L’armée de Terre réfléchit aux rôles que pourraient tenir ses réservistes dans un conflit de haute intensité

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

109 contributions

  1. Jo666 dit :

    Il suffit de remettre le Service Militaire obligatoire pour tous les sans diplome de moins de 30 ans pour leur donner des diplomes et une expérience avec un service d’un mois tous les ans

    • kakane57 dit :

      Tu iras chercher les non diplômés dans le 9-3 ou les quartiers nord de Marseille ? Un Service Militaire obligatoire serait une terrible erreur.

      • blavan dit :

        Dans les années 90 avant la fin du service, ils ont inondé de cannabis les casernes . Il était impossible de les « punir » pour éviter d’être traité de racistes.

        • tartempion dit :

          On ne comptait plus les vols , les incivilités , les bagarres,les dégradations volontaires , les casernes étaient devenues des zones de non droit ……Comment imaginer que les enfants de parents ayant servi le FLN et pour certains combattus les français en Algérie auraient pu adhérer à nos valeurs ?

        • Unhommequisefaitdévorerparlesmoustiques dit :

          MDR…. Comment l’armée à pu plier face à ça? :'( … Je n’arrive même pas a le concevoir… Après tout nous sommes tous Humain… Considérer que l’autre est raciste cela sous entends que l’on est raciste soit même, que l’on adhère au concepte de race même…
          Je vous laisse méditer… Un Homme est un Homme… Je n’ai jamais été raciste ça m’arrache les oreilles… Je ne parles qu’a des Hommes… Celui qui voit une différence entre deux hommes ne voit que la nature des choses puisque nous sommes tous différents… La victimisation c’est la le vrai mal. Un homme droit juste est bon ne se pleind pas il avance…

    • Ar-Men dit :

      Bonne idée, encore faut-il que l’expérience militaire, surtout dans l’armée de terre, soit validé et reconnues dans le civile. Je vais prendre mon exemple. Je me suis engagé dans le génie a 17 ans.
      J’ai passer mon super-lourds, dès mes 18ans, et fait du convoi exceptionnel aussitôt, puis, ai été chef de groupe transport plusieurs années. Simultanément, j’étais aussi, après formation, chef de groupe NRBC. Après un an de convoi exceptionnel, par exemple. Si j’étais partie de l’armé, a 19ans, il aurais donc fallut que j’attende 21 ans, pour avoir le droit de conduire un véhicule de plus de 7,5T!!! le poids du tracteur solo !!! pour pouvoir conduire un semi-remorque, au même age, il m’aurais fallut un CAP, pas un BMP1. Et idem, pour toutes le compétences.

      • jean pierre dit :

        ah mon bon monsieur! ça c’était avant !

        Maintenant dans le civil même pour monter plus de 3 barreaux à une echelle il faut le certificat qui va bien avec…

      • Lacondemine dit :

        Bonjour, Il serait temps que nos politiques prennent conscience que nos armées sont en insuffisance de matériels en tout genres … Sur un plan conventionnel , s’il devait y avoir un conflit à haute intensité nos armées ne tiendraient pas plus de trois semaines … vu les carences abyssales en équipement … La menace nucléaire serait la carte majeur en dernier recours… Care un adversaire lui même détenteur de l’arme nucléaire , nous serions dans un premier temps engagés conventionnellement…
        Le complexe militaro industriel , serait le premier visé… Une Nation se doit de se donner les moyens de vivre en paix …. Il nous faut revoir à la hausse notre budget défense… Mais j’ai bien peur que La Défense soit une fois de plus la barrière d’ ajustement sur le plan budgétaire …
        Iquietant , 48% de nos appareils de combats ( avions) cloués au sol par manque de budget de maintenance, de même pour nos hélicoptères..
        De plus le Générale Lecointre met l’accent sur un manque énorme en munitions et autres matériels d’artillerie… Puis il serait temps que notre président de la république se positionne sur le futur porte avion nouvelle génération… Malheureusement qui ne prendra pas la mer avant 2035/2040 ..et cela si tout va bien … De plus le programme SCAF en panne car les députés allemands traînent les pieds … Donc des programmes dans un futur un peu trop lointains … Notre force de dissuasion est l’arbre qui cache la forêt… Défense Européenne ( l’Arlesienne) … Toute l’Europe (OTAN) s’équipe en matériels US .. F35 , F16 et autres équipements… Notre Nation n’a jamais été aussi puissante que quand elle prenait son destin en main … certes quelques coopération avec telles ou telles nations mais sans plus … Inquiétant …
        Des projets qui pour la plus part resteront à l’état de projets , ou qui versons le jour dans plusieurs décennies… France deuxième puissance maritime de la planète avec 11 millions de kilomètres carré…des intérêts sur tout les océans de la planète ( DOM/TOM) … et un PA ?…
        dont tout les appareils embarqués ne sont pas tous opérationnels …
        Un requisitoire un peu dur … Mais avoir l’amour de sa patrie c’est être conscient de ses faiblaisses …Aujourd’hui un budget de 34/36 milliards €… il devrait être de près de 50 milliards € … Avons nous retenus la leçon de 1940 ?… ou l’ont pensaient que notre armées était permis les plus puissantes de la planète… J’entend déjà les hurlements de ceux qui vont nous parler de déficit … Seulement si dans un futur proche nous devions êtres engagés dans un conflit à haute intensité Ils seraient les premiers à crier aux loups à savoir pourquoi nos armées sont en insuffisance abyssale en matériels …
        Une Nation se doit de se donner les moyens de vivre en paix … Est ce le cas ????? ..
        Vous souhaite à toutes et tous une excellente journée…

        William Alexander .

    • Raspoutine dit :

      Voilààà, car ceux qui ont des diplômes, même sans avoir de travail, eux … ils sont perchés. Et un service d’1 mois tous les ans n’apporterait RIEN au niveau militaire.
      Même pour de la garde statique ou de la patrouille (Sentinelle), il vous faut des gens formés aux techniques de contrôle et au tir au fusil d’assault pour avoir ne serait-ce que quelques chances de savoir réagir sans trop d’erreurs le jour où ça part en vrille.
      L’armée n’a pas pour mission de ne faire que du social …
      Pour reprendre la comparaison (à mon avis très théorique) de l’article, la Garde Nationale US a des moyens et particvipe à tous les déploiements en Opex, et dispose même parfois d’équipements de standards comparables aux unités d’active (ex. hélicos UH60, ravitailleurs KC135 USAF). Un autre modèle et surtout des ressources que nous n’avons pas …

    • blavan dit :

      Avant la fin du service militaire, les jeunes à problèmes des banlieues étaient déjà exemptés car impossibles à gérer dans les casernes. Les chefs de corps étaient obligés de faire le dos rond pour le politiquement correct , il était temps de passer à l’armée de métier. Je vois mal aujourd’hui le moindre retour en arrière.

      • MAS 36 dit :

        A ces non-dits qui durent depuis 30 ans, ils nous éclatent à la figure d’un bloc, et ça fait mal.

    • EBM dit :

      @ Jo666 Un service d’un mois tous les ans est trop court pour former des unités au combat et l’armée n’est pas là pour éduquer.

  2. Le sicaire dit :

    Bonjour à Tous,

    J’aimerais bien qu’on me définisse ce qu’est « un conflit de haute intensité »?

    Car visiblement pour nos stratèges militaires, « un conflit de haute intensité » ne nécessite pas de mobilisation générale… Remarquez qu’une mobilisation générale est aujourd’hui impossible car de toute façon notre état serait bien en peine d’équiper cette armée, que ce soit en vêtement ou en armement individuel…

    En gros, pour nos chefs, politiques et militaires, la guerre (celle qui nécessiterait la mobilisation de la Nation comme pendant les deux dernières guerres mondiales) n’est pas une option, seul subsiste l’utilisation de l’arme nucléaire ou… la soumission.

    • Stoltenberg dit :

      Ils vont demander des fusils aux Allemands, des mortiers aux Autrichiens et des munitions aux marchés internationaux, vous allez voir ce qu’ils vont leur répondre.

    • EBM dit :

      @ Le sicaire un conflit de haute intensité c’est un conflit où tous les moyens conventionnels modernes sont utilisés massivement, donc avec pertes élevées. Aucun rapport directe avec une mobilisation générale qui est en effet impossible actuellement. Une armée professionnelle nombreuse peut faire un conflit de haute intensité sans mobiliser absolument toutes ses réserves. Une armée de conscription peut, à condition de mobiliser ses réserves pour ça. Une micro armée professionnelle avec peu de réserves comme la notre…tout est dit.

      De ce que j’ai lu de la vision stratégique il s’agit de s’inspirer de la réserve US largement composée d’anciens professionnels qu’on maintient à un certain niveau après leur service et pas de refaire une forme de conscription.

      Ce général veut éviter l’alternative que vous décrivez. Mais je vous rejoins entièrement comme nous avons sacrifié nos forces conventionnelles nous n’aurions que ces deux options si nous n’avons pas plusieurs années de préavis.

    • Plusdepognon dit :

      @ Le sicaire
      Bonjour,
      Le but de garder le flou sur ce concept, c’est de pouvoir inclure sous ce vocable toute action militaire :
      https://www.penseemiliterre.fr/vous-avez-dit-haute-intensite-_114248_1013077.html

      Ainsi, quelque soit les moyens octroyés aux armées françaises, on pourra toujours dire qu’elles sont prêtes à y faire face même « en cas de haute intensité ».

  3. Le sicaire dit :

    Pour faire suite à mon précédant post :

    Ce qui est rassurant, c’est que nous ne ferons plus la guerre… sauf à être militaire professionnel ou réserviste ! 😉

  4. Chanone dit :

    C’est moi qui détaille ou bien nous avons les meilleurs officiers supérieurs aux commandes depuis.plusieirs décennies ?

  5. Phil Gagneux dit :

    Dans mon unité , on dispose d’une vingtaine de casque ancien modèle pour toute la compagnie ! on se repasse les casques les uns après les autres pour le tir ( avec les mesures covid je vous laisse juge !) et ça n’est qu’un petit exemple parmi tant d’autres choses ! Alors effectivement mon général , il faut prendre le temps de la réflexion car le chantier, pour amener ne serait-ce qu’une compagnie au niveau d’un conflit haute intensité , est ENORME !

  6. Souvenirs d'Asie Centrale Soviétique dit :

    C’est ça, et comme cela donner une expérience et méthodes à des islamistes des banlieues qui se feront un plaisir de retourner ça contre nous !!!

  7. Tiger dit :

    Il faudrait faire plus de publicité, payer les réservistes de manière attrayante (je ne sais pas ce qu’il en est). Leur faire faire des manips, les intégrer dans un dispostif avec des professionnels. Pourquoi pas delivrer un diplome, quelque chose de reconnu dans le civil? Une sorte de prime d’activités mais pour réservistes?

  8. Auguste dit :

    On parle de plus en plus de « conflit à haute intensité »:ça chauffe,on dirait

    • ji_louis dit :

      Géorgie 2008
      Ukraine 2014 – …
      Syrie 2010 – …
      Libye 2011 – …
      C’est pas si loin

  9. On est envahis depuis 50 ans par des communautés refusant l’intégration, l’assimilation, crachant sur les valeurs de l’occident, insultant son armée, sa police, gendarmerie et personnel de l’état et collectivité.
    Commençons par le commencement, immigration zéro, étranger en situation irrégulière délinquant sans papier migrant expulsion. Il y a beaucoup à faire avant de vouloir faire l’opérationnelle.

    • Gremlins dit :

      Amen

    • STARBUCK dit :

      Avec le nouveau ministre de la justice ça m’étonnerai.

    • petitjean dit :

      Daniel Hérault
      vous avez mille fois raison ! Et n’oubliez pas qu’ILS sont déjà plus de 10 millions (en fait au moins 12) chez nous et que « chez nous ILS sont chez eux » (dixit Mitterrand !)
      mais ceux qui ont le pouvoir depuis plus de 40 ans veulent transformer radicalement la société française, son identité, sa culture afin de créer de toute pièce et à marche forcée une société multi ethnique, multi confessionnelle, multi culturelle
      L’invasion migratoire organisée permettra de faire disparaitre l’état nation homogène chrétien
      c’est ce qui se passe sous nos yeux, c’est ce que nous subissons depuis plus de 40 ans
      Mais avec un peuple désarmé intellectuellement dans son immense majorité, il n’y a aucun espoir…

    • ZoSo dit :

      Aucun rapport avec l’article… Mais c’est assez typique avec les gens comme vous…

    • aleksandar dit :

      On est surtout envahi par les c..s.
      Qui le cul au fond de leur fauteuil, salissent toute une partie de la population française
      Et oui mon bon monsieur, les enfants de l’immigration représentent 30 a 40 % des effectifs des corps.
      Et pendant que les Herault racistes leur plantent des coups de couteau dans le dos, ils risquent leur vie, au Mali aujourd’hui comme en Afgha hier.
      Entre eux et les résistants de 1946 comme vous, entre mes camarades, qu’ils s’appellent, Jacques, Kevin ou Mohamed, et les « planqués « , y a pas photo.

      • MAS 36 dit :

        Merci pour cette remise en perspective , un peu d’air frais ça fait du bien. Notre histoire on la prend en bloc , il n’y a pas de retour en arrière.

    • Auxsan dit :

      Rien a voir. ceux qui caillassent les forces de l’ordre sont français ….

  10. lxm dit :

    J’ai relu les mémoires de guerre de Churchill, quand ce dernier assiste à la percée de sedan en 1940, il demande à l’état major français où se trouve la masse de manoeuvre, et on lui répond « quelle masse de manoeuvre ? », les généraux français, dans un contexte ultra défensif n’avaient aucune réserve pour colmater une percée du front. On avait la ligne maginot et la ligne chauvineau, toutes deux pourtant très incomplètes à moitié. Churchill était estomaqué cela nous donnait donc une probabilité de 100% de perdre la bataille de france. Les lignes de repli sur la Seine et la Loire étant encore plus vaste que sur la forntière il n’y avait aucune chance. Les français demandaient continuellement aux anglais d’envoyer des escadrilles de chasse, Churchill savait que cela ne servait donc à rien et tentait de gagner du temps pour préparer la bataille d’angleterre. Quand on sait qu’un député ayant fait le déplacement sur place avait fait remarquer que les généraux comptaient trop sur les ardennes comme défense naturelle et que cela était dangereux( retarder l’adversaire que « d’une seule heure »), l’état major lui renvoya une fin de non recevoir. On avait donc une armée au max d’effectifs, on était en pleines classes creuses, l’âge moyen du soldat français de peut-être 10 ans de plus que celui allemand, on avait des pères de famille contre des jeunes boostés aux hormones, et on a donc plié face au surnombre. Comme aime à citer un certain z. à la télé: « au bout d’une certain nombre, la quantité est aussi une qualité ».
    Alors ne pensez pas à l’arme nucléaire comme notre nouvelle ligne maginot qui va nous protéger, dissuader, c’est un leurre total, la meilleure préparation, la meilleure défense c’est un peuple uni, en pleine forme et qui ne veut pas perdre.

    • Gremlins dit :

      Là encore, un raisonnement que je partage.

    • ji_louis dit :

      « Ce ne sont pas ses murs qui protègent la cité d’Athènes mais les torses de ses citoyens »
      Périclès

    • Edgar dit :

      L’ armée française disposait d’une grande unité mobile et puissante de réserve: la 7e armée, très motorisée. Jusqu’en novembre 39, elle constituait la réserve principale du GQG. Elle était fort bien placée au centre du front. Elle aurait eu la puissance et la rapidité de déplacement nécessaire pour endiguer la percée allemande sur la Meuse. Mais en novembre 39, on a pris la décision de la déployer le long de la Manche pour participer à une avance en Belgique, afin de soutenir l’armée hollandaise. Erreur fatale. La 7e armée a, pour l’essentiel, disparu en mai dans les combats de Belgique et du Nord de la France. https://fr.wikipedia.org/wiki/7e_arm%C3%A9e_(France)#Seconde_Guerre_mondiale

  11. Buburoi dit :

    Les réservistes sont des supplétifs interimaires, dont on ne sait pas quoi faire, et qui n’ont pas l’entrainement pour faire ce qui est demandé aux forces d’active. Au mieux, ils peuvent boucher des lacunes en base arriére.

    • fre dit :

      pourtant,sur ma base aérienne, les réservistes assurent la formation militaire pour les gens d’active, y compris l’ISTC!

  12. Thetoff dit :

    J’aime bien les « gens » dans les sphères qui brassent du vent pour exister et justifier leurs salaires, avec des idées, des espoirs, des directives, de l’argent virtuel, du « moi je »…..ben ouai les gars : « le réserviste, plus d’entrainement, plus de moyens, plus de « tout ce que vous voulez » vivement mes prochaines convoq, allez j’envois un mail à mes guss…… »formation corona en nrbc sur caiman dès septembre » à Nice…… « nan mais SGT c’est vrai? » « ben ouai dupont faut que je remplisse du tableau exel, tu me confirmes ta présence? » 😉

  13. Expression libre dit :

    Mince alors, il est temps…

  14. Expression libre dit :

    « Il faut prendre le temps de la réflexion »…Oui, c’est cela…Bon, on se la joue contre qui…moi vouloir savoir…

  15. Lagaffe dit :

    C’est ce que la Garde nationale et la Gendarmerie sont sensés faire, visiblement aujourd’hui de manière trop limitée et sans moyens.
    Il faut mettre le budget nécessaire pour que la Garde nationale et la Gendarmerie soient ensemble une vraie force de défense du territoire, pour prendre en compte les missions Sentinelle ou Résilience par exemple, associé à la Sécurité Civile, afin de ne plus avoir à dépouiller, en moyens et personnels, les 3 armées.

  16. Raphaël dit :

    Pas simple… Qui dit haute intensité dit haute technicité, et donc formation pointue avec tout ce qui va avec (matériel, munitions, structures d’hébergement, encadrement, budget, etc…). Le tout soumis à autorisation préalable de l’employeur. Pas simple, pas simple…

    • EBM dit :

      @Raphael avec d’anciens pro le fossé de formation est moindre. Et l’employeur ne peut pas s’opposer à une période de réserve de mémoire et il suffirait de changer la loi en ce sens si besoin.

    • Luc dit :

      Le tout avec 5 jours qui peuvent être opposable à l employeur… la Réserve à toujours était mal dotée et financée…

    • jp_perfect dit :

      En Suisse, et même si l’armée helvète n’est sans doute pas la meilleure du monde, ce n’est pas tant le problème de la technicité qui se pose, la très grande majorité de la population ayant un emploi, et une formation associée assez solide. Le citoyen suisse a donc, en règle générale, assez d’éducation pour intégrer rapidement de nouvelles connaissances. Ou il les possède déjà et il suffit d’y rajouter un « vernis militaire » qui n’est pas très complexe à saisir.
      Je ne sais pas ce qu’il en est en France parce que je ne connais que quelques Français, et ils bossent tous chez nous :p Donc difficile de me faire une idée. Mais si la situation est la même chez vous, alors ce ne sera pas vraiment un problème d’intégrer des citoyens dans l’armée.

      L’officier du recrutement essaie (malgré ceux qui récitent les clichés vieux de 30 ans et quelques incidents malheureux) de placer les hommes dans leurs domaines de compétences: les métiers de bouche vont aux cuisines, les mécaniciens et métiers associés à la maintenance, etc. Cela facilite également la chose.

      Le partage entre vie professionnelle et vie militaire est effectivement compliqué, et l’économie semble de moins en moins conciliante vis-à-vis de l’armée. Je n’ai pas de réponse à apporter à ce défi, et il semblerait que personne n’ait pour l’instant de recette miracle.

      Le vrai problème en Suisse est la formation: les cadres sont en très grande majorité des miliciens, et ils forment d’autres cadres. Des miliciens forment donc des miliciens dans une sorte de téléphone arabe militaire qui pose à mon avis problème. Certains maux de l’armée suisse pourraient peut-être être résolus en augmentant le nombre de cadres professionnels. En faisant un rapide calcul: il y a environ 25 à 30 000 hommes en permanence en service; il y a environ 40 hommes par section; il faudrait donc environ 800 cadres de plus (1 par section) pour améliorer considérablement l’instruction.

      Ce problème se poserait à mon avis beaucoup moins en France parce que vous disposez déjà d’un nombre important de professionnels, et que vous avez de l’expérience opérationnelle, qui nous fait défaut.

      Restent encore les problèmes de matériels et d’infrastructures, qui sont effectivement difficiles à résoudre rapidement.

  17. Pascal TRAN-HUU dit :

    Après la guerre franco-prussienne de nombreuses études ont été menées pour comprendre la défaite de la France. Voici un passage d’une d’entre elles : »L’esprit observateur, investigateur du comte de Moltke ne s’était pas trompé sur cette cause de décadence des troupes françaises. Voici ce qu’il disait à un officier français qui était venu le visiter à Berlin :
    « Ne me parlez pas de votre éducation militaire en Afrique. Si vous n’y avez pas été, tant mieux. Quand vous deviendrez général, vous vous en féliciterez. La guerre que vous avez poursuivie pendant quarante ans contre les Arabes n’est qu’une guérilla d’un ordre inférieur. Jamais de marches habiles, de feintes, de contre-marches, rarement de surprises. Avec cette école vous ne ferez rien de plus que déformer des écoles semblables. La « première grande guerre démontrera votre insuffisance, et, si je n’étais en présence d’un homme de votre mérite, je n’hésiterais pas à rire de votre ignorance de la profession à laquelle vous vous dévouez. Chez vous, ne le niez pas, un pionnier est, presque une personne ridicule, et, en général, l’homme qui travaille est d’une intelligence médiocre.
    Ici, au contraire, les études les plus consciencieuses sont à l’ordre du jour, et le moindre capitaine en sait autant que vos officiers d’état-major, si brillants au bal. Avez-vous même une teinte superficielle des éléments d’art militaire en quittant vos écoles spéciales ? Je suis tenté d’en douter. Venez maintenant, continua M. de Moltke, je gage que vous ignorez le meuble le plus utile dans la chambre d’un officier en garnison. Venez avec moi. Et il le conduisit dans sa modeste chambre à coucher. Un petit lit sans rideaux, trois chaises en paille, des rayons de livres, et dans le milieu de la chambre, un tableau en bois noir sur un chevalet, et le parquet couvert de morceaux de craie, en composaient tout l’ameublement.
    C’est avec ceci que nous battons chaque matin nos adversaires, murmura le vieux stratégiste. En fait de dessins, voici tout ce dont nous avons besoin, et M. de Moltke fit voir quelques cartes géographiques. » (La Guerre franco-prussienne par le capitaine Hozilv (ouvrage anglais).

    • Plusdepognon dit :

      @ Pascal Tran-Huu
      Il y a des travers que l’on retrouve en effet :
      https://www.revueconflits.com/guerre-1870-jean-baptiste-blandenet/

      À commencer par un certain dédain des réalités :
      https://www.meta-defense.fr/2020/07/07/20-programmes-pour-renforcer-les-armees-et-preserver-le-tissus-industriel-francais/

    • Dans le Bayou dit :

      Puis les allemands, plein d’assurance, perdirent la première guerre mondiale.

      • Stoltenberg dit :

        Ce sont plutôt les officiers français qui étaient toujours 1 conflit en retard. Ce sont d’ailleurs les mêmes qui se préparaient à une guerre de tranchés en 1940. Et c’est le même niveau d’incompétence que celui de 1914, seulement en 1914 ils ont pu se reprendre au dernier moment. Ce sont toujours les soldats qui payaient pour cette incompétence avec leur sang.
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Principales_erreurs_strat%C3%A9giques_fran%C3%A7aises_au_d%C3%A9but_de_la_Premi%C3%A8re_Guerre_mondiale

        • PK dit :

          La faute n’étant pas tant aux officiers qu’aux épurations politiques du début du siècle avec l’affaire des fiches ; en vidant l’armée de sa substance catholique, les franc-maçons ont vidé aussi l’armée de sa compétence, qui a fait cruellement défaut.

          Ce n’est qu’avec l’Union Sacrée que la mise a changé… L’erreur était donc politique, plutôt que militaire, même s’il y aurait beaucoup à dire sur la stratégie de la PGM…

          • Stoltenberg dit :

            Je pense que c’est plutôt un produit typique du système français. Passer un concours et sortir 1er de sa promo ne garantit pas que ces qualités auront une utilité quelconque en pratique. On peut estimer que des généraux atypiques, des génies qui n’ont rien d’un bourrin des écoles comme Rommel ou encore von Manstein n’auraient pas leur place au sein du corps d’officiers français. Par contre Joffre ou Gamelin c’est le pur produit, les meilleurs des meilleurs comme l’on dit.
            .
            Je vais juste mentionner que c’est le même type de problème qu’euprouvent aujourd’hui les agences de renseignement qui sont à la recherche de hackers talentueux. La plupart des personnes acceptées et formées par le système français n’ont tout simplement pas le profil recherché.

        • revnonausujai dit :

          En 1914-18, pertes en officiers 18%, pertes totales 16%.
          Répéter une légende urbaine n’en fait pas une vérité.
          En 1939, l’armée préparait la guerre que le pouvoir politique et la population  » voulaient » lui voir faire, strictement défensive et pas trop chère. Les chiffres de pertes pour la campagne ne sont pas fiables ni détaillés, donc pas de comparatif. Par ailleurs, ce n’est pas la « guerre de tranchée » mais au contraire la manoeuvre aventureuse en Belgique qui a mis en difficulté les forces alliées. Que le généralissime Gamelin ait fait de lourdes erreurs est une évidence, mais n’était que le reflet de la politique du gouvernement qui aurait pu le remplacer avant que le cours des choses soit irréversible et ne l’a pas fait
          .

          • Stoltenberg dit :

            Ce n’est pas Gamelin ni son état major qui ont partagé le sort des soldats écrasés par des moyens de guerre modernes contre lesquels ils n’ont pas été préparés. Pareil pour Joffre. Lorsqu’il demandait aux soldats de charger sur des troupes allemandes armées de mitrailleuses parce que c’était sa vision de la guerre qui s’inspirait directement des temps napoléoniens, un Jean-Jacques Mort pour la France en plus, ça ne lui faisait ni chaud ni froid. Je suis sûr qu’aujourd’hui il y en a plein qui seraient prêts à faire la même chose. La seule chose qui compte étant les médailles, les promotions et leur propre égo.

          • revnonausujai dit :

            ben non, ce n’est pas le rôle d’un commandant en chef ni de son EM de charger à la tête d’une section, il y a des lieutenants dont c’est , entre autres, la fonction ; le rôle du poireau et de l’EM, qui ont aussi été lieutenants en leur temps, c’est de préparer la bataille et de faire en sorte qu’elle se déroule avec les meilleures chances de succès. Qu’ils le fassent bien ou mal est une autre question.
            quant aux soldats écrasés par des moyens de guerre moderne, encore une légende urbaine:
            pertes françaises : entre 55 et 65000 tués, 123000 blessés.
            pertes allemandes: 63000 tués, 111000 blessés.
            Comme quoi, les surhommes surentrainés à la guerre moderne ont autant morflé !
            L’effondrement tient essentiellement à l’erreur stratégique de l’offensive française en Belgique et à ses conséquences, ( Dunkerque, la consommation inopportune des réserves..) et une fois que ç’est parti en cacahouette, ça a été la débandade.
            On ne refait pas l’histoire mais les Allemands ont joué à la roulette avec une offensive des DB sans couverture d’infanterie, c’était ça passe ou ça casse et Gott a été avec eux !
            Les mêmes surhommes ont rejoué le film en Russie; dans un premier temps, ça a fonctionné puis ils se sont fait étriller.

          • Stoltenberg dit :

            Je n’ai pas dit que c’était à eux d’aller sur le champ. Je dis que ce sont les soldats lambda qui ont dû payer pour leurs erreurs tragiques. Les généraux, qui ont tellement de choses en commun avec les responsables mais pas coupables d’aujourd’hui, se sont rendus aux Allemands face à la défaite. Mais avant d’attribuer ces erreurs à tel ou tel général, à tel ou tel politicien, il convient de remarquer que c’est une erreur du système tout entier! Comment ces hommes ont pu se retrouver aux sommets de l’hiérarchie militaire française? Comment leur vision a-t-elle pu être approuvée par la majorité du corps d’officiers? Et que faire pour que ceci ne se répète plus? Voici les vraies questions! Donc votre « tout va bien dans le meilleur des pays », je ne l’achète pas, je préfère garder un esprit critique. Aujourd’hui on observe la même chose: « nous sommes la meilleure armée de l’Europe » à côté du « il n’est pas rentable de produire des fusils et des cartouches en France ». La meilleure armée de l’Europe sans fusils et sans cartouches, ça donne quoi?
            .
            Vous avez pris soin de manipuler les statistiques concernant la campagne de France. Vous avez pris la plus grande estimation du nombre de morts côté allemand, le chiffre le plus probable et admis par la plupart d’historiens oscille autour de 45-50 000 morts. En ce qui concerne les soldats français morts, il est difficile de savoir mais elles sont bien supérieures à celles des Allemands. A ceci il faut ajouter les morts alliés, donc Commonwealth, Pologne, Tchécoslovaquie qui étaient également présents sur ce front. Au total on parle de plus de 350 000 morts et blessés du côté des Alliés contre environ 150 000 côté allemand. Prenons également le soin de remettre les choses dans leur contexte. La France était protégée par un système de fortifications très sophistiquées sur la frontière allemande. Elle pouvait donc concentrer toutes ses forces à le frontière belge et luxembourgeoise. Cependant, l’Allemagne sortait d’une période de 20 ans après sa défaite, elle était soumise aux conditions du traité de Versailles qui limitaient son potentiel de remilitarisation pendant plusieurs années. Elle était située entre 2 pays potentiellement hostiles: la France et la Pologne, elle a donc dû mener initialement une guerre sur les 2 fronts. Elle a été soumise à un blocus commercial mais c’est l’URSS qui la soutenait d’une manière quasiment gratuite. La France avait le soutien de ses alliés qui ont déployé des forces sur son territoire, elle avait la plupart des avantages de son côté.
            .
            Donc en prenant en considération ce contexte, on s’aperçoit que les Allemands ont réussi un coup remarquable. Ils ont développé de nouvelles théories militaires, ils les ont testées et améliorées en Espagne et ils ont élaboré des plans d’opérations ambitieux mais réalistes. Ils ont également développé un environnement politique favorable en Europe centrale et de l’est (notamment l’alliance avec l’URSS). Pendant ce temps, les généraux français prononçaient des discours pétris d’arrogance et fiévreusement applaudis et salués par le reste du corps d’officiers ainsi que les politiques et journalistes:

            « L’armée française a une valeur plus grande qu’à aucun moment de son Histoire; elle possède un matériel de première qualité, des fortifications de premier ordre, un moral excellent et un haut commandement remarquable. Personne chez nous ne désire la guerre, mais si l’on nous oblige à gagner une nouvelle victoire, nous la gagnerons. » Maxime Weygand, 2 juillet 1939

            « Si les Allemands me faisaient vraiment le plaisir d’attaquer, je leur offrirai un milliard de francs. » Maurice Gamelin, février 1940

            « J’estime qu’il n’y a aucune mesure urgente à prendre pour le renforcement du secteur de Sedan. » Charles Huntziger, 8 avril 1940

            « Je ne crois pas que les Allemands aient jamais l’idée d’attaquer dans la région de Sedan. » Charles Huntziger, 7 mai 1940
            .
            Le point faible de l’armée allemande, comme lors de la 1ère GM, c’était la logistique. Et autant ce n’était pas très grave lors de leur campagne rapide en France, autant cela s’est révélé décisif en Russie face à l’immensité du territoire et le mauvais état des routes.

        • Dans le Bayou dit :

          Erreur(s) manifeste(s) des allemands :

          Ils ont considérés que l’armée belge ouvrirait poliment la porte en laissant passer l’armée du Reich sur leur territoire. Cette erreur leur a coûté le déploiement de 150000 homme face à Anvers et l’ouest de la Belgique, en flanc garde.
          Un mépris envers les russes, que les allemands considéraient comme un corps mort manipulable à souhait, payé chèrement par des défaites à l’est et le transfert de pas moins de deux corps d’armée pour combler la brèche.
          Un décalage allemand sur le niveau organisationnel de l’état major français, certes incapable d’un déploiement logistique cohérent par le chemin de fer en 1870, mais une leçon assimilée en 1914 ; le dit état-major français va bien administrer à l’armée allemande cette leçon de logistique en contrecarrant le plan Schlieffen et ce malgré son incompréhension initiale patente des objectifs du dit plan (=>Paris par la Belgique).

          Le mythe de la bataille de la Marne ou de l’échec du « plan Schlieffen » en septembre 1914 dans l’historiographie allemande
          https://www.cairn.info/revue-guerres-mondiales-et-conflits-contemporains-2013-4-page-7.htm#

          Et une attaque simultanée sur deux fronts à l’échelle continentale, qui dépasse largement les capacités allemandes, face à des ensembles impériaux de taille intercontinentale.

          Les alliés vont ensuite briser l’armée du Reich en 1918 par leur supériorité logistique et leur capacité à balancer leur effort militaire et leur puissance de feu sur différents points du fronts plus rapidement que les allemands.

          =>ALGP Le rôle de l’artillerie lourde à grande puissance
          dans la bataille du 20 août 1917 à Verdun
          http://albindenis.free.fr/Site_escadrille/ALGP_Guy_Francois.htm

          Les allemands se sont bercés de l’illusion de de leur supériorité militaire depuis 1870 pour attaquer sur deux fronts en 1914 (une erreur sagement évitée en 1870) , en oubliant les conditions politico-stratégiques de cette victoire et sans réfléchir largement aux développements de la mobilité logistique permis par les progrès de la motorisation depuis 1870 (diversification des possibilités du chemin de fer, automobile et aviation). Les alliés ont fait de nombreuses erreurs, mais moins que les Allemands…
          « N’interrompez jamais un ennemi qui est en train de faire une erreur ». Napoléon Bonaparte

          Ces erreurs brutalement apprises en 1914-18 ne seront pas rééditées en 1939-1940, avec une attaque en deux temps, à l’est -Pologne- appuyée par un allié (URSS), puis à l’ouest (France/Belgique/Hollande), avec une logistique cohérente et face à des acteurs bercés de leur propre illusion de supériorité depuis 1918.

          Le IIIe Reich à l’ego sur-développé après juin 1940 va rapidement oublier cette leçon (1 an aura suffi !) pour lancer simultanément des attaques sur plusieurs fonts, à l’échelle continentale voir inter-continentale avec une logistique inadaptée à l’envergure de ces actions. La chute sera d’autant plus brutale en 1945.

          Allemand ou français, on apprend souvent qu’en payant par ses erreurs

    • Stoltenberg dit :

      Très intéressant.

  18. Belleville dit :

    Je remercie M le président Sarkozy qui fit virer une grande partie des réservistes opérationnels dont je faisais parti (a L EMF2 de Nantes.)
    Un ajusteme budgétaire sans risque. Mais dramatique car il marquait la.rupture entre les.armees et le monde civil. Une catastrophe républicaine de plus a mettre au crédit de M Sarkozy ( l hopital, la recherche , la police, la lybie etc……) nous ne finissons pas de les payer

    Et en 2015 au soir du Bataclan M Hollande de découvrir que ma France n avait plus de réserviste s empressa de recréer la garde Nationale ….
    Que de temps de.perdu

  19. werf dit :

    Dans le cas d’un conflit de haute intensité, l’EMA n’aurait pas le temps de mobiliser la réserve qui, en plus, ne serait pas équipée et ne disposerait pas de matériels adaptés à ce type de conflit. c’est donc de la poudre aux yeux pour exister. Il faut avoir une armée d’active solide et crédible en métropole avec des moyens adaptés (chars, artillerie, missiles, aviation, hélicoptères d’attaque etc… ) .Or, on n’a pas cela aujourd’hui. On a une armée de FS dispersées sur plusieurs théâtres et non rapatriables faute de moyens aériens lourds. Autant dire que seule la dissuasion nucléaire pourrait nous sauver d’un désastre. Alors il faut savoir ce que l’on veut mais ne pas prendre des vessies pour des lanternes. Je doute des capacités de réflexion de nos généraux mais c’est peut être qu’il y en a trop…

  20. Thierry dit :

    La guerre ? Contre qui ???

  21. mouchetoxique dit :

    Il n’y a qu’une seule issue en cas de guerre de haute intensité, les grands pays, mange les petits pays, point. Si les Russes et les Chinois nous envahissaient, ils seraient à Paris en 1 mois. l’arme atomique nous permet de contredire cette loi de la nature, pour le moment ! Mais comme je l’avais déjà écrit, la Russie et la Chine se préparent à être atomisé, à survivre, et à ramasser les restes de nos ressources ensuite. Pas nous, et nous méritons donc de disparaitre assurément. « Si tu veux la paix, prépare la guerre ». Mais depuis l’emploie des Armes Atomiques, « si tu veux la victoire, prépare ton pays à vivre sous terre ».
    Les Russes et les Chinois si emplois, depuis toutes ces dernières années, cela et cela seulement, fera la différence. Nous, une bombe A sur Lyon, une sur Paris et hop plus personne pour résister à quoique ne se soit. Les Français sont intelligents, mais manquent cruellement de perspective, car ils ne regardent que le passé pour ré-exister la plupart du temps. Un conflit atomique ne se joue pas comme une guerre asymétrique classique. Celui qui gagnera, sera celui qui y survivra.

    • petitjean dit :

      @mouchetoxique
      « les français sont intelligents »
      sans blague !
      si ils l’étaient, notre pays, la France, ne serait pas dans l’état où il est !
      avez vous essayé de discuter de choses très sérieuses avec vos relations ?………………..

      • mouchetoxique dit :

        L’intelligence n’a rien a voir avec l’état des choses. Se sont les êtas émotifs non induit correctement en nous, qui détruisent irrémédiablement toute forme de vie organisés; Surtout quand elle dérive dans une perte de contrôle, c’est l’histoire des vice et des vertus, les vices sont des émotions adiques, les vertus des sentiment qui trouve leur juste place en nous. La, est le problème des humains. On peut être intelligent et et scier la branche sur laquelle on est assis pour des raison émotif, divers, et toujours varier. l’humanité quoi …

        les gens qui dirige les « choses » du mondes sont en général intelligent, mais enfermer dans des êtas d’âme. Les gens sont exacerber par des égos, qui les enfermes dans des croyances émotive exacerbé, qui fabriques ensuite leurs propres carcans (politique, sociologique, et religieuse), pour ne citer que ceux la. ils y vivent enfermés, souvent par plaisir névrotique et avec une bonne dose d’auto-violence.

        le monde d’aujourd’hui et sur- émotif, car ça fait vendre, mais il n’est pas pour autant exempt d’intelligence. l’intelligence quand elle est contrains par des états émotif, devient la porte par lequel la destruction rentre dans notre cercle de vie. Un peut comme une bombe, dont le souffle détruit de façon l’étale le cercle de vie autour de soi; la première victime en est bien évidement soi mème.

        les êtas émotif, sont des informations en mouvement en nous, qui ne trouve jamais de rangement positif dans notre conscience, car ils sont exacerber, c’est comme essayer de ranger une eaux tumultueuse dans une boite sans couvercle, on si noie. Nous vivons donc ainsi, dans un champs de mine et un êtas de guerre a soi mème et aux autres permanent.

        Le « Sentiment », luis, est par contre une information en mouvement qui trouve sa place de façon raisonnante en nous, qu’il soi positif ou négatif importe peut d’ailleurs. Un sentiment est de nature initiatique, quand il a induis et qu’il a trouvé son espace de rangement adéquate en nous. Ainsi, un homme qui est dans le sentiment, a la place d’êtas émotif se permet de grandir et de profondément changer. C’est la, la mécanique bio-chimique de la « Sagesse » . Le sentiment nourrie la conscience , et surtout pas  » des êtas émotif ».

        l’intelligence quand elle trouve des gens appliqué, est remarquable. Quand elle trouve des sagouins, elle se donne quand mème avec la mème ardeur, car l’intelligence, n’est qu’un outils. Le cœur se nourrie de sentiment, pas d’intelligence.

        la civilisation est devenue ultra-émotive, il y a plein de raisons a cela, au final, on ne récolte que se que l’on s’aime …

        L’intelligence n’a rien à voir avec l’état des choses. Ce sont les « êtas émotifs » non induits correctement en nous, qui détruisent irrémédiablement toute forme de vie organisée; surtout quand elle dérive dans une perte de contrôle. C’est l’histoire des vices et des vertus, les vices sont des émotions adiques, les vertus des sentiments qui trouve leur juste place en nous. Là, est le problème des humains.

        On peut être intelligent et et scier la branche sur laquelle on est assis, pour des raisons émotives, divers, et toujours varier. l’humanité quoi …

        les gens qui dirigent les « choses » du mondes sont en général intelligent, mais enfermer dans des êtas d’âme. Les gens sont exacerbés par des egos, qui les enferment dans des croyances émotives exacerbées, qui fabriques ensuite leurs propres carcans (politique, sociologique, est religieuse), pour ne citer que ceux-là. ils y vivent enfermés, souvent par plaisir névrotique et avec une bonne dose d’auto-violence.

        le monde d’aujourd’hui et sur- émotif, car ça fait vendre (en autre), mais il n’est pas pour autant exempt d’intelligence. l’intelligence quand elle est contrainte par des états émotifs, devient la porte par lequel la destruction rentre dans notre cercle de vie. Un peut comme une bombe, dont le souffle détruit de façon l’étale le cercle de vie autour de soi; la première victime en est bien évidemment soi-même.

        Les êtas émotifs, sont des informations en mouvement en nous, qui ne trouvent jamais de rangement positif dans notre conscience, car ils sont exacerbés, c’est comme essayer de ranger une eau tumultueuse dans une boîte sans couvercle, on si noie. Nous vivons donc ainsi, dans un champ de mines et un tas de guerre a soi-même et aux autres permanent.

        Le « sentiment », luis, est par contre une information en mouvement qui trouve sa place de façon raisonnante en nous, qu’il soi positif ou négatif importé peut d’ailleurs. Un sentiment est de nature initiatique, quand il a induit et qu’il a trouvé son espace de rangement adéquat en nous.
        Ainsi, un homme qui est dans le sentiment, a la place d’états émotif se permet de grandir et de profondément changer. C’est là, la mécanique biochimique de la « sagesse » . Le sentiment nourrit la conscience, et surtout pas  » des êtas émotif ».

        l’intelligence quand elle trouve des gens appliqués, est remarquable. Quand elle trouve des sagouins, elle se donne quand même avec la même ardeur, car l’intelligence, n’est qu’un outil. Le cœur se nourrit de sentiment, pas d’intelligence.

        la civilisation est devenue ultra-émotive, il y a plein de raisons à cela, au final, on ne récolte que ce que l’on s’aime …

  22. blavan dit :

    Tant qu »on en est à « réfléchir », ça ne mange pas de pain. Il n’y aura plus de conflit de haute intensité et cela désole, les nostalgiques de la deuxième guerre mondiale et des gros bataillon de chars lourds et d’artillerie. La guerre de haute intensité ne peut plus concerner que des pays ayant la bombe nucléaire, et donc son emploi serait utilisé immédiatement. On peut toujours faire des plans inutiles, mais l’avenir hélas passera par une guerre civile, ou le covid nous l’a montré , une guerre bactériologique. La seule réserve utile est donc dans les forces de gendarmerie , où dans le service de santé. Et donc c’est là qu’il faut travailler.

  23. Lassithi dit :

    C’est un aveu d’échec sur toute la ligne.
    Les politicards maastrichiens ont voulu encaisser tout de suite les dividendes de la paix après la chute du mur de Berlin.
    Mais l’histoire est têtue.
    40 ans après avoir systématiquement tout détruit, avec le concours des têtes étoilées qui pensent plus à leur carrière qu’à leur mission et leur serment, ils se rendent compte que nos armées sont ne sont plus qu’un corps expéditionnaire, sans tout les moyens nécessaires du reste.
    Pathétique de bêtise.
    Le drame, est que cette mode s’est propagée à tout les pays qui devraient être nos alliés en tout cas de ce côté de l’Atlantique.
    De toute manière ils ne le sont que dans la soumission aux intérêts US.

    Qui est paré à faire une guerre à haute intensité ? Ici personne.
    En revanche, on a fait l’UE et on est dans l’Otan qui sert un dessein strictement politique. On critique les russes et le chinois, les grands méchants, mais que fait-on, mis à part éructer une propagande bien construite, fondé sur l’union fait la force. On oublie juste de dire en quoi. On détruit, on lamine, on sert les intérêts privés, on fait du business et cultive les réseaux, on parle globish, et on structure tout pour que le peuple ait une capacité de réflexion aussi puissante que l’américain moyen.

    Maintenant, il est effectivement l’heure de reconstruire, outre la cohésion de notre pays et sa capacité à recréer l’esprit de Valmy.
    Il faudra 40 ans pour le faire, à la conditions de renoncer à tous ces rêves mortifères qui nous détruisent peu à peu et retrouver notre souveraineté politique, économique et militaire. L’heure est aux grand choix. Ou bien nous relançons l’idée de la France qu’avait le général, ou bien le processus vanté par les euro et otan gagas finira de nous fédéraliser dans une entité artificielle, néo libérale, à l’américaine. Quand on voit ce que sont les USA, je ne vois pas en quoi cela peut faire rêver.

    Une guerre à haute intensité, ne se fait pas avec une armée professionnelle, elle a besoin du nombre et d’une capacité de renouvellement. Et oui, une guerre à haute intensité génère des pertes qui le sont en matériel et en homme. Elle a besoin de lever une masse et de l’équiper.
    Alors plutôt que d’ouvrir une réflexion et faudra surtout se poser les bonnes questions de fond qui structurent un pays : quelle France voulons nous pour 2050 c’est à dire quelle France voulons nous laisser à nos enfants et petits enfants. C’est en répondant à cette seule question qu’on y arrivera ou pas.
    Je mets au défis tous les bruxellois maastrichiens qui hantent cet excellent site d’y répondre…

    • Unhommequisefaitdévorerparlesmoustiques dit :

      Je ne suis pas Maastrichiens mais je me lance. 🙂
      Comme si 68 million de français pouvaient ce défendre face au monde… C’est bien tout l’interet de l’Europe! L’économie était le premier pan du plan… On se rapproche, on construit on forme les jeunes à ce sentir européen. Maintenant c’est la défense (Trump Accélèrent les choses avec ses envies de retrait). Ensuite c’est la Langue… Et nous retrouverons l’empire de Charlemagne ou de Napoléon (avant qu’il n’attaque la Russie)… Mais bon malheureusement l’angleterre est sortie de l’Europe… Ils ferons tout (comme à chaque fois dans l’histoire) pour détruire toute union continentale si ils ne sont pas inclus…
      La vrais question c’est quel Europe Voulons nous pour nos enfants 🙂
      Je suis dans le ton? :p

  24. BROGLIN Quentin dit :

    On est déjà assez bien payé a la réserve (25% de plus qu’un mec d’active qui a la même situation sociale et le même grade que nous), c’est doublé quand on sort du régiment et triplé pour les plus chanceux qui font des opex, plus les primes qui se rajoute (certains sont a 120 euros par jour) et sans oublier que c’est non imposable, on ne déclare pas ce qu’on touche donc c’est du net (120 x 30 -> 3600 euros net/mois).

    Sans oublier les efforts qu’à déjà fait la nation pour les récompenser: aide financière pour le permis, aide au logement cumulable en plus des APL pour les étudiants, carte professionnelle de sécurité…

    La plus belle chose que pourrait faire le ministère des armées serait de rendre la « garde nationale » aussi indépendante que celle des USA, c’est a dire d’augmenter le nombre de régiment de réserve (pour le moment il n’y en a qu’un seul en France), en y incorporant des militaires d’active qui s’occuperont de la formation et de l’administratif, et de spécialiser les réservistes (surtout ceux qui ne sont pas d’anciens d’active) tout en valorisant leur domaine de compétences (chauffeur routier -> conducteur de GBC, aide soignant ou infirmier -> AuxSan, coach sportif avec BPJEPS ou licence STAPS -> moniteur sport, secrétaire ou comptable -> RH du régiment…) Sans oublier de former a des métiers propre a l’armée (artilleur, tankiste…), C’est déjà le cas dans de nombreux pays (USA, Allemagne, Angleterre…), Pour une 5e puissance ça serait bien de préserver notre place.

    • blavan dit :

      Hélas, vous n’êtes plus à jour, on est passé en deux ans de la 5ème puissance à la 7 ème. L’ Inde et la Grande Bretagne sont passés devant nous. Pour le coût de la réserve, je vous suis, comment peut-on avoir des officiers supérieurs dans la réserve, alors qu’on est obligé de payer des pécules pour faire partir les lieutenants colonels d’active.

    • Lassithi dit :

      Ben, pas vraiment.
      Les empires ne durent pas.
      Seule les nations et les peuples traversent les temps.
      Il n’y a pas de peuple européen.
      Le Royaume Unis est toujours en Europe, comme il s’agit d’un continent…
      La Russie, la Norvège, la Suisse aussi…

  25. Steph dit :

    Et pourquoi ne pas adopter, avec des volontaires soumis à une batterie de tests, le concept de milice helvétique, avec armes et paquetages à la maison?
    Tant que les FAMAS F1 ne sont pas tous passés au pilon…

  26. vieux margi dit :

    Avoir une idée c est commme ……. vous connaissez la suite…
    sans déroger aux valeurs de nos armées .Solidarite… Cohésion… faire de bonnes bases…
    Armée d active…pas de problèmes.. nos soldats pro sont super…
    Réserve opérationnelle ou garde nationale. D’avantage de terrain. Comme pour la garde nationale des siècles passés la différencier de l «  active » simplement porter les grades sur les manches au dessus du losange comme dans les années 70. J ai vu des situations « sensibles » entre un soldat de métier compétent et un sous officier de réserve qui arrivait dans l institution. Le soldat d active ne savait pas que c était un sous officier de réserve, un bleu qui plus est et que son ordre etait infondé..
    La réserve citoyenne… lui redonner une place et ne plus l encombrer de comiques, VIP, acteurs,chanteurs,présentateurs qui portent atteinte à celles et ceux qui y travaillent bénévolement pour aider sérieusement l institution.
    Faire faire du terrain, une marche de 20 kms, tir Sittal, connaissance des composantes de notre Armée, être titulaire du PSC1, QCM.
    Employer la RC dans la garde nationale, mission d intendance, de bureau,conducteur, gestion magasin, poste de garde,ordinaire. Nombre des RC ont des compétences et sont responsables de sociétés, chefs d entreprise..recrutement ..il y a des DRH j en connais 2…
    Une tenue toute simple, un treillis et un calot de couleur ,comme ça se fait déjà dans certaines DMD.

  27. Max dit :

    Certes il y a une jeunesse patriote, on l’a vu après les attentats de 2015. Mais le reste est composé d’une masse de consommateurs nihilistes qui ont fait de l’incivisme une forme de « way of life » ! Pis comment ne pas être sur ses gardes quand Erdogan vient renforcer la présence djihadiste en Libye sachant que les Frères musulmans qu’il représente œuvreraient pour qu’une 5 ème colonne mette le chaos en métropole !
    De toute façon le prochain a été prophétisé comme apocalyptique donc nucléaire. La France et ses 54 réacteurs nucléaires pollueraient le globe en partie. Creusez un trou, faîtes des réserves, achetez de l’or, etc…Pour survivre dans la nuit de l’hiver atomique, sans plante ni animaux ni voisins : A quoi bon ?
    Sinon bonne journée en attendant la seconde vague du Covid-19, thermomètre du civisme dorénavant.

    • petitjean dit :

      @Max
      tout est affaire de volonté politique, d’éducation , d’instruction du peuple. Il est possible de tout changer
      mais depuis des décennies la « volonté politique » est de détruire un état nation homogène et millénaire !

  28. Bricoleur dit :

    Tout à fait d’accord avec Le Sicaire. Vola un moment que l’on bassine avec le spectre du « conflit de haute intensité ». Il serait temps que l’on nous en donne le scénario. La Russie va-t-elle traverser la Pologne et l’Allemagne pour envahir Paris comme les Prussiens en 1870 ? L’ Algérie, ou la Maroc, ou la Lybie … va-t-elle traverser la Méditerranée ?

    • petitjean dit :

      @Bricoleur
      « L’ Algérie, ou la Maroc, ou la Lybie … va-t-elle traverser la Méditerranée »
      mais nous sommes envahis « pacifiquement’ tous les jours mon bon monsieur
      3 à 400 000 personnes chaque année
      si ce n’est pas une invasion, ça y ressemble bougrement…..

  29. Raymond75 dit :

    Une défense du territoire sans implication de la population d’une démocratie est illusoire.

    • petitjean dit :

      @Raymond75
      absolument vrai !
      mais faudrait éduquer les français, pour l’instant le Système leur apprend la haine de soi………….

  30. LE BL1GO DE LA NIGHT dit :

    Pour avoir une armée de réserve efficace il faut créer des unités de Jedburgh 3.0 pour chaque zones du territoire, disposer des réserves importantes d’armes et de munitions discrètement au 4 coins du pays et des dom tom. Avoir des listes de tireurs sportif et les classer par utilité en cas de conflit (voir « certain Airsofteur »). Une liste des hakers et électroniciens utilisables également. Une liste des stocks de drone et d’avions civil à réquisitionner en urgence avec les schémas pour les adapter au combat. Bien d’autre chose encore sur la résiliences et la logistique. Les prochaines guerre de haute intensité seront très sales, les soldats classiques auront toujours un désavantage face au mercenaires et milice en zone urbaine.

  31. petitjean dit :

    Le niveau de criminalité en France indique que nous sommes factuellement dans un « conflit de basse intensité »
    évidemment la majorité des français qui se fait laver le cerveau par les médias, l’ignorent ou même refusent de le voir.
    Nous avons besoin de créer une véritable garde nationale pour restaurer la paix et la sécurité sur l’ensemble du territoire et faire face à toutes les éventualités.
    Au plus haut niveau de l’état, on sait que si des dizaines de banlieues s’enflammaient subitement, nos forces de police et de gendarmerie ne pourraient y faire face.
    C’est pourquoi aujourd’hui la police a des ordres pour ne pas intervenir dans les quartiers chauds, et c’est pourquoi aussi le pouvoir politique accepte une partition de fait du territoire français.
    Faut-il le rappeler, tout ceci est le résultat catastrophique de plus 40 ans d’une politique déterminée à transformer radicalement la nature, l’identité de la société français, dans le cadre du projet européiste-mondialiste
    remarquables analyses sur Polemia.com………..pour ceux qui veulent comprendre

  32. PK dit :

    Attendre encore 4 ans pour se lancer dans des manœuvres au niveau divisionnaire ? Je ne sais pas s’il faut en rire ou en pleurer…

  33. esr dit :

    Encore faudrait il qu’ils aient les budgets nécessaires qui ne soient pas remis en cause tous les ans….

  34. Argonaute dit :

    La haute intensité, pour certains, c’est déjà « ici et maintenant ». On agresse ( et on tue parfois) les gendarmes sur les barrages, mais aussi les conducteurs de bus, les pompiers, les médecins de nuit, les travailleurs sociaux, les gardiens d’immeuble. « On » étant quasiment toujours des « jeunes défavorablement connus des services de police ». Tous ces agressés quotidiens souhaitent une meilleure protection. Augmentons d’abord les effectifs des réservistes de la gendarmerie et de la … police.

    • MAS 36 dit :

      Vous avez mis le doigt dessus, . Il existe déjà une guérilla contre la République, et cette dernière détourne le regard avec toutes les conséquences que vous énumérez.

  35. Morvan dit :

    La DOT, est-ce toujours la maîtrise du territoire quand l’armée d’active est engagée sur les frontières et les centres urbains, et n’a plus les moyens de renforcer la Gendarmerie dans la France profonde ?
    Certains ont leur idée sans attendre les décisions d’en haut. Voir http://www.resistance-cohesion.org . Pour cette défense-renseignement faisons appel aux locaux et pourquoi pas aux plus de 50 ans puisqu’il s’agirait de tenir leur territoire communal par des patrouilles motorisées.

  36. Lucky dit :

    Pour AR MEN
    Il est regrettable que l’armée n’ait pas réussi à vous enseigner les rudiments de l’orthographe et de la grammaire.

  37. Philippe dit :

    Les nombreux commentaires témoignent de l’intérêt pour ce sujet alors que les tensions internationales montent ça et là et que bien des pays sont déstabilisés notamment par la baisse importante des revenus du pétrole ou du tourisme avec les tensions sociales majeures susceptibles d’en découler avec répercussions possibles sur notre territoire.
    Il donc plus que temps d’implanter un outil solide pour sécuriser notre sanctuaire national et, dans ce cadre, le maillage territorial de la gendarmerie est plus qu’intéressant.
    Les récentes et graves tensions survenues à Dijon, où tant d’armes ont été exhibées, devraient elles aussi nous appeler à la vigilance.
    Ne pas oublier non plus les quelques individualités qui, à elles seules, nous ont donné pas mal de fil à retordre :
    * https://fr.wikipedia.org/wiki/Khaled_Kelkal
    * https://fr.wikipedia.org/wiki/Mohammed_Merah

  38. Dupont avec un t dit :

    mais l Eni est déjà dans nos serveurs et nos applications de gestion satellitaires..

  39. eric dit :

    déjà armée de terre a pas les capacité de combattre en haute intensité faute de moyens par rapport Israël, Turquie Egypte et Algérie qui possède 10 fois plus de moyens de combat que notre armée de terre

  40. Titi74 dit :

    Le système de milice suisse est plutôt bien fichu, contraignant financièrement pour ceux qui ne suivent pas les périodes bloquées et çà contribue mine de rien à avoir un pan non négligeable de la population apte à faire le coup de fusil si besoin en moins d’une journée
    , ou à servir pour la sécurité civile en cas de catastrophe sanitaire. Et puis le côté apprentissage de la discipline pour tous les jeunes ce n’est pas rien.
    La France devrait tout de même jeter un coup d’oeil sur ce qui marche assez bien à ses frontières et surtout voir les coûts et résultats.
    Il est convenu aujourd’hui que certain états ne se gêneront pas pour déclencher sur le territoire des actions téléguidés en cas de besoins. Le fanatisme nationaliste de certaines diaspora est certainement trop sous estimé…

  41. Philippe dit :

    En conclusion il faut donc que l’Active se réserve et que la Réserve s’active !

  42. la courgette masquée dit :

    Pour équiper une réserve militaire pour un conflit de haute intensité, encore faut il avoir des CxM (centre mobilisateur pour les plus jeunes)….

  43. MAS 36 dit :

    La DOT ( Défense Opérationnelle du Territoire) était « autrefois » une mission de la Gendarmerie Nationale. Pour cela les escadrons de Gendarmerie Mobile étaient renforcés en temps de crise par des Escadrons Dérivés. Chaque escadron avait sa doublure, et disposait pour cela de l’armement, de l’habillement, du couchage, des moyens de transport. Tout cela entretenu et vérifié par des inspections annuelles.

    Il en était de même pour les brigades territoriales de la Gendarmerie Départementale. Chaque brigade disposait du matériel et armement et du personnel détaché.

    Les escadrons de gendarmerie mobile s’entraînaient aussi au combat anti-guérilla et faisaient de séjours en camps pour des manoeuvres niveau région. Actuellement je ne sais pas si ces entraînement continuent.

    Ce qui fait qu’au niveau national vous aviez déjà et dans un temps relativement cours un bon maillage du territoire avec des gens qui connaissaient bien leur terroir.

    Hélas tout le matériel MOB a été reversé.

  44. Ce crématorium rêve tout éveillé