus attention depuis que les Etats-Unis ont soutenu l’Indonésie ou un autre pays dans la même zone.
      De plus, la Chine revendique la quasi totalité de la Mer de Chine. Ce qui, sur le papier, est vrai puisque Taîwan est considéré chez eux comme province rebelle. Mais, depuis quelque temps, le monde prend fait et cause du statut de Taïwan sans la reconnaître indépendante pour ne pas froisser la Chine, sachant qu’elle est l' »Usine du Monde »…

  3. Paddybus dit :

    Et si on commençait par protéger et exploiter correctement notre immense espace maritime… en empêchant le pillage actuel…??? Ben non, il y a bien mieux à faire… aller remettre de l’ordre chez les autres…!!!

    • Valéry dit :

      (Re)lisez l’article..

      • Courmaceul dit :

        n’en demandez pas trop à Panpan. C’est l’incontinence qui le guide. 🙂

    • Frédéric dit :

      Êtes vous un ignare ou Agip Prop de seconde zone ? Vous n’avez pas noté que nous avons justement un immense espace maritime justement en Océan Indien ?

    • Too dit :

      Ah ?
      La France n’a pas de possession dans l’Océan Indien ?
      Les iles éparses, Mayotte, la réunion, saint paul et Amsterdam, les Kerguelen, l’archipel de Crozet.
      L’ordre chez les autres, c’est aussi ce qui fait le calme chez nous.

    • Carin dit :

      Eh bien le diarrhéique, ne me dis pas que tu as peur pour les autres??
      Rassure-toi, la mise à jour des passages sous-marins, n’est pas un acte de guerre…
      C’est juste du « si tu veux la paix, prépare la guerre ».

    • PPSD dit :

      Je suis d’accord ! faut voir ce qu’il se passe aux bords du lac Leman

    • Elwin dit :

      Petitjean, vous croyez que c’est le rôle d’un SNA d’arraisonner des chalutiers? Chacun son rôle.

    • Twisted dit :

      La France possède une gigantesque ZEE dans l’Indien crétin

      • PK dit :

        On ne protège pas une ZEE du pillage avec un SNA.

        • mich dit :

          Bonsoir ,donc un SNA ne sert à rien dans l’ océan indien ,c ‘ est cela oui ! vous connaissez le nombre de pays qui font circuler des navires de guerre dans cette zone ? maintenant si seul la police des pêches vous intéresse ,normal .

          • PK dit :

            L’art et la manière de faire dire aux gens ce qu’ils n’ont pas dit.

            J’ai dit : un SNA ne sert pas pour empêcher le pillage d’une ZEE. C’est tout.

          • mich dit :

            Bonjour , je vous invites à relire la définition d’une ZEE et le droit qu ‘un pays peut y exercer , croire que l’ on protège cette zone juste avec des gardes cotes de même qu ‘une frontière terrestre juste avec une douane c ‘est simpliste .

          • PK dit :

            Je vous invite à lire la définition de pillage, et comment on opère un pillage dans une ZEE…

            Cela se fait avec des bateaux civils et on lutte contre eux avec la gendarmerie maritime le plus souvent, ou des navires de type… BSAM (qui sert plutôt de bonne à tout faire en l’occurrence, mais c’est un détail).

            Un SNA, c’est pour l’attaque de navires de guerre ou l’escorte de PA. Rien de tout cela dans le pillage d’une ZEE !

        • Roswelien dit :

          @PK
          Faut voir, une F21 au milieu d’une flottille de navires usines et de chalutiers devrait faire réfléchir les chinois sur la futilité de l’existence.

    • Marco dit :

      Une bonne occasion de se taire que vous venez de louper…

    • MW57 dit :

      la France dispose de 10,2 millions de km², dont 97 % outre-mer, elle n’arrivent pas a faire la police pour empêcher les brésiliens , de venir foutre la pagaille en Guyane française .De même, empêcher les cousins des Comores a venir faire un coucou ,au tonton de Mayotte ..
      c’est pas avec quelques bateaux quelle fera la police , sur 10,2 millions de km²….

      • jean dit :

        Certains avaient des idées et un programme :
        « Il est urgent de protéger les mers et océans du pillage de leurs ressources et des tensions militaires. Il est nécessaire de sanctuariser les écosystèmes marins.

        Augmenter les moyens de surveillance de notre domaine maritime et notre capacité d’intervention dans les eaux sous juridiction française »

    • mich dit :

      Bonsoir , je ne préfère pas « cracher mon venin cette fois » , ce serait tirer sur l’ ambulance de quelqu ‘un qui souvent confond liberté d’expression et jacqueter à tort et a travers ,mais si cela vous fait du bien tant mieux pour vous .

      • Paddybus dit :

        Aux 13 imbéciles qui transforment mes écrits afin d’essayer de se faire mousser…. essayez d’apprendre à lire…
        J’ai écrit…. protéger ET EXPLOITER…. mais vous lisez de travers comme d’hab…
        Ensuite, oui, « remettre de l’ordre chez les autres »… quand un SNA va faire son petit tour, c’est normal et c’est son boulot…. mais quand le ministère communique à ce sujet, cela devient de l’effet dirigé…. et on fait savoir … Ce n’est pas sans intention…….!!!!

        Oui, la France à bien mieux à faire qu’aller chatouiller la Chine ou autre…. un pays qui a 115% d’endettement, qui va voir passer rapidement le coût annule de sa dette de 30 à 70 milliards voire beaucoup plus…. qui a une armée limitée et plus les moyens d’acheter suffisamment d’avions ou de munitions, pour le moins on pourrait espérer qu’il s’occupe rapidement d’exploiter les richesses qu’il a sous son théorique contrôle….

        Mais bien évidemment, la meute des chien stupide saute au premier mot, et se fait une joie de bâcher Paddybus…. c’est tellement moins affligeant que de regarder l’état de la nation qui les héberge….

        Vous n’êtes tous que des guignols manoeuvrés facilement par des gouvernants qui plument les citoyens, qui restreignent les libertés, qui interdisent à des médecins de faire leur travail, qui se gobergent de la fantastique réussite du baccalauréat…. qui trouve normal qu’aucun débat n’existe et que toute opinion divergente soit tue….
        Qui ne se satisfont de l’état des routes et des ouvrages d’art, des voies ferrées, de la production électrique, de la justice, de la sécurité, de la porosité de nos frontières, d’une armée échantillonnaire, d’un système hospitalier à bout de souffle…..

        Notre nation est soumise à des décisions étrangères et contraires à nos intérêts, mais cela ne chagrine personne…. qu’avez vous entre les oreilles….???? rien…. aucun recul, aucune capacité d’analyse, aucune conscience du ridicule dans lequel nous met celui qui se prend pour un chef….

        Quand La Boétie écrit sur la servitude volontaire…. s’est-il seulement rendu compte de la vacuité de cet écrit…. ils en redemandent…. et quand on exprime un avis un tout petit peu ouvert…. la meute hurle….

        Vous être profondément minables….. et vous adresse mon profond mépris………….!!!!!!!!!!!!!!!!

  4. Oliver dit :

    Djibouti a déjà cédé aux sirènes chinoises avec l’installation d’une base navale en un temps record.
    Est-ce que Madagascar et/ou les Comores pourraient être au menu de la diplomatie du chéquier chinois, version crédit à la consommation à 20% de taux d’intérêt, bases militaires incluses, une armée de petits commerçants qui « cassent les prix comme des mammouths » (facile) et surtout des joyeusetés financières pour les élites politiques locales à grand renfort de sociétés offshore…Toutes ayant la bienveillance des paradis fiscaux. L’argent n’a pas d’odeur, jamais !

  5. PHILIPPE dit :

    Nos SNA circulent c’est qui est une bonne chose ne serait-ce que pour la recherche du renseignement.
    Mais quel est le rôle exact du Bâtiment de soutien et d’assistance métropolitain / BSAM dans la mission d’un SNA (aide au passage des détroits ? Informations sur le trafic de proximité notamment aérien ?)
    Par contre la seule présence d’un BSAM ne signale-t-elle pas qu’un SNA se trouve à proximité ?

    • Moogli dit :

      La proximité est vraiment large, en situation d’observation par une marine étrangère. Le bâtiment de soutien permet avant tout un ravitaillement en vivres pour durer longtemps, six mois ici. Seul, le SNA doit taper dans les rations.

      Outre le soutien logistique, le BSAM autorise des amarrages à couples qui facilitent les accostages dans certaines situations.

      Une fois en mer, le BSAM est plutôt en retrait, pour ne rien suggérer. Le SNA continue d’évoluer en solo, employant des trajectoires erratiques si moindre risque de rens adverse.

      Dans le cas présent par exemple, il se pourrait que le SNA soit allé analyser des couches batithermiques ailleurs que les zones de transit du BSAM.

      En cas de crise maritime, la configuration ne serait peut-être pas la même. Hypothèse.

    • vrai_chasseur dit :

      @PHILIPPE
      Le BSAM emporte en fait tout ce dont le SNA a besoin pour une autonomie complète de longue durée et qu’il ne peut emporter lui-même pour des raisons de place à bord : pièces de rechange, vivres supplémentaires, etc. Il embarque également du personnel spécialisé qui ne pourrait pas forcément prendre place à bord du SNA : par ex. des ouvriers soudeurs ayant la qualification acier spécial de sous-marins et une équipe médicale renforcée.
      Rien que les pièces de rechange SNA stockées sur BSAM c’est environ 8 tonnes de matériel par ex. les convertisseurs électriques de rechange, trop volumineux pour être embarqués sur un SNA.
      Le BSAM permet en fait au SNA en avarie technique de ne plus faire escale. Le raisonnement sur l’autonomie est à la fois statistique (quelles sont les pièces les plus susceptibles de tomber en panne) et de redondance sur l’imprévu.

      En pleine mer, un SNA peut s’amarrer à un BSAM comme à un quai flottant. Aux escales le SNA se sert d’ailleurs de cette capacité d’accostage : le SNA ne s’amarre pas directement à quai, c’est le BSAM qui le fait et le SNA vient s’amarrer au BSAM. Le BSAM sert alors de sas sécuritaire, personne ne peut monter à bord du SNA sans passer par le filtre du BSAM et de son escouade de fusiliers marins.
      Pour les SNA les BSAM font aussi des manoeuvres techniques, comme récupérer avant une escale la (longue) antenne filaire que le SNA traîne derrière lui en mer – à Toulon c’est un bateau spécialisé qui le fait quand le SNA rentre de patrouille.

      Et non, le BSAM ne navigue pas en doublure du SNA : il reste suffisamment loin et avec une autre route, pour ne pas indiquer sa position … Hormis les escales prévues, seules les avaries du SNA déclenchent un protocole sécurisé de rencontre en mer – si le SNA le décide.
      Il faut bien mesurer qu’un BSAM décuple la capacité de projection d’un SNA, outil de puissance déjà intrinsèquement redoutable. Très très peu de marines dans le monde maitrisent cette « rallonge » importante de projection.

      • zaza24 dit :

        Merci
        je comprenais grossièrement le sens de la présence du bateau de surface mais bien entendu pas dans ce genre de détails…
        Merci de votre éclairage…

      • Fralipolipi dit :

        @Vrai-chasseur
        Merci pour le rappel du rôle du BSAM pour récupérer l’antenne filaire du SNA, appelée aussi Antenne Linéaire Remorquée.
        .
        Savez-vous si le SNA Suffren en sera aussi doté (vue que la suite Sonar du Suffren est censée être bien meilleure que celles des Classe Rubis, il me semble que la question de son utilité/nécessité pour le Suffren se posait encore), et qu’il est aussi question d’une antenne remorquée de nouvelle génération (également pour les SNLE-3G).
        … Mais le Suffren saura t-il la dérouler et la réintégrer seul (sans l’aide d’un bâtiment de surface), là, mystère ..?..

      • MAS 36 dit :

        merci pour les explications.

    • Moddus dit :

      De ce que je comprend de l’article, il s’agit plutôt de gérer le petit entretien lors des relâches dans les ports amis. Ça permet des petites opérations de maintenance sans infrastructures lourde j’imagine. Et donc le BSAM ne doit presque jamais être dans le même coin que le SNA une fois au large.

      Après, c’est juste mon interprétation de l’article.

    • Yoyolegigolo dit :

      Les BSAM permettent un soutien logistique en vivres et autres essentiellement , quand à la présence du sous marin , soit les BSAM partent du port au dernier moment afin de ne pas trahir la position du sous marin , soit elle sont pas à proximité immédiate de la zone d’opération du sous-marin mais plutôt aux alentours  » proches » d’environ 5-6 nautiques

    • MAS 36 dit :

      Je me posais la même question : présence d’un BSAM = SNA sur zone .

    • vno dit :

      Le BSAM est la pour des questions juridiques et pas vraiment techniques concernant le déploiement des bâtiments à propulsion nucléaire à une certaine distance des ports Français ou plus rarement étrangers pouvant l’assister. Par facilité, il lui a été ajouté quelques moyens de soutient et de ravitaillement divers qui demanderaient beaucoup de moyens de transport et d’autorisations diverses au niveau diplomatique. Le BSAM fait sa vie, parfois sert de leurre pour attirer les curieux, de cible de tir aussi pour des exercices de torpillage, le SNA mène ses missions de son coté. Le SNA est autonome coté information et renseignement, en liaison avec les autorités dont il dépend et pour le reste dépend de ses vivres qui peuvent être prolongés par hélitreuillage d’un bâtiment Français ou étranger quelconque. En fait, même ceux qui savent dans quel secteur se trouve le SNA ne connaissent pas sa position.

    • Carin dit :

      @Philippe
      Le ravitaillement (miam miam, glou glou), un SNA n’a pas port ouvert…
      Mais sachez que les BSAM accompagne aussi des bateaux de surface, selon leur mission!

    • VinceToto dit :

      Les SNA classe Rubis français sont très compactes comparés aux SNA classe Virginia US et classe Yasem russes: ~un tiers, un quart du tonnage. Même si il y a la propulsion nucléaire, il y a très probablement beaucoup moins de place pour le nécessaire à de longues missions en autonomie. Cela doit être très fatiguant pour l’équipage, ~70?, de rester longtemps dans un genre de classe Kilo. La classe Suffren semble plus adaptée à l’océan Indien, Pacifique Atlantique pour de longues missions que la classe Rubis.
      Petite discussion sur la classe rubis: https://forummarine.forumactif.com/t4981p25-sna-classe-rubis
      (40 jours cela semble être la limite du tenable en autonomie pour un équipage classe Rubis)

    • Le Suren dit :

      Ou peut-être une ruse, faire croire au comptétiteur (défense de rire) qu’il y a un SNA alors que c’est faux.

      • Daniel BESSON dit :

        Cit : [ Ou peut-être une ruse, faire croire au comptétiteur (défense de rire) qu’il y a un SNA alors que c’est faux. ]

        C’est comme la barbe du capitaine Haddock ! ;0)

        Le BSAM c’est le bon vieux  » navire atelier ravitailleur de sous-marins  » ou  » submarine tender  » qui existe depuis le jour que l’arme sous-marine existe cad depuis plus d’un siècle . Les Allemands ont innové dés le début avec une
        architecture en catamaran (  » Kommuna  » de la Flotte de la Mer Noire ) et les Italiens avec une architecture de type  » Liparus  »
        http://www.hisutton.com/Brazilian-Navy-Sip-Ceara.html

        Et depuis cette époque on traque les NARDSM pour essayer de repérer les submersibles ennemis … ;0)

        C’est , en partie , la trame du film  » Lifeboat  » d’Hitchcock .

        https://www.netmarine.net/bat/bsm/jverne/ancien.htm

    • Fralipolipi dit :

      @Philippe
      « Par contre la seule présence d’un BSAM ne signale-t-elle pas qu’un SNA se trouve à proximité ? »
      … Rassurez-vous, ils ne devaient pas naviguer bien souvent bord à bord, ni même à proximité l’un de l’autre, lors de ce déploiement de 6 mois.
      .
      Le BSAM est là pour assurer le soutien logistique vital (ravitaillements en vivres) en dehors des ports, le soutien MCO (pièces détachées), et le cas échéant une aide pour les manoeuvres du SNA dans certains ports.
      .
      Il permet un meilleur niveau d’autonomie générale sur le temps long.
      .
      Aurons-nous les mêmes binômes avec le SNA Suffren ?

    • PHILIPPE dit :

      Merci à tous pour vos informations complémentaires bien intéressantes figurant ci-dessous.
      Je pensais que le réapprovisionnement s’effectuait lors du changement d’équipage et, de plus, même si je n’excluais pas une éventuelle évacuation sanitaire je n’avais pas pris en compte les éventuelles difficultés techniques nécessitant intervention.
      Encore merci à tous.

  6. Michel dit :

    Bravo à nos sous-mariniers et autres militaires qui ont participés à cette campagne de navigation.
    La collecte de renseignements à dû être fructueuse et la navigation une mine d’informations sur les conditions nécessaires à une navigation en plongée en toute discrétion.

    • Daniel BESSON dit :

      Cit : [ La collecte de renseignements à dû être fructueuse et la navigation une mine d’informations sur les conditions nécessaires à une navigation en plongée en toute discrétion. ]

      Wi ! « L’océanographie cela sert , d’abord , à faire la guerre ! » ™©

      • Michel dit :

        La connaissance du milieu dans lequel on navigue est un plus on ne parlera pas ici des effets de couche et puis un SNA ce n’est pas fait pour faire des régates

  7. SNLE et SNA dit :

    L’ ‘Amethyste est un SNA et pas un SNLE.
    On ne divulgue pas où naviguent les SNLE

  8. ji_louis dit :

    Un message à nos amis australiens sur le savoir faire français?

  9. Rogger dit :

    Une mission de longue duree s’est bien, mais avons nous les moyens de ravitailler nos sous marin d’attaque loins du ports de départs…
    Somme nous capable de faire un ravitaillement munitions en mer..
    Cela demande un certaines savoir-faire.. et beaucoup d’entraînement…

  10. Lotharingie dit :

    Bonjour,

    Très belle photo de présentation de l’article : bâtiment vue du dessus.

    Cependant, quelque chose m’intrigue : c’est  » l’objet de couleur grise  » qui se trouve juste derrière le sous marin, dans son sillage !. ( à droite sur la photographie )

    Qu’est ce que c’est ?

    Merci

    Bien à vous.

    • Marco dit :

      Il s’agit du safran (gouvernail) supérieur qui émerge lorsque le SNA est en surface.

    • Titeuf dit :

      Son gouvernail.
      Il me semble.

      • Lotharingie dit :

        à Marco et Titeuf

        Bonjour,

        Effectivement, la partie émergée du gouvernail.

        Je vous remercie pour vos confirmations.

        Bien à vous

  11. LaMeuse dit :

    Où sont nos intérêts critiques ? Quand nous aurons une dizaine de de SNA, il sera possible d’en distraire un dans ces mers lointaines. Mais l’activité russe en mer du Nord et en Mediterrannée n’est pas assez significative ? Celle de leurs alliés non plus ?

    Une telle mission était bien entendu montée de longue date, bien avant l’envahissement funeste de février. Mais cette programmation était certainement connue des russes et en tous cas, l’année dernière pendant leur montée en puissance, les suédois rétablissait la conscription, et nous, nous continuions à monter la mission qui réduisait nos capacités européennes.

    Rappelons que principale actrice stratégique de la zone, l’Inde ne s’est pas désolidarisée de l’agression russe.

  12. Mollo dit :

    Avoir 1 force de dissuasion en service dans le pacifique et aproximite des états belliqueux vis à vis des autorité françaises est très important

  13. alex dit :

    il serait peut être temps de faire une base navale digne de ce nom dans le pacifique

  14. MAS 36 dit :

    Je me posais la même question : présence d’un BSAM = SNA sur zone .

  15. EP04 dit :

    Une pensée émue pour les marins qui ont supporté les températures élevées d’eau de mer qui induisent des conditions de vie et travail à bord difficilement supportables. En espérant que des solutions efficaces aient été mises en oeuvre sur Barracuda…

  16. Olivier dit :

    D ou l interet pour Mayotte je dis ça pour les pleureuses habituels que gna gna Mayotte coûte cher ( ce qui est vrai objectivement) mais Mayotte nous permet d avoir une bonne position stratégique c est d ailleurs uniquement pour ça que c est devenu un département ( pour une foi Sarkozy a eu du flair …)

  17. ScopeWizard dit :

    @Toto

    « les fautes » ?

    Lesquelles ?

    Perso , hormis une inversion de lettres , je n’ en ai pas vu beaucoup plus que ça….

    Et puis , comment vous dire….

    « Vives »

    « Vive »

    À la rigueur « Vivent » mais « Vives »….

    Trois mots ; pas un article de mille ou plus….

    Alors parler de « fautes » quand sur trois mots vous en faites déjà une ; bof !

  18. Tarte en pion dit :

    On n’a pas laissé la Chine s’installer tranquillement sur ces îlots. Ce pays pratique la politique du fait accompli. Sous prétexte d’abriter de la tempête, l’armada de bateaux de pêche qui pille les ressources dans d’autres eaux qui ne lui appartiennent pas, il teste la réaction du pays concerné. S’il n’y a pas de réaction et de surveillance de leur part, il déclare alors l’ile comme leur appartenant en la changeant en véritable forteresse, de sorte qu’on ne vient plus les embêter. Les différentes protestations des pays concernés auprès de la cour Internationale n’y changent rien… Il me semble que la Chine fait un peu plus attention depuis que les Etats-Unis ont soutenu l’Indonésie ou un autre pays dans la même zone.
    De plus, la Chine revendique la quasi totalité de la Mer de Chine. Ce qui, sur le papier, est vrai puisque Taîwan est considéré chez eux comme province rebelle. Mais, depuis quelque temps, le monde prend fait et cause du statut de Taïwan sans la reconnaître indépendante pour ne pas froisser la Chine, sachant qu’elle est l' »Usine du Monde »…

  19. Pepel dit :

    Cela c est toujours fait même avec nos anciens sous marins classiques et les bâtiments de soutien logistique comme le Rhône qui permettaient de faire une pause de quelques semaines à l étranger pour assumer la maintenance du matériel avant de repartir, ces bâtiments servant en quelques sortes de bâtiments ateliers

  20. Vinz dit :

    Tu l’as dit bouffi ! 🙂

  21. Lotharingie dit :

    « …………………………..Un élu municipal moscovite, Alexeï Gorinov, a été condamné à sept ans de prison ce vendredi 8 juillet 2022 pour avoir dénoncé l’assaut russe contre l’Ukraine, en pleine vague répressive pour faire taire toute critique sur l’offensive décidée par le président Vladimir Poutine.

    La juge Olessia Mendeleïeva a reconnu l’opposant âgé de 60 ans coupable d’avoir « disséminé des informations clairement mensongères » sur l’armée russe en usant de « ses fonctions officielles » et de l’avoir fait dans le cadre d’un groupe organisé motivé par la « haine politique ».

    « Le redressement de l’accusé est impossible sans peine de privation de liberté », a estimé la magistrate avant de le condamner à sept ans de détention dans une colonie pénitentiaire………………. »
    .
    https://www.ouest-france.fr/europe/russie/russie-un-opposant-a-la-guerre-en-ukraine-condamne-a-sept-ans-de-prison-188257de-fea6-11ec-881f-755fcc32b9da

  22. Vroom dit :

    C’est le même équipage qui a fait toute la mission ? Ou il y a la possibilité de faire une relève complète sur une escale ? Un équipage de moins de 70 personnes, ça doit pouvoir le faire.

    • Fralipolipi dit :

      @Vroom
      « c’est à Goa [Inde] que les relèves d’équipages ont eu lieu. » 😉

  23. Daniel BESSON dit :

    Cit :[ Cet intérêt chinois est perçu par l’Inde comme étant un défi à sa sécurité. Et cela d’autant plus que les relations entre New Delhi et Pékin sont conflictuelles, en raison notamment de leurs différends territoriaux… et aussi du soutien chinois au Pakistan.]

    Le fil sur le Japon est malheureusement clos ! Mais on est presque raccord avec le QUAD .

    Shinzo Abe vient de se faire tuer  » à la Rabin  » – plutôt qu’  » à la Palme  » – lors d’un mitingue politique par un ancien militaire de la Marine Impér… Des Forces Maritimes d’Autodéfense Japonaise.

    Ce serait fun que dans un contexte de tensions avec la Chine et avec la Russie on s’aperçoive que des excité-e-s en hachimkis aient reformé un groupe du type  » Kestsumedan  » – ‘ Ligue du sang  » – ou  » Sakurakai  » avec un retour aux  » périod’léplusomb’d’not’histouâre  » . Vu les commentaires qu’on peut lire dans ce pays de tar** ce serait fort possible après tout !
    Bien sûr c’est JUSTE une hypothèse de travail .
    Quand vous tolérez qu’on réclame la mort de chefs politiques étrangers , des procès pour traitrise par ce que vous n’avez pas une POLEX assez proactive sur les questions de souveraineté et le retour des  » bonnes pratiques  » de l’armée du Quantoung , il ne faut plus s’étonner de rien ….

    C’est toujours difficile d’analyser  » à chaud  » un tel acte mais ce sera très intéressant d’y déterminer la part de la folie et du fanatisme politique , s’il y lieu , motivé par des considérations de politique extérieure et/ou intérieure .

    Deux pages  » wiki  » pour ceux qui s’intéresseraient à cette période :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Incident_de_la_Ligue_du_sang
    On notera les sacs de riz qui masquent le visage des prévenus …

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Incident_d%27octobre

    Nota : Il se peut que cela JUSTE un acte de folie , hein !

    • VinceToto dit :

      Oui, c’est probablement possible de programmer un taré pour ce style d’assassinat et de s’assurer d’avoir une équipe sécurité manquant d’odorat.

  24. PHILIPPE dit :

    Merci à tous pour vos informations complémentaires bien intéressantes figurant ci-dessous.
    Je pensais que le réapprovisionnement s’effectuait lors du changement d’équipage et, de plus, même si je n’excluais pas une éventuelle évacuation sanitaire je n’avais pas pris en compte les éventuelles difficultés techniques nécessitant intervention.
    Encore merci à tous.

  25. mulshoe dit :

    Heuu …. je ne comprends pas cette publicité . Tout ceci devrait être du secret défense non ?

  26. Qui ça ? dit :

    Peut-être qu’il serait judicieux d’installer une base sous-marine sur l’île de la Réunion.
    Cela éviterait les longs trajets depuis vers la métropole. Les équipages et la logistique arriveraient en avion vers la Réunion. Depuis cette île, les sous-marins pourraient rayonner dans tout l’océan indien, voir dans le Pacifique ..
    Seul inconvénient, il faudrait une double flotte de SNA (donc plus que les 6 programmés), une en métropole et l’autre à la Réunion.

  27. Bikoro dit :

    « Le sous-marin nucléaire d’attaque Améthyste a effectué une mission de très longue durée dans l’océan Indien ». Très belle initiative… J’espère cependant qu’il n’aura pas perdu une hélice au passage, comme l’autre là, « le gros » dont j’oublie le nom…

  28. Belzébuth dit :

    La France fait ce qu’elle peut, des acteurs bien plus gros sont à la manœuvre:
    https://www.tahiti-infos.com/Il-y-a-un-risque-de-derapage-dans-la-zone-Asie-Pacifique_a210502.html