Une base américaine située dans le sud de la Syrie a été la cible d’une attaque « coordonnée »

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

66 contributions

  1. Too dit :

    Question idiote (surtout au vu du passage sur les forces gouvernementales), mais ces bases en Syrie sont elle autorisée par « l’état Syrien » ou celui ci a été mis devant le fait accompli et c’est uniquement validé par la Russie ?
    D’un point de vue droit international, est considéré comme une occupation d’un pays étranger si la base n’est pas « autorisée » (et je ne parle pas de la violation de l’espace aérien).
    .
    Avis aux trolls, c’est une vraie question, pas de bashing US ou Syrien svp

    • aleksandar dit :

      Aucune autorisation donnée par le gouvernement syrien

    • DLoQueb. dit :

      Je ne suis pas un spécialiste, corrigez-moi au besoin, d’abord il est certain que les bases américaines ne sont pas « autorisées » par le régime Assad, mais je lance l’hypothèse que les USA « contournent » probablement le problème en prenant pour acquis que le régime Assad n’est plus « le représentant légitime » de l’État syrien depuis la révolution de 2011, et que donc son refus n’a pas de valeur sur le droit international. Je ne dis pas que c’est bien ou pas, seulement que c’est une piste de contournement du droit international qui est peut-être utilisé (faudrait vérifier). Dans les faits, la Syrie est un pays en pièce, le pouvoir du régime est très faible, les décisions importantes sont prises par la Russie, qui semble visiblement tolérer les USA sans trop de problèmes, malgré quelques accrochages.

      • Braise dit :

        Mais les américains n’ont même jamais fait semblant de respecter le droit international! Quel idée de s’imaginer qu’ils puissent avoir des scrupules ou une minutie sur l’abord des relations infernationales.

    • tow dit :

      Aussi légale que la Russie en Crimée

    • fabrice dit :

      Too
      « état syrien », votre «  » dit tout… « maffia criminelle » est un qualificatif qui décrirait mieux le régime.

      • FLB BZH dit :

        @tow
        Ou que le France en Bretagne…

      • HBOB dit :

        en France, on écrit « mafia », pas « maffia ». En attendant de plus en plus de voix commencent à qualifier ton pays d’état apartheid!

      • Vinz dit :

        On dirait les éléments de langage des islamo-gauchiards quand ils parlent de l' »Etat d’Israël ».

    • Reality Checks dit :

      Ni la Syrie, ni la Russie n’ont donné leur aval. C’est du fait accompli assumé comme tel.
      En outre la Russie n’a pas la qualité ou la prétention de jouer ce rôle. Seul l’état syrien peut donner son aval à une présence militaire étrangère, selon la charte onusienne.
      En revanche les Russes ont mis en place des processus dits de ‘déconfliction’, et à ce titre ils font l’interface avec les américains pour éviter les accrochages non prévus, avec un succès variable.

      Les USA ont officielement justifié leur présence par la voix de Donald Trump de la manière suivante: « we should keep the oil. »

      En réalité les revenus pétroliers ne vont pas aux américains.
      Ils ont été accaparés par une bandes de pieds nickelés qui partagent les revenus avec des groupes armés kurdes, lesquels ont signé un accordpour livrer du pétrole à vil prix à un homme d’affaire israelien sulfureux basé à Tel Aviv, lequel a un profil prononcé de barbouze. En tous cas telle était la situation au moment ou le Donald a décidé de maintenir ses légions autour des sites d »extraction.
      Mais la presse en parle très peu. Les médias préfèrent éclairer les niais que nous somme sur les méfaits de Bashar-le-méchant-dictateur-qui-tue-son-propre-peuple.

      • Félix GARCIA dit :

        « we should keep the oil. »
        Avec la bouche en cul-de-poule.
        Petit regard à la caméra.
        Retour dans l’entretien.
        Magnifique …
        « TRUMP is the real deal ! », « He fights the Deep State ! » …

        « Oh shut up silly woman !
        Said the reptile with a grin
        You knew damn well I was snake
        Before you took me in »
        https://www.youtube.com/watch?v=qSrOXvoNLwg

      • Aymard de Ledonner dit :

        Bachar a bien plus de morts civiles que l’EI. Avec ses bidons explosifs et autres bombardements d’hôpitaux et de marchés c’est un industriel de l’horreur là où les gens de l’EI sont des artisans.
        Les US restent au niveau des champs pétrolifères pas tellement pour les exploiter (ils ne le font pas comme vous le reconnaissez vous même) mais pour empêcher que Bachar ne le fasse et en tire des ressources pour renforcer son armée. Ce n’est un secret pour personne. Les kurdes en tirent également profit et c’est tant mieux.
        L’Etat syrien n’existe plus, pour autant qu’il est déjà existé. Bachar n’a jamais été élu. Il n’est que le chef de guerre local le plus puissant. Donc son aval ne vaut pas plus que celui des kurdes qui eux sont d’accord pour que les US restent en Syrie.

        • GELASE dit :

          «  »Avec ses bidons explosifs «  »…mdr, et on est sur un forum lié au monde militaire….heureusement….))

        • DAVE dit :

          @ Aymard de Ledonner « Bachar n’a jamais été élu » Nos pays occidentaux ont pourtant des relations avec bien des pays où les dirigeants n’ont pas été élus. Toujours le deux poids deux mesures, on brandi les droits de l’homme quand ça arrange nos politicards à deux balles.

      • Auguste dit :

        « Un homme d’affaire israélien sulfureux »: Mordechai (Moti pour les intimes) Kahana, » i presume »?.
        Un « philanthrope » pour l’Israel American Council.

        • Reality Checks dit :

          Je ne souviens plus trop du détail que j’ai lu il y a longtemps, but the name does ring a bell.

    • Oliver dit :

      Incroyable…
      Vous découvrez le conflit syrien aujourd’hui ou serait-ce la complexité de la guerre ?

    • vrai_chasseur dit :

      @Too
      Quelques éclairages pour vous
      Les USA fondent leur intervention en Syrie sur l’article 51 de la charte des Nation Unies : « tout état a droit à se défendre contre un agresseur lorsqu’il est sujet à une attaque armée imminente, sous réserve que cette défense corresponde aux critères définis par le droit international de nécessité, de proportionnalité et d »immédiateté ».
      Dans ce schéma le pays agressé ce sont les USA, les agresseurs sont 2 organisations non étatiques ISIS et Al-Qaeda.
      Les USA appuient légalement leur présence en Syrie sur le fait que la réponse à l’attaque des 2 agresseurs non étatiques doit être portée sur le pays territorial tiers où cette menace réside (ici la Syrie), dès lors que ce pays se montre ‘incapable et non désireux’ (unable and unwilling en terme juridique anglais) de résoudre lui-même la menace.
      C’est toute l’interprétation juridique de ce critère ‘unable and unwilling’ qui fait évidemment débat et constitue le noeud gordien du problème : à partir de quels critères objectifs considère-t-on que l’état territorial où se trouve la menace, se révèle incapable et/ou non désireux de la réduire. Car une intervention armée sur ce pays territorial se confronte alors frontalement à un autre article de la charte ONU, l’article 24 sur la souveraineté territoriale des états.
      L’interprétation juridique de la charte ONU est complexe, dès lors qu’il s’agit d’organisations non étatiques. En particulier l’interprétation juridique du ‘unable and unwilling’, a fait l’objet de débat longs, houleux et souvent hostiles entre le Congrès US, tous partis politiques confondus, et les 2 administrations qui se sont succédées Obama et Trump.

      • vrai_chasseur dit :

        PS vous pouvez mesurer cet antagonisme Congrès / Administration US concrètement : en 2013, Obama a annulé au dernier moment un bombardement sur la Syrie, devant l’hostilité du Congrès qui menaçait de ne plus voter les crédits d’intervention du Pentagone. Et c’est le président français Hollande, qui croyait l’affaire faite, et qui avait déjà ordonné aux Rafale de décoller, qui s’est retrouvé isolé sur la scène internationale et complètement en porte-à-faux.

      • Reality Checks dit :

        Le français n’étant pas ma langue maternelle, j’ai un regard extérieur sur certaines expressions de cette langue, qui peuvent paraître absurde au premier abord. L’une d’elle:
        Noyer le poisson!

        En lisant le commentaire ci dessus de vrai_chasseur, dont je salue l’effort et les facultés acrobatiques, j’ai enfin compris la subtilité de cette expression bien francaise.

        Ceci étant ses arguments alambiqués, ne tiennent pas la route pour une raison évidente:
        La Syrie est un état membre de l’ONU, son représentant est nommé par l’état Syrien en la personne de Bashar Al Assad.
        Lorsque la question syrienne est évoquée devant le conseil de sécurité, l’ambassadeur représentant permanent de la Syrie aux nations unies s’exprime devant ses pairs, ses notes verbales et écrites sont prise en compte dans les minutes des réunions du conseil de sécurité et… les USA, ainsi que les autres pays assistent aux réunion avec lui et échangent à travers lui avec l’état syrien.

        Noyer le poisson, quelle belle tournure de langage.

      • Braise dit :

        Il y a écrit aussi dans la charte le respect intangible de la souveraineté de chaque état. La menace doit être colossale (!) pour prendre une mesure aussi extrême. A ce titre, ils devraient aussi envoyer un ou deux régiments au terminal notre stream 2 en Allemagne, puisqu’ils considèrent aussi le projet comme une menace aux intérêts vitaux de leur pays. Puisqu’on y est, ils devraient déclencher une frappe nucléaire préventive contre la Chine dont l’économie performante bouscule l’ancien « new word order », le cœur même des intérêts americains. Si ça, c’est pas une menace !…

  2. DLoQueb. dit :

    On n’aura pas de mal à écrire des livres sur le conflit syrien, une leçon de géopolitique à lui tout seul. Le conflit Turquie vs Régime Assad / Turquie vs Kurdes / Kurdes vs EI / Régime Assad vs EI / Régime Assad vs rebelles / États-Unis vs EI / Russie vs EI / Russie vs États-Unis / États-Unis vs Iran / Israël vs Iran / Israël vs Hezbollah. Et j’en oublie surement. On parle souvent, et avec raison, de l’embourbement des USA en Irak et en Afghanistan, mais ça fait 6 ans que les russes sont en Syrie, et on ne voit toujours pas la lumière au bout du tunnel. Aux dernières nouvelles, la Turquie va continuer de protégé la zone rebelle (avec des groupes parfois très très peu recommandable), les Kurdes et le régime ne semble pas proche d’un accord, l’Iran, qui veut transformer le sud de la Syrie en sud-Liban, serait sur le point de renforcer sa présence, ce qui devrait engendrer une augmentation des frappes israéliennes qui se faisaient plus rare ces derniers temps, les USA sous Biden ne semblent pas pressés de plier bagage…. La Russie a sauvé le régime, mais elle a encore du boulot avant de pouvoir dire qu’elle a sauvé la Syrie.

    • petitjean dit :

      et……………la Syrie a récupéré 90% de son territoire ! Grâce à qui ?
      vous devriez vous informer un peu plus

      par exemple ici :
      https://www.chroniquesdugrandjeu.com/

      • DLoQueb. dit :

        D’abord, merci de sous-entendre que je ne suis pas informé… Ensuite je ne dis pas que la Russie n’a rien fait de bon pour le régime, simplement qu’après plus de 6 ans dans le pays, elle semble loin de pouvoir plié bagage et compter sur un allié puissant et fidèle dans la région. Les zones tenues par la Turquie, principalement dans la région d’Idlib, mais aussi dans le nord, sont des vrais paquets de nœuds, où une résolution militaire ou diplomatique semble loin et difficile. Au moins le 1/4 du territoire est sous contrôle kurde, même si une partie de cette zone est dans une « trêve » où des forces russes mais aussi du régime peuvent patrouiller. Mais là encore, il faudra qu’une solution soit trouvée. Au sud-est, les américains semblent bien confortable dans leur zone de 55km, pas de départ prévu à l’horizon. Et l’Iran et le Hezbollah sont bien implantés dans le pays maintenant, ce qui fait en sorte que les Israéliens se permettre de faire faire des balades à leurs avions de chasse et à leurs missiles au-dessus du territoire syrien, encore là une situation qui devra être réglée. Alors encore une fois, on s’entend sur le fait que sans la Russie, Assad ne serait plus là, par contre pas encore de quoi festoyer, et je maintiens que d’ici à ce que la Syrie est réglée tous les problèmes mentionnés précédemment et soit redevenu suffisamment solide (reconstruction, redémarrage de l’économie, reprise des relations avec les voisins, etc.) pour que les russes puissent partir serein, on pourra parler d’une mission de longue durée, au minimum, pour la Russie.
        https://theconversation.com/syrie-une-stabilisation-en-trompe-loeil-164675

    • Desty dit :

      Les Russes se sont fait passer pour les gentils mais leur but objectif c’est que le conflit dure le plus longtemps possible et que la Syrie en ressorte totalement exsangue et sur la base d’un statu quo ante bellum. Cela dit même le réalisme russe peut paraitre cruel mais ce ne sont pas eux qui ont mis le feu aux poudres, ils sont arrivés en catastrophe en cours de conflit pour empêcher les attaquants de remporter la partie et obtenir gain de cause.
      Vous avez vu la crise sur l’emballement des prix du gaz en Europe et les déclarations de Vladimir Poutine cet automne ?

      • Amiral_sub dit :

        J’ajoute que dans ce bazar Bachaar a tout intérêt à faire durer le conflit le plus longtemps pour retrouver sa légitimité: il n’affaiblit donc pas trop daesh, avec Poutine il se concentre sur les rebelles. Donc daesh reste, donc le monde entier préfère voir les 2 bouchers au pouvoir. Donc les US restent présents pour empêcher daesh de s’emparer du pétrole. C’est atroce, mais ni Bachaar ni Poutine n’ont la moindre considération pour la vie humaine

        • Starbuck dit :

          Les us pour protéger le pétrole.
          La bonne blague.
          Les US reste pour empêcher la reconstitution de l’arc chiites selon la volonté d’Israël.

    • :-) dit :

      @DLoQueb
      La Russie « sauve le régime » pour garder sa base navale de Lattaquié qui lui garantie de ne pas se faire enfermer dans la Mer Noire par tous les capricieux qui nourrissent cet intérêt. Le reste elle s’en fout comme de l’an40.

      Par contre vous avez raison sur l’inventaire à la Prévert.

  3. Lucien dit :

    Droit à l’autodéfense ???? Quelle blague !! Les Américains sont des envahisseurs là-bas, ils n’ont aucun droit d’être sur ce territoire syrien, aucun mandat international et aucune autorisation reçue de la République Arabe Syrienne.

    Les Syriens et leurs alliés ont tous les droits et même le devoir de les attaquer avec les maigres moyens qui sont les leurs et de les en chasser, peu importe le temps que ça prendra.

    Nous avons eu tort de choisir le camp des rebelles syriens qui se sont pratiquement tous révélés être des djihadistes. La guerre en Syrie a fini de décrédibiliser la France dans tout le Proche et Moyen-Orient, c’est vraiment malheureux. Aujourd’hui, nous en sommes réduits à être les co-protecteurs des Émirats Arabes Unis et nous avons des relations cordiales avec l’Égypte et la Jordanie… et c’est tout. Nous sommes par terre, notre ami libanais est au trente-sixième dessous et nous récoltons sans cesse les vagues d’immigration avec leurs lots de potentiels terroristes.

    Échec total, le résultat de l’aveuglement hollando-fabiusien et de notre alignement stupide sur la politique américaine.

    • Albin dit :

      Parfaitement d’accord avec vous.

    • yakfokon dit :

      Les millions de Syriens qui ont fuit le régime nazi de Assad père et fils seront ravis d’apprendre que ce sont des « djihadistes » . Ce prétendu « tous les droits » justifie-t-il le bombardement systématiquement des hôpitaux ? Les affreux de DAESH en Syrie étaient dans les prisons de Assad fils. Qu’il s’est dépêché de libérer, à charge pour eux de liquider les opposants politiques. L’horreur de la Syrie est uniquement due aux calculs politiques du « génocideur » Assad.
      Assad n’a pas traqué DAESH. Ce sont les occidentaux. Assad et Poutine n’en ont strictement rien à foutre du peuple Syrien.
      Vous racontez un récit … pas l’Histoire
      Vous êtes un troll. Vous êtes odieux.

      • didixtrax dit :

        DAESH vient d’Irak, pas de Syrie, créé par vos amis. Il a trouvé du renfort en Syrie après que le Camp du Bien de la Communauté Internationale auto-proclamée ait exigé la libération des rebelles modérément modérés des prisons syriennes.

        • Courmaceul dit :

           » Communauté Internationale auto-proclamée ait exigé la libération des rebelles modérément modérés des prisons syriennes. » Faux !

      • Auguste dit :

        Nous, les occidentaux,on a tellement traqué les daesh qu’ils prolifèrent de nouveau dans leurs anciens fiefs.Et au summum de la traque,on a laissé pépère une poche daesh à Al-Sukhanah,qui depuis a fait des petits.Pourtant la poche n’est pas loin de Al-Tanf.Trop occupés les US?.
        Faut arrêter ce cinéma,tout le monde s’est servi,à un moment ou à un autre,des daesh.

      • Lucien dit :

        Qualifier le parti Ba’th de régime nazi est la démonstration de votre ignorance totale et de votre aveuglement. De plus, je n’ai pas qualifié les gens qui ont fui de djihadistes, j’ai employé ce terme pour parler de la quasi-totalité des rebelles. Or, il est un peu présomptueux de votre part de croire que tous les immigrés syriens soient des rebelles. Pour beaucoup, ce sont juste des civils qui tentent leur chance à l’étranger pour mettre leurs familles à l’abri d’un conflit dans lequel ils ne veulent peut-être pas ou plus s’impliquer.

        Le bombardement des hôpitaux ? Beaucoup de ces histoires sont fausses mais dans les cas qui se sont effectivement produits, le blâme retombe sur les djihadistes qui ont utilisé les hôpitaux comme base militaire. Ils les ont utilisés comme boucliers humains et vous le savez.

        L’histoire de la libération des combattants de DAESH est un summum de malhonnêteté intellectuelle. Assad a essayé une politique d’apaisement en 2012. Quoi qu’il fasse, vous auriez été contre.

        Parce que l’Occident, l’Arabie Saoudite, Israël, le Qatar ou la Turquie n’ont pas faits de calculs politiques peut-être ?? Mais quel genre d’abruti êtes-vous ?

        C’est les armées russes et syriennes qui ont brisé les reins de DAESH, notamment à Deir ez-Zor. Je rends aussi hommage aux combattants Kurdes, et pour ce qui est de l’Irak aux milices chiites armées par l’Iran. La coalition américaine a surtout dévasté les villes (Raqqa et Mossoul en particulier). Même Alep, après quatre ans de siège violent, est en meilleur état !

        Évitez d’insulter derrière votre clavier. Au passage, votre pseudo vous va comme un gant.

    • petitjean dit :

      belle lucidité !

    • fabrice dit :

      « République » « Arabe » « syrienne », vous avez résumé la blague en utilisant les trois mots utilisés par le régime criminel assadien pour se qualifer. République ? La bonne blague, une dictature militaire ou fiston succède à papa se maintenant par la terreur et la force… »Arabe », il n’y a que des Arabes sur place, les Kurdes, les Arméniens n’existent pas ? Un régime raciste et nationaliste persécutant les minorités non arabes. « Syrienne » ? De quoi parle-t-on ? C’est quoi la Syrie ? Un mot géographique ancien (le nom d’une province romaine appelé d’ailleurs Syria Palaestina depuis 135 après la destruction de la Judée) plaquée par les Français en 1920 sur la partie de l’empire ottoman dont ils se sont emparés après la 1ère GM, un patchwork de peuples, de tribus et de clans.
      Si nous voulons forcer ces peuples à vivre sous la dictature sanglante du gang Assad, oui nous allons vers de graves problèmes. Les gangsters peuvent régner encore quelques temps sous la loi du flingue mais ça n’en fait pas un régime stable. Et surtout ce n’est pas sous la férule de ces trous duc corrompus, cruels, vicieux et bellicistes que la région va se développer. Ce sont juste de petits malfrats bons qu’au pire. Tous ceux qui connaissent la Syrie pourraient vous rapporter une tonne d’anecdotes sur la famille Assad qui vous le prouveraient. Hollande voulait dégager cette bande de connards et il avait raison, malheureusement, Obama n’a pas suivi.

      • :-) dit :

        @fabrice
        Soyez cohérents vous en avez rien à foutre des Arméniens.

        Faut-il qu’on vous renvoi à vos prises de position en début d’année dans le conflit entre les Azéris et les Arméniens.

        Et votre « de quoi parle-t-on ? » qui traverse en 20 mots pratiquement 20siècle est une trappes pour les idiots utiles que vous chérissez sur les réseaux sociaux.
        Désolé la contre-influence c’est l’art de se protéger de l’influence néfaste du jeu hypocrite des intérêts divergents.

        Vous avez éliminé l’influence des chrétiens d’orient pour pouvoir dominer, il est inutile de venir japper pour en obtenir un soutien … »Peuple d’élite, sur de lui-même et dominateur » découvrez nous votre petit jeu avec la Turquie gardien de la Mer Noire et ennemi héréditaire de la Perse.

        • fabrice dit :

          Excusez moi mais pour moi un peuple n’a pas raison ou est supérieur à un autre juste parce qu’il a une religion différente mais parce qu’il défend des positions meilleures.
          Le PKK et les Kurdes sont critiquables mais ils défendent des valeurs (inclusions, féminisme, défense des minorités, honnêteté, activisme et courage) meilleures que Daech, certaines églises chrétiennes d’Orient et toute la bande des bras cassés qui dirigent les Palestiniens (corruption, féminicide, racisme et antisémitisme, culture de l’assistanat, louange du terrorisme, culture du flingue pour régler les conflits sociaux). Si même la très progressive Suède, 1ère pays européen à avoir reconnu la « Palestine » le dit… https://news.fr-24.com/international/249699.html Aider certains c’est pisser dans un violon. Aider d’autres et ils vous transforment un désert en paradis hi tech.
          Le rôle des diplomates est aussi de différencier les pourris incompétents des gens capables et efficients. De la même manière, il y a des imprésarios qui poussent des Céline Dion et d’autres des nanards…Regardez un peu les « poulains » de l’imprésario France au Moyen Orient et posez vous des questions….Un exemple le copain Aoun, l’homme qui a ruiné le Liban (mais pas sa famille…).
          https://www.liberation.fr/planete/2020/11/09/au-liban-les-ambitions-de-monsieur-gendre-mis-ko-par-des-sanctions-americaines_1805082/
          Est ce anti patriote de demander à certains de nos diplomates de se décrasser les yeux et de mieux choisir nos alliances ?

          • :-| dit :

            Quel excès de modestie subitement …
            Mais vous nous entrainez dans des digressions, pour tentez de perdre les enfants que nous ne sommes pas dans la forêt de vos conneries.

            Revenons a votre subite miséricorde pour les Arméniens dont je rappelle vous vous en foutiez il y a quelques mois. Revenons à ce qui pourrait être votre étonnant soutien aux visées Turques, dont nous mesurons les effets néfastes aux marches des limes.

            « Peuple délite » … croyez vous que l’infiniment grand de votre volonté de domination disparait sous l’infiniment petit d’une modestie subite .

            Vous en aviez rien à foutre des Arméniens, donc inutile de japper maintenant un quelconque soutien. Nous devons comprendre ce que vous fricotez avec les Turcs et peut être avec d’autres à notre sud.

      • Lucien dit :

        On croirait lire les inepties des néoconservateurs américains, vingt ans après. Votre néo-impéralisme de pacotille a fait assez de dégâts. La République Arabe Syrienne n’a jamais persécuté les minorités comme l’ont fait les djihadistes. Vous n’avez qu’à voir le sort des Kurdes dans les zones tenues par les forces pro-turques ! Ou bien le sort des familles chrétiennes et yézidies dans les territoires jadis contrôlés par l’État Islamique !!

        J’espère que vous portez le deuil de votre copain Colin Powell, qui a bien servi votre cause, au prix de son honneur.

    • :-) dit :

      +1
      Pas mieux. Tout rajout est inutile.

  4. petitjean dit :

    Quelques précisions

    Ca se réchauffe dans le désert

    https://www.chroniquesdugrandjeu.com/2021/10/ca-se-rechauffe-dans-le-desert.html

    « C’est une attaque très inhabituelle qui a eu lieu dans le lieu-dit stratégique d’Al Tanaf, bien connu de nos lecteurs :

    Ce que nous expliquons depuis des années sur le conflit syrien est maintenant officiellement confirmé : l’alpha et l’oméga de la guerre tient autour de deux mots – arc chiite – et l’intervention de Washington visait à le détruire d’abord, le contenir ensuite. Celui-ci, partiellement reconstitué, reste néanmoins enserré entre les zones d’occupation américaines : les territoires kurdo-US et la poche d’Al Tanaf. « (………)

    Rappelons que les USA occupent illégalement des portions du territoire Syrien………..

  5. HBOB dit :

    Encore des commotions cérébrales ?

  6. aleksandar dit :

    Une attaque d’artillerie sur Al Tanf ?
    Vu que la profondeur de la zone surveillée par les US est de 55 km, c’est de l’artillerie très longue portée !

  7. Courmaceul dit :

    En tout cas, ce n’est pas Wagner, ils ont déjà donné ! 🙂

  8. didixtrax dit :

    je suis certain que Bill Urban sait que cette attaque constitue déjà une « réponse au moment et à l’endroit de leur choix » des Iraniens visés la semaine dernière par un raid aérien israêlien que les Américains ont laissé passer au-dessus d’Al-Tanf.

  9. Plusdepognon dit :

    La protection des bases avancées redevient un vrai sujet avec les drones jetables, des roquettes avec des portées de 100 à 160 km et les missiles plus précis de certains adversaires potentiels :
    http://mars-attaque.blogspot.com/2020/07/bases-avancees-djibouti-enjeux-militaires-ifri-morgan-paglia.html

    Concernant, une action offensive adverse, en Allemagne, on a vu certains echaffauder des scénarios :
    http://www.opex360.com/2021/06/14/les-forces-allemandes-nauraient-aucune-chance-face-a-une-armee-equipee-comme-celle-de-lazerbaidjan/

    Pour la France, c’est ici :
    https://www.revueconflits.com/haut-karabagh-enseignements/

  10. Reality Checks dit :

    Les participants au forum de longue date se souviendront…

    Lorsqu’a éclaté la guerre en Syrie, j’écrivais ici même sur ce forum :
    Bashar Vaincra!

    Je dénonçais avec véhémence le soutien par l’OTAN dont la France, de groupes terroristes en Syrie, ainsi que’n Libye.

    J’ai écrit ici même qu’un jour, les francais se rendraient compte de la supercherie.
    J’ai même dit attention à force de laisser vos dirigeants financer et armer des terroristes en Syrie et en Libye, un jour ou l’autre, vous aurez des armes et du terrorisme chez vous, car ce phénomène n’a pas de frontière…

    Et puis il y a eu le Bataclan, etc…

    Je me faisais insulter et menacer de mort par les va-t-en guerre du forum, contents que leurs dirigeants sèment le chaos et la désolation en Syrie et en Libye.
    Ils me reprochaient de soutenir l’état syrien, de parlet du soutien au terrorisme par les occidendaux, me traitaient de menteur.
    On ne me pardonnait pas d’avoir d’avoir prévu que Bashar Vaincrait…

    Voilà le résultat……..

    • Courmaceul dit :

      « Bashar Vaincra! » La guerre est finie ? Finie comment ? Comme le gazoduc algéro-nigérian ? Comme vos autoroutes chinoises ? Je dis cela parce qu’avec 78% de sunnites, y a encore matière à BBQ ! Et puis je trouve que les 50 000 photos (CAESAR) arrivés en Occident mettent en appétit ! En fait, vous êtes autant sunnite que Khamenei ! Ca doit faire chaud au coeur dans les mosquées d’Algérie le vendredi !

    • Aymard de Ledonner dit :

      Bachar s’en sort bien après avoir volontairement renforcé l’EI en libérant tous les membres qui se trouvaient dans ses prisons et soigneusement ensuite évité de lui porter des coups trop durs, pour pouvoir éliminer les autres groupes qui auraient pu constituer une alternative à son pouvoir, et enfin pouvoir dire « c’est l’EI ou moi ».
      Mais aujourd’hui en gros les US et les européens refusent de choisir et Bachar et les russes découvrent dépités que l’argent ne va pas couler à flot et qu’il vont devoir trouver l’argent ailleurs.
      Aujourd’hui le territoire nommé Syrie est en ruines, il y a eu des dizaines de milliers de morts, et Bachar ne contrôle qu’une partie de ce territoire. Vous appelez cela une victoire, ce qui ressemble plus pour moi à une non-défaite. Mais vous êtes un grand humaniste, nous le savons tous.
      Et au fait les frappes occidentales en Syrie ont commencé en 2014 alors que Mohammed Merah c’est mars 2012…….

    • guy dit :

      Quel résultat pour cette victoire?
      La Syrie fait-elle rêver juste parce que Bashar est toujours là et la Libye serait-elle dans un chaos sans nom juste parce que Kadhafi n’est plus là?
      Il ne se passe pas une journée en Syrie sans qu’il y ait des attaques, si ce genre de choses se passeraient dans un pays soutenus par l’occident ou avec une armée occidentale sur place, vous seriez là à nous expliquer l’échec d’arriver à la paix, le chaos permanent. Si la Syrie d’Assad aurait été un allié de l’occident, vous auriez tenu du début à la fin un tout autre langage.
      Vous faîtes aujourd’hui celui qui « prédisait » alors qu’en réalité, vous ne faisiez que « souhaiter » que Bashar vaincra car il symbolisait à vos yeux le camp anti-occidental et son maintien comme un échec occidental. Mais ça vous ne voulez pas l’assumer.

      La Syrie n’est pas sortie de ses problèmes, la page n’est pas tournée, les millions de réfugiés ne sont pas revenus, les turcs sont toujours dans des zones que les russes (sans l’accord d’Assad ont négociés), les kurdes sont toujours présents dans une vaste zone, les américains sont toujours présents, Israël continue à bombarder. Vous cherchez à obtenir une victoire idéologique qui va vous satisfaire personnellement, vous voulez « classifier » l’affaire syrienne au plus vite en pensant que si Assad est toujours là, il le sera pour les 40 prochaines années et que tout va bien se passer.
      Sommes nous sérieusement à la fin du conflit ou sommes nous comme au lendemain de la guerre du Golfe avec Saddam Hussein? Le temps joue t-il pour Assad dans son pays en ruine qui dépend des dons russes et iraniens pour ne serait-ce que se nourrir? Le pays se reconstruit-il sérieusement?
      Vous vous focalisez bien trop sur ce que symbolise Assad et pas assez sur la Syrie. Vous ne cherchez pas le bien de la Syrie, ni la lutte contre le terrorisme, vous cherchez la défaite occidentale et vous allez préférer voir les talibans au pouvoir à Kaboul que soutenir un gouvernement légitime luttant contre eux mais soutenu par les occidentaux. Vous êtes ainsi, vous le savez mais vous ne voulez pas l’admettre en vous cachant derrière des principes.

      La situation syrienne actuelle est celle ou la guerre est figée mais pas terminée et ou ça recommencera car rien ne change, rien ne s’améliore. Le voisin, le Liban, au fond du trou, n’est que le reflet de cette Syrie et en sera la nouvelle étincelle que vous ne manquerez pas de commenter en soutenant bien évidemment le Hezbollah et peu importe qu’il y a 100 000 ou 500 000 morts dans la population, cela n’aura aucun impact sur qui « doit » gagner pour vous. Par contre vous ne manquerez pas de critiquer la moindre victime civile qui serait le fait d’une action occidentale ou israélienne…

      • Reality Checks dit :

        Cette diarrhée verbale ne mérite pas de réponse.
        L’état syrien est resté debout, la souveraneté syrienne a subsisté face à une coalition de plus d’une douzaine de pays parmi les plus riches et les mieux armés du monde.
        Si j’étais taquin je vous répondrais:
        Vous feriez mieux de faire le parallèle avec la cuisante défaite de 1940 qui vous a fait perdre votre souveraineté jusqu’en 2021, au point ou vous êtes sur le point d’élire un enième saltimbanque pour faire de la figuraiton à l’Elysée.

        • Twisted dit :

          1956*

          • PK dit :

            Non 1919 pour les faits réels (en s’étant fait imposer le Traité de Versailles par Wilson) et 1789 pour le début de la fin en ayant mis fin à la transcendance peuple-chef de l’État.

            1940 n’est que la répétition de 1870 dans les faits.

        • Courmaceul dit :

          Une diarrhée dénoncé par un constipé, ça me va.

  11. Lassithi dit :

    Pour être plus tranquille, le US et leurs sbires devraient juste partir de Syrie. Personne ne les a invité, si ce n’est leur appétit pour le pétrole.
    Au fait des nouvelles de Lafarge qui construisait des hôtels, oups des tunnels pour Daesh ?

  12. LEONARD dit :

    La France aussi est présente en Syrak, même si elle est très, très discrète:
    Heureusement, on peut compter sur les kurdes pour nous en informer:
    https://twitter.com/i/status/1451110774059978757

  13. breer dit :

    Belle photo pour le recrutement, très patriotique avec le Stars and stripes » au vent…

  14. D. Furtif dit :

    Comme d’hab pas le moindre petit bout de carte . Mais un beau soleil couchant….
    C’est une vieille tradition française des organes d’informations.