Un général russe tué par un engin explosif improvisé en Syrie

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

44 contributions

  1. Bob dit :

    C’est un membre de l’armée régulière russe? ou un membre des FS en opex ? ou un mercenaire de wagner ? Est-il russe au moins? ou bien cosaque? Ougriens? Tatars? Mongols? Turc? Difficile de connaître l’ethnie au sein de l’empire russe du Tsarat. Un biélorusse pour faire bonne figure?
    Difficile de s’y retrouver.

    • Muse dit :

      Post inutile qui est le fruit d’un cerveau malade, bien planqué derrière son clavier !

      • Janot98 dit :

        @Muse : vos interventions sur ce blog se limitent à la critiques des autres. Pourriez-vous apporter une contribution intéressante ou vous taire ?

        • Muse dit :

          Je ne vais pas respecter vos ordres car vous n’avez rien à me repprocher à ce sujet.
          Mais faites valoir vos qualifications, vos OPEX et autres conflits et on en reparle…
          * vous êtes surement un double de Bob, l’inutile.

    • Ion 5 dit :

      @bob
      Si vous ne savez pas utiliser gogole et un clavier+souris, pas la peine de polluer ce site avec vos messages parasitaires bas de gamme…

      Il y a une quête organisée pour la famille du général-major de l’armée de terre Viatcheslav GLADKIKH, suite à son décès lors d’une n’ième opération de ravitaillement de Palmyre, par diverses associations patriotiques et caritatives russes.

      Bon, bref. Que vous ne connaissiez rien compte tenu de votre niveau (de message) n’a rien d’étonnant. Mais ne faites pas de votre cas une généralité!

      On pourrait en dire plus, mais faute de temps faites vous traduire le CV du monsieur par le plombier polonais, si tant est que ses origines ethniques vous intéressent: (il est né à Kovrov, région de Wladimir)
      https://ru.wikipedia.org/wiki/%D0%93%D0%BB%D0%B0%D0%B4%D0%BA%D0%B8%D1%85,_%D0%92%D1%8F%D1%87%D0%B5%D1%81%D0%BB%D0%B0%D0%B2_%D0%92%D0%BB%D0%B0%D0%B4%D0%B8%D0%BC%D0%B8%D1%80%D0%BE%D0%B2%D0%B8%D1%87

  2. PK dit :

    Il semblerait que l’armée russe soit, avec celle des Iraniens, la seule a perdre des officiers supérieurs au combat. RIP

    • Polymères dit :

      Excès de confiance, mauvaise anticipation. L’ennemi savait ou allait passer ces autorités, donc il y avait déjà un planning qui rodait sur le coin d’une table, mais surtout que l’ennemi est infiltré.

      Généralement dans un tel pays, on ne fait pas prendre des risques inconsidérés à des hautes autorités militaires. Certains diront qu’ils « s’impliquent » ou qu’ils n’ont pas « peur » d’aller sur le front, mais c’est surtout pour l’ennemi, un HVT (high value target ou cible de haute valeur).
      Mais bon ça ne va pas perturber le quotidien des officiers généraux russes, ils ont l’habitude
      https://informnapalm.org/fr/la-marche-funebre-des-generaux-russes-statistiques-et-infographie/

    • BoitaR dit :

      En même temps, en France, on a 14 040 officiers d’active lorsqu’en Russie, ils en ont 355.000… Du coup, statistiquement, ils prennent plus souvent la foudre sur le coin de la gueule.
      Pis bon, entre les Russes et les Iraniens, si ils arrêtaient de faire du « tourisme » en cagoule dans des pays en guerre dans lesquels leur pays n’est officiellement pas engagé, ils économiseraient peut être des trous dans le tee-shirt…

      • Pravda dit :

        En Russie les responsabilités ne sont pas distribuées comme dans une armée format Otan, leurs lieutenants servent souvent comme un sous-officier le ferait chez nous. Ça peut expliquer cette disproportion.

      • précision dit :

        drôle de mentalité, et hors de propos. En l’occurrence la russie est officiellement engagée en Syrie. Les iraniens ne peuvent pas faire aussi facilement pression sur les autres gouvernements pour maintenir une pléthore de bases militaires dans des pays aux quatres coins du monde -et je ne m’en plains pas! Mais cela explique que leurs visites ne soient pas annoncées officiellement; la visite en question était plus concertée avec les autorités du pays visité que la frappe qui suivit…

    • Castel dit :

      C’est sûrement un choix assumé de leur part :
      Ils préfèrent sans doute que leurs officiers généraux soit le plus souvent possible sur le terrain, pour mieux se rendre compte de la situation sur place, et motiver leurs troupes….
      Mais , la contrepartie est une prise de risque qui peut aboutir à ce genre d’accident.
      Il me semble qu’il est sans doute utile aux généraux de brigade et de division, de se rendre parfois sur le terrain, mais sans s’exposer inutilement, comme cela semble être parfois le cas dans ces deux armées….

    • Daniel BESSON dit :

      Cit : [ Il semblerait que l’armée russe soit, avec celle des Iraniens, la seule a perdre des officiers supérieurs au combat. RIP ]

      https://www.youtube.com/watch?v=XgGnoZzVxs4

    • albatros24 dit :

      Cela ne veut pas dire qu’ils sont en tête de la charge comme l’étaient les généraux de Napoléon
      et est donc plutôt préoccupant pour eux car ce sont des VIP à protéger en priorité

  3. Carin dit :

    Les russes aussi sont bien embourbés en Syrie.. pris entre Bachar, la coalition et leurs supplétifs FDS, et leur tout nouvel ami Erdogan qui enrôle a tour de bras les groupes que les russo/syriens devraient taper!!! Sans compter les amis iraniens et leurs hezbollis, qui ont leur propre calendrier…
    si un jour ont arrive à virer la Turquie de l’OTAN, ses troupes vont s’empresser de lâcher leurs petits protégés, et de s’en retourner derrière leur frontière…. même chose en Libye…. sans la barrière OTAN (Amérique), l’erdogan ne serait pas si fanfaron, ni dans ces pays, ni en Medor.

  4. Polymères dit :

    Attaque clairement ciblée, donc l’ennemi « savait ».
    De toute façon, ce pays est un nid de guêpes et il le restera longtemps. Il est toujours plus simple de conquérir un territoire, cela permet de créer des victoires, mais il est compliqué de le contrôler.
    La guerre insurrectionnelle est complexe.
    Même si sur une carte on a le sentiment que certains de ces territoires sont contrôlés et que l’ennemi a été vaincu, il existe toujours un grand nombre d’individus planqués et infiltrés. Le nombre d’armes qui doivent traîner à droite et à gauche fait qu’il est fort probable que des groupes de « résistances » se feront, que le terrorisme y trouvera des moyens. Assad s’il commence par sortir de son palais un peu trop souvent, il risque qu’on l’attende avec une voiture piégée ou autres et ce sera comme ça tout le temps.
    La Syrie ne redeviendra pas la Syrie d’avant 2011. Plus la situation s’enfoncera dans ce genre de stagnation, de décrépitude quotidienne, plus à l’intérieur on verra des règlements de comptes, des assassinats, des attentats. Les ennemis des russes, du pouvoir syrien vont s’infiltrer, vont se regrouper et former des petits groupes. Nul étonnant qu’ils ne sont pas pressés de récupérer les millions de réfugiés, pourtant ils sont aussi sensé être le peuple, mais l’état serait incapable de les gérer.
    Idem du côté turc, plus d’une fois on s’aperçoit qu’il y a des attentats, des attaques. Récemment dans le même esprit, par deux fois des patrouilles turco-russes ont été prises pour cible par des IED.
    La Syrie est un nid de guêpes, de vipères, de scorpions et de bien d’autres bêtes et même si les russes peuvent se vanter d’avoir sauver Assad (et leur base militaire) ils vont devoir assumer pendant des années le soutien d’un pays dans une situation économique et sécuritaire déplorable.

  5. Wagenr 45896 dit :

    En voilà un qui ne passera jamais devant le Tribunal pour les Crimes commis en Syrie…

    • perry57 dit :

      et ? A vous lire, ils ne seraient que les seuls mais vous oubliez aussi les « autres » (les amerlocs, les turcs…) ainsi que les Israéliens qui ne sont en « guerre » avec personne mais qui bombardent à tout va en dehors de leur frontière (bon je ne parle pas des » barbus » qui étaient de GO dans la bouche de certains de nos politiques….)

    • Olive dit :

      Quel crime, celui d’avoir défendu un état légitime face à une déstabilisation islamiste et terroriste soutenue par les petromonarchies du Golfe, la Turquie et les 3 principaux membres de l’OTAN?
      Vous aussi vous trouvez «  qu’ Al Nosra fait du bon boulot en Syrie »? (L Fabius, décembre 2012)
      Tartuffe.

    • Abuse of mainstream media can harm your mind! dit :

      A PROPOS crime de guerre: https://www.youtube.com/watch?v=LJQS3eLSXgA&t=16s

  6. LEONARD dit :

    Toujours en Syrie, les proxys turcs HTS ont annoncé avoir abattu deux drones russes au dessus d’idlib, grâce à des Manpads Roketsan FIM-92 Stinger.
    Sauf que les 2 drones étaient des MQ9 U.S qui rôdent dans la région depuis quelques jours, en missions « Homo ».
    https://www.thedrive.com/the-war-zone/35775/two-mq-9-reaper-drones-collide-over-syria-after-days-of-sightings-from-those-on-the-ground

    Donc, les proxys d’Erdo ont été équipés par les turcs, membres de l’Otan, pour abattre des MQ9 U.S, membres de l’OTAN.
    Officiellement, les U.S ont annoncé une collision en vol ( ce qui, en cas de missile, n’est pas totalement faux ), mais les 2 MQ9 ont été abattus à 50 minutes d’écart….

    On n’est quand même pas loin du Blue on Blue.

    Attendons avec intérêt la réponse U.S.

  7. Vins dit :

    Quelque soit le camps des victimes, c’est vraiment de la merd… ces IED.

    • albatros24 dit :

      Très efficaces c’est l’arme du faible au fort
      Ils se sont aperçus qu’il valait mieux cela que les attaques suicides et ils ont des spécialistes maintenant.
      D’où la lourdeur nécessaire prise par les combattants et leurs véhicules en contre gérilla
      Les russes n’y échappent pas maintenant

  8. Marco dit :

    Visiblement vous détenez des informations de première main…ou alors, plus probablement le fruit d une imagination débordante.

  9. LEONARD dit :

    Général russe semble un métier à risque, mais moins que d’être opposant à Vlad.
    Navalny vient d’être empoisonné en buvant du thé à l’aéroport de Tomsk.
    Il est en réa avec pronostic vital engagé.
    l’impunité est telle que les méthodes ne changent même pas pour essayer de donner le change !
    https://twitter.com/Kira_Yarmysh

    @Aleksandar n’a rien à craindre.

    • aleksandar dit :

      Navalny est un clown occidental qui fait 2% des voix aux élections et 90% de ses voix dans les 4 plus grandes villes russes.
      Détesté par les russes comme le successeur de Yeltsine, Il est plus utile a Poutine, vivant, comme épouvantail, que mort.
      Les vrais opposants a Poutine, c’est le Parti Communiste de la Fédération de Russie, qui fait a chaque élection 12% a 13 % des voix et les ‘Nationalistes  » qui reprochent a Poutine d’être trop  » mou « .
      Mais c’est surement trop difficile a comprendre pour vous

      • Anonymousse dit :

        C’est exact concernant le personnage de Navalny, il est démonétisé auprès des Russes.
        Il est d’ailleurs possible que cela ait donné à ses sponsors de l’otan l’idée qu »il serait plus utile « empoissonné » que bien vivant, juste manière de mettre ça sur le dos de Vladimir.

        • Desty dit :

          A cause de mon coté complotiste j’ai toujours pensé que finir assassiné avec un thé empoisonné c’était forcément un coup des anglais ! Les autres puissances n’empoisonnent pas le thé.

          • Ératosthène dit :

            @Desty : Bien vu, mais une connaissance approfondie des pays étrangers à la Grande-Bretagne vous indiquerait qu’on boit aussi beaucoup de thé un Russie.

      • LEONARD dit :

        Vous détournez le problème vers la représentativité de Noavalny.
        Vieille tactique de diversion.
        Analysons plutôt les faits et leur répétition:
        Alexeï Navalny était déjà hospitalisé l’été dernier après des soupçons d’empoisonnement.
        Un scénario étrangement similaire s’était produit avec la journaliste d’investigation Anna Politkovskaïa, en 2004, alors qu’elle s’apprêtait à prendre l’avion pour Beslan, en Ossétie du Nord, où une prise d’otages terroriste était en cours. Après avoir bu un thé à l’aéroport, Politkovskaïa avait fait un malaise et n’avait pas pu monter dans l’avion. Plus récemment, en 2018, c’est le performer et militant du collectif Voïna et du groupe Pussy Riot Piotr Verzilov qui a passé près d’un mois sur un lit d’hôpital, après avoir soudainement perdu la vue et la parole, «très certainement» empoisonné selon les médecins qui l’ont traité en Allemagne.
        Vladimir Kara-Murza, militant pro-démocratie et proche du leader de l’opposition assassiné en 2015, Boris Nemtsov, a été hospitalisé à deux reprises (en 2015 et en 2017) après ce qui a été qualifié d’«intoxication à une substance inconnue».
        Au début des années 2000, l’écrivain et journaliste à Novaïa Gazeta Iouri Chtchekotchikhine avait connu un sort tragique. Après avoir enquêté sur des affaires de corruption, il est décédé en 2003. Tandis que ses documents médicaux ont mystérieusement disparu, l’empoisonnement pour motifs politiques ne fait pas de doute pour ses collègues.
        Alexandre Litvinenko a succombé à une ingestion de polonium – une substance rare et extrêmement radioactive qui avait supposément été mélangée à du thé. Cet ex-agent du KGB s’était exilé à Londres, d’où il avait exprimé son opposition au pouvoir russe à plusieurs reprises.
        Plus récemment, en 2018, l’ancien officier du renseignement russe Sergueï Skripal et sa fille Ioulia ont été intoxiqués à un élément chimique dangereux – le Novitchok.

        L’une des vertus du poison pour un meurtre politique est sa capacité à combiner un déni facile et une théâtralité vicieuse.
        Statistiquement, les opposants à Vlad devraient éviter de boire du thé. ( et les mèdecins devraient s’éloigner des fenêtres ).
        Inutile de chercher à vous convaincre.
        Votre thé est trop dangereux.

        • PK dit :

          D’un autre côté, je serais complotiste étranger à la Russie et voulant dénigrer Poutine, j’utiliserais le poison pour dézinguer un de ses opposants afin de ne laisser aucun doute aux occidentaux que le FSB est derrière.

          Le problème avec les coups tordus des SR, c’est qu’on peut dérouler la pelote à l’infini. La seule certitude que l’on a est que ce gars n’est pas une menace pour Poutine, donc il n’aurait a priori aucun avantage à essayer de le faire disparaître. Une opération homo comporte toujours un risque (demandez à la DGSE ce qu’elle en pense, avec les deux derniers guignols pris en région parisienne).

          • LEONARD dit :

            « Le problème avec les coups tordus des SR, c’est qu’on peut dérouler la pelote à l’infini. »
            Vrai. Y compris pour le FSB et le GRU qui jouent à domicile. Toujours une histoire de probas.

            « La seule certitude que l’on a est que ce gars n’est pas une menace pour Poutine ». Certes, mais :
            – C’est à peu près le seul qui remue.
            – Vous négligez la vertu « pédagogique » de l’empoisonnement. Ca calme forcément les candidats à l’opposition, non ?

            Si on se pose la question traditionnelle, A qui profite le crime ? Dans l’ordre:
            – Navalny, qui, s’il en réchappe, endosse le manteau du martyr, mais le risque parait bien trop grand pour lui ( et pour son mouvement s’il meure ).
            – Vlad. Un opposant Hors-Jeu, un message aux éventuels téméraires.

            Plus généralement, l’impunité de tous ces crimes laisse quand même à penser que:
            – Soit c’est l’impéritie totale dans le monde policier de Vlad,
            – Soit il y a impunité des auteurs.

            « Un barbu, c’est un barbu, deux barbus c’est deux barbus, trois barbus, c’est des barbouzes » tiré du film éponyme.
            Là, on est à 8 !!

          • PK dit :

            Il semblerait que tout ceci soit un vulgaire montage d’intox de la famille pour se faire bien voir… Le gars Navalny semble tout simplement… diabétique.

            Beaucoup de pub donc, et les médias occidentaux ont plongé tête baissée… pour ne pas dire cul relevé.

            On commence à avoir l’habitude…

        • Françoise dit :

          Bah oui, chaque pays a des caractéristiques héréditaires :
          La France est forte en math, l’Allemagne est forte en mécanique, la Russie est forte en poisons, etc…
          https://fr.wikipedia.org/wiki/Laboratoire_des_poisons

  10. toto dit :

    Un tatar est membre d’une ethnie d’origine Turc de Russie donc il n’y a pas de Turc Russe.
    Et cosaque c’est comme viking, ce n’est pas une ethnie mais une fonction.

  11. aleksandar dit :

    Général de brigade a 41 ans.
    Ce n’était surement pas le dernier de la classe

  12. LEONARD dit :

    Les images de l’incident:
    Apparemment, beau coup d’insouciance….
    https://twitter.com/Dalatrm/status/1296767918974410754

    • albatros24 dit :

      Incroyable, il marche littéralement vers l’IED, sous la route
      Il devait y avoir un guetteur
      le général c’est le plus grand qui se retourne ?