CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

Arctique : La Russie renforce ses moyens de déni d’accès en déployant de nouveaux systèmes de défense aérienne S-400

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

36 contributions

  1. Namroud dit :

    J’imagine que nos SNLE comme ceux des Américains, Russes, Britanniques et Chinois naviguent régulièrement dans cette région ( logiquement puisque le continet asiatique est plus proche à partir de l’Arctique qu’à partir de la méditerranée, océan Pacifique Atlantique, indien ) donc la question est : ces S 400 sont ils une menace pour notre dissuasion nucléaire ??

    • Frédéric dit :

      Pour les Chinois, c’est non. Je doute que le détroit de Béring ne soit pas sous étroite surveillance par les Russo Américains. Ils restent cantonné au large de la Chine actuellement.

    • strider_on dit :

      y’a qu’un seul moyen de le savoir….

    • basstemp dit :

      Non, clairement non, et ils n’ont absolument pas vocation a ça de toute façon, les missiles S400 sont pour la lutte conventionnelle et non pour tenter d’intercepter des projectiles pénétrant a près de 20 000 km/h comme le font les MIRV des missiles nucléaires occidentaux

      • Ion 5 dit :

        @basstemp

        Je ne suis pas expert en la matière mais peut-être devriez vous reconsidérer votre position.
        Autant le MIRV pénètre t’il (peut-être) dans ce qu’on appelle le début (très ténu) de l’athmosphère à 6 ou 7 km/ s, autant qu’il ne se maintient guère à cette vitesse en raison du freinage, C’est beaucoup moins de vitesse dans les couches denses de l’atmosphere avec seulement de l’ordre de Mach 3 dans les tous derniers kilometres.

        Sans vouloir vous saouler avec des elements de mecanique celeste, la vitesse de rentree d’un corps est relativement independante de la forme de l’objet (sa « finesse ») avec les resultats suivants:

        Le freinage par l’atmosphere commence a 100/120 km d’altitude

        7 km/s a 60 km d’altitude

        6 km/s a 50 km d’altitude (et 6 g negatifs a encaisser… Merci Newton)

        2 km/s entre 35 et 40 km d’altitude

        1 km/s (soit Mach 3) a 25 km d’altitude

        Le S-400 n’est pas un missile anti-MIRV, mais dans tout ce qui est à sa portée (7-60 km en anti-ballistique) il pourrait (théoriquement) intercepter une cible volant jusqu’à Mach 14.

        • Thaurac dit :

          Pour le moment il n’a rien pruvé
          Ensuite
          « Par conséquent, il n’y aura plus d’Arctique pacifique », avait ainsi lancé Teimuraz Ramishvili, alors ambassadeur russe en poste à Oslo. »
          Marrant quand c’est eux qui le militarise à tour de bras!!
          Ensuite au canada de fermer le passage du nord ouest les russes de Vladivostok feront le grand tour!

        • Davy Cosvie dit :

          @ ion5, il est vrai que le M51 est largement hypersonique en début de trajectoire et qu’il perd de la vitesse ensuite.
          .
          Mais (et je veux bien être contredit si je ne suis pas à jour) il entre dans l’atmosphère à 40 000 km/h.
          .
          Les 20 000 dont vous parlez font référence à l’interdiction (par traité international) de mettre des armes en orbite et donc d’atteindre la vitesse de satellisation.
          Mais cette limite de 7km/s ne s’applique pas pour la ré-entrée.
          .
          Ainsi le missile descend de son apogée (environ 500 km) en moins d’une minute. C’est un temps très court pour l’interception : entre le lancement et l’impact, il s’écoule environ 5 minutes.
          .
          De plus, une bordée de SNLE, c’est 80 missiles. Personne, quel que soit son équipement défensif, ne peut avoir la certitude d’intercepter ça : c’est donc dissuasif.
          Dissuasif et « tous azimuts », il faut le rappeler.
          .
          Tous azimuts, c’est pourquoi j’écrivais dans une autre contribution que les pressions politiques discrètes contre notre dissuasion peuvent venir (et sont venues dans le passé, c’est avéré) de partout y compris et surtout de nos « alliés » qui aimeraient avoir l’exclusivité de l’armement nucléaire dans ce qui est pour eux « le camp occidental ».

          • Ion 5 dit :

            @Davy
            les 20 000 ce n’est pas moi mais basstemp.
            Perso, je n’ai pas les infos.
            Mais, pour atteindre ses 9-10 000 km de porté, il est comme tout le monde et ne pousse pas à 180 tonnes tout le temps.
            Sinon, sur sa fiche wiki (je sais…) c’est Mach 15, donc 16 000 km/h environ. *
            *Quand on donne la vitesse, en principe c’est la MAX.

    • Pravda dit :

      Je ne suis pas sous-marinier, mais je crois que les SNLE, hors période d’essai, se promènent beaucoup dans le golfe de Gascogne.
      Pour le côté S400, nos FOST n’ont plus besoin des transall ASTARTÉ , le seul problème qui pourrait se poser serait une interception des missiles au décollage, mais je pense que la portée des M51 étant de 3 fois la distance Paris/Moscou, il n’y a pas besoin de les tirer sous leur nez.

      • Vroom dit :

        « Pour le côté S400, nos FOST n’ont plus besoin des transall ASTARTÉ »
        Quel rapport, je ne saisis pas.

        • Pravda dit :

          Un transall Astarté peut aisément se faire descendre par un S400 si nos SNLE sont amenés à recevoir un ordre de tir en mode dégradé.
          Ils ont été retiré du service au début des années 2000.

        • Pravda dit :

          Astarté, Avion Station Relais Transmissions Exceptionnelles, en gros un transall qui traîne une longue antenne (8/9 kms) VLF pour transmettre aux sous marins

      • Alain d dit :

        Je crois que les SNLE se baladent partout: la dilution !
        Partout en haute mer, tant qu’ils peuvent capter des ordres sans dévoiler leurs présences.
        Transmissions à sens unique.
        Certainement que seul le patron du sous-marin détermine la parcours de sa mission, afin de réduire à 0% le risque de fuites.

        • Alain d dit :

          Aucune chance qu’un S400 puisse choper un M51 qui accélère grave en phase ascensionnelle et qui dépasse Mach 10 en quelques secondes.
          Les S400 peuvent être un problème pour les avions de surveillance, notamment les ATL-2, dont la mission principale est de scruter les mers et océans.
          Le déni d’accès pourrait surtout être un problème pour une action de la FAS, raison pour laquelle un nouveau missile est à l’étude : plus d’allonge, plus rapide, plus manœuvrant.

      • Royal Marine dit :

        Les SNLE se baladent… A porté de leurs cibles potentielles! Lesquelles sont… Tout azimut!
        Le golfe ne sert que pour les essais et qualifications avant patrouille.
        C’est pourtant simple! Et on vous l’a expliqué 100 fois, au moins…

        • Pravda dit :

          Soyons pragmatiques, à l’ouest nos alliés, au sud une quasi obligation de passer par le cap de bonne espérance pour rejoindre l’océan indien ce qui avec au max deux Snle à l’eau en même temps réduit faute de portée notre dissuasion ; au nord, on se met hors de portée de la Chine et dans la zone de chasse des efficaces sna russes, le tout sans couverture des atl2. Reste notre «jardin » et la Méditerranée. La dilution a ses limites logiques. Après je vous l’ai dis, je ne suis pas sous marinier.

      • Max dit :

        4 Centres de Transmission Marine (CTM). Ils sont répartis sur l’hexagone à Rosnay (36), Sainte Assise (77), France Sud (11), Kerlouan (29).
        S’ils étaient incapables de transmettre les ordres du PC Jupiter, il y a des unités mobiles capables de relayer l’ordre de tir présidentiel.

  2. farsight dit :

    J’ai l’impression qu’on voit le mal partout. C’est juste la Russie qui met les moyens pour défendre son territoire, comme ferai n’importe quels pays. Ils ont tout à fait le droit de défendre et développer leurs territoires, même lointain. Que la Russie pense même à ses parties éloignées de son territoire est tout à son honneur. Comme je pense normal que la France protège et développe ces territoires même lointain.

    • Lagaffe dit :

      Alors pourquoi la Russie menace tous les pays, comme la Norvège, qui font exactement la même chose ?
      C’est toujours le même discours de Moscou : on fait ce que l’on veut mais on refuse aux autres le même droit, le tout accompagnée de menaces diverses…

    • ji_louis dit :

      Sauf que comme en Ukraine et en Géorgie, la Russie proclame que son territoire (maritime) s’étend jusqu’à empiéter sur celui de ses voisins! N’oubliez pas:
      1) Que leurs prétentions territoriales maritimes vont au-delà du pôle Nord, soit la quasi totalité de l’océan arctique jusqu’aux 200 nautiques des côtes canadiennes et américaines.
      2) Que dans le passé récent, les russes se sont données les prétextes et les moyens pour agir et imposer leurs prétentions à leurs voisins. D’où l’inquiétude des dits voisins (en gros, toute l’Europe et l’Amérique du Nord).
      3) Que les russes commencent déjà sérieusement l’exploitation des ressources de l’arctique, et qu’ils ont la possibilité d’imposer la politique du fait accompli.

      Si les voisins (Canada, USA, Danemark, Norvège) ne veulent pas laisser faire, il va faire très chaud dans la région du pôle Nord, et je ne parle pas du réchauffement climatique.

  3. Daniel BESSON dit :

    Bonsoir M.Lagneau ,
    Faut cesser de faire concurrence à mon blogue même si j’y ai délaissé l’Arctique ….
    Un super source ( gelée ) avec des photos pour mettre ses maquettes  » Zvezda  » aux couleurs des forces Russes dans l’Arctique !
    https://www.passion132.com/51578/meng-ss-016-135-russian-air-defense-weapon-system-96k6-pantsir-s1.jpg

    Je vais faire les décals de  » L’ours  » du capot – Faire offre sur ce forum .
    https://www.rbth.com/science-and-tech/329040-top-10-vehicles-arctic
    https://www.rbth.com/science-and-tech/327525-top-10-weapons-russian-arctic
    https://www.rbth.com/defence/2017/06/28/arctic-survival-kit-how-russian-soldiers-cope-with-cold-in-the-far-north_787960
    J’ai pu tester une version  » DIY  » d’une motoneige  » Bourane  » furtive car hybride !Mais c’était pour la chasse :
    En fait la seule chose qui lui manquait c’était une peinture blanche et non pas rouge-orange , justement pour pouvoir être repéré par les secours sur la neige .
    Le petit hoovercraft , on peut avoir la version civile sur ce site :
    https://christyhovercraft.com/hovercraft/christyhovercraft/
    Enfin dernière bonne nouvelle : La centrale nucléaire flottante Akadelmik Lomonossov a atteint son port d’attache malgré les couinements de Grinnepisse et des  » experts  » .
    Je donnerai juste un petit conseil aux chefs militaires Russes :Ouvrir , dans une version  » ( très) light  » , leur centre d’entrainemnt au combat dans l’Arctique aux touristes comme l’on fait les Brésiliens avec des  » stages commando  » ( Je ne mets que deux guillemets ) dans la jungle !
    1- Arrivée à l’aéroport
    2- Transport par Mil-Mi8
    3- Aguerrissement au grand froid ( 48h)
    4-  » Activités diverses  » style biathlon et mission de combat simulée ( 4 j )
    5- Journée de récupération et visite médicale ( 24h)
    6- Retour à l’aéroport en Mil Mi-8
    Je réserve ….
    Cordialement

  4. jyb dit :

    Il faut regarder les photos (et lire les légendes) de « new cold war » :
    https://pulitzercenter.org/projects/new-cold-war

  5. TINA2009 dit :

    Bsr à Tous et à toutes !

    Il serait souhaitable que nous investissions dans des programmes avec des partenaires locaux , sur cette zone….
    Cela implique :
    – de récupérer des compétences ( fabrication de munitions, outils dans le domaine de la télécommunication, MHD…) et des entreprises (ALSTHOM, TECHNIP…) obligatoirement nationalisées (ou l’objectif de rentabilité est un objectif tertiaire).
    – de disposer de moyens humains et matériels militaires et publiques identiques/voir supérieurs, à ceux consacrés sur le secteur antarctique.

  6. Plusdepognon dit :

    Poutine en profite pour blaguer:
    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/attaque-de-drones-poutine-propose-a-ryad-d-acheter-des-missiles-russes-20190916

    Il n’y a pas que les « adulescents » qui aiment « troller »…

    • Auguste dit :

      Cela ne doit pas faire rigoler MBS.Après Chine et USA,c’est l’A.S. qui dépense le plus pour sa défense et en matériel américain pour la majorité.En plus Trump n’arrête pas de dire qu’il dépense des milliards pour la défense de l’A.S. gratos.Le Donald va finir par perdre le client et les centaines de Milliards qu’il avait annoncés.

  7. Vinz dit :

    A noter que la Turquie a reçu la dernière livraison de ses S-400. Adieu veaux, vaches, cochons (enfin non, pas les cochons), f-35.

  8. Plusdepognon dit :

    Les drones ont montré qu’ils peuvent passés à travers une forte défense aérienne contrairement à tout ce qui était dit. Bon, il faut voir d’où ils sont partis…
    En matière « d’intelligence artificielle », la DGA a fait confiance à la société Sopra Steria (scandale du logiciel de paie Louvois).
    http://rpdefense.over-blog.com/2019/05/la-dga-retient-le-consortium-thales-et-sopra-steria-pour-accelerer-le-developpement-de-la-plateforme-big-data-des-forces-armees.html

    http://defense.blogs.lavoixdunord.fr/apps/m/archive/2019/09/17/l-intelligence-artificielle-au-service-de-la-defense-la-gran-16029.html

    Quel que soit l’auteur de ce coup sur les raffineries, c’est du travail de pros !

    • Alain d dit :

      Sopra-Steria n’existait pas lors de l’attribution de Louvois 3.
      L’abandon de Louvois est décidé en 2013 (Le Drian)
      C’est SOPRA qui était impliquée dans les versions 1 et 3
      La fusion de SOPRA et Steria s’est opérée en 2015.
      Quelque mois plus tard Sopra-Steria signait l’acquisition de Cimpa auprès d’Airbus, finalisée l’année dernière.

      • Plusdepognon dit :

        @ Alain d
        L’entreprise est très côtée dans son secteur.
        Mais comprenez que ça laisse des traces (au moins jusqu’en 2021).