Le groupe français Thales pourrait fournir les radars des frégates taïwanaises de nouvelle génération

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

69 contributions

  1. Vivo dit :

    Bon ben, quelques points de PIB en moins pour LVMH et Moet et Chandon. 🙂

    • Franchouillard dit :

      @ vivo
      Les trolls pékinois feraient mieux de rester discrets.
      Si la France équipe Taïwan, il y aura des protestations de Pékin et ça peut faire hésiter les incompétents qui gouvernent la France.
      Mais au contraire chez nous beaucoup de gens ont de la sympathie pour les Chinois qui s’opposent au gouvernement de Pékin, c’est à dire beaucoup de Chinois.
      .
      Il y a en France (et notamment dans nos DROMCOM, pas seulement à Paris13) beaucoup de bons français d’origine chinoise qui n’ont aucune sympathie pour le gouvernement de Pékin.
      .
      Alors venir troller ici pour le PCC de Pékin comme le fait Vivo, ça rappelle l’histoire (Jean de la Fontaine) du pavé de l’ours.

      • Vivo dit :

        Lol, mais pètes un coup et ça ira mieux.

        Dis toi bien que ni moi ni toi ne pourront changer quoi que ce soit, a moins que tu te fasses élire président de la république et encore, car le train de l’humanité est lancé a très grande vitesse et rien ne pourra arrêter les grandes puissances a part un chaos total.

        Eh oui, nous ne sommes que des petits êtres de passage sur cette planète perdue au milieu de nulle part dans l’univers. Séquence philosophie existentielle. 🙂

    • tchac dit :

      Ce n’est pas grave si des actionnaires qui n’ont de patrie que l’argent perdent de l’argent.

    • Czar dit :

      1) LVMH et Moet & Chandon, c’est la même chose, andouille à quoi crois-tu que le M correspond ?
      2) c’est très bien bernard arnault est l’un des pires oligarques qui soit, un peu de pognon en moins le rendra moins arrogant et en plus il aura un peu moins envie de nous vendre son sans-frontiérisme de merde.
      3) autre bonus, si la balance des échanges se déséquilibre encore un peu plus en notre défaveur, ça ne pourra que pousser ce gouvernement d’eunuques à sortir de sa léthargie. Je suis assez en faveur d’une taxe environnementale frappant toutes les importations de camelote zhinoise : les franchouilles retrouveront le goût des produits un peu plus durables et la taxe qui ne frappera que les imports rendra plus intéressante l’idée de relocalisation de la production
      4) déjà sanctionnés de faction par la Grônde Zhine, on pourra y aller sans retenue pour armer Taïwan. Ptêt même quelques SNA et plein de jolis missiles médinnfwanz

      que des avantages, comme tu le vois. Où est- ce que je signe et que je verse un accompte ?

      • Patriote impitoyable dit :

        je signe aussi

      • Vivo dit :

        T’as raison bolosse, je préfère Veuve Cliquot, c’est plus classe.

        • Pascal (l'autre) dit :

          « T’as raison bolosse, je préfère Veuve Cliquot, c’est plus classe. » Chc’estampagne pas terrible marqué par une verdeur, une acidité rédhibitoire! Gosset, Boizel, Pol Roger, Henriot sont de loin meilleurs!
          « Lol, mais pètes un coup et ça ira mieux. » c’est vrai ……………………….. c’est plus classe!

    • albatros24 dit :

      Justement non : plus les produits de luxe sont chers, plus ils sont prisés par les très riches.
      Maintenant si la Chine (ou les riches chinois) veut se venger sur les produits français elle ferait bien de se souvenir que :
      -la Chine vend beaucoup plus à la France que le contraire
      -les touristes chinois, y en a déjà plus beaucoup depuis le COVID (que la Chine a enfanté d’ailleurs),
      – l’Europe sera obligée d’être solidaire fiscalement parlant car les taxations à l’un de ses membres du fait du marché commun et de ses règles mais aussi de l’Euro obligent les autres
      et donc forte hausse des taxes sur les produits chinois en retour.
      Dîtes moi les Etats Unis vous taxent, si l’Europe s’y met aussi, il restent combien de zones géographiques prospères et solvables dans le monde pour vendre vos excédents ?
      Car la Chine en fait est tributaire de ses clients du fait de son système économique centré sur les exportations.
      Taxer les produits français cela revient au final à taxer les 600 millions d’euroépens et leurs pays
      Sans compter tous les salariés chinois des entreprises et industries françaises : vous savez les boites des longs nez qui ont délocalisé leurs production en Chine et qui sous traitent…
      Pour nus cen’est pas grave, il y a justement le Vietnam, l’Inde qui pointent leur nez : l’Inde avec qui la Chine a actuellement des délicatesses et qui souhaite développer des relations avec l’Europe, notamment l’Allemagne et surtout la France dans le domaine des technologies et des armes..

    • Stoltenberg dit :

      Ce sont surtout quelques touffes de cheveux de vos galonnés des états majors de l’armée populaire de libération qui vont être arrachées. De la même manière, c’est le niveau du cortisol chez Xitler Shithole qui risque d’augmenter. En somme, que de bonnes choses 🙂

    • v_atekor dit :

      Vivo : après gouvernance de Xi 1er, et surtout la gestion du Covid, beaucoup d’entreprises donnent pour acquis que la Chine n’est plus un débouché du tout. Donc dès que LVMH vendra une seule bouteille de Moët et Chandon, elle considérera que c’est toujours mieux que rien.
      .
      Pour les entreprises que je connais, elles ont fait une croix sur la Chine et misent sur l’Inde, à la fois pour contre-balancer la Chine, à la fois car c’est une démocratie.
      .
      Soit dit en passant, le Covid a été la goutte d’eau qui a fait déborder un vase, grand et bien plein, notamment plein de problèmes de PI.

      • Albatros24 dit :

        PI : propriétés industrielles ?

        • v_atekor dit :

          Propriété Industrielle/intellectuelle, Oui. Il y a pas mal d’entreprise « moyennes à grosses » (et la totalité des petites, startups et cie, ça va de soi) qui préfèrent abandonner définitivement le marché chinois que de se retrouver avec une imitation chinoise sur le marché, et pour résoudre ce problème ils se défont des fournisseurs/soutraitants chinois. Le covid est un prétexte là dedans, le mouvement est en marche depuis déjà quelques années.
          .
          Le canada vient d’annoncer qu’il enterrait le libre échange avec la Chine également.

          • albatros24 dit :

            Le souci c’est qu on recherche une nouvelle Chine au Vietnam, en Inde,…avec les mêmes travers
            On n’apprend rien
            Alors qu il est logique de re localiser pour avoir de la meilleure qualité, payer moins cher ce n’est pas être un bon gestionnaire ici.

          • v_atekor dit :

            C’est assez vrai, et les relocalisations en Europe se font aussi beaucoup. Beaucoup sont conscient que l’internationalisation est allée trop loin et il y a un mouvement de reflux assez fort.
            .
            Mais l »Asie est aussi un gros marché… à conditions qu’ils puissent payer.

  2. vachefolle dit :

    Ben macron va recevoir le courrier de protestations de la Chine…. et le mettre a la poubelle.
    Il n’y a pas a hesister d’armer les enemis de la Chine, qui ont le bon gout d’etre des démocraties face a une dictature Orwelienne.
    Et puis question menaces economiques, la Chine a plus a perdre d’un boycott de l’UE que le contraire.

    • Vivo dit :

      Ben macron va recevoir le courrier de protestations de la Chine…. et va faire un check.
      Ça c’est un président de djeuns.

  3. Yannus dit :

    Depuis l’affaire des frégates de Taïwan, je suis plutôt méfiant à propos de Taïwan. Il serait peut-être regrettable de leur livrer notre meilleure radar sachant que leur promiscuité avec les USA pourrait les inciter à leur en livrer les secrets ( ce qui n’est pas forcément une bonne idée si nos intérêts divergent de ceux des USA sur certains dossiers).
    laissons les Ricains se démerder avec les Chinois.

    • Math dit :

      Waow, un peu de trollage subtile 🙂
      L’affaire des frégates de Taïwan n’a pas montré une déloyauté Taïwanaise, mais seulement la corruption du PS et du RPR qui ont touchés des rétro commissions.
      Si Thales vends des Seafire à Taïwan, la seule crainte est que nos technologies se retrouvent entre les mains du PCC, si tant est qu’ils en aient besoin. Donc… go.
      De toute façon, on perd tellement avec la Chine sur le plan commercial qu’on ne risque… Rien.

    • AirTatoo dit :

      Yannus, deux choses: Soit on a une politique d’export concernant le matériel Militaire (C’est le cas pour les Rafales et beaucoup d’équipement), livrer une version export n’intéresse pas les américains qui ont déjà de très bon radars, soit on livre le radar complet car on travail déjà sur le suivant, principe de la recherche et développement (R&D).
      Donc pas de panique, dans tous les cas nos industriels sont pas fou.

    • Clavier dit :

      Les Américains en dépit de nos fameuses avancées technologiques dont vous vous faites l’écho ont peu à apprendre de nous dans le domaine du radar….

      • Yannus dit :

        Bonjour,
        je ne pense pas non plus que les Américains aient à apprendre grand chose de nous dans le domaine des radars. Par contre ils pourraient trouver leur intérêts à fournir des information utiles sur ce radar à un pays tiers ( la Turquie par exemple) contre lequel nous serions en conflit et contre lequel, les USA n’auraient pas forcément intérêt à nous voir lui mettre une raclée facilement.
        exemple : la guerres de Malouines lorsque les Argentins ont commencé à couler les bâtiments Anglais avec des Exocets.
        https://www.atlantico.fr/decryptage/303227/malouines-falklands-john-nott-exocet-pierre-lethier-hugues-serraf
        C’est ce genre de crainte là que j’entretiens vis-à-vis des Taïwanais qui sont de plus en plus aux abois par rapport à la Chine et qui pourraient subir des pressions US pour obtenir ce genre de détails.

  4. Wagdoox dit :

    Coupons avec la chine, c’est eux qui ont le plus a perdre on a un déficit commercial avec eux.
    Ils nous ont volé des milliards en pi, alcatel a en parti ete victime du pillage chinois et les chiraquiens avaient laissé faire pour changer.

  5. St Chamond dit :

    Moi je veux bien qu’on soutienne les démocraties d’Asie qui sont aussi les ennemis de la Chine mais il faut s’en donner les moyens et accepter d’en payer le prix.
    Les moyens c’est grossi modo de doubler le format de la flotte. Le prix c’est une guerre commerciale, industrielle puis une guerre tout cour avec ce qui sera devenu la première puissance du monde et ainsi que la coalition qu’elle aura formée (Pakistan, Birmanie, Corée d N, Russie ?, Iran ?, Turquie ?). Va vraiment falloir savoir ce qu’on veut …

    • Frédéric dit :

      Versus, Inde, Japon, Vietnam, Phillipines, Corée du Sud, États-Unis, Australie, Nouvelle Zélande, Canada, Royaume Uni, Indonésie…. II y a beaucoup plus de nations en bisbilles avec Pékin qu’allies avec elle.

    • Math dit :

      Russie? Vous y croyez vraiment? La Russie a une population déclinante. Ils ne sont pas vraiment agressif envers nous. L’Iran ne nous est pas réellement hostile. La Birmanie n’est pas 100% alignée sur Pekin. Quant aux Turques, la Chine ne peut massacrer les Ouïgours et se dire amis des Turques. Bref…

    • LEONARD dit :

      « Va vraiment falloir savoir ce qu’on veut ».
      Réponse simple et unanime en Europe: La Paix.

      Par contre, Si Vis Pacem, Para Bellum.
      Locution grecque parfaitement d’actualité.

  6. Czar dit :

    *acompte.

  7. Tintouin dit :

    Dois-je vous rappeler que le virus chinois nous ( nous étant la planète entière) a coûté beaucoup plus que quelques points de PIB?
    Alors avoir le plaisir de voir copain Xi contrarié dans ses plans hégémoniques… ça n’a pas de prix 🙂

    • Vivo dit :

      Vous avez raison, allons demander aussi des comptes aux américains pour leur virus du SIDA, a cause d’eux on ne peut plus b….r en paix.

      Et pour la Syphilis, il faut s’adresser a qui???

      • Albatros24 dit :

        A Christophe Colomb qui nous l’a indirectement ramené avec la « Découverte » de l’Amérique.
        Mais les coronavirus on sait tous que c’est aux mauvaises habitudes alimentaires et hygiène douteuse des chinois qu on le doit.
        Pour chercher une maladie provenant des français, je suis curieux de voir ce que vous allez me sortir…

        • Albatros24 dit :

          Mais Christophe nous a ramené un tas de trucs sympas comme des légumes de la ratatouille, des pommes de terre, du maîs pas encore transgénique et surtout pas mal d’or pour les habitants de la péninsule ibérique, qui ont au final entraîné malheureusement pour eux une inflation gigantesque – Crise économique qui ne leur a pas permis de suivre ensuite la même évolution industrielle du reste de l’Europe (la malédiction de l’Inca de Tintin puissance dix)

      • Pascal (l'autre) dit :

        « Vous avez raison, allons demander aussi des comptes aux américains pour leur virus du SIDA, a cause d’eux on ne peut plus b….r en paix. » Pour rappel le virus du sida a été découvert dans les années 20 dans la région de Kinshasa actuellement république démocratique Congo*) Sa transmission venant du fait de la chasse et de la consommation de viande de grands primates (gorilles et chimpanzés) vivier naturel du virus V.I.H. et aussi d’un autre virus particulièrement létal le virus Ebola. Le virus du sida n’a pas son origine des U.S.A.
        « d’eux on ne peut plus b….r en paix. » Il faut voir le bon coté des choses cela évite les cons de trop se reproduire!
        « Et pour la Syphilis, il faut s’adresser a qui???’
        Et pour le S.R.A.S.?
        le H.5.N.1.?
        La grippe de Hong Kong?
        La grippe asiatique (1957)
        La peste noire (qui est réapparu récemment et ou ça?……………………………En Chine!! Etonnant non!
        Le Covid 19 Ah oui, c’est vrai selon l’évangile de « saint Xi » le Covid n’est pas chinois!

        • albatros24 dit :

          La Syphilis c’est l’Amérique du Sud par les Conquistadores donc ou plutôt les galions chargés de fruits légumes et or.
          Mais la plupart des virus c’est l’Asie…le premier la Peste noire dite bubonique.

          • v_atekor dit :

            Pour la Syphilis, ce sont les Caraïbes plus exactement. La forme dangereuse de la maladie n’était pas non plus connue sur le reste du continent américain.
            .
            Mais l’Asie est en effet un des foyers majeurs et historiques de virus. Pas de soucis, c’est aussi une zone géographique très grande et très peuplée et puis avec 5000 ans d’épidémie propagée autour du monde, avec tant d’intelligences croisées, ils ont maintenant une longue expérience qui leur permet parfaitement de maîtriser ces virus qui ne sortent jamais des zones où ils sont endémiques et il ne viendrait à l’idée à personne d’avancer qu’un nouveau virus venu d’Asie puisse se propager dans le monde… ou presque…

      • tchac dit :

        Ah tient, maintenant vous adoptez les mêmes codes que certains responsables du PCC après les propos de D Trump sur le virus chinois ou le Kung flu, à savoir que le VIH est né au Etat-Unies

        Maintenant, allez jusqu’au bout : a t’il été créé volontairement par l’armée américaine afin de… de quoi au juste ?

        Franchement vivo, vous étiez plus subtile autrefois, là on recommence à percevoir derrières vos propos la voix de votre maître…

      • Clavier dit :

        Pour la syphilis, je me suis laissé conté que c’était plutôt du côté du sud-méditerrannée…..
        On ne prête qu’au riches, hein…?

        • albatros24 dit :

          En fait c’est plutôt l’Amérique du Sud
          Revanche des amérindiens exterminés par nos bacilles européens

      • Fred dit :

        @ Vivo

        Non, le VIH vient d’Afrique sans doute aucun.

        Par contre, la Grippe « espagnole » vient des USA. Son nom vient du fait qu’en 1917, seule la presse espagnole en a parlé dans un premier temps ; ce pays n’étant pas en guerre et ayant de ce fait une presse libre.

  8. Bob dit :

    Tables a besoin du marché han communiste tout comme Jupiter et la France. Je suis persuadé que Thales fera tout pour ne pas remporter ce contrat. Cela apportera quoi à La France? Surtout, on risque encore de se faire espionner par le PCC et de perdre quelques brevets encore pour peanuts. Taïwan va tomber comme Hong-Kong, le Tibet, le Turkmenistan…plutôt vendre ces radars au PVC directement. Taïwan n’est pas en mesure de repousser le PCC, il faudrait faire un OTAN version anti-han mais les nationalistes asiatiques ne peuvent pas se blairer donc les hans remporteront Le combat pour le leadership mondial avec ceux qui mouillent dans leurs caleçons viriles. Ce n’est pas quelques frégates, mines ou missiles qui pourront empêcher une victoire du PCC sur Taïwan même au prix de lourdes pertes que les princes rouges n’ont rien à battre de la vie humaine. L’APL-M est devant tout le monde avec leurs missiles anti-navires yp et df. La course à l’armement naval et missilier est gagné par les hans. Seul les bombes h pourraient retenir le PVC.

    • Desty dit :

      Le Turkestan. Le Turkménistan c’est un autre pays riverain de la mer Caspienne.
      Envahir Taïwan n’est pas aussi simple à dire qu’à faire. Si Pékin tente le coup, faisons en sorte qu’au moins 200 000 Chinois tombent dans l’entreprise et l’emportent au paradis !

    • Fralipolipi dit :

      La dynamique chinoise vous donne raison.
      Mais il ne faut pas sous-estimer l’immense difficulté que comporte une telle opération amphibie …
      .
      Le débarquement en Normandie et la profusion de moyens Alliés nécessaires pour permettre d’établir le point d’appui requis, avec prise d’un port en eaux profondes (à Cherbourg), face à une défense allemande relativement réduite (en nombre et en moyens, notamment aériens) prouve bien qu’une telle opération amphibie est un immense défi, et qu’elle est très loin d’être gagnée d’avance pour les Chinois … en tous les cas, pas sans d’innombrables pertes … que même un régime dictatorial n’est pas certain de pouvoir assumer face à son peuple … plus au 21ème siècle en tous les cas.
      .
      Le détroit de Taiwan a beau n’être que de 130 à 180 kms de distance, il correspond malgré tout à un abysse, ou à un abîme.

      • albatros24 dit :

        Vous avez entièrement raison, une opération amphibie est une boucherie en mer (frégates, aviations, drones, missiles torpilles et mines) et sur les plages où c’est carrément un carnage.
        Taïwan est une caserne à ciel ouvert (et fermé, il y a des grottes des pièges,) et surtout une population unie et une armée pêchue et très bien équipée.
        Même l’APL ne pourrait se le permettre…elle veut remporter l’île par d’autres moyens, car en plus elle aurait les flottes US dans son dos, sous elle et dans les airs. La Chine est très proche mais les circuits de ravitaillement US (Japon Corée du Sud et autres bases sur des îles) ne sont pas tellement plus loin. De plus les yankees ont déjà mis la pâtée aux japonais dans le coin (avec peu d’aide des cocos de Mao), ce qui n’est pas une mince affaire, en reprenant îles après îles avec de vrais combat amphibies bien sanglants pour eux face à des fanatiques genre kamikazes, ce que ne sont pas les chinois qui deviennent grassouillets et accros aux écrans suite à la modernisation et la politique de l’enfant gâté unique. Bei Jin ne peut plus se permettre de donner en spectacles à ses peuples des milliers de cercueils de retour (comme durant la Guerre de Corée contre les Etats Unis) dans les familles alors privées de descendance. Emeutes assurées et Xi veut la stabilité

      • LEONARD dit :

        Les préliminaires auront lieu sur Matsu et Quemoy, avec un blocus.
        La cible est trop petite pour justifier une intervention U.S, proche de la Chine, dépendante du ravitaillement par la mer, vraisemblablement infiltrée par le PCC depuis des années.

        Celà permettra à la Chine de rôder sa marine et ses forces d’assaut, et de prouver que les U.S sont faillibles.
        C’est une stratègie que les turcs pourront reprendre ( ou précéder ) à Kastellorizo.

        Celà servira à « attendrir » la classe politique taïwanaise en prouvant que toute défense est inutile avec la montée en puissance continue et massive des forces navales, ballistiques, aériennes et amphibies.

        Ils soumettront Taïwan, comme H.K. Ils ne l’envahiront pas.

        Et l’Occident ne fera rien pour s’y opposer.

    • Pascal (l'autre) dit :

      « is persuadé que Thales fera tout pour ne pas remporter ce contrat. Cela apportera quoi à La France? Surtout, on risque encore de se faire espionner par le PCC et de perdre quelques brevets encore pour peanuts. Taïwan va tomber …………  »
      Merci pour cette remarquable analyse (comme « toujours »)! Une petite question. Quand partez vous en vacances? Vous en avez sacrément besoin!

    • Fred dit :

      @ Bob

      Thales, essentiellement un groupe de défense et espace ne vend et ne vendra rien à la Chine qui dispose en interne de ses quelques offres civiles marginales.
      Ce pays est sous embargo militaire occidental depuis Tien An Men.
      Vu son agressivité vers l’extérieur, et les répressions internes à grande échelle, cela ne risque pas de bouger d’un iota.

      • Stoltenberg dit :

        Thales provides innovative solutions for the infrastructure that forms the backbone of China’s growth. The Group has been present in China for more than 30 years and is the trusted partner for the Chinese aviation and urban rail transportation industries. In the meanwhile, from secure software to biometrics and encryption, Thales has successfully applied its advanced technology to mobile communication, banking, IoT and software monetization etc. Thales has 3 JVs and employs 2,400 people with offices located in 8 cities in China. Thales established R&D centers and Innovation Hubs in Beijing, Dalian and Hong Kong to provide innovative solutions for both China and international market.
        .
        Source: https://www.thalesgroup.com

  9. Aymard de Ledonner dit :

    Je suis convaincu qu’un conflit au sujet de Taiwan a de grandes chances d’arriver. Xi ne peux tout simplement pas perdre Taiwan sans réagir mais pour les US, abandonner Taiwan serait implicitement reconaitre qu’ils ne sont plus la première puissance mondiale. Aucun président américain ne peut faire ça.
    Mais si ça pète, la France ne doit pas militairement s’en mèler. On n’a pas d’accord de défense avec Taiwan.
    Par contre, dès maintenant vendre des armes à Taiwan en ripostant à toutes les éventuelles représailles chinoises, je suis pour. Aujourd’hui on ménage la Chine au sujet de Taiwan, sans rien avoir en échange (à part des menaces désagréables) tout en ayant une balance commerciale déficitaire et une relation globalement largement désavantageuse pour nous.
    Si les chinois nous font les gros yeux, on vend des FTI à Taiwan à condition qu’ils instalent en France une usine de puces en partenariat avec ST micro……

  10. Philippe dit :

    Rappel d’une évidence :
    la France doit faire « bouillir la marmite » … en évitant si possible les problèmes de rétro-commissions.

  11. Thaurac dit :

    @ Vivo
    Et c’est pas tout, les usa viennent de passer, encore, de nombreux contrats d’armements divers avec Taiwan…
    Cela va être plus que dur, voire impossible pour vous, de poser le pied (et de rester en vie) sur cette ile!

    • Vivo dit :

      On s’en fout des armes, moi j’y vais pour bronzer et mater les belles Taïwanaises sur les plages.

  12. Boubou dit :

    Question de païen oblige. Quelqu’un parmi vous pourrait vulgariser:
    Corvette/Frégate/Destroyeur/Croiseur –> Est-ce le tonnage qui dicte la catégorie appartenance?
    A quoi correspond le tonnage? Est-ce le seul indicateur de performance?

    Merci

    • Clavier dit :

      C’est un peu comme pour les générations d’avions, les Américains inventent au fur et à mesure de l’imagination de leurs commerciaux …. par exemple leurs « destroyers » de la classe Zumwalt ont le déplacement d’un croiseur lourd de la WWII /
      la tendance actuelle est à l’embonpoint d’ailleurs comme chez tous les militaires…. sans être méchant ….

      • John dit :

        @Clavier,
        C’est vrai que c’est très américain tout ça… Les vilains, ils font tout pour nous avoir… Ha mais attendez, ils n’exportent aucun navire de type frégate, destroyer, croiseur ou corvette… (excepté d’occasion)…
        Donc votre justification commerciale… Tous ces termes sont bcp plus anciens…
        @boubou
        – Corvette: XVIIe et d’origine française
        – Frégate: XVIe
        – Croiseur: XIXe
        – Destroyer: XIXe
        Les éléments qui les distinguaient lors de leur création:
        – Corvette: A l’origine, petit navire faiblement armé pour l’exploration, la transmission d’ordres, courriers… Durant la Seconde Guerre Mondiale (WW2), il a évolué vers un navire d’escorte et de lutte anti sous-marine. Son avantage était son coût.
        – Frégate: A l’origine, petits navires rapides et très manoeuvrables. Du XVIIe au XIXe elles prennent du poids et de la taille et en puissance de feu…
        Ce terme disparut, avant d’être réintroduit par la Marine Britannique lors de la WW2. Il s’agissait de navires plus grands que les corvettes et plus petits que les destroyers, et à cette époque, leur rôle était l’escorte de convois. Ils protégeait les cuirassés des petits torpilleurs très manoeuvrables et très efficaces face à des navires énormes (donc de grosses cibles).
        – Destroyer: d’origine britannique, ils jouent notamment le rôle de contre-torpilleurs
        – Croiseur: Il s’agissait d’un navire lourd, mais dont le masse était inférieure aux cuirassés, et avec une artillerie plus légère et moins nombreuse.
        Les cuirassés devenus obsolètes, les croiseurs sont les plus gros navires actuels.

        Mais le plus important, c’est de comprendre que cette classification n’est déjà pas d’origine américaine. Cette classification a évolué au fil des technologies. Et aujourd’hui, c’est surtout la masse et le rayon d’action voire la mission qui définissent leur terminologie.
        On peut prendre l’exemple des frégates qui n’existent pas dans le Navy, jusqu’à ce que la FREMM franco-italienne soit sélectionnée par l’US Navy. Est-ce donc une stratégie commerciale américaine?
        Quant aux croiseurs, il n’y en a pas ou peu dans les marines autre que américaines et russes. Les destroyers et frégates voient leur définition évoluer selon des critères OTAN.
        Ainsi, les FREMM sont des frégates, les frégate de défence aérienne Classe Horizon sont des Destroyers selon la classification OTAN, d’où le D sur leur coque.

        Quels sont donc les critères « officiels »?
        – Corvette: 80-130 m jusqu’à 2000 t.
        – Frégates: jusqu’à 150 m
        – Destroyer: au delà de 150 m, jusqu’à 170 m
        – Croiseur: au delà de 170 m
        Cela reste une approximation, et chaque marine a au final sa propre classification. Ce ne sont que des noms. D’autant plus qu’aujourd’hui, au même titre que les avions de chasse, ils se sont diversifiés dans leur armement et leur rôle, et très souvent, c’est le volume d’arme qui change, la puissance radar, et l’autonomie. Malgré tout, il y a quand même quelques spécialisations. Les frégates son souvent soit orientées lutte anti sous-marine ou anti aérienne tout en ayant des compétences dans tous les domaines.

        De manière plus générale, la taille d’un destroyer est plus importante que celle d’une frégate et permet une projection de plus de puissance, des radars plus puissants, et plus de cellules de lancement, d’où sa présence dans les escortes d’objets de haute importance (porte avion, etc… dans l’anti aérien par exemple), ou alors lors d’attaques grâce au volume de missiles de croisières emportés.
        Et pour les croiseurs, c’est d’autant plus le cas, de vrais navires d’attaque (avec des missiles potentiellement spécialisés (anti missile-balistique, anti satellite)

        @Clavier,
        Pour les classifications d’avions, je pense que de faire l’hypothèse que les professionnels qui font l’évaluation de l’avion à choisir se contentent de sa « génération » est un peu condescendant. Et pareil pour les politiques.
        De plus, la question de générations dérangeaient bcp moins en général avant l’arrivée du F-35.
        Et n’oubliez pas la création française, la génération 4++, qui s’est donc volontairement classifié entre les générations 4 et 5 pour le Rafale.
        Et la France a elle-même devancé d’autre pays en définissant SA 6e génération avec le SCAF il me semble. Donc si c’est commercial, ça l’est aussi de la part de la France.

    • Frédéric dit :

      C’est plutôt la fonction et la capacité d’emport des navires qui comptent. Un a un croiseur Ticondegora qui est plus léger qu’un’ DD(X) par exemple. En France, on parle de frégates pour des navires classé destroyer aux Etats Unis. On a système de numéro de coque en Europe pour normalisé les désignations : https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Pennant_number

  13. Charles dit :

    Yannis, comme les rifains l’ont fait avec les allemands?

  14. Berger dit :

    Les chinois se marrent, les Taïwan aussi en nous commandant un radar qu’ils ont largement les moyens de construire en mieux, ça marche et tous le monde est content

    • Desty dit :

      L’article dit justement le contraire: ils ne savent pas assez bien miniaturiser l’objet et ne sont pas capables d’en installer un sur des frégates de la taille qu’ils construisent. Et c’est un propos rapporté par la presse spécialisée taïwanaise, pas de l’arrogance cocorico. 😉

    • Desty dit :

      Sur les radars, le seul pays qui sait faire aussi bien que nous ce sont les USA. Tous les autres états qui en construisent sont un ou plusieurs crans en dessous.
      Regardez le mal qu’on nos amis anglais à construire un AESA fonctionnel pour leur Typhoon. Le temps qu’ils y arrivent pour vrai avec un système opérationnel sur les avions, nous aura commencé à monter un radar AESA V2 sur les Rafale. La fabrication des deux radars avait pourtant plus ou moins commencé en parallèle.

    • Albatros24 dit :

      les chinois se marrent ?
      « jaune » alors
      Parce que les médias chinois parlent de mesures de représailles contre la France,
      comme si les Rafales ou ce radar avaient déjà fait couler des navires chinois…

    • Alain d dit :

      @ Berger
      Si Thales arrivait à placer des radars ou des sonars à Taiwan, ce serait une bonne chose.
      Radars fixe ou embarqués sur navires ou aéronefs, sonars fixes ou mobiles, communications radio, surveillance espace aérien, protection de donnée, satellites, carte et badge d’identification, IA, etc.
      Dans la région, le Japon, l’Australie, Singapour, la Corée du sud et Taiwan, sont déjà clients chez Thales.
      Même en supposant que Taiwan ait toutes les billes dans la recherche pour réaliser un radar, la difficulté serait pour passer à l’industrialisation, et toutes les phases de validation.
      Et surtout le cout élevé de cette réalisation
      Thalès est un géant dans le domaine, avec une énorme gamme et un large marché, dans plusieurs disciplines.
      Taiwan n’a pas de marché potentiel puisque la Chine bloquerait les exportations taïwanaises.
      De plus une usine de radar deviendrait une cible prioritaire pour la Chine.
      Donc que Taiwan achète me parait sensé, d’autant plus que la >Nation))
      Il vaut mieux qu’elle utilise son énergie à rester toujours au top dans la R&D pour l’électronique industrielle, et pour contrer les fossoyeurs chinois.
      Le tourisme taïwanais qui vient en France ne semble pas anodin (du au hasard)
      La France a des intérêts électroniques et économiques important à Taiwan, encore plus maintenant qu’ARM passe sous pavillon américain.
      Stratégie et IE, perso je négocierais avec Taiwan, pour avoir une petite usine taïwanaise dans l’hexagone, afin de préserver notre indépendance avec une fabrication minimum assurée, même en cas de blocus maritime !

      Et là, il semblerait qu’il y ait urgence, ce qui ne colle pas non plus avec un nouveau produit à mettre au point.
      J’avais annoncé à une dizaine d’amis, il y a déjà plus de dix ans, que Taiwan ce sera dès 2025.
      (Sous-entendu, la Chine pensera être assez forte pour tenter l’invasion dès 2025. C’est demain, et les abrutis de généraux chinois sont bien assez cons pour le planifier)

    • Frédéric dit :

      ? Vous n’avez pas l’article avant d’écrire votre blague ?

  15. Pascal (l'autre) dit :

    « Les chinois se marrent,  » Oui ils rigolent …………… jaune!
    « les Taïwan aussi en nous commandant un radar qu’ils ont largement les moyens de construire en mieux, ça marche et tous le monde est content » Vous êtes un remarquable analyste! Acheter quelque chose que l’on peut produire encore meilleur chez soi!! C’est très cohérent! Le ciel est nuageux, vous ne voyez plus votre étoile?

  16. Maksy dit :

    Je suis un lecteur assidu de ce blog (que j’apprécie énormément ! Merci M. Lagneau) et des commentaires souvent très bien documentés. A propos de la Chine et de son agressivité envers ses proches voisins, on dit souvent qu’une guerre est en vue.. C’est vrai que la Chine produit énormément de navires, d’avions, de tanks qui sont souvent annonciateurs de conflits. Mais il me semble que la Chine souffre aussi d’un handicap énorme (et même mortel à mon avis) et c’est le même dont souffrait le Japon qui a attaqué les USA à Pearl Harbor.. Ils n’ont pas de pétrole !! et leurs lignes d’approvisionnement sont longues et assez faciles à couper. Passé quelques semaines de conflit, à quoi leur serviraient tout leur arsenal s’ils n’ont plus de carburant pour le faire fonctionner ? Les américains, en revanche, n’ont pas ce problème et je pense que c’est là que réside leur vraie force. Je serais ravi que les bon commentateurs me donnent leur avis et me contredisent s’ils le souhaitent.

    • Czar dit :

      ils sont du charbon à ne plus savoir qu’en faire, ils auront des porte-avions gazogène

      (on leur vendra les disques de Rina Ketty pour l’ambiance)