CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

Le Service de Santé des Armées disposera de VAB sanitaires modernisés pour les opérations extérieures

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

19 contributions

  1. doc dit :

    J’ai commencé ma carrière dans des VAB san déjà bien rincés. Je finirais ma carrière dans les même.
    Devinez ma date de naissance (allez je vous aide: 1ère ligne de l’article)… Est ce bien raisonnable?
    Place aux jeunes dans des véhicules neufs (profitez bien: on en reparle dans 43 ans…sans moi :-))
    Doc

    • Ancien du SSA dit :

      Gardez-vous de penser qu’en 1976 les services de santé régimentaires étaient déjà dotés de VAB SAN, cela ne s’est fait que très très progressivement et bien sûr en fonction des engagements en OPEX… Au début des années 80, l’évacuation d’un blessé depuis le terrain s’effectuait encore le plus souvent en Renault goélette 2087 4×4, véhicule sanitaire surélevé et assez « versatile » en tout terrain, de conception fin des années 50, et restant pourtant en dotation en division blindée. Chaque époque eut ses attentes en matière d’équipements, et ce fut souvent fort long pour le SSA !
      Bon courage pour la suite de votre carrière ! Cordialement.

    • fgni dit :

      on peut vous dire MERCI

    • TINA2009 dit :

      Bsr DOC !

      Pour moi, ce véhicule constitue la meilleure réponse au remplaçement du VABSAN.

      http://www.milinfo.org/article-eurosatory-2012-le-vab-4×4-mark2-107585197.html

      https://www.armyrecognition.com/vehicules_et_blindes_a_roues_france_armee_army/vab_mark_mk_2_vehicule_blinde_median_multi-role_fiche_technique_specifications_description_photos.html

      ps :
      Je vous laisse évaluer les VBMR léger , VBCI…Et le VAB MARK MK2.
      – En comparant le VABSAN ( soit le VAB MARK MK1….) et le VAB MARK MK2 , on obtient ceci, en comparant ce seul paramètre du volume intérieur : 9m3 contre 11m3 —> Pour ma part, les 2 véhicules précités ( VBCI : + de 13 m3 / VBMR Léger : NC) sont inadaptés compte tenu de leurs autres caractéristiques …

      • doc dit :

        Oui merci mais non.
        On en a bu jusqu’à la lie du VAB san. Le volume intérieur ne fait pas tout:
        – La place du moteur est importante (passer par le « couloir » moteur en frag pour voir pilote et chef de bord…au secours),
        – L’ergonomie: hauteur sous blindage, genoux des soignants dans le blessé, 1 blessé ça va, deux blessés bonjour les dégâts,
        – le confort (c’est bien parfois lorsque les missions dans le désert durent 15 jours): la banquette qui nous donne des escarres aux fesses, les amortisseurs qui nous donnent la gerbe, la clim qui fait un bruit d’enfer et seulement moteur tournant sinon plus de batterie,
        – l’armement: ce n’est pas un problème: une tourelle TOP de 12,7mm ou un canon de 25mm dissuaderont les connards d’en face de nous tirer dessus, et si intervention « de la paix » (ONU): l’armement ça se démonte,

        Il faut passer à autre chose, une ergonomie pensée pour le service de santé par le service de santé.
        Le VBMR parait très prometteur (et en plus on pourra faire du café dedans :-))

        NB: merci pour les messages de sympathie pour le SSA

  2. Plusdepognon dit :

    Ceux d’en face ciblent le service de santé (ils ont compris que la croix, en plus d’être plus facile à identifier, ça cassait un peu plus le moral que les autres véhicules) :
    https://nemrod-ecds.com/?p=3725

    Ils paient pour faire installer les engins explosifs et attendent qu’on viennent dessus :
    https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/05/17/au-nord-du-mali-l-operation-barkhane-face-aux-mines-artisanales_5463181_3212.html

    Du coup, en décembre dernier, on en parlait :
    https://operationnels.com/2018/12/11/des-vbci-et-vab-ultima-pour-le-ssa/

    Depuis 2015, déjà on remarquait ce ciblage :
    https://www.lopinion.fr/blog/secret-defense/mali-vab-saute-mine-militaire-tres-grievement-blesse-115686

    En Afghanistan aussi, le VAB faisait ce qu’il pouvait contre la guerre asymétrique :
    http://secretdefense.blogs.liberation.fr/2009/07/28/la-bonne-surprise-du-vab/

    Pour les plus jeunes, « les Malouines » c’est un conflit entre la dictature argentine et le Royaume-Uni où un Exocet français a failli nous brouiller bien fort avec les britanniques :
    https://youtu.be/hzVTeW6sl3g

    https://youtu.be/bTv_xK481UA

    • Ancien du SSA dit :

      Quand vous dites que cibler un véhicule du SSA, cela casse un peu plus le moral, vous oubliez d’ajouter que cela peut signifier aussi la perte de l’équipe médicale de l’unité, personnels qui sont en effectifs le plus souvent bien limités…
      Les pertes en médecins sont à ma connaissance de 3 en Opex au cours des 50 dernières années, en Afrique uniquement, les deux précédant le décès récent remontant à 1970 ( Tchad ). Espérons que les modifications apportées au VAB seront suffisantes pour préserver les vies lors des prochaines attaques.
      P.S. Avec le lien sur Les Malouines vous ne craignez pas d’être un peu hors sujet, car je ne vois pas du tout le rapport, à part que cela nous ramène près de 40 ans en arrière ?

    • cipal dit :

      le plus marrant dans cette histoire d’exocet, est que le calculateur était fabriqué par Sperry, et l’ingénieur dédié aux essais à bord ne parlait pas un mot de français! ce qui n’a pas empêché la mise au point !!! donc les anglais ne peuvent pas trop râler puisque partie prenante avec la SNIAS et l’ESD dans ce projet.

  3. Ancien des opex dit :

    J’ai rédigé mon commentaire sans avoir lu les précédents. Au moment de poster je vois qu’il y a consensus.

    Depuis mai 1945, c’est-à-dire depuis plus de soixante-quatorze ans, l’armée française combat presque exclusivement des ennemis qui n’ont pas signé les conventions internationales sur le droit de la guerre. Alors qu’est-ce que le SSA fait encore avec des véhicules portant des marques qui sont supposées (d’après les conventions internationales) les mettre à l’abri des tirs ennemis mais qui, trop visibles, servent seulement à les faire repérer ? Qu’est-ce qu’on attend pour s’adapter ? Soixante-quinze ans de plus ?

    La ministre de l’innovation militaire n’a pas une idée là-dessus ? Et dans son entourage, personne ?

    • Ancien du SSA dit :

      Vous avez raison, le côté traditionnel des forces conventionnelles de l’Otan destinées avant tout au théâtre européen ( avec la supposée protection liée au symbole de la croix-rouge, dont il est arrivé d’ailleurs que la Croix-Rouge internationale conteste l’usage ) est sans doute responsable. Si l’on veut prendre une leçon de pragmatisme, on peut observer que le véhicule équivalent pour Tsahal ne comporte que latéralement de petites étoiles de David rouges, aisément camouflables en rabattant un volet de tissu roulé juste au dessus…

  4. Marsouin.doc dit :

    Vous oubliez le médecin capitaine d’Orléans en ex yougoslavie ….

  5. LAKOLO dit :

    Enfin.. on devair bien ces évolutions a nos docs en.attedant mieux. On a la chance en france d’avoir des medecins de guerre et des equipes de choc. Merci.

  6. Plusdepognon dit :

    Si certain(e)s sont intéressé(e)s:
    http://experiencecombattantelafaye.blogspot.com/2019/07/parution-dun-ouvrage-sur-un-siecle.html

    C’est didactique et intéressant.