Grèce : Une commande de 18 Rafale pour 2,5 milliards d’euros pourrait être signée d’ici la fin de l’année

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

95 contributions

  1. Belzébuth dit :

    Ce contrat est la seule chose qui a fait bouger Washington, qui fera jusqu’au bout tout pour le dézinguer.

    • chill dit :

      entièrement d’accord !

    • John dit :

      Donc selon vous, ils ont envie de vendre des avions de chasse seulement parce que la France essaie d’en vendre?
      Si la France ne cherchait pas à en vendre, LM n’aurait pas d’intérêt à trouver un nouveau client?
      ça me semble un peu tordu comme raisonnement.
      .
      C’est la Grèce maintenant qui est prête à tout à cause de la situation dégradée, et ça explique bien mieux la compétition entre constructeurs. La Grèce ne cherchait pas à acquérir de nouveaux avions de chasse pour des raisons de financement. Sauf que le contexte régional a changé et ne laisse pas de choix à la Grèce.

      Votre commentaire montre une forme de fantasme à être le centre du monde. Les USA ne choisissent pas leur politique internationale en fonction des ventes françaises…
      Et la question du F-35 était récurrente en Grèce, le Rafale ne l’était pas.
      Et comme pour le Rafale, la Grèce désire avoir au plus vite des F-35, même si ils sont d’occasion.
      Peut-être que la Grèce n’aurait pas eu à demander de F-35 si la France avait la capacité de produire plus et plus rapidement.
      18 Rafale + 24 F-35 = 42 appareils, soit une production sur quelques années en prenant en compte les exportations en cours. Pour 2020, Dassault prévoyait une production de 13 Rafale seulement (26 en 2019).
      L’Inde recevra ses derniers Rafale en 2022, les premiers ont été livrés cette année (5). Ça en fait 31 à livrer.
      Le Qatar a reçu ses premiers Rafale en 2019, 21 pour l’année 2019 et ses derniers exemplaires seront livrés en 2022.

      Bref, le volume de production de Dassault ne l’aide absolument pas à exporter plus en urgence, il est donc logique que la Grèce assure ses besoins avec 2 fournisseurs.

  2. Vinz dit :

    Pas convaincu que le design du LCS soit adapté à la configuration MEDOR et répondent aux besoins de la marine grecque. Question emport armements, c’est assez indigent.

    Probablement que ça joue le rôle de lièvre pour mettre un peu de pression dans les négos. Et qu’on ne veuille pas trop vexer l’ami américain avec une fin de non-recevoir. Mes deux centimes.

    • Aymard de Ledonner dit :

      Le LCS n’est pas une frégate mais tout au plus un patrouilleur, même pas une corvette. Sa structure en aluminium ne lui permet pas une confrontation de haute intensité. Les grecs vont payer pour avoir des navires que les US s’apprêtent à ferrailler…..

      • Cricetus dit :

        D’un autre coté la LCS par sa grande vitesse (presque le double de nos frégates) semblent bien plus adapté aux archipels de la Mer Égée qu’au grande étendue océaniques…
        Elle dispose depuis longtemps d’un système de drone opérationnel, et devrait embarquer dans sa version export jusqu’à 64 missiles antiaérien, ce qui est sans commune mesure avec les moyens que nous proposons… Face aux essaims de drones turc c’est peut être plus pertinent que nos Aster, certes bien plus performants mais moins nombreux…

        • Alpha dit :

          Oui, sauf que là, pour la Grèce, il ne s’agit pas de version export du LCS, mais bien de navires d’occasion dont la Navy veut se débarrasser… Loin des 64 missiles que vous annoncez, elles ne sont équipées que de 21 pauvres RIM-166 à très courte portée…
          Et la marine grecque est bien consciente des lacunes de ces navires qui ne pourront être là que pour faire le nombre : La preuve ? Elle tractionne pour que l’US Navy lui cède une Arleight Burke qui avec ses capacités ferait du déni d’accès sur toute la Mer Egée !
          Et puis les « essaims de drones turcs », faut arrêter avec çà ! Au Haut-Karabagh, à part des attaques avec un drone par ci, un drone par là on a pas vu d’attaques en essaims. Et quand on dit qu’ils ont été utilisés massivement, c’est simplement pour expliquer qu’ils ont remplacé totalement l’aviation dans ce conflit, mais en aucun cas il n’y a eu des combats engageant des dizaines de drones !…

      • Vinz dit :

        Concernant la « classe » Freedom, elle fait dans les 3500t tout de même – mais pour emporter quoi ? ; les Grecs ont bien conscience qu’ils ne peuvent pas être seulement sur un pied d’égalité avec le matos turc. Ils doivent être un cran au dessus au minimum.

  3. Desty dit :

    Petit HS pour signaler que si Sissi n’a rien commandé de neuf pendant sa visite d’état comme il l’avait annoncé en venant, il a par contre bel et bien rencontré une délégation de chez Dassault pour discuter: https://twitter.com/mahmouedgamal44/status/1336650477753266176

  4. UnVoyageurQuiEstDeRetour dit :

    C’est un bon petit chèque mais tout de même triste de savoir que la Grèce va acheter neuf aux USA et occase à la France :/
    Au moins qu’ils achètent 12 neufs et le reste occasion :3
    M’enfin, 2.5Milliards ça représente 138millions d’euros par Rafale (bien évidemment c’est grâce à la vente d’armement) et peut-être les inciter à recommander à l’avenir..

    • AirTatoo dit :

      C’est plutôt un avantage qu’ils prennent les F3R d’occasion qui ne peuvent pas évoluer aux std F4 et de permettre a nos forces d’avoir des neufs compatibles F4.

      • patex dit :

        D’où tenez vous cette information ? Le F4 est un standard qui ne peut être obtenu que neuf ? Les F3R ont bien été mis à jour depuis le F1 non ?

        • Royal Marine dit :

          Il y a deux versions du F4… Le F4-1 neuf… Et le F4-2 rétrofité du F3R, mais qui ne pourra plus évoluer par la suite…

      • James dit :

        Pourquoi les F3R ne seraient-ils pas compatibles avec le standard F4? Surtout quand on sait que le F4 ajoute essentiellement du système et peu de structures

        • Lejys dit :

          Le patron de la DGA a évoqué il y a quelques mois le sujet dans un article d’une revue aéro, je ne sais plus laquelle. Si techniquement c’est possible, c’est plus compliqué que pour les passages aux standard F2, F3 et F3R, et surtout plus couteux….au point qu’il semble que cette option ne soit pas forcément retenue par l’AAE. Il ne faut pas oublier que les premiers Rafales (de série) sont sortis il y a plus de 15 ans, et, que même s’ils ont très bien été conçus, cette conception commence à dater. La définition technique du standard F4 n’était alors pas clairement définie (elle l’était jusqu’au standard F3R).
          Ce qui est un peu inquiétant, c’est pour la Marine: je ne sais pas s’ils ont un seul Rafale facilement compatible au standard F4…

    • John dit :

      Peu importe ce qu’ils achètent neuf ou d’occasion…
      La France remplacera cette vente par de nouveaux Rafale donc ça revient au même.
      Et la raison, c’est surtout l’incapacité de Dassault à produire rapidement autant d’appareils. Dassault ne produit plus que 13 appareils par année. Avec le Qatar et l’Inde attendant des livraisons d’ici à 2022, 0 pour la France d’ici à 2022, il n’y a pas d’autre manière de fournir la Grèce en Rafales dans le temps imparti.

  5. fgnico dit :

    Oui c’est bien…
    mais Où vont-ils trouver tout cet argent??

    • Michel dit :

      C’est le problème des Grecs, et de l’UE,
      Meme question pour l’achat des F35 qui coutera beaucoup beaucoup plus cher, de plus pas sur que les USA fournisse l’Arleigh Burke compte tenu qu’il veulent contrecarré la Chine dans la Pacifique et il ne le lacheront que quand le batiment qui doit le remplacer sera admis au service actif…voir ce qui est mentionné dans le corps de l’article « il freinent un max » et comme c’est une promesse de l’administration Trump par sur que Biden soit sur la meme ligne..Donc pour l’instant le sujet est en attente au moins jusqu’en Janvier 2021.

      • John dit :

        L’achat du F-35 n’est pas si cher…
        L’entretien est une autre question.
        Mais pour le moment, il y a peu d’infos concernant le coût comparé à l’achat de F-35 vs Rafale.

    • Castel dit :

      Eux aussi toucheront une partie des 750 milliards d’Euros du plan de relance Européen…..

    • albatros24 dit :

      Là où un Etat peut en trouver

    • Clément dit :

      2,5 milliards c’est énorme pour vous et moi, mais c’est une paille dans le budget d’un état post-industriel.

      • John dit :

        2.5 milliards est une paille pour un pays comme la France qui est en surendettement chronique et qui trouve normal d’accumuler des déficits depuis près de 50 ans.
        Pour bien d’autres pays, 2.5 milliards investis, ce n’est pas rien !

  6. Fralipolipi dit :

    Pour le contrat Rafale, au plus tôt ce sera signé, mieux ce sera.
    .
    Et pour les frégates, si rien n’est joué avant que la ligne d’arrivée ne soit franchie (à savoir la signature d’un contrat), la France doit dès à présent redoubler d’efforts pour garde des chances de placer ses FDI.
    https://www.meta-defense.fr/en/2020/12/08/athenes-will-officially-ask-washington-for-an-arleigh-burke-destroyer/

    • ricojaneiro dit :

      SI les américains refusent cet appel du pieds des Grecs (je fais référence à l’article que vous nous partagez) et bien les FDI pourraient bien revenir dans la course.

    • LEONARD dit :

      Le nouveau plan du Pentagone pour la Navy ne prévoit pas de cession d’Arleigh Burke. Donc, les grecs n’auront pas un navire qu’ils n’ont pas les moyens d’exploiter.
      Simple argument de négo pour « attendrir » Naval Group. Ca a marché, c’est la M.N qui va prendre à sa charge la capa MDCN.
      Ce gouvernement grec a l’air malin en négo.

      • oryzons dit :

        En même temps ce n’est pas très difficile : la MN a besoin de cette capacité, elle la veut et les Grecs le savent, et nos chantiers ont besoin de charge et cela aussi les Grecs le savent.
        Donc ils nous remercient pour être montés au créneau face aux Turcs mais pas au point de se voir présenter la facture que nous leur avons mise sous le nez.
        Au final si les Grecs commandent uniquement US nous feront tout de même les FDI avec Mdcn et nous serons sûrement contraint d’en commander plus. Ce qui n’est pas forcément un mal d’ailleurs mais peut être un peu trop tôt.

    • John dit :

      La Grèce a tout intérêt à acheter d’occasion.
      La France elle pourrait proposer certains navires d’occasion:
      – la classe La Fayette rénovée
      – Classe Cassard
      – Classe Georfes Leygues
      La Grèce veut participer au programme FFGX américain, soit les FREMM. Bien joué à la France de voir les FREMM devenir concurrentes de la production française…

  7. Fralipolipi dit :

    J’espère qu’on arrivera à placer aussi quelques Pods Talios (tous beaux tous neufs) et qques AASM dans cette vente.

  8. Machin 10 dit :

    C’était pas 10 d’occasions et 8 neufs, avant ?

    Et les 12 avions prélevés à l’AAE seront des dons (auquel cas les grecs font une très bonne affaire : 1 acheté = 2 offerts

    • NRJ dit :

      @Machin
      Non. Ca a toujours été 6 neufs et 12 d’occasion.

    • Green dit :

      Il y a eu un article de méta-defense qui expliquait le montage inédit et réussi de ce contrat. Le « don » est une jolie tournure marketing. Les a cotés et les mises au standard F3R seront payés et le bilan est largement positif. Au bout du compte, il n’y a rien d’offert mais une belle victoire et beaucoup d’habileté commerciale et diplomatique de la part de la France. Et la France gagne un nouveau client pour des décénnies et consolide son axe d’utilisateurs de Rafale qui va vers l’Inde, l’egypte. Et demain les emirats, qui sont trés liés au grecs et remontés contre les turcs. Il faut savoir savourer.

      • Desty dit :

        Elle consolide l’axe des utilisateurs de Rafale ET elle le place chez un premier utilisateur européen qui a peur de son voisin un an avant la conclusion des appels d’offre suisse et finlandais. C’est donc doublement bien joué !

    • FredericA dit :

      @Machin 10 : « auquel cas les grecs font une très bonne affaire  »
      .
      … Et la France également puisque :
      – L’armée de l’air remplacera des avions dont le potentiels est entamé par des neufs
      – Il n’y a plus de nécessité de mettre à jour de la version F3R vers 4.x. Modification lourde qui coûte 25 % du prix du neuf
      – La Grèce devient un nouveau client avec des contrats de maintenance, un potentiel d’achat d’avions neufs complémentaires et une possible mise à jour vers la version 4.x des avions acquis d’occasion
      .
      Source : meta-défense

  9. NRJ dit :

    Si l’aviation a des missiles Scalp, il est fort possible que la marine grecque n’ait pas besoin d’avoir des missiles MdCN. Notre offre perdrait donc de son intérêt.
    L’actualité risque d’être bientôt assez pimentée pour le Rafale, entre la signature attendue de la Grèce (18 avions), le contrat potentiel de l’Indonésie (36), puis la sélection suisse début 2021 (40) et la décision finlandaise (64). Il y a des occasions à ne pas laisser passer.

    • oryzons dit :

      Franchement ce n’est absolument pas la seule différence entre les FDI et les MMSC. En ASM par exemple c’est le jour et la nuit, et avec les sous marin allemands que va mettre en oeuvre la Turquie la Grèce aura véritablement besoin de cette capacité.

    • philbeau dit :

      NRJ , c’est un bonheur de vous entendre parler ainsi 🙂 !

      • NRJ dit :

        @Philbeau
        Je n’ai pas dit que le Rafale serait vainqueur des compétitions suisses et finlandaises. Mais elles seront les compétitions les plus intéressantes. Ces compétitions se veulent transparentes et il n’y aura a priori pas les avantages classiques d’influence (soutien américain ou capacité à prendre une bombe nucléaire qui aurait peut-être pu avantager le Rafale contre l’Eurofighter en Inde). Ce sera uniquement technique et commercial.

        • oryzons dit :

          Non ce ne sera pas uniquement technique et commercial, ce n’est jamais uniquement technique et commercial, et ce ne sera jamais uniquement technique et commercial.

          On parle de sécurité nationale. Donc le choix de ton partenaire pèse toujours plus lourd que de savoir quel avion est un chouilla plus ceci ou plus cela.

          Si tu veux tu peux aller revoir comment s’est passé la compétition sud-coréenne à l’époque qui elle aussi devait être transparente :
          La Corée du Sud a acquis 60 F-15 de Boeing depuis 2002, contre le rafale, pourtant déclaré vainqueur à l’issue des évaluations techniques et opérationnelles. Séoul avait dû changer les règles du jeu sous la pression de Washington en y incluant un paramètre politique.

          • NRJ dit :

            @oryzons
            En soit, le référendum suisse est passé sur le fil. Donc les militaires suisses ne peuvent pas se permettre de faire une erreur qui puisse avoir une chance de remettre en cause l’appel d’offre. Et un changement de conditions pourrait être un argument trop solide pour le faire, donc je pense que les suisses ne tenteront pas d’essayer de changer les conditions d’appel d’offre au dernier moment pour favoriser tel ou tel partenaire, ce serait trop risqué et trop difficilement compréhensible pour le citoyen lambda.

            Pour la Finlande, ce serait effectivement possible, mais elle ne fait pas partie de l’OTAN et préfère culturellement être neutre entre les USA et la Russie. On verra si ce facteur culturel entre en jeu.

          • Alpha dit :

            Un petit lien qui pourrait faire penser que l’Armée suisse se dirigera vers un appareil européen pour son choix :
            https://bonpourlatete.com/actuel/un-chien-de-garde-americain-dans-l-armee-suisse
            D’autant que la gauche locale est vent debout contre un choix d’avions américains :
            https://www.rts.ch/info/suisse/11637944-la-gauche-ne-veut-pas-que-la-confederation-achete-un-avion-americain.html

        • Alpha dit :

          capacité à prendre une bombe nucléaire qui aurait peut-être pu avantager le Rafale contre l’Eurofighter en Inde
          Huuuummm… Ce n’est pas exactement çà NRJ ! Ou tout du moins, vous le dites mal.
          Le Rafale est certes câblé pour emporter une arme nucléaire, à contrario du Typhoon, mais c’est UNIQUEMENT pour le missile ASMP-A !
          Pour les appareils indiens, il a fallu les câbler en fonction des armes nucléaires locales.
          Ce qui a intéressé les indiens dans le Rafale, c’est sa capacité à pénétrer les défenses et à délivrer ce type d’armement …

          • NRJ dit :

            @Alpha
            Apparemment, le fait qu’un avion soit capable d’emporter des armes nucléaires ne va pas de soi (https://eurasiantimes.com/rafale-jets-or-eurofighter-typhoons-why-india-opted-for-rafales-while-indonesia-is-keen-for-typhoons/). La France a donné son accord pour que le Rafale puisse être certifié pour emporter des armes nucléaires, mais pas les pays du consortium.

          • Alpha dit :

            @NRJ
             » le fait qu’un avion soit capable d’emporter des armes nucléaires ne va pas de soi »
            Pour les Rafale indiens, les modifications ne sont qu’interne : Certains équipement embarqués indiens et un câblage spécifique pour l’emport et la délivrance de leur bombe. A noter que les indiens ont accès également aux codes sources de l’appareil…
            « La France a donné son accord pour que le Rafale puisse être certifié pour emporter des armes nucléaires,.. »
            Oui, et c’est une évidence. Le fait que la France ait donné son accord pour que les Rafale indiens fassent partie de la triade nucléaire indienne a son importance.
            Mais le fait est que le Rafale est, de toute façon, plus adapté à la mission de frappe nucléaire que le Typhoon, qui est d’abord étudié pour l’interception grande vitesse et haute altitude, lors que l’avion français excelle dans la pénétration à basse altitude, comme il le fait dans sa mission de dissuasion, pour délivrer son ASMP-A…

    • Clavier dit :

      Sans compter les Indiens…..très demandeurs mais un peu gênés aux entournures !

  10. Michel dit :

    Vous oubliez peut être la Croatie 12 occasions ou neufs, probablement occasion quant AA recevra 12 Rafales au dernier standard réponse vers le 12 décembre normalement.

  11. oryzons dit :

    Sinon je reste très sceptique sur les chances en Finlande.
    J’espère me tromper mais je n’ai pas grand espoir.

    • LEONARD dit :

      Il y a quand même une réelle cohérence, quand on a des F18 à passer au F18 SH, un peu comme passer du rafale F3 au F4. de plus, acheter U.S, c’est acheter une partie du parapluie U.S, là ou nous n’avons qu’une ombrelle à offrir.
      Donc, objectivement, même s’il arrivait en tête des évaluation, le Rafale est un outsider, plus en Finlande ( le parapluie ), qu’en Suisse ( l’indépendance ).

  12. radionucleide dit :

    Lorient a besoin du contrat des FDI our son plan de charge
    https://www.meretmarine.com/fr/content/naval-group-confronte-un-important-creux-de-charge-lorient-joue-son-avenir
    et comme par hasard: « le chef d’état-major de la Marine nationale [CEMM], a confirmé officiellement qu’il est désormais question d’équiper ces frégates de missiles de croisière. »
    http://www.opex360.com/2020/11/22/la-marine-confirme-son-intention-darmer-ses-fregates-de-defense-et-dintervention-avec-des-missiles-de-croisiere/
    Les jeux ne sont donc pas fait pour la vent de frégates

    • oryzons dit :

      La vraie réponse à l’absence de charge à Lorient n’est pas de ramer comme des malades pour des ventes exports et de se retrouver à poil si elles n’aboutissent pas, mais de passer commande de 4/5 FDI supplémentaires pour notre Marine qui en a de toutes façons bien besoin.
      Les contrats exports doivent être du bonus, pas une nécessité vitale, en tous les cas pas avant même que la première ne soit construite !!

  13. fgnico dit :

    faut pas trop rêver…

  14. Maya dit :

    On le savait ça…. quelle info !!!. Bien vouloir faire un article intéressant si la Grèce commande un nouveau lot de 18 rafales par exemple.

  15. Bohé dit :

    Il faut pas lâcher le morceau pour les frégates, surtout que les Belh@ras sont beaucoup plus puissantes que ce que proposent les US. Il faudrait grouper une commande de 10 navires pour faire baisser le prix, un peu comme les Allemands ont fait avec la Norvège pour caser leur sous-marin en 2017. Une commande de 5 pour la France, 2 pour la Grèce et 3 pour Egypte/EAU. Cela collerait bien avec cette alliance qui émerge : Paris-Athènes-Le Caire-Abu Dabi.

  16. Prof de physique (et un peu paysan) dit :

    « frégates de défense et d’intervention de type Belh@ra »
    Les basques rigolent bien devant ce genre d’appelation.
    La vague belhara qui surgit parfoit entre Hendaye et Socoa est célèbre chez les surfeurs et donc a donné lieu à de nombreuses appelations. Nous avons même une clinique Belharra à Bayonne.
    https://clinique-belharra-bayonne.ramsaygds.fr/
    Pourquoi à votre avis les marin pécheurs basques, souvent aussi paysans ont il appelé cette vague ainsi ?
    Que signifie Belharra en basque.
    Le monde superficiel des surfeur et des communicant aurait pu se poser ces questions, si l’interrogation du sens et de l’origine des mots et des choses était dans leurs habitudes de pensées.
    Mais un peuple de bobos sans mémoire, sans héritage, qui ignore charnellement le sens du mot Patrie, la terre des pères, peut il aller au delà de la contemplation de sa propre image ?
    Tout cela pour préciser que en basque, la langue la plus ancienne de l’ouest européen, belharra signifie …

    Meule de foin.
    La vague « meule de foin.
    La clinique meule de foin.
    La frégate « meule de foin ».

    Dit comme ça, c’est moins fun, moins californien, moins « startupeux ».
    Cela sent plus la sueur des paysans couperosés, vigoureux gras et épais, buvant le gros rouge de leurs vigne, qui montaient ces meules à la force des bras, avec des fourches évoquant plus les jacqueries glaiseuses que les colloques high tech ou les sports de glisse en tenues fluo et l’odeur du cannabis.
    Autrefois, dans un autre monde, j’ai pu aider à ces fenaisons rupestres.
    C’est un de mes meilleurs souvenirs d’enfance et je donnerai beaucoup pour revoir les campagnes basques, lorraine, ou même franiliennes de mon enfance, du temps d’avant.
    J’espère seulement que les frégates « meule de foin » son construite avec autant de soins que les vraies meules de mon enfance, qu’elles sentent aussi bon, mais qu’elles de flambes pas aussi facilement.
    https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/8/8d/Romanian_hay.jpg

    • Elwin dit :

      Intéressant, merci !

    • Vinz dit :

      Il parait qu’en Ourouk tardif, ça veut dire « sens moi ce bon claquos ». Mais chez Groupe Naval y s’en foutent, vu qu’aucun Ouroukien n’achètera jamais de frégates, cause qu’on en a plus vu depuis une centaine de générations.

    • Alpha dit :

      Oui, exact, la vague est appelée Belharra en raison de sa forme arrondie et massive qui écrase tout, comme une meule de foin si elle venait à rouler… 😉

  17. albatros24 dit :

    On peut espérer une commande de la Suisse je pense (c’est du 50/50) ou sinon des missiles antiaériens (donc l’un ou l’autre).
    On peut tabler raisonnablement sur une grosse commande indienne pour leur aviation et peut être, mais pas sûrement car les étatsuniens sont en embuscade, leur marine en plus,
    et une ou deux autres commandes en Asie.
    Mais pour le reste hélas…ce sera sûrement étatsunien, d’autant plus que Trump n’a pas été réélu

  18. Fred dit :

    « Les dirigeants de l’Union européenne réunis en sommet à Bruxelles ont décidé jeudi de sanctionner les actions « illégales et agressives » de la Turquie en Méditerranée contre Athènes et Nicosie, a annoncé un porte-parole du Conseil européen. »
    « Le Conseil européen a adopté des sanctions, face aux « actions unilatérales et provocations » de la Turquie », s’est félicité le secrétaire d’Etat aux Affaires européennes français Clément Beaune sur son compte twitter.

    Le couperet est tombé, terrible : « Les mesures décidées sont des sanctions individuelles, et des mesures supplémentaires pourront être décidées si la Turquie poursuit ses actions » (en mars 2021), a expliqué un diplomate européen. »
    Ok pour des sanctions progressives, mais là, c’est minable :o(

    « Toutes les sensibilités se sont exprimées au cours du sommet. L’absence de consensus a notamment écarté l’adoption de sanctions économiques contre des secteurs d’activité et la demande de la Grèce d’imposer un embargo européen sur les armes à la Turquie. » [AFP]

  19. vachefolle dit :

    Les grecs vont acheter du F35 pour montrer aux Turcs, eux privés de F35, qu’ils ont dorénavant les US derriere eux.
    Idem pour les RAFALE avec la France. Les deux cas sont des achats politiques et diplomatiques.
    Comme Erdogan continue ses provocations et que le sommet de l’UE hier sur le sujet a fait un plouf total, cela va inciter la Grece a formaliser vite l’achat.

  20. Max dit :

    Avec une économie d’échelle les FDI ont un fort potentiel. 100% numérique, SeaFire AESA, à l’armement identique d’une FREMM (MdCN) ces ventes à l’export pourraient permettre d’avoir plus que cinq !

  21. Patrickov dit :

    Les grecs devraient prendre des SU au lieu de prendre de vieux appareils ou l’enclume qu’est le F-35 détectable par les S-400 que les turcs ont pu acquérir, ils sont intéressés par les S-500 qui dépasseront largement la furtivité des aéronefs construits aux USA.
    Les S-400 si installés dans le sud en Turquie ont une capacité de détection sur tout aéronef décollant d’une base jusqu’à Tel-Aviv.
    Les services américains le savent bien, ils veulent pouvoir voler sans être vu par les turcs qui pourraient avertir leurs voisins iraniens ou autre.

    • Royal Marine dit :

      Ah! Ah! Ah!
      Et bien non Patrickov! Faut pas prendre les enfants du Bon Dieu pour des canards sauvages!
      Vos prétentions sont ridicules… Ok pour l’enclume inutile qu’est le F 35. Mais le Rafale n’est pas un vieil avion… Le SU n’a pas fait ses preuves plus que les F 22 et F 35, sinon sur des slides et des photos…
      Pour ce qui est des S 400 et S 500, ce sont sans doute à ce jour, les systèmes SAM les plus avancés en terme de détection et ciblages des mobiles aériens de tous types. pour autant, ils n’ont jamais été mis en oeuvre réellement jusqu’à maintenant… Et utilisés par des Turques… Pas sûr qu’ils fassent merveilles…

    • Pravda dit :

      Parce que les Su c’est indétectable ?
      Les israéliens se promènent sans trop de problèmes dans le ciel syrien, les S300 n’y changent pas grand chose, les S400 russes non plus d’ailleurs.

      • Patrickov dit :

        @Pravda les israéliens se promènent dans le ciel syrien parce que Netanyahu vient quémander auprès de Poutine 2 à 3 fois par an la liberté de bombarder les milices iraniennes, Bibi a fait plusieurs fois le déplacement au Kremlin, à ce jour Poutine n’a jamais mis les pieds chez lui.
        Les syriens ne disposent pas de S-400 , monsieur l’expert du vent.

    • Alpha dit :

      Les SU, ce sont bien ces trucs qui tombaient à la mer chaque fois qu’ils tentaient de décoller du Kuznetsov ???
      Putain de gravité !… 😉

  22. StephaneR dit :

    Le seul vrai gros contrat potentiel pour le Rafale et sans offset, donc plein pot pour les entreprises et l’économie françaises c’est Taiwan. Je n’en vois plus aucun autre. Et en terme de partenariats avec les taïwanais c’est super équilibré et plein de bonne volonté de chaque côté. Maintenant faut négocier comme en 90 en montrant à la Chine qu’on est très déçus sur plein de dossiers. Pas seulement économiques.

    • E-Faystos dit :

      Que Taïwan s’offre la même itération du Mirage 2000 que les EAU, ou qu’elle se paye une remise à niveau de ses Lafayette, mais avant cela, il faudra qu’elle passe l’éponge sur les irrégularités des ventes entourant le matériel qu’elle nous à acheté… Et c’est pas gagné.
      Loin de là même.

      • oryzons dit :

        Quand nous avons dit aux taiwannais que nous ne leur vendrions plus jamais rien et de ne plus compter sur nous face au PCC, ils l’ont eu mauvaise oui.
        Un changement de posture de notre part permettrait d’arranger très vite beaucoup de bidons.

    • Green dit :

      On est plus en 90. la Chine ferait en sorte que le prix a payer pour nous soit supérieur au montant du contrat. Il n’y a que les USA qui peuvent encore s’opposer frontalement a la Chine.

      • oryzons dit :

        Effectivement nous ne sommes plus en 90 quand nous pensions encore que le marché chinois était providenciel, que nous allions y gagner énormément et que donc les contrats avec Taïwan étaient les derniers.
        30 ans plus tard si est la vache à lait de l’autre ?
        Qui exporte et qui importe ?
        Qui s’est fait piller parfois de manière grotesque ?
        La France exporte 20 milliards (Airbus étant en première position de loin et sachant qu’à terme cette manne se tarira) par an vers la Chine et importe 50 milliards par an.

        Qui donc serait perdant dans une guerre commerciale ?

        Mais vous avez raison continuons de nous aplatir, c’est mieux.