La Direction générale de l’armement lance la modernisation des systèmes MARTHA, Giraffe et SATAM

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

9 contributions

  1. Vroom dit :

    Il est temps que MARTHA évolue, c’est un système propre à l’AdT qui s’insère difficilement dans les réseaux L16 interalliés, uniquement via des bidouilles.
    Le GIRAFE manque de portée, c’est dommage.

    • CQE dit :

      Je ne vois pas en quoi la L16 est difficilement intégrable avec les alliés!!!Qu’est ce que ça a à voir avec MARTHA?

  2. oryzons dit :

    Les GIRRAFE en question datent des années 2000, il ne faut pas les comparer à des systèmes neufs. Ils seront remplacés après 2030 et feront le job d’ici là.

  3. Jm dit :

    J’adore ce type de phrase et de propos propres à nos élites :
    « la nouvelle chaîne de commandement du système Martha sera rénovée suivant un développement agile »
    Il s’agit donc, si je me souviens bien, de l’amélioration de la satisfaction du client, de la facilité à l’adaptation aux changements et aux volutions, la mise en œuvre (voire la création) rapide de programmes opérationnels, d’une mise en œuvre ultra rapide et une simplification des process.
    Le développement agile implique la collaboration entre des équipes qui s’organisent elles-mêmes en fonction des spécialistes et spécialités requises vers les souhaits du client, tout en s’appuyant sur l’humain.
    Je pense que dans ce cas, on va au devant de gros problèmes : la multiplication des intervenants ( DGA / Thales Land and Air Systems France / Saab /BAE Systems. / Armée de Terre / Armée de l’Air .
    En fait le client est également intervenant sur le projet.
    Et la multiplication des intervenants va plus que sûrement ôter tout son sens aux termes simplification et rapidité.
    Et il faudra m’expliquer dans quel programme les intervenants militaires se sont autoorganisés?
    Il y a toujours une instance qui prend la direction du bazar (donc perte d’autonomie) ou un commandement qui se crée (et bis repetita).
    On ira, comme d’habitude, au résultat.
    Enfin, si ils y arrivent, parce que d’expérience, on voit rarement émerger quelque chose de pérenne, mais plutôt une conclusion du style ; ça fait trop longtemps qu’on est dessus, tout devient ou est devenu obsolète, il vaut mieux plancher sur un système neuf et compatible.
    Le problème, c’est que pendant qu’on a planché, les autres ont avancé, et quand nous sortons le matériel ou le procédé, il a déjà 10 ans de retard. Donc, on fait du neuf.
    Cherchez l’intérêt financier……

    • Raspoutine dit :

      @Jm
      Vous voulez dire intérêt financier pour les grandes sociétés de la BITD … Thalès, Airbus …etc…
      Ensuite l’agilité c’est très très à la mode dans les entreprises, jusqu’aux plus franchouillardes d’ailleurs, y compris les organisations pas matures, kafkaiennes et en sureffectif manisfeste. Je crois que le mot fascine beaucoup de cadres …

    • PK dit :

      C’est surtout qu’un développement agile, ça concerne à peu près uniquement l’informatique, donc on peut penser que la mise à jour ne sera que logicielle, ce qui semble douteux pour accroître les perfs…

      Ou alors, on se demande pourquoi ça n’a pas été faire dès le départ 😉

    • dolgan dit :

      Faudra m’expliquer comment les soldats de base pourraient s’autoorganiser sans DGA etc pour gérer un programme de renouvellement de véhicule par exemple. Déjà, sur un truc « simple » comme un fusil de précision, la base a parfois du mal à exprimer son besoin et la DGA se retrouve à avoir testé tout le matos dispo mais à ne pas pouvoir avancer car les militaires de terrains ne savent pas dire ce qu’ils veulent. (et contrairement aux fantasmes,leur avis est au coeur du processus.)

  4. CQE dit :

    @Vroom
    vous êtes mal informé, MARTHA est propre aux 2 composantes, ne soyez pas affirmatif. Les systèmes sont exactement les mêmes et exploités de la même façon. A cet effet il sont donc interopérables et intégrables avec nos alliés.