Les forces chinoises ont effectué un exercice avec des tirs réels dans les environs de Taïwan

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

65 contributions

  1. Thierry dit :

    L’ADIZ de Taïwan est régulièrement squatté par les avions chinois, au moins 3 à 4 jours par semaine, ils y vont faire leur promenade, tirer à balles réel dans l’eau ne change pas grand chose, ils peuvent faire les exercices qu’ils veulent ça ne démontre rien du tout en l’absence d’adversaire.

    Les USA n’ont nullement besoin de disposer par avance des forces à Taïwan (qui pourraient être pris pour cible prioritaire lors de la première frappe) puisqu’ils peuvent les acheminer ultérieurement (et facilement) en cas d’invasion, ce qui permet de les débarquer, parachuter ou acheminer plus judicieusement en fonction du lieux des combats et avec tout leur matériel lourd.

    Il ne me paraît pas possible que la Chine dans l’état actuel des chose puisse imposer un blocus naval et aérien prolongé à Taïwan, la maitrise de l’espace aérien ira aux américains sans le moindre doute possible, les chinois ne peuvent rivaliser en la matière.

    la Chine essai de tirer son épingle en Afghanistan pour remplacer les américains mais il y a de la concurrence local et il ne fait pas de doute que de ce coté là les chinois vont avoir un mal fou à maitriser ce qui s’y passe. La sécurité va leur coûter horriblement cher, comme à la Russie.

    ce qui fait que leurs provocations deviennent hystérique car la situation est en train de leur échapper de tout coté.

    • Vivo dit :

      J’ai l’impression de lire le rapport des mêmes consultants experts militaire américain qui conseillaient le gouvernement US sur l’Afghanistan : « Non ne vous inquiétez pas, tout va bien, c’est baon. C’est pas des gars en sandales qui vont nous faire détaler. »

      Ah la la, l’occident ne changera jamais, bon en analyse théorique mais en pratique, pfiouuu.

    • Scipion dit :

      Vous êtes vraiment un pauvre type ! Oui, j’ai cédé à vous parler comme vous parlez à tous, càd mal, avec dédain et bêtise.
      Je justifie : « tirer à balles réel » !!! Les avions de combat tirent des obus… mais àa vous ne le savez pas non plus (je passe sur les fautes).
      Il ne te paraît pas possible que… Mais tu es un nain culte, erreur, un inculte de première bourre.
      des gens comme toi polluent ce très bon blog.

      Relis toi donc, tu ne dios que des conneries, rien de moins, le mot est juste.

      • Thierry dit :

        l’article parle de manœuvre naval et aérienne et jusqu’à preuve du contraire, un simple tir de mitrailleuse depuis le pont d’un navire peut suffire à faire de l’exercice un entrainement à tir réel, je n’ai jamais parlé d’un tir d’avion mais vous l’avez interprété comme si je l’avais dit, la faute de l’aveuglement vous incombe.

        Pas la peine de changer sans arrêt de pseudo, ces histoires de virgule à plastron amidonné et collet monté n’intéresse que vous, par contre vous avez encore échoué à donner une leçon de politesse, là vous êtes plutôt en mode soudard à la sortie du bistrot avec la tache de gros rouge qui va de la chemise jusqu’aux chaussettes, en train d’éructer sur les passants.

    • unavis dit :

      « ce qui permet de les débarquer, parachuter ou acheminer plus judicieusement en fonction du lieux des combats et avec tout leur matériel lourd »

      pour ceux qui connaissent Taiwan, c’est tellement petit, urbain, que vos paras vont atterrir a coup sur sur des toits, s’accrocher sur des pylônes, immeubles.. les vents ne sont pas favorables a des vols a basses altitudes..
      bref je ne vois pas cela faisable..

      « Il ne me paraît pas possible que la Chine dans l’état actuel des chose puisse imposer un blocus naval et aérien prolongé à Taïwan »
      les deux ports de ravitaillement sont Kaohsiung et Keelung, cote Ouest.. complètement faisable de verrouiller avec des sous marins..

    • MathieuD dit :

      En plus les chinois ont quelques soucis à gérer chez eux notamment avec le climat et les effets dévastateurs des changements actuels…

  2. chibani84 dit :

    Bon alors, elle vient cette troisième guerre mondiale???? Encore un petit effort. Le chinois est têtu et pas du tout partageur. Tout ça pour une petite île, un petit bout de terre perdu dans l’Océan Pacifique. Un petit bout d’île rempli de semi-conducteurs. Ca soude à 5 nano bientôt à 2. Mais là ça se précise. Opérations amphibies. Ce sera sans surprise. Et pas pour de simples jeux de plages ou ramasser des tellines. Rassurons nous en nous disant qu’après tout c’est loin, là-bas à l’autre bout… Après le régime couscous je vais me mettre au riz cantonais….La collaboration ça se prépare…

    • Euclide dit :

      La Chine poursuit une politique expansionniste comme le Japon entre la 1ère
      et la 2ème GM n’est ce pas @chibani ?

  3. eric dit :

    Tout ça est du pur spectacle : s’il y avait effectivement 30 000 GI’s à Taiwan, soit plus encore qu’en Corée, la Chine le saurait évidemment et l’aurait depuis longtemps dénoncé. De toute évidence, Pékin profite de la débacle afghane (en oubliant au passage que les américains n’ont subi aucune défaite militaire sur le terrain) pour mettre la pression sur la « province rebelle ». Un jeu bien dangereux, car à tous points de vue, Taiwan n’est pas l’Afghanistan : il est fort peu probable que le pays s’effondre de la même manière.

    • prof de physique dit :

      Vous avez raison,
      sachons raison garder
      en espérant que le PCC fasse de même
      Cordialement

  4. Thaurac dit :

    La chine ce doux pays , devient plus arrogant que ce qu’il reprochait aux autres pays, syndrome de l’ex pays colonisé ( on a le même en face de la méditerranée…

  5. tschok dit :

    Vocabulaire martial qui annonce la couleur.

  6. lxm dit :

    Si j’étais chinois je tenterais d’abord de créer une crise ailleurs en mer de chine pour « débarquer » pour de vrai ailleurs qu’à taiwan, et ainsi pour valider méthodes concepts matériel et entrainement.
    Par exemple : une crise avec les philippines, c’est fastoche vu l’imbroglio actuel; suffit de faire croire, ou pas, que des navires se sont tiré dessus, des guerres ont débuté pour moins que cela. Et hop les chinois prennent le contrôle du ciel, leurs troupes débarquent sur des iles à l’ouest des philippines, cela génère un contrôle, un verrouillage de facto de la mer de chine en expulsant les puissances étrangères. La propagande pourra toujours parler de guerre défensive et de protection des communautés chinoise du pays adverse, persécutées par le gouvernement du pays « ennemi ». Cela permet aussi de tester la volonté américaine de faire ou pas empirer le conflit en intervenant.
    Quand vous construisez des porte-avions c’est pour des opérations d’invasion de pays outre-mer. Les chinois pourraient intervenir dans pleins d’endroits, par exemple en indonésie, sous couvert là aussi, par c’est vrai et régulier, de communautés chinoises persécutées; et ainsi en quelque sorte, tourner autour du pot( taiwan) pour isoler progressivement tous les alliés potentiels des usa, remplacés par des pro-chinois, dans une guerre majeure.

    • Prof de physique dit :

      La polynesie française ?
      Nous n’y avons pas un seul avion de combat, même pas l’équivalent d’un super tucano.

    • Naledi dit :

      Oui ils pourraient techniquement envahir l’Indonésie mais culturellement je vois pas comment la greffe prendrait. Scénario loufoque.

    • Pascal (l'autre) dit :

      « Si j’étais chinois je tenterais d’abord de créer une crise ailleurs en mer de chine pour « débarquer » pour de vrai ailleurs qu’à taiwan, et ainsi pour valider méthodes concepts matériel et entrainement.
      Par exemple : une crise avec les philippines, »
      Il y a néanmoins un problème dans votre démonstration, Taïwan est dans l’absolu une région chinoise qui certes revendique farouchement son indépendance vis à vis de Pékin mais c’est quand même la Chine tandis que les Philippines n’est pas un territoire chinois alors débarquer aux Philippines avec une armada de guerre (je ne parle pas du grignotage d’ilots par des flottilles de « pêche ») ce serait un acte de guerre et là…………………………… bien malin qui pourra dire comment le « bébé » va se présenter!

      • Fred dit :

        @ Pascal (l’autre)

        Par un siège ? ;o)

      • cerealkiller dit :

        Vous vous trompez (ou biaisez l’Histoire). Vous pourriez tout autant dire que la Chine est dans l’absolu une.province taiwannais.

        • Pascal (l'autre) dit :

          « Vous pourriez tout autant dire que la Chine est dans l’absolu une.province taiwannais. » Vous n’avez pas compris le sens de mon propos. J’expliquai @ Lxm que « s’exercer » à un débarquement aux Philippines serait aux yeux de la communauté internationale une guerre d’invasion qui paradoxalement aurait plus d’impact que le même coup vis à vis de Taïwan car certains pays ne reconnaissent pas l’indépendance de l’île!

      • LEONARD dit :

        @Pascal,
        « Si j’étais chinois je tenterais d’abord de créer une crise ailleurs en mer de chine pour « débarquer » pour de vrai ailleurs qu’à taiwan, et ainsi pour valider méthodes concepts matériel et entrainement ».

        Hypothèse que j’ai dèjà évoquée il y a quelques semaines, parce que s’il se lance dans une opération de conquête de Taïwan, le PCC ne peut pas échouer (en tous cas, pas Xi):

        Donc, avant toute action contre Taïwan, il faudra rôder les forces amphibies.
        Et il n’y a pas des milliers d’endroits dans la zône qui ont les caractéristiques voulues:
        – Côtes et port(s)
        – à 200 km max de la Chine, pour l’appui aérien,
        – Cible pas trop coriace ( pour être sûr de réussir).
        Il n’y a que 2 candidats :
        – Matsu/Kinmen, voire les Pescadores, (peu de plages, un seul port, grosse défense)
        – Palawan. Peu de risques d’échec, mais invasion d’un pays « ami ».

        Les philippines, c’est une c***erie, mais Palawan fait partie des Philippines.

        • Pascal (l'autre) dit :

          @ Léonard Voir ma réponse @cerealkiller ci dessus concernant les Philippines vs Taïwan

    • unavis dit :

      J’espère que lxm ne conseille pas le gouvernement..
      Pourquoi se lancer dans une usine a gaz stratégique quand il suffit juste de prétexter des « exercices militaires a repetition », de plus en plus proche.. pour a un certain moment .. attaquer pour de vrai ..
      Le doute au début, la confusion, puis l’effet de surprise, serait décisif !
      C’est ce qu’il se passe depuis 2020…

  7. Zigomar 17 dit :

    Ces régulières provocations ricaines au sujet de Taïwan…se termineront mal, en précipitant l’inéluctable, pour…les Taïwanais eux-mêmes…
    Il est fort douteux…en l’état actuel des choses et des forces militaires en présence…que Taïwan ne puisse faire autre chose qu’une courte résistance contre l’armada chinoise et ses centaines de milliers de soldats prêts au combat…
    Les Etats-Unis, L’Europe, l’OTAN n’y pourraient strictement rien si ce n’est essuyer un nouveau, dernier et fatal camouflet…Ne resterait plus, alors, qu’à pousser des cris d’orfraie depuis la tribune des Nations-Unies à New-York…
    La seule réponse que nous sommes encore capables d’articuler…toute honte bue…

    • Bruno dit :

      Ah ah ah !! Heureusement que vous êtes là pour nous faire rire !

    • Pascal (l'autre) dit :

      « Ces régulières provocations ricaines au sujet de Taïwan » Mais oui, Pékin lui ne provoque pas! On sent dans l’attitude de la Chine une volonté affichée de ne pas faire « chauffer’ la colle, d’apaiser les tensions, de faire preuve de sérénité! Tout l’inverse de ces salopards d’occidentaux le couteau entre les dents prêts à en découdre et à casser du « niakoué ».

      • toto dit :

        Du calme, tout est une histoire de point de vue, du point de vue Chinois, Taiwan est à la Chine ce que la Corse est à la France ou la Sicile à l’Italie ou Hawaï au US et même pire car c’est le même peuple en Chine et a Taiwan et c’est la ou se sont réfugier les troupe de Tchang kai check lors de la guerre civile donc pour eux il est question de finir la guerre civile , réunifier le pays et en finir avec le siècle de la honte et retrouver leur position.
        D’un autre coté quel sont les enjeux coté occidentaux ? Qui en France ira se battre pour Taiwan

        • Ératosthène dit :

          toto : apprends ta géo.
          « c’est le même peuple en Chine et a Taiwan ».
          Il y a trois peuples à Formose. Par ailleurs, le peuple « cousin » des Chinois n’écrit pas avec l’« alphabet » simplifié chinois, mais avec l’« alphabet » authentique.

    • John, prof de méca/génie climatique dit :

      @Zigomar
      Bon pseudo
      J’ai bien ri de vos commentaires annoncés par votre pseudo
      Enfin un troll qui sert à quelque chose
      Amitiés Zigomar

  8. Edgar dit :

    Premier effet stratégique de la débâcle afghane des USA ?

    • blavan dit :

      Arrêtez de parler de débâcle américaine, puisque tout était prévu à quelques jours près. La débâcle c’est pour l’UE qui n’a rien vu venir et a refuser de modifier le droit d’asile. On en reparlera dans 6 mois aux élections !!!

      • Ah Ca ! dit :

        C’est vrai que les Talebs sont leurs hommes depuis 1980 et que les dirigeants actuels Talebs ont été retournés (à minima les USA pensent qu’ils l’ont été) et libérés des geôles américaines tout récemment.

        Mais l’historique nous a montré que hormis en Europe les obligés US tournent vite casaques…

        Sur ce théâtre que je ne maitrise pas, je ne me risquerai pas à des conclusions hâtives.

    • Géo dit :

      C’est une débâcle médiatiquement parce que la comm’ du retrait a été mal gérée.
      On n’est plus en 1962, quand tout le monde a cru que les USA sortaient vainqueurs de la crise des missiles à Cuba.

  9. Prof de physique dit :

    Une petite remarque.
    l’usage de l’apostrophe pour séparer les chiffres pique vraiment les yeux. Ce n’est pas parce que les étasuniens et autres anglo-saxons utilisent la virgule à cet endroit que l’on doit les imiter. Une habitude étasunienne n’est pas une norme internationnale, encore moins une norme française.
    Donc, (Wikipedia) « on sépare les tranches de trois chiffres par une espace insécable (100 000), et non pas par un point, une apostrophe ou une virgule. Les tranches de trois chiffres se comptent à partir de la droite pour les chiffres avant la virgule et à partir de la gauche pour les chiffres après la virgule ».

    On ne doit pas écrire en bon français de France :
    « 30’000 soldats américains »,
    mais simplement :
    « 30 000 soldats américains »

    L’usage de l’apostrophe (‘) n’apporte aucun avantage de facilité de lecture dans le cas présent, surtout pour un public de lecteurs majoritairement passés par le système éducatif français.

    Ceci étant dit, je remercie l’auteur de ce blog pour son travail remarquable et remarquablement utile.

    • Max dit :

      Il y a aussi les mots qui manquent à compléter soi-même ?

    • Eugene123 dit :

      Ben en voilà un commentaire à la c…

      Et alors prendre comme référence le « système éducatif français ».. Celui-là même qui fabrique 9% d’illettrés à la sortie de la scolarité obligatoire (3,4 millions de français ), il vaut mieux en rire…

      https://www.academie-francaise.fr/actualites/illettrisme-et-enseignement-du-francais

      PS: Les pays qui réfléchissent ne laissent pas un espace vide dans le libellé d’un chiffre… Pour une raison très simple, éviter de faciliter la fraude! Un « 30 000 » français peut être transformé en « 300000 », un « 30,000 » ou un « 30’000 » non!

      • Ah Ca ! dit :

        Lorsqu’on manipule des chiffres toute la journée, je vous promets que l’espace fait une grosse différence pour la détection d’erreurs et la lecture rapide.

        C’est comme le millimètre et non les mètres sur les plans d’architectes, une grosse cause d’erreurs, mais des petits ingés bien franchouillards pensent que c’est plus correct… Les millimètres, c’est pour les plans de détail de méca, un point c’est tout.

        C’est la différence entre la théorie, l’expérience.

        Il ne manque jamais des petits génies pour réinventer la roue. Aussi, une spécialité française est pourquoi faire simple quand on peut faire compliquer… ? Ça créé des emplois certes, mais sans valeur ajoutée, donc de la perte ! Bravo les génies.

      • PK dit :

        « PS: Les pays qui réfléchissent ne laissent pas un espace vide dans le libellé d’un chiffre… Pour une raison très simple, éviter de faciliter la fraude! Un « 30 000 » français peut être transformé en « 300000 », un « 30,000 » ou un « 30’000 » non! »

        Les Français que vous n’hésitez jamais à insulter ont trouvé depuis belle lurette une parade à ce genre de fadaise d’enfants de 4 ans. Ils utilisent « une espace fine insécable » entre les chiffres, rendant impossible l’opération, la largeur entre les chiffres n’autorisant pas cette manip.

        Mais on vous remercie quand même de votre tentative d’amélioration de la typographie.

  10. Max dit :

    Les chinois et leur stratégie de 2 pas en avant puis 1 en arrière. Comment avancer piano-piano !
    Un message envoyé au peuple taïwanais ? Bonne blague que les services de renseignement de l’APL ne sachent pas le nombre de soldats US à Taïwan.

    Comme pour leur plateforme pétrolière installée en pleine ZEE vietnamienne en 2014 sous prétexte que Les Paracels (îlots en ZEE vietnamienne) étaient chinoises (expansion ZEE car annexées puis revendiquées comme île). Truculence juridique découlant d’un fait accompli.
    Les manifs et entreprises chinoises brûlées au Vietnam les feront reculer. D’un pas et en sauvant la face grâce à un typhoon mais le PCC contesta la légitimité du tribunal…

    LOL la loi internationale si cela est bénéfique sinon le fait accompli par la force.
    Ce ne sont pas les premiers à le faire mais nous sommes en 2021 et le temps est maturité…ENFIN ?

  11. Le Suren dit :

    Le gouvernement de Taï-Wan pourrait imagnier et mettre en oeuvre le scénario suivant: Un avion taiwanais dégomme un chinois et là il y a 4 options pour Pékin : 1) Reculer et perdre la face, c’est terrible dans ce coin. L’équipe de Xi dégage et une autre plus souple prend sa place. 2) Pékin attaque et perd, voir 1). 3) Pékin attaque et gagne. Les taiwanais perdent leur liberté, mais qu’ils la perdent aujroud’hui ou dans 10 ans, quelle différence ? 4) Pékin accélère la monté en puissance et attaque dans 3 ans. Ca laisse aux USA le temps de se préparer et là, voir 2), donc voir 1).

    • unavis dit :

      option 1 : impossible sans une guerre civile = impossible tout court
      option 2: 5% de chances.. il faudrait que Taiwan puisse resister plus que quelques jours.. cela sera difficile..
      option 3: la différence ? elle se jouerait en Chine , je veux dire : aujourd’hui ( contexte tendu ), dans 10 ans ( contexte plus pacifique ?) => a quel point cela renforcerait ou pas une posture guerrière auprès de l’opinion publique chinoise, quid d’ambitions futures ( Lune ? Mars ? Terre ? )
      option 4: ils n’attendront pas les USA.. option pas faisable.

    • StephanieR dit :

      Attends que la France tombe dans une guerre civile, avec un gentil dictateur qui prend les reines en fin de compte. Tu diras aussi « quelle différence », gros malin?! Ton commentaire commençait bien. Vers la fin ça sent la fondue chinoise de mauvais goût…

      • Le Suren dit :

        1) Vous n’avez pas à me tutoyer, manifestement il vous manque quelques leçons de politesse. 2) Il n’y a aucune fondue chinoise, j’ai simplement posé une question. 3) Les « rênes » du pouvoir au lieu de « reine ». Bonne journée.

  12. Thierry dit :

    je me demande même si ce John Cornyn n’a pas confondu la Corée du Sud ou il y a effectivement à peu près 30 000 hommes de troupe, avec Taïwan.

    A ma connaissance il n’y a aucun accord qui prévoit cela et difficile de planquer 30 000 hommes dans les chiffres officiels…

    • Alpha dit :

      « je me demande même si ce John Cornyn n’a pas confondu la Corée du Sud ou il y a effectivement à peu près 30 000 hommes de troupe, avec Taïwan. »
      Ooooooh ! Miracle ! Il a compris !… 🙂

  13. philbeau dit :

    Nul doute que la débacle US en Afghanistan provoque des effets accélérateurs sur toutes les situations géopolitiques impliquant les Etats-Unis qui étaient jusque là figées . Ol’Joe a joué la mauvaise carte , pensant être encore à la sortie de la crise irakienne . Pour dire comme les chinois , l’Amérique a perdu la face , et cette fois les conséquences vont prendre des allures de séisme . Qui croit encore que Washington peut , réellement sur le terrain , s’engager maintenant dans une confrontation pour Taïwan ? Au delà , ça doit réfléchir sec chez tous les dirigeants jusque là confortablement installés dans l’idée du parapluie américain protecteur . Qu’en pense nos voisins allemands ou polonais ? Que vaut la parole américaine, qui ne sait plus elle-même quelle décision prendre ?

    • Courmaceul dit :

      « la débacle US en Afghanistan » Ce que j’aime bien chez les moujiks, c’est que la débâcle du régime afghan ne les intéresse pas.

  14. Marenostrum dit :

    Il est quand même sacrément laid cet avion chinois… Même s’ils ont tout pompé sur les russes…

  15. Habituė d' opex360 dit :

    Sur un tel sujet, il fallait évidemment s’attendre aux élucubrations de nos habituels trolls de Pékin.
    .
    Si le PCC étaithonnête, il lui serait facile d’appliquer le principe « une seule Chine » : abdiquer et laisser au Gouvernement de Taïwan le pouvoir sur la totalité de la Chine.
    .
    Cette solution est évidente pour l’intérêt du Peuple Chinois, surtout si l’on compare le niveau de vie des deux Chine.

  16. MathieuD dit :

    Ces temps-ci, les Mirage 2000-5 taiwanais ont bien bossé y compris avec leur nacelle ASTAC. D’ailleurs je me demande ce que les taiwanais attendent pour les passer au dernier standard des 2000-5 grecs!?
    En tout cas le PC chinois tente de faire oublier que Taïwan n’a jamais été administrée par la Chine communiste. Même avant sous CCK, très peu administrée, et cette île aujourd’hui indépendante de facto, avait plutôt connu les différentes invasions de puissances européennes dont la France et bien sûr le Japon, dont Taïwan reste très influencée culturellement.

  17. basstemp dit :

    Merci Biden ! Merci ! La grande catastrophe est en marche maintenant

  18. pilum dit :

    Comment dire? Comment expliquer ?
    L’ Afghanistan n’est PAS une débacle US. C’est juste un mouvement stratégique très intelligent de leur part.
    Cela fait la une des médias, et les pleurnicheurs et les rageux s’en donnent à coeur joie.
    Dans une à deux semaines on n’en parlera plus, il y aura les mouvements sociaux de la rentrée, et le ballon se dégonflera.
    Et pendant ce temps les troupes US retirées d’afghanistan iront ailleurs. Où ? Golfe Persique et mer de Chine. Où du côté du Venezuela aussi, pourquoi pas. Donc préparez vos popcorns, il y aura de l’action dans pas longtemps.

  19. Grrr dit :

    Le noeud coulant se resserre tous les jours un peu plus, je serais curieux de savoir comment réagit le peuple Taiwanais face à cette stratégie visant à user, dominer, décourager et diviser.
    D’un autre côté on voit à quel point il est difficile pour Washington et Taipeh de tracer une ligne rouge aux agissements de Pékin, probablement plus à l’heure du camouflet occidental en Afghanistan.
    Pékin et son PCC mafieux, son discours martial , assumé et cynique qui ne laisse aucun doute sur ses intentions, et qui met à rude épreuve la résistance du peuple Taiwanais

    • unavis dit :

      je peux vous donner quelques éléments de réponse car j’en connais pas mal .
      ils sont pragmatiques et a ce titre :
      – la nouvelle génération parle mieux chinois que l’anglais ( le contraire de l’ancienne qui bossait beaucoup dans le commerce international durant la période dorée).
      – la nouvelle génération est plus exposée a la culture chinoise que européenne..
      – un gros 50% de la population a de la famille en Chine.
      – Il n’y a pas une identité nationale forte ( identité Taiwanaise j’entends. mais depuis la présidente Tsai, ils poussent la dessus), c’est un patchwork de communautés diverses
      – politiquement les gens sont aussi blasés des scandales de leur classes politiques que chez nous.
      – néanmoins leur démocratie est beaucoup plus vivace et active que chez nous ( multiples réunions de quartiers, tractage par les candidats, respect du vote etc..)
      – malgré tout ils regardent avec intérêt ce qui se passe en Chine.
      – car au final, ce qui compte c’est l’argent et les perspectives de développement ( qui dépendent de la Chine depuis une bonne vingtaine d’années ).

      donc , si vous comptez sur une capacité de résistance.. n’espérez pas Stalingrad ..

  20. Lhooq dit :

    Taïwan attend quoi pour developper sa propre force de dissuasion nucléaire ?! Il n’y a plus grand chose a attendre les américains, mais c’est mieux de ne compter que sur soi- meme

    • Momo dit :

      Taiwan est complètement noyauté par la Chine, elle ne peut absolument pas lancer un programme d’armement nucléaire sans que le PCC en soit informé sous quelques jours, voir heures.
      Et là avec quelques éléments concrets d’infos à jeter en pature à l’occident la Chine fait main basse en même pas une semaine sur l’ile à titre de défense et avec les félicitations d’une partie du monde.

      • 341CGH dit :

        De nos jours le nucléaire est dépassé pour faire de la dissuasion.
        On a depuis longtemps les missiles guidés avec précision.
        .
        Leur précision est telle (de l’ordre du mètre) que l’on n’a plus besoin d’y mettre une tête explosive pour anéantir un Conseil des ministres sans faire de dégâts à l’entour.
        .
        Nous avons l’ASMP, en service depuis les années quatre-vingts.
        De nos jours, c’est le MdCN, portée 1000 km, tiré par un soum en plongée donc anonyme.
        .
        Que Taïwan s’équipe de ce matériel et le PCC n’aura pas d’autre alternative que se calmer ou mourir.