L’effectif de la British Army pourrait passer de 82.000 à seulement 72.500 soldats

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

152 contributions

  1. souricière dit :

    Grâce à la sortie de l’UE, n’en doutons pas, les milliards « récupérés » ne pourront que renforcer le Royaume-Uni.
    Qui encore pour en douter? Qui donc devrait hésiter à suivre les vertus du BREXIT?

    • Pierre Sow dit :

      L’armée UK est toujours plus forte que les françaises , surtout leur combativité.

      • Czar dit :

        comme à dunkerque, à suez, ou ailleurs encore :

        https://i.pinimg.com/originals/37/af/d4/37afd44d388a4bc07807ddb4c549b0cb.jpg

        image d’illustration : armée britannique appliquant le mouvement dit du « repli statrégique- cette guerre est mondiale, live to fight another day ». Zoulouland 1879)

        • Euclide dit :

          Dans ce cas là doit’on dire  » fuir à l’anglaise » ou ‘ filer à l’anglaise « ?

          • fabrice dit :

            Un ami arabiste du Quai d’orsay me dit à l’oreille « repli stratégique » est « caduque » (il aime bien ce mot) on dit aujourd’hui « avancer dans une autre direction ».

      • 에르메스 dit :

        Tout à fait, le soldat allemand aussi, un vrai dur à cuir en patrouille autour de la FOB, pas trop loin quand même.

      • Roberto dit :

        Eh  »Pierre » va donc nettoyer la statue de ton maitre, Xi, pour quelques bons points dans ton carnet de bon esclave a la botte du parti unique. Faire le troll ici, c’est non seulement pas ton truc mais cela est contreproductif.

        • Félix GARCIA dit :

          Bonjour Robert,

          Je n’ai pas pu répondre à votre commentaire sur Thérèse HARGOT :
          Celle-ci ne fait pas de travail de sape de l’église, contrairement aux prêtres qui pourraient l’inviter.
          Elle ne vise pas à subvertir l’église, encore une fois, contrairement à certains clercs …
          Mais je rajouterai ceci : votre accusation de « freudisme » est déplacée, c’est tout le contraire des propos de Thérèse HARGOT.
          Festival Paradise in the City – Workshop avec Thérèse Hargot et le Père Vincent Breynaert
          https://www.youtube.com/watch?v=s5_ixNatnIw
          C’est une conversation passionnante, et les jeunes qui sont présents sont la preuve que ces questionnements sont légitimes.
          Ensuite, l’idée que celle-ci trahirait le secret professionnel en décrivant les confidences qui lui sont faites : cela serait le cas si elle nommait les gens, ce qui n’est pas le cas.
          Son message est celui de la sincérité, pas celui de la subversion.
          Ecoutez-là sur la contraception naturelle, sur la chasteté, sur les relations sexuelles « pour le plaisir » etc … et vous verrez que vos accusations, tout comme celles que vous avez relayées sont sans fondements.
          Vous ferriez mieux de vous en prendre au « Pape François » et à « la Conférence des Evêques de France » :
          “La lutte contre l’antisémitisme doit être l’affaire de tous”, affirment les évêques de France
          1er février 2021, déclaration des évêques de France contre l’antisémitisme et l’antijudaïsme
          https://www.la-croix.com/Urbi-et-Orbi/Documentation-catholique/lutte-contre-lantisemitisme-doit-etre-laffaire-tous-affirment-eveques-France-2021-02-01-1201138226
          Nohaisme
          https://fr.wikipedia.org/wiki/Nohaisme

          • Euclide dit :

            Il s’appelle Roberto pas Robert.
            Belle confusion ou beau lapsus, c’est selon si on se réfère à Freud.

            PS je reconnais avoir été dur avec vous dans mes propos , il y a 1 semaine ou 2.

          • Félix GARCIA dit :

            xD
            Merci Euclide !

            « PS je reconnais avoir été dur avec vous dans mes propos , il y a 1 semaine ou 2. »
            Mais non ! ^^
            Bon, peut-être un peu, mais c’est pas si grave. Et puis : « je tends la verge » ! ^^
            Non seulement, « c’est Omaha Beach » tous les jours avec moi (débarquement anglophone ^^), mais en plus, je m’exprime de manière déstructurée (traumatisé par les doubles dissertations en deux heures ^^).
            Et je sais très bien que le fait de ne pas « parler technique » n’est pas forcément bienvenue ici (peu constructif).

            Cordialement,
            Félix GARCIA

            PS : Désolé pour l’erreur Roberto ! ^^

      • olivier 15 dit :

        aah. La connerie du matin, il me semble. Et la prochaine? Uk plus fort que les français en plats préparés?

      • Too dit :

        Et c’est fondé sur quoi cette analyse ?

      • dolgan dit :

        Non. Plus en 2021, ni pour la décennie à venir.

        Notre marine les domine, notre aviation aussi et notre armée de terre également. Et dans ces trois domaines leurs perspectives pour les 10 prochaines années sont très mauvaises.

        Juste un exemple terrestre: ils étaient passés à 170 MBT , ils prévoyaient de descendre à 110 et là ils envisagent carrément de les abandonner. Nous dans le même temps, on a augmenté notre nombre à 222.

        J’aimerais bien savoir comment vous estimez la combativité britanique supérieure à la Française.

        • Pierre Sow dit :

          bein, depuis 1945, ils ont gagné la guerre des Malouines, et la France a perdu toutes les guerres, même au sahel.

          • Euclide dit :

            Enfin , ils se sont débinés à Suez, ils ont perdus toutes leurs colonies ( comme nous d’ailleurs) et en Afgha ou en Irak n’en parlons pas .
            Ok pour le confeti des Malouines.

          • dolgan dit :

            Vous cherchez à transformer un signe de faiblesse en illustration de leur force? Ils se sont fait envahir un territoire et ont du le reprendre par la force.

            J’ai pas souvenir que qui que ce soit ait osé ne serait-ce que tenter le coup face à nous.

            Quand à l’afrique, nos victoires sans les anglais ne manquent pas ces 40 dernières années.

          • Pierre Sow dit :

            Ils ont abandonné leurs colonies, surtout le Portugal, c’est une question de moral, ils sont plutôt corrects, la France n’ont seulement gardé leurs colonies, mais aussi continuer piller l’Afrique.

      • albatros24 dit :

        Les anglais combattifs ?
        Comme les français et peut être un peu moins je pense si on regarde le passé récent
        https://www.youtube.com/watch?v=w6C5P-AYGdY
        et surtout actuellement où les jeunes anglais préfèrent la City à la Navy…
        .
        SINON anglais et français n’avaient pas à être combattifs pour mettre la pâtée aux chinois comme vous…cela a été très facile même si les chinois déjà étaient bien plus nombreux.
        Coolie un jour, esclave toujours (des cocos et de Xi)

        • Pascal (l'autre) dit :

          « la France n’ont seulement gardé leurs colonies, mais aussi continuer piller l’Afrique. » Et vous on a du piller votre cerveau! Mais celui qui a fait le coup a perdu son temps car il n’a pas du récupérer grand chose

      • Famas dit :

        L armée uk a toujours été protège par se que c une île jamais de gros combat sur c terre

      • Momo dit :

        Ce type est un con qui joue avec les andouilles, laissez le dans son cloaque, ne vous intéressez pas aux minus habens, cela leur fait croire que vous êtes comme eux.

    • Etudiant dit :

      Avec le Brexit la GB va bientôt perdre l’Irlande du Nord et avec la séparation de l’Ecosse pauvre Angleterre !!!

      • albatros24 dit :

        L’Ecosse avec le pétrole et le gaz cela m’étonnerait fort que les anglais la laisse rejoindre l’UE. Il ne vont pas commettre une erreur en faisant maintenant un second referendum d’auto détermination car on connaît le résultat.
        Et l’Irlande du Nord est majoritairement pro anglaise protestante et royaliste.
        Pas demain la veille donc…

        • Etudiant dit :

          1) Pour l’Uster lire le texte du brexit aujourd’hui la douane se trouve entre l’ Irlande du nord et le Royaume Uni donc c’est déjà bien parti….
          Imaginez une frontière entre la Corse et la France, question: est ce que la Corse ferait encore partie de notre pays ??
          2) La population de l’Ulster est plus catholique que protestante et la démographie va dans ce sens voir les dernières statistiques donc bientôt la GB perdra l’Ulster.
          Pour l’Ecosse il faudra un référendum … la GB va rester bien seule

          • Euclide dit :

            @ Etudiant
            je suis convaincu que l’Irlande sera réunie un jour mais l’Ecosse ne fera pas sécéssion malgré la haine contre les Anglais

        • Jean (le 1er) dit :

          Je vous objecterai que le pétrole et le gaz écossais s’épuisent et que l’Ecosse est en déficit. Je ne suis pas certain qu’économiquement l’Angleterre aurait à y perdre.

          Après faut pas oublier Faslance, c’est là où sont basés les SNLE britanniques

    • Fred dit :

      « récupérés » d’un côté, perdus de l’autre.

    • Lucien dit :

      Parce que l’armée de terre britannique se portait comme un charme avant le Brexit ? Vous prenez deux évènements et vous les reliez sans preuve, sans lien logique, juste l’expression de votre détestation pour le peuple britannique qui veut redevenir libre. Votre UE est une souricière, ceci doit vous plaire…

    • Marenostrum dit :

      Je pense qu’il y a pléthore de gens qui en doutent.

      Si le RU était une action en bourse, je l’aurais déjà vendue à découvert.

    • Alain d dit :

      https://www.euractiv.fr/section/economie/news/londres-perd-sa-place-de-premiere-place-boursiere-deurope-au-profit-damsterdam/
      Ah, oui, en pré-Brexit, la France est montée en capital a Euronext.
      Euronext a racheté 3 bourses européennes, Oslo au nez et à la barbe du Nasdaq, Milan reprise au Royaume-Uni, c’est à dire au LSE (London Stock Exchange) et
      « Un vrai champion européen est né, pour s’affirmer dans l’Europe de l’après-Brexit. C’est un enjeu de souveraineté essentiel pour notre économie »
      https://www.franceculture.fr/economie/au-royaume-uni-le-brexit-deshabille-le-secteur-de-la-mode
      https://www.latribune.fr/economie/union-europeenne/brexit-les-exportations-vers-l-ue-depuis-les-ports-britanniques-s-effondrent-877101.html
      https://www.lefigaro.fr/conjoncture/un-mois-apres-l-accord-de-separation-les-grains-de-sable-du-brexit-grippent-les-echanges-20210128
      https://www.euractiv.fr/section/royaume-uni-en-europe/news/brexit-au-moins-170-milliards-deuros-relocalises-en-france-a-la-fin-2020/
      https://lemarin.ouest-france.fr/secteurs-activites/shipping/38187-les-ecossais-disent-non-aux-ports-francs-promus-par-londres.
      Chypre, après les russes, ukrainiens, chinois, …..
      https://www.euractiv.fr/section/royaume-uni-en-europe/news/ces-investisseurs-britanniques-qui-veulent-acheter-la-citoyennete-de-lue/
      Reste le volet financier à boucler, échanges et compensations.
      Pour jouer avec l’Euro, il faut maintenant être dans l’UE-27. :>))
      La City, 1ère place financière, heu c’est comme si c’était déjà du passé; Pour une nation que avait tout misé sur la finance et qui affiche un déficit annuel de biens aux alentours des 200 milliards € (2018, 2019), ca va être sportif :>))

      • fabrice dit :

        Alain d
        Euh, je crois que vous lisez et comprenez mal les liens que vous nous donnez. D’un côté, je vous pardonne, les infos qui vous sont données sont tendancieuses. On dira que ces journaux, disons, ne sont pas pour le Brexit…
        En général quand on met son fric, on est prudent et attentif. Visiblement les investisseurs aiment le RU….
        https://www.express.co.uk/finance/city/1398032/pound-to-dollar-news-live-sterling-gdp-brexit-currency-euro-covid-vaccine-boris-johnson
        L’effet brexit va se voir à terme, soyez patient. Un indice, regardez le taux de vaccination. Si le RU était resté dans l’UE il aurait été au même point que nous. Là leurs entreprises ont trouvé un vaccins et ils vaccinent en masse; Administration du RU +2, UE -2.

        • dolgan dit :

          ils misent politiquement tout sur une vaccination précipitée en jouant à la roulette russe avec les règles de vaccination car ils sont incapables de mettre en œuvre des mesures barrières.

          Ils auraient du confiner strictement début janvier dernière limite. On est le 16 février, l’épidémie est totalement en roue libre chez eux (ils vont bientôt officiellement rattraper les belges qui comptent mieux leurs morts que le RU ). Et pourtant leurs mesures barrières sont moins strictes que chez nous.

          On pourrait dire que c’est juste de la sélection naturelle. Mais si ces crétins arrivent à créer une super souche ultra résistante aux vaccins, toute la planète se reprendra au moins 2 confinements grâce à eux. Enfin, ceux qui peuvent encore confiner. Rien qu’en europe beaucoup de pays n’ont pas pu reconfiner face à la deuxième vague.

        • Alain d dit :

          Wouais , bah vous n’avez rien pour contrer mes liens et chiffres, le COVID n’ayant rien à voir avec le Brexit.
          Le Royaume-Uni, ce jour, affiche bien plus de morts dus au COVID que la France, et plus de jeunes qui présentent des séquelles du COVID. Normal Johnson (comme son compère Trump), avait snobé le COVID durant un temps.
          Pour ce qui est des médias britanniques, ceux d’oppositions aux conservateurs sont vraiment très rikiki et très peu nombreux.
          Depuis Thatcher, le Parti Conservateur, pro finance décomplexée, aura squatté le pouvoir sans interruption, pour finalement accoucher de Boris Johnson.
          Permettez moi donc de douter de l’indépendance des médias du Royaume-Uni, face au pouvoir de la Finance, et face aux poids des fonds et entreprises US , donc celles de la Tech.
          Le Royaume-Uni, concoure pour le poste de 1er caniche des Etats-Unis, comme Israël. :>))

      • Alain d dit :

        Et 1, et 2, et 3!
        Oslo, Milan et la bourse de Dublin, très importante, aussi reprise au LSE.
        Faillait pas chercher les embrouilles !
        Evidement, La City et Johnson préfèrent zapper ces faits d’armes.
        Et pour les affaires britanniques au sein de l’UE, ce sera l’Euro, point barre.
        Pas de cadeaux à faire.
        Comme pour les chambres de compensations anglo-saxonnes qui ont migré vers l’UE.
        Ce qui profite prioritairement au Pays-Bas, puis ensuite à la France. Mais au final c’est toute l’UE-27 qui sera gagnante.
        Comme indiqué plus haut, 170 Md d’engagements pour la France sur une seule année, bien plus à l’échelle européenne, et ce n’est pas fini !
        Hasard et pas de chance pour le Royaume-Uni qui bossait évidement beaucoup avec Hong Kong.
        D’ailleurs la bourse de Hong Kong ( et des mafias chinoises) avait même proposer de racheter le LSE.
        En rêve ? Non :
        https://www.lesechos.fr/finance-marches/marches-financiers/la-bourse-de-hong-kong-fait-une-offre-de-rachat-surprise-sur-le-london-stock-exchange-1130765
        Juste quelques semaines avant que la Chine commence sa grande lessive politique sur ce paradis fiscal.
        La Suisse reste le meilleur soutient du Royaume-Uni brexité.
        Avec ces deux là, y’a des liens très lourds dans les magouilles financières.
        La Suisse va se sentir moins isolée, mais ces deux acolytes ne font pas le poids contre l’UE-27.
        Le Royaume-Uni avait bien plus de pouvoir au sein de l’UE pour défendre son optimisation fiscale et ses outils paradis satellites, comme l’Irlande par exemple.
        Se tirer une balle dans le pied, c’est fait. Ah merde, quel con…..

        • fabrice dit :

          Les sociétés qui gèrent les bourses (Euronext, LSE etc…) sont stratégiques, soit. Mais un aéroport aussi. Et ce n’est pas parce que l’aéroport de Nice est détenu par des intérêts étrangers que j’en déduirais que la France « est finie » ou « en mauvais état » et que le Brexit c’est bien. Celà n’a rien à voir. L’UE bénéficie d’un poids diplomatique (27 votes à l’UE ce n’est pas rien, le siège au CS de l’ONU de la France) mais en fait vote rarement comme un bloc même s’il y a une tentative de coordination. L’UE est un gros marché de consommation (450M je crois), ça compte aussi. Mais il faudrait relativiser. C’est un nain militaire. Avec la hausse du protectionnisme, son marché est protégé et devient une forteresse (c’est le but de tout le blabla écologique, faire des normes qui protègent l’UE tout en respectant les contraintes de l’OMC) ce qui réduit son importance commerciale et peut conduire à des représailles sur l’appareil exportateur compétitif (voitures allemandes, luxe et vins français). De toute façon ce que révèle le protectionnisme c’est la perte de compétitivité européenne. Le nombre de start up, de levées de fonds, de licornes est ridicules ce qui va conduire à un décrochage de plus en plus grand voir même à la perte de compétitivité de filières entières (l’automobile, faites attention, Tesla et Google cars arrivent). L’éducation dans l’UE est en mauvais état (les universités anglaises sont excellentes, les meilleurs d’Europe de très loin) et ce n’est pas nos écoles « ambitions réussites, ZEP++ » qui vont combler le retard. Des générations mal formées et peu éduquées arrivent. L’UE est une machinerie complexe, difficile à bouger, peu démocratique, assez perchée (le quartier européen à Bruxelles c’est une vraie bulle avec écoles européennes, on est dans l’entre soi, dans un Olympe loin des mortels, la fessée doit être interdite, les parents doivent donner des ordres aux profs, 4000 euros par mois c’est le salaire moyen, la femme de ménage tout le monde en a voyons, comment il n’a pas le temps de s’entrainer dans la salle de sport ? Un petit chichon de temps en temps, mon bilan carbone c’est un gros problème, le vélo me permet d’aller au travail quels salauds ceux qui ont des voitures…Je caricature mais si vous en connaissez quelques-uns,vous verrez que c’est à peine). Au lieu de faire des réformes nécessaires, l’UE est dans un trip impérialiste, donneuse de leçons qui va juste conduire à des confrontations de plus en plus dures. Vous parlez de « paradis fiscal », c’est bien beau, l’UE fait de grands discours les dénonçant et les ciblant. Sauf qu’elle cible les paradis fiscaux « hors UE » parce que le Luxembourg, Malte, l’Irlande sont les pires et bien plus importantes et sont dans l’UE. Comment ne pas y voir de l’hypocrisie ? C’est bien beau le « bloc UE » mais dans la réalité la France commerce essentiellement avec l’UE et nos entreprises ne sont pas tués par la concurrence extra UE mais intra UE. C’est l’agriculture polonaise et espagnole qui détruisent la notre, pas l’agriculture brésilienne. le discours « nous avons besoin de l’UE pour défendre notre agriculture » c’est du foutage de gueule. On fait des normes élevés pour protéger notre marché de l’extra UE mais ces normes ne sont pas respectés par certains pays de l’UE qui inonde notre marché et dont les produits entrent sans contrôle. On se bat contre les paradis fiscaux hors UE mais certains pays de l’UE sont des paradis fiscaux qui drainent notre argent et blanchissent l’argent sale impunément et encore plus facilement.

          • Alain d dit :

            EU Bla bla bla, rien de nouveau , mais là vous esquivez.
            Toute la richesse du Royaume-Uni s’est faite par la finance, le négoce et l’optimisation fiscale, pas divers fonds, plus US qu’UK et par les géants de la Tech US, au détriment de l’UE-27, et au profit des Etats-Unis, aussi d’ailleurs en bloquant ou freinant l’évolution de la législation européennes.
            Ne cracher pas trop sur les polonais, pas très difficiles sur les salaires, qui sont très nombreux au Royaume-Unis, les entreprises britanniques les apprécient.
            Pour ce qui est des normes, la critiques est facile, mais elles sont aussi utiles, notamment pour bloquer des importation low cost, voir dangereuses.
            Vous oublier un peu vite que Trump avait promis un accord rapide à Johnson à condition que celui ci dégrade ses normes.
            Mais après tout la zizanie et le cinoche, Johnson s’est couché en acceptant un Brexit à minima, en respectant les normes UE.
            D’ailleurs les économie US et UK, anti normes environnementales et sociales, puent un maximum, et sont d’ailleurs les dernières occidentales à commencer leur transition environnementale. Même l’Australie, très mines et hydrocarbures, avait enclenché avant.
            US et UK vont le payer très cher, hors le temps déjà perdu, notamment par qu’il était plus facile d’investir en post Covid qu’après!
            Startups, réalité: depuis quelques années, bien que l’Allemagne et la France soient parties tardivement, elles rattrapent le Royaume-Uni, parce que ce dernier performe bien moins, et même régresse :
            https://vipress.net/levee-de-fonds-lecosysteme-french-tech-depasse-lallemagne-au-1er-semestre/
            Pour ce qui est de la résistance des startups françaises (Données Eurostat)
            https://www.tresor.economie.gouv.fr/Articles/f830eb26-dce7-4b50-91b9-3df5607fce17/files/59b4e67d-3fb6-47fb-9e6c-c43a6c8a5a97
            De toute façon les startups françaises (plus industrielles et logistique) ne sont pas vraiment comparables aux britanniques (plus financières).
            Mais la France est la Nation que accélère le plus alors que le Royaume-Uni n’épate plus !
            Après l’Allemagne, elle dépassera le Royaume-Uni.
            Déjà, dans les création de centre de R&D internationaux, notre voisin est déjà largué.
            Défense, spatial, hydrogène, batteries, quantique, super calculateur, substrats électronique, magnétique et photovoltaïque, etc. 7-0 pour la France.
            Bon j’arrête là ? Hein ?
            Le Royaume-Uni avait une place privilégié pour la finance, qui a façonné son économie, et il vient de se tirer une belle dans le pied. Tout ceci parce que Johnson a racolé, chez à l’extrême du Parti conservateur, juste pour se faire élire. Je ne suis même pas certain qu’il épouse vraiment les thèses de ceux qu’il l’ont élu. L’avidité du pouvoir fait vraiment disjoncter nombre de politiques.

          • fabrice dit :

            Alain d
            Le lien que vous mettez, en petit donc peu lisible, note 26
            (26) En octobre 2020, l’UE 27 comptait 33 licornes sur un total de 491 licornes dans le monde (soit 7 % des licornes dans le monde), dont 12 en
            Allemagne et 7 en France (à date : Blablacar, Deezer, Doctolib, OVH, Meero, Mirakl, Voodoo). Notons que le Royaume-Uni, premier
            marché du capital-risque européen comptait 23 licornes, soit davantage que la France et l’Allemagne réunies. Les États-Unis dénombraient
            236 licornes (soit 48 % des licornes dans le monde) et la Chine 119 licornes (soit 24 % des licornes dans le monde) (cf. CB Insights,
            (Octobre 2020), « The Global unicorn club »
            En janvier 2021 les start up israéliennes ont levé en un mois ce qu’a levé la France en un trimestre en 2020…
            https://techtime.news/2021/02/15/vc-10/
            Vous comparez la France avec les autres pays de l’UE27, mais l’UE27 ce sont des nains, en un mois Israël lève ce que fait la Grèce en quatre ans….C’est comparer un athlète moyen (la France, Israël) à un EHPAD. Faudrait mieux comparer avec Carl Lewis (les USA).
            Le moins que l’on puisse dire c’est que l’UE27 et l’innovation, comment dire…A se demander s’il ne faut pas quitter l’UE pour innover…
            Vous rajoutez le classement des universités et le niveau scolaire de la génération montante des chances pour l’univers sans compter le vieillissement accéléré de la population (notamment en Allemagne, ça n’aide pas à rester en phase avec les nouvelles technologies…) vous pouvez prédire le futur.
            On en est réduit à flipper quand l’une de nos rares start up se fait racheter sans compter le discours « forteresse europe »…
            le Royaume Uni attire dans ses universités le meilleur des étudiants, les forment bien, crée un écosystème favorable. Nous on installe notre éco système cyber à Rennes, une ville d’un demi million d’habitants qu’on ose à peine appeler une métropole, près d’une université à la 450ème place mondiale et à une demi journée d’un aéroport international…
            Je vous dis un moment va falloir mettre le paquet sur la sécurité, mieux penser l’écosystème, nettoyer la fac des parasites politisés qui y prospèrent (genre militants gauchistes et islamistes, « à mort Israël et l’Occident »), attirer les meilleurs et faire des partenariat avec des universités valables et pas avec l’université de Tataouine.
            Tiens, en parlant de modèle qui marche,
            https://www.tribunejuive.info/2017/12/22/ouverture-dun-campus-universitaire-du-technion-en-chine/
            L’université de Tsinghua est la meilleure université chinoise.
            Faudrait peut être expliquer au Quai et à Filiu que l’atmosphère antisémite, anti chinoise et islamo gauchiste des facs françaises et les appels à boycotter Israël et la Chine sont peut être contre productives. Ce ne sont pas Tsinghua et le Technion qui ont besoin de l’université de Nanterre.
            il serait peut être temps de repenser la politique extérieure, de sécurité et scientifique française plutôt que de persévérer dans ce qui ne marche pas bien
            Corbyn a été mis au placard au RU, c’est un bon signal.

          • Alain d dit :

            Bon, vous continuez à faire de l’évitement.
            Oui, le nombre des licornes, bla bla bla, mais ça fait plusieurs années que la France progressent plus vite que le Royaume-Uni, en taux, sur les financement des startups ainsi que sur les centres de R&D industriels.
            Donc au final, hors Fintech, la France dépassera le Royaume.
            Dans la finance, le R-U arrive à tenir largement à distance l’Allemagne et la France. Après le Brexit…. à suivre.
            Les startups des cols blancs, ce n’est pas ça qui va combler le déficit de 200 milliard dans les biens du Royaume.
            Si la France a un taux de réinvestissement en R&D trop faible, bien en dessous de celui l’Allemagne, l’investissement en R&D, pour les industries, au R-U, est lamentable.
            Toute les industries qui opèrent aux Royaume-Uni sont des filiales de groupes étrangers, et sa défense est US.
            Enfin, étant donné les baisses d’effectifs et de matériel annoncées, ça ne méritera même plus le nom de Défense.
            Agriculture, non, c’est principalement les produits d’Amérique qui tuent nos éleveurs et agriculteurs. Les céréales transformés vendues en France, gâteaux, pains grillés, corn flakes sont US, et non pas polonaises. La viande que la France importe vient des Amériques, du poulets chlorés aux bœufs aux hormones et OGNs , et peu de Pologne.
            Nombre de fruits et de coques proviennent des Etats-Unis, pas de Pologne.
            Les pamplemousses dégelasses que nous imposent les hypermarchés viennent des Etats-Unis ou d’Israël, en non pas de Pologne.
            Paradis fiscaux, non, l’UE en a imposé à tous, intra et extra UE, dont Suisse, mais il y a plus de résistances au sein de l’UE, ce qui est logique. Mais le travail est loin d’être fini.
            https://www.lecho.be/economie-politique/europe/general/l-ue-lance-une-procedure-d-infraction-contre-chypre-et-malte-pour-leurs-passeports-dores/10259210.html
            Israël est un expert dans l’utilisation plateformes offshore et des comptes planqués.
            Quelles mesures Israël aurait pris, de sa propre initiative, pour lutter contre les paradis fiscaux?
            Ne vous engagez pas sur un terrain que vous ne connaissez pas.

            Hors 2020-COVID, ça grimpe pour l’UE, et c’est principalement la locomotive France (même confinée) qui tire le train UE, et ceci depuis plusieurs années :
            https://www.frenchweb.fr/41-milliards-de-dollars-dinvestissements-dans-la-tech-europeenne-en-2020/411157

          • Alain d dit :

            Et comme vous êtes un bon troll israélien, c’est bien logique que vous flinguiez l’UE-27 au profit de l’autre caniche US, et évidement que vous ne nous contiez que du bien de la Tech des Etats-Unis, avec laquelle vous êtes pacsé, et puis un peu de cirage pour la Chine (Tsinghua), parce qu’il faut bien bouffer à tous les râteliers. Les investissements chinois ont grimpé fort en Israël, hein, vous n’avez pas craché dessus ?

    • Famas dit :

      En fait c la France qui récupère 1’8 milliards de rabais britannique le pays bénéficiait depuis 1984 d’un rabais. Et il recevait d’importantes aides européennes. Au final, nos voisins ne déboursaient que 0,23% de leurs revenus pour l’Europe aller bouffon next

      • fabrice dit :

        Avec Erasmus, nos étudiants des brillantes universités de Nanterre, de Rennes dans les derniers rangs des classements internationaux, faisaient des échanges avec les Universités anglaises….Maintenant, c’est niet, faudra payer comme les étudiants indiens, chinois ou pakistanais qui veulent aussi apprendre l’anglais. Oxford et Cambridge tremblent, ils espéraient tant un échange avec Nanterre ou l’université de Bratislava pour apprendre le franco arabe de banlieue ou le slovaque. Aller, next.

        • Kali dit :

          Vous avez déjà fait des Erasmus ?
          Moi oui, deux.
          Et ce que vous dites est tendancieux pour être gentil et faux en réalité.

          Il y a une sélection en interne d’une école ou d’une université puis une sélection des dossiers par les universités recevantes.
          Les grandes universités du Royaume-Uni sont très demandées, résultat les deux sélections sont fortes.
          Les autres universités du Royaume-Uni sont beaucoup moins demandées que d’autres comme celle de Prague, parce que la vie est chère, très chère. L’université de Cardiff par exemple, où personne de ma promotion ne voulait aller.

          De plus, votre avis est biaisé en raison de la structure même des Erasmus.
          Vous pouvez demander (et effectuer) un Erasmus par cycle universitaire au plus. Or, la grande majorité des Erasmus se font en licence (ou équivalent en école). Les cours, cursus et échanges les plus intéressants sont au niveau des masters et doctorat. J’ai fait un Erasmus en licence et un en master, à chaque fois avec un choix quasi libre des matières (dans le thème du cursus évidemment). Les cours de master étaient incomparablement meilleurs que les cours de licence.

          Pour la majorité des étudiants, l’Erasmus (licence donc) est un répit, une vie alternée entre fêtes, voyages et études. Je ne suis pas de cet avis et j’ai toujours regretté que ce côté festif soit exacerbé. Le nom même du dispositif donne une idée du but visé…

        • Czar dit :

          c’est quoi les brillantes universités anglaises, celles o l’on supprime « les vieux hommes blancs » des cursus ?

          dernière garde-rougerie en date : l’étude du « middle english » médiéval a été supprimée car pas assez « inclusive »

          l’université est devenue une latrine partout (et on sait grâce à qui), mais par son statut de caniche de l’empire outratlante, les rosbifs se prennent la dégénérescence uhesse à une vitesse supérieure à celle sur le continent

        • Kali dit :

          « dans les derniers rangs des classements internationaux »
          Oui et ? Ca dépend de ce que vous mesurez et de quelle manière. Les classements actuels que je connais ont des biais très forts qui favorisent une structure anglo-saxonne du monde supérieur.

          « c’est niet, faudra payer comme les étudiants indiens »
          Ca a toujours été le cas… Seulement c’est la structure d’étude de départ qui prend en charge les frais de scolarité, sur ressources propres et sur fonds européens (qui font l’objet chaque année de dossiers, d’attribution, etc., etc.).

          « Oxford et Cambridge tremblent »
          Elles non, d’autres oui.

          « ils espéraient tant un échange avec Nanterre ou l’université de Bratislava pour apprendre le franco arabe de banlieue ou le slovaque. »
          Voir mon post précédent. C’est une vision très biaisé des Erasmus. Allez donc voir vos fameux classements et donnez-moi le pourcentage d’étudiants partis en Erasmus dans les grandes universitée et écoles françaises…

    • Breton de Paris dit :

      Pas mal de gens sensés en doutent encore en fait …

  2. phipat dit :

    Les américains la feront à leur place comme ça ils seront encore plus à leurs bottes.

  3. E-Faystos dit :

    La mise à mort de la Brittish Army est en marche ? ( Aucun rapport avec mes convictions dans le jeu de mots).
    Ce qui est délaissé aujourd’hui se paiera demain: quand la France a étudié le Leclerc, elle a du reconstruire sa motricité à l’aide de moteurs extérieurs, et refaire un ensemble boîte de vitesse/transmission de zéro. Et le prix s’en ressent.
    .
    D’où la question : pourquoi les étrangers sont ils aussi idiots que nous? Ne serions nous pas tous des êtres humains, qui votons pour des chefs aussi nuls que la plèbe des bistrots ?

    • Pascal (l'autre) dit :

      « qui votons pour des chefs aussi nuls que la plèbe des bistrots ? » Il y a parfois plus de bon sens dans ce que l’on appelle « les brèves de comptoirs » que dans les discours des « élites »

      • Babacar mbaye dit :

        la colonisation est comme l’esclavage contraire à la civilisation, aucun dans le monde n’à accepté la colonisation parce c’est une humiliation qui se suit de génération en génération et y a des gens qui parlent des infrastructures ( routes , hôpitaux, écoles etc … ) mais ces choses ne font qu’avancer la colonisation, sur tout les pillages, et faitent en sorte que les peuples colonisés soient toujours dépendant du colons pendant des siècles et je ne vois rien de bénéfique dans ça et si y a quelque chose de bénéfique , ce bonheur est temporaire et passager et non éternel
        Ici au Gabon, on ne dit pas les colon Francais , Mais le génocidaire Francais et Anglais ( En gros les Européens

        • Françoise dit :

          @Babacar mbaye : La colonisation a toujours existé. Il y a toujours eu des peuples qui sont allés voir ailleurs ou qui ont été contraint d’aller voir ailleurs.
          Et même, dans l’antiquité, les déportations de peuple étaient courante. Il s’agissait en particulier pour les puissants d’exploiter des zones inexploitées.
          La déportation antique la plus connue étant celle des Hébreux à Babylone.

        • Vinz dit :

          Ici on dit Pasnous-Pasnous.

        • Pascal (l'autre) dit :

          « Ici au Gabon, on ne dit pas les colon Francais , Mais le génocidaire Francais et Anglais ( En gros les Européens » Ah ces salopards d’Européens! Sinon à part venir pleurnicher vous faites quoi pour votre pays? Ah oui, assis sur mon cul, la main tendue!

          • Babacar mbaye dit :

            Un début de démocratie apparaît au lendemain de l’indépendance du Gabon, proclamée le 17 août 1960. Léon M’ba, l’homme de la France, se maintient au pouvoir en arrangeant les élections. Le 18 février 1964, l’armée l’écarte du pouvoir sans coup férir et confie le pouvoir au principal opposant civil, Jean-Hilaire Aubanne qui s’empresse de rassurer l’ambassadeur de France.
            Mais Foccart convainc de Gaulle de réprimer ce crime de lèse-majesté. Deux régiments de parachutistes débarquent le 19 février à Libreville, l’un, le 7ème RPIMA, basé à Dakar, l’autre basé à Bouar en Centrafrique. Commandés par Maurice Robert, chef du SDECE-Afrique, ils cernent le camp militaire de Lalala. Les Français tirent, 15 soldats gabonais sont tués. Léon M’Ba est rétabli et les opposants sont emprisonnés. Le Gabon est repris en main par des spécialistes français comme Georges Conan, qui a exercé ses talents dans la police au Cameroun. Bongo, dauphin choisi par la France, succède à M’ba, à sa mort, fin 1967.

        • Czar dit :

          les Gabonais ne s’appellent pas « babacar » pitoyable citron pressé de dérouler tes conneries sans vraisemblance

          décidément, l’armée zhinoise ne prend que la lie de la société, ceux incapables de réussir dans les affaires

          mais c’est important pour les clochards de récupérer un semblant de dignité sociale en faisant des travaux sociaux, comme troll à 1 yuan.

        • aramis dit :

          En tant que français je béni, tous les jours que Dieu fait, Rome de nous avoir colonisé il y a quelques 2000 ans.
          C’est grace à cette colonisation que nous sommes rentrés dans l’histoire et la civilisation.

      • Renard dit :

        C’est pourtant vrai…
        Pourquoi? Parce que les gens qui sortent les brèves de comptoirs sont confrontés à la vraie vie des humains normaux et ne croient pas que le salaire moyen est à 4000 €.

        • dolgan dit :

          ça nous change des GJ qui nous expliquaient que vivre avec 3000euro par tête en france c’est la misère. Et en face les journaleux incapable de comprendre l’énormité des propos tenus par ces « pauvres » luttant sur les ronds point pour priver de leurs emplois des gens qui vivent au smic .

      • Nguema Ndong dit :

        En 1947, la Grande Île comptait environ 4 millions d’habitants dont 35.000 européens. La côte orientale, au climat tropical, comptait beaucoup de plantations coloniales où l’on cultivait le clou de girofle et la vanille, principales richesses de l’île.
        La « pacification » malgache de 1947 avait fait 700 milles morts :
        Le Massacre colonial français : 700 milles morts à Madagascar au cours de la répression coloniale française en 1947-1948. Bilan officiel d’une des pages les plus noires de l’histoire de l’Ile. Une révolte de presque deux ans étouffée dans le sang qui reste toujours l’objet d’études de la part des historiens car non enseignée.
        le 29 mars 1947, dans la nuit, des camps de gendarmeries sont attaqués par des Malgaches à Moramanga et à Manakara ainsi que dans le Bas-Faraony. S’ensuit une rébellion longue de 21 mois qui se soldera en une liquidation, et des insurgés et du seul parti malgache membre de l’assemblée.
        https://www.humanite.fr/1947-un-massacre-colonial-francais-madagascar-634021

    • Clavier dit :

      C’est pas gentil pour nous……

      • NRJ dit :

        @Clavier
        C’est dur, mais est-ce faux pour autant ?

        • EBM dit :

          @ NRJ je réponds à votre dernier commentaire sous http://www.opex360.com/2021/02/12/le-moteur-de-lavion-de-combat-f-35a-suse-plus-vite-que-prevu/

          Pour résumer mes réponses à votre argumentaire:
          – les généraux répètent que notre armée ne peut pas mener une guerre de haute intensité preuve à l’appuie
          – ils répètent aussi que la guerre de contre guérilla demande des effectifs, pour un exemple de victoire c’est ici: https://lavoiedelepee.blogspot.com/2021/01/theorie-du-combat-hybride.html
          – le mythe de la levée en masse est une vielle lune et la conscription a disparu en 1997, les généraux démontrent qu’ils ne peuvent mobiliser personne si besoin
          – aucun ennemi ne peut donc être contenue le temps de lever une nouvelle armée.

          Si vous dites le contraire et que donc nos généraux mentent à longueur d’auditions parlementaires prouvez le.

          • NRJ dit :

            @EBM
            Je ne dis pas qu’ils mentent. Je dirais simplement qu’ils défendent leur budget (on n’est pas dans le monde des bisounours, même au Mindef). Et se faire peur fait partie de leur stratégie (et c’est normal).

            Ensuite effectivement la France n’a pas les moyens de mener Barbarossa. Il nous manquerait quelques millions d’hommes pour ça…. Pour autant at-on vocation à réaliser Barbarossa ?

            L’armée française a les moyens de paralyser à peu près toutes les armées qui dans la zone Europe/Afrique du Nord, Moyen-Orient (jusqu’à l’Irak en tout cas). Donc à part la Russie, on maîtrise à peu près tous les pays. Et pour ceux qui sont plus éloignés (dont au premier plan la Chine), seule une augmentation astronomique et irréalisable de notre budget nous permettra de les attaquer sérieusement (mais surement pas de les battre, au moins dans le cas de la Chine). Donc ce sera toujours soit trop, soit pas assez.

            Il faut des effectifs pour lutter contre la guérilla, effectivement. Là il y a 2 solutions: soit on fait appel à des alliés. Soit on fait tout seul, mais là ça revient à faire Barbarossa et il faut des millions d’hommes (du coup on en vient à la situation où la France n’a peut-être pas vocation à envahir un autre pays, on n’est pas les USA).

            La levée en masse ne se fera pas immédiatement, c’est certain. Après, tout dépend le travail qu’on leur donnera. Il ne faut pas autant de temps pour former un soldat tout juste apte à tenir un carrefour ou un soldat capable de faire du combat interarmes. Après faut-il des soldats professionnels longs et coûteux à former pour tenir des carrefours ? Si vous répondez non, cela signifiera que le problème ne concernera pas l’armée professionnelle mais plutôt la réserve.

            « aucun ennemi ne peut donc être contenue le temps de lever une nouvelle armée. » Que vous le vouliez ou non, on a une armée parmi les plus puissantes dans notre partie du globe. Donc si avec ça, on n’arrive pas à contenir une armée ennemie, c’est qu’il y a un problème de compétence et pour ça l’argent ne suffit pas.

            Une phrase d’un général britannique à propos de l’armée française :  » french army modernisation programme… a stunningly coherent renewal of capability by an army with a clear sense of its need and priorities. » ». (merci @jyb) Faut pas s’arrêter là-dessus, mais c’est assez encourageant non ?

          • EBM dit :

            @ NRJ vous affirmez donc qu’ils ne disent pas la vérité quand ils affirment ne pas disposer de stocks et d’effectifs suffisant pour une guerre de haute intensité.

            Qu’ils disent qu’il va y avoir une telle guerre là ils jouent à se faire peur pour avoir des moyens mais ça ne signifie pas qu’ils en aient. Et compte tenu de la réforme du soutien il est incontestable que la logistique a été étrillée.

            « Pour autant at-on vocation à réaliser Barbarossa » Non mais je propose de pouvoir faire plus que Serval qui est le grand maximum possible.

            « L’armée française a les moyens de paralyser à peu près toutes les armées qui dans la zone Europe/Afrique du Nord, Moyen-Orient ». Par exemple comment battons nous la Turquie SVP sur une opération à la frontière Greco-turque ? Pour rappel la Turquie c’est 350 000 hommes d’active et 525 000 réservistes qui ne sont pas mal équipé ou entrainés et surtout qui ont une bonne logistique. Mon gros point est encore et toujours le manque sur ce point.

            Car comme exposé par tout le monde nous n’avons pas de stocks et pas de volume. Nos 15 000 hommes, à supposer que nous arrivions à en projeter 15 000, n’auraient que quelques semaines de munition et un seul hôpital de campagne. Sans parler du manque d’artillerie et de char, un détail sans importance.

            Pour prendre un exemple concret : en 2011 en Lybie, le système logistique actuel était déjà en place. En trois mois sans tirer à tout va, avec à peine 50 avions engagés, nous avons épuisé les munitions que nous avions. Il a fallu en acheter aux allemands pour en avoir vite et ne pas attendre que le constructeur livre. Allemands qui évidement ont exigé un prix plus élevé que le constructeur.

            Donc la question est toujours la même: comment fait on sans carburant, sans munition, sans pièce détachés et avec aussi peu d’hommes dans la réalité? Je précise bien dans la réalité, pas en comparant les armées sur le papier.

            « Soit on fait tout seul, mais là ça revient à faire Barbarossa et il faut des millions d’hommes » Non au Sahel face à quelques milliers d’insurgés je ne pense pas qu’il faille des millions d’hommes. Comme l’illustre l’exemple de l’Irak en 2007 où les effectifs des américains et des Irakiens cumulés sont d’environ 400 000 hommes, en comptant large (mercenaires, milicens… ).

            « Après faut-il des soldats professionnels longs et coûteux à former pour tenir des carrefours ? » Dans certains cas oui si c’est la première ligne. Pour tenir un front il faut des hommes un minimum formé et là est la question car l’armée professionnelle qui en comptant le génie l’artiellerie, la cavalerie et l’infanterie n’atteint pas 50 000 hommes ne pourra ni tenir le front ni les arrières. Quand aux réserves elle n’arrivent à fournir qu’un tiers de sentinelle et ne sont pas formées à faire plus. La RO1 est une sous gendarmerie et la RO2 n’existe que sur le papier.

            « on a une armée parmi les plus puissantes dans notre partie du globe. » En europe oui il n’y a personne d’autre, la question est en dehors, face à la Turquie par exemple.

            « Donc si avec ça, on n’arrive pas à contenir une armée ennemie, c’est qu’il y a un problème de compétence et pour ça l’argent ne suffit pas. » Comme notre armée n’est pas taillée pour affronter une armée ce n’est pas un problème de compétence, c’est ce que nous avons choisis de manière consciente et volontaire en postulant que ça ne pourrait jamais arriver. C’est bien un problème de moyens, donc de budget. Si vous dites que non expliquez vous dans le détail organigramme à l’appuie et unité par unité: en quoi le format actuel permet il d’affronter une autre armée sérieuse un tant soit peu entraînée et équipée type Turquie?

            « Faut pas s’arrêter là-dessus, mais c’est assez encourageant non ? » L’humour anglais. Comparer aux débris qui restent aux anglais nos forces sont titanesques et la trajectoire budgétaire est en hausse, outre manche ça fait rêver. Vu le volume de force et le très faible % de nos forces engageable en même temps ma réponse est non: 77 000 hommes dans la force terrestre, 15 000 en théorie engageable soit un taux de « projectabilité » de 19% à condition que les américains nous aident. Seul nous pouvons déployer 7000 hommes maximum légèrement équipés, et assez lentement, soit un taux de 9%, au bout de plusieurs jours. Ce qui implique aucune opposition en face et pour durer que ce ne soit pas de la haute intensité. Voilà si vous trouvez ça bien soit, mais là est ma critique. Dès que ça dépasse le niveau et la durée de Serval nous serons à la rue.

            Et je ne demande que 35 000 hommes d’active en plus dans l’armée de terre, une dizaine de milliers dans la marine et idem dans l’armée de l’aire. Pas des millions je le répète.

          • NRJ dit :

            @EBM
            Je n’affirme en aucun cas qu’ils ne disent pas la vérité. La raison est simple: ça veut dire quoi disposer de stocks et d’effectifs suffisants pour une guerre de haute intensité ? Rien du tout. Typiquement si c’est pour attaquer le Luxembourg, notre armée suffirait (ou alors nos généraux sont vraiment des mauvais…).

            On a quand même la logistique pour faire le Mali. Ca, peu de pays peuvent le faire. Après si vous voulez une armée ayant les mêmes capacités que l’US Army, je vous rassure tout de suite: on ne l’aura jamais.

            « « Pour autant a-t-on vocation à réaliser Barbarossa » Non mais je propose de pouvoir faire plus que Serval qui est le grand maximum possible. »? On peut faire plus. Ce ne serait simplement pas tenable avec le budget actuel de la Défense. Mais sur le court terme on peut déployer à longue distance (au-delà des frontières du territoire national) 15000 hommes. Quelles armées peuvent faire ça ? On peut également déployer des réservistes et faire une mobilisation, mais il n’y a pas le besoin actuellement (et pas prévisible à moyen terme), donc pas le budget pour ça.

            A la frontière gréco-turque, il y a la mer. Notre marine n’est pas ridicule avec 6 SNA (dont un tout neuf), un PA, et des frégates beaucoup plus modernes que leurs équivalent turque. Et puis il y a l’armée de l’air. Et si on parle engagement terrestre, on pourra compter sur l’armée grecque et notre marine/aviation pour retenir les turques et mettre à mal leur logistique. Une fois nos 15000 hommes déployés pour les renforce (à court terme, les 62000 autres + réservistes + conscrits arrivant plus progressivement), on peut leur causer du dégât. Nos Rafales ne seraient pas inutiles d’ailleurs pour atteindre ce but. Et dire que les turques sont bien entraînés… Ils ont perdu 10 chars Leopard 2 et 5 VCI, ainsi que 70 hommes alors qu’ils attaquaient par suprise l’EI en mettant devant leurs milices alliées. Faut pas les surestimer non plus. Ils causeront du dégâts, certes, mais on a de quoi leur en faire également.

            « Donc la question est toujours la même: comment fait on sans carburant, sans munition, sans pièce détachés et avec aussi peu d’hommes dans la réalité? Je précise bien dans la réalité, pas en comparant les armées sur le papier. ». Je suis tenté de poser la même question que pour l’armée turque. Ils ne peuvent pas mobiliser non plus en deux jours presque un million d’hommes (ou alors il y a une défaillance humaine, et l’argent n’y fera rien) sans que l’on échoue à voir leurs préparatifs. Par ailleurs si on imagine voici la situation: 525000 réservistes sont inaptes à attaquer des villes. Ils peuvent les défendre, car ce n’est pas compliqué de rester posté dans un abri avec une arme, mais ils seront inaptes à mener une attaque qui demande de l’entraînement, de la coordination et des compétences techniques (rien que pour réparer les véhicules par exemple). Sur les 350000 hommes d’active (en supposant qu’ils combattent mieux qu’en Syrie) vous en avez au moins la moitié qui est dans le soutien et la logistique (et oui votre chiffre de 350 000 hommes est à comparer avec 110 000 hommes de l’armée de terre, pas avec seulement nos 15 000 combattants déployés). Donc ils vont devoir éparpiller leurs forces pour attaquer des zones urbaines, avec une logistique en permanence menacée et des attaques du ciel (avions, missiles, roquettes, ou bombes tirées à distance). Et en face, on aura un poing blindé qui fera des contre-attaques pour les affaiblir à chaque occasion. Sympathique comme situation.

            Après si les grecs sont des bouses et qu’on perd tout tout de suite, on pourra abandonner la Grèce, préparer notre contre-offensive dans un pays alentour (La Turquie ne pourra pas conquérir la moitié de l’Europe. Déjà si elle tient la Grèce ce sera pas mal) en mobilisant notre population et notre industrie et on entame une contre-attaque massive. Mais on pourra prendre notre temps, on ne sera pas à 3 jours près.

            « 35 000 hommes d’active en plus dans l’armée de terre, une dizaine de milliers dans la marine et idem dans l’armée de l’aire ». Et pourquoi 35000 ? 35 000 hommes signifient 10 000 combattants de plus dans l’artillerie/cavalerie/infanterie. Est-ce que ça va changer le rapport de force ? Je reprends votre exemple: s’il faut repousser les méchants turques qui envahiraient le territoire grec il faut au moins 100 000 projetables du jour au lendemain soit une armée de terre de 730 000 personnes si on prend le rapport actuel de 15000 (hommes projetables)/110 000 (effectif total de l’armée de terre)
            Donc on n’est pas au million mais quand même pas loin. Après le budget doit s’adapter à la stratégie, n’est-ce pas ? 😉

          • EBM dit :

            @ NRJ « La raison est simple: ça veut dire quoi disposer de stocks et d’effectifs suffisants pour une guerre de haute intensité ? Rien du tout. » Donc ce qu’ils disent ne veut rien dire. Avoir des munitions du carburant et des pièces détachées pour toutes nos forces avec des niveaux de consomation élevé sur plusieurs mois ne veut rien dire.

            Votre ambition est uniquement de pouvoir battre le Luxembourg! Tout s’explique!

            « On a quand même la logistique pour faire le Mali. » Non nous le faisons avec l’aide US.

            « Après si vous voulez une armée ayant les mêmes capacités que l’US Army » Comme expliqué des dizaines de fois non.

            « On peut faire plus. » Comme évoqué à peine plus et ce par manque de logistique, Serval était déjà réalisé grâce à l’aide US mais n’a pas coûté très cher pour le budget français.

            « A la frontière gréco-turque, il y a la mer. » Révisez votre géographie autour d’Andrinople SVP. Les Turques nous battraient car au bout de quelques semaines ils auraient toujours des munitions, du carburant et de spièces détachés. Ils auraient pu aussi se permettre de perdre 50 000 hommes.

            « Une fois nos 15000 hommes déployés pour les renforce (à court terme, les 62000 autres + réservistes + conscrits arrivant plus progressivement) » Les 15 000 ne seraient atteingnables qu’avec aide US massive. Ils seraient le seuls à pouvoir être déployé simultanément et représentent à peine 6300 cavaliers et fantassins. Les 62 000 n’auraient pas de munition, de carburant ou de véhicule en état de marche. Et ne peuvent pas être déployés rapidement faute de moyens de projection. Comme expliqué la RO1 est juste formée à faire sentinelle et ne pèse pas plus de 27 000 hommes non formés pour une bonne partie. La RO2 est théorique, les conscrits n’existent plus.

            Donc les Turques nous battraient par défaut car nous n’aurions pas le temps d’acheminer assez de troupes formées, ravitaillées et équipées à temps. Eux pourraient encaisser des pertes importantes et peuvent en infliger.

            « 110 000 hommes de l’armée de terre » Faux 108 000 personnels militaires payés sur le budget de l’armée de terre. Cela inclus les recruteurs ou le personnel dans les bureaux. Comme expliqué la cavalerie et l’infanterie c’est 6300 déployable en même temps.

            « Je suis tenté de poser la même question que pour l’armée turque. » Eux ont logistique ils n’ont pas estimé qu’ils n’affronteraient jamais une autre armée.

            « Donc ils vont devoir éparpiller leurs forces pour attaquer des zones urbaines » ils vont surtout pouvoir nous fixer et nus déborder car nous ne pourron spa stenir le front. Votre fantasme du combat urbain absorbeur d’effectif relève du jeux vidéo.

            « on pourra abandonner la Grèce, préparer notre contre-offensive dans un pays alentour » Heu c’est pas vous qui expliquez que nous sommes en faillite?

            « Et pourquoi 35000 ? 35 000 hommes signifient 10 000 combattants de plus dans l’artillerie/cavalerie/infanterie. Est-ce que ça va changer le rapport de force ? » Comme expliqué en permettant un taux de projection de 50% par hausse des moyen de projection cela permettra de faire mieux.

            « Je reprends votre exemple: s’il faut repousser les méchants turques qui envahiraient le territoire grec il faut au moins 100 000 projetables du jour au lendemain soit une armée de terre de 730 000 personnes » Non le taux de projection de 9% actuel est risible. Mais budgétairement c’est hors de porté d’où 150 000* x50% = 75 000. Ce n’est pas énorme mais pour un pays comme nous c’est faisable et bien mieux qu’actuellement.

            Donc nous sommes très loins du million et la stratégie n’a pas forcément à être expéditionnaire. Après tout le Luxembourg c’est loin non;)

          • Sinope dit :

            @ NRJ je vous laisse la responsabilité de vos propos… notamment sur le combat urbain .

            @ EBM sans entrer autant dans les détails car je pense que vos calculs sont à la louche (même s’ils s’approchent de la réalité). Cela mis à part il y a effectivement un constat qui s’impose.

            En 1991 nous n’avons déployé que 12 500 hommes au sol pour la guerre du Golfe sur un total de 26 000 français déployés (Marine et aviation incluses). Nous avons fait deux fois moins bien que les anglais qui ont envoyés au total 54 000 hommes (idem). Tout ça est très peu par rapport aux 697 000 Américains (idem) mais ça situe à quel point nous etions aux fraises en terme de projection. Cela aggravé par le refus d’envoyer des conscrits non volontaires.

            A la sortie l’idée de professionaliser fait son chemain exemple anglais à l’appuie et renforcé par l’érosion du service national. 30 ans plus tard rien n’indique qu’un scénario proche du Golfe ne pourrait pas se repoduire (coalition dirigée par les US contre un autre pays). S’il fallait la reproduire, la performance de 1991, jugée inacceptable alors, serait aujourd’hui difficilement atteignable.

            Dans les deux cas s’il fallait à nouveau affronter les 11 000 conscrits Irakiens que nous avons affronté en 1991 loins sur le flanc de l’opération principale le résultat serait le même (certes il y avait 4 500 américains pour nous donner un peu de consistance mais je pense que sans eux cela n’aurait rien changé). Par contre si Daguet ou la division du même acabit que nous mettrions sur pieds en 2021 avait à affronter seule une force comparable à l’armée Irakienne de 1991 le résultat serait sans appel dans l’autre sens pour des raisons évidentes d’echelle et de puissance de feux.

            Nos dirigeants ont postulé que nous avions un droit perpétuel aux dividendes de la paix.

      • E-Faystos dit :

        @ Pascal
        Il y a refaire le.monde autour d’un verre.et rouler sous la table.
        Là, on approche le stade ultime des soiffards!
        @ Clavier
        Je suis français, donc arrogant jusque dans mon autocritique.
        Au demeurant, la dérive Britannique m’interroge fortement : elle abandonne des capacités critique (porte-avions catobar), externalise sans états d’âme. Demande nos marins pour ses postes clefs, construit des navires en carton, des avions en coopération avec le pire allié qui soit, et croule sous les implications de ses choix désastreux.

        • Pascal (l'autre) dit :

          « Il y a refaire le.monde autour d’un verre.et rouler sous la table.
          Là, on approche le stade ultime des soiffards! » des « qui roulent sous la table » il y en a mais de moins en moins car c’est le patron ou tenancier du bistro qui risque d’avoir des problèmes! (sans parler si « l’imbibé » prend le volant après ses libations!)
          Maintenant si pour vous ceux qui composent la « plèbe » sont nécessairement tous des soiffards il en existe aussi de forts beaux modèles de compétition dans ce qui convenu d’appeler « la haute »!
          In fine ils éructent les mêmes conneries mais la différence est que ceux là de part leur statut, leur position sociale influent, décident!
          Ne jamais oublier que L’alcoolisme est une maladie souvent source de drame qui touche toutes les classes sociales sans exception.
          « S’exploser » le museau au pastis, à la fine ou au Picon bière mène à la même déchéance que se « confire » dans le Macallan 25 ans d’âge. La seule différence c’est…………………………..le coût d l’addiction!

          • E-Faystos dit :

            J’achète ! L’important est de savoir s’arrêter. Mais pour les militaires Britanniques, le plus dur est à venir. Parole de pilier de bar.

  4. Plusdepognon dit :

    Le Royaume-Uni, un modèle en termes d’externalisations et de privatisations, où l’armée, pouvoir regalien de protéger son peuple qui est un des grands devoirs de l’État s’efface au profits d’opérations lointaines de sécurisation d’intérêts plus ou moins en rapport avec des multinationales et surtout ceux du grand allié.

    Diminuer les effectifs pour se payer plus de jouets, une machine à perdre toutes les guerres, mais à remplir les poches des financiers des carrières politiques…

    Parler de DOT avec de tels effectifs, ça évoque Sentinelle :
    https://mobile.twitter.com/BenedicteCheron/status/1326788772701286400

    Ils ont pas fini de se marrer au recrutement…

  5. jyb dit :

    – Problème identique pour la british army et pour les us. Le coût différé de 20 ans de guerre (afgha + irak) même si la british army semble moins soucieuse du bien être de ses anciens cf taux de suicide, criminalité, précarité…

    • NRJ dit :

      @jyb
      Les britanniques ne payent pas juste l’Afghanistan et l’Irak. Ils payent le prix d’une politique globale qui n’a pas marché:
      Ils voulaient 2 flottes aériennes, avec l’Eurofighter et le F-35. Sauf que les avions de chasse subissent (comme le reste des équipements, mais c’est exacerbé pour eux) une inflation de coûts. Résultat : leurs deux flottes d’avions se révèlent bien plus coûteuses qu’anticipées (c’est comme si on devait se payer le Rafale plus un achat sur étagère de 140 autres avions). Ils ont également voulu acquérir 2 porte-avions qui ont également vu leurs coût augmenter. Bref ils avaient de grandes ambitions et un budget dimensionné pour les acquérir et sans pouvoir supporter les aléas technologiques. Ce qui devait arriver arriva: ils n’ont pas eu les capacités budgétaires, et les guerres en Irak et Afghanistan n’ont pas aidé non plus. C’est ce qui arrive quand on a de trop grandes ambitions et un budget insuffisant.

      • Mat49 dit :

        @NRJ ils ont aussi hem… (comment dirais je pour ne pas vous froisser par une comparaison) « livre blanchiser » leur armée entre la définition de ce format et l’aboutissement des programmes.

      • jyb dit :

        @nrj
        pour aller dans votre sens. Nicholas drummond qui est un  » michel goya » anglais reprenant le comparatif d’un think tank brit dit :  » french army modernisation programme… a stunningly coherent renewal of capability by an army with a clear sense of its need and priorities. »
         » un renouvellement cohérent des capacités par une armée qui a un sens clair de ses besoins et de ses priorités »

        • Plusdepognon dit :

          @ Jyb
          Cet article dans la langue de Shakespeare est un petit bijou et traite de l’organisation de la poor body infantery et se compare avec ses voisines :
          https://uklandpower.com/2020/12/08/learning-from-how-our-allies-armies-are-organized/

          • jyb dit :

            @pdp
            j’ai l’impression qu’on parle du même benchmark que drummond.
            éloquent : pas assez de marins pour former les équipages…modernisation inaccessible et insoutenable…ultime déclassement pour la raf, être au niveau de la luftwaffe…et il est inconcevable que le pays qui dépense le plus d’argent pour sa défense en europe et le second de l’otan se voit incapable de maintenir une seule division de combat.
            Maintenant la démonstration qu’une restructuration est nécessaire, est implacable. Sera t-elle suffisante si on ne met pas les hommes au coeur de l’organisation.

        • Vinz dit :

          Pourtant on jette 1milliard/an en opex depuis un paquet d’année. La couleur de l’herbe chez le voisin…

      • Jean (le 1er) dit :

        Ou des projets dans lesquels ils englobent des millions pour rien, le Nimrod par exemble.

  6. Le Breton dit :

    Il s’agit de l’effectif total ou seulement de nombre d’hommes « aptes au combat » (un peu comme l’armée de terre qui avec un effectif de plus de 100 000 hommes et femmes n’a pas un effectif de combat réellement aussi important) ?

    • EBM dit :

      @ Le breton l’effectif total visiblement. Si la proportion est la même qu’en france cela donne unités d’infanterie + de cavalerie + d’artillerie + de génie environ 36000 hommes pour le RU.

      • dolgan dit :

        Difficile à calculer.

        Il y a des incompressibles (un état major de premier rang capable de diriger une coalition n’importe où sur la planète par exemple) qui ne combattent pas. Il y a donc un effet de seuil.

        Et les britaniques sont organisés différement. Ils ont du lourd et beaucoup de léger. Mais très peu de moyen (même si ils ont du en bricoler pour l’afgha). Alors que nous on concentre nos efforts sur le moyen sans abandonner le léger et le lourd.

  7. Plusdepognon dit :

    L’exemple du Royaume-(pas encore dés)Uni est un avertissement sans frais, le Sahel nous posant la même problématique que l’Irak/Afghanistan pour eux :
    https://lemamouth.blogspot.com/2021/02/avant-ndjamena-combien-ca-coute.html

    • Mat49 dit :

      @Plus de pognon pas d’accord notre budget augmente alors qu’eux ont fait s’effondrer leur budget en menant Irak plus Afgha.

    • 에르메스 dit :

      Le Sahel est assez lourd, mais on est loin du poids de l’Irak/Afgha pour les brits.
      Sans parler de la claque politique de l’Irak pour la coalition.
      .
      Le problème du Sahel c’est qu’on peut difficilement se désengager sans voir la région partir en flamme en quelques mois, nous apportons malheureusement ce qu’aucun autre pays de la région n’est capable d’apporter (Rens/unités aériennes notamment).
      Mais il est vrai que sur le long termes, il aurait été probablement plus judicieux de fournir le matériel nécessaire, quitte à le payer de notre poche, que de nous engager physiquement nous même.
      .
      Nous aurions probablement économiser beaucoup d’argent et gagné politiquement dans la région..

      • dolgan dit :

        Le problème au mali c’était justement que des unités en position défensive supérieures en nombre et en matériel (mais mal commandées et démotivées) se faisaient défoncer par de vrais combattants expérimentés et bien dirigés.

        On aurait été beau avec notre matos fraichement livré saisi par l’ennemi. Déjà entendu parler de la propagande autour des MMP fr en Lybie saisi par l’ennemi? Ou de celle qui fait de nous les dirigeant de l’EI en Syrie?

    • Plusdepognon dit :

      Il y a aussi l’aspect humain de la problématique :
      https://lemamouth.blogspot.com/2021/02/avant-ndjamena-les-effectifs.html

  8. Edouard dit :

    Disons qu’avoir une très forte puissance de feu et phase offensive et défensive, c’est super.
    Mais ds tte guerre, notamment insurectionnelle comme actuellement, la tenue du terrain est primordiale.
    Et à part prévoir de compter sur des effectifs ‘indigène’, je vois pas. Mais c’est une option qui ne s’improvise pas. On le voit au Mali.

    • NRJ dit :

      @Edouard
      Une armée ne gagne pas une guerre. C’est une politique qui gagne une guerre. Or, si une politique se résume à fliquer tous les habitants locaux, ça ne marche pas. Donc la tenue politique du terrain est très bien, mais n’apporte pas suffisamment en soit.

      • 에르메스 dit :

        Qu’entendez vous parler la politique qui gagne une guerre ?
        Vous parlez de la même politique qui a fait revenir Chamberlain comme un héro tout juste 1 avant la seconde guerre mondiale?
        La politique sans armée n’est rien, de même qu’une armée sans politique est dangereuse.

        • NRJ dit :

          Chamberlain n’avait pas la politique de contrer Hitler c’est différent. Une « vraie » politique implique d’avoir une opposition politique appuyée par les forces armées. Donc il faut une armée, mais l’armée ne suffit pas à elle seule. Rien de plus, rien de moins.

          Et du coup, une politique qui ne se résume qu’à fliquer les gens individuellement n’est pas une politique crédible, même avec la meilleure armée mondiale.

      • PK dit :

        SI une armée gagne une guerre, en tout cas, la première partie, qui consiste à détruire ou à affaiblir suffisamment la force ennemi pour l’obliger à passer par la case politique pour conclure la guerre, qui sera donc achevée par des diplomates, donc des politiques.

        • NRJ dit :

          @PK
          Vous voulez faire de la diplomatie avec les islamistes ? C’est votre droit, mais j’espère que vous assumerez cette opinion. Mais on voit que ça a marché au Mali (à moins que vous soyez pour la logique américaine du Vietnam: plus d’hommes, plus de bombes)…

          • Mat49 dit :

            @ NRJ le Mali et le Vietnam sur le même plan! C’est du Thierry dans le texte!

            Une armée régulière a deux solutions pour battre une insurection qui n’est pas monté a niveau conventionnel:
            1) Attendre: c’est l’option des Colombiens face aux FARC, et celle que nous avons adopté au Mali,
            2) Ecraser sous le nombre les insurgés, exemple la Tchétchénie.

            Pour l’option 2 encore faut il que le sinsurgés ne soient pas trop nombreux. Au Vietnam il n’était pas possible de le faire compte tenu du nombre d’insurgés.

            Donc avec quasi personne au Mali il est logique de négocier un match nul pour nous.

          • NRJ dit :

            @Mat49
            En Tchétchénie, les russes ne se sont pas simplement contentés d’envoyer des hommes. Ils avaient une vraie politique derrière -violente, mais efficace-. Si vous voulez reprendre ce que faisaient les russes, je peux vous dire que l’opinion publique, à la fois française et internationale, ne suivra pas. Au Mali, je vous rappelle que la violence augmente chaque année et qu’elle s’est déjà propagée dans toute la région. Mais du coup, vous estimez qu’on attend quoi ? (surtout que nos forces font régulièrement des opérations, ils ne se tournent pas les pouces).

            Après je dis simplement qu’une politique qui consiste à envoyer toujours plus de moyens ne peut pas marcher, rien de plus.

          • Mat49 dit :

            @ NRJ « En Tchétchénie, les russes ne se sont pas simplement contentés d’envoyer des hommes. Ils avaient une vraie politique derrière -violente, mais efficace » Je ne dirais pas que les Russes avaient une politique violente, je dirais qu’en parallele d’un écrasement sous le nombre des insurgés ils ont eu une politique pour couper l’herbe sous le pieds des insurgés que je résumerai ainsi: » pourquoi vous battre pour obtenir une république islamique alors qu’avec nous avec nous vous en aurez aussi une sans rien faire ».

            « Si vous voulez reprendre ce que faisaient les russes, je peux vous dire que l’opinion publique, à la fois française et internationale, ne suivra pas. » Je ne veux pas reprendre politiquement ou humainement ce qu’on fait les Russes. Je souhaite que:
            1) nous utilisions la seule manière de battre une insurection rapidement pour une force régulière: l’écraser sous le nombre en affaiblissant sa branche politico-administrative et en étouffant sa branche militaire.
            2) Et en même temps comme dirait l’autre, que nous ayons une politique à côté, là il me faudrait plus de connaissance de la politique Malienne pour dire comment (sur qui s’appuyer, quelles concessions faire,…). Avec une insurection asphyxiée il est de toute façon plus facile de convaincre d’une politique même si elle est peu attrayante à première vue.

            « Après je dis simplement qu’une politique qui consiste à envoyer toujours plus de moyens ne peut pas marcher, rien de plus. » Je suis d’accord, je ne souhaite un engagement sérieux que, et uniquement parce c’est un bon appuie à une offre politique. Si ceux qui reçoivent l’offre estiment que leurs objectifs politiques ont plus de chance d’aboutir par la voie des armes ils refuseront l’offre. S’ils estiment cette voie sans issue ils ont plus de chance d’accepter.

            De même si la population considère que nous allons jeter l’éponge à terme elle n’a aucun intérêt à ne pas anticiper une victoire des insurgés. D’où l’importance d’ettouffer les insurgés sous le nombre pour que la population considère que les insurgés ne gagneront pas et devienne au moins neutre vis à vis des deux camps.

            En l’état actuel des choses nos adversaire n’ont pas vraiment de raison de considérer que nous allons nous engager sur la durée au delà du niveau actuel. Ce niveau les gêne sans les vaincre, donc ils ont beaucoup de raisons de miser sur une lassitude de notre part du fait d’une poursuite des combats.

            « Mais du coup, vous estimez qu’on attend quoi ? » Officiellement que les armées locales puissent réduire les insurgés à une menace de niveau sécuritaire. En pratique nous attendons que les groupes se lassent et misent sur un autre territoire type la Lybie.

            « surtout que nos forces font régulièrement des opérations, ils ne se tournent pas les pouces » C’est vrai, et avec succès en général. Le soucis c’est qu’il s’agit d’une guerre insurectionnel où par définition l’objectif opératif des deux camps est d’obtenir le soutient ou au moins la neutralité de la population. Donc pour les insurgés l’essentiel n’est pas le succès tactique de leur branche militaire mais de montrer que sa branche militaire n’est pas battue afin de convaincre la population, locale ou adverse, que sa victoire est inéluctable malgré les moyens « énormes » déployés contre elle.

            Ce qui explique les rengaines développées à notre égard sur le bourbier, les victoires impossibles pour l’occident et autres éléments de language de ce type de propagande. L’objectif est qu’in fine, comme en Algérie que les réguliers se lassent.

            Mais d’où l’importance à mes yeux de s’engager sérieusement pour asphyxier la branche armée de l’insurection et agir ainsi sur la population. In fine en Téchétchénie si les Russes l’ont emporté ce n’est pas uniquement en mettant des moyens militaires, mais aussi car compte tenu de la pression induite sur l’insurection la population a largement estimé que les insurgés, bien que porteur d’objectifs politiques louables, ne battraient jamais les Russes qui ont en plus développé un programme de reconstruction attractif saupoudré d’une bonne dose de charia.

            Pourrions nous reproduire quelque chose de similaire au Sahel? je ne sais pas. Mais sans engagement sérieux nous n’obtiendrons rien à mon avis. Avec peut être.

  9. Marc dit :

    Salut, un message petit mot pour dire que Trump est acquitté ! Il ne va pas pouvoir appliquer tout son programme gauchos-libidineux le vieux Joe ! Ça va vite être très chaud …. aux USA !!!

    • Machin 10 dit :

      1- C’est totalement hors-sujet

      2- En quoi le fait que Trump aie été acquitté, empêchera Biden d’appliquer son programme politique ?

      • Pascal (l'autre) dit :

        « 1- C’est totalement hors-sujet

        2- En quoi le fait que Trump aie été acquitté, empêchera Biden d’appliquer son programme politique ?
        Il ne saura pas répondre! Encore un qui a du se pignoler quand le Capitole a été envahi et qui en fera de même si l’Assemblée Nationale est envahi en 2022!

  10. lxm dit :

    Et puis l’armée anglaise risque surtout dans l’avenir d’intervenir pour reprendre l’écosse, l’irlande du nord ou le pays de galles par la force; et des villes rebelles aux mains d’émirs comme birmingham ou bradford-manchester. Surveiller analyser et reprendre des villes va nécessiter beaucoup de mini-drones, ainsi que toute une infrastructure pour garder potentiellement des centaines de milliers de prisonniers, flotte littorale nombreuse et dissuasion seront nécessaires pour empêcher toute intervention étrangère pendant ces guerres civiles.
    Gardons de croire que nos interventions au sahel vont nous protéger de l’éclatement, c’est trop tard depuis 20 ans, mais est-ce que celui qui incinera des villes françaises rebelles le fera au nom de la continuité de l’état français ou d’une idée supérieure européenne ?

    Aujourd’hui en france des jeunes « chances » ont attiré dans un guet-apens des policiers et les ont attaqué au mot d’ordre « tuez-les ! ».

  11. Matt dit :

    Au moindre but tout plantera et ils n’auront pas assez de fantassins pour tenir un fils d’assaut!
    Les puissance de second plan (européenne essentiellement) sont tous juste bonne à faire sauter un petit dictateur africain au maghrébins (et encore cela dépend du système anti aérien).
    Entre les allemands complètements ridicules avec leurs aviation, les britanniques en naufrage avec leurs portes avion et nous avec notre bonne volonté innocente (Scaf,…) l’Occident est vraiment dans la m…e.

  12. Mat49 dit :

    Entre être au 36e dessous ou au 37e dessous quelle importance. Le RU est dans de beaux draps, l exemple a ne pas suivre.

    • dolgan dit :

      Mais le pire c’est que c’est pas une question de budget. L’argent, ils le dépensent. On se demande bien où il part. Parce que même les gabegies PA inutilisable et F35B pour tout le monde n’explique pas leur situation. Et encore moins l’afgha

      • Mat49 dit :

        @ Dolgan la dette et les dépenses sociales.

        • dolgan dit :

          Ils détournent leur budget militaire pour rembourser la dette et financer les dépenses sociales?

          • Mat49 dit :

            Ils le réduisent à peau de chagrin et concentrent une partie de ce budget dans de pure programme de soutient à leurs entreprises comme le Tempest ou des portes aeronefs de plus de 70 000 tonnes.

          • dolgan dit :

            avez vous seulement regardé leur budget militaire ces 20 dernières années avant d’écrire ça?

    • Clavier dit :

      Donc notre place de 5ème meilleure armée est confortée……

      • Mat49 dit :

        @Clavier, en budget brut officiel, non retraité la france est 6e en 2019. Mais c’est un classement qui ne veux rien dire à l’évidence.

        Car pour avoir le vrai classement des budgets il faut regarder ce que pèse économiquement un euro dans chaque pays: le « pouvoir d’achat militaire » que confère un euros dans chaque pays.

        Ainsi les 71 milliards d’euros qu’avaient l’Inde en 2019 ne sont pas équivalents à 71 milliards d’euros en France: en Inde on paye une masse salariale bien supérieure avec le même montant donc cela laisse une plus grande marge pour les équipements avec la même somme.

        Ensuite pour avoir le classement des armées pour déterminer la « meilleure » il faudrait comparer celles qui répondent à des modèles similaires entre elles. Les comparer toutes entre elles n’a pas de sens.

      • Ronin dit :

        Nous sommes la 3e puissance militaire nucléaire mondiale, (loin) derrière les USA et la Russie. C’est même un des très rares domaines où nous sommes encore, devant la Chine. Mais ne vous faites pas d’illusions cela ne va pas durer.

        Au niveau aviation militaire, nous sommes plutôt à la 6e ou 7e place. Plus ou moins à égalité avec l’Allemagne et le Grande-Bretagne. Si ces derniers ont un petit peu moins d’avions de combat que nous actuellement (l’effet Eurofighter !), ils ont des C17, et des hélicoptères lourds, deux types d’appareils pourtant indispensables même pour des opérations totalement asymétriques (quel décalage entre le nucléaire et nos forces d’action et d’intervention conventionnelles, un véritable gouffre même, que l’on est en train d’accentuer encore, en plus ! ??) comme « Serval »-« Barkhane ».

        Au niveau marine nationale par contre nous ne sommes déjà plus au niveau conventionnelle qu’à la 7e ou 8e place.
        Derrière la marine japonaise, et désormais rattrapés par des narines comme celle de la Corée du sud (qui en train de passer de 24 bâtiments de 1er rang (frégates et « destroyers »), à 32 bâtiments de 1er rang par exemple), ou même au plan des forces conventionnelles par la marine italienne en Europe (avec ses 21 bâtiments de premiers rang prévus : avec ses dix FREMM de 6900 tonnes, contre 5900 tonnes pour les nôtres, (et effectivement construites, comme prévues !!), et mieux armées que les frégates françaises.

        Une marine italienne qui a de plus obtenu en plus récemment l’autorisation de la construction de deux croiseurs de 10 000 tonnes.

        Ceci en supplément, comme nous, de ces deux destroyers Horizon, mais aussi la construction d’une nouvelle série de sept frégates du type PPA de 4500 tonnes, contre cinq FTI de 4200 tonnes, de notre coté, et outre ses deux porte-aéronefs (30 et 18 000 tonnes), ce qui permet véritablement d’assurer une permanence aéronavale, même limitée, contre un seul porte-avions intermittent, depuis plus de vingt ans pour nous.).

        Au niveau terrestre c’est encore plus désastreux. Puisque nous sommes en réalité déjà relégué au 12e ou 13e rang parmi les armées de terre dans le monde, avec aujourd’hui des catégories majeures d’équipements militaires désormais manquantes…

        Nous sommes même en deçà de notre 9e ou 10e rang économique mondial (toujours plus ou moins à égalité avec les britanniques). Un vrai désastre en l’occurrence après vingt de quasi total abandon, et ce n’est des inepties telles que « scorpion », que nous sommes les seuls à suivre aujourd’hui, que l’on risque de s’en sortir.

        Tout ça pour dire, que si nous avons encore pleinement les moyens, réellement, il y a néanmoins véritablement des rééquilibrages à faire si nous voulons retrouver un jour un modèle d’armées complet, et surtout cohérent, et efficace.

        • PK dit :

          Je ne sais si comparer juste le nombre a du sens… Quel est le niveau des pilotes allemands par exemple ? On a peut-être globalement le même nombre d’avions (et encore, peut-on comparer un Tornado et un Rafale ?), mais quid du savoir-faire ?

          Un autre bon exemple est la Marine chinoise. Certes, elle commence à aligner des bâtiments. Mais le savoir-faire d’un marin, encore moins d’un chef marin, ne s’acquiert pas en construisant des bateaux.

        • LEONARD dit :

          Le problème des classements, c’est le critère de comparaison:
          Sur le nucléaire, c’est pas trop compliqué, on prend le nombre de têtes. O.K
          Pour l’aviation, comme pour la Marine, c’est plus délicat. Il faut croiser nombre, capacités, disponibilité, combativité. La marine coréenne, ou japonaise, a plus de destroyers, mieux armés, mais pas de G.A.N, ni de SNA. L’aviation israëlienne est très puissante sur le plan défensif/offensif, mais peu dotée en transport/Ravitaillement, (même si, sous l’amicale pression de l’Iran, elle y vient) et dotée, menace oblige, d’une capacité antimissiles/anti-roquettes supérieure à la nôtre.
          Au niveau terrestre, en effectifs, la CDN ou l’Inde sont en tête du peloton, mais quelle est leur vraie valeur combative, outre qu’elles n’ont pas de capacités d’intervention extérieure ?

          Notre force me parait pertinente face aux menaces. Les ajustements non encours sont mineurs, ce qui manque c’est la capacité à durer ( munitions/rechanges), signe que nous sommes une armée de paix conflictuelle, pas de guerre.

          Notre « classement militaire » est supérieur, je pense, à notre classement économique, bien loin de notre démographie. C’est donc plutôt un signe d’efficacité, d’intérêt pour la chose militaire, de capacité et de volonté d’intervention dans les affaires du monde. Tout est toujours perfectible, mais quoi qu’en disent les jobastres, les budgets les budgets restent contraints.

          Je reprends une formule que j’ai dèjà utilisée. Je cède volontiers le MGCS au profit du renforcement du Renseignement, du cyber, de la DGSE, de la DGSI, de la Gendarmerie, de la P.N et de la Justice.

          P.S: Pour la Marina Militare, 10 000T pour faire des ronds dans l’eau en Méditerranée, alors que l’Italie est au centre de la zone, ça s’appelle un « éléphant blanc ».

          • Czar dit :

            « Je reprends une formule que j’ai dèjà utilisée. Je cède volontiers le MGCS au profit du renforcement du Renseignement, du cyber, de la DGSE, de la DGSI, de la Gendarmerie, de la P.N et de la Justice.  »

            la justice pas plus que la police n’ont besoin de plus de moyens. C’est l’efficacité de la chaine péanle qui est en question

            une bonne part du volume de l’activité des tribuanaux est le fait de récidivistes, c’est donc que les premières sanctions n’ont pas tapé assez fort.

            multiplier par deux les moyens ne résoudra absolument pas ce problème

            à la rigueur, plus de places de prison, mais vu que les étrangers occupent une part importante de notre population carcérale, un accord avec les pays d’origine pour les incarcérer chez eux – à notre charge, serait une solution pragmatique et qui économiserait les fonds publics.

        • dolgan dit :

          Surtout, ne comptez pas l’aéronavale dans nos capacités maritimes. ça risquerait de bouleverser votre conclusion.

          Et surtout surtout, n’incluez pas la dimension projection mondiale. Surtout pas.

        • Delta dit :

          La marine Italienne a le ministère de l’économie la Marine Nationale a la ministère des armées.

          Vous avez des sources pour vos chiffres ?

        • Marenostrum dit :

          N’oubliez pas l’aéronaval, le CDG à propulsion nucléaire et nos sous marins également à propulsion nucléaire et nos capacités balistiques etc…

          Bref une comparaison comptable uniquement basée sur les quantités est elle pertinente même si ça compte dans une certaine mesure ? Quid des savoir-faire et expériences des officiers, marins, pilotes…

          Je suis aussi très dubitatif lorsque vous mettez l’aviation allemande au même niveau que la notre… Rien qu’en terme d’expérience et taux de disponibilité de leur matériel les chiffres vous donneraient tort. Je mettrais plutôt l’aviation française (inclus aéronaval) dans les 4 premières au monde (US, Russe, France et RU)

          Last but not least, nous sommes l’un des très rares pays avec une BITD qui couvre quasiment tout le spectre des besoins de nos forces armées.

          • dolgan dit :

            Pour l’aviation, chine, US et russie sont loin devant. (la chine montant et la russie grace au nombre d’avion qu’ils ne pourront pas tous remplacer)

            En europe, la France est désormais une tête devant le trio Italie/RU/all qui sont à peu près au même niveau de puissance. On a plus de chasseurs et de meilleure qualité (oui , même les 2000. comparez aux bouses que se trainent les autres ). Et si on inclus les voilures tournantes, c’est pire.

  13. Sovenick dit :

    Bonne nouvelle pour les Argentins, la récupération des îles de Malouines ne sera pas tardée.

    • Galopant dit :

      C’est mieux après l’indépendance de l’écosse, pays galles et Irlande du Nord.
      Les Comores suit le même pas, récupérer Mayotte, territoire désigné par la résolution de l’onu 3385, est une partie des Comores.

      • Lejys dit :

        roohhhh encore vous ! Pire qu’un variant du COVID que vous avez créé avec votre hygiène alimentaire du moyen-âge !!!
        Les habitants de Mayotte ont voté leur rattachement à la France (pour être plus précis, ils ont souhaité devenir un département français). Ce n’est pas l’ONU qui décide, mais les habitants et leur droit à disposer d’eux même.
        Je sais, pour les chinois, qui ne connaissent que la dictature, qui ne votent pas, qui ne peuvent décider de rien et ne font qu’obéir à leur dirigeant, ça peut choquer. Mais le principe des droits de l’homme et des démocraties étant supérieur, on ne peut pas imposer aux mahorais leur pays, ils ont choisi la France. Si on compare, les Taïwanais ont choisi la liberté et l’indépendance, le Tibet ne demanderais que ça mais ne peut pas voter, Hong Kong pareil, etc.
        Bref, une nouvelle fois, un troll chinois qui ne sais que répéter tout le temps la même chose « résolution XXX ONU dire que France doit quitter Mayotte » passe encore pour un imbécile qui ne fait que le perroquet car il est incapable de comprendre ce qui se passe. Et comme toujours, vous passez pour un idiot.
        Bon, vous faites quand même un beau perroquet, alors continuez, ça nous distrait….

  14. vrai_chasseur dit :

    La technologie est un redoutable trompe-l’oeil dans l’art militaire : après l’illusion de la guerre avec zéro mort, on recherche la guerre avec zéro soldat.
    La classe politique anglaise ne serait-elle pas en syndrome de stress post-traumatique après l’Afgha ? l’engagement dans le Helmand a manifestement laissé des traces, pas seulement chez les vétérans anglais.

    • Bob19 dit :

      Non seulement de l’Afghanistan mais aussi de l’Irak et un peu de restes de l’Irlande aussi. Ils se posent des questions sur leur réel rôle. Ils ont été trop longtemps l’armée de réserve des Américains. Ils se cherchent beaucoup depuis la fin de ses guerres (le Brexit ne les a pas aidés), mais là ils sont en train de se perdre.

  15. Auguste dit :

    Je ne me suis jamais inquiété pour les Anglais,et je ne m’inquiète toujours pas.L’Histoire ancienne et présente prouvent qu’en cas de pépin,ils réagissent rapidement et retombent vite sur leurs pieds.

  16. Dede dit :

    C’est une connerie

  17. Normal pour des immigrationistes, une armée ne sert à rien quand il n’y a plus de culture à défendre.

    • dolgan dit :

      Ben oui. Les britanniques mènent une politique farouchement pro immigration. Ils ont même lancé le Brexit avec pour slogan « open the frontier »

      • Czar dit :

        ils sont déjà assez grand-remplacés pour s’offrir le luxe de faire semblant de s’y opposer

  18. Rambo des bacs à sable dit :

    Parfait, à dégager des Malouines, de Gilbraltar…

    • ji_louis dit :

      Notez que Gibraltar et l’Irlande du Nord sont restés dans l’Union Européenne !

      • Rambo des bacs à sable dit :

        L’UE aura été une belle saloperie pour les rosbifs, l’Ecosse a failli prendre la tangente, ils l’ont compris trop tard, mais quand même avant nous, je garde espoir.

  19. Green dit :

    Avec cette trajectoire, le Royaume-Uni ne pourra plus intervenir nulle part sans les USA et ses alliés. En gros il perd de la souveraineté, ce qui est un comble vu que le brexit (et ses formidables économies induites) était sensé restaurer celle ci.

    Si ils ont certainement raison de renforcer leur cyberdéfense a tous les niveaux, ca ressemble un peu a un abandon pour le « conventionnel », avec une dépendance toujours plus grande vis a vis de l’Amérique qui a pourtant d’autres priorités.

    La prochaine étape pour le RU c’est de placer sa force de dissuasion nucléaire sous commandement US (fiction ?)

    • Asvard dit :

      Pour la dissuasion nucléaire c’est plus ou moins le cas puisqu’il leur faut l »autorisation US pour faire partir les missiles que l’oncle SAM leur loue.

  20. Bob19 dit :

    Donc les Britanniques prennent le contre-pied de ce que la France va faire. Ils font le pari du tout technologique fait par la France il y a 30 ans et sur lequel on revient pour passer à un modèle capable de faire de la haute intensité. Je pense que les Britanniques font fausse route en pensant que la puissance de feu fait tout. Pour contrôler un large territoire, il ne faut pas une poignée de soldats sur-armés, il en faut beaucoup de monde pour quadriller. On le voit sur Barkhane et on ‘a vu dans la majorité des conflits récents.
    Les Anglais se cherchaient en matière de défense, je crois qu’ils sont en train de se perdre.

    • Green dit :

      La comparaison avec la France a ses limites. Vous devez quand même considérer qu’ils sont sur une île, c’est la donnée fondamentale, ils ont moins besoin de fantassins que nous. mais ce qui se dessine c’est une armée qui reste a défendre les iles britanniques et qui ne va nulle part ou alors de façon symbolique.

      Et aux dernières nouvelles la Navy et la RAF ne sont guère brillantes elles aussi, mais on a eu des messages contradictoires alors je ne sais plus.

      • dolgan dit :

        Ce qui se dessine, c’est surtout qu’ils n’ont aucune idée de où ils veulent aller pour leur armée/diplomatie à moyen terme.

  21. Gégétto dit :

    Pourquoi pas?
    Les armées occidentales travaillent principalement en coalitions sur divers théâtres.
    Les attaques contre le WTC ont par contre provoqué un engagement important de jeunes dans l armée, d où peut- être un grand intérêt à conserver des infrastructures capables de les accueillir, si nécessaire.

  22. Françoise dit :

    Est-ce bien ou mal ?
    Quand un journaliste interroge un type dans une galère incroyable, le type, qui ne peut avouer sa condition terrible, répond toujours « Mais je connais ma chance, car il y a des gens dans une situation pire ». Est-ce ce que doit répondre la France ?

  23. Jean (le 1er) dit :

    « La British Army « continuera à disposer des effectifs et des capacités nécessaires pour protéger le Royaume-Uni » la question est, uniquement pour protéger le Royaume-Uni ou aussi pouvoir faire face à ses obligations vis-à-vis de l’OTAN ? Comme envoyer du monde dans les pays baltes pour faire face au méchant ogre Russe ? Là est la question.

  24. TRENT dit :

    A quoi leur sert leur armée de toute façon ?
    Se protéger d’un invasion des ïles Feroe ?

    • Sinope dit :

      @ Trent non à remplir leurs engagements dans l’OTAN et défendre leurs territoire d’outre mer. Plus évidement faire vivre leur industrie d’armement. Ce deuxième aspect explique de beaucoup leur politique.