CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

Le Sénégal commande trois patrouilleurs hauturiers OPV 58S auprès du chantier naval français Piriou

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

86 contributions

  1. ji_louis dit :

    1) Le maître de ces lieux à posé un appeau à troll, est-ce que ça va mordre?
    2) Suis-je le seul à me demander contre qui servira l’armement anti-aérien?

    • Alpha dit :

      @ji_louis
      « 2) Suis-je le seul à me demander contre qui servira l’armement anti-aérien? »
      Contre les quelques appareils et hélicos de la Mauritanie, avec qui le Sénégal a régulièrement des tensions frontalières ? …

    • Frédéric dit :

      Les Mistral font aussi de l’antinavire depuis cette année 🙂 Et il faut mieux prévenir que guérir, les drones que l’on voit dans le Levant font venir aussi en Afrique subsaharienne…

    • dolgan dit :

      2) Contre des gros drones et des hélicos principalement. Et de vieux avions (ou avion civils). A priori, il n’auront pas les systèmes de détection permettant d’exploiter pleinement les capacités des missiles dont il seront équipés.
      .
      Il est question de protéger leurs ressources maritimes.
      .
      On est loin des capacités de premier rang bien sur. Mais c’est largement assez pour calmer tout navire civil (même avec quelques mercenaires) et pour faire réfléchir un peu n’importe quel navire de guerre (soit tu coules la menace, soit tu fais un petit détour pour rester hors de sa petite bulle de létalité).
      .
      C’est des navires à l’échelle de leurs besoins et de leurs moyens.

      • le nouveau dit :

        Dolgan, personne n’a dit que ces Opv seront les seuls navires armés de la Marine sénégalaise.
        Leur achat fait partie d’une sorte de LPM locale qui se veut plus complet et qui prendra en compte tous les spectres d’interventions.
        Au sol, le Sénégal a également investi dans des GM 400 longues portées de Thales et prospecte pour des stations de missiles sol-air pour aller avec.
        Sans oublier qu’aussi modestes vous paraissent ces équipements, dans la zone, ils font du Sénégal une puissance régionale, bien équipée, entraînée et efficace !

        • dolgan dit :

          De ce que j’ai compris, ce sera les plus puissants navires de votre marine. Ils représentent déjà une très forte augmentation de vos capacités. capacités qui semblent progresser étape par étape.
          .
          Et pour le reste: très bien. Mais je n’ai pas insulté les capacités de votre marine ou de votre armée.

          • le nouveau dit :

             »Et pour le reste: très bien. Mais je n’ai pas insulté les capacités de votre marine ou de votre armée. »
            Je n’avais pas compris le contraire, détendez vous !

        • Plusdepognon dit :

          @ le nouveau
          L’armée sénégalaise va passer de 20 000 personnes à 30 000 soldats d’ici 2025.
          Une augmentation de 50%.

          Donc, ça veut dire que l’avenir prévu ne va pas être tranquille.

          • le nouveau dit :

            Qui veut la paix prépare la guerre, ça vous dit quelque chose ?
            Si la France entretient une dissuasion nucléaire, ce n’est que pour s’assurer que tout le monde lui collera la paix, bon gré mal gré (toute proportion gardée dans la comparaison) !
            Si plus ou moins tous nos voisins sont touchés plus ou moins durement par les Gats c’est justement parce-que leurs armées sont soient mal commandées, peu équipées, leurs soldats peu combatifs, leurs chefs politiques très corrompus et peu patriotes. Le Sénégal a la chance de pas être trop mal sur tous ces sujets sauf sur l’équipement qui ne tenait plus la route face aux enjeux et il est résolu à’y remédier.
            Apres, je ne dis pas que les seules menaces possibles sont asymétriques, si elles sont conventionnelles, elles devront aussi être anticipées voire dissuadées, avec ce niveau d’équipement et d’engagement justement.
            C’est pas une composante océanique de dissuasion mais, sous nos latitudes ça en calmera plus d’un faites moi confiance.

          • John dit :

            Pas forcément.
            L’Afrique très pauvre voit sa population croître, et son économie aussi.
            Et avec une meilleure économie plus de budget est disponible, et la sécurité est nécessaire à la croissance.
            Donc je ne lierais pas systématiquement les prévisions sécuritaires et la taille d’une armée, du moins pour les pays qui évoluent bcp.
            Dans un pays développé cette approche serait plus facile…

          • dakia dit :

            bof, le Sénégal a d’autres priorités que d’aller faire une guerre avec qui que se soit comme état. .
            Faudrait il attendre que Bamako tombe pour revoir les ressources humaines et matériels ?!
            Qui veut la paix…. c’est bien connu pourtant

      • dakia dit :

        « Les Forces Armées sénégalaises s’appuient sur l’expertise de Thales dans le domaine de surveillance et de la défense aérienne et s’équipent d’un système clé en mains composé de radars longue portée Ground Master 400 et d’un centre de commandement et de contrôle SkyView pour sécuriser et contrôler leur espace aérien.

        • Le Sénégal sécurise son espace aérien en choisissant la solution de surveillance aérienne Thales.
        • Les Forces Armées Sénégalaises seront livrées en 2019
        • Ce nouveau succès vient conforter la présence du Groupe sur le continent africain et notamment en Afrique de l’Ouest
        Un des enjeux des Etats est d’exercer leur souveraineté et de protéger leur espace aérien en luttant efficacement contre les menaces du XXIème siècle. En se dotant de capacités de surveillance et de contrôle à la pointe de la technologie, les Forces Armées sénégalaises répondront aux missions de veille de l’espace aérien, mission prioritaire au regard des menaces actuelles……………… »
        https://www.thalesgroup.com/fr/monde/defense/press-release/le-ciel-senegalais-securise-thales

        Cela devrait faire le job pour la détection ?

        • dolgan dit :

          c’est pas une capacité embarquée.
          .
          Mais le problème n’existe pas: pour le mistral c’est de la très courte portée.
          .
          C’est pour le marte MK2 que je me suis trompé de portée (j’étais parti sur 100+km allez savoir pourquoi). Mais avec ses 30km de portée, c’est tout à fait cohérent avec les systèmes de détection.

      • Plusdepognon dit :

        @ Dolgan
        Il y a énormément de piraterie en Atlantique (voir mon lien plus bas sur le golfe de Guinée, si cela vous intéresse) et le Sénégal va avoir des richesses off-shore (gisement de gaz partagé avec la Mauritanie).

    • le nouveau dit :

      Les conflits asymétriques ont montrés à suffisance que meme les groupuscules armés pouvaient désormais mettre en oeuvre des drones armés  »low cost » voir  »fait maisons », contre lesquels il faut pouvoir se prémunir si besoin.
      Et sans oublier les menaces conventionnelles qui ne pas forcement à exclure. La stabilité du Senegal dans la zone ne fait pas que des heureux parmi ses voisins pas toujours bienveillants avec lui.

    • Finaud dit :

      Oui ji-louis, probablement le seul : même les GATs sur leurs technicals ont compris que ça peut aussi tirer à l’horizontale.

  2. ji_louis dit :

    Je reformule: Le maître de ces lieux à joué de l’appeau à troll, est-ce que ça va marcher?

    • Pascal (l'autre) dit :

      « Je reformule: Le maître de ces lieux à joué de l’appeau à troll, est-ce que ça va marcher? » Vous avez posté! Donc soyez rassuré, Il fonctionne.

  3. le nouveau dit :

    Pour une fois qu’un sujet sur une armée en Afrique ne parle pas de soldats désorganisés, pas equipés et qui se font tirés comme des lapins, merci de rester dans le theme ou de s’abstenir de tout autre type de commentaires !

  4. revnonausujai dit :

    le Sénégal a une armée à peu près sérieuse; un partenariat se tient.
    Pour le sabre, les collections des musées nationaux sont légalement inaléliables; il faudrait une loi spécifique pour légaliser ce don. Mais bon, les gens de larem ont le gène de la trahison dans l’ADN !

    • dolgan dit :

      Vous faites une petite fixette sur ce sujet j’ai l’impression. Je crois qu’on a tous compris que pour vous LAREM c’est une entreprise de SATAN. Pas la peine de le redire sur chaque sujet.

    • Aymard de Ledonner dit :

      C’est pour cette raison que ce n’est qu’une sorte de prêt sur une durée de 5 ans pour permettre à une loi d’être votée. Un petit peu de surf sur le net n’aurai pas été inutile….

    • Alexandre dit :

      @revnonausujai.
      Vous y allez très fort, ce sabre était une prise de guerre, le rendre dans une opération diplomatique est une bonne idee

      • revnonausujai dit :

        un , ce n’est pas légal et l’artifice du prêt n’y change rien, surtout si c’est pour magouiller un don ultérieur; c’est effectivementune prise de guerre , autrement dit un trophée à la gloire de nos soldats et nous n’avons aucune raison de la rendre, pas plus que les armements et les drapeaux que nous avons pris à l’ennemi.
        @dolgan : la rem est une secte particulièrement nuisible aux Français et à la France qu’elle veut transformer en une circonscription administrative du bololo fédéraliste Alors,, si toute occasion est bonne de souligner les turpitudes et les incompétences de ces bons à rien. Même si ça ne donne à réflechir qu’à un seul lecteur, j’aurai apporté ma modeste contribution au bien commun.

        • Castel dit :

          revenonausujai
          Vous avez raison, mais à mon avis, cela donnera surtout à réfléchir à pas mal de lecteurs, qui, en lisant la partialité de vos propos, se rendront compte, que vous et ceux que vous prétendez représenter sont tout, sauf crédibles !!

          • revnonausujai dit :

            non, je ne prétends représenter personne et personne ne me représente !
            qui vivra verra, mais vu les efforts frénétiques et désordonnés déployés tous azimuths ( et les reculades et le pognon de dingue !) pour tenter de faire remonter la côte du pouvoir, celui ci est loin de respirer la sérénité !
            Y a de la rumba dans l’air !

    • dakia dit :

      Ah bon, on avoue avoir volé (butin= vol) des biens puis on fait une loi pour légaliser le vol ? c’est la loi du plus fort, rien de légal à l’international!

      • Jojo le foulard rouge dit :

        @ Dakia
        Le droit civil, c’est protéger le riche contre le pauvre, le droit pénal aussi. C’est l’inverse de la déclaration universelle des droits de l’homme et de la philosophie des Lumières.
        Tout est perverti par le fric, car les hommes s’amusent toujours à détourner n’importe lequel de leurs systèmes pour le profit de quelques uns, même le plus vertueux (égalité devant la loi).

        Donc le droit international, c’est la même chose, mais au niveau des Etats.

        Quand c’est le riche qui pille, c’est du commerce. Quand c’est le pauvre qui se sert, c’est du vol. D’ailleurs les pauvres sont les plus faciles à imposer et à voler, donc c’est double peine.
        Celui qui ne fait ni l’un, ni l’autre et veut vivre tranquillement est la victime désignée.

        Les Etats sont toujours dirigés par les plus riches, pas étonnant qu’ils se comportent comme les pires des bandits qu’ils sont !

      • Czar dit :

        peut-être que dans le trou à merde d’où tu viens on ne sait faire la différence entre « butin de guerre » et vol, mais la plupart des gens normaux, eux le savent, et c’est pour eux qu’on cause, petit takya.

        l’ennemi se rendant offre ses armes, y a qu’un crassous baignant dans son complexe structurel infériorité pour y voir un ‘vol’.

        • dakia dit :

          Se taper 5000 km, trouvez des inconnus chez eux dans leurs territoires, les agresser, puis leur voler des biens vous appelez cela un butin de guerre ? C’est du vol, du piratage! pas plus… et pire du grand banditisme j’allais dire même..

      • revnonausujai dit :

        vous étes à l’ouest !

        https://dictionnaire-droit-humanitaire.org/content/article/2/methodes-de-guerre/
        un sabre est une arme, c’est donc du matériel militaire et il peut être tout à fait légalement saisi selon les conventions internationales et non seulement saisi , mais détruit !

  5. précision dit :

    Le geste est bien trouvé.
    Par contre, il en a de bonne, notre PM:
    « Ce geste marque aussi la force de nos liens culturels et l’apport de l’Afrique à la culture universelle. »
    avec une lame de fabrication française (bon, ok, il y a le pommeau, mais c’est quand même un peu farce).
    En plus, j’hésiterais à appeler « guide spirituel » quelqu’un qui étend son pouvoir par le sabre en décrétant le Jihad. Enfin, autres temps, autres moeurs.
    Puissent ces navires, et surtout la politique sénégalaise contribuer à la stabilité de la région, et une exploitation raisonnable de ses ressources.

  6. Frédéric dit :

    Niveau armement, on parle de Mistral sur support Simbab et de missiles antinavires Marte. Le wiki indique que le Sénégal avait prospecté au Brésil en 2013 puis en Indonésie en 2017 pour ces patrouilleurs qui seront les premiers de sa flotte a avoir des missiles.

  7. PK dit :

    De quel droit cet homme s’arroge-t-il pour donner un objet qui appartient au patrimoine de la France ? Qu’il fasse un cadeau, pourquoi pas. Qu’il fasse créer un nouveau sabre par un forgeron. Cette arme prendra de la valeur dans un siècle. Mais pourquoi piller les trésors de la France ?

    • Elwe dit :

      Celui du 1er Ministre de la République Française ?
      Je sais bien que les collections des musées nationaux sont inaliénables, mais ne jouons pas non plus les vierges effarouchées.
      De Gaulle aurait fait ce don au Sénégal, personne ne le remettrait en question (sauf le PCF)…

      • revnonausujai dit :

        ah bon, le PM de la RF peut violer la loi selon son bon plaisir ? ça doit être l’exemplarité des élites !
        Que dire d’autre, désespérant !

          • revnonausujai dit :

            le fait que le premier ministre obéisse aux foucades du guignol ne rend pas l’affaire plus légale pour ça; depuis Louis XIV , l’adage  » l’état c’est moi » a perdu de sa pertinence Bien sur, il est difficile de poursuivre le PR, couvert par son immunité, c’est d’ailleurs pour ça qu’un ministre est censé contresigner ses actes, le dit ministre pouvant lui, être poursuivi en cas de violation de la loi.
            En l’état, la réunion des musées nationaux et particulièrement le musée de l’armée, subit un préjudice moral et financier qui n’a aucun fondement légal.

      • Daniel BESSON dit :

        Effectivement , je vois mieux mongénéral rendre un sabre au descendant d’un roi nègre qu’une bannière aux descendants de Juarez . Ce qu’il a d’ailleurs refusé de faire !

    • Daniel BESSON dit :

      C’est une prise de guerre , un butin de guerre , donc ce n’est pas stricto-sensu un  » patrimoine Français  » !
      C’est comme les trois coquilles de noix Oukraïniennes capturées par les matafs Russes .
      Notons que la Vrônze est généreuse avec les rois nègres mais elle serait bien avisée de rendre des prises de guerre comme le pavillon Argentin de l’église des Invalides ou des étendarts Mexicains capturés lors de l’expédition de Badinguet . Lorsque Eva Peron est venue en France ce fut presque concrétisé puis cela ne s’est pas fait par la fautes de vieilles badernes cacochymes aux Invalides . Pour le Mexique c’est le grand Malraux qui a suggéré ce geste ô combien symbolique mais mongénéral s’y est refusé . Je suis sûr que l’on rendra les bannières capturés au FLN ou à l’ALN à la Djézaïrie avant de se poser la question de restituer les bannières Mexicaines et Argentine .

      • revnonausujai dit :

        le droit international prévoit que le matériel militaire peut légalement être saisi et il appartient donc à l’Etat qui effectue la prise.
        les drapeaux et étendards sont du matériel militaires, ils nous appartiennent sans conteste ; cqfd !

        • dakia dit :

          ah bon donc si saddam hussein avait reussi à envahir et s’accaparer du koweit par la force, le materiel militaire kowetien lui appartient définitivement « légalement » d’après le droit international. Drôle de droit!

          • revnonausujai dit :

            si personne n’avait bougé, ça se serait effectivement terminé comme celà.
            c’est bien pour ça que, toute considération morale mise à part, la coalition a décidé de ne pas laisser la situation en l’état et de reprendre le Koweit par la force.
            c’est à la fin de la foire qu’on compte les bouses et c’est à la paix (ou l’armistice qu’on solde les comptes !

  8. Plusdepognon dit :

    Enjeux pétrolier et gazier, toujours une histoire de tuyaux. 😉
    https://www.meretmarine.com/fr/content/piriou-vend-trois-patrouilleurs-au-senegal

    À noter que c’est Kership, co-entreprise entre Piriou et Naval group qui est le vendeur. Piriou est installé au Sénégal depuis 2017.
    http://www.walf-groupe.com/la-france-rend-le-sabre-vole-et-vend-trois-patrouilleurs-et-des-missiles-au-senegal/

    La Chine est devenue le premier investisseur étranger au Sénégal.
    https://afrique.latribune.fr/afrique-de-l-ouest/senegal/2019-05-08/senegal-chine-les-echanges-commerciaux-et-les-ide-maintiennent-leurs-tendances-haussieres-816488.html

  9. Aymard de Ledoner dit :

    Je trouve au contraire que ce sabre, avec sa lame française et ses pommeau et fourreau toucouleurs, est un cadeau très approprié pour soigner les relations avec ce pays. Cela dit en filigrane que l’on peut faire de belles choses ensemble.
    Entre chefs d’Etat les cadeaux sont rarement bas de gamme et un objet chargé d’histoire et de sens est plus approprié que du IKEA.

  10. rafi77 dit :

    Je ne suis pas expert mais j’aimerais bien qu’on m’explique l’intérêt d’embarquer des missiles anti-navires longue portée sur une coque qui n’est visiblement dotée que d’un simple radar de navigation ?? Quid de la détection des cibles potentielles et de leur désignation ??

  11. Fonctionnaire territorial ancien mili dit :

    PK, votre question est opportune et comporte, en creux, la question du dysfonctionnement de nos institutions : cette question, il incombe aux Parlementaires (qui sont supposés nous représenter, même s’ils l’oublient) de la poser.
    .
    Mais non, il faut que ce soit un citoyen anonyme qui la pose. Notre démocratie représentative est en panne.
    Si c’était seulement un problème de pièce de musée, et si c’était seulement un incident isolé, ce ne serait pas dramatique.
    .
    Mais il s’agit d’une carence de démocratie : c’est fondamentalement grave parce que ça démontre que personne, dans le petit monde politique, n’est conscient des limites de ses droits.

  12. Le touriste dit :

    Et qui va payer ces bateaux?????
    Le con- tribuable français, bien sûr.

    • dakia dit :

      Non un retard sur les news : le petrole et le gaz (pourtant c’est bien écris en bas de l’article..)

    • Frédéric dit :

      Le touriste n’a donc pas lu a quoi doit servir ces patrouilleurs ? Qui est  »con » ?
      Le déficit public du Sénégal est de 3 % pour un budget de 6,1 milliards d’euros, sa dette publique a 45% du PIB, la croissance prévu a 6,8 %, ce pas la Somalie.

  13. jyb dit :

    Le sénégal participe à la sécurisation du golfe de guinée dans le cadre de la coopération accentuée eunavfor. Ce type de batiment est tout indiqué pour ces patrouilles dont la zone de surveillance s’étend du Maroc au large de l’angola.

    • vrai_chasseur dit :

      Le Sénégal a une vraie stratégie de sécurisation de son espace économique (immense champ gazier offshore découvert en 2018, ce qui va changer la donne de la région) et modernise ses capacités militaires avec soin.
      Ces bâtiments sont lourdement armés pour leur taille, capables de patrouilles de longue durée, ce qui leur donne une polyvalence très grande contre tous types de menaces y compris asymétriques (les SIMBAD RC avec Mistral 3 sont capables de traiter des drones maritimes de surface arrivant à grande vitesse).
      La France est présente en permanence dans le Golfe de Guinée en projection de puissance (protection des intérêts et des approvisionnepents pétroliers) et ces bâtiments sénégalais vont significativement contribuer à la sécurisation de la zone.

      A propos du sabre, précisons pour les esprits chagrins qu’il n’appartient pas à la collection des musées nationaux (qui dépend du ministère de la culture) mais au musée de l’armée, qui dépend de l’armée de terre.
      Ce musée n’est pas financé et ses collections sont issues très majoritairement de matériels réformés, de dons privés, de legs, d’associations d’anciens combattants, et aussi en provenance de nombreuses unités dissoutes qui y reversent le contenu de leurs salles d’honneur.
      Le PM ne l’a pas piqué … mais s’est adressé à la DELPAT la délégation au patrimoine de l’armée de terre, dans le cadre d’une procédure très encadrée de cession.

      • revnonausujai dit :

        pour le sabre, totalement faux !
        – la réunion des musées nationaux comprend tous les musées dont les collections relèvent de l’Etat et qui dépendent des différents ministères ( culture, armées, mais aussi éducation nationale, finances,..
        https://www.culture.gouv.fr/Sites-thematiques/Musees/Nos-musees/Le-reseau-des-musees-de-France.
        – le musée de l’armée ne dépend pas ( plus) de l’AdT, mais est un établissement public national doté de la personnalité civile et placé sous tutelle du ministre de la défense ( lire des armées) .
        https://www.musee-armee.fr/fileadmin/user_upload/Documents/missions/MA_code-defense_extrait-dispositions-reglementaires.pdf
        – quant au sabre en question , il serait intéressant que sa fiche d’entrée soit publiée; si comme c’est vraisemblable, il s’agit d’un don ou legs de la part de la famille de l’officier ayany saisi l’arme, c’est non seulement un détournement mais une spoliation pure et simple !

      • Frédéric dit :

        Merci pour les précisions concernant les collections.

      • le nouveau dit :

         »Le Sénégal a une vraie stratégie de sécurisation de son espace économique (immense champ gazier offshore découvert en 2018, ce qui va changer la donne de la région) et modernise ses capacités militaires avec soin. »
        Tout est dit.
        Peu importe la nature et l’origine des menaces, qu’elles soient djihadistes, pirates, trafiquants en tout genres ou états voisins malveillants, Le Senegal souhaite se donner les moyens matériels, après avoir consolidé la qualité de ses moyens humais, pour se protéger efficacement !

    • vrai_chasseur dit :

      @jyb
      eunavfor c’est plutôt la corne de l’Afrique (Atalanta, contre la piraterie somalienne) ?
      le golfe de Guinée c’est la mission Corymbe

      • jyb dit :

        @vrai-chasseur
        eunavfor c’est le nom de la force navale européenne auquel on ajoute le nom de l’opération (atalante, sophia, corymbe…)
        Je ne crois pas que la mission dans le golfe de guinée ait un nom particulier mais elle est définie dans le cadre de la « présence maritime coordonnée ».

        • jyb dit :

          correction : corymbe est le nom de l’opération française.
          ici : « Quelle sera la première zone test ? Normalement le Golfe de Guinée. C’est une zone bien balisée. Il existe déjà un programme européen (soutenu par la Commission européenne) pour consolider les pays de la zone et mettre en place un réseau d’information. Les Français avec l’opération Corymbe, comme les Espagnols, Portugais et autres forces sont présents dans la zone. Il y a déjà un centre de coordination, basé à Brest, géré par la marine française. Et le ‘hasard’ fait bien les choses… Ce centre de coordination a pris en charge également la gestion des échanges d’information avec la marine marchande pour l’opération anti-piraterie EUNAVFOR Atalanta (le MSCHOA). »

    • Plusdepognon dit :

      @ Jyb
      Le golfe de Guinée: 40% des actes de piraterie mondiaux et 20% de l’approvisionnement en pétrole de la France.
      https://blog.mondediplo.net/cap-a-l-ouest-pour-la-piraterie

      https://youtu.be/UHEEEF8E3g0

  14. Czar dit :

    « sa place est bel et bien ici, au cœur de l’ancien empire toucouleur », a-t-il conclu. »

    mais ce n’est pas à toi et à ta tronche d’endive hipster d’en décider, trouduc.

    En France, les collections de l’Etat sont incessibles. Tu as donc disposé de ce sur quoi tu n’avais aucun droit et je compte bien qu’un jour tu auras à en rendre compte.

  15. Parigot dit :

    Le P3S, encore un acronyme pour la sécurité du Sahel.
    https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/11/18/au-senegal-edouard-philippe-rend-un-sabre-et-vend-des-missiles_6019648_3212.html

    Quelqu’un à des nouvelles des 2 500 sénégalais envoyés guerroyer au Yémen pour les saouds ?

  16. Fonctionnaire territorial ancien mili dit :

    Moi aussi je fais une fixette. Dans mon cas, c’est parce que j’ai trop fréquenté les élus locaux : au début, c’est sidérant. Par la suite on comprend que leur logique n’est pas la nôtre.
    Or notre Premier ministre est avant tout maire du Havre.
    .
    Comme tous ses collègues, il croit que ce qui appartient à la collectivité est à sa disposition, surtout si ça répond à peu près à un motif d’intérêt général.

  17. Taglou221 dit :

    Bonjour. Je rejoins certains amis d’un autre forum pour apporter ma modeste pierre. Le Sénégal est aujourd’hui plus que jamais à la croisée des chemins : consolidation d’une démocratie, réforme de l’état, traque des biens mal acquis, problèmes de développement à mettre en adéquation avec les besoins urgents et attentes d’un peuple à moitié constitué de moins de 30 ans, environnement géostratégique instable, problème du djihadisme interne et externe, maintien des rapports politico-économiques avec les partenaires historiques et nouveaux amis surtout garantir l’inviolabilité et la cohésion d’une nation face aux enjeux multiformes du moment. Macky SALL, porté par une seconde alternance démocratique en 2012 y arrive cahin caha et peut se baser sur des forces de sécurité républicaines, solides et garantes de la constitution dont il faut mettre à niveau les différentes armes.
    Le voisinage du Sénégal est malheureusement « toxique » avec un pouvoir militaire en Mauritanie qui saute sur toute occasion de nuire au Sénégal (l’histoire le prouve) dont il est prouvé les « deals » avec AQMI pour éviter toute action sur son territoire, un état Malien (allié le plus proche) qui est en pleine déliquescence et confronté à un défi sécuritaire énorme, un état Gambien en sursis où la société civile se reconstruit après des années d’un pouvoir militaire mafieux encore nocif, les deux Guinées où l’Armée n’est jamais loin des décisions majeurs, infiltrée de partout par des cartels de drogue (Conackry le président Dadis Camara et le chef de la lutte anti drogue, colonel Moussa Tiegboro Camara et Bissau : le CEMG Antonio Indjai, le Contre-amiral Bubo Na Tchutcho et le CEMAir Ibrahima Papa Camara entre autres noms)…Le Cabo-Verde dont l’insularité protège un peu mais qui fait aussi partie de la triste et fameuse HIghway 10…
    Donc, le Sénégal pousse les curseurs sécuritaires vers du plus et du mieux et c’est salutaire parce que cette gangrène quand elle s’installe, elle ne part jamais.
    Et pour le sabre de Cheikh Oumar Foutiyou, quelque en soient les conditions d’acquisition, c’est juste normal et d’une grande portée diplomatique que la France restitue des reliques d’une colonisation dont on n’a pas fini de parler.

    • jyb dit :

      bonjour,
      chef de corps des commandos de thies demissionaire parce que ses hommes en pleine ope n’ont plus de munitions .
      participation à minima pour soutenir le grand ami malien…

  18. Habitué d'opex360 dit :

    @ jyb, cette fois ce que vous écrivez n’est pas clair. Merci de donner quelques explications.

    • jyb dit :

      @Habitué d’opex360
      oui en effet. Je voulais relativiser les propos de @Taglou221. Il s’avère que le chef de corps de la meilleur unité de l’armée sénégalaise a démissionné parce que la dotation en munition de ses hommes étaient insuffisante et qu’il a été impossible de les réapprovisionner…
      Et que le Sénégal n’est pas très impliqué dans l’aide à « son allié le plus proche », le Mali.
      En revanche je souscris totalement à son jugement sur le cas mauritanien.