Taïwan : Pékin montre ses griffes lors de l’entrée d’un groupe aéronaval américain en mer de Chine

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

98 contributions

  1. Clavier dit :

    Ha ha, des contre-torpilleurs …..les Arleigh Burke ?
    On se croirait revenu à l’époque du Jutland, appellation plus beaucoup utilisée Monsieur Lagneau, ce sont des DDG, des destroyers quoi….

    • Laurent Lagneau dit :

      @ Clavier,

      Autant que faire se peut, je privilégie la langue française, et donc les dénominations françaises. C’est ma liberté et je tiens à en user (et en à abuser) 😉

  2. MERCATOR dit :

    Le Xian H-6 (轰-6; Hōng-6) est une copie sous licence du bombardier soviétique Tupolev Tu-162 construite pour la Force aérienne chinoise. Le premier Tu-16 fut livré à la Chine en 1958.

    C’est un peu comme si lors de la guerre du Golfe les forces US avaient été équipées de Supermarine Spitfire et de chars Patton, bonjour le modernisme !

    Quant au fleuron J 16 ,avec un moteur WS-10A copié sur un modèle russe a un temps moyen de fonctionnement entre deux vérification ( Mean Time between Overhaul – MTBO) de 30 heures, contre 400 heures pour son équivalent russe8.

    Bref , beaucoup de posture destinée à amuser les enfants .

    • Alpha dit :

      Bon, soyez juste ami MERCATOR ! Pendant la guerre du Golfe, les USA ont utilisé le B52, contemporain du… TU-16 ! 😉

      • MERCATOR dit :

        @Alpha
        Comparaison n’est pas raison, mais en 1990 pour la guerre du golfe les B52 n’avaient que 34 ans alors que là , nous sommes en 2021 donc pour les H6K c’est 62 ans après, presque le double , ce n’est pas tout à fait la même chose .

    • philbeau dit :

      Certes , mais le H 6 emporte des missiles anti navires…embêtant quand même . Et les Chinois jouent dans leur jardin .

    • Poutargue dit :

      Oui, ou comme si les forces US avaient été équipées de Boeing B-52 et de croiseurs classe Iowa … qui ont effectivement amusé les grands nenfants irakiens

    • Green dit :

      Les H6 n’ont rien d’un jouet. Ils font ce qu’on attends d’un bombardier, ils portent des charges militaires la ou leur demande de le faire. Si leur conception est ancienne, ils sont constamment modernisés, exactement comme les B52.

      Je ne vois pas la pertinence de dénigrer la réalité de la puissance aérienne chinoise (qui fait que l’Inde achète des rafales), c’est surtout vous qui passez pour quelqu’un de pas serieux en l’occurence.

    • Matou dit :

      Certes mais ça vol et cela peut emporter des choses qui elles peuvent se trouver être modernes et offensives. C’est tout le problème. C’est du pragmatisme en attendant mieux sous peu côté chinois.

  3. philbeau dit :

    Gesticulation intense de part et d’autre . Rien que de très normal . Sauf que la mise au pas récente de Hong Kong rend la situation différente . Qui en effet l’aurait parié , ne serait-ce que l’année dernière quand la crise a atteint son paroxysme . Et pas de réaction de l’Occident , malgré toutes les rodomontades qu’on pouvait entendre depuis des mois . Xi a fait de la réunification un axe majeure de ce qu’on pourrait appeler , en parodiant le passé , un »grand bond en avant » de la Chine nouvelle …Il ne lâchera pas le morceau . Et il a toutes les raisons de parier que , dans une Amérique en pleine décomposition , personne n’acceptera qu’un américain aille se faire tuer de l’autre côté du Pacifique . On n’est plus dans les années cinquante . On peut le regretter , sur bien des points …

    • Vivo dit :

      Bonne analyse mais j’ajouterai que ce n’est même plus une affaire de se faire tuer a coup de mitraillette mais de, qui accepterai de provoquer un hiver nucléaire et donc la 6eme extinction de masse tant redoutée.

    • Léonard V dit :

      Pour Hong Kong, la Chine a profité de l’affaiblissement et de l’isolation du Royaume-Uni, englué en plein Brexit, ainsi que de relatives dissensions occidentales (qui en Europe aurait accepté de suivre Trump dans une guerre contre la Chine??) pour accélérer le tempo: ils avaient promis 50 ans sans revoir le régime d’autonomie de HK, finalement ils l’ont changé deux fois plus vite. Mais HK fait partie de la Chine continentale (ça a beau être une ile, elle est reliée par des ponts, c’est indéfendable…) de manière évidente depuis 1999, et personne n’aurait accepté de déclencher la 3ème guerre mondiale pour « libérer » HK. Sachant que s’ils ne l’avaient pas fait maintenant, la reprise en main aurait de toute façon eu lieu en 2049 avec l’approbation de tous, puisque prévue par un traité.

      C’est de la realpolitik. Et ça ne m’empêche pas de me sentir à titre personnel désolé pour les habitants de Hong Kong, qui ont gouté à la liberté et vont s’en voir privé (en plus d’avoir une culture propre, cf par exemple le cinéma).

      Taiwan, par contre c’est différent: Non seulement le détroit est largement assez large pour constituer une défense majeure en soi contre une opération amphibie chinoise. Mais en plus ce n’est pas une ex-colonie occidentale, c’est un pays indépendant et démocratique qui a choisi en toute connaissance de cause d’être indépendant de la Chine communiste. Les abandonner si la Chine les envahissait, cela reviendrait à Munich 1938, lâcher la pauvre Tchécoslovaquie pourtant volontaire pour se défendre face à l’Allemagne nazie. Et ce serait aussi une erreur stratégique majeure, car cela augmenterait encore les capacités économiques, militaires et maritimes de la Chine, tout en leur ouvrant un boulevard vers le Pacifique dont ils sont pour le moment privé (Corée-Japon-Taiwan- Philippines-Indonésie forment un barrage naturelle pour empêcher la flotte chinoise de prendre le large.)

    • Green dit :

      Donc ce ne sont des « gesticulations » mais bien des préludes. ici la guerre est de plus en plus probable, voire imminente.

      Il n’est pas bien compliqué de comprendre que la Chine a besoin (politiquement) de récupérer Taiwan pour affirmer son statut de puissance mondiale et fermer définitivement le chapitres des humiliations étrangères.

      Pendant ce temps cet amiral américain trouve « formidable » son « opération de routine ». On dirait des somnambules. Ca va nous faire une guerre de routine, rien que de très normal bien entendu.
      comme il le dit les deux tiers du commerce mondial pourraient être paralysés, l’industrie des semi-conducteurs aussi, e quoi nous faire une crise économique majeure par dessus tout ça.

    • Aymard de Ledonner dit :

      Hongkong avait un statut particulier mais n’était pas indépendant. Une prise de contrôle de Taiwan nécessiterai une opération militaire de très grande envergure et ferait des victimes au minimum par milliers.
      Un succès de la Chine signifierait un changement de paradigme et la fin de la suprématie US. Je ne pensent pas que les US puissent l’accepter. L’américain moyen veut peut-être moins d’engagements militaires mais de la à lui faire renoncer à son image d’Amérique phare de la liberté dans le monde….Aucun président US ne voudra être celui qui a fait reculer l’influence US jusqu’à son niveau d’avant la première guerre mondiale.

      • NRJ dit :

        @Aymard
        Les chinois n’essayeraient pas de prendre Taïwan. C’est du suicide. Par contre ils feraient un blocus autour et laisseraient les Taïwanais décider.

        • philbeau dit :

          Bien vu ! NRJ , vous avez la finesse et la tortuosité d’esprit nécessaire pour faire un bon analyste de la Chine !
          En effet , c’est toute la force des Chinois de savoir laisser pourrir les situations . Et visiblement ils s’emploient à le faire pour TaÏwan . Cela prendra juste un certain temps . C’est pour cela que je parlais de quelques courtes années .

  4. Vivo dit :

    « promouvoir la liberté des mers »

    Lol, qui peut encore les croire. les hindous peut etre.

    Non mais sérieusement, leur pires ennemis, aux américains, ce sont vraiment eux même et çà ils ne l’ont toujours pas compris, les pauvres. Leur pays n’est qu’une bouillabaisse d’inegalites, de violence et de racisme. (soupir)

    • Anaxagore dit :

      Il paraîtrait même que se manifeste là-bas un racisme anti-blanc.

      • Vivo dit :

        Tout a fait et ce n’est pas étonnant quand on voit comment s’est construit ce pays, a coups de violence, d’esclavagisme.

    • Hypocrite dit :

      Comme la communauté Ouïgours par exemple ?

      • Berger dit :

        qui a multiplie sa population fois 3 depuis Mao, c’est dire combien ils sont persécutés…

        • Biloute dit :

          Quel rapport ? On ne leur coupe pas les baloches non plus, enfin pour l’instant!

        • NRJ dit :

          @Berger
          Tiens un gros troll bien débile. Ça change….

          Vous ne vous êtes pas posé la question sur l’évolution de la population chinoise totale depuis Mao ? Elle aussi s’est multipliée.

          • Sempre en Davant dit :

            Les Ouïgours étaient exemptés de la politique de l’enfant unique!
            Avant d’insulter les gens vous devriez corrigez votre ignorance et chercher à comprendre ce que cela implique!
            Maintenant des éléments sur la fin de cette politique?

          • NRJ dit :

            @Sempre
            Ne dites pas de bêtises. A la mort de Mao il y avait 900 millions de chinois. Il y en a aujourd’hui 1,4 milliards, soit 55% d’augmentation. Donc quelque soit l’intérêt de cette politique la population chinoise a fortement augmenté.

            Les Ouïghours étaient exemptés de la politique de l’enfant unique (comme les tibétains et les Mongols pour rappel). Et alors ? Est ce que ça veut dire que les Ouïghours vivent librement ? Essayez d’y aller avec uniquement un passeport étranger…

          • Sempre en Davant dit :

            NRJ

            Qui peut vivre librement dans un régime communiste?
            Même le grand timonier est constamment en représentation…
            Je vous dis simplement que les chinois ne veulent pas voir monter la minorité Ouïgours. Faites la recherche vous même si vous considérez le nombre ET l’âge moyen des groupes ethniques vous verrez que c’est une réaction de dernière minute.
            Votre croissance c’est les minorités et les vieux Han qui découvrent que quand on a pas de fille on a pas de petits enfants… Je vous explique pour les roses et les choux ?!?
            Toute l’Asie est une histoire d’extermination de minorités. Même quand il ne s’agissait pas d’un concurrent totalitaire musulman vs communiste.
            Il y a un grands nombres de reportages plutôt dur sur youtube au point que c’en est surprenant.
            De même que l’insistance de la magouilleuse de YT qui propose les vidéos et qui tient à ce que vous regardiez ça et non de la cuisine sitchuanaise.
            https://www.youtube.com/watch?v=r5kJ-NcS-6A tenez c’est bien comme suite de recette. Je reconnais avoir eté un peu vif dans la formulation. Et puis ça devrait vous plaire c’est presque américain : ‘chinois c’est copié recettes vietnam mais c’est tout est frit à gros bouillon » comme me le disait un copain restaurateur vietnamien!

        • Pravda dit :

          Les algériens se sont senti persécutés aussi malgré le décuplement de leur population sous occupation française.

    • Pravda dit :

      Vivo, la RPC est un des pays les plus inégalitaires au monde, et le racisme (anti Ouighours, anti noirs…) y est très présent aussi. La violence est une des prérogatives de ce régime aussi…, seul avantage le taux de criminalité y est plus faible.
      L’esclavage y a encore cours d’ailleurs :
      https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/le-monde-est-a-nous/des-esclaves-chinois-sous-traitants-des-plus-grandes-marques-mondiales_3831741.html
      Bref … vous m’avez compris.

      • Vivo dit :

        Je dirais juste que la Chine est une civilisation et les US une erreur de cap, lol. Eh oui, les colons cherchaient l’or et les épices d’Inde. Si le GPS existait a l’époque ils auraient fait cap plein Est.:-)

    • NRJ dit :

      @vivo
      Ah c’est vrai que la Chine se bat pour la liberté de la mer de Chine… En y construisant des bases navales au milieu.

  5. oryzons dit :

    Non Biden ne reviendra pas si facilement que cela sur les décisions de Trump sur la Chine en général et Taïwan en particulier.
    D’une part il n’est pas certain du tout qu’il en ait à la base le désir, et d’autre part il faudra alors expliquer que ce n’est pas une immense reculade vis à vis de Pékin et un quasi abandon de Taïwan surtout après ce qui s’est passé avec Hong Kong.

    Enfin et pour finir, si la Chine devait prendre pied à Taïwan, elle controlerait de fait la Mer de Chine ce qui d’un point de vue stratégique serait une immense victoire tant sur le plan civil (trafic maritime) que militaire : au lieu d’avoir un allié US en face, l’ile devient un point d’appui lui ouvrant une posture encore plus agressive et hégémonique en direction du pacifique et de l’asie du sud est.

    Donc tant politiquement que stratégiquement désormais Taïwan est devenu un allié que les US ne pourront pas se permettre de lâcher.
    Rien que pour cette raison, il n’y aura pas de rapprochement US / Chine.

    De notre point de vue européens certains ici vantent l’intérêt de la position stratégique de la Turquie.
    Du point de vue américain, certes la position Turque est importante mais bien moins que Taïwan.
    La méditerranée orientale, c’est loin, et la mer noire n’en parlons pas.
    En distance Taïwan c’est loin, mais pour eux c’est le Pacifique, c’est chez eux.

    • Desty dit :

      Décidément j’aime beaucoup vos posts.

    • Léonard V dit :

      Tout à fait d’accord avec votre analyse.

    • Euclide dit :

      @ oryzons
      Sans etre un observateur de cette partie du monde. Ne pas oublier le Japon.
      Actuellement le Japon fait profil bas dans son environnement immédiat et supporte, avec patience, les lancements de missiles du dingo de la Corée du Nord mais reste très attentif à ces voisins.
      Attention à ne pas le provoquer.

      • Lotharingie dit :

        @ Euclide
        @ oryzons
        .
        Effectivement, je rejoins votre point de vue.
        .
        les japonais sont extrêmement patients, et il est très difficile de décrypter leurs positions en terme de politiques extérieures.
        .
        J’ai cru comprendre qu’avec les différents essais de missiles en Corée du Nord depuis plusieurs années, les américains veillaient aux réactions potentielles de l’exécutif nippon comme  » on veille le lait sur le feu ».
        .
        Si un  » accrochage rugueux » pouvait subvenir avec la Chine, il serait extrêmement compliqué à gérer si cela se faisait contre les japonais.

    • Green dit :

      Ce qui implique que la France a un intérêt indirect à défendre Taiwan pour contenir la Chine afin de protéger ses positions dans le pacifique et l’océan indien. Je n’avais jamais vu les choses sous cet angle.

      • oryzons dit :

        La France a intérêt à servir ses propres intérêts, analyser la situation et en tirer parti.
        L’émergence chinoise va faire que les Américains pour la première fois depuis la chute du mur vont avoir besoin d’un front allié puissant.
        Ils en auront même encore plus besoin dans la mesure où cette fois par rapport aux européens c’est eux qui seront en première ligne.
        De plus alors qu’il était impossible de s’entendre avec l’URSS sur l’économie, l’industrie, la finance… Ce n’est pas la même musique avec la Chine.

        D ‘une situation d’obligés les européens vont passer à une situation de courtisés.

        L’occasion de revoir certaines choses avec nos amis … sanctions économiques unilatérales, données personnelles, investissement local et régime fiscal des gafam…

        • Green dit :

          courtisés, en théorie oui.
          Je ne pense pas que nous soyons (nous, européens) dans une position bien plus favorable car nous avons des soucis qui ne sont guère ceux des américains: Russie, Afrique et Sahel, Turquie. Ils feront le minimum.

          Les seuls vrais « courtisés » potentiels que je vois, ce sont la France et le Royaume-Uni. (conseil de sécurité, dissuasion nucléaire, culture géo-stratégique globale, puissance navale et possessions ultra-marines) Les USA auront besoin de notre soutien en effet.

  6. Gagnon R dit :

    Pendant ce temps encore des accrochages à la frontière Inde/Chine, un gouvernement communiste au Vietnam qui regarde la Chine avec méfiance, un Japon qui s’arme, une Indonésie en alerte, etc….

    • Momo dit :

      Et le maroc!

    • Léonard V dit :

      Apparemment les accrochages Inde/Chine ont été démentis de part et d’autre. Ce qui n’empêche pas la tension de rester fort présente, et rien que cette rumeur montre bien à quelle point la situation peut à nouveau dégénérer.

      • Momo dit :

        Les démentis n’arrêteront pas tout comme les escarmouches.
        L’Inde est en infériorité mais les chinois ne sont pas non plus nettement dominants. De plus ce conflit n’est pas en tête de leurs priorités respectives et aucun n’est en mesure d’imposer sa volonté à l’autre. D’où les bagarres à coup de bâtons, de pierres ou d’autres objets contondants mais surtout pas d’armes à feu, bagarres qui vont continuer un bon moment même si survol par J20 ou Rafales.
        Il n’empêche que l’Inde est quand même entourée de plein de voisins hyper-sympa qui seraient tout prêts à s’entendre pour lui faire sa fête à l’occasion. Elle en a bien conscience et va continuer à s’armer malgré la bombe.

        • Sempre en Davant dit :

          C’est une dispute sur l’apparition des arts martiaux : L’inde serait première avec le Kalaripayattu et les formes chinoises ne seraient que des dérivés lointains.
          Sur les routes des épices et de la soie on trouve aussi le Varzesh-e Pahlavani Iranien.

          Dans l’entraînement, les exercices de souplesses avec des poids en forme de vase ou de massue sont délicieux de méchanceté.

          Je serais officier des sports que je regarderai sur youtube tous ces tutoriels ou il me semble même discerner la source des kettlebells et d’une bonne partie du Systema et du Sambo.

          Quelques frênes et un tourneur sur bois feront de vous l’homme le plus détesté de la garnison au moins jusqu’à la réouverture des piscines.

          Si comble de malheur il y a des féminines aux sports: Mmes Mlles ayez des poids d’exercices adaptés aux poids des corps et amusez vous.
          La largeur supplémentaire du bassin et le surcroît de souplesse, vous feront redouter en une séance. Suffit de remettre à la mode la culotte du zouave pour ne pas distraire les victimes en début d’exercice.

          Quoi de plus réjouissant que des courbatures là où on ne se connaissait pas de muscle?

  7. LEONARD dit :

    L Roosevelt est passé depuis à 25 miles du récif de Scarborough, pendant que 2 B52 viennent de traverser la Mer de Sulu.
    Un petit survol à prévoir ?
    https://twitter.com/duandang

  8. AirTatoo dit :

    48 missiles sur un porte avion … pas suffisant. Les missiles RIM-66M et RIM-162 ESSM ont très largement le temps d’intercepter les missiles. Parler de saturation sur une task force… c’est plus de 200 missiles avec des vecteurs différents (rasant, high altitude, medium altitude….).

    De plus, le système mis en place sur une task force de ce type concernant la détection aérienne avancé (AEW) est redoutable de précision. En plus des radars et du system Aegis, les E2-D viellent 24/24 sur une zone contestée.

    Je donnerai pas cher de la task force en cas de déclenchement d’un conflit rapide et unilatérale par la Chine mais ça a beaucoup de ressource un porte avion de cette taille et surtout ça entrainerai a coup sure de très grosses représailles pouvant aller jusqu’au nucléaire tactique ce que ne souhaite pas la Chine. Un porte avion c’est un étendard.

    Donc.. . les tribulations chinoises c’est du vent.

    • Thierry dit :

      lu et approuvé.

    • Pluton dit :

      La chine est devenu une puissance commerciale de premier ordre, (c’est au niveau economique qu’elle nous fait reellement mal), et donc elle met en place des strategies qui protegent ses interets vitaux.
      Strategiquement, c’est de la logique elementaire, une puissance commercial defend ses routes commerciales, les occidentaux de la france a l’empire brittanique en passant par les usa, dans cet optique, ont implanté des bases, ont menacé militairement voir decoupe/occupe des territoirs, ont cree des alliances plus ou moins consenti, etc…
      Pour ceux qui ont quelque neurones, il y’a rien de surprenant a voir ce que fait la chine, au niveau strategique, ca met des dispositifs en place de facon a anticiper les menaces eventuelles sur des interets jugés vitaux que la menace soit reel ou eventuel. Et comme les autres empires commerciaux precedent ou actuel, elle utilise son poids dans le rapport de force jusqu’a mettre au second plan certains aspects legaux/moraux…
      On est vraiment dans qque chose de classique…la chine est dans une logique ou elle doit faire ce qu’elle fait, si on essaye de lui contester elle ne peut que reagir militairement, parce que c’est vital pour elle… et concernant le nucleaire on est dans une « impasse », tout utilisation de nucleaire, (« tactique » ou pas) ouvre la porte a la reciproque. ( c’est pas parce que les usa decretent que ce n’est pas du « vrai nucleaire » que celui qui la recoit en fera autant…).
      On est dans ce contexte entre puissance nucleaire qui rend difficile les confrontaions directes, parce qu’hasardeux, et quand on est serieux ce que sont les partis en jeu, on parie pas sur un coup de dé tout son avenir, a moins d’etre poussé dans ses retranchements ce qui est plus le cas de la chine sur ce theatre que celui des usa.
      la ou strategiquement ca a deconner niveau usa, c’est de ne pas avoir porter le combat, la ou ca importe le plus, au niveau economique je parle pas des « sanctions » contre la chine qui au stade ou on en est ne font qu’a peinela freiner, mais le fait de n’avoir pas parachever un cadre economique qui aurait qque peu marginaliser la chine dans le commerce international/ affaiblir dans les negociations, et imposer la main mise us dans l’economie mondial, , je parle du TTIP/TAFTA en suspend, et le TTP dont s’est retirer les usa, mais je suppose que l’adm° biden va travailler a arranger tout ca, mais le retard pris a ses consequences… (Et perso je suis pas fan du tafta, je me mets juste dans un point de vu strategique us).

      • AirTatoo dit :

        Je partage Pluton. Aujourd’hui on va payer le libéralisme a tout prix et d’avoir construit la chine.
        Cependant, comme tous les pays qui arrive a ce stade, il va y avoir une révolution sociale et très probablement une marginalisation de la chine par les nations Européenne. Si ça arrive, ça sera pour la chine un frein économique majeur (mais pour nous aussi) et une inflexion sur l’appétit militaire de l’APL. (c’est en tout cas ce que je pense).

        Pour le moment, personne ne peut contester la puissance financière américaine (le $) ni la puissance militaire américaine. Wait&See

      • Piliph dit :

        Merci de rappeler que c’est la Chine qui a besoin de la « FONOP » en Mer de Chine du Sud (importations énergie et matières premières, exportation produits finis). Alors que pour les USA… Ce sont pourtant les USA qui ont multiplié les bases autour de la Chine (et pas de bases chinoises au large de la Californie ou de la côte Est, faut il le rappeler?).
        Le jour où la route arctique du Nord Est sera ouverte et significative, ou où la voie ferroviaire transportera autant que la maritime, on en reparlera. Pour l’instant, comme les Chinois, je n’aimerais pas trop voir des GAN étrangers rôder en Méditerranée près de nos côtes, ports, bases navales et aériennes, etc.

      • oryzons dit :

        Cela a déconné parce que les USA n’ont eu qu’une idée en tête stratégiquement post mur de Berlin : asservir l’Europe et la dominer.

        Ils se sont donc servis de la Chine pour cela. Lorsque les américains ont compris que les européens (et les Japonais) étaient plus compétitifs industriellement, ils ont ouvert la voie aux investissement massifs en Chine pour pousser les autres vers une désindustrialisation.

        Si je ne peux pas gagner au niveau industriel, je te ferai perdre.
        Et j’en profiterai pour gagner sur la suite (l’industrie de l’information), pendant que tu te débats avec les conséquences économiques et sociales de la concurrence déloyale chinoise dans tes industries traditionnelles.

        Trump ne dit pas autre chose, à sa façon à lui, naïve et brutale :
        https://www.theguardian.com/us-news/2018/jul/15/donald-trump-vladimir-putin-helsinki-russia-indictments

        Ce faisant les américains ont créé un monstre économique qui maintenant menace aussi leur hégémonie militaire, économique y compris sur ce qui est leurs plate bande (cf Huawei qui était ok lorsqu’il pillait et détruisait Alcatel, mais devient infréquentable lorsqu’il menace Apple), et démographique donc potentiellement culturel, autre pré carré américain.

        Ce que je dis est un secret de polichinelle : jusque dans les années 2000 au moins les stratèges américains ( les intelligents, diplômés qui écrivent des livres, pas juste Trump, lol) désignaient l’Europe comme adversaire numéro un, cela s’étudiait en cours de stratégie.

        C’est juste que nous en Europe on n’a pas construit l’UE pour être une entité qui réfléchit et agit stratégiquement. On a affaibli nos États qui le faisaient dans prendre le relais au niveau UE.
        On ne pouvait pas, on avait les anglais qui mettaient leur veto à tout, et les Allemands qui avaient encore peur des Russes.
        On n’a plus les anglais, les Allemands ont moins peur des Russes et ont compris que les Américains c’était pas sûr à 200%, et donc on commence désormais à voir des programmes stratégiques être financer par l’UE : CPU, règlementation datas, télécommunications 6G, budget recherche Défense…

        On a pris du retard. Mais si l’on sait jouer notre partition dans la guéguerre US / Chine et non celle que les Américains veulent nous dicter, on peut tirer notre épingle du jeu et revenir dans la course.

        Exemple : les critiques sur l’accord UE / Chine, faut-il vraiment attendre que Biden nous dise quoi faire ?
        https://www.google.com/amp/s/www.politico.eu/article/europe-at-large-eu-china-investment-deal/amp/

  9. Frédéric dit :

    C’est sérieux ou de la médisance anti chinoise ?!?

    https://www.ouest-france.fr/monde/afghanistan/a-kaboul-vrais-espions-chinois-et-faux-terroristes-ouighours-7128872

    Un réseau d’espionnage chinois démantelé a Kaboul voulais selon un média indien effectué des attentats sous faux drapeau Ouïghour !

  10. Lotharingie dit :

    Et en même temps :
    .
    « ………….A Davos, ce 25 janvier, Xi a prévenu du risque de « nouvelle guerre froide » et de sanctions économiques, espérant faire entendre son message à Biden. « La confrontation nous emmènera dans une impasse »……………………. »
    .
    https://www.challenges.fr/monde/le-president-chinois-xi-jinping-met-en-garde-contre-une-nouvelle-guerre-froide_747699

    • Momo dit :

      Tout est dit. Les xinois vont tester Biden pour voir jusqu’où ils pourront aller et faire reculer les US, et les autres. Sans tarder, pour marquer leurs positions et ensuite laisser le temps passer pour faire avaler la pillule.

      • Pluton dit :

        Faut quand meme lire correctement la situation… actuellement la chine meme contesté legalement, de fait est « chez elle », ca a protesté, mais personne a empecher concretement la chine de s’emparer de ces ilots.
        Et du coup c’est les usa qui testent les limites de la chine avec ses « missions de routine ».

    • AirTatoo dit :

      Je sais pas qui a le plus a perdre… La chine ou l’occident?
      De mon point de vue, la Chine vie sur l’occident comme un tique qui rève de devenir l’occident… On verra bien qui a le plus besoin de l’autre.

    • Michel dit :

      C’est de la propagande du PCC comme d’habitude, cela aurait été prononcé par Brejnev personne n’y aurait porté attention………rhétorique connue depuis l’Union Soviétique.

      Si ils essayent d’envahir Taiwan , les USA ne laisserons pas faire, le Pacifique c’est leur jardin (et je pense que le Japon non plus, ne pas sous estimé ces derniers); ….. et économiquement la Chine à tout a perdre…..
      Boycott de tout les produits chinois en Occident, Japon, Corée du Sud, Australie, Inde, pression des Américains sur les pays d’Amérique centrale et du Sud probablement un certain nombre de pays asiatiques aussi ect…..
      La Chine est de moins en moins l’usine du monde, voir le nombre d’industriels qui quittent la Chine par exemple Samsung, mais pas qu’eux pour aller ailleurs.
      « https://asialyst.com/fr/2020/07/11/relocalisation-delocalisation-quand-entreprises-etrangeres-quittent-chine/ »
      « https://www.lesechos.fr/monde/asie-pacifique/tokyo-profite-de-la-crise-du-coronavirus-pour-encourager-ses-industriels-a-sortir-leurs-usines-de-chine-1193616 »
      « https://siecledigital.fr/2021/01/18/les-entreprises-taiwanaises-desertent-la-chine/ »

      • Ah Ca ! dit :

        @Michel

        Vous ne pouviez pas mieux dire:

        « Boycott de tout les produits chinois en Occident »

        Cela s’appelle le COVID….

        Le seul problème est que l’on est pas sur de gagner. Ne pas croire les bonnes nouvelles venant de Chine, la réalité est que leurs usines tournent de -30 à -50%… endettés comme ils le sont les fissures ne devraient tarder à devenir des gorges profondes….
        A moins que nous prenions le bouillon avant…. ce qui n’est pas à exclure.

        • EchoDelta dit :

          Je confirme. Les problèmes et délais de livraisons des composants en provenance des usines de Chine contrastent très fort avec les discours rassurants de la presse occidentale. Je ne comprends pas que les journalistes ne creusent pas un peu plus ces informations chez nous.

        • Michel dit :

          De plus la corruption à tout les étages pourrie tout….
          Oui dans les démocraties il existe de la corruption, mais à coté de la Chine et de la Russie c’est du niveau de la maternelle pendant que eux c’est du niveau de la Fac…..
          Ne pas tomber dans le « tout est rose dans l’empire du milieu » comme toute dictature veut nous le faire croire, surtout certains médias et un certain Raffarin et ces copains à une époque, il y a beaucoup de choses que nous ne connaitrons quand nous serons plus sur terre à moins d’une chute brutale du régime, tout est possible …….

          Et cela cité par un participant aux échanges sur ce site :
          Etat de dépendance de la Chine aux PUCES les plus performantes :

          « Comme je l’ai, ainsi que d’autre contributeurs, dit à plusieurs reprises, le retard technologique chinois dans de nombreux domaines ne fait que s’accroitre. On connait les très grandes difficultés rencontrées pour la fiabilité des réacteurs aussi bien civils que militaires, bien que copiés, disséqués, qui, honte suprême, ne sont toujours pas capables de propulser leur soi-disant nouvel avion furtif contraint de fonctionner avec des moteurs ex-soviétiques. La raison de ce retard, car les Chinois sont intelligents, vient de l’effroyable corruption régnant de haut en bas de l’échelle, entretenue par la terrible nomenklatura du parti communiste. tout se vend, tout s’achète,diplome, titres, grades,la prévarication,la concussion, les pots-de-vin sont institutionnalisés et à côté, une république bananière sud-américaine ou Africaine passerait pour un modèle rigide de vertu luthérienne.
          Cependant il y a un domaine où pensait-on la Chine possédait une réelle avance c’est celui des semi-conducteurs notamment ceux destinés au domaine militaire, eh bien que nenni !

          « La Chine dépensera plus de 300 milliards de dollars pour importer des semi-conducteurs cette année, a déclaré mercredi un expert du secteur à la Conférence mondiale sur les semi-conducteurs de Nanjing, alors que les États-Unis continuent de faire pression sur l’accès du pays aux puces les plus avancées.

          «La Chine est le plus grand importateur de puces au monde», a déclaré mercredi Wei Shaojun, vice-président de la China Semiconductor Industry Association. La Chine a importé pour 301 milliards de dollars de semi-conducteurs l’an dernier – plus que les 238 milliards de dollars qu’elle a dépensés en pétrole brut. Wei a déclaré que la Chine dépenserait encore 300 milliards de dollars ou plus en semi-conducteurs cette année tant que «rien ne sortira de la norme».

          La «norme» évolue rapidement à mesure que les relations américano-chinoises se détériorent. L’administration Trump a de plus en plus utilisé sa position dominante dans l’industrie des semi-conducteurs pour couper les entreprises chinoises – en particulier Huawei Technologies – des approvisionnements internationaux.

          En mai, le ministère du Commerce a réglementé que les semi-conducteurs fabriqués sur mesure ne peuvent pas être vendus à Huawei si la technologie américaine est utilisée à un moment quelconque de la fabrication. Cette règle a rompu les liens commerciaux entre Huawei et le plus grand fabricant de puces au monde, TSMC. Huawei utilise un logiciel américain pour concevoir des puces; TSMC utilise des outils américains pour les fabriquer.

          La semaine dernière, les États-Unis sont allés plus loin et ont interdit aux fabricants de vendre des semi-conducteurs à Huawei – y compris des modèles génériques disponibles dans le commerce – si la technologie américaine était utilisée à n’importe quel stade de la production. La nouvelle règle a considérablement limité les options d’approvisionnement de Huawei, ce qui rend peu probable que la société puisse acquérir des chipsets de premier plan.

          Alors que l’action américaine s’intensifiait, le président chinois Xi Jinping a de nouveau souligné une initiative politique annoncée en mai, baptisée «double circulation» pour protéger ses industries nationales des perturbations externes.

          Bien que vague dans les détails, le principe de base est de renforcer la chaîne d’approvisionnement interne de la Chine tout en maintenant un rôle clé dans les exportations mondiales. La dépendance de la Chine vis-à-vis des semi-conducteurs étrangers est à la fois une incitation majeure et un obstacle à la réalisation de cet objectif.

          La Chine a dépensé des dizaines de milliards de dollars pour essayer de créer ses propres fabricants de puces de classe mondiale. Le principal fabricant de puces chinois, SMIC, a levé 7,6 milliards de dollars sur une cotation secondaire à Shanghai le mois dernier, mais ses capacités restent des générations derrière les autres.

          Pendant ce temps, un autre fabricant national, Wuhan Hongxin Semiconductor Manufacturer (HSMC), évalué à plus de 18 milliards de dollars, serait au bord de la faillite après le blocage de la construction en raison d’un différend foncier. »

  11. Matt dit :

    La question n’est plus « si » mais « quand » cela va dégénérer …

  12. Thierry dit :

    Le H-6K (copie du TU-16 soviétique) est un très vieux bombardier chinois de 1958 en train d’être progressivement retiré sans qu’il ait un successeur ne peut emporter que 2 missiles anti navire, voir peut-être quatre mais c’est très incertain, pour arriver à 48 missiles anti-navire il faudrait que même les chasseurs d’escorte en emportent au détriment de l’armement de protection (missiles air-air).

    Le pseudo expert nous raconte des balivernes, les F18 ne feraient qu’une bouché de cette escadrille avant qu’ils n’arrivent à portée de lancement. En outre pour une flotille dont fait partie le porte avion, même 48 missiles ne peuvent saturer les défenses, ils ont de quoi répondre.

    • Mat49 dit :

      Pas très utile ta tactique ma biquette. Tous le monde a grille que tu étais un troll islamiste.

    • Titi74 dit :

      C’est surtout les SNLE qui répondraient en transformant la chine en 18 trous, version Far West…

  13. Lagaffe dit :

    D’après des experts américains, la Chine estimerais désormais que les Etats-Unis n’utiliseront jamais d’armes nucléaires pour défendre Taïwan, de peur de représailles sur leurs propres forces ou sur leur territoire.
    Une attaque militaire avec de l’armement classique contre Taïwan coûterait très cher à la Chine communiste, économiquement, matériellement et diplomatiquement, mais semble de plus en plus être l’hypothèse de travail des stratèges chinois afin d’éviter un conflit impliquant des armes nucléaires.
    Sous Xi Jinping, la puissance militaire de Pékin a augmenté chaque année, au point où il est douteux que l’armée américaine puisse remporter une victoire régionale contre la Chine avec de l’armement classique.
    Dans ces conditions, le temps semble compté pour Taïwan, la Chine multiplie les provocations et cherche qu’un prétexte pour intervenir. L’ambition de Xi Jinping le pousse à vouloir rester dans l’histoire comme le « réunificateur » de la Chine.
    L’exemple des faibles protestations internationales face à la situation à Hong Kong ou contre sa politique de répression ethnique des Ouïghours pourrait le décider à intervenir contre Taïwan de manière directe avec une opération militaire ou indirecte (blocus, cyberattaques / sabotages, assassinats politiques).

  14. Ltikf dit :

    Non officiellement, Taïwan a la bombe nucléaire et des vecteurs Hsiung Feng II – portée 2000km -. Seule une déstabilisation peut permettre à la RPC de mettre la main sur l’île sans perdre plus qu’elle ne gagnerait…
    Ces manoeuvres ont sans doute valeur de test plus que d’autre chose…

  15. Loufi dit :

    Déjà que les avions qui violent l’espace aériens soient abattus, et après on en reparle

  16. FP dit :

    Bravo pour la défense du français.
    Notre souveraineté, c’est aussi notre langue.

  17. Philippe dit :

    Si la Chine dispose de torpilles à supercavitation, ce qui reste à prouver, la donne pourrait changer :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Supercavitation
    https://fr.wikipedia.org/wiki/VA-111_Chkval

  18. Gagnon R dit :

    Ça joue l’URSS des années 60? On se souvient. Un pays cerné par par des pays attendant la chute. Ce devient actuellement le problème chinois et une implosion de l’intérieur est fort probable

    • Vivo dit :

      2100 : « Ça joue l’URSS des années 60? On se souvient. Un pays cerné par par des pays attendant la chute. Ce devient actuellement le problème chinois et une implosion de l’intérieur est fort probable »

      3000 : « Ça joue l’URSS des années 60? On se souvient. Un pays cerné par par des pays attendant la chute. Ce devient actuellement le problème chinois et une implosion de l’intérieur est fort probable

      Fin de vie de la Terre : « Ça joue l’URSS des années 60? On se souvient. Un pays cerné par par des pays attendant la chute. Ce devient actuellement le problème chinois et une implosion de l’intérieur est fort probable

  19. PeterR dit :

    https://fr.investing.com/analysis/matieres-premieres–les-cereales-crevent-le-plafond-grace-aux-achats-chinois-200436852
    La Chine opère des achats de céréales massifs en ce moment :
    >> « la Chine qui, selon les analystes, achète des céréales comme s’il n’y avait pas de lendemain »

    Il y a quelques années je lisais que des analystes se demandaient pourquoi la Chine achetait et stockait de la nourriture mais également des montagnes de minerais. 2 hypothèses étaient évoquées :
    1 – la Chine qui est pétée de $ doit bien les dépenser et cela permet de spéculer sur les cours
    2 – la Chine se prépare à un conflit majeur et se met en position de tenir un blocus
    3 – ben les deux premières solutions

    A voir quelle explication est la plus crédible