Paris dément la capture de deux CAESAr par les forces russes en Ukraine

Selon le renseignement en sources ouvertes, plusieurs équipements militaires fournis par les Occidentaux à l’Ukraine ont été détruits ou capturés par les forces russes. Cela a par exemple été le cas de blindés, d’obusiers M777 ou encore de missiles antichars MILAN. Des Camions équipés d’un système d’artillerie [CAESAr] livrés à Kiev par la France ont-ils subi un tel sort?

En tout cas, c’est ce qu’a affirmé l’avocat Régis de Castelnau, via Twitter, le 20 juin. « Encore une réussite de Macron : 2 canons Caesar français ont été interceptés intacts par les russes. Ils sont actuellement dans l’usine Uralvagonzavod dans l’Oural pour étude et rétro ingénerie éventuelle. Merci Macron, c’est nous qu’on paye », a-t-il en effet affirmé. Son message a été partagé plus de 5’000 fois.

Seulement, aucun des rapports publiés quotidiennement par le ministère russe de la Défense concernant ses opérations en Ukraine n’avait alors fait état de la capture de deux CAESAr. Celle-ci n’aura été évoquée par la presse russe que trois jours après la publication du « tweet » de Me de Castelnau.

En effet, le 23 juin, et via son site Internet, la chaîne de télévision des forces russes, Zvezda, s’est fait l’écho d’un message diffusé par Uralvagonzavod, via le réseau Telegram, pour demander « à monsieur Régis de transmettre [sa] gratitude au président Macron pour les canons automoteurs ». Et, laissant entendre qu’ils « ne valaient pas » les Msta-S qu’elle produit, l’entreprise a indiqué qu’elle allait les étudier.

Par la suite, ce message d’Uralvagonzavod a été repris par la presse russe, qui n’a visiblement pas cherché à en savoir plus… hormis le site Lenta.ru, qui a interrogé l’analyste militaire Dmitri Litovkin.

Celui-ci n’a pas apporté d’éléments nouveaux, si ce n’est qu’il a explique ces deux CAESAr présumés capturés permettraient aux ingénieurs russes « d’avoir une idée de ce que fait la concurrence » et d’améliorer ainsi les pièces d’artilleries produites par Uralvagonzavod.

De son côté, l’avocat français est revenu à la charge, en commentant le message de l’industriel russe, y décelant une confirmation de ses propos. « Effectivement, mon info apparaît fondée. Mais qu’est que j’ai entendu. Je renvoie tous ceux qui m’ont demandé ma source à s’adresser à l’entreprise russe. Bon, on attend quelque chose du côté français. Démenti ou confirmation », a-t-il réagi.

Il aurait simple pour Uralvagonzavod de publier une photographie de ces deux CAESAr présumés capturés… Or, l’industriel russe n’en a rien fait. Pas plus que le ministère russe de la Défense. Ce qui est surprenant pour un tel « trophée »…

Le 23 juin au soir, sollicité par le quotidien L’Indépendant, l’État-major des armées [EMA] a répondu qu' »aucun élément ne permet de confirmer ces informations qui semblent très peu vraisemblables, voire invraisembables ». Et d’ajouter : « Les Russes
sont les spécialistes de la désinformation et de la manipulation de l’information. […] Il faut replacer ça dans le contexte actuel de lutte informationnelle, avec de nombreuses fausses informations colportées notamment sur les réseaux sociaux. »

Quelques heures plus tard, l’estimation de l’EMA est restée inchangée, d’autant plus que, rapporte La Croix, des « vérifications avec les autorités ukrainiennes » ont « prouvé qu’aucun canon Caesar n’est porté disparu. »

Photo : Archive

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

18 contributions

  1. convertor dit :

    La bonne nouvelle, c’est que si Uralvagonzavod a envie de faire du retro engineering, c’est que ces canons sont meilleurs que les siens … On ne copie pas des bouses, camarade avocat !

  2. albatros dit :

    Vu que les CAESAR sont utilisés à l’arrière du front ou du moins à une portée de plus de 30 kms voire 40 des batteries ou du front adverse, qu ils agissent comme dans l’Armée française par batterie, donc au moins 3 CAESAR et non 2, qu ils sont veillés comme le lait sur le feu par les ukrainiens (comme les nôtres sont veillés par une section sur VAB ou VBCI en protection) vu qu’ils n’en ont quand même pas des masses et surtout qu’ils sont plus mobiles que des blindés…difficile d’imaginer que cela soit si facile d’en capturer.
    Par contre les obusiers US, il y a en a des dizaines, et ils restent en place durant et après le tir. Pour peu qu ils aient été repérés par de l’aviation russe…

  3. jyb dit :

    -une seule question : d’ou castelnau tire t-il son affirmation ?

  4. Binome dit :

    Uralvagonzavod indique que les CAESAR « ne valaient pas » les Msta-S qu’elle produit.
    Certes, mais c’est dû à la doctrine de l’armée française qui est différente de la russe.
    Dans l’armée française, on utilise l’artillerie pour détruire des cibles avec un maximum d’efficacité.
    Dans l’armée russe, on utilise l’artillerie pour raser des villes avec un minimum de technicité.
    C’est pas le même emploi…

  5. Alpha dit :

    Pas besoin d’ergoter pendant 100 ans. Si les russes ont effectivement mis la main sur des Ceasar, ils se feront un plaisir de le montrer dans une vidéo destinée au monde entier.

    Sinon, il s’agit juste d’une fake news comme les 2 parties, urkainienne et russe, nous abreuvent à longueur de journée.

    Inutile donc pour le gouvernement française de faire dans la dénégation, à moins de vouloir faire croire que la France a toujours le contrôle de ces équipments; ce qui n’est pas franchement une grande idée quand on affirme ne pas être un co-bélligérant!!!

  6. joe dit :

    La russie et leurs fermes à trolls n’ont plus grand chose à démontrer en terme de mensonges et autres manœuvres sournoises. Si l’idée c’est de dire que nous pourrions perdre tout ou partie de ces 18 canons la réponse est… oui. Potentiellement ils peuvent être détruit voir à l’extrême et dans des circonstances exceptionnelles, récupérés… et cela n’a aucune importance sur le fond. L’essentiel est de soutenir l’Ukraine. Les Caesar sont des canons sur roues avec un système de tir… rien de nouveau sous le soleil et les russes savent faire des canons et des conduites de tir balistique. C’est juste qu’ils utilisent en priorité la masse de bouche à feu qu’ils ont dans leur stock.

  7. LEONARD dit :

    L’info paraissait tellement bidon, que même nos pro-russes les plus acharnés ne l’avaient pas reprise sur ce site (contrairement à leurs habitudes).
    Que deux Caesar aient été détruits dans un tir de contre-batterie, on aurait pu y croire. Qu’ils aient été capturés, alors qu’ils sont censés opérer entre 10 et 20 km au delà du front, c’était terriblement improbable et l’absence de photos/vidéos laissait un doute légitime. (Les russes ou les séparatistes ne se seraient pas privés de ce scoop).

    Mais ce sera une occasion de présenter Régis de Castelnau et son passé en forme de passif, avec un parcours désormais assez courant:

    Longtemps, il a été militant communiste actif, puis s’est rapproché de Kuzmanovic quand celui-ci a quitté LFI, et a appelé à voter MLP aux élections.
    https://frontpopulaire.fr/o/Content/co9306773/moi-communiste-patriote-je-voterai-marine-le-pen

    Sans surprise, on l’a vu dans Hold-Up, le film affabulateur anti-vax, et sa fille, Héloïse, est avocate d’Alain Soral.
    https://www.streetpress.com/sujet/1452791189-heloise-de-castelnau-alain-soral-proces-streetpress

    Son russisme s’est aussi exprimé sur Butcha: Là aussi, il avait immédiatement embrayé sur les mises en doute des victimes, comme certains de nos contributeurs les plus acharnés:
    https://twitter.com/RReichstadt/status/1510681739433238536/photo/1

    Bref, un activiste mondain, passé du PCF au Reu-Neu, avec une seule constante: le patriotisme (mais russe, faut pas déconner)

  8. Guillaume dit :

    Le tweet de ce monsieur fait grand bruit sur tweeter, tous les trolls pro russe s empressant de le retweeter en disant que de toute maniere c est du materiel des annes 80 et que le seul truc a recopier c est la marche arriere et le drapeaux blanc…

    Si sa motivation c est de faire de la politique interieur en humiliant sur tweeter son propre pays, c est vraiment un traitre..

  9. vrai_chasseur dit :

    Ceux qui ne savent rien en savent toujours autant que ceux qui n’en savent pas plus qu’eux.
    P. Dac.

  10. Raymond75 dit :

    Les pays en guerre pratiquent tous la désinformation et la manipulation, c’est vrai de la Russie (y compris en temps de paix), mais c’est aussi vrai de l’Ukraine. Il faut donc attendre davantage d’informations confirmées, dans un sens ou dans l’autre, pour savoir.

  11. philbeau dit :

    Rétro-ingénierie éventuelle ? Commercialement en tout cas , c’est pas du côté de , comment déjà ? Ural-vagon-zavod (ouf) qu’il y aura concurrence sur le marché occidental…

  12. Pascal (l'autre) dit :

    tAprès le « scoop » des canons qui a fait pschiiiiit la Propagandastaffel kremlinesque essaie autre chose, les obus à sous munitions!
    https://www.liberation.fr/checknews/ukraine-la-france-a-t-elle-livre-des-obus-a-sous-munitions-ogr-f1-interdits-avec-ses-canons-caesar-20220624_N232HVRD6RBL7LD2K6NBVHX7FY/

  13. Alex dit :

    Ne reste plus qu’au russes de nous présenter les CAESAR capturés pour transformer leur propagande en information factuelle… malheureusement, en temps réel, l’armée rouge se fait défoncer ses chars roulant à deux à l’heure par des drones hyper légers à énergie électrique en direct caméra. Poutin, ça doit être terrible pour toi mon – pote – !

  14. vrai_chasseur dit :

    Une campagne de propagande a 3 classes d’intervenants
    les actifs A, qui conçoivent et génèrent les fausses rumeurs, les cibles C qui les reçoivent et les disséminent avec crédulité, ….et les IU, qui les crédibilisent ou les amplifient, souvent de plein gré et gratuitement, pour le plus grand bonheur des A.
    Et ce mécanisme est universel, tout le monde l’utilise.
    IU : Idiots Utiles