Les États-Unis ont déployé des batteries de défense aérienne Patriot en Irak

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

20 contributions

  1. Marc mra dit :

    La photo me fait penser a cette New, oshkosh défense, vient de se voir notifier un contrat de 346 millions de dollars, pour reconstruire et modernisé la flotte de hemtt et plus ( 13700 exemplaires en service )

  2. Plusdepognon dit :

    Les allemands se mettent aussi dans la course pour la détection :
    https://forcesoperations.com/lallemagne-se-penche-sur-les-menaces-hypersoniques/

  3. jyb dit :

    Aucune des attaques à la roquette n’a été revendiquée donc un conditionnel s’impose quant à leurs auteurs.

  4. anatide dit :

    publié en avril 2015!!!

    Boeing vient de déposer un brevet de champ de force défensif : un bouclier magnétique qui protège des ondes de choc.

    A l’abri derrière le vide. L’idée requiert, c’est vrai, un peu d’audace et de confiance en soi. On a vu mille fois dans mille films de science-fiction se déployer autour du vaisseau un champ magnétique invisible, une bulle de protection, qui fait barrage aux lasers et bombes intersidérales de toutes sortes. Une espèce de dôme invisible qui ne se dévoile que lorsque les projectiles rebondissent dessus et déforment momentanément sa structure. Parmi toutes les idées folles des écrivains ou des cinéastes qui proposent des visions d’un futur très éloigné, celle-ci fait partie des plus fantasques,des plus irréalisables.

    Et pourtant, Boeing a déposé le brevet d’une invention proche de ce bouclier magnétique. Il ne s’agit pas de stopper net un rayon laser ni même quelques plombs de chevrotine, mais de protéger les véhicules militaires de l’onde de choc d’une explosion proche. Lorsqu’une bombe éclate, elle dégage une énergie capable d’envoyer dans le décor une voiture située à proximité. Dans l’idée de Boeing, un système détecte le champ électromagnétique de l’onde et envoie une réponse appropriée : en l’occurrence deux tirs laser qui créent un arc électrique et modifient, en chauffant l’air, une manière de zone tampon.

    Les avions seront insensibles aux crashs

    La différence de densité et de pression de l’air dans cet espace amortit et dévie l’onde de choc. Et la voiture ne bouge pas d’un pouce. On est encore loin du bouclier, mais on n’a pas fait mieux depuis l’égide d’Athéna, ornée du masque de la gorgone Méduse, qui pétrifiait littéralement ses ennemis. On peut penser, si l’on se projette dans le futur, que l’on pourra déclencher un système de protection efficace en toutes occasions et pour tous types de véhicules. Deux voitures qui se rencontreraient à haute vitesse rebondiraient telles deux billes, sans plus de dommages. Idem pour les motos. Fini les casques. Les avions seront désormais insensibles aux crashs. Et on s’équipera, bien entendu, de la version miniature et individuelle de ce bouclier. Clippé à la ceinture, nous le déclencherons et serons instantanément séparés des ciseaux, poignards et autres objets pointus ou contondants.

    En psychologie sociale, le concept de proxémie, théorisé dans les années 60, mesure les distances que nous entendons garder avec nos contemporains.Un fossé social qui varie en fonction des cultures et de l’humeur, que nous pourrons programmer pour parcourir le monde dans sa zone de confort sans que jamais personne ne l’empiète. Le détrousseur de vieille dame, furieux, tambourinera en vain sur la paroi invisible du bouclier. Elle ne cessera pas pour autant de serrer son sac contre elle, mais s’éloignera lentement en ricanant. C’est le Graal des hypocondriaques, on ne voit pas pourquoi les microbes s’y fraieraient un passage. Plus d’effusion, plus d’accolade, mais un simple geste de la main. Chacun dans sa bulle

    • Nexterience dit :

      Le principe du contre souffle a coups de laser. On n’arrive toujours pas a tomber un drone au laser. Alors imaginer une explosion unidirectionnelle, et parfaitement maîtrisée, belle romance.

  5. Raymond75 dit :

    « Nous avons besoin de la permission des Irakiens, c’est un des problèmes » … Le généralissime découvre qu’il n’est pas dans son pays !

    Non, non : il ne faut pas rire ; tout le monde sait que les Américains sont mauvais en géographie.

  6. didixtrax dit :

    abandon des camps isolés et regroupement dans quelques bases défendables … à priori. Quant à l’autorisation …

    • jyb dit :

      @didixtrax
      oui. concentration autour de bagdad : victory complex ( plusieurs implantation sur bagdad) et al taji au nord de la ville.
      2 grosses ba , al balad la plus importante et al asad dont on parle ici ( environ 5200 pax avant les regroupements )
      A priori les marines de al taqadum vont aussi rejoindre al asad.
      Hors bagdad 3 bases, peut etre 4 ce qui veut dire qu’environ 8 ou 9 implantations vont être remises aux irakiens en plus des 3 déjà connues.

  7. Carin dit :

    C’est pas un bon signe envoyé à l’Iran…
    Il ne sert à rien de planter 2 GAN dans le coin, de menacer directement les mollahs du « feu de dieu », et de pas riposter aux tirs de roquettes… je pense que les américains savent très précisément quelle faction représentante de l’Iran leur tire dessus… probablement qu’ils ne font pas de gros dégâts.

  8. jyb dit :

    deal us-irakien : ok pour des patriots sur un nombre limité de base mais départ significatif de troupes et redéploiement.
    A noter que c’est l’ancien premier ministre (démis le 4 mars dernier) qui se prévaut de cet accord.

    • Carin dit :

      Aucun americains n’a quitté l’Irak… ils se sont rassemblés volontairement et attendent la grosse attaque des milices pro Iran… les patriots ne sont là que pour amoindrir l’attaque le temps que la riposte arrive. (Les missiles ont pas mal de kms à parcourir, les avions aussi en second rideau, et les hélicoptères en troisième), je sais votre attachement à l’Iran, mais ce pays n’a rien à craindre, mais ses sbires courent un gros risque… le même que les proxis russes de Wagner lorsqu’ils ont voulu jouer avec le feu.

      • jyb dit :

        @carin
        non ! Un certain nombre de militaires us ont quitté l’irak. principalement vers le koweit, certain vers la syrie et d’autres vers les usa.

      • didixtrax dit :

        les résistants disposent de temps ; ils pourraient continuer à balancer de la roquette à pas cher contre un missile pas donné.

  9. jyb dit :

    réponse irakienne inspirée par le gal perkins aux patriots us : les katiousha ne coutent rien, les missiles patriots des millions de dollars.
    Le genre d’asymétrie qui parle à Donald.

    • Carin dit :

      Ce genre de réponse n’est pas irakienne, elle est iranienne… les irakiens savent que l’Amérique peut déverser autant de missiles à plusieurs millions de dollars qu’eux des kachioukas!
      Et franchement, j’espère que les mollahs s’y tromperont et qu’ils auront droit à la même démonstration… ça libèrera le peuple iranien!