L’armée de l’Air ferait l’impasse sur les hélicoptères lourds dans le cadre d’un possible plan de relance

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

89 contributions

  1. Jym dit :

    Simple question (?) : si on n’avait pas accès à ces hélicoptères lourds, est ce qu’on n’aurait pu faire autrement pour un résultat opérationel similaire ?

    • yakafokon dit :

      Il y a déjà un début de réponse avec la réflexion sur le Transal.
      Commander quelques A330 MRTT de plus et les mettre à la disposition de de nos voisins en échange de leurs hélicos lourds est aussi une piste.

    • dolgan dit :

      Si.
      .
      Par contre, ça aurait été plus lourd en logistique au sol et tout le pognon serait sorti des caisses Françaises.

    • Vroom dit :

      On faisait autrement, avant qu’ils n’arrivent sur le théâtre !
      Plus de rotations CASA, Transall……

  2. Blurb dit :

    La photo en tete d’article est illustrative : le principal client de ces moyens de transport que sont les CH47 sont les unites terrestres.
    Je crois que cette priorité devrait echoir avant tout a l’ALAT … sans empecher ultérieurement une acquisition pour les FS (la location etant impossible ds ce cas car les MH47 ont des équipements tres spécifiques).

    • Souz'Air dit :

      Bonjour, le « client » n’est pas un facteur déterminant dans le raisonnement d’affectation, sinon tous les appareils de transport de l’AA, avions comme hélicoptères, pourraient à ce titre échoir à l’ALAT ; de même pour les avions de chasse (au moins ceux réalisant de l’appui-sol), en considérant que l’ALAT réalise l’appui-feu des unités au combat. Et les E-3F et Gabriel seraient alors transférés directement à la DRM. Même raisonnement applicable à la Marine (les BPC font du transport, les E-2C du rens, etc).
      Le raisonnement appliqué repose plutôt sur la finalité d’emploi : les appareils « combats » sont dévolus à l’ALAT, de même qu’une flotte d’hélicos ayant une mission de « poser d’assaut » à l’origine ; tandis que le transport plus « arrière » (pas de mission de combat engagée) est plutôt confié à l’AA et à la Marine. Dans cette logique, qui est l’actuelle, les hélicoptères lourds que nous aimerions bien voir acquérir seraient confiés à l’AA, puisque leur mission dans un emploi français concernerait plus le fret et les mouvements de troupes que des missions de combat.
      (Après, je ne préjuge pas d’un éventuel changement de « doctrine d’affectation »)

      • Blurb dit :

        @Souz’Air : Vous avez tt à fait raison. La finalité et les conditions d’emploi sont évidemment plus importants.
        Ce que je voulais dire est que l’emploi de ces machines relève de tactiques de manoeuvre bien plus proches des modes d’action habituels des unités ALAT dans le combat aéroterrestre, ce qui peut se retrouver ailleurs (Army Aviation US, Heer, …etc…). Ou pas, dans des organisations différentes telles que le Joint Helicopter Command britannique, qui intègre des hélicos de manoeuvre (Puma, Chinook) opérés par des unités RAF 🙂
        Non seulement l’assaut aéromobile (infanterie), mais aussi le transport sous élingue … voire le transport d’artillerie ou de véhicules légers en « environnement contesté » comme l’on dit aujourd’hui. Le tout en gardant une « empreinte » équipage/mécanos/gunners réduite apte à un déploiement avancé sur le terrain (ex. FOB)…
        Raison pour laquelle il me semblerait plus urgent de développer ces capacités en 1er dans l’armée de terre si l’on parle de transport tel qu’il a été réalisé par les Brits avec leur détachement RAF « Flight 1310 » au Sahel …

        • JPS dit :

          Le plus proche des modes d’action habituels des unités ALAT dans le combat aéroterrestre c’est le crash ou la collision en ce moment. L’ALAT qui faisait de VRAIMENT de l’aerocombat c’était il y a 30 ans!!!

    • antony dit :

      le principal client des transports par A400 ou C130 est aussi l’armée de Terre, ainsi que du rens des drones reaper… on les met dans l’armée de Terre?

    • Pat 56 dit :

      seriez vous de l’armée de l’air pour tenir ce raisonnement ?
      En effet dans ce cas là, il faut calibrer l’armée de l’air pour les combats air-air (assez rare ces 70 dernières années, ce qui ne veut pas dire qu’ils ne resurgiront pas y compris à court terme). L’armée de terre protège un terrain sommaire, la marine met à terre l’armée .. de terre, etc
      Quant à l’insertion au sein d’une manœuvre essentiellement terrestre, est ce à dire que les JTAC, voire la RESCO, devraient intégralement basculer vers l’ALAT ?
      Que l’armée de l’air mette des priorités à ses futurs achats est parfaitement légitime et compréhensible; si le budget était là je suis sur que le CEMAA se prononcerait en faveur de l’achat d’hélicoptères lourds qu’aucun avion ne pourra, selon moi, remplacer dans son emploi purement tactique (y compris le V22). peut etre faudrait il en parler aux derniers COMANFOR de BARKHANE ?

  3. Clavier dit :

    ben ça coûte cher …..et c’est entièrement américain
    alors il faut choisir !

    • ATH dit :

      Les hélicoptères lourds AW-101 Merlin sont fabriqués par l’italien Leonardo

      • Hermes dit :

        Si les Merlins sont des hélicos assez reconnu, ce ne sont pas vraiment des lourds, ils sont plus grand et plus massif(forcément) que les Caracals mais en termes de capacité de fret, ils sont au même niveau ou presque..
        .
        Pas de quoi justifier une microflotte, la seule chose qui le pourrait ça serait vraiment passer sur un gros gabarit comme le Chinook ou le Super Stallion, qui offrent là réellement une plus-value.
        .
        J’ai toujours voulu qu’on ait des CH53E en l’occurence, qui sont des monstres (CU: 15t), mais faudra encore attendre pour voir du vrai lourd, que ce soit en hélico ou en avion.

      • nexterience dit :

        Les Merlin ont des capacités un peu supérieures au Caïman mais très loin des Chinook.

  4. Bricoleur dit :

    Le plan de relance dont il est question est de niveau européen (1500 milliards ….). Il s’agit entre autres de relancer l’emploi. Les forces européennes manquent d’un avion de transport lourd et certains pays d’hélicoptères lourds (FRANCE) ou souhaitent les remplacer (RFA). L ‘AN 124 d’une part et le CH 47 d’autre part sont des appareils éprouvés depuis des dizaines d’années. Il serait peut-être opportun de lancer à l’échelle européenne (par AIRBUS ?) la construction sous licence des appareils cités, avec bien entendu, mise au goût du jour de l’avionique et des moteurs. Allemands et Italiens ont déjà construit sous licence des CH 53 pour les premiers et des Huey UH1 pour les seconds. La construction sous licence présente bien des avantages, notamment la séquence longue, coûteuse et risquée de la R&D est contournée.

    • Castel dit :

      Bricoleur
      Pourquoi vouloir fabriquer sous licence des appareils ayant certes fait leurs preuves, mais qui commencent à sérieusement dater…
      Quand on voit ce que font les Russes avec leurs hélicoptères en lançant le MI38, qui est le successeur désigné du fameux MI8, à savoir se baser sur celui-ci, tout en proposant un modèle plus moderne et plus étoffé que son prédécesseur, sur des bases existantes.
      https://www.capital.fr/lifestyle/decouvrez-le-mil-mi-38-le-nouveau-poids-lourd-des-helicopteres-russes-13565
      Nous pourrions probablement faire de même en nous basant sur le Caracal, qui ne demande qu’à être agrandi et modernisé, ne serait-ce que pour se démarquer du NH90 .
      Pour l’avion de transport, il me semble qu’avec l’A400M, nous avons la aussi une bonne base, pour en dériver une version plus étoffée, en la dotant de 4 réacteurs, et en augmentant l’envergure par la même occasion pour en améliorer la portance, ce qui devrait permettre d’arriver à la capacité de 60T,minimum nécessaire pour emmener un Leclerc le cas échéant….
      Bien sûr, cela ne réglerait pas le problème du transport hors-gabarit, mais on peut estimer que cela n’est pas si fréquent, et que l’essentiel serait de pouvoir améliorer notre capacité de transports stratégiques….
      Bref, en un mot comme en cent, essayons plutôt de compter sur nos possibilités, plutôt que celles du passé des autres !!

      • Castel dit :

        Comme apparemment, le lien que j’ai indiqué ne semble pas valide, en voici un autre:

        https://aviationsmilitaires.net/v3/kb/aircraft/show/2431/mil-mi-38

      • Castel dit :

        Et pour ceux qui nous rabachent l’idée que nous aurions dû acquérir des C5 galaxy, quand c’était possible, voici quelques images d’accidents prises dans la plus-part des cas sur des terrains d’atterrissage qui aurait été considérés comme facile pour la plus-part des transports militaires :
        Il est évident que cet appareil pose des problèmes pour la moindre utilisation tactique !!

        https://www.bing.com/images/search?q=accident+c5+galaxy&qpvt=accident+c5+galaxy&FORM=IGRE

        • Fred dit :

          @ Castel
          Les deux hélicoptères lourds américains ont été récemment totalement modernisés et n’ont pas grand chose en commun avec leurs ancêtres, excepté l’allure générale.

        • Pat 56 dit :

          oui mais la même recherche montre que « Malgré des débuts très chaotiques dans les années 1970, le C-5 Galaxy se caractérise par un faible taux d’attrition en plus de 40 ans d’activité : seuls huit accidents graves ont été répertoriés en 201811 dont un seul pendant un conflit militaire.  »
          Quand on examine ces 8 accidents, 2 sont au sol pour des causes techniques pures, et d’autres sont purement imputables à l’équipage (erreur de piste par ex).
          L’heure de vol est par contre beaucoup plus chère que celle du C17. Le C5 n’est à mon avis pas adapté aux besoins et aux moyens de l’AA française.

        • Jean-Michel dit :

          En 1968, le général De Gaulle avait refusé l’achat de 12 C-141 malgré un avis très favorable de l’Armée de l’Air.
          Grand bien lui en a pris car quelques années plus tard on découvrait que cet appareil souffrait de sérieux défauts structurelles (entraînant d’importantes restrictions dans ses conditions d’utilisation) qui furent responsable de son remplacement anticipé et du lancement du programme C-X en 1979 qui devient plus tard le C-17.
          Les 48 C-5M toujours en service (version modernisée du C-5B) sont eux-mêmes utilisés avec parcimonie pour les faire durer jusqu’en 2040 compte tenu de leur âge. Durant sa carrière, le C-5 a hérité du surnom de FRED (Fucking Ridiculous Economic Disaster) dans l’US Air Force en raison de son coût (avec officiellement plus de 100.000 dollars et 60 heures de maintenance par heure de vol), sa consommation de carburant très élevée et de sa faible disponibilité opérationnelle. La charge utile maximale (en temps de paix) est désormais limitée à 175.000 lbs avec une recommandation de ne pas dépasser 125.000 lbs en utilisation normale pour limiter la fatigue de l’appareil.

    • Palu dit :

      Tout a fait @Bricoleur, c’est ce qu’ont faits dernièrement les italiens pour des italiens via Léonardo avec du CH 47 modernisé PA, displays…
      Le Chinook est une incroyable machine, magnifiquement pensé quand on sait qu’il a été développé début des année 60, robuste, n’a pas d’équivalents, la cellule et capacités restent intemporelles, l’avionique et moteurs peuvent se moderniser.
      Il est parti pour durer 1 siècle.
      Le CH 53 , même période de naissance est également le 2ème unique gros porteur. Les allemands regarde à renouveler leur vieux Stallions. Modèle 47 ou 53, leurs choix balances.
      Développer un gros porteur européens serait une niche malheureusement, sachant qu’à l’export, les US nous verrouille tous.
      Le Caracal est la version la plus aboutie de la famille PUMA , puissance moteur , charge d’emport , avionique. Ca restera toujours insuffisant.

  5. philbeau dit :

    Le plan de relance a une thématique économique . Il s’agit de sauver l’activité , industrielle notamment et avant tout , mise à mal par le « débranchement » invraisemblable d’un confinement réalisé dans la panique , et surtout dans le désordre . Et par la mise à mal de l’industrie aéronautique mondiale , une activité majeure pour la France . Il est donc logique de faire porter l’effort sur ce qui est produit par nos fabricants nationaux . Les hélicoptères lourds n’en faisant pas partie , la question tombe d’elle -même .

  6. blavan dit :

    Il ne manquerait plus que dans une relance de l’économie , on achète du matériel étranger. Il faudra bien comprendre que l’Armée française n’a pas vocation à rester éternellement au Mali. C’est vers le nucléaire qu’il faut faire un effort car les tensions mondiales vont augmenter suite à la pandémie virale, et la menace nucléaire sera hélas banalisée.

    • ZoSo dit :

      « l’Armée française n’a pas vocation à rester éternellement au Mali »

      Ça c’est moins sûr…
      J’ai pas l’impression que la situation politique, économique et sociale du Mali soit différente aujourd’hui qu’en 2014, date de début de l’opération Barkhane.
      Qu’en est t’il de la rébellion des touareg qui ne peut être régler durablement que sur le plan politique ?!
      Qu’en est t’il aussi du développement de l’armée malienne et de leurs forces de sécurité intérieur ?!

      • NRJ dit :

        @ZoSo
        On sortira du Mali, aussi piteusement que les américains sont sortis du Vietnam. Pour l’instant, personne n’entend vraiment parler de cette guerre, donc elle n’attire pas l’attention. Mais déjà quand les 13 soldats français sont morts, cela avait mené a des remises en question. Et cela va empirer puisqu’on démontre chaque jour notre incapacité à gérer le chaos là-bas.

        Après si on est intelligent, on sortira mais on continuera d’agir dans l’ombre avec des forces spéciales et des frappes aériennes.

        • dolgan dit :

          Non,13 soldats morts,c’est passé comme une lettre à la poste. Les Français sont résilients aux pertes militaires.
          .
          Dans le contexte actuel, rien qui ressemble au Vietnam (qui pour prendre la place de la chine et de l’URSS?). C’est une petite opération basse intensité, pas chère avec très très peu de pertes et aucune opposition nationnale. On pourrait y rester 40 ans sans souci.

        • norbert dit :

          @NRJ.On aurait pu dès le début vitrifier entièrement les éléments sur ‘x’ qui descendaient sur Bamako sans mettre de troupes au sol. Mais F Hollande, mal conseillé voulait sa gloire militaire pour 6 mois disait-il. Il s’est fait bien berné par l’état major qui n’avait pas digéré que les troupes au sol ne soient pas intervenues en Libye, laissant la »gloire » à l’armée de l’air et 7 ans plus tard nous y sommes toujours. Comme il n’y aura jamais dE solution politique, nous finirons par partir dès qu’un président sifflera enfin le départ, comme au Viet Nam ou plus récemment en Afghanistan.

  7. Bohé dit :

    Logique. On ne produit pas ce type d’hélico, acheter à l’étranger ce n’est pas bon pour la relance. Peut-être que la location de 2-3 appareils pourrait rendre service. Mais bon les alliés peuvent aussi participer.
    Le H225 c’est ce qu’on fait de plus gros? Et quelqu’un sait si c’est un bon appareil côté MCO? Car c’est devenu le problème principal je trouve de nos armées, les coûts de MCO qui s’envolent et les taux de disponibilité qui plongent. C’est vraiment un problème capital. Merci d’avance si quelqu’un peut nous éclairer sur ce H225.

  8. ScopeWizard dit :

    Tiens , c’ est marrant ça ! 🙂

    J’ y pensais pas plus tard qu’ il y a une heure , après avoir observé un DC-10 filant à très haute altitude ……….
    Oui , vu la forme générale , les volumes , et les trois trainées de condensation , c’ était ou un DC-10 ou un MD-11 ; mais en tous cas , c’ était bien un jet de ligne de cette famille ………… et ça devient rare d’ apercevoir autre chose que des bi-réacteurs par ici ………

    Donc , l’ évènement méritait d’ être souligné !

    Mais ne me demandez pas d’ où m’ est venue cette association d’ idées , je n’ en sais rien et puis franchement ça m’ est bien égal .

    Donc revenons à nos Chinook , je me disais que compte tenu de nos besoins possibles -eh oui, il faut toujours prévoir- qui au sein de nos Armes avait le plus besoin d’ hélicoptères lourds ?
    Assurément l’ Armée de Terre , l’ Armée de l’ Air ……..

    Ne serait-ce que pour ses besoins en transport de troupes , en matériel , ses capacités d’ élinguage , l’Armée de Terre aurait besoin d’ un type CH-47 Chinook Américain ; de plus , vu qu’ il n’ a pas de rotor de queue mais deux groupes contra-rotatifs , sa cabine qui n’ est en définitive guère plus longue qu’ un Rafale mais qui n’ est limitée par aucune poutre de queue , permet tout de même de loger près de 50 personnels avec une porte de chargement suffisamment grande , ce qui est très-bien ……….

    Toutefois , le MiL Mi-26 Russe , plus gros , conçu autour d’ une architecture comprenant ce fameux rotor de queue , dispose de capacités supérieures , ce qui pourrait par exemple s’ avérer très utile à fins de transporter certains matériels lourds que l’ Armée de l’ Air pourrait ainsi récupérer en territoire hostile , tel l’ épave d’ un Rafale ………. ou autre chose d’ encore plus coton .

    Cependant , autre point très important , quelles que soient les qualités de ces machines , il vaut mieux éviter ce que l’ on appelle les « micro-flottes » -quand on peut , c’ est mieux , toutefois ce n’ est pas toujours faisable- donc soit « on » décide d’ acquérir le Chinook , soit le Mi-26 , mais il serait bon de dépasser au moins les 30 machines ………..

    Personnellement , si nous en avions les moyens et surtout si nous avions la volonté de les avoir , je serais favorable à un panachage -mais toujours en évitant les micro-flottes- à savoir mettons entre 30 et 40 Chinook uniquement destinés à équiper l’ Armée de Terre , et entre 20 et 25 Mi-26 répartis entre l’ Armée de Terre et l’ Armée de l’ Air .

    Après , quelque chose me dit que si nous faisions ça , nous aurions grand intérêt à choisir d’ abord l’ hélicoptère US et à les avoir tous livrés avec le maximum de stock de pièces , avant de passer commande aux Russes du Mil Mi-26 avec lesquels nous pourrions peut-être même en développer une version correspondant beaucoup plus à nos besoins , ainsi nous éviterions l’ ire de nos « amis » de Washington …………. 😉

    Bon , tout ça n’ est qu’ une idée . 🙂

    • ScopeWizard dit :

      Complétons le propos …………….

      CH-47 :
      https://sobchak.files.wordpress.com/2009/08/ch47cut.gif

      https://i.pinimg.com/originals/9c/26/dd/9c26dd33ee390f4f962e4a55de08cc0e.jpg

      https://i.pinimg.com/originals/98/22/e0/9822e06fc3e6e5d12c5a989ab5bf76cb.jpg

      https://firstaerosquadron.files.wordpress.com/2017/12/chinook-ch-47-boeing-cutaway-drawing.jpg

      http://www.markfranklinarts.co.uk/wp-content/uploads/2015/09/Boeing-Vertol-CH-47-D-Chinook.jpg

      https://farm7.static.flickr.com/6069/6074059775_9e24a208b1_b.jpg
      petite vidéo :
      https://www.youtube.com/watch?v=YsHYtXWLDSI

      Mil Mi-26 :
      https://i.pinimg.com/originals/f1/b3/2e/f1b32ee7461ff1a66ae42c87ecbe90e2.jpg

      https://i.pinimg.com/originals/b3/dd/a1/b3dda19acd3ec7cb2143652b3aea61d8.jpg

      https://lh3.googleusercontent.com/proxy/Xt56FL4XL7ePVBR1vu9NOBPNFNXN6faTEltkUCGABWd5wOJ7wvsN-_9BVlEq4obxWEUjzfnLQlz6hZ9BAo4_Jg

      https://drawingdatabase.com/wp-content/uploads/2014/04/Mi-26_1981a.gif

      https://www.thinkdefence.co.uk/wp-content/uploads/2016/03/Mil-Mi-26-Halo-helicopter7.jpg

      https://www.armytimes.com/resizer/dB_nRSS5zqkqxk-pytsHaES6MyQ=/1200×630/filters:quality(100)/arc-anglerfish-arc2-prod-mco.s3.amazonaws.com/public/SX5WEOVTWZFKNC7PU5QJIQY4B4.JPG

      Petite vidéo :
      https://www.dailymotion.com/video/x21sd3?syndication=273844

      Les deux en maquettes à l’ échelle :
      https://i.pinimg.com/originals/0a/4c/7e/0a4c7ee8198e6389eebb5ff9487245b5.jpg

      Disons que ça donne une idée un poil ( c’ est pas bien gros « un poil » ) plus précise de ce dont il est question ! 🙂

      Bon , il est vrai que tout en étant nettement moins lourd que ces deux mastodontes , pour notre si brave ( dans le sens mélioratif du terme , hein ! ) Marine Nationale , une vingtaine de AW-101 Merlin ne seraient pas de trop , surtout en vue de développer des capacités Fusiliers-Marins ……… et pas uniquement en commandos .

      Petite démo :
      https://www.youtube.com/watch?v=d-9kO2h9oEs

      Eh oui ! 😉

      • tschok dit :

        Scope,

        Je ne sais pas si vous avez saisi le concept de micro-flotte.

        Le problème que posent les micros flottes n’est pas leur taille, mais leur nombre. Une micro flotte en soi ne pose pas de problème particulier de MCO ou autre. C’est quand vous en avez beaucoup que ça pose des problèmes de MCO, entre autres. Bref, c’est le nombre et pas la taille qui est problématique. D’accord?

        Là, vous préconisez à la fois d’éviter les micros flottes mais de commander… trois types d’hélicos: le Chinook, le MI 26 et même le Merlin pour la Marine. Là où en fait on en a besoin que d’un seul.

        Vous pensez contourner le problème en ayant des flottes importantes (de 30 à 40 appareils par type). Mais vous n’avez pas compris que c’est le fait d’avoir une flotte non homogène, composée de différents types d’appareils, qui complique les choses… Et là, vous multipliez le problème par 3 (hi hi hi).

        J’ai un peu de mal avec votre sens de la logique, j’dois dire (vous parvenez à faire sombrer une conversation sérieuse dans le ridicule à une vitesse étonnante).

        Bon, si vous voulez un hélico lourd pour les trois armes (terre air mer) vous avez besoin d’un hélico polyvalent. Vous en avez un qui ne figure pas dans votre liste de Noël: le Sikorsky Stallion. En plus, il est opéré par l’Allemagne, donc on peut imaginer des systèmes de pools logistiques. Sa dernière version n’est pas tout à fait au point, mais la précédente oui.

        Si vous voulez seulement un hélico lourd alat, le Chinook est très bien et il est opéré par les Brits, donc là encore, possibilité de pools, etc.

        Trouvez pas que c’est plus simple comme ça? Plutôt que trois types d’hélicos dont un russe, ce qui est quand même assez problématique compte tenu du contexte stratégique?

      • ScopeWizard dit :

        @tschok

        Il vaut mieux effectivement éviter une multiplication de micro-flottes qui vous a si bien servi d’ angle d’ attaque , or , je répète compte tenu de nos besoins ou de nos moyens , micro-flottes ou pas , AUCUN des trois hélicoptères mentionnés , et vous pouvez rajouter le CH-53 Stallion Super ou Sea que j’ avais précisément soigneusement veillé à éviter si ça vous chante , ne sera pleinement satisfaisant .

        Parmi les trois que j’ avais retenus , le Chinook est USA , le Mil Mi 26 Halo est Poutine ( autant faire simple ) , le Merlin est Italien et un peu Anglais ( avant c’ était plutôt le contraire ) donc déjà je préfèrerais soit du Franco-français , soit de l’ Euro-français .

        Mais comme dans ce pays , depuis quelques années , « on » préfère bander tout mou , le choix est limité à quelques pays donc il faut faire avec ou sans .

        Le Chinook ne conviendra pas pour les trois armes , de plus , en cas de couac , il risque de se retrouver cloué au sol sans rien pour prendre la relève -même problématique concernant le Rafale dont je me suis ici ouvert à au moins trois reprises donc ras le ♫ de répéter , le même problème se posant pour chaque machine- par conséquent « panacher » avec le Mil Mi 26 pourrait servir à ça , seulement trop grand il ne conviendra pas lui non-plus aux trois armes par contre il peut être super pour l’ Armée de l’ Air ( raisons exposées ) et pour l’ Armée de Terre surtout en utilisation OPEX dans de vastes étendues désertiques .

        Pour la Marine , le mieux serait effectivement le Merlin , le Stalllion est un peu trop gros de même que le Chinook et ne parlons pas du Halo , alors à moins d’ avoir besoin de si balèze , en Européen reste juste le Merlin qui avec ses 13 tonnes à 15 tonnes en charge pourrait faire l’ affaire , sachant que s’ il y a lieu , nous pouvons supposer que les trois armes seraient moins connes que la moyenne et sauraient s’ entraider jusqu’ à momentanément prêter ou échanger leurs beaux jouets respectifs en fonction des demandes .

        Voilà pourquoi les 2 modèles d’hélicos voire les 3 , les quantités ne devant rien au hasard , pas comme ce joyeux drille de Franklin Roosevelt qui au début de son mandat fixait ainsi le cours du dollar US en compagnie de deux « conseillers » -le plus souvent médusés- avec qui il partageait son petit-déjeuner avant de cesser de tâtonner et d’ être enfin touché par la grâce et de nous pondre son « new deal » Keynesien ( ah vous ne le saviez pas ? Et bien maintenant vous le savez , voyez vous ne vous serez pas dérangé pour rien ) .

        Effectivement , je confirme ; avec vous un échange sérieux peut très vite sombrer dans le grand n’ importe quoi mais du genre assez déplaisant .
        Je n’ ai fait qu’ exposer une idée , connaissant son sujet et le maîtrisant a minima , il était facile de lire entre les lignes , mais non avec le tschok si tu ne précises pas , il fera le malin au point de venir te provoquer limite t’ insulter , mais il ne comprendra rien jusqu’à ce tu lui expliques en ong en large et en traviole .

        Aussi , j’ espère pour vous que vous avez tout bien saisi et qu’ en l’ état , ça aura l’ heur de vous convenir , parce que je ne reviendrai pas dessus .

        À bon entendeur

        • ScopeWizard dit :

          Laissons donc les ONG où elles sont …………

          « jusqu’à ce tu lui expliques en Long en large et en traviole . »

          Et j’ aurais dû rajouter : « même pas sûr que ça lui suffise »…….. 😉

        • tschok dit :

          Je souhaite signaler à nos aimables lecteurs que j’ai cessé de maitriser la situation et que nous sommes désormais en mode free style à la one again.

          Il s’agit d’une expression référencée:https://fr.wiktionary.org/wiki/%C3%A0_la_one_again

          • ScopeWizard dit :

            Ah parce que les « aimables lecteurs » attendaient de vous que vous maîtrisassiez la situation ?????

            Formidable ……..

            Quelle modeste prétention …………

    • sergeat dit :

      Pour un développement en commun avec les russes d’un hélicoptère lourd,j’ai peur qu’avec l’exemple des Mistrals la confiance ait disparu du coté russe.

      • tschok dit :

        Et côté français, je ne pense pas qu’elle existe, pour tout vous dire.

    • WaterBoy dit :

      Un armement en commun avec al Russie? On en reparlera lorsqu’ils auront réintégré leurs frontières reconnues du memorandum de Budapest (1994).
      Car c’est cela la source des sanctions européennes contre la Russie.

  9. m2m dit :

    L’idée derrière un plan de relance, c’est autant que possible de passer des commandes à des entreprises françaises, pour faire tourner la machine économique françaises.
    Alors que pour des hélicoptères lourds, il faudrait passer commande à l’étranger.

  10. Polymères dit :

    Avant que certains partent nouveau dans les tours, il faut bien comprendre la situation.
    Je l’ai souvent répété ici, on ne va pas acquérir des capacités nouvelles alors même que nous n’avons pas encore combler notre besoin de renouvellement.
    Nous avons pris de nombreux retards dans certains renouvellements de matériels, que ce soit en raison de lissage/restriction budgétaire voir dans les retards de programmes.
    Notre urgence du moment c’est de se débarrasser de l’ancien, de renouveler ce qu’on doit ou à minima de lancer la machine pour le faire dans un futur très proche. On doit rattraper et combler le retard.

    Que l’on ait besoin de nouvelles capacités, comme les hélicoptères lourds, oui bien évidemment, mais il y a un tout à prendre en compte, il y a une équation budgétaire à prendre en compte, il n’y a pas dans notre pays, une abondance financière et avec la crise économique qui se profile, elle ne viendra pas l’an prochain.

    L’important à faire pour l’instant, c’est de maintenir la trajectoire financière de la LPM, car elle va permettre de changer pas mal de choses. Je l’ai souvent détaillé ici, entre 2020 et 2030, on aura une modernisation assez complète qui va faire disparaitre la plupart des vieux matériels (avant 2000). En 2030, il n’y aura plus grand chose de vieux à renouveler, dans le terrestre on en aura finit des VAB, des vieux camions, des 10RC/Sagaie, P4 et j’en passe, sans oublier l’armement individuel qui voit le FAMAS, FRF2, PA, Milan se faire eux aussi remplacer. C’est assez global comme renouvellement, avec des dotations supplémentaires qui vont combler des trous dans la raquette. En dehors du VBL (et encore s’il n’est pas avancé), à l’horizon 2030, il n’y aura plus grand chose à faire, il faudra attendre le début des années 2040 pour le renouvellement des matériels de la génération 2000-2010, avec en premier lieu le Leclerc dont le programme européen est lancé dès aujourd’hui (les allemands en ont besoin pour 2030, nous on a 10 ans pour voir venir le truc en cas d’échec, de retards, de problèmes des premiers modèles, on réceptionnera un produit mature et non des préséries). Cela fait qu’entre 2030 et 2040, pour l’armée de terre, il n’y aura pas beaucoup d’équipements à financer (cela ne veut pas dire qu’il n’y aura rien).

    La marine c’est pareil, regardons ce que nous avons, voyons ce qui est à changer en urgence, observons qu’en 2030 la plupart de ce qu’il faut changer, l’aura été, des FREMM au FTI, en passant par les divers patrouilleurs, les SNA, FLOTLOG. Même les nouveaux SNLE auront été largement financés, l’un sera même déjà livré. Il y aura donc entre 2030 et 2040, pas grand chose à changer, on sera encore dans le financement de renouvellement de navires à l’horizon 2040, dont l’emblématique PA (dont une bonne partie se finance sur les années 2020-2030).

    L’armée de l’air, c’est pareil, beaucoup sera fait en 2030, ce sera aussi l’horizon 2040 qui préfigure le début du renouvellement du Rafale.

    Quoi qu’on en pense, dans la trajectoire actuelle, le format actuel, on risque d’arriver vers 2027-2028 à une situation ou (en prenant en compte la hausse prévu du budget jusqu’à 2025) le budget équipement deviendra excédentaire. Alors je sais que pour certains c’est totalement irréaliste tant ils se disent que c’est impossible vu les besoins actuels, mais justement aujourd’hui n’est pas demain. Les allemands disaient la même chose, en augmentant leur budget à 2% du PIB il se retrouverait avec un trop plein d’argent pour la défense en rapport à ce qu’ils ont et ce qu’ils doivent changer. Si vous avez 200 chars, qu’il faut 2 milliards pour les changer, qu’on vous en donne 3 milliards, ben vous avez 1 milliard de trop et si vous vous contentez du modèle d’armée que vous avez (c’est à dire 200 chars) ben cet argent devient inutile. Il faut prendre cet exemple du char comme global à toute l’armée, c’est à dire que le besoin est satisfait partout et qu’il n’y a pas une réorientation vers un secteur qui en a besoin.
    Nous y arriverons à la fin de cette décennie si tout se maintient comme c’est le cas, on se retrouvera avec un excédent budgétaire de l’enveloppe équipement car l’essentiel de ce qu’on a, aura ou sera renouvelé. Alors si au début, on trouvera assurément des débouchés (infra, MCO, revalorisation des soldes, amélioration de vie…), cela ne durera pas plus de 2 ou 3 ans avant que le besoin sera satisfait.
    La conséquence d’une certaine abondance financière peut se traduire de plusieurs façons, soit par une accélération du renouvellement des matériels (on évite de tirer sur la corde ou de payer des modernisations pour durer quelques années de plus), soit par une réduction budgétaire, soit par une revalorisation du modèle d’armée via l’acquisition de capacités, de volumes supplémentaires.

    En France, on a la chance d’avoir une armée active, d’avoir une politique interventionniste qui n’a pas peur d’user de son pouvoir militaire contrairement aux allemands par exemple. Cela veut dire que lorsqu’on constatera une marge de manoeuvre financière supplémentaire, on réfléchira pour se doter de capacités supplémentaires, que ce soit des hélicoptères lourds, un deuxième PA et j’en passe. On est un pays ou le trop plein d’argent n’existe pas et ou il trouvera des débouchés très vite (jamais vous n’allez entendre que le budget des armées a trop d’argent car toujours on a en tête des choses à faire en plus, le modèle d’armée est changeant).

    Le plan de relance qui va arriver ne va pas servir à faire tourner les usines de Boeing aux USA, soyons logique, ce n’est pas une urgence opérationnelle dont on parle, mais d’un plan pour les industriels de la défense, en France.
    Ce qui se fera, ça sera l’accélération de ce que je dis plus haut, anticiper et accélérer le renouvellement par des choses qu’on peut faire/commander immédiatement. Cet argent, dont le montant pour la défense est encore inconnu, va chercher à faire tout de suite des choses qui sont prévues pour les années à venir. Ces renouvellements anticipés, plus ils seront importants, plus on avancera vers ce moment que j’ai précisé plus haut, ce moment ou on constatera une capacité financière supplémentaire au besoin de renouvellement de ce que nous avons, ce moment ou on pourra sérieusement envisager, sans contraindre d’autres programmes, l’acquisition de nouvelles capacités ou l’augmentation de certains volumes.

    Donc en attendant, on est encore dans le renouvellement, on voit encore les choses à changer, on se dit qu’aujourd’hui il « manque » de l’argent pour remplacer tout cela, mais si on se donne un peu la peine de regarder en profondeur, on comprend que dans 5 ans, voir peut-être 4, lors de la réalisation de la prochaine LPM, l’acquisition d’hélicoptères lourds, même sur étagère, deviendra possible, même si la livraison interviendra vers 2030.
    Il ne reste qu’une petite poignée d’années avant de sortir la tête de l’eau, je ne dis pas que tout sera rose en 2025 ou en 2030 tout comme je ne dis pas que l’excédent budgétaire pour les équipements veut dire qu’en 2030 nous ne renouvellerons rien, car chez nous cet excédent ne se verra jamais, il sera toujours absorbé pour faire mieux ou plus, mais si on fait plus, ce n’est pas un hasard.

    • Lechavenois dit :

      à Polymère :
      .
      « ….L’important à faire pour l’instant, c’est de maintenir la trajectoire financière de la LPM, car elle va permettre de changer pas mal de choses…. »
      .
      .
      La France et les trois industriels, sous le pilotage d’Airbus associé à Dassault Aviation et l’italien Leonardo, ont trouvé un accord concernant les performances de l’Eurodrone, explique-t-on au ministère des Armées.
      .
      « Les performances satisfont pour une très large partie les besoins militaires », précise-t-on.
      .
      « Le montant financier n’y est pas encore tout à fait », note-t-on au ministère des Armées.
      .
      L’Hôtel de Brienne souhaite « un management étroit du programme » pour ne pas avoir de mauvaise surprise à l’arrivée, à l’image du programme A400M.
      .
      « Nous sommes en train de nous assurer que les industriels vont être capables de répondre techniquement et dans les budgets impartis. C’est une discussion, qui n’est pas encore tout à fait aboutie », avait expliqué mi-mai Florence Parly.
      .
      Pour 21 systèmes et 63 drones, la facture pour la France, ne doit pas dépasser 7,1 milliards d’euros, développement compris et L’Eurodrone doit voler en 2027.

    • NRJ dit :

      @Polymères
      Si je résume vous pensez qu’entre 2020 et 2030, l’argent sera investi dans le renouvellement de matériel (Scorpion, SNLE, SNA, PA). A partir de 2040, l’argent sera investi dans les programmes SCAF et MGCS (on peut rajouter le programme CIFS de canon EM).
      Déjà vous oubliez une chose fondamentale: la R&D des SCAF et MGCS devra être payée dans les années 2030. Ensuite il y a les remises à niveau de plus en plus fréquentes des matériels dans un environnement de plus en plus numérique (donc vulnérable aux attaques cyber et au brouillage). Ça peut aller du changement de fréquences à des changements plus importants (typiquement un changement de missile pour les systèmes AA). Enfin vous oubliez que l’argent que l’on investi aujourd’hui pour rattraper des programmes passés, c’est de l’argent qui n’est pas investi pour les nouveaux programmes technologiques comme le missile hypersonique. Les russes ont mis en service opérationnel leurs missiles (vous pouvez critiquer la véracité des promesses, mais pour le coup, ce n’est plus une arme futuriste, mais une arme qui commence à être dotée par leurs sous-marins, avions et bateaux). On peut également noter les armes spatiales (et là les coûts explosent par rapport à l’aéronautique). Et l’espace devient de plus en plus décisif dans la Défense. Donc non, à priori on s’attendrait pas forcément à des investissements lourds dès que les moyens seront là.

  11. Toubou dit :

    Le covid a montré que l’hôpital public était exsangue et en ruine.
    Une guerre nous montrera bientôt que notre armée est une chimère .
    Comment des jeunes officiers peuvent encore croire ou faire semblant de croire que la république protège la France.

    • blavan dit :

      Quelle guerre, celle dont vous « révez » pour vérifier vos arguments. Si guerre contre la France existe un jour , elle sera nucléaire et notre dissuasion dont nous a doté le général De Gaulle est notre meilleur atout pour dissuader les seuls qui pourraient nous attaquer éventuellement la Russie à courte portée ou la Chine. En tout cas au niveau des états majors, des centres d’études, des musées, des organismes de réflexion, là on n’est pas dans le besoin !!!!!

      • sentinelle dit :

        Justement en service par esprit de discipline j’ai toujours enseigné le principe de la dissuasion et bien maintenant au risque de vous chagriner je pense que le nucléaire ne dissuade que le nucléaires aussi la liberté , la vie passe après la continuité d’une nation millénaire aussi si nous perdons la bataille conventionnelle nous serons envahis et so what les envahisseurs resteront combien de temps, un jour ils devront plier bagage c’est mieux que cette théorie du suicide collectif qui rassurez vous n’existe pas dans l’esprit des cyniques qui nous gouvernent . En revanche sans force de dissuasion là c’est une autre histoire c’est la reddition sans combattre , ça ne nous empêche pas d’atomiser nos voisins pour essayer de donner un coup d’arrêt et créer cette incertitude salvatrice !

        • blavan dit :

          Justement, citez moi un pays non nucléarisé qui aurait l’intention d’attaquer la France.Je sais bien qu’il faut enseigner aux militaires l’usage des armes conventionnelles , mais pour cela notre armée « échantillonnaire » en matériel, et mexicaine en ressources humaines est suffisante pour garder notre capacité d’exportation de matériel. Acheter des hélicoptères lourds serait une hérésie économique. Quand à la vraie capacité de Défense, elle passe par le développement de nos armes nucléaires et de leurs vecteurs.

          • ScopeWizard dit :

            @blavan

            « Acheter des hélicoptères lourds serait une hérésie économique. »

            Je suis plutôt d’ accord , mais quid alors d’ en construire un par nous-mêmes adapté avant-tout à NOS besoins ( que d’ autres armées partagent plus ou moins donc qui pourrait intéresser d’ autres pays ) ?

            Sachant que parmi un achat sur étagère , le Merlin me conviendrait assez surtout pour la Marine .

          • Hermes dit :

            Economiquement parlant, l’arsenal nucléaire est une hérésie.
            .
            L’économie devient relative quand il s’agit de la défense nationale.
            .
            Les hélico’s lourd ne sont pas toujours économiquement rentable, ils ne sont pas là pour ça, ils sont la plupart du temps là pour répondre à un besoin spécifique et/ou exceptionnel, c’est la même chose avec un transport stratégique lourd.
            On ne lui demande pas nécessairement d’être plus rentable qu’un A400M (ou de 2), mais de répondre à un besoin qui ne saurait être satisfait autrement.
            .
            Il faut continuer à faire évoluer la dissuasion nucléaire, bien entendu, mais se reposer uniquement dessus quand rien ne garantit qu’elle puisse rester crédible ad vitam eternam, serait stratégiquement une hérésie.

    • sergeat dit :

      Notre constitution est faite pour des présidents forts qui aiment la France(c’est pour cela que les russes ont pratiquement copiés notre constitution),arrêtons de voter pour des gens qui se servent au lieu de servir la France,

    • MAS 36 dit :

      Je souhaite que de nombreux pays possèdent des hôpitaux publics comme le notre même s’il il y a à faire et à redire. Les infrastructures sont là et les personnels ont donné toute la mesure de leurs compétences.

      Maintenant je ne vais pas reprocher à nos jeunes officiers de croire en leur pays. Tans pis pour vous si vous y avez renoncé , baisser les bras est une option, pas chez nous.

    • dolgan dit :

      C’est bien triste pour votre pays.
      .
      Ici en France, les hôpitaux ont été au niveau malgrès ceux qui prédisaient (et souvent souhaitaient) l’apocalypse.
      .
      Merci de vous inquieter pour la république Française, mais rassurez vous, elle se porte très bien et son armée aussi.

    • Captain Pif dit :

      Sauf que l’hôpital public n’est ni exsangue ni en ruine…
      Il est marqué par un déficit d’attractivité dans certains métiers (kiné, orthophonistes, infirmières dans certaines régions) dont les salaires sont insuffisants, et certaines spécialités médicales (anesthésie, radiologie) où les écarts de revenu public/privé sont très (trop?) importants.
      Il est marqué par une parole protestataire confisquée avant tout par les équipes parisiennes qui, bien que gavées de moyens par rapport à certaines équipes de province, vivent très mal des tentatives de rationalisation qui mettent en péril des ‘privilèges acquis’; confisquées aussi par certaines spécialités comme la médecine d’urgence dont la plupart des médecins connaissent très mal le fonctionnement des autres services et qui sont très sensibles à un discours de type syndical (qui globalement porte peu dans le milieu médical).
      Il est marqué aussi, c’est vrai, par le défaut très français d’une administration totipotente qui rend toute initiative très longue à mettre en application.
      Par un tissu hospitalier dense avec beaucoup trop encore de petits hôpitaux sans activité ni lendemain qui devraient se reconvertir vers le médico-social et la dépendance / gériatrie de proximité, au lieu de s’acharner à maintenir des services de chirurgie et des maternités à l’activité trop faible pour garantir la sécurité des soins. Corollaire, il est victime de la place des politiques dans les conseils de surveillance (certes c’est non obligatoire depuis HPST, mais en pratique les maires restent présidents des conseils de surveillance et bloquent toute évolution raisonnable).
      Il est victime d’un système schizophrène où coexistent des structures publique et privée reposant sur un même financement solidaire mais avec des règles budgétaires trop différentes.
      Il est victime de missions imposées par le politique qui n’ont rien à voir avec sa vraie plus-value, dans le contexte difficile d’une raréfaction de l’offre de soins dans beaucoup de régions, alors même que le nombre de médecins en exercice n’a jamais été aussi élevé (avec il est vrai une population plus nombreuse et vieillissante).
      Mais il s’est parfaitement adapté à l’épidémie, avec une mortalité hospitalière bien plus faible que ce qui était annoncé, et sans que des patients aient été refusés par manque de place.
      Ni exsangue, ni en ruine – ce n’est qu’un lieu-commun, et comme beaucoup de lieux-communs, une légende…

    • Albatros24 dit :

      Le Covid nous a surtout montré que les diférents Gouvernements ont pratiqué la politioque de ‘économie de bouts de chandelles qu o dû payer le prix fort (des masques et produits de pharmacie indispensables) ensuite.
      L’hôpital n’est pas un champ de ruine on a même noté qu il fait mieux que l’Allemagne malgré ce qui est colporté par beaucoup de journalistes qui se sont peu renseignés sur le sujet (l’Allemagne a eu moins de « clusters » avec des jeunes plus vigoureux, tout simplement).
      A population supérieure, l’Allemagne a quasiment autant de lits de réanimation que nous.
      Démo ici, c’est simple et lumineux
      https://twitter.com/cavousf5/status/1253734433804431361
      mais nous avons visiblement des adorateurs de l’Allemagne en France (depuis 1940 en fait)

      • Albatros24 dit :

        Les allemands ont juste gardé les usines qui fabriquent les respirateurs (Dagger qui fait celui des nageurs de combat), les bouteilles d’O2, les pharmaciens qui fabriquent les produits nécessaires aux tests et aux anesthésies.
        Nous français avons gardé..les énarques (et nous en félicitons tous les jours).
        Enarques qui ont décidé de tout délocaliser (dernier en date Renault avec un « golden parachute de 5 milliards d’Euros) pour faire plaisir au haut patronat.
        En Allemagne les hôpitaux sont de la compétence des Länders (leurs Régions à eux) pas de l’Etat fédéral et c’est la course entre ces Länders pour avoir les meilleurs universités, hôpitaux, notamment les centres de recherches médicaux – avec les pontes y compris étrangers qui vont avec…
        Ajoutez y les entreprises industrielles que les Länders ont voulu garder aussi (plus d’emplois) et vous avez un pays qui a su garder une bonne partie de son tissu industriel (28% du PIB allemand contre 17% du PIB en France, presque le double donc chez les allemands). Tissu industriel majoritairement composé de PMEs innovantes (car financées par les banques germaines et restées plus familiales que chez nous, même pour certaines très grandes entreprises).

      • Albatros24 dit :

        Nous avons pourtant quelques exemples industriels (très franco français en fait) à analyser et peut être à généraliser en France …
        https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/chomage/de-la-vendee-crottee-a-la-championne-industrielle_1680311.html
        plutôt que de s’inspirer du cas germain qui concerne avant tout la culture allemande ou des pays nordiques qui concerne les protestants et leur mentalité de boutiquiers..

  12. ZoSo dit :

    L’Europe de la défense pourrait s »occuper de fournir un appui logistique aux différentes armées de l’union. Que ce soit pour les hélicoptères ou avion de transport lourd nos besoins restent limité et l’entretien d’une flotte coûterait chère, mais à l’échelle européen se serait intéressant.

    • dolgan dit :

      Cette flotte existe d’ailleurs déjà en partie. Avions uniquement je crois. Et je crois qu’on n’en fait pas partie.

  13. Vendée1793 dit :

    Rien de nouveau sous le soleil. 1982/1983:mise en place de la division aéromobile, le 1er RI en régiment de combat aéromobile et déjà le manque d’hélicoptères lourds…

  14. Jm dit :

    – besoin en hélicoptères de transport lourd identifié par les forces françaises.
    – remplacement d’avions de chasse en bout de course
    – hélicoptères Puma, moyenne d’âge 42 ans
    – Accélérer l’achat des trois derniers Airbus A330 MRTT
    – A400M Atlas qui ne peuvent pas faire les mêmes choses que les Transall C-160
    – HTH Airbus [Heavy Transport Helicopter] principe approuvé, mais projet évaporé
    – penser à « la défense au sol-air et au Crotale de nouvelle génération. »

    Là, on ne parle que de l’Armée de l’Air.
    Il y a quelquechose qui fonctionne normalement, en ce moment?
    On est content de savoir qu’il existe des gens payés dans une division « plans, programmation et évaluation » à l’état-major de l’armée de l’Air [EMAA].
    Parce que le Bureau Plan à 10 ans, je veux bien, le Bureau Plan à 30 ans, je veux bien, mais existe-t-il maintenant un bureau Plan à 50 ans et à 100 ans?

    Et si je suis la chronologie, quand le CEMA actuel est entrée à St Cyr, les Puma et les VAB affichaient grosso modo 10 ans de service, avec pour les premiers 25 ans d’ancienneté.

    Le Ltt LECOINTRE a pris du galon depuis et on a eu 10 chef d’état-major depuis son entrée en service
    les VAB et PUMA de l’ancienneté !!!

    Et j’adore « « La relance exige que nous fassions de la dépense publique intelligente. Or le ministère des Armées sait dépenser l’argent public – c’est un atout que nous devons faire valoir – aussi bien dans les grands programmes d’infrastructures que dans le soutien des armées, le fonctionnement des armées et le MCO [Maintien en Condition opérationnel] », a estimé le général François Lecointre, le chef d’état-major des armées [CEMA], en avril dernier.

    Quel argent? Celui que tous les ans on nous vote et tous les ans on nous rogne?
    Parce que si nous disposions du budget initialement alloué, et puisque nous sommes de si bons gestionnaires (ce n’est pas moi qui le dit, mais notre grand chef), pourquoi en sommes-nous où nous en sommes?

  15. Jm dit :

    Et pendant ce temps-là, j’ai oublié, Monsieur MOSCOVICI, ex commissaire européen est nommé à la Cour des Comptes, Monsieur Michel DELPUECH est nommé conseiller d’État en service extraordinaire (c’est à dire qu’il est préfet à vie avec salaire complet jusqu’à la fin de ses jours après avoir été………..viré de son poste de préfet de police de Paris), et j’en oublie.
    Essayez d’avoir une promotion après avoir été viré?
    Mais de qui se moque-t-on?
    Elle est où la République exemplaire de notre chef des armées, celle qui affichait de belles ambitions pour sa Défense et autres à l’aube de l’année 2017, celles des beaux discours enflammés?
    Je pense qu’ils ont tous oubliés que la Révolution n’est pas né de classes pauvres ni des classes riches, mais de cette classe moyenne à laquelle tous les militaires appartiennent et qui commencent sérieusement à se demander s’ils ne vont pas troquer la tenue de combat pour des gilets jaune.

    • Euclide dit :

      @ jm
      je suis assez d’accord avec de votre analyse de 14H27.
      juste pour dire ce que la structure du moyen mamagement est bien représenté par la classe moyenne. Mais depuis la mort du Président Pompidou la méritocratie républicaine n’intéresse plus le système.

      Pour une partie des gens possédant une culture politique (et nous sommes nombreux sur ce site) nous attendons les effets de la déferlante de la crise économique post Covid 19 .
      Ne pas oublier cet axiome que : l’ Histoire est du domaine de l’inattendue.

    • Parabellum dit :

      Recyclage des mêmes…rien à attendre de cette engeance…il ne se passera rien…on va avoir les pastèques dans presque toutes les villes …cirque écolo gauche et donc vous pouvez oublier la modernisation indispensable de l armee et une vraie révision des moyens…ça fait des dizaines d années qu on attend des helico lourds et la relève de tas de matériels usés…mais il faudrait une toute autre vision que la comptabilité ou les lobbies industriels inertes…Airbus est bloqué et dassault pas très vaillant…on aura un petit plan de com mais tien concret en fait avec disponibilité maigre et déclin réel de la capacité opérationnelle longue portée…la sécurité civile va perdre aussi tous les track ers sans relevé et prions pour que l été ne brûle pas…une toute autre politique serait nécessaire mais ça sera pour plus tard ou jamais…on va faire des pistes cyclables et des éoliennes …les helico drones et missiles oubliez…

    • tschok dit :

      @Jm,

      Les deux cas sont différents:
      – Pierre Moscovici est un haut fonctionnaire qui s’est lancé dans la politique. Mais sa maison mère, c’était la cour des comptes. Dans son cas, il s’agit plutôt d’un retour aux sources après un long détour dans le monde politique, où il n’a plus énormément d’avenir d’après ce que je comprends, en attendant sa retraite (il a 62 ans). Il ne s’agit pas d’un emploi fictif: il occupe des fonctions (président) et bosse effectivement.

      N’oubliez pas que le type est un fonctionnaire et qu’il a donc la sécurité de l’emploi. Si vous voulez qu’on remette en cause ce privilège, je suis ouvert à la discussion, mais je vous invite malgré tout à être conscient que la garantie d’emploi à vie est intimement associée au statut de la fonction publique. Donc, si on la remet en cause, les fonctionnaires ne vont sans doute pas bien le prendre.

      – Michel Delpuech, c’est différent: là, on est en face d’un golden parachute, clairement. C’est-à-dire qu’on offre à un fonctionnaire méritant en fin de carrière un poste honorifique avec de substantiels avantages pécuniaires, même si le type s’est fait virer de son dernier job. C’est en quelques sortes un César pour l’ensemble de sa carrière.

      Jadis, on recasait les hauts fonctionnaires en fin de carrière dans les postes de direction de la multitude des sociétés que possède ou administre l’Etat, notamment celle qui exploite le tunnel du Mont Blanc, qui était très appréciée pour les avantages qu’elle offrait: une paye très confortable, un appartement de fonction avec piscine, un abonnement à une agence d’escort girls, etc.

      Naturellement son PDG ne foutait jamais les pieds au bureau. Jusqu’au jour où un incendie meurtrier a placé sous les feux de l’actualité (ce qui était vraiment le cas de le dire) la société en question et son PDG… qui s’est retrouvé bien embarrassé d’avoir à expliquer aux magistrats enquêteurs et aux familles des victimes que, concrètement, il n’y connaissait absolument rien en exploitation de tunnel et que son rôle se limitait à signer de temps en temps les papelards qu’on lui tendait et qu’il ne lisait que d’un derrière très distrait. Ce n’était évidemment pas un bon système de défense.

      A la suite de ce drame, on a décidé d’éviter de catapulter à des postes de direction techniques les hauts fonctionnaires en fin de carrière, et de les orienter plutôt vers des fonctions honorifiques qui ne sont ni plus ni moins que des contrats de travail fictifs, faut pas se leurrer. C’est quand même un truc bancal, donc.

      Mais, concrètement, ce qui se discute véritablement dans l’affaire, c’est de savoir si on veut maintenir la pratique des golden parachutes dans la haute fonction publique ou pas. Ou autrement dit: comment on récompense des fonctionnaires méritants? Golden parachute, médaille en chocolat, prime de fin de carrière? Ou rien du tout: un coup de pied dans le cul et bye bye?

      Personnellement, je suis favorable à la prime avec remise officielle d’une décoration pour bons et loyaux services. On paye une fois et c’est fait. Et on est quitte. C’est publié au JO, c’est transparent. Je crois qu’on se dirige vers ça et de moins en moins vers l’attribution de poste honorifique avec un traitement et des avantages, ce qui énerve tout le monde puisqu’on sait bien qu’il n’y a pas de contrepartie effective.

      Et surtout, ça énerve quand on le fait pour un haut fonctionnaire qui s’est fait virer pour incompétence. Ca donne l’impression qu’on récompense l’incompétence. Ca agace.

      Maintenant, notre Prèz bien aimé, là-dedans, je suis pas persuadé qu’il ait toutes les cartes en main pour changer les choses. L’administration française, c’est un Etat dans l’Etat. Le Prèz, il reste 5 ans à l’Elysée et après on le vire. Les hauts fonctionnaires, ils restent. C’est eux l’Etat. Dans une très large mesure, ils s’auto-administrent, parce qu’ils ont les moyens de faire comprendre au Prèz et au gouvernement qu’ils sont indispensables.

      De fait, sans les hauts fonctionnaires, l’Etat s’arrête. Donc, vous évitez de les faire chier. Dans votre programme vous pouvez toujours affirmer que vous allez libérer la France de sa haute fonction publique, mais dans la réalité des faits, vous comprenez assez rapidement que c’est eux qui font tourner la baraque. Et puis, par ailleurs, beaucoup d’entre eux sont extrêmement compétents.

      On oublie de le dire, mais ces gens sont très brillants. Il est tout simplement difficile de se passer de leur talent. Et donc, assez rapidement, vous vous posez le problème à l’inverse: non pas comment les virer, mais au contraire, faire en sorte qu’ils restent « au service de la France ».

      Pour finir, Jm, je comprends bien votre discours de révolté et dans une certaine mesure je le partage, m’enfin faut bien comprendre que si des billes comme nous devaient prendre la direction d’une administration centrale très technique, comme mettons la direction du trésor, je crains qu’on ne commette d’énormes conneries qui pourraient provoquer la ruine de l’Etat et nous valoir la reconnaissance éternelle de nos concitoyens, qui voudraient nous lyncher, quoi. Parce que le franchouillard en pétard n’est pas tendre.

      A tout prendre, je préfère encore que l’opinion publique réclame une autre tête que la mienne et celle d’un haut fonctionnaire me va tout à fait. Après tout, même si c’est cynique, le système actuel me permet quand même de hurler avec les loups à bon compte. C’est plutôt confortable comme position: je n’ai pas à m’occuper de la gestion de mon pays, d’autres s’en chargent à ma place, je suis responsable de rien, je ne prends aucun risque, et si ça me plait pas, je gueule et je réclame que les têtes tombent.

      Et d’après les commentaires que je lis sur ce blog, je ne suis visiblement pas le seul à le faire…

      (mais je suis un des rares à dire que je le fais, ce qui est un autre problème)

      Non?

      • Raspoutine dit :

        @Tschok…
        Intéressant . Ca a l’air décrit de l’intérieur votre propos, êtes-vous fonctionnaire vous-même 😉 ?

  16. werf dit :

    La relance ne concernera pas les armées de près ou de loin. Nous n’avons plus d’industrie de défense pour notre modèle d’armée, voilà la vérité et les CEMA participent au mensonge en faisant miroiter les projets européens ou nationaux pour les quels les crédits ne suivront pas. Occupons nous du présent. Nos troupes en OPEX ont besoin d’hélicoptères lourds et de moyens aériens lourds. Il faut les louer à des entreprises privées pour en disposer tout de suite. Autrement une autre politique est possible, mettre un terme aux OPEX et à leurs coûts faramineux. Mais là aussi on a aussi mis du beurre dans les épinards de nos militaires professionnels et aujourd’hui on est coincé car sans ces primes les recrutements se tariront et notre armée sera à l’image de notre hôpital publique en rupture finacière et humaine faute de salaires convenables.

    • dolgan dit :

      Et dassault , nexter et Thalès c’est du poulet?
      .
      Et on peut en citer bien d’autres.

      • werf dit :

        Ils ont tous bénéficier du CICE et beaucoup n’en n’ont pas profité pour investir mais ont préféré verser des dividendes à leurs actionnaires. Quant à ceux qui sont cités, ils n’existent déjà que par les commandes de l’état car l’exportation se tarit. Enfin Nexter est plus allemand que français même si l’état français dispose, pour l’instant, de 50% de son capital car le groupe est allemand et a la maîtrise des projets…

        • Albatros24 dit :

          Je suis d’accord Werf avec votre argumentation dans la première partie de votre premier paragraphe. Nous avons besoin d’hélicoptères lourds US (on ne peut acheter russe) pour nos OPEX africaines et on en fait depuis deux siècles en fait, cela devrait durer encore je pense même avec une hypothétique armée européenne.
          Les louer revient à payer plus cher au final (location et maintenance) quelque chose qu on peut faire avec une flotte de 30 appareils par exemple. Payer sur du fonctionnement un achat d’investissement est à éviter. On pourrait éventuellement les construire nous même chez Airbus Helicoptères à Marignane sous licence par exemple, ce serait bien pour la relance industrielle nationale, et on pourrait même avoir plus facilement des pièces détachées ainsi voire en produire plus que 30 ensuite et à moindre coût. L’achat sous licence est une bonne solution pour nous évoquée par d’autres contributeurs ici.
          Concernant Nexter cette entreprise est détenue par l’Etat français intégralement (l’actionnaire qui bénéficie des dividendes dont vous parlez) et fait partie d’une holding, avec une entreprise allemande mais privée (KMW), ou groupe franco allemand KNDS (50% français et 50% allemand)
          En quoi Nexter est elle allemande ?
          Seule le regroupement l’est et seulement pour moitié. Il est aussi français pour la même part.
          Par contre son siège social est en Hollande et cela c’est encore pour délocaliser .

  17. sentinelle dit :

    Je comprends très bien se besoin d’hélico lourds « présentement « , mais le combat au sahel n’est pas dimensionnant et mieux vaut rechercher des flottes cohérentes que du saupoudrage et nous avons des alliés ça sert à ça !

  18. Tempo dit :

    Le plan de relance devrait offrir la possibilité à nos industriels d’avancer sur des programmes novateurs tels que le VBAE avec le Scarabée d’Arquus et ne limiter le rétrofit des VBL qu’ aux seules urgences opérationnelles, ceux-ci aussi arrivent en bout de course et les prolonger jusqu’en 2030 entraînera un mco coûteux utilisant des budgets qui seraient plus utiles dans l’acquisition de matériels plus performants. Arquus envisage la commercialisation à court terme du Scarabée indépendamment des plans de l’AdT. Outre la charge industrielle, c’est une perspective d’exportation qui s’ouvre pour cette plateforme technologique très prometteuse
    Il en est de même pour le programme RACER qui permettrait à la France d’être à la pointe de l’aéro-combat alors que les US se lancent dans le programme FARA alors que le remplacement des Cougars et Caracals n’interviendront que dans les années 2030
    https://www.meta-defense.fr/2020/04/14/en-ignorant-le-racer-dairbus-helicopters-les-europeens-pourraient-rater-le-prochain-bon-technologique-en-matiere-daero-combat
    Le financement de tous ses programmes offre l’opportunité d’une approche disruptive tel que le préconise le modèle de Défense à Valorisation Positive . La situation actuelle nécessite de faire preuve d’imagination et de sortir des schémas traditionnels d’investissement
    https://www.meta-defense.fr/2019/09/04/pourquoi-le-retour-budgetaire-de-linvestissement-dans-lindustrie-de-defense-est-superieur-a-100-en-france/

  19. Aldo dit :

    En cas de gros pépin ne pas perdre de vue que ce sont ces mêmes gens, Moscovici et compagnie qui, quoiqu’il arrive tireront toujours leur épingle du jeu. La bonne classe moyenne bientôt n’existera plus. En attendant nous faisons tout pour accueillir et nourrir tous les déserteurs et racailles du monde entier. Mon raisonnement est peut être simpliste je sais… alors faites vous plaisir, ne vous gênez pas pour me descendre en flèche.

    • Jm dit :

      Simpliste, peut-être pas, synthétique, probablement, mais réel ça, sûrement.
      Et qu’on ne vienne pas me taxer de raciste ou autre pensée démago, je n’ai qu’exposer des faits précis et facilement vérifiables.
      Et vous oubliez de dire ou plutôt d’écrire que toutes ces personnes qui viennent en France disposent d’aides dont bons nombres de français n’ont jamais bénéficié parce qu’ils n’ont pas été aidés et soutenus par des les associations que nous rémunérons à grand frais (et je ne pense pas forcément qu’aux plus petites, mais je vise également Action contre la Faim, ATD Quart monde, le PAM qui est une escroquerie sans nom (et souvenez-vous que quand j’avance quelquechose, j’ai les preuves, et là, en plus, j’ai les noms et les lieux !!), le Secours Populaire, et même les Resto du Cœur, le Secours Catholique (qui en l’espèce aide plus de musulmans que de catholiques – je n’ai jamais entendu parler du Secours musulman, mais cherchez bien il s’agit du Secours ISLAMIQUE France – tout le programme est dans le titre – , ni d’occupation illégale de mosquée, à contrario des églises) et autres, qu’après un certain temps, ils viennent nous expliquer comment il faut faire chez nous ce qu’ils n’ont pas fait chez eux, soit par lâcheté, soit plus souvent par fainéantise, car la richesse toute prête et qu’on vous sert sur un plateau est plus facile à recueillir que celle qu’il faut aller chercher en se baissant.
      Et oui, je vise plus particulièrement Si Bête, qui depuis 3 mois, nous donne des leçons de morale à deux balles, nous ment comme elle respire et en plus nous prend pour des débiles et des enfants.
      Elle s’est déplacée dans un hôpital près de chez moi, et hormis le Directeur et la DRH présents pour l’accueillir, tout le monde médical a refusé d’être présent. Étrange, ça n’a pas été diffusé dans la presse.
      Mais Madame, vous et vos « amis », pourquoi n’allez vous pas prêcher la bonne parole dans votre premier pays, puisque vous avez quasiment toujours conservé la double nationalité, histoire de pouvoir quitter rapidement la France si jamais ça merde où si un parti qui n’est pas favorable à vos comportement venait à accéder au pouvoir?
      Mais peut-être que dans l’immédiat, 7900 € en France, études payées avec nos impôts, appartement de fonction, véhicules et chauffeur, repas gratuit, promenade dans le monde entier au frais de la princesse, etc, c’est mieux que 1 200 000 FCFA à Dakar, soit 1800 € sans voiture, et autres.

  20. @Tempo. oui, au lieu de tenter , vainement pour l’instant, de produire un drone MALE à 7 milliards d’Euros, dont la seule ambition est d’atteindre les mêmes performances que les REAPER US, nous ferions mieux d’envisager un sucesseur du PUMA , basé sur la technologie du RACER …..et oublier le phantasme d’une micro flotte d’hélicoptères lourds… non US

  21. ULYSSE dit :

    Général atomics a récemment fait une proposition dans ce sens avec un vecteur Reaper (eurogardian) doté d une électronique Thalès.

  22. nexterience dit :

    Si l’armée de l’air remplace ses Puma par des Ec225m, elle aura des machines à la capacité de chargement plus que doublé.
    .
    Pour rappel, sous élingue, un Caracal a la même capacité qu’un EW101.
    L’Ec a également une endurance comparable et un plafond plus élevé que le Merlin.
    .
    https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/plan-de-rebond-des-armees-des-puma-antediluviens-remplaces-par-des-h225m-neufs-849092.html

  23. Phil dit :

    Et oui pas facile d’avoir l’ambition de l’armée américaine avec un budget 12 fois moindre ….c’est comme cela depuis longtemps !