Qualifié par la DGA, le radar Sea Fire est prêt à équiper les futures frégates de défense et d’intervention

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

77 contributions

  1. Jupiter dit :

    En dehors de l’innovation (qui a vrai dire, est plus un rattrapage du retard), ce que je trouve très intéressant sur ces futures FDI c’est moins le radar AESA face planes que l’architecture numérique centralisée.
    Si ça marche bien, ce sera une vraie avancée et un formidable accélérateur de capacités. C’est également un point crucial pour les capacités des missiles de demain, en particulier les intercepteurs futurs de missiles hypersoniques issus du projet TWISTER

    • Fralipolipi dit :

      @Jupiter
       » l’innovation (qui a vrai dire, est plus un rattrapage du retard), »
      … je pense que vous minorez la performance.
      Tout comme le radar AESA du Rafale était le premier du genre fabriqué en Europe (et l’est resté pendant au moins 5 bonnes années si ce n’est plus), ce Sea-Fire est également le 1er du genre fabriqué sur notre bon vieux continent.
      .
      Et à la différence des autres (Aegis aux US ou système plus ou moins copié ou équivalent en Chine), le Sea Fire, avec pourtant des performances dans le même registre, est nettement plus compact, nettement moins coûteux, et nettement moins énergivore,
      ce qui nous permet d’avoir un système radar similaire à AEGIS, mais à bord d’une frégate (discrète) de 4.500 tonnes, plutôt que d’un Destroyer de tonnage quasi double !
      .
      La performance est aussi là, le tout sans avoir à investir autant d’argent que nos chers alliés ou compétiteurs.
      Et il est bon de savoir aussi l’apprécier, sieur Jupiter 😉

      • Michel dit :

        J’abonde totalement….
        Thales est avec les deux constructeurs Américains (Raytheon et LM) les plus en pointe dans cette technologie et en Europe le seul (avec Leonardo) qui est une grosse competence, les autres sont très très loin,
        Quand au Russe je suis dans l’expectative après leur annonce en Syrie ou lis n’avaient pas vu arrivé ni les Rafales ni les Mdcn lors de la destruction d’une « usine » de Daesh qui devait fabriquer des armements chimiques. Pas convaincu qu’ils soient au niveau des occidentaux et pour les Chinois beaucoup d’annonce mais aucune preuve, déjà qu’il ont du mal à copier l’A320 depuis 10 ans…..

      • AlexS dit :

        @Fralipolipi
        « Sea-Fire est également le 1er du genre fabriqué sur notre bon vieux continent. »

        Je pense que le premiere c’est le Italien Kronos du PPA Thaon de Revel déjà en mer.

    • Lado dit :

      oui mais c’est un ensemble,les modules GaN des matrices sont beaucoup plus rapides et puissants que les modules AsGa donc permettent des détections de plus de choses , plus loin et avec des RCS (taille pour faire simple)plus petite.Il faut donc aussi que le traitement, la hierarchisationn, l’affichage, les réponses suivent et donc des systemes IT ultra puissant et un vrai savoir faire.Probablement des millions de lignes de codes écrites par des spécialistes

    • Lado dit :

      ratrappage du retard par rapport à qui ?, quel radar?

    • Fred dit :

      @ Jupiter

      Ce radar au taux de rafraichissement évidemment sans comparaison avec un radar tournant, est le compagnon indispensable des futurs Asters NT pour traiter les missiles hypersoniques manœuvrants.

      [ce que ne pourront pas faire les Classe Horizon, même après rénovation à mi-vie].

  2. Gaulois78 dit :

    Mouais…
    À l’origine il était prévu un échantillonnage de 5 FDI pour 2030 afin de de surveiller la fameuse 2 ème ZEE dont nous abreuve les politiques…

    Avec la cde (prioritaire) de la Grèce.
    a) A quand la réception pour notre marine?
    b) Combien seront livrées réellement ? 3 ?

    Pour mémoire (si cela ne change pas dans quelques mois entre fin juillet et début août)
    La 1ere FDI sera livrée pour la Marine dans quelques années.
    Par contre la 2 ème et 3 ème sont pour les Grecs, on présume que la 3 ème suivra rapidement…

    Bien beau de nous faire saliver sur le radar high-tech de Thalès que peu de nos marins en activité auront le plaisir de voir en action sur sur leur navire.

    • tschok dit :

      Non, la surveillance de la ZEE par des FDI, c’est dans votre tête que ça se passe. Dans le monde réel, on prend des OPV ou des Floréal pour ça.

      Même chose pour les SNA: ils ne sont pas affectés à la surveillance de la ZEE. Idem pour le PAN CDG. Tout ça, ça se passe dans votre tête et uniquement dans votre tête. Et les politiques n’y sont pour rien si vous pensez portenaouak.

      Par ailleurs, il faut compter plus trois ans de travail pour obtenir un de ces bijoux, dont 18 mois de qualification. On peut supposer que le jumeau numérique permettra de réduire ce délai.

      Donc, il faut s’enlever de l’idée qu’on va mettre ce radar sur une FLF rénovée par exemple.

      La cible est de 5 FDI, donc 5 radars, hors export. Il avait été question de les installer sur les FREMM DA à une époque, mais ce projet a été abandonné.

      • Gaulois78 dit :

        ??? Il ne me semble pas avoir murmurer SNA ni CDG dans mon post…

        Ci-dessous un article qui semble être documenté de Opex 360 de septembre

        Un autre aspect de l’affaire des sous-marins austaliens est que Canberra, Londres et Washington n’ont pas jugé pertinent d’associer Paris dans l’alliance AUKUS pour la région Indo-Pacifique alors que la France est le seul pays membre de l’Union européenne à être présent dans cette partie du monde, via notamment La Réunion, la Polynésie française et la Nouvelle-Calédonie [ces deux territoires représentant à eux deux les 2/3 de la zone économique exclusive [ZEE] française, ndlr].

        On peut avancer au moins deux raisons pour expliquer cette mise à l’écart de la France. La première est que l’Australie, le Royaume-Uni et les États-Unis sont très liées via le cercle des « Five Eyes », une alliance forgée au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale dans le domaine du renseignement. Quant à la seconde, elle serait liée à la faiblesse des forces françaises – et en particulier navales – dans la région du Pacifique. « Quand les types de 130 kilos disent certaines choses, les types de 60 kilos les écoutent », faisait dire Michel Audiard à Jean-Paul Belmondo dans « Cent mille dollars au soleil ».

        Sur le plan militaire, les États-Unis mènent évidemment le bal, au regard des moyens qu’ils sont en mesure de déployer dans la région [groupe aéronaval, capacités d’assaut amphibie, moyens aériens, etc…]. Le Royaume-Uni, qui a fait de l’Indo-Pacifique l’une de ses priorités dans le cadre de sa stratégie « Global Britain », a l’intention d’y accroître la présence de ses forces, comme en témoigne la mission qu’y conduit actuellement le porte-avions HMS Queen Elizabeth et son escorte.

        Un tel déploiement de la Royal Navy a par ailleurs vocation à devenir récurrent, d’autant plus qu’elle disposera, à terme, de deux porte-avions. En outre, Londres a annoncé son intention de baser deux patrouilleurs au Japon.

        Et la France dans tout ça? Ces dernières années, et malgré leur contribution aux principales fonctions stratégiques [connaissance et anticipation, prévention, protection et intervention] et l’appui éventuel qu’elles peuvent apporter à la dissuasion, les forces dites de souveraineté, car affectés aux départements et territoires d’outre-Mer, ont vu leur format se réduire comme peau de chagrin, sous l’effet de la professionnalisation des armées [1995-2001] et la Révision générale des politiques publiques [RGPP], menée entre 2007 et 2013.

        Et leurs moyens ont fait les frais des contraintes budgétaires…
        Ainsi, devant les reports successifs de certains programmes [comme le BATSIMAR…], la Marine nationale a dit craindre, à plusieurs reprises, de connaître des « ruptures temporaires de capacités » [RTC] susceptibles de devenir définitives. Cela étant, des mesures ont été prises pour y remédier partiellement, comme avec la livraison des Bâtiments de soutien et d’assistance outre-Mer [BSAOM] et, dans le cadre de l’actuelle Loi de programmation militaire, la commande de six patrouilleurs outre-Mer [POM].

        Dans le dossier de présentation de la stratégie pour l’Indo-Pacifique publié par l’Élysée, il est précisé que les moyens militaires déployés en Nouvelle-Calédonie et en Polynésie française se composent sept navires, de neuf avions et de sept hélicoptères. Le tout servi par 2840 militaires. Mais ce document fait l’impasse sur les capacités réelles de ces forces de souveraineté.

        Ainsi, alors que cela fait maintenant plusieurs années que l’on parle de « militarisation » de la région Indo-Pacifique, avec des budgets militaires constamment en hausse [tant en Chine qu’au Japon ou en Corée du Sud], on affirmait, à Paris, que le principal armement d’un navire français dans cette région était son pavillon… Ce qui est sans doute vrai pour des pêcheurs illégaux ou des trafiquants… Ce qui l’est moins pour des pays aux intentions peu pacifiques.

        Dans le détail, les Forces armées en Nouvelle-Calédonie disposent de la frégate de surveillance Vendémiaire [avec son Alouette III], du BSAOM D’Entrecasteaux et du patrouilleur P400 « La Glorieuse ». Aucun de ces navires n’est doté de capacités de lutte anti-sous-marine. Pire encore : en juillet, et suite à l’incendie du D’Entrecasteaux, la Marine nationale n’avait plus de bâtiment disponible, seule la vedette de la gendarmerie maritime étant en mesure de prendre la mer.

        S’agissant des Forces armées en Polynésie française, la situation est identique, avec la frégate de surveillance Prairial, le patrouilleur Arago [doté seulement de deux mitrailleuses de 12,7 mm] et le BSAOM Bougainville. La gendarmerie maritime met en oeuvre le patrouilleur côtier « Jasmin », qui n’est guère mieux armé que l’Arago.

        Quant aux capacités aériennes, elles reposent sur quatre avions de transport CN-235, cinq hélicoptères [dont 3 antiques Puma en Nouvelle-Calédonie et 2 Dauphin de la Marine en Polynésie] et de cinq avion de surveillance maritime Falcon 200 Gardian, dont le retrait du service avait été prévu… en 2015.

        Évidemment, on peut toujours penser que capacités seront renforcées, le cas échéant, par des moyens venus de métropole… C’est ce qu’ont d’ailleurs montré les missions Pitch Black, Pégase et Heifara Wakea, conduites en 2018 et en 2021 par l’armée de l’Air & de l’Espace, avec la « projection » de Rafale en Australie et en Polynésie. Ou encore les déploiements du groupe aéronaval formé autour du porte-avions Charles de Gaulle [en 2019] et du sous-marin nucléaire d’attaque [SNA] Émeraude, accompagné par le Bâtiment de soutien et d’assistance métropolitain [BSAM] Seine, en 2020. Mais de telles missions ne sont pas récurrentes…

        Cependant, dans un entretien récemment accordé à La Tribune, le chef d’état-major de la Marine nationale [CEMM], l’amiral Pierre Vandier, avait avancé l’idée de prépositionner des moyens dans la zone. « Quand un bateau doit partir de l’autre côté de la planète, vous avez quasiment deux mois pour y aller et deux mois pour revenir. Sur quatre mois de déploiement, vous ne pouvez faire que dix jours sur place. Ce n’est pas intéressant. Aujourd’hui, tous nos partenaires – américains et britanniques principalement – repensent le concept de prépositionnement. Nous devons donc réfléchir à des bateaux qui soient maintenables dans l’univers technique de l’Asie », avait-il dit.

        Plus largement, le CEMM avait estimé qu’il fallait « probablement remilitariser notre présence en Indo-Pacifique ». Et d’ajouter : « Si nous voulons échanger avec nos alliés au même niveau en termes de renseignements, de guerre électronique, de guerre anti-sous-marine, de connexions de systèmes d’armes, etc… nous devons remplacer nos frégates de surveillance, dont le système d’armes est obsolète sur le plan militaire ».

        Mais avec seulement 15 frégates de premier rang, six SNA [dont un – La Perle – est actuellement hors course] et un seul porte-avions, la marge de manoeuvre est [très] étroite. « Nous sommes largement au-delà des missions prévues par le Livre blanc », avait d’ailleurs souligné l’amiral Vandier dans l’entretien donné à La Tribune. Le même constat avait été dressé par ses prédécesseurs.

        Au quotidien Le Monde, qui lui a demandé si la France avait les moyens de ses ambitions dans la région Indo-Pacifique, la ministre des Armées, Florence Parly, a rappelé que le budget de la Défense devrait atteindre les 40,9 milliards d’euros en 2022 [mais aucune commande de navire ne sera passée pour la Marine, ndlr].

        « Ce n’est pas moi qui vous dirai que la France n’a pas les moyens de ses ambitions. La question essentielle est surtout celle de la coordination des efforts entre Européens. Un pays seul, bien sûr, n’a pas le même impact dans une zone aussi vaste. En revanche, si plusieurs pays se placent sous bannière européenne et assument cette volonté d’avoir leur voix propre dans cette région, cela a beaucoup de sens », a répondu la ministre.

        Quoi qu’il en soit, tout est question de priorité. Ainsi, pour ne prendre qu’un seul exemple, pendant que les moyens de ses armées se réduisaient, la France se couvraient de ronds-point qui, pour l’hedomadaire Challenges, ne « servent pas à grand chose, sinon à dégrader nos paysages » tout en coûtant « très cher : 4 à 5 milliards d’euros par an pour plus de 50 milliards depuis [leur] introduction […] il y a 40 ans ». Soit le coût d’un porte-avions ou celui de dix frégates multimissions par an… Les marins n’en demandent pas tant.

        • oryzons dit :

          Trop long.

        • Fred dit :

          @ Gaulois78

          … Ce qui contredit ton affirmation : « À l’origine il était prévu un échantillonnage (sic) de 5 FDI pour 2030 afin de de surveiller la fameuse 2 ème ZEE dont nous abreuve les politiques… »

          Tout ça pour ça et pour se prendre les pieds dans le tapis en sus ! :o)

        • mich dit :

          C ‘est l’ état qui paie les ronds points et les décorations diverses et variées dessus ? maintenant si vous préférez les stops pour la sécurité ou les feux pour la fluidité c ‘est votre droit à vous et à challenge , c ‘ est vrai que l’ on peut aussi compté sur notre bon sens sur la route !En tout cas cela ne changera rien au budget de la défense .

      • ScopeWizard dit :

        @tschok

        NON NON ET NON .

        La surveillance de la ZEE de la France qui est la deuxième en termes de superficie après celle des USA à environ 1 million de km2 près , n’ est pas assurée par ceci ou cela , elle est assurée , point !

        Du moins , c’ est à espérer……….

        Si des patrouilleurs ou des garde-côtes appuyés de moyens aériens limités suffisent , tant-mieux , mais si besoin est de prendre plus lourd et plus dissuasif , alors des FDI feront tout aussi bien l’ affaire de même que des SNA .

        D’ autres nations maritimes ne se privent pas et savent faire feu de tout bois ; elles n’ ont pas et loin s’ en faut , vos « pudeurs »……….

        Une ZEE comme celle de la France n’ étant pas que de la flotte ou une donnée abstraite , le problème n’ est pas tant dans la nature des moyens pouvant être mis en œuvre mais dans leur quantité et leur répartition qui trop souvent pêchent ou font défaut compte tenu de la situation géographique .

        Raison pour laquelle ce que vous m’ aviez répondu l’ autre jour au sujet de l’ intérêt stratégique de bases maintenues et d’ importance dans le Pacifique Polynésien ou de Nouvelle Calédonie était d’ une abyssale crétinerie comme à peu près tout le reste , d’ ailleurs .

        Vous vous souvenez ?

        Ben moi , je m’ en souviens .

        Je t’ en foutrais du « dans votre tête »……….

        Évidemment si vous cautionnez ces connards qui nous gouvernent et qui comme vous n’ y connaissent rien ou si peu , rien à attendre de mieux que ce type de raisonnement pompeux prêt à servir à tout propos………

    • RomainC dit :

      LE Gaulois (78) réfractaire de base. Ouin ouin est de sortie.

  3. bzh dit :

    bravo Thales et DGA.

    • Fralipolipi dit :

      Oui bravo à eux.
      Par contre, attention à ne pas sous-dimensionner l’armement sur FDI qui va avec (on ne met pas un moteur de Ferrari sur un chassis de 2CV).
      Associer une telle merveille de radar à seulement 16 silos verticaux, c’est vraiment trop peu.
      Il faut absolument que nos FDI soient livrées, dès la 1ère, et dès le départ, avec au moins 32 silos Sylver A50 !!! comme pour les FDI grecques !

  4. Charognard dit :

    La marine nationale teste plusieurs solutions contre les drones:
    https://www.air-cosmos.com/article/marine-avalanche-dexprimentations-antidrones-25465

  5. Eric dit :

    Magnifiques performances !!! Sauf que les FDI n’embarquent que… 16 missiles Aster 30, du moins en version Marine Nationale. En cas d’attaque de saturation, ça va faire juste. Très juste même.

    • Fralipolipi dit :

      @Eric,
      Mettez-vous du côté des pilotes d’avion de chasse devant frapper une telle FDI.
      Qui peut envoyer un raid de plus de 16 appareils pour frapper un seul objectif comme la FDI (mobile et discret qui plus est)?.. vraiment pas grand monde. Et qui va vouloir risquer de perdre 16 avions de chasse pour finir par frapper une frégate de seulement 4500 tonnes. Pas grand monde non plus (militairement et financièrement, ce ne serait pas une victoire).
      .
      Avec un radar au sommet, et un missile Aster 30 qui est également le plus efficace de tous pour du Air-Air (lointain comme proche), je pense que vous faites fuir n’importe qui, … même les très costauds.
      .
      Alors on essaiera plutôt d’aller couler cette FDI via la 3ème dimension sous-marine … ce serait sans doute nettement moins kamikaze de la part de l’ennemi. Mais attention, car de ce côté là aussi la FDI est équipée du meilleur matériel (celui des Fremm, qui font référence en ASM aujourd’hui).
      .
      Et cela ne concerne que la vulnérabilité d’une FDI isolée.
      Or toutes les FDI ne seront pas toujours totalement isolées (encore moins au sein d’un GAN).
      .
      Le souci de n’avoir que 16 Aster 30 à bord, n’est pas forcément pour faire face à une attaque précise (pour cela, il y a largement assez de missiles), mais pour rester sur zone de guerre, de haute intensité … dans la durée.
      Aucun problème pour dissuader les premières attaques … par contre la FDI devra rentrer plus vite à sa base ensuite … surtout si les 1ères attaques en question cumulent des drones (sacrifiables) aux chasseurs pilotés.
      .
      Le souci du trop faible nombre de silos verticaux n’apparaît pas le 1er jour … mais seulement les suivants.
      .
      Du coup, in fine, j’aboutis à la même conclusion que vous : il faut ABSOLUMENT que nos FDI aient 32 silos Sylver dès le début, dès la 1ère livraison … tout comme ce qui est prévu pour les FDI grecques.
      .
      Marre des économies de bout de chandelle à la con !!!… parceque là ce serait vraiment des économies très très connes !
      On n’associe pas le meilleur radar national à seulement 16 missiles, lorsque la plateforme est censée en recevoir 32, et que tous nos adversaires arment leurs frégates de 32 à 64 missiles de leur côté (quand c’est pas plus),
      et lorsque de notre côté nous n’avons que si peu de frégates Anti-Aérienne dignes de ce nom (et largement pas assez au regard de la menace aérienne qui n’a jamais été aussi potentiellement élevée qu’aujourd’hui) !!!
      .
      C’est un non sens total … totalement incompréhensible !

      • Tintouin dit :

        Il faut croire que le discours répété des généraux, sur la préparation indispensable à la guerre haute intensité, ne se traduit pas sur un plan budgétaire, pour nous équiper à la haute intensité: c’est une décision politique.
        Ils continuent donc à faire au mieux avec les moyens alloués. De douloureux arbitrages : on a l’habitude…

      • PK dit :

        M’étonnerai que la Royale ne double pas a minima les départs par avion à abattre. C’est quoi la probabilité de kill d’un Aster ? 100% ?

      • Fred dit :

        Noter qu’un avion peut lancer un missile air-mer à très longue distance, sans prendre de risque. [mais qu’un missile air-mer est plus onéreux, donc plus rare qu’un Aster]

    • Durandal dit :

      Clairement.
      Moi j’ajouterais au moins un lanceur de Mica VL par bateau fremm comprise.

    • vrai_chasseur dit :

      @Eric
      Il faudra s’habituer au combat en réseau. Une FDI même à court de missiles peut ‘tirer par procuration’.
      cf
      http://www.opex360.com/2019/09/29/les-fregates-forbin-et-languedoc-ont-effectue-le-premier-tir-en-reseau-de-la-marine-nationale/

      • Fralipolipi dit :

        @Vrai-chasseur
        « Tir par procuration »… mouais… encore des jolis mots servant de cache-misère !
        .
        1/ la FDI est tout de même le type de bâtiment qui opèrera souvent seul, ou bien escortant un autre bâtiment qui ne procurera rien du tout, comme un BPC.
        2/ à part nos 2 Forbin, il n’y a vraiment rien dans notre MN qui puisse jouer ce rôle de « procuration » à grande échelle … hormis peut-être les 2 Freda à venir … mais bon, toujours pas de quoi jouer dans le registre de l’endurance en cas de conflit de haute intensité
        3/ pour de l’anti-missiles, a fortiori si ces derniers sont supersoniques, je ne tablerais pas trop sur des capacités de tirs missile « par procuration » …
        4/ enfin, à l’ère du drone et de la démultiplication avérée des missiles anti-surface (+rôdeurs+autres), comme du nombre de pays qui en fabriquent et les mettent en œuvre, rester sur une philosophie de l’anti-aérien des années 90 est une belle bêtise.
        .
        Il manque clairement 16 silos verticaux à nos FDI … d’autant plus qu’elles sont conçues pour les avoir.
        Ce n’est même plus un débat tellement c’est une évidence.

        • Gaulois78 dit :

          Donc, 32silos…

          J’ai dit sur ce type que 5 FDI d’ici 2030, si la LPM est respectée (jusqu’à présent cela n’a jamais été le cas) c’était de l’échantillonnage, sachant que nous avons la 2 ème ZEE, on m’a traiter d’ignare…Le commentateur trouvait absurde que ce type de navire soit basé dans le secteur Indo-Pacifique pour faire de la surveillance et défense sur zone…

  6. Raymond75 dit :

    Un missile qui vole au raz de l’eau, comme l’Exocet, et est détecté à 80 km (en fait moins car il est beaucoup plus petit qu’un navire) mettra quelques dizaines secondes pour frapper sa cible … Ce délai ne permet qu’une réponse automatique sans intervention humaine ce qui fait entrer la guerre, noble et très respectable activité humaine, dans une nouvelle dimension.

    • tschok dit :

      @Raymon75,

      Si vous détectez un missile subsonique comme l’Exocet à 80 km, ça vous laisse à peu près 4/5 mn pour agir (à raison de 300 m/s, vous franchissez 1 km en 3 secondes, dont 80 km en 240 secondes, soit 4 minutes).

      A ce niveau, vous n’avez pas besoin d’IA ou d’automatismes sophistiqués du moment que votre radar ou vos autres capteurs vous sortent une DO (une désignation d’objectif) suffisamment précise pour pointer un canon ou diriger un missile.

      Mais vous en avez besoin dans deux autres cas:
      – Quand la détection du missile est plus tardive, genre à 10 bornes: 30 secondes avant impact. Là, c’est plus serré.
      – Quand vous avez affaire à des missiles supersoniques, vers mach 3: à cette vitesse, c’est 1 km/s. Une détection à 10 km vous donne 10 secondes de délai avant impact.

      A ce niveau de menace, tout système qui exige un pointage en site et azimut, comme un canon type CIWS, ou un affût type Crotale va bouffer quelques précieuses secondes. Le plus simple, c’est le VLS: le missile part à la verticale et s’oriente sur les 360° immédiatement après la sortie du tube. Et là, vous obtenez des temps de réactions qui sont compatibles avec une défense anti-missile.

      Si vous regardez le système Seawolf britannique, contemporain de la guerre des Malouines, il fallait pointer le lanceur dans la bonne direction et les deux radars de poursuite (celui qui se verrouillait sur le missile agresseur et celui qui suivait le missile intercepteur). C’est un système qui convenait pour des missiles relativement lents et qui avaient le bon goût et la délicatesse de se signaler assez rapidement pour qu’on puisse les détecter de loin.

      Et si vous regardez un système comme le Phalanx, qui est un CIWS, donc qui doit pointer un canon en site et azimut, il y a effectivement un mode automatique qui d’ailleurs a joué de mauvais tours à l’US Navy: pour gagner les précieuses secondes, on a enlevé l’homme de la boucle. Donc le truc tire sur tout ce qui bouge, ce qu’il a fait.

      Ce que je veux vous dire, c’est que l’automatisation de la riposte est bien évidemment liée à la vitesse d’approche de la menace, mais également au temps de latence du système de défense.

      La robotisation de la guerre est une application classique d’un vieux principe: un militaire fait ce qu’il fait parce que c’est plus commode ou parce qu’il y est contraint. En ce sens, nous ne sommes pas dans une nouvelle dimension de la guerre, mais dans une nouvelle application d’un ancien principe.

      On sera dans une nouvelle dimension lorsqu’il n’y aura plus ni contrainte ni commodité. Or, c’est précisément ce que font les robots: ils nous libèrent de la contrainte et nous facilitent la vie.

      C’est l’étape d’après, pour l’instant on est juste au seuil.

      • ScopeWizard dit :

        @tschok

        HS une fois de plus ! mais vous saurez sans peine en resituer le contexte et puis sinon tant-pis , ça ne fera que confirmer ce qui suit .

        ————————————-

        Mais tschok , est-ce que vous êtes complètement con ou quoi ????

        Déjà vos dernières saillies auxquelles j’ ai eu droit il y a quelques jours valaient dix -d’ ailleurs postées précisément quand il n’ était plus possible d’ y répondre hors HS- celles-ci que croyez-vous qu’ elles puissent valoir ??

        @Royal Marine exprime quelque chose , il avance des éléments qui une fois précisés et étayés peuvent faire office d’ arguments ; certes , il ose évoquer un « camp du bien » et le « wokisme » ce qui évidemment ne vous convient pas et on devine que vous vous sentez visé , mais alors répondez-lui contre-éléments ou arguments à l’ appui , bordel !!

        Au moins ça , ce minimum…………

        J’ en ai rien à foutre moi que quelqu’ un soit dans sa ligne de mire et risque dérouiller , par contre ce qui m’ intéresse c’ est ce que les parties adverses ont à lui opposer .

        Sauf qu’ en l’ état , rien , nada , que dalle , de l’ ad hominem tutoyant les cimes du stade supérieur ça oui mais pour ce qui est du reste , de la merde et de la grosse ; bref , du tschok tout chié comme d’ habitude……..

        Un vrai Parisien en somme……….

        ___________________________________________

        Vu le commentaire que vous venez de pondre , vous voyez bien que vous êtes capable d’ argumenter et d’ amener des éléments intéressants voire instructifs qui seront utiles et pertinents à l’ échange ; seulement non , c’ est tellement plus fort que vous que la plupart du temps vous préférez jouer au connard de service bas de plafond .

        Eh bien soit , c’ est comme vous voulez , vous serez payé selon votre dû .

        • TheDogme dit :

          Sa dernière réponse était argumentée.
          Ses calculs tiennent la route.

          Ca semble un peu gratuit sur ce coup.

          • ScopeWizard dit :

            @TheDogme

            Quelle « dernière réponse » ? Quels calculs ?

            A toutes fins utiles , je vous rappelle qu’ il s’ agit d’ un HS donc relatif à quelque chose de précis qui est éloigné du sujet ici traité………..

            C’ était pourtant précisé ; promis , vu le niveau cognitif la prochaine fois je mettrai des balises……..

        • Fred dit :

          @ ScopeWizard

          Merci pour cette com fraternelle qui ne peut qu’inciter les hésitants à se faire vacciner contre la Covid19, pour ne pas devenir des connards de service bas de plafond, dont tu es la parfaite démonstration, assez effrayante, je dois dire :o)

          • ScopeWizard dit :

            @Fred

            Parce que toi ou le rémora , c’ est si différent peut-être ?
            Veux-tu que je te sorte la compil de toutes tes « amabilités » à mon égard ?
            C’ en est une à minimum quatre CD de 10 titres chacun………..perso , je l’ estimerais au double…………
            Et c’ est pire depuis que vous êtes en duo……….

            Par conséquent , avec des enfoirés de pourris tels que toi et l’ autre pingouin , me concernant plus rien à attendre niveau « com fraternelle » .

            Cela étant , tu étais prévenu et depuis longtemps ; alors maintenant que ma patience a tiré toutes ses cartouches , ne me fais pas l’ outré ou l’ indigné en sur-jouant le pondéré de base que tu n’ es pas et n’ as jamais été .

            Quant au vaccin , libre à vous de jouer les cobayes de service si vous aimez tellement l’ expérience hasardeuse du produit encore au stade 3 et accessoirement contribuer à l’ enrichissement de tous ces enfoirés qui se gobergent sur votre gueule avec la très probable complicité de ceux qui vous gouvernent qui n’ oublient pas davantage de passer à la caisse .

            A chacun ses choix .

            Et bravo pour la référence ; au moins , démontre t-elle brillamment qui de nous deux est le « connard de service bas de plafond » .
            En effet , quelle illustration ! Quel brio……..

            Rigolo !

          • Momo dit :

            @ scope

            Freddy est le parfait exemple du ‘mainstream’ qui lit le monde/libé et n’ecoute que radio-france-tv.
            Là les activistes ‘journalistes’ lui disent qu’il est intelligent parce qu’il les écoute, et donc il le croit…

            Il est hilarant ^^

          • ScopeWizard dit :

            @Momo

            C’ est surtout un con ; parce que quand tu as un cerveau , et c’ est une chance si en plus il fonctionne bien après avoir été correctement rempli de données qui te permettent de réfléchir par toi-même en ayant une réelle capacité d’ estime et de compréhension de la plupart des messages qu’ il reçoit , quand tu as la chance d’ avoir un tel cerveau , tu t’ en sers .

            Mais comme vous dites très justement : « Freddy est le parfait exemple du ‘mainstream’ qui lit le monde/libé et n’ecoute que radio-france-tv.
            Là les activistes ‘journalistes’ lui disent qu’il est intelligent parce qu’il les écoute, et donc il le croit…

            Il est hilarant ^^ »

            Eh oui , qui a aujourd’hui facilité de pourrir la tête de ceux qui ont auparavant été conditionnés par un prêt-à-penser dépourvu de nuance ?

            Qui en dehors de la sphère politique est le mieux placé ?

            Ces salopards propagandistes à la solde du « système »………

            Merci du soutien ! 🙂

        • Euclide dit :

          Toujours des mots agréables @Fred à l’attention de Scope ou pour d’autres d’intervenants.

          Au fait @Czar n’ est pas un Moscoutaire comme vous l’affirmez mais un patriote français d’un type spécial

          • ScopeWizard dit :

            @Euclide

            L’ un comme l’ autre , à savoir Fred le rouge pas terrible et le professeur Tschoklodo adoptent quasi-systématiquement un comportement d’ activistes militants ; que voulez vous attendre d’ autre de pareille engeance ?

            Du bordel à classer dans l’ indescriptible et de la mauvaise humeur en nappes épaisses à souhait ; résultat , quelque pénible nervous breakdown tandis que l’ homme de la Pampa s’ efforce pourtant de toujours rester courtois……….sauf qu’ à force cela entame son bel enthousiasme et finit par les lui briser menu !

            Je ne vous cache pas que ça en devient souciant………….

            Cela étant , ma salve du genre consistant est ce qui arrive lorsque l’ on s’ en ramasse en série sans avoir pu y répondre en temps et en heure comme ce fut le cas il y a quelques jours sachant qu’ après l’ heure c’ est plus l’ heure ; cela peut donc surprendre des contributeurs tels @TheDogme qui visiblement ne resituant pas le contexte………..plutôt con que texte d’ ailleurs………se fait cueillir à froid et nous tombe des nues………….

            Et comme moi , plutôt énervé………moi pas très aimable…………

            Enfin , j’ ai quand-même une excellente mentalité , bon fond quoi…………
            https://www.youtube.com/watch?v=pdk0ELhnFdQ

            mais , en même temps ( oui , depuis quelque temps c’ est très à la mode ) , il ne faut pas trop me tirer sur le pistil………….mais gardons notre flegme , ne nous départissons pas de l’ apport de nos amis Anglais………
            https://www.youtube.com/watch?v=K3T44RMXr5w

            Bref , restons dans l’ action mais avec classe et distinction………ne soyons pas chiants………..en somme…………
            https://www.youtube.com/watch?v=2WQKN2sOgUk

            https://www.youtube.com/watch?v=8fGJJpdCJcA

          • Fred dit :

            @ Euclide

            Scope utilise systématiquement un langage ordurier, au bout d’un moment, il me semble loisible d’avoir la même pratique (mais en plus sobre :o). Idem avec tous les orduriers.

            Czarévitch le moscoutaire m’affuble d’un prénom arabe, je m’en contrefiche, mais je lui rend la pareille. Ceci dit, je persiste à le considérer comme un moscoutaire (il défend toujours discrètement la Russie, relis ses post), son truc, c’est l’Europe blanche et chrétienne de Brest à Vladivostok. Et je j’aurai la même réponse envers ceux qui agissent de même ; je ne vais tout de même pas passer sous la table.
            Quand au genre ordurier, mensonger et insultant de Czarévitch, c’est une apothéose qui ne requiert aucune pincette, ni morale, ni formelle.

            .
            P.S. Momo : je ne lis pas la presse bourgeoise ;o) [Le Monde et Libé] ou très peu, histoire de constater à quelles bassesses ils en sont et quel étage de la bourgeoisie ils soutiennent.

          • ScopeWizard dit :

            @Fred

            NON , tu mens et tu le sais ou alors ta lucidité envers toi-même et tes travers est aux abonnés absents .

            Je n’ utilise aucun langage ordurier , toi par contre tu ne te gênes jamais tout en reconnaissant explicitement que « tu rends la pareille » pour ceci ou pour cela , par conséquent de quoi t’ étonnes-tu ?

            En fait , tu es si tordu que tu en es à reprocher aux autres tes propres tares comportementales qu’ évidemment tu reconnais mais que tu ne saurais accepter .

            Quand c’ est toi qui en mets plein la gueule c’ est parfait , mais c’ est beaucoup moins marrant quand les rôles sont inversés , n’ est ce pas ?

            Tant pis pour toi ; tu ne feras que récolter ce que tu sèmes .

    • Hu on le manchot dit :

      Et c’est tout nouveau, en lis : l’exocet n’a qu’une petite ci quantaine d’année, pour ses premières versions…

  7. Thierry dit :

    Dans tous les scénarios joués, il a démontré ses performances dans la détection simultanée des menaces aériennes et de surface, en balayant une zone aérienne dans un rayon de plusieurs centaines de kilomètres », avec, selon Thales, une élévation de 90° et un taux de rafraîchissement inégalé.
    —————————————————————————————-

    et dans ces scénarios aucun n’incluait un avion ou drone furtif, quel dommaaaaaaage, chacun se rassure comme il peut !

    Il nous sortent un beau film publicitaire destiné à la vente avec un scénario langue de bois, faudrait surtout pas accréditer la thèse que la furtivité soit utile tant que France n’a aucun avion furtif, contrairement à tous ses voisins…

    Leur beau radar tout neuf est déjà aussi troué qu’une passoire, c’est pas là dessus qu’il faudra compter mais sur la protection qu’apportent les avions furtifs, qui ne peuvent être détectés par l’adversaire même s’il est furtif lui aussi.

    Pour les rafraichissements ils repasseront ! y’aura pas de champagne.

    • Fralipolipi dit :

      @Thierry, le francophobe camarade des djihadistes !
      « Leur beau radar tout neuf est déjà aussi troué qu’une passoire, »
      … merci pour ce beau trolling, qui nous fait penser que c’est ton moral qui est troué comme une passoire plutôt que quoique ce soit d’autre.
      Premièrement, tes copains djihadistes en prennent pas mal dans les dents au Mali.
      Deuxièmement, la France avance plus vite et mieux que ses voisins européens (et même bien au delà) … ce qui te troue bien plus que le moral en fait 😀
      … Bref, t’as le seum !!!!!
      .
      Ahaha, après le Thierry grognon-presque troll, j’espère que nous n’aurons pas à lire le Thierry Caliméro 😀

    • Le Breton dit :

      T’es pas encore au lit Thierry ?

    • Fifres et tambourins dit :

      On attend avec impatience vos preuves que la furtivité… ah mais non, suis-je bête, on est dans l’idéologie, pas dans le factuel !

    • floco dit :

      En tous cas, si il y a un truc qui n’est pas furtif, c’est votre bêtise (pour rester poli).

    • Lure dit :

      La furtivité est toujours très relative. On se souviendra du F117…

    • chris dit :

      Vous etes tellement ridicule! Ouff

    • Lado dit :

      Un veritable expert!troll d’ou ?
      Furtif ne veut rien dire, cela simplement indique une RCS tres petite..obtenue par un compromis different sur avec d’autres specs..Vitesse ? Agilité?
      Pour un radar donné il sera détecté plus tard ce qui peut être un avantage mais pas la panacée et mis en danger par les différent progres radr
      Justement les modules Ga N sont beaucoup plus puissants et détectent de petites structures plus loin et surtout ces radars « numériques » ont des temps de reaction beaucoup plus court et des traitement du signal performant ,puissance de calcul et AI
      les nouveaux radars numeriques à module Ga N des avions Patmar peuvent détecter dans le clapot un periscope à 300 Km

    • Grosminet dit :

      @ Thierry :

      Ah ah ah ah ah….
      Merci pour ce bon moment de rigolade

    • Pascal (l'autre) dit :

      « Pour les rafraichissements ils repasseront ! y’aura pas de champagne. » Si ce matos avait été d’ origine U.S. ou étrangère nul doute que vos propos eussent été dithyrambiques et que dans ce cas le Krug ou le Dom Pérignon auraient coulé à flot! Mais c’est………………………français et Thierry « jauinavis » n’aime pas, c’est français c’est caca!

    • Gaulois78 dit :

      Thierry, c’est réellement votre prénom ?

      • Thierry dit :

        c’est quoi cette question de Wisigoths identitaire qui se fait passer pour un gaulois ?

      • Momo dit :

        Non, le vrai c’est Moussa, avec ses potes égorgeurs islamistes, et quand il est au kebab c’est Mokhtar pour faire frère 😉

    • Michel dit :

      Vous avez lu l’article JE NE LE CROIS PAS… CAR IL EST MENTIONNE DETECTIONS DES AVIONS ET DES DRONES…

  8. clamarion dit :

    Thales est un leader dans l’electronique de defence. Le Radar Sea Fire a une avance de 15-20 ans sur ses équivalents Russes et chinois et un retard de 5 ans sur son équivalent américain (SPY 6-7).

    • Nicolas R dit :

      Vous y allez fort, le premier SPY-6 n’a été livré à la Navy qu’en 2020 et a démarré la phase de qualifications en 2021, l’IOC est attendue pour 2023, la full capacity après 2024. Sur ce coup le SF500 est même en avance.
      Quant au SPY-7 il n’existe qu’en version terrestre et le premier est toujours en construction en Alaska. Il est prévu en version navale pour après 2026 (frégates espagnoles) et rien de prévu pour l’US Navy de ce côté-là.

    • Lado dit :

      Pourqoi 5 ans de retard ?
      le dernier SPY-7 de LM,utilisant la technologie semi conducteur sur le Nitrure de Gallium, n’est pas operationel et été commandé pour de nouveaux bâtiments ou pour mettre a jour les systemes Aegis.Idem pour les japonais et SAAB qui ont des projets /proto assez avancés

    • Michel dit :

      Faux !
      Vous connaissez le joint venture avec Raytheon, je ne crois pas !!!!
      Si Raytheon et Thales on créé cette entité il y a plus de 20 ans c’était pour eviter de ce marcher dessus sur les appels d’offres et les Américains ne vont pass à s’associer avec un industriel qui a 5 ans de retard… Thales est un concurrent des US dans le domaine des radars miliraires tereestre, naval et même aero…..voir le succès de la famille des Ground Master…

  9. Oliver dit :

    18 frégates de 1 er rang prévues… 15 en jouant sur les mots quand la Marine nationale demande plus de frégates plutôt qu’un second porte-avions.

    Les Frégates Légères Furtives classe La Fayette…
    http://www.opex360.com/2020/10/10/le-chantier-visant-a-transformer-trois-fregates-legeres-furtives-en-navires-de-premier-rang-a-debute/

    Quand les ressources pour le PANG vont vampiriser le budget de la Royale !
    https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/plus-que-d-un-second-porte-avions-la-marine-a-besoin-de-plus-de-fregates-de-premier-rang-851627.html

  10. Scipion dit :

    Excellent travail. Cette information intéressera sûrement nos amis Grecs.

  11. Frédéric dit :

    Sur Air Défense, un correspondant à noté que parmi les  »grandes marines » européennes, seul la Royal Navy n’a pas encore de radars AESA.

    • Michel dit :

      Forcément ls ne sont pas client de Thales alors qu’il existe Thales UK qui peut se charger de faire au moins l’intégration de radars Aesa fabriqué par le site de Limours en collaboration avec le site implanté aux Pays Bas spécialisé dans les radars navals les deux sites étant chapeautés par la Direction de l’entité implanté en France.

  12. Carin dit :

    @Oliver
    Votre exemple date de 2020…
    A cette époque, le CEMM répondait à une interrogation du MINARM, qui lui proposait la construction de 2 PANG… et à laquelle il répondait qu’il préférait plus de FREMM ou FTI, qu’un second PANG…. Nuance.

  13. Gaulois78 dit :

    Désolé, mais c’est l’article intégral d’Opex360