La Marine nationale donne des noms « historiques » à ses douze futures Vedettes de fusiliers marins

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

38 contributions

  1. Je pose seulement la question dit :

    Rien pour Lorient ?

  2. E63 dit :

    Jusqu à une certaine époque on baptisait des bâtiments qui avaient une vraie valeur militaire . Aujourd’hui on baptise des 15 mètres !! Des gros Bombard en fait …. Mieux vaut il en sourire qu’ en pleurer … à quand le baptême des «  canots major «  …ou des « plates «  …?

    • Strogoff dit :

      Ras le bol de la polémique perpétuelle !!
      Pendant la 2éme GM, les soldats de la 2ème DB donnaient des noms à leurs chars et même leurs jeep. Donc rien de bien nouveau et encore moins de révélateur d’un déclassement de notre armée.

    • tschok dit :

      Ces navires ont une valeur militaire certaine: ils protègent de plus gros bâtiments dans les phases où ils sont vulnérables à des attaques asymétriques .

      Je dirais que, vu l’évolution des menaces, ils sont tout à fait indispensables. Et pensez que ces navires peuvent aussi avoir une fonction beaucoup plus offensive et se révéleront peut-être très dangereux si on les équipe de missiles, même pour une grosse unité de surface.

      En fait, c’était un chainon manquant.

      Le problème avec les mecs, c’est que quand une arme ou un équipement quelconque n’évoque pas un gros phallus métallique dont la puissance érectile les rassure, ils pensent que ça vaut rien.

      Il vous faut de la turgescence, sinon ça vous frustre. Non, la valeur militaire d’une arme, c’est pas une question de volume.

      Tenez, Até Chuet, le pilote de rafale M, il expliquait que le F16 est un adversaire coriace en dogfight car c’est une petite cible difficile à tirer et très manoeuvrable. C’est exactement ce que sont ces trucs.

      Ben moi je note qu’un professionnel de la marine ne fait pas un lien entre la valeur militaire d’une arme et sa grande taille, au contraire. Souvent, small is beautiful en matière d’armes.

      PS: si, il s’agit de navires. Je me permets de devancer votre objection.

      Un bateau = toute espèce d’embarcation. Un navire = bateau doté d’un pont. Un pont = plan reliant les deux bords d’un navire et permettant la manoeuvre de son équipage, le transport de marchandises ou le déplacement des passagers. Une passerelle est une espèce particulière de pont.

      Ces bateaux n’ont pas de passerelle, mas ils ont un pont, ce sont par conséquent des navires, ils convient dont de leur donner un nom.

      • Nexterience dit :

        Le Leclerc, par exemple, est peu impressionnant à voir évoluer car compact, souple et silencieux.

    • françois de brest dit :

      Et selon vous il faut quoi pour prétendre avoir une vraie valeur militaire, du tonnage sans doute? ridicule, manifestement vous n’avez pas une grande culture maritime pour sortir une ânerie pareille.
      D’ailleurs on baptise les canons de la marine y compris les tubes lance-missiles des SNLE depuis des décennies.
      Enfin j’espère que vous êtes capable d’avoir la même réflexion pour les chars de l’armée de terre qui sont tous baptisés.

    • Fus dit :

      Si vous réfléchissiez deux secondes… Ces canots vont interagir avec des usagers civils dans la zone des 12 nautiques. Avoir un nom pour la procédure VHF ça peut être utile…

    • breer dit :

      On baptise bien les « pointus » dans les ports de pêche…

    • dompal dit :

      @E63,
      Les traditions, le drapeau, l’héritage de nos anciens, ça vous parle ou bien n’est-ce que des conneries d’un autre âge pour vous ???

      ‘De mon temps’, y’avait des panzers avec des noms de batailles de la WW I inscrits sur leurs flancs, c’est des conneries les batailles qu’ont fait nos anciens ?????

      Alors pourquoi n’en serait-il pas de même pour les rafiots des fusiliers marins !??

      Vous donnez bien un nom à votre chien (chat), n’est-il pas !??

    • anthonyl dit :

      Bon je me souviens de la vedette de plongée Girelle baptisée dans les années 50-60, et même de petits navires datant des années 30-40 pourvu d’un nom. Alors c’est quand cet avant ???

    • Polymères dit :

      Vous réussirez à dormir ? Après un tel choc psychologique, certains peuvent avoir des problèmes, je vous demande juste comme ça….

      Mais je rejoins d’autres commentateurs, il y en a ici qui ne sont là que pour se plaindre, chercher à polémiquer et ces individus, pas si nombreux, jonglent avec des dizaines de pseudos car ils n’assument pas et changent d’avis au gré des articles. Ces personnes qui sont parfois présentes ici depuis des années ne semblent rien apprendre et continuent inlassablement à vouloir parler avant de s’informer. Pourtant en 2 secondes sur google on peut avoir des réponses à ses questions:
      « En France, les bateaux doivent être facilement identifiables. Cette règle concerne tous les bateaux mesurant plus de sept mètres de long ou dont la puissance administrative est supérieure à 22 chevaux »

      Les noms ont une utilité qui n’est pas juste pour le folklore. Comme dans la vie courante lorsqu’on parle de monsieur Pierre PAUL, vous comprenez bien mieux que si on parlerait de monsieur G87578ML.
      Vous n’êtes pas d’accord monsieur E63 ?

  3. Harambe dit :

    Sacré nom d’une pipe, 5 ans pour sortir la première barque du chantier naval, même un porte-avion prends moins de temps, pas étonnant que ces petites barques ait besoin d’un nom historique.

    • Fus dit :

      Entre la signature du contrat -études faites- et le début du chantier, il y a eu un changement dans la réglementation concernant l’armement des navires (division 240) ce qui a impliqué de reformater pour s’y conformer. Puis ils ont enchaîné avec le COVID et ça concerne évidemment aussi les fournisseurs…

    • breer dit :

      Lol, c’est moins rentables que les paquebots centres commerciaux hôtels flottants

  4. Frede6 dit :

    C’est pas un peu toi much quand on voit la misère au niveau frégates et patrouilleur?

    • françois de brest dit :

      C’est la misère partout, et les poussières navales sont aussi indispensables que les bâtiments de premier rang.

  5. Charognard dit :

    Un petit hors sujet, au niveau des hélicoptères, il y a une fenêtre de tir à ne pas louper pour les armées (sur l’exercice Cormoran21, 50% des hélicoptères sont hors d’âge):
    https://mobile.twitter.com/julien_maire/status/1438049023223533573?lang=fr

  6. Thorgal dit :

    De quoi terrifier nos concurrents !

    • dompal dit :

      @Thorgal,
      T’inquiète l’ami, si les fusiliers marins avec leurs ‘news’ rafiots ne terrifient pas, y’a des Cdo marine derrière et des rafiots bien plus armés si ça ne suffit pas toujours pas !!! 😉

      Il faut savoir raison garder…..ou éviter de raconter des conneries quand on ne maitrise pas le sujet ! 😉

  7. On doit bien pouvoir en mettre 4 dans le radier des PH.

    • Yannus dit :

      Très clairement, je ne connais pas les dimensions du radier des BPC mais je pense qu’on peut envisager d’y mettre des HSI 32 Interceptor armés de missiles légers comme le MMP et le Mistral. Cela permettrait à la MN de disposer d’un port projetable (hélicoptères plus HSI 32).

  8. Perplexe dit :

    FS ou pas, on s’en fout. On les numérote de 1 à12 et basta. Au passage, on peut aussi débarquer les penseurs de l’EMM qui ont dû passer de longues heures à soigner la commémorite aigue chère à l’Armée française en général et à la Marine en particulier …

  9. werf dit :

    Il n’y a pas de quoi pavoiser, sauf que l’on a donné du travail à un chantier français, ce qui est bien, mais qui explique les délais… Quant à leurs ports d’attache, 4 vedettes pour Brest et Toulon c’est too much, 2 suffisent pour chaque port. En revanche, en plus de Djibouti 2, il faudrait 2 à Mayotte, 2 à Cayenne et 2 en Polynésie pour protéger, avec nos faibles moyens actuels, nos territoires et notre ZEE.

  10. caiusbonus dit :

    Que se passe t il si le bestiau est à 16 nautiques des côtes, elle coule?

    • souricière dit :

      Non l’eau devient plus sèche et commence à gratter la peinture par frottements, c’est pour cela qu’il est conseillé de rester dans les eaux humides qui se trouvent dans les 16 nautiques, je l’ai vu sur internet!

  11. Raymond75 dit :

    On aurait pu baptiser un de ces redoutables cuirassés du nom de ‘Ko Chang’ :

    (Wikipedia)  » la bataille de Koh Chang est la seule bataille navale livrée et gagnée au cours des deux guerres mondiales par une force navale française, sur des plans et avec des moyens exclusivement français ». Nous avons la mémoire courte, pourtant il n’y a qu’un seul nom à retenir …

    • xorminet dit :

      Sauf que la bataille de Koh Chang ne concernait pas les fusiliers marins, contrairement au thème retenu pour le choix des noms

    • EchoDelta dit :

      de mémoire les vedettes lance torpille allemande étaient assez redoutées des alliés et a fait quelques dégâts. Il ne faut pas sous estimer ces petites unités qui peuvent réussir des coups d’éclat utiles en temps de guerre, justement parce que sous estimées.

      • Daniel BESSON dit :

        Cit : [ justement parce que sous estimées ]

        Et équipées de torpilles ! ;0)

  12. Yannus dit :

    Très clairement, je ne connais pas les dimensions du radier des BPC mais je pense qu’on peut envisager d’y mettre des HSI 32 Interceptor armés de missiles légers comme le MMP et le Mistral. Cela permettrait à la MN de disposer d’un port projetable (hélicoptères plus HSI 32).

  13. Antikon dit :

    Encore un troll frustré qui passe sa vie à râler et critiquer tout et n’importe quoi juste pour maintenir son illusion qu’il possède plus qu’un QI de mollusque. Où est le problème ? On baptise bien des blindés dans l’armée de terre !

  14. Elwin dit :

    Fascinant de voir qu’il y en a pour encore trouver à râler là dessus. Merci M.Lagneau de continuer à nous informer contre vents et tempêtes de trolls.