L’armée de l’Air et de l’Espace met l’accent sur sa capacité d’action à grande distance

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

91 contributions

  1. philbeau dit :

    Le travail incessant de recherche dans l’efficacité , et la recherche de la perfection dans l’exécution de la mission , qui habite les personnels de l’AA depuis des lustres , servi par des matériels parmi les meilleurs au monde , finit par porter ses fruits à chaque instant .
    Dans un contexte de situation intérieure pourtant défavorable , d’une société qu’on laisse dériver vers des issue chaotiques et destructrices , nos forces armées , par la rigueur que , quoiqu’on en dise , a apporté la professionnalisation , sont maintenant à un niveau d’efficacité impressionnant . « La pointe du diamant » , pour reprendre le titre d’un ouvrage décrivant et réalité .
    https://www.cultura.com/la-pointe-du-diamant-la-guerre-en-libye-a-bord-d-un-rafale-marine-9782915243925.html
    Sans doute le socle solide sur lequel ce pays pourra repartir d’un bon pied .

    • Félix GARCIA dit :

      « Sans doute le socle solide sur lequel ce pays pourra repartir d’un bon pied . »
      Coronavirus : comment déclarer une guerre, la perdre bataille après bataille, jusqu’à quand ?
      https://theatrum-belli.com/coronavirus-comment-declarer-une-guerre-la-perdre-bataille-apres-bataille-jusqua-quand/
      Taverne | L’entretien défense – Michel Goya
      https://www.youtube.com/watch?v=854f8XkZ468
      Sans doute pourrons nous profiter de l’expérience millénaire de nos armées. D’autant plus que nous sommes la nation ayant le plus guerroyé et gagné de batailles.
      Mais comme le montre la conférence du Colonel Bruno PRADIGNES sur le repositionnement des molécules anciennes, à l’IHU Méditerranée – Infection, « on » met rarement à contribution l’intelligence et les capacités des personnes en question.
      On les a mis à contribution pour le spectacle des « hôpitaux de campagnes » et des « transferts de patients » … voilà …
      Bientôt un « coup d’main » sur « la vaccination » suite aux demandes pressantes de certains (car vue comme l’une des seules institutions efficaces …) ?
      Quelles difficultés à reconnaitre le travail du BMPM du fait de son association à l’IHU …
      De même pour le séquençage génomique …
      Quand on voit que cette « guerre contre le virus » fut faite sans tenir compte de l’avis des gens de terrains les plus expérimentés et de toute évidence, les plus capables … cela me laisse « rêveur » sur la façon dont serait mené un conflit militaire …
      J’espère que nos dirigeants ne considéreront pas que ce serait une occasion supplémentaire de faire un « réaménagement », une réorganisation de la société, une occasion de plus de « disrupter » la nation …
      Quand je vois les missions données aux armées … je ne suis pas à même de tout juger … mais il me semble qu’on court plusieurs lièvres à la fois …

      Cordialement,
      Félix GARCIA

    • LEONARD dit :

      « Etre et durer ».
      Vous avez raison d’insister sur la qualité du « Etre » de l’A.A, qui arrive à mener des raids « longue-distance » sans avoir les avions ( bombardiers), des russes ou des U.S qui sont les seuls à avoir un tel rayon d’action.

      Permettez moi simplement de regretter l’incapacité à durer, car celà exige de la masse et nous n’en avons guère, en termes de pilotes pleinement opérationnels, de matériels, de munitions, de pièces de rechange et même d’infrastructures.
      C’est le grand défaut de notre Défense, elle est calibrée pour le temps de paix, et pour le « coup de poing », pas pour le conflit de haute intensité persistant, pour lequel nous parions sur le renfort d’une coalition, essentiellement U.S.
      Ce choix délibéré n’est cependant pas une assurance tous-risques, @RealFired nous l’a prouvé, mais à 2%, on ne peut guère faire mieux.

    • Didier Bloom dit :

      ne tirer pas trop fort non plus, ça risque de gicler.

      • Czar dit :

        cépafô il y a une certaine difficulté dans une part pas minoritaire du public français à différencier la légitime fierté de la gloriole prétentieuse

    • Félix dit :

      La meilleurs armée du monde ne vaut que ce que vaut la volonté de son peuple, matérialiser par l’état nation. C’est ce que démontre toutes les guerres de grandes ampleurs. Combien d’armée invincible, ayant remporté toutes les victoires tactiques sont obligées de plier bagage sans solution politique et stratégique ? (Afghanistan, Irak, Vietnam…)
      Il y a certes une excellence Française (pas que dans le domaine militaire d’ailleurs), mais gâchée par un personnel politique médiocre et capitulard.

      • Sinope dit :

        @ Félix à la guerre il n’y a pas de solutions militaires opposées à des solutions politiques, ça c’est du language de journaliste dont on nous rabache les oreilles. Car à la guerre il y a soit des issues négociées soit des issues unilatérales, avec souvent un mixe des deux. Mais dans tous les cas, par définition, l’issue est politique. Exemple le Haut-Karabach et toute l’histoire de la guerre.

        L’Afgha n’est pas terminée les américains y sont toujours et cela devrait se finir en match nul. Les américains sont toujours en Irak où ils avaient battus Al Quaeda en 2007 et où ils ont contribué à battre l’Etat Islamique après 2014.

        Donc un cas où au contraire l’issue de la guerre a été avantageuse deux fois pour les armées régulières et un où ce n’est pas terminé.

        Au vietnam, même si la défaite rejaillis sur eux, les américains partent en 1973, les sud Vietnamiens sont battus en 1975.

        L’Afgha se finira peut être en Vietnam mais ce n’est pas dit.

      • John dit :

        Donc le problème de la guerre en Afghanistan c’est la volonté du peuple des membres OTAN?
        Le problème en Irak c’est de la responsabilité des Américains et britanniques?

        Je trouve votre commentaire arrogant dans le sens où vous pensez qu’il est possible de tout résoudre. Et en plus de cela, vous partez du principe que si ces conflits n’ont pas mené au résultat escompté, c’est à cause des politiques de « l’envahisseur » et que les locaux n’entrent même pas dans l’équation?

        Il y a un type de conflit qu’il n’est possible d’emporter à court terme, c’est les conflits de guérilla. Et à long terme, ce n’est pas sûr non plus. Mais une chose est sûre, laisser la population en dehors de l’équation est justement l’erreur faite encore et encore par les politiciens.
        La France, l’OTAN, les USA ont été à l’origine des problèmes dans tous les pays aujourd’hui qui souffrent de groupes terroristes puissants.
        – Afghanistan? Les USA à travers la CIA finançant les Talibans, en leur vendant des armes qui ont été ensuite utilisées contre les USA…
        – Irak? Ils ont remplacé un régime autoritaire par 1000 régimes qui s’entretuent… Et leur armement a permis à des groupes de créer un califat de l’horreur. Et ils ont réussi à empirer la situation en Syrie… Et ça, il fallait le faire…
        – Libye? L’intervention de l’OTAN, dont la France très très tôt a permis à la région de s’embraser. La Libye a perdu pleins de bases militaires, les armes récupérée ont été acheminées aux groupes terroristes dans le Maghreb et au Sahel.
        La France aujourd’hui fait face à ce qu’elle a semé avec d’autres. Alors certes il y a d’autres facteurs. Mais il y a la responsabilité.

        • Czar dit :

          c’est vrai, jaune, la libye n’était absolument pas en état de guerre civile lorsque sarkozy a dé »cidé d’intervenir

          d’ailleurs les chochottes au coeur humide dans ton genre auraient été les premières à dénoncer « l’inertie coupable des Occidentaux repus »

          mais bon que seraient les confortables bou_rgeois alpestres sans leur petit frisson épisodique sur « le sanglot de l’Homme blanc » ?

    • Sempre en Davant dit :

      Heuu… Pour la part chasse de l’AA peut être mais pour le reste du spectre des capacités j’ai de gros doutes!

      D’ailleurs, après avoir été laissé à son déclin (et ses dissolutions) après la chute du mur l’armée de l’air me semble avoir subit un grand coup de mythe : celui de entraînement virtuel.
      En gros : vous avez des simulateurs volez la dessus ça suffira et cessez de vous plaindre… Des 94 c’était en dessous du seuil!

      Pas l’impression que les pilotes qui auraient du être ops après la guerre du golfe aient été très défendu par les généraux de l’air et le ministère : Vive l’Onu, Vive l’Otan : de toute façon j’y vois plus assez clair. Bruxelles ma belle, New York for my pomme.

      Depuis l’AA et ses pilotes sont une priorité et cela se voit dans la quasi préférence pour le soutien aérien. Hélas c’est a en perdre l’artillerie.
      Jamais content : il faut les deux! Si on ne peut avoir qu’une paire de tubes de CAESAR/AN c’est un renouvellement presque aussi lent que celui des pilotes en comparaison des pertes prévisibles.

      En tout cas 10 heures assis dans un cockpit ! Chapeau !
      Au niveau préparation physique et peut être pas trop de physique (souplesse et santé?) il doit y avoir des choses à apprendre.
      A moins qu’ils n’apprennent a faire des exercices de décontractions assis et légèrement dessanglés ?!?

      (Et où est l’hôtesse qui apporte des bons petits plats toute les heures? Faut manger en avion ou on s’ennuie vite! )

      • John dit :

        Quel rapport avec l’OTAN et l’ONU?
        C’est typique des pays qui ont un problème et qui font partie d’une quelconque alliance. Tout remettre sur eux sans se remettre en question.
        Ni l’OTAN ni l’ONU ne vous a dit qu’il fallait travailler sur simulateur et que ça compensait les heures de vol.

    • golf dit :

      Sans être aussi dithyrambique @Philbeau et ne pas être discourtois, mon prisme n’observe pas le même optimisme, probablement un vécu aa différent.
      J’inverserai en mettant d’abord les compétences humaines qui savent tirer le meilleur profit des matériels mis à leur disposition. L’armée des grands espaces décourage ses dévoués serviteurs et gère avec désinvolture sa ressource humaine.
      Tant et si mal que L’aAe est en manque de personnels et d’aéronefs et n’arrive plus à cacher ses hémorragies. Pour assurer ses missions il faut avoir recours aux pilotes civils en mal d’heures de vol (certes pour la plupart des anciens de la maison) pour piloter les A330 multi-rôles et de voir les “transalito” assurer les petits ravitaillements sur les pistes abrasives africaines cela laisse imaginer les heures de travail de remise en état des appareils sous dimensionnés, inadaptés, je ne parle que de cela.
      La grande misère de l’aae est cachée par des performances qui relèvent souvent de l’exploit et de la volonté des hommes mais en fait ce sont des trompe l’œil qui ne peuvent pas masquer une faillite gestionnaire. La professionnalisation a été un révélateur des nombreuses carences non traitées.

      • Vroom dit :

        « aux pilotes civils en mal d’heures de vol (certes pour la plupart des anciens de la maison) pour piloter les A330 »
        On appelle ça des réservistes….

    • John dit :

      Repartir d’un bon pied?
      C’est-à-dire?

  2. Plusdepognon dit :

    C’est une démonstration de force bien visible :
    https://www.air-cosmos.com/article/minotaure-les-fas-projetes-sur-djibouti-24025

    Un exercice pouvant en cacher un autre:
    https://www.defense.gouv.fr/air/actus-air/raid-aerien-shaheen-de-la-metropole-a-djibouti-en-un-battement-d-ailes

    Avec une face pourtant essentielle aux opérations est faite par ces opérateurs qui sont rarement dans la lumière:
    https://www.defense.gouv.fr/operations/actualites2/ffdj-soutien-singulier-de-la-dirisi-locale-aux-exercices-air-de-projection-de-puissance

    Djibouti, un emplacement stratégique dans la corne de l’Afrique :
    https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210115-djibouti-flambée-de-violences-dans-le-nord-ouest-du-pays

  3. Leys dit :

    Très bon livre, que j’ai apprécié. Mais celui-là, je l’ai trouvé encore meilleur:
    https://www.cultura.com/la-guerre-vue-du-ciel-9782915243567.html
    Et le second volter est aussi bon !

    Question de goût bien sûr !

  4. Jules dit :

    Vue le peut d’avion qu’on à faux pas rêver pour pouvoir mener la guerre de haute intensité avec 103 rafale facilement destructible ! sans parlez des mirage 2000 modernisé complètement désuet…

    • lucas dit :

      Un petit tour par les cours de Français peut-être ? Histoire de raconter surement toujours autant d’âneries, mais en faisant moins de fautes, parce que là 10 fautes en deux lignes, ça décrédibilise le propos (et pas qu’un peu !) …

      • Fred dit :

        @ lucas

        Tout le monde doit avoir le droit de s’exprimer. Pas réservé à une élite.

        • 에르메스 dit :

          Faut pas déconner, écrire un minima correctement c’est pas réservé à une élite.

        • Honneur dit :

          Bonjour Fred,

          Oui tout le monde à le droit de s’exprimer… Mais par respect pour les autres, la moindre des choses serait de s’exprimer dans un français correct qui soit supérieur à un niveau 6ième.

          Là, nous avons clairement à faire à un troll que je soupçonne être « Julien » qui est juste là pour dénigrer notre aviation.

          D’ailleurs, pour preuve… Personne n’a répondu à son post … Pas de temps à perdre…

          • Fred dit :

            @ 에르메스 @ Honneur

            On fait ce qu’on peut … Chaque citoyen compte, même s’il a un handicap ou une expression sommaire.

          • Honneur dit :

            @Fred

            Vous êtes un peu naïf sur ce coup… 😉

            Généralement, le français très « light » de certains commentaires appartient à des trolls…

          • ScopeWizard dit :

            @Fred

            Désolé ; erreur et rhétorique simpliste typique de la bien-pensance à tendance Égalitariste de Gôche à la Julien Dray par exemple………

            Que chaque citoyen compte , oui évidemment , mais que parce qu’ il est citoyen et qu’ il compte , ce qu’ il exprime sur certains sujets soit à systématiquement considérer à égalité ( ou même au-dessus ) de ceux qui le maîtrisent ou dont ce serait la spécialité ; non et cents fois non .

            Autrement , à la sortie ça devient très vite du grand n’ importe quoi façon les fameuses « conventions citoyennes » chères au Macronisme actuel .

            C’ est par des façons de raisonner tel que celle-ci que peu à peu se perd le sens du groupe et de la collectivité ( sens commun – bien commun ) dont quoi que tu fasses tu fais intégralement partie dès ta naissance et que cette même société sait parfaitement te rappeler au besoin ou au gré des circonstances , et ce , que tu sois « citoyen » et que tu comptes » ou pas , et ce , quitte à te réduire à n’ être plus qu’ un citoyen de « seconde zone » pour ne pas dire pire .

            Maintenant , tout ça ne signifie pas pour autant que ce que dit @Jules ne vaille rien et ne soit bon qu’ à jeter aux orties tout aussi systématiquement , ça veut juste dire que ce ne sera pas perçu -parce que ça ne doit pas l’ être ni par principe ni par réflexe- comme aussi important voire prioritaire que ce qu’ en dirait quelqu’ un de plus « savant » et qui soit reconnu par une majorité comme tel soit par des diplômes , des faits d’ armes , une expérience , etc………

            Eh oui , nous en revenons au même truc qui finit par démolir nos sociétés : l’ individu roi qui s’ imagine ( enfin , à qui l’ « on » a surtout permis de se faire cette représentation mentale , nuance ! ) que le monde lui appartient et qu’ il est né avec , façon enfant capricieux à qui tout serait dû…………

            Et c’ est cette même problématique qui se retrouve dès lors que l’ « on » ne veut plus reconnaître le « mérite » ou que ce sont des groupes puissants et organisés , fussent-ils ultra-minoritaires , qui par les jeux d’ influence finissent par imposer leur façon de penser , le plus souvent à leur avantage exclusif , dans un rapport de forces qui pour le coup , sera lui inégalitaire dès le départ .

          • ScopeWizard dit :

            J’ oubliais……….

            l’ individu roi qui s’ imagine ( enfin , à qui l’ « on » a surtout permis de se faire cette représentation mentale , nuance ! ) que le monde lui appartient et qu’ il est né avec , façon enfant capricieux à qui tout serait dû SANS AVOIR D’ EFFORT À FOURNIR EN CONTREPARTIE NOTAMMENT VIS À VIS DES AUTRES .

        • Czar dit :

          je ne comprends pas, farid : es-tu en train de nous qu’après trente années de socialisme éducatif qui n’a cessé de gonfler le budget de l’éduc naze, l’usage de l’écriture en français ne serait plus l’apanage que d’une élite vétilleuse alors que même des gosses qui quittaient l’école à 14 ans jadis savaient écrire un français à peu près parfait ?

          Quel moment de vérité, quel aveu d’assises.

      • John dit :

        Je pense qu’il faudrait éviter de critiquer les fautes de français alors que vous faites des fautes vous aussi.
        1. « français » prend une minuscule lorsqu’il fait référence à la langue
        2. les phrases sans verbe, la ponctuation hasardeuse…
        Et si on parle du contenu, vous n’apportez rien au débat. Vous ne faites que le rabaisser, sans pour autant parler de votre opinion.
        L’intelligence et la capacité à écrire sans faute ne sont pas liés. L’arrogance et le sentiment de supériorité ne sont pas des marqueurs d’intelligence, au contraire même.
        Ensuite, le contenu du propos de Jules n’est pas faux.
        – Les Mirage 2000D sont dépassés technologiquement.
        Le premier point est qu’il ne s’agit pas d’avions multi-rôles mais d’un avion d’attaque et de soutien aérien rapproché. Ils ont toujours leur incroyable capacité de suivi de terrain pour ces missions.
        Par contre, ils n’ont pas de radar AESA, pas d’ISRT (ou OSF), pas de capacité de guerre électronique ou contre-mesure électronique, la fusion des données n’existe pas, l’armement est plutôt limité, il a le minimum syndical en auto-défense.
        C’est un appareil utilisable contre des ennemis ayant une défense aérienne limitée. Ou alors pour des missions d’attaques surprises…
        Quant aux Rafale, le nombre en service est plutôt faible. Surtout qu’il y a un début de montée en puissance un peu partout, et qui vous serez en retard. Heureusement que c’est un bon appareil.

    • dolgan dit :

      L’AAE est 10eme mondiale en nombre de chasseurs en 2021.

      Si on compte en puissance, les classements (dont la notation n’est pas à notre avantage) nous mettent 6 eme ou 8eme mondial selon la méthode. L’aéeronavale elle se situant autour de la 15eme place en puissance . En puissance, l’aéronavale est presque au niveau de l’armée de l’air d’une puissance régionale comme la Turquie.

      • EBM dit :

        @ Dolgan les classements sont souvent biaisés et reposent sur un jugement sur le papier sans tenir compte du modèle d’armée ou du taux de disponibilité des avions.

        Il faudrait plutôt prendre les quelques armées qui se veulent expéditionnaires et voir ce que nous faisons par rapport à elles.

        Il faudrait aussi pondérer avec les stocks de munition et de carburant plus la capacité à remplacer les avions perdus en en produisant/achetant rapidement des nouveaux.

        Sinon nous serons très mal classé avec des chiffres bruts en nombre d’avions.

        • dolgan dit :

          C’est bien pour celà que je précise que les classements ne nous favorisent pas. Vous avez raison de faire ainsi la liste de nos attouts non pris en compte dans les classement. ils ne tiennent pas compte de la dispo . Comme ils sont fait par des américai s, les avions US sont les meilleurs et faut grossir les matériels Russes (faut justifier les budgets). C’est comme celà que le pakistan peut se retrouver devant la France.

          Sinon, nous serions un peu mieux classé (le trio de tête n’étant pas dans notre catégorie) et l’écart avec les autres serait encore plus marqué.

          NB: et si on ajoute votre paramètre capacité expéditionnaire, là on est carrément deuxième sans challenger. La russie et la chine n’étant que peu capables en ce domaine. ça va changer pour la chine, mais c’est pas encore fait.

  5. max dit :

    « Au départ de Djibouti, quatre Rafale, deux A400M Atlas et un A330 Phénix feront successivement escale en Inde, aux Émirats Arabes Unis, en Égypte et enfin en Grèce. Ces aéronefs, dont la complémentarité permet une projection en totale autonomie, seront mis en œuvre par environ 170 aviateurs », a en effet annoncé l’État-major des armées [EMA], qui en assurera le commandement opérationnel pour « démontrer la capacité de la France à agir à grande distance en un temps restreint. »
    Je comprend pas trop la mise en œuvre par environ 170 aviateurs….?

  6. frederic66 dit :

    il y a une forme d’excellence française dans l’AAe, impressionnant ! on peut en etre fier, en vendant à la découpe nos avions, nos commerciaux de gouvernement ne se rendent pas compte qu’ils rabaissent notre éfficacité, résistance etc……

    • E-Faystos dit :

      @ Frédéric66
      Le contrat Grec vole des appareils à l’armée de l’air, alors que les tensions s’accumulent, c’est vrai.
      .
      Seulement, je peux vous dire qu’un programme aussi long que le Radar touche les limites de ce qu’il est possible de faire sans toucher la cellule.
      Soit environ 20 ans de service : au delà, l’évolution de la concurrence oblige à apporter une plus value de fond: on améliore alors l’avion en rajoutant des trucs, plus ou moins lourds et encombrants.
      Pour cela, il faut garder les techniciens et ingénieurs qui ont dessiné et réalisé cet excellent appareil et… Leur donner du travail.
      Il y a eu le NEURON, il y a le SCAF, il faudra aussi retravailler le Rafale.
      Et si on arrive pas à le vendre neuf, on Peut le vendre d’occasion.
      Et c’est une chance de pouvoir, dans cinq ans, remplacer les appareils cédés par des nouveaux, avec de nouvelles fonctionnalités, comme les réservoirs conformes pour plus de discrétion radar, ou plus d’emports, une face avant plus furtives ou doté d’une antenne radar plus grosse ou plus complexe.
      La situation présente n’est pas idéale, et déshabiller notre armée n’est pas une bonne solution : c’est seulement la moins pire.
      Si il ne vend rien, Dassault perdra ses marchés exports, et verra son coût en bourse continuer de chuter. Et cela peut le mettre à portée d’acquisition de géants comme Boeing, Airbus, Lokheed Martin et autre.
      .
      D’aucun me dirons « c’est impossible ! »
      Sauf que plusieurs attaques Financière peuvent très bien couler la pépite.
      Et l’affaire Photonis montre que la protection économique est devenue une priorité pour nos gouvernants.
      Sauf que la France est coincée par les moines Européennes et ne pourra pas payer pour sauver tout le monde

      • Asvard dit :

        Dassault Aviation vaut env. 7,5 Mds € c’est déjà largement à la portée de grands groupes. Seulement il y a quelque hics : l’état y mettrait son veto, Groupe Dassault (possédé famille) y est largement majoritaire donc pas d’OPA hostile possible dessus et celui ci n’est pas coté en bourse.

      • Aymard de Ledonner dit :

        Dassault est une structure opaque contrôlée par la famille Dassault. Très peu d’informations filtrent. Et l’Etat français mettra certainement son veto à toute vente donc en gros la famille Dassault ne peut que conserver ses actions. Il y a d’autres groupes français plus en danger que Dassault, surtout au niveau des petites boites qui peuvent passer sous les radars même si ces derniers temps Bercy semble s’être réveillé.

  7. golf dit :

    Devant une Chine en recherche d’espace de plus en plus étendus. La France en quête de profondeur stratégique envoie des messages par des projections longue distance vers la corne de l’Afrique et l’épicentre décalé qu’est devenu le bassin Indo-Pacifique par où passent nos routes d’approvisionnement et nos territoires négligés. Ce n’est qu’en 2008 dans son nouveau Livre Blanc sur la défense nationale que la France a pris la mesure de l’expansionnisme Chinois. C’est en quelque sorte qu’un “rattrapage” et un réveil. Cet été il est programmé une démonstration inédite de projection vers l’Australie.

  8. LucianBay dit :

    Ils sont très compétents. Dommage que le budget des AA soit ridiculement petit.

  9. Fred dit :

    Quels sont ces « systèmes de défense sol/air » déployés à Djibouti (en dehors des Mistral ?) ?

    Savez-vous où sont déployés les SAMP/T, sur le territoire (en dehors des cinq bases aériennes ?) ?

    • Frede6 dit :

      Bien vu. 1 x 2000C et un Mistral ca suffit à faire un combat de haute intensité pour nos communiquants

    • dolgan dit :

      généralement, pour ce type d’exercice, l’otan fournit une equipe spécialisée dans la simulation de capacité AA ennemi. Mais je doute qu’ils fassent le déplacement à Djibouti.

      Les américains ont sans doute prêté des trucs pour l’exercice.

    • vrai_chasseur dit :

      Pour l’exercice c’est du virtuel réaliste.
      Le centre de commandement utilise un outil de simulation de l’OTAN qui assure une simulation temps réel avec les chasseurs.
      Cet outil permet d’injecter sur L16 des pistes sol/air vers les pilotes en vol. Ceux-ci voient alors apparaître des alertes sur leur système de combat cockpit, exactement comme si de vraies menaces venaient d’être détectées par les capteurs embarqués de l’avion.

  10. Théodule dit :

    Ben … Alors … Y a plus besoin de porte-avions !

    • tehel dit :

      Sauf pour enchaîner les missions plus rapidement, non ?

    • JC dit :

      Pour en avoir parlé avec des gars de l’Aéronavale il y a presque quatre décennies, ceux-ci reconnaissaient qu’en cas de déploiement rapide et lointain un porte-avions était hors-jeu. À chacun son rôle, en somme.

    • Alain d dit :

      Rien à voir, c’est pour pouvoir intervenir rapidement en cas d’agression ou de menaces sur nos intérêts.
      C’est pour éviter que l’assaillant ou le danger s’installent, s’enterre et se fortifie, durant des semaines, le temps qu’il faudrait pour que le PA arrive sur zone. PA qui n’est pas toujours disponible.
      Donc ça remplacerait plutôt une grosse base très avancée avec vue sur l’Asie du sud-est et sur nos ZEE.
      C’est clairement un message pour la Chine, seule nation qui menace l’équilibre et les frontières dans cette région.
      Quand aux alliés, viendront, viendront pas, le temps qu’ils se décident et des milliers d’hectares pourraient changer de proprio à vitesse grand V!
      Mieux vaut prévenir que guérir.

      Et une agression de plus justement dévoilée par NDTV dans l’Arunachal Pradesh, après celle dans le Ladakh en avril 2020.
      https://www.ndtv.com/india-news/china-has-built-village-in-arunachal-pradesh-show-satellite-images-exclusive-2354154
      Plus les agressions sur le Vietnam, l’Indonésie et l’annexion en cours d’une partie du Népal, la reprise en main de Hong Kong, les menaces sur Taiwan et le Japon, la militarisation d’iles contestées, ça fait une grosse accélération sur une période très courte, qui avait commencée juste après l’annexion de la Crimée, en 2014.
      L’Occident n’avait pas bougé tandis que la Russie, membre du Conseil de Sécurité, en plein JO d’hiver, commençait à manœuvrer en Ukraine, pissant sur plusieurs traités et engagements internationaux.
      Ceci peu après que les Etats-Unis ait retourné leur veste sur une frappe annoncée contre Assad.
      Face aux dictatures, faire l’autruche ne sert à rien, seule la fermeté, au minimum par des vraies sanctions, peu faire bouger les lignes, et au pire les figer. La Turquie, la Chine et la Russie ont bien capter le truc, elles avancent par à-coups, avec des promesses ou des accords qui ne sont jamais respectés, en flirtant avec les limites, parce que l’Occident est trop mou. Mais même par à-coups, elles avancent, et en ont fait les démonstrations très récemment, et y’a vraiment pas photo !

      Noter que deux des 3 nations avec laquelle la France a un gros surplus commercial sont Hong Kong et Singapour, deux paradis fiscaux aux bottes de la Chine, mais je suppose que c’est idem ou pire pour l’Allemagne. Très bonne stratégie de shadoks ! :>))

  11. tehel dit :

    Question d’un béotien : sur un plan strictement humain, les pilotes arrivent-ils pleinement opérationnels sur le lieu d’opération, après 10 heures de ce que j’imagine être une tension et une concentration permanente ? De plus, en cas de conflit réel, ça signifie que de retour en France ils auront passé presque 24 heures dans l’avion ? Est-ce pour cela qu’on envoie des rafale B, pour leur permettre de se reposer à tour de rôle ?

    • François01 dit :

      Des missions de 10 à 12h semblent être le max pour les Rafale. Il faut y inclure le retour.
      Le navigateurs sur les biplaces ne remplace pas le pilote à proprement parlé, il soulage sa charge de travail en s’occupant de la navigation et du système d’armes.

    • Fred dit :

      @ tehel

      Chut ! Secret défense … Ça reste entre nous, hein ?
      https://i.ebayimg.com/images/g/qDQAAOSwo4pYLccW/s-l640.jpg

    • dolgan dit :

      l’idée générale, c’est pas de faire l’aller retour. Ils font leur raid puis vont se poser sur un aéroport ami. Et la France ne manque pas d’amis partout autour du globe.

    • E-Faystos dit :

      Les biplaces apportent une plus-value sur les vols longue distance, de même qu’un bon pilote automatique.
      Enfermé pendant des journées complètes, les pilotes doivent rester concentré, s’hydrater… Et gérer les déchets.
      Le tout à l’aide de couches, ce qui est moins sexy que des toilettes.
      Sûr qu’à l’issue du vol, la forme physique doit être bien entamée !

    • Carin dit :

      @tehel
      Non, il y avait aussi des rafale C… tout les avions, y compris les chasseurs sont équipés d’un pilote automatique, ce qui permet aux pilotes de se restaurer et dormir, les senseurs de l’avion veillent pour eux.

    • vrai_chasseur dit :

      @tehel
      La mission de 12 heures c’est du transit (croisière) et du ‘showtime’ (guerre). Le tout entrecoupé de plusieurs phases de ravitaillement en vol, procédure courte mais très technique pour un pilote même chevronné. La tension n’est pas extrême tout le temps (heureusement). Le retour peut se faire en territoire allié proche.
      Ajouter les 2 phases catapultage et surtout appontage pour les pilotes de l’aéronavale, facteurs de stress supplémentaire.
      Une évidence, mais être pilote de chasse demande une très bonne condition physique et mentale.

      • Franz dit :

        Témoignage d’un pilote de chasse dans l’excellent « Vols blancs » de Lionel Charlet (sur l’histoire des Mirage III suisses) : sur un vol de 45′ un pilote profite du plaisir de voler environ 30 ». La technicité est telle que la concentration sur les tâches à accomplir est forcément maximale. Ça n’est effectivement pas un sport de masse.

    • Fred dit :

      @ tehel

      L’essentiel du vol de croisière ne doit pas être particulièrement stressant, pas plus que pour un pilote de jet civil.
      Par contre, les ravitaillements aériens sont réputés l’être pas mal, et il faut en effectuer plusieurs.

  12. LEONARD dit :

    Au cours de Skyros, il y a un exercice de nuit en commun avec les Rafale indiens, une sorte de Garuna nocturne, à proximité du Pakistan.
    https://www.abplive.com/news/india/amid-tensions-with-china-now-india-and-france-air-force-to-conduct-knight-desert-exercise-ann-1730086
    Les indiens ont l’air dèjà « ops » !

    • vrai_chasseur dit :

      @LEONARD
      Exercice de jour (« knight desert » = « chevalier du désert »)
      mais avec tankers et transports de chaque côté, donc exercice plutôt ‘approfondi’ dans l’interopérabilité.
      Et l’exercice a effectivement lieu à Jodhpur en plein Rajasthan indien, donc à une portée d’aile du Pakistan.
      NB L’escadron de rafale indien a déjà patrouillé à plusieurs reprises au dessus du Ladakh, ce qui a semble-t-il pas mal calmé les velléités aériennes chinoises, beaucoup plus prudentes maintenant.

  13. Phil dit :

    Curieux on nous explique qu’il faut être capable d’aller loin ,mais on ne veut pas nous équiper d’hélico lourd….

    • dolgan dit :

      Quel rapport entre aller loin et hélico lourd? Projeter loin c’est d’A400m qu’on cause.

  14. werf dit :

    On fait de la com pour faire croire que nous pouvons agir dans un conflit de haute intensité loin de la France. La grande valeur de nos aviateurs et de nos avions n’est pas en cause mais c’est de l’esbroufe pour TF1 et les chaînes d’infos pour faire croire aux Français que l’on a les moyens militaires d’exister. Mais tout cela est un jeu avec une faible opposition, j’aimerai les voir bombarder l’Iran ou même le nord de la Syrie et faire face à des défenses anti-aériennes plus modernes que celles de Djibouti. Je ne parle même pas de Kaliningrad, du Donbass et de Sébastopol… On perdrait combien d’avions lors de la mission?

    • Fred dit :

      @ werf

      On a une base aérienne pas trop loin de l’Iran, et la Syrie, on l’a déjà bombardée, en 2018, comme la première phrase de l’article de L. Lagneau le rappelle ;o)

    • EBM dit :

      @ Werf pas faux non n’avons pas assez d’avions pour encaisser les pertes d’une guerre de haute intensité ni les stocks de logistique nécessaire.

  15. felipe dit :

    il me revient le projet de projection d’un escadron de RAFALE en nouvelle calédonie en 2023, juste pour dire qu’on sait le faire. pas simple quand on pense à la logistique.

  16. Thierry dit :

    euhuuuuuuuh saturer l’adversaire avec 2 missiles scalps ??????
    ah oui, en fait c’était Djibouti, ils étaient 1 à défendre…

    Y’a pas à dire c’est des exercices de grande ampleur et de haute intensité en bouteille de pastis et glaçon mélangé dans un combat tournoyant féroce.

    • Lestrade dit :

      Euh vous ne vous rendez pas compte que c’est la France. Il n’y a plus d’armée juste des échantillons.

      Donc nous ne sommes pas censé nous battre juste faire la vitrine pour les industriels.

      • Franz dit :

        Sais pas si c’est la bêtise ou si vous êtes en mission pour miner le moral de l’adversaire qui vous fait écrire… à moins que vous ne soyez le frère ou la sœur de Thierry et que vous ne vouliez l’encourager ? affligeant dans tous les cas.

    • Pascal (l'autre) dit :

      « Y’a pas à dire c’est des exercices de grande ampleur et de haute intensité en bouteille de pastis et glaçon mélangé dans un combat tournoyant féroce. » Y a pas à dire même dans le domaine de l’humour ou du second degré ne transparait finalement que votre médiocrité!

  17. Vins dit :

    Je ne veux pas être négatif afin de ne pas entacher ce bel exploit des pilotes…
    Une chose est sûr: quelque soit le domaine, les armées françaises peuvent compter sur des militaires exceptionnels…
    Mais ça m’énerve toujours un peu de pousser les hommes à leurs limites en permanence pour combler des déficits de matériels… même les américains ont droit à des toilettes dans leur B2…
    Respect aux pilotes…

    • Carin dit :

      @Vins
      Oui… mais la on parle de chasseurs… pas d’énorme Bombardier très longue distance!! Sinon les A400, et autres MRTT sont équipés de toilettes aussi! Mais bon, ça n’avance pas nos pilotes de chasseurs.

  18. vrai_chasseur dit :

    NB l’exercice de haute intensité ‘shaheen’ fait partie des exercices de la CJEF, la force expéditionnaire conjointe franco-britannique.

  19. Yallingup dit :

    L’aAE sait faire des raids à très longue distance depuis des décennies. Il y a plus de vingt ans, des M2000N de Luxeuil étaient venus en ligne directe se poser à Djibouti, accueillis par les F1C du 04-033 Vexin en poste alors sur le DA188. Les matériels ont évolués, les performances aussi, mais les missions restent.

  20. Plusdepognon dit :

    Sous prétexte de S 400, les USA qui ont vendu beaucoup de matériels militaires à l’Inde vont mettre la pression :
    https://www.meta-defense.fr/2021/01/18/linde-sous-la-menace-de-sanctions-de-la-part-de-ladministration-biden-pour-lachat-de-s400/

    Dassault a intérêt à se méfier.

    • Carin dit :

      @Plusdepognon
      L’Inde a du répondant.. car si sanctions il y a, les US devront s’assoir sur les ventes de Poseidon et autres AH64 Apache…. de plus les indiens n’opèrent pas de chasseurs américains… je pense plutôt que c’est nous que les États Unis vont tenter de bloquer avec ces histoires de CATSAA, ( ils ne peuvent pas employer ITAR sur le rafale),les indiens ne risquent rien. Et en ce sens Dassault doit être en grande discution avec l’état français car c’est ce dernier qui va subir toute la pression de nos « amis » américains, et qui à terme se couchera ou pas!!

      • Alain d dit :

        Les indiens, qui achètent plus vite, parce que la Chine déconne sur leurs frontières, dépendent tout de même de moteurs US pour leurs Tejas, qu’ils commandent nombreux.
        Les Etats-Unis peuvent très bien opérer un chantage, mais c’est aussi effectivement à double tranchant.
        Qui donc aura la lame la plus aiguisée?