Comme attendu, le budget des armées augmentera de 1,7 milliard d’euros en 2021

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

41 contributions

  1. Wagdoox dit :

    Excellente nouvelle !

  2. Max dit :

    Un emprunt national défense ?
    Les français ont épargné 50 milliards durant cette pandémie. Le Livret A en tête à 0.50%, soit moins que l’inflation… Cool pour perdre de l’argent. Et nous ne sommes pas à l’abris d’une dégradation de la finance internationale avec pour point d’orgue la spéculation sur les dettes souveraines. Là ce sera bien plus dur à part taper dans l’épargne populaire tant les grandes banques françaises sont incapables de séparer leur activité normale de guichet, de crédit de leur mercantile cupidité de banque d’affaires, rentables mais hyper-risquées surtout à l’heure des ordres hyperfréquences.
    La Société Générale pèse 2000 milliards €, plus que le PIB national…Too big to fail ! lol bien que l’épargne des français soit d’environ 5000 milliards…
    Quitte à perdre des ronds (ne pas retomber sur ses pattes) je préfère permettre à mon pays d’obtenir un plus gros bâton pour taper sur la tronche de ceux qui veulent me mettre en esclavage ou me tuer.

    • EBM dit :

      @ Max la politique actuelle de création monétaire cela ne vous dit vraiment rien visiblement.

    • Payne dit :

      Alors je ne connais rien à tout ses sujets de défenses et tout se qui va avec . Mais en tant que citoyens français qui travaille et épargne . Je n’ai rien à foutre du budget de la défense, alors non pour la défense , ils n’auront pas mon argent . Je n’ai rien à foutre de ses guerres inutiles au malie ou autre . Il n’y a aucune mencace pour la france, à part imaginaire comme la russie et la chine . Mon argent, je préfère largement le garder pour ma vie, plutôt que de dépenser pour que des choses qui ne rapporte rien et défend les intèrets de certaine personne seulement . Chacun a le droit de dépenser ou d’épargner comme il veut , allez dire ça au français qui travaille pour une retraite, allez lui dire que son argent sera dépenser pour la défense ! Ses gens , comme moi , vous répéterons qu’on n’a rien à foutre de la défense , on veut juste vivre et avoir une retraite .

      • Illou dit :

        C est beau un agneau qui veut etr tranquille dans la foret.

        • Félix GARCIA dit :

          Un Hobbit de la Comté ! ^^
          C’est en voyant « Le Seigneur des Anneaux », à 9/10 ans que j’ai compris que c’était pas possible d’être un « Hobbit » tant qu’existe « Le Mordor ».
          C’est un voyage en Amérique du Nord et Latine qui me l’a fait comprendre « concrètement » …
          Donc, Max (Payne) quelle sera votre choix : La Comté, le Rohan, le Gondor ou le Mordor ? ^^

          « Je lis dans vos yeux, la même peur, qui pourrait saisir mon coeur ! Un jour peut venir, où le courage des hommes faillira, où nous abandonnerons nos amis et briserons tous liens. Mais ce jour n’est pas arrivé ! Ce sera l’heure des loups, et des boucliers fracassés, lorsque l’âge des hommes s’effondrera ! Mais ce jour n’est pas arrivé ! Aujourd’hui nous combattrons ! Pour tout ce qui vous est cher, sur cette bonne terre, JE VOUS ORDONNE DE TENIR ! HOMMES DE L’OUEST ! »
          Aragorn, l’homme le plus classe du monde (après Georges Abitbol bien entendu … « Monde de Merde! »).

          Bon, en réalité, dans le bouquin, y’en a un quart ou un tiers qui se barre quand il demande « Qui me suit ? » ^^

          Cordialement,
          Félix GARCIA

      • mich dit :

        Surprenant ce genre de commentaire sur ce site pour quelqu’ un qui ne s ‘intéresse pas à la défense , on se demande bien quel main vous nourrit , l ‘épargnant du dimanche .

      • Guillaume dit :

        Tu tiens pas à la vie toi… 🙂 Lol

        Bon, on pense ce que l on veut de l armée, et de la nécessité de se prendre encore pour une grande puissance alors qu’ on a un pib minable.
        A mon avis, si on veut toujours garder cet instrument, Il faut jouer le rôle de chien de garde de l Europe, avec l argent des autres…

        Mais mise à part ça, le fait est que notre économie est trop imbriquée avec le militaire. Si tu travailles pour l onera, la Snecma, le CEA, cnes… , tu comprendras vite qu un projet est toujours financé en partie par l armée et par le secteur privé, et qu’ ils se partagent les retombés si il y en a. Que même si tu ne travailles pas directement pour l armée, c est la défense qui irrigue toute l industrie, la recherche et les hautes technologies.
        Quand tu rentres dans un bureau d étude on va toujours te demander si cela te déranges de travailler sur du militaire.
        Tu peux dire non, mais tu te prives de la moitié des projets potentiels.

        Et quoi que tu en penses, tu en as besoin, car c est les jobs dans ces secteurs qui paieront ta retraite.

      • D dit :

        @Payne, j’ai du mal à comprendre votre présence sur ce forum si vous n’en avez « rien à foutre de la Défense »… Visiblement, vous feriez effectivement mieux de conserver votre argent pour vous et pour investir dans un dictionnaire. Lorsque je lis des commentaires de votre style, je ne peux qu’être attristé de la mentalité de mes concitoyens pour lesquels des soldats ont donné leur vie, encore très récemment…

      • fred dit :

        comme tu les dis en préambule tu n’y connais rien en matière de défense.Mais pourquoi tu viens traîner sur un forum concernant la défense et nous faire subir ton individualisme.
        juste pour ton info tout les états on des ennemis .

      • EBM dit :

        @ Payne regarder son petit nombrile de manière égoïste c est très bien, mais après il faut assumer les conséquences surtout quand ça abrégé votre vie.

      • Euclide dit :

        @ payne
        T’as raison mon gars.
        Lu une imbécilité de ton genre sur La Tribune sans doute pour agiter le chiffon rouge. Tu préféres vivre comme un esclave que d’etre libre.
        Outre comme dirait tune réflexion du général de Gaulle  » nous sonnes toujours entre 2 guerres ». Je te signale que l’Europe se dirige contre son gré dans une guerre contre la Turquie.

      • erleg dit :

        Vous ne connaissez rien aux sujets de défense, vous n’en n’avez rien à foutre du budget de la défense. Parfait. La question est donc : qu’est-ce que vous « foutez » sur ce blog, à part le troller ???

      • Royal Marine dit :

        Aucun problème, pauvre petit c.etin qui ne voit pas plus loin que le bout de ton nez… Envoies nous pour transfert à Daesh et Al Kaïda ton adresse et n° de téléphone. Les « soldats du Kalifa » déjà présents sur notre sol, se feront un plaisir de venir t’égorger, toi et toute ta famille, très prochainement…
        Et c’est quand tu les verras violer ta femme et tes filles, et peut-être même tes fils et toi-même, (J’en jubile à l’avance…) que tu regretteras que la Défense n’aie pas eu plus de moyens pour fixer les islamistes en Irak, Syrie, Mali… Ou pour faire du renseignement opérationnel, et des interventions Sentinelles plus rapides… 🙂 🙂 🙂

      • Scipion dit :

        Les Français, contrairement à ce que vous croyez, sont pour l’augmentation du budget de la défense.
        L’augmentation actuelle est la bienvenue mais il en faudra beaucoup plus pour compenser la négligence de nos politiques depuis 1981.

      • Castel dit :

        Et vous serez sûrement le premier à critiquer l’armée, si des attentats organisés par des groupes islamistes basés à l’étranger venaient à se produire au coin de votre rue, comme cela était arrivé pour le Bataclan, dont on sait aujourd’hui qu’ils avaient été organisés en Syrie par -notamment- les frères Claim.
        La sécurité à un prix, et si vous voulez bénéficier de votre retraite tranquillement, il faut accepter de le payer !!

      • Bloodasp dit :

        @Payne: Qu’est ce que vous faites sur ce site ? Si vous vous échanger sur des sujet d’épargne et de placement je ne pense pas que se soit le meilleur endroit…..

      • Pascal (l'autre) dit :

        @ Payne. Pas mal de bloggeurs ont déjà réagi à vos propos néanmoins je vais y aller aussi de ma petite prose ou plutôt de mon sentiment à vos propos.
        « Alors je ne connais rien à tout ses sujets de défenses et tout se qui va avec . » Rien ne vous empêche de vous y intéresser à moins que votre égo soit à se point boursouflé que seul compte à vos yeux votre vie à n’en pas douter ……. exaltante!
        « Mais en tant que citoyens français qui travaille et épargne  » Vous ne devez être pas dans le fond de ce qu’on appelle « le panier »! Pas mal de gens travaillent aujourd’hui et une fois toutes les factures payées il ne reste pas grand chose voire rien à épargner!
        « Je n’ai rien à foutre du budget de la défense, alors non pour la défense , ils n’auront pas mon argent . » Humm! Mon argent, ma cassette! Un petit détail cependant. Si comme vous le déclarez vous épargnez je pense que financièrement vous ne faites pas partie des « plus à plaindre » dans notre société ce qui découle que vous devez vous acquitter de l’impôt. Vous aurez beau morigéner voire gueuler mais votre impôt s’il doit partir dans la défense ……………………………… il partira!
        « Il n’y a aucune mencace pour la france, à part imaginaire comme la russie et la chine . Mon argent, je préfère largement le garder pour ma vie. »
        C’est vrai nous vivons dans un monde merveilleux ou tout n’est que bienveillance voire amour du prochain! Votre démonstration peut ce concevoir mais le problème est que d’autres se sont dit la même chose en 1938! en 1939 les choses ont un « peu » évolué puis en mai 40 beaucoup ont découvert les vertus de la marche à pieds sur les routes et « le roulé boulé » dans les fossés lorsque les pilotes de quelques avions eurent l’idée ô combien saugrenue d’éparpiller ce qu’ils avaient d’accroché sous leurs ailes et fuselages! Je ne doute pas qu’à l’époque, sur ces routes, certains qui s’exerçaient à ces activités physiques avaient professé les mêmes idées que les vôtres! J’aurai bien aimé connaître leur états d’âme, leur « ressenti »!
        « allez dire ça au français qui travaille pour une retraite, allez lui dire que son argent sera dépenser pour la défense !  » Vous ne travaillez pas pour une retraite, vous cotisez pour ceux qui sont en retraite!
        « Ses gens , comme moi , vous répéterons qu’on n’a rien à foutre de la défense , on veut juste vivre et avoir une retraite . Il ne faut pas vous persuader que tout le monde s’admire leur nombril comme vous ! D’autres savent que le bien le plus précieux est quand même la liberté! Si demain par malheur la France est envahi et que le seul droit que vous « offrira » l’envahisseur sera celui de fermer votre gueule vous comprendrez rapidement que votre « retraite » ne servira plus à grand chose! Et à condition qu’elle vous soit versée. Il vois restera la possibilité d’aller « offrir » vos services à l’occupant! Dans les années 40 certains ne s’en sont pas privé!
        « on veut juste vivre et avoir une retraite . » C’est décidemment une fixation!
        Voyez vous, au risque de paraître « brut de fonderie » mais des individus comme vous ne méritent pas de vivre libre! Vous êtes une personne prête à toutes les bassesses, les compromissions, les petits arrangements pour vivre votre petite vie médiocre et sans relief!

    • Félix GARCIA dit :

      A Max :
      L’ENQUÊTE BLACKROCK : Du Google de l’investissement au Grand Délit d’Initié Néo-libéral
      https://www.youtube.com/watch?v=TISmGyGoyTI

      « Quitte à perdre des ronds (ne pas retomber sur ses pattes) je préfère permettre à mon pays d’obtenir un plus gros bâton pour taper sur la tronche de ceux qui veulent me mettre en esclavage ou me tuer. »
      J’aime bien l’idée ! 🙂

      Mais malheureusement, on va se faire tondre sans même la menace d’une arme … du moins, pas de manière « visible » …

      Se rappeler d’une chose : comme le dit EBM, la façon dont est émise la devise chez nous. Devise ? Vi ! Pas monnaie, mais devise ; les crédits font les dépôts et pas l’inverse.

      Donc, on est face à des … des … des … pas gentils !
      Ou comme le dirait Chamath Palihapitiya : « Le monde est dirigé par un poignée de vieux mecs, et le monde est injustement organisé en leur faveur et en faveur de leur progéniture ». Je cite de mémoire, désolé pour les inexactitudes, mais l’idée est là.
      Chamath Palihapitiya, Founder and CEO Social Capital, on Money as an Instrument of Change
      https://www.youtube.com/watch?v=PMotykw0SIk

      Et comme le dit Guy De La Fortelle : Ils ne sont plus « too big to fail » mais « too big to survive ».
      En clair ? Ils ont pas le choix, ils doivent devenir LE MONDE ! ou périr et nous entrainer avec eux dans l’abîme …

      En re-clair ? La Société Générale fera probablement « une méga-fusion » (ne nous inquiétons pas, on à « un zef zpézializte de la fuzac ! »).
      Mais pas seulement, fusacs (fusions-acquisitions) privé-public, France-Union Européenne, humains – machines, espaces fluides – espaces solides, hamsters- tractopelles (bon, celui-là c’est nawak’ ^^) …

  3. Bouvines dit :

    Chiffre d’habillage auquel il faut retirer les coûts des opex qui étaient sous budgétés mais qui devraient tous peser sur le budget de balard et plus faire l’objet de la solidarité interministérielle. Même si vu le contexte ça aurait pu être bien pire dirons certains. Je dirais oui mais cette légère hausse du budget est juste normale vu les missions qui ne cessent de s’ajouter.

    A mettre aussi en perspective avec la chute des budgets après les livres blancs de 2008 et 2013 jusqu’à la stabilisation de 2015.

    Au final rien de nouveau, une armée que les gouvernements successifs nous présentaient comme entièrement professionnelle mais qui de plus en plus doit s’en remettre a ses maigres réserves.

    On comprend mieux pourquoi le CEMAT vise la mise en place d’une armée mixte façon US army plus National Guard. Mais même ça il ne risque pas d’y avoir le budget.

    • Henri dit :

      Légère hausse ?? Vous êtes légèrement de mauvaise fois. Le budget est passé de 32Md à 37Md en 3 ans ce n’est pas négligeable qd même. Et le coût des opex n’a clairement pas autant augmenté.
      Donc pas vraiment d’habillage ou d enfumage

      • Bouvines dit :

        @ Henri a défalquer le montant paye pour les opex non entièrement budgété sur ces années. Regarder aussi le fait que de 2007 a 2016 il y avait eu de très fortes baisses malgré des missions en augmentation. De plus il s’ agit du chiffre total, pas du chiffre d investissement. Les effectifs et le matériel vont eux rester au niveau où ils sont tombés après la période de vache maigre citée.

      • PK dit :

        Passer de 32 à 37, certes, mais c’est un rattrapage pénible d’une chute vertigineuse depuis 30 ans, ce qui devrait en théorie ne se rattraper que par une hausse vertigineuse. Hors, un micro-rattrapage ne fera qu’enrayer un peu la chute en rendant impossible de rattraper le retard occasionné depuis des années de budget misère.

        Donc c’est effectivement de la poudre aux yeux, destinée seulement à calmer la grogne des milis afin que le gouvernement ne se retrouve pas à la merci d’un coup d’état (sa seule trouille depuis 1961 en France).

        Par contre, Macron peut faire un coup d’état, ça n’émeut personne… Comme quoi, vaut mieux avoir fait l’ENA que Cyr pour faire un putsch 😉

  4. St Chamond dit :

    La sortie de l’euro donnerait 40% de gain productivité sur toute la zone « Euro-Mark » teutonique et 20% sur le reste du monde. Soit 1,5 million d’emplois rien que la première année et la croissance économique qui va avec (estimation Jacques Sapir) …
    https://www.google.fr/amp/s/amp.lefigaro.fr/vox/monde/2016/12/02/31002-20161202ARTFIG00261-jacques-sapir-construisons-l-europe-de-la-libre-cooperation-des-nations-souveraines-22.php

    De quoi accessoirement financer la défense …

    • Mat49 dit :

      Le soucis c est dans ce cas: la baisse des salaires qui va avec, les importations dont le coût explose, la dette libellée en euros qui le reste, la grande difficulté pour continuer a emprunter car fini les rachats par la BCE, la Banque de France qui n a pas de réserves de changes pour soutenir notre nouvelle monnaie. Donc si je dirigeais une entreprise qui ne faisait qu exporter sans rien importer d accord. Mais vu que je suis salarié les dits de Sapir ne me séduisent pas.

      • St Chamond dit :

        Pour ceux qui n’ont pas lu l’article (dont peut-être toi). Y a pas de baisse des salaires. Y a
        juste ponctuellement + 40% pour l’achat de ta merco-benz. C’est juste eux qui en prendront plein la tête. Le reste est quasi négligeable notamment l’essence qui est taxée à 85%.

        • Mat49 dit :

          C est bien parce que j’ ai lu l article que pour moi il y a baissé de salaire tout simplement parce qu il y a paiement avec une monnaie qui vaut nettement moins. Et ce que vous décrivez c est une baisse sèche de pouvoir d achat, qui ne se produira pas que sur la BM. Charmant.

    • Castel dit :

      Ce Sapir me semble bien représenter ces financiers crapuleux qui attendent avec impatience la fin de l’Euro pour pouvoir reprendre leurs spéculations sur les monnaies et se remplir les poches par la même occasion !!

      • St Chamond dit :

        @Castel
        C’est pour ça qu’il réclame le contrôle des flux de capitaux peut-être ?
        @ Mat49
        Personne ne dit que la sortie de l’euro est indolore. Ce qu’on dit c’est que, pour l’économie nationale, les bénéfices sont sans commune mesure avec le coût.

        • Mat49 dit :

          @ St Chamond dit comme ça bien d accord puisque la dette explose, le déficit commercial et le chômage avec. En six mois on est sous tutelle du FMI car la Banque de France n a pas les réserves de change pour soutenir une monnaie qui serait une proie facile pour les spéculateurs. Sans parler de la fuite massive de capitaux qui aurait lieu. Le seul pays qui pourrait sortir sans trop de casse c est l Allemagne en raison de sa balance commerciale. Sinon c est un suicide économique et politique. Nous cela agraverait les choses, seul des entreprises qui n importent rien et qui exportent massivement pourraient sur le papier s en sortir. Donc toujours pas convaincu surtout au moment où on retrouve le levier monétaire en tordant la bras de la BCE.

          • PK dit :

            Du calme avec les prévisions cata… Le monde a existé avant l’euro : il existera sans.

            Et la terre tournera toujours !

  5. Plusdepognon dit :

    L’effort de la LPM est situé après la mandature actuelle, lorsqu’il faudra trouvre 3 milliards d’euros par an supplémentaire.
    C’est là que se situe le point important.

    On peut toujours reconnaître que c’était facile de taper dans le budget militaire pour cause de Coronavirus et que l’exécutif n’y a pas céder…
    Il faut remonter à plusieurs décennies avec la menace soviétique pour voir ça.

    L’année 2021, avec la présidentielle en ligne de mire était prévue pour être charnière :
    https://lefauteuildecolbert.blogspot.com/2020/01/marine-nationale-relevement-de-la-trame.html

    Les taux d’intérêt bas sont un non-sens économique :
    https://www.lopinion.fr/edition/economie/taux-d-interet-bas-trop-bonne-nouvelle-197543

    La balance commerciale de la France ne s’est pas améliorée :
    https://www.capital.fr/entreprises-marches/commerce-le-plongeon-phenomenal-attendu-pour-nos-exportations-en-2020-1380752

    Même si le mouvement est mondial :
    https://www.lemonde.fr/economie/article/2020/09/01/la-pandemie-de-covid-19-plonge-l-economie-mondiale-dans-une-recession-record_6050618_3234.html

    Avec les attendus habituels (moins de services publics, pas d’impôts pour les multinationales, moins de règles pour la finance…) :
    http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2020/09/17092020Article637359268927415705.aspx

    C’est la force de l’économie du pays qui permet tout le reste…

    Nous voyons ces derniers mois des externalisations diverses sur ce qui approche le coeur de métier, voire carrément celui-ci :
    http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2020/07/06/prestations-d-assistance-a-l-entrainement-collaboratif-des-f-21298.html

    http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2020/09/25/mco-para-21474.html

    http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2020/06/21/le-centre-de-formation-a-l-appui-aerien-qui-forme-les-jtac-v-21260.html

    http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2020/06/26/cinq-avions-21277.html

    Ainsi que des locations de matériels à des sociétés privées (hélicoptères pour la Royale, l’armée de l’air et de l’espace) :
    http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2020/03/02/location-vente-l-armee-de-l-air-a-besoin-de-20-helicopteres-20927.html

    Des sociétés de projets, mais sans le dire :
    https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/mais-a-quoi-servent-finalement-les-societes-de-projets-dans-la-defense-466162.html

    Et un maintien en conditions opérationnelles externalisé à 40% en 2025 au lieu de 15% :
    https://blablachars.blogspot.com/2020/06/operation-verite-par-arquus.html

    http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2018/07/23/le-mco-au-menu-de-la-visite-ministerielle-a-bruz-19572.html

    En espérant que cela soit mieux qu’avec les hélicoptères…
    http://www.opex360.com/2019/07/03/encore-insuffisante-levolution-de-la-disponibilite-des-helicopteres-des-forces-francaises-est-contrastee/

    Finalement l’armée de Valmy est dans les musées depuis longtemps, mais les nouvelles compagnies des Indes préfèrent l’argent public pour faire des dividendes privés à leurs actionnaires plutôt que les risques des marchés :
    https://www.lopinion.fr/blog/secret-defense/jusqu-faut-il-privatiser-armees-220935

    Lorsque vous faites un leasing, la bagnole n’est pas à vous.

    PS: un peu d’humour, l’armée n’est pas là ni pour faire nounou, ni pour jouer au vigile.
    https://youtu.be/AObXWpExQdY

    Surtout avec des sociétés militaires privées qui grattent à la porte pour avoir de juteux contrats en prenant la place des militaires dans la protection, même à l’étranger avec des marchés publics taillés sur-mesure…

  6. Famas dit :

    https://mobile.twitter.com/lamontagne_fr/status/1310642600114827273/photo/1 l’Américain Teledyne renonce au rachat de Photonis à Brive

  7. qu4ntic dit :

    Penser pouvoir rembourser la dette par la croissance dans un contexte où 10 à 15% de l’offre mondiale de pétrole s’est volatilisée avec les faillites du pétrole de schiste…quelle illusion!

    Sans parler de décroissance, il faudra s’attendre à un nouveau mur énergétique pile au moment où les pays voudront relancer leur économie. Et comme la plupart des produits dépendent des transports carbonés, l’augmentation certaine du prix de l’essence pourrait mener à une crise bien plus profonde que l’épisode Covid.

    L’armée française devrait accélérer le pas sur le remplacement de ses engins qui tournent au pétrole.

  8. Vinz dit :

    Pendant ce temps l’Allemagne renonce à son AO relatif à son programme de renouvellement d’hélicos lourds. Les propositions ne rentrent pas dans le budget. Ballot.

  9. Lassithi dit :

    C’est mieux, mais le mieux est l’ennemi du bien.
    Pour le bien, il en manque encore 10 , pour rattraper tout les dégâts des formidables années Miterrand et surtout ceux des maastrichiens qui ont dépecé la France pour imposer ces monstres que sont l’UE et l’€.
    Bref, on est loin du compte.

  10. Ronin dit :

    Alors que de plus en plus de pays construisent désormais leur propre char de combat , nous faisons l’exact chemin inverse.

    En abandonnant encore un précieux savoir-faire stratégique (j’ai bien dit stratégique), et en l’abandonnant aux allemands, encore (on se demande pourquoi deux guerres mondiales, pour finalement en arriver, à cette de plus en plus complète dépendance ? ! ?).

    La Chine et l’Inde construisent désormais leur propre modèle de char lourd de combat.
    La Japon, Israël, la Corée du sud, construisent le leur depuis quelques années. Même l’Italie le faisait hier, et demain la Turquie produira ses chars au plus haut niveau.
    Nous, on fait le chemin inverse. Certes ce sont toutes principalement des puissances montantes, de demain.

    Et cela est bien ce qui est symptomatique de nos pays ouest européens, de plus en plus à la dérive, dorénavant presque sur tous les plans (et ce n’est pas en cherchant à se raccrocher à une Allemagne désormais également en sursis que l’on risque de s’en sortir…).

    Si on avait encore un stratégie ambitieuse d’équipement de nos armées, ce n’est pas deux cent malheureux chars de combat qu’il nous faudrait pour être encore digne de la place de sixième puissance mondiale.

    Mais il faudrait au contraire prévoir (une notion bien oubliée actuellement) pas moins d’un millier de véhicule de combat lourds, pour la haute intensité (que certains semblent timidement redécouvrir, après plus de vingt ans de grand n’importe quoi), et afin d’amortir les coûts.

    C’est à dire, de quoi nous équiper de chars de combat, en nombre un peu plus sérieux, de VCI lourds (ce que font également presque tous les autres), d’automoteurs d’artillerie à grande cadence de tir, de véhicules du génie, de dépanneurs, et autres encore constituant l’environnement naturel, indispensable, de ces chars de combat.

    Aujourd’hui nous en sommes bien loin, puisque nous faisons toujours le chemin inverse.

    Pour information, la grande tendance actuelle en matière de VCI (véhicules de combat d’infanterie est aux véhicule de plus de quarante tonnes : ce sont les déjà actuels Puma, et Lynx allemands, Ajax britannique, Armadillo suédois (dernière évolution du CV90), Armatta 15 russe, ou encore Namer israélien, tous des véhicule de combat d’infanterie chenillé allant de 40 tonnes à plus de cinquante tonnes, 60 tonnes pour le dernier, le Namer étant une version spécialement adaptée du Merkava 4 sans tourelle, char lourd réputé comme un des plus blindé et protégé.

    Le prochain VCI américains sera certainement un blindé de 50 tonnes, ou plus, à priori inspiré des Puma allemands. C’est à dire à des niveau de blindage et de protection de plus en plus proche voire égalant celui des chars les plus lourds.

    Ceux ci sont des blindés avec des blindage, et donc des niveaux de protection, sans commune mesure avec nos VBCI (de 32 tonnes !!), et autre « Griffon » ou autre ménagerie.

    C’est à dire équivalent à trois ou quatre fois plus que notre plus blindés transport de troupe actuel, et futur, le VBCI encore. avec une protection équivalente aux anciens chars moyens AMX30-Brennus et Léopard-I des dernières générations. De l’ordre de plus de 300 mm d’équivalent d’épaisseur d’acier, contre seulement 100 pour le VBCI.

    Et beaucoup plus encore pour les VCI issus des châssis de chars lourds, type Namer-Merkava-4 et T14 russe. Ou là on est pas loin des 1000 mm d’équivalent d’épaisseur d’acier de protection, dix fois plus que pour le VBCI (le Griffon, et le « Jaguar » ont même des protections inférieures ; le Serval étant encore moins pourvu).

    Et après on va nous parler de programmes d’équipements « à hauteur d’homme » : il n’ont presque jamais été relativement aussi peu protégés qu’actuellement, en réalité. Ceci sans parler d’autres énormes lacunes « d’aujourd’hui » en matière de défense antiaérienne, C-RAM (autre grande tendance), ou encore antimissile de théâtre…

    C’est une des première grande tendance mondiale actuelle (même chez les autres européens, pour une fois ; il n’y a que les Belges pour nous suivre dans ce total délire du roue qui s’est emparé de nos armée depuis une vingtaine d’année maintenant !).

    Une autre grande tendance future étant la distinction à faire entre VCI à proprement parlé et véhicule d’accompagnement.
    L’augmentation du blindage allant évidemment de paire avec celui de leur armement, les prochains – actuels – VCI seront équipés de canons déjà annoncé de 50 mm, ou de 57 mm chez les russes, et le chinois;

    L’emport de cet armement plus important limitant toujours plus la place laissée au transport des fantassins, déjà réduit à seulement six combattants débarqués sur le Puma allemand.

    L’idée de séparer les fonctions transport et appui d’un véhicule d’infanterie ne date pas d’aujourd’hui, car, depuis longtemps la plupart des tacticiens, sérieux (ou tout simplement les personnes réellement au contact du réel de toute opération militaire d’intensité moyenne), se sont aperçu que les positions de dépose des fantassins et celles d’appuis optimale pouvaient la plupart du temps diverger, voire même être en grande partie être complètement incompatibles.

    Ainsi même l’armée française – au temps où les considérations tactiques avaient encore une réelle importance ou plus précisément faisaient encore réellement l’objet d’une réelle prise en compte et même d’une réelle attention – c’est à dire dans les années 80 et dés la mise en place des premiers – et malheureusement seuls depuis – véhicules de combat d’infanterie AMX-10P, on s’était, très largement, aperçu de ce fait, assez évident par ailleurs,pour tous praticiens de terrain.

    Partant de l’idée d’un châssis unique commun, décliné en autant de versions spécialisées que nécessaire, ceux ci seraient en premier lieu séparé en deux versions basiques : une – avec une caisse un peu plus haute – de transport de fantassins, faiblement armée d’équipements d’auto-défense rapprochée (canon mitrailleur de faible calibre – avec une conduite de tir basique – ou lance grenade automatique, éventuellement complété par un système anti-char d’autodéfense.

    Une seconde version, bénéficiant d’une caisse plus basse et qui serait armée de canon mitrailleur de calibre suffisant pour faire face à la plupart des menaces courantes du champs de bataille, au rang desquels en premier lieu les autres, en général nombreux, véhicules blindés divers et variés, et d’autre part, pour neutraliser les principales armes collectives et point d’appuis adverses.

    Le premier, de transport d’infanterie, étant le véhicule blindé le plus nombreux, aurait ainsi un coût très largement diminué : le prix d’un système d’armement des VCI actuel, non différencié, arrivant aujourd’hui à quasiment égaler le reste du véhicule.

    Un VCI « Namer » sur-blindé de 60 tonnes par exemple revenant à 3 millions de dollars pièce, contre 7 pour le char Merkava-4 basé sur le même châssis lourd. En conséquence ces véhicules de transport et de dépose d’infanterie, fortement blindés et protégés, auraient un coût grandement diminué, de presque moitié, par rapport à la norme industrielle actuelle.

    Cependant tout autant blindés et protégés, il bénéficieraient, en plus, de bien meilleurs appuis des véhicules (d’appui) spécialisés, qui auraient ainsi tout le temps de trouver des positions (d’appuis) optimisée, et pourraient également pleinement se concentrer sur ce rôle, au lieu de se disperser entre deux fonctions incompatibles.

    A raison de quatre VCI NG pour un VCA, cela reviendrait beaucoup moins cher : Quatre fois 3 millions plus 6 millions (du VCA, équipé d’un canon moyen de calibre supérieur de 60 ou 75 mm, beaucoup plus polyvalent), contre cinq fois 6 millions pour chaque VCI « classique », équipés de 30, 35, ou même 40 mm, qui plus est incapable de neutraliser les futurs VCI de 40 tonnes.

    Un autre dernière grande tendance moderne actuelle, en matière de véhicules blindés de combat, étant la révolution constituée par les nouvelles chenille souples.

    Mais, là aussi, autant dire qu’avec son délire du tout-roue, les armées françaises passent encore, complètement à côté, et en sont sont à des années lumière…

     Ah oui, dernière chose, pourquoi parler de VCI, véhicule de combat d’infanterie, alors que le sujet est sur les « systèmes de combat terrestres principaux ».
    Car, il faut ce type de blindés pour accompagner les chars, partout « dans la verte » (d’où les chenilles, évidemment…). Sinon on s’expose aux mêmes genres de déconvenues que les israéliens en 2006 (au Liban).

    VCI qui sont sans nulle doute les vrais principaux blindés de l’avenir (plus que les chars même, ceux-ci restant cependant tout autant nécessairesIl faut en effet, une nouvelle grande famille de blindés lourds, de 40 à 50 tonnes, déclinable en chars de combat, mais également en VCI, VCA, véhicule du génie (pont automoteurs etc.), et d’appuis et de soutiens divers.

    Celle-ci serait complétée principalement par une grande famille généraliste de blindés moyens médians.
    Ceux ci pourraient préférentiellement venir d’une grande famille de blindés s’inspirant du projet SEP (Splitterskyddad EnhetsPlattform), évoqué ci dessous.

    C’est à dire d’une principale plateforme, déclinée en deux motorisations hybrides. Une sur chenilles souples, et l’autre sur 8 x 8 sur roue (un seul modèle étant plus économique au niveau opérationnel, et à tous niveaux, que plusieurs et notamment qu’une déclinaison en 6 x 6).
    Ces blindés faisant de 15 tonnes (pour le modèle chenillé, forcément plus légers, contrairement à la légende…) à 17 tonnes (pour la version sur roues), en version de base, avec une protection de niveau IV OTAN, et jusqu’à 30 à 27 tonnages avec des blindages rapportés amovibles. Ce qui les porterait (étant plus compact, et donc plus légers, du fait de leur motorisation), à des niveaux de protection bien supérieurs à ceux de nos actuels malheureux VBCI.

    C’est à dire, adaptable suivant les différentes missions, de basse ou de moyenne intensité (en version de base ou avec blindages rapportés), et suivant les besoins.

    Ces derniers étant également équipés de différents modules (VCI, VCA, 120 mm (le fameux char léger évoqué par certains), artillerie, y compris antiaérienne, génie, commandement, reconnaissance, soutien, et autant que de besoin).

    Le tout étant complété par une autre famille de blindés légers, de 7 à 10 tonnes, suivant la longueur des châssis (court ou long) et l’armement, 4 x 4, d’un niveau de protection de niveau III OTAN, suffisant pour toutes les opérations de type maintien de la pais de très basse intensité.
    Ceux-ci étant également décliné en une famille intégrée dès le départ.

    Enfin une quatrième famille de blindés légers chenillés, aérotransportables, voire parachutables, et héliportables, amphibies, viendraient plus qu’utilement compléter nos forces armées.

    Ces derniers s’inspirant des Wiesel allemands, et autres blindés chenillés légers britanniques ou russes, très compacts, seraient d’un poids limités de 5 tonnes maximum, avec chenilles souples et motorisation hybride évidemment, assurant une protection avoisinant le niveau III (IV à l’avant).

    Ils constitueraient pour nos armées, et plus encore nos force aéroportées parachutistes, mais également nos forces de montagne et amphibie (avec un seul blindés commun, remplaçant le VHM, Véhicule Haute Mobilité comme son nom l’indique !!), un plus, et même une révolution opérationnelle.

    Une véritable révolution stratégique, opérationnelle, et tactique (qui plus est actuellement), presque équivalent à l’indispensable retour de la chenille dans nos armées, équivalent à leur réintégration dans le club des grandes armées réellement modernes, de première division ; et non plus de seconde zone, uniquement spécialisée dans les opération de gendarmage d’États faillis africains…

    • EBM dit :

      @ Ronin beaucoup d arguments et plutôt cohérents. Donc je ne vais pas dire que je suis en désaccord. Je serais plutôt circonspect sur le fait de développer a nouveau des blindées alors que le griffon arrive a peine. Quid aussi de ce parque de blindée lourds qui serait le premier de pas moins de quatre familles de véhicules: coût logistique de l ensemble des familles, aerotransport? Cela me semble représenter un budget important qui risque d oblitérer d autres choses comme un retour a des effectifs corrects. J entend par la revenir au moins a l effectif de 2007. Malheureusement j aurai tendance à dire que le développement d un autre véhicule qui marginaliserait le VBCI en étant sur sa gamme est jouable mais pas plus. Tout ça implique aussi une réflexion stratégique, 40 tonnes c est priorité Europe avec pontage a profusion.