CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

L’Acquisition automatique de cibles par imagerie en temps réel pourrait être intégrée au programme SCORPION

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

45 contributions

  1. Raymond75 dit :

    C’est encore un fantastique progrès : c’est une machine douée d’intelligence artificielle qui va identifier les cibles. Cela signifierait donc que l’intelligence biologique naturelle des soldats n’est pas au niveau ?

    • pascal (l'autre) dit :

      « c’est une machine douée d’intelligence artificielle qui va identifier les cibles. » Et un radar d’avion de chasse il fait quoi? Et pourtant on ne parle pas d’I.A.

      « Cela signifierait donc que l’intelligence biologique naturelle des soldats n’est pas au niveau ? Et toujours vos petits propos fielleux! Remarquez, vous auriez du embrasser la carrière militaire, je ne doute pas une seconde que vous seriez passé de deuxième classe à général cinq étoiles en un temps record!

    • Hermes dit :

      L’IA traite des données, l’Humain interprète les données.
      .
      C’est différent dans le fonctionnement, donc oui, dans certaines tâches, l’IA est supérieur à un morceau de viande.
      Tout le monde n’ayant pas l’esprit d’analyse et l’instinct nécessaire pour égaler/surpasser la machine sur ce type de tâche.

      • John dit :

        Il faut surtout y voir une aide, un complément, et ne pas toujours opposer les 2.
        Cette capacité apporte de nouvelles possibilités techniques augmentant la précision des tirs, diminuant le risque de dommages collatéraux, et à long terme, il pourrait être capable de distinguer ami / ennemi.
        Le concept de partage des données en réseau du champ de bataille pourrait donner une image encore plus précise du type de troupes et de leur localisation.
        L’intelligence artificielle pourrait soit calculer les coordonnées, soit en ayant une désignation laser désigner une cible pour l’aviation, pour un MMP, pour un missile de croisière et sans être repéré dans la mesure où le tireur pourrait être hors de vue, et l’observateur en mode « furtif »…
        Bref, on parle de sécurisation des soldats, d’un bond énorme dans l’observation…

    • Wagdoox dit :

      C’est complémentaire
      L’oeil humain peint difficilement un paysage à 180.
      La machine fera sûrement des faux positif

      • Raymond75 dit :

        Pendant la deuxième guerre mondiale, la DCA Américaine était réputée pour tirer sur tout ce qui bouge ; c’est pour cela que les avions du débarquement ont été bariolés (ce qui n’a pas empêché des bavures).

        En cas de grand danger, de péril imminent de mort, je ne pense pas que les humains prennent le temps, même court, d’approfondir une analyse. En gros, on me signale, je tire le premier si je peux. Et un jour on considèrera qu’un soldat ‘biologique’ coûte trop cher, et on le remplacera par des robots (ce qui est en cours dans certaines zones, dont la ligne de démarcation entre les deux Corées).

        Et toujours en invoquant les nécessaires contraintes de sécurité.

        • Chanone dit :

          @ Raymond 75

          Les pilotes Allemands de 39/45 ont aussi été la cible de tirs amis : c’est une constante dans toutes les forces. Après, il y a le problème de l’efficacité ( puissance et précision de l’armée) et les moyens mis en œuvre pour s’identifier.
          Le système IFF date de la seconde guerre mondiale et il n’a pas cessé d’être perfectionné depuis. Avec l’arrivée de systèmes de combats collaboratifs, les veilles augmentés sont un nouveau jalon vers une armée efficace.
          Et puis comme disait le général Patton : la guerre, ce n’est pas mourrir pour son pays,. C’est faire en sorte que les salopards d’en face meurent pour leur pays.

    • John dit :

      Le cerveau humain est plus lent qu’un ordinateur…
      On parle d’acquisition des cibles, et pas de tirs sans décision humaine…
      Par contre, un ordinateur qui vise une cible avec la tourelle sera optimal en temps et en précision. Un humain perd du temps et n’est pas aussi précis avec un joystick dans la main…

      La machine de plus n’empêchera pas l’humain de prendre la décision, ou de surveiller l’écran pour voir d’autres éléments…

      Oui, ici il s’agit d’un des exemples où l’intelligence artificielle est pertinente… Si on réfléchissait comme ça depuis le début de l’aviation, les pilotes n’auraient que des mitrailleuses et des bombes non guidées… Avoir ajouté de meilleurs radars, des bombes guidées GPS, guidées Laser, guidées infrarouge ce n’est pas un aveu de la compétence du pilote, mais c’est lui offrir des capacités additionnelles. C’est une augmentation du % de tirs réussis. Et c’est une diminution des risques de morts civiles.

      Ensuite, si on prend les différentes capacités de ce genre de technologie, on pourrait avoir des indicateurs « OTAN » qui permettrait d’informer la personne derrière les écrans à qui appartient un véhicule en face, des soldats, …
      A long terme, il pourrait être possible d’utiliser les tourelles du VBMR avec cette désignation automatique liée à une désignation laser pour l’aviation, et cela sans exposer les soldats, et en étant en mouvement dans les cas nécessaires. Alors que manuellement, avec les mouvements du véhicules, c’est pas pareil…

    • vrai_chasseur dit :

      @Raymond
      Vous donnez un exemple parfait de ce que les philosophes de l’antiquité appelaient sophisme : raisonnement ayant l’apparence de la logique mais fondé sur des arguments fallacieux.
      Vous auriez dû commencer votre propos par l’anecdote des radars suisses d’approche qui confondaient avions et vaches, au moins c’eût été plus drôle : https://www.rts.ch/info/suisse/6619651-un-nouveau-radar-de-l-armee-suisse-confond-vaches-et-avions.html

      Plus sérieusement tous les projets de R&D militaires exploitant l’IA le font sous l’angle de l’augmentation des capacités humaines : meilleure analyse de décision, plus grande allonge d’intervention, meilleure précision de tir, augmentation de la puissance de feu, etc etc.
      Les robots autonomes qui font la guerre tous seuls c’est à Hollywood.

  2. Plusdepognon dit :

    En pleindésert ok, mais les difficultés ce sera certainement en combat urbain.
    Sur le papier, ça a l’air génial.

  3. Plusdepognon dit :

    Les amateurs de blog de défense l’ont lu depuis longtemps, mais pour ceux qui ne lisent qu’opex 360, les soldats français se débrouillent pas mal…
    http://mars-attaque.blogspot.com/2019/06/operation-barkhane-petites-histoires-de.html

    • Thaurac dit :

      Truculent, il y a matière à faire un sacré film, ce qui nous changera des films subventionnées LGBT à,multiculturalisme imposé,français.Tout y est, des héros, des inconnus, des cuistots….c’est plus que génial
      Merci pour le lien, j’y passe une ou deux fois semaines, en plus de quatre autres, mais en continu je viens sur opex et un site qui cumule les news!
      Par contre courrier international, à part dans l’avion ca ril est gratuit et que tu te fias c…r, je ne vois pas grand monde le lire, à gauche toute, bref, de la daube.
      Fait leur poser la question où est la différence entre un homme tué par un sniper ou par un drone…( au sujet de ton post plus bas)

      • John dit :

        Au niveau multiculturalisme, que dites vous de la légion étrangère et de la diversité issue de l’immigration largement représentée?

        • Plusdepognon dit :

          @ John
          Aux dernières nouvelles, c’était plutôt europe de l’est et asiatiques.

        • revnonausujai dit :

          euh, non !
          apprentissage et usage de la langue française obligatoire;
          adhésion aux mythes et valeurs de la LE ( code du lego) obligatoire;
          commandement français selon les règles de l’armée française,
          en bref « legio patria nostra », pour le multiculturalisme, vous repasserez !

      • Plusdepognon dit :

        @ Thaurac
        J’avais entendu dans un restaurant des mecs en parler (vu l’âge, ce devait être pour une association ou une planche pour une loge).
        Il a dû rendre un truc de ce genre:
        https://www.cairn.info/revue-politique-etrangere-2013-3-page-119.htm?try_download=1

        C’est plein de mots vides, mais cela « fait sens » (à dire en prenant un air inspiré).

        • Passager dit :

          Avez-vous entièrement lu l’article? Si non, il est plutôt bon et se charge de débunker des idées reçues (à gauche notamment) sur l’emploi de drone. En dehors de ça, l’article est bien écrit, j’arrive à la lire à 2h du matin sans pb.
          De plus cet article date de 2013, il y a eu des évolutions et on voit que ce genre d’analyse a nourri la réflexion au ministère des armées.

          • Plusdepognon dit :

            @ Passager
            Le fait d’automatiser certains fonctionnement pour limiter les risques (renseignements, risques psychosociaux des pilotes de drones) penchent pour l’autorisation donnée à la machine de tirer de plus en plus évidente (de manière plus vulgarisée ):
            https://youtu.be/dzCmhUAzseI
            L’habillage peut être « ethique », il n’empêche que ce n’est qu’une économie de moyens (et une affaire de lobbies avec beaucoup de $).

      • Plusdepognon dit :

        D’ailleurs du coup, voici un petit appel d’offres qui arrive presque en même temps que l’actualité:
        http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2019/06/28/fourniture-de-moyens-de-protection-contre-les-tirs-et-eclats-20340.html

      • Clément dit :

        @Thaurac
        Un film parlant de l’armée parle de facto des « LGBT ».
        Que je sache c’est encore un milieu très masculin et donc logiquement plus homosexuel que la moyenne (c-a-d les milieux à 50/50 hommes/femmes), sans jugement de valeur, c’est juste un constat.

  4. B21 raider dit :

    Hors sujet mais pour revenir au rafale, je vais enfoncer le clou :
    – Il ne possède pas de two way datalink avec les missiles air-air.
    – il ne possède pas de missile SEAD jusqu’à nos jours.
    – il ne possède pas de version de guerre électronique dédiée (et non un radar gan ne fera pas l’affaire)
    – sa perche n’est pas rétractable/ le seul d’ailleurs (bonjour la ser)
    Donc il ne peut pas prendre tout les rôles,
    IL REMPLIT TOUT LES ROLES DE L’ARMÉE DE L’AIR mais certainement pas tout les rôles.

    • Alpha dit :

      @B21raider
      Oooooh !!! Le revoilà ! … MDR ! 🙂
      « Il ne possède pas de two way datalink avec les missiles air-air. »
      Ah bon ??? Il me semble pourtant que si depuis l’intégration Meteor… 😉
      On nous aurait donc menti ?…
      Mais bon, c’est toi le « spécialiste », hein petit ?
      Pour le reste GROS LOL !!!
      Bref, commentaire d’un puceau boutonneux de 15 ans !

      Ah, au fait : TouS les rôles !!!… 😉

      • Chanone dit :

        @ Alpha:
        on ne nous a pas menti: il n’y a pas de liaison du METEOR vars le Rafale. Je me suis offusqué de cette lacune ici même à l’époque, et les grands anciens m’ont répondu que « le Rafale n’en avait pas besoin… » un truc lié à l’O.S.F. dont les non-sachants minorent le rôle pourtant essentiel. C’est avec le MICA qu’il y a une liaison à double sens: on m’a évoqué le rôle de capteur déporté même APRES avoir été tiré.

    • jag dit :

      Excusez moi mais je cherche quel est votre problème…. C’est une obsession pour vous de passer pour un abruti? ou c’est nécessaire dans le CV du troll incompétent?
      Ou alors vous venez de vous marcher sur une couille?
      2 solutions: soit vous avez un égo surdimensionné et vous croyez l’avoir fait (encore que ça ne vous servirait à rien donc y’ aurait pas de quoi frimer). Soit vous être très court sur pattes.
      Excusez moi (pas vous, les autres lecteurs), je suis hors sujet aussi, ça a donc aussi vachement fait avancer le sujet. Le rafale ne plante pas du riz non plus, il ne moissonne pas, ne ramasse pas le pognon des filles sur le trottoir, ne permet pas d’emmener les enfants à l’ école et ne fait pas leurs devoirs non plus. Pas de vitres électriques ou de sono focal… En bref, la honte, il ne sert à rien parce qu’il ne fait que remplir tous les rôles de tous les anciens chasseur de l’armée de l’air française. Y’a plus dégueu quand même quand on a un verre plein à… combien… 98%?. Vous avez mieux en magasin? Allez y! On pourra s’arrêter comme vous aux quelques % à critiquer (pitié, pas le F35, là les commentaires se résumerons à une encyclopédie 24 volumes). Ah, cette foutue perche du rafale qui le fait détecter à 400km… Elle doit représenter quoi… une couille de moineau?

      • Chanone dit :

        SER d’un bombardier ou d’un avion de ligne: 50 à 80 M2
        SER d’un mirage 2000: 1 M2
        SER d’un Rafale: 0.06 M2 (perche comprise, of course).
        .
        LEs calculs de SER sont assez passionnants… pour leur aspect lacunaire: on expose le plus souvent les avions aux ondes à très hautes fréquence parce qu’elles permettent de miniaturiser les antennes et de les embarquer dans des avions, voir des missiles.
        .
        Que valent ces mesures face aux ondes S et L? Quel est le rapport entre entre la puissance du brouillage et son aire d’effet?
        Internet et les passionnés n’en disent pas grand chose, parce que ce sont des formules complexes qui ne quittent pas les laboratoires des électroniciens. Cependant, il apparaît qu’émettre un brouillage est énergétiquement plus rentable que de détecter (l’onde réalise un aller simple et arrive à pleine puissance, quand un radar ne récupère qu’une infime partie de l’énergie émise).
        Sachant que le simple fait de jouer sur les formes et les matériaux permet de dévier une partie du signal, et d’absorber une autre partie, mais que cet effet ne peut être que marginal tant la variété d’onde, de trajectoire, et de traitement de donnée et grande, et que vaincre la furtivité est un objectif hautement prioritaire, mettre cette caractéristique tout en haut des éxigences comme seuls les U.S.A. l’on fait apparaît franchement optimiste.
        .
        Mais un con, ça ose tout, c’est même à ça qu’on le reconnaît.
        .
        Du coup, le F 22 est tout de même MOINS FURTIF qu’un F 23. Un F 35 est MOINS FURTIF qu’un F 22.
        Parce qu’au bout du spectre, il y a l’aspect opérationnel, qui s’oppose à des avions avec des revêtements ultra fragiles, à des peinture a refaire en boucle, à des trappes minuscules aux bords agressifs, qui doivent être soigneusement mastiquées pour le moindre vol de routine, lequel exige un dispositif spécial pour créer un faux echo radar???
        .
        Alors ne vous y trompez-pas: je convient volontiers que la discrétion radar est une clef de la survie dans un ciel hostile. Sauf si on peut opérer avec des munitions autonomes à grande distance . Sauf si on peut créer un réseau de brouilleurs engendrant au moins une incertitude pour les capteurs adverses.
        .
        Maintenant, élevons un petit peu le débat.
        .
        Il y a 15 jours, Mr Lagneau nous invitait à commémorer le premier vol du prototype du mirage IV: pour mémoire, un avion construit dans l’état de l’art de la fin des années 50, lesquels s’inquiétait de la survivabilité car la Furtivité n’était pas encore apparu en sous titre des dictionnaires aéronautique, et alpha et oméga de tous les trolls bas du front.
        Cet avion de 30 tonnes, pas spécialement petit, à souvent pris les airs pour réaliser des missions de reconnaissance là où aucun autre avion n’aurait pu aller, car il volait haut et vite… Mais dans le cas qui nous occupe, c’était déjà insuffisant pour échapper aux missiles. Et voilà qu’au Tchad, une ressortissante Française disparaît. Il faut donc retrouver sa trace. Un Mirage IV cappé avec un pod reco prends les aires. Sa mission est de survoler la Lybie hostile, le Tchad qui n’est pas coopératif. Prendre des photos d’une oasis où le renseignement soupçonne une forte activité des rebelles d’Issène Habré.
        Pour tromper les radars Lybiens, la mission utilise un vol régulier d’air France et échange alors son numéro de transpondeur à l’issue d’un vol en formation très serré. le temps que les contrôleurs y comprennetn quelque chose, la zone dangereuse est dépassée et la mission est un succés.
        La scène sera reprise à l’identique avec 3 mirage 2000 en formation dans le film « les chevaliers du ciel ».
        .
        Il y a une superbe série de S.F.: « The Expense » qui pose aussi les avantages et limites de la furtivité. C’est indispensable pour attaquer et avoir l’initiative. C’est parfaitement inutile pour défendre.
        .
        Partant du principe que sur un Rafale, il est prévu d’étaler de la peinture absorbante « pour les grandes occasions », et constaté de visu l’extrême finesse des couches réglementaires… un éventuel assaut nucléaire devrait bénéficier de moyens que même les assauts conventionnels n’emploie pas.

        • nexterience dit :

          Merci chanone d’élever le débat : heureusement que B21 raider est là pour rappeler les basiques aux équipes d’ingés de MBDA et Dassault en se fiant aux énumérations dignes de commerciaux de machines à laver: si une machine a une option de plus, c’est forcément la meilleure ?

    • Plusdepognon dit :

      @ B21 raider
      Vous n’allez pas vous faire des amis.
      Merci pour ces précisions.

      • Thaurac dit :

        Et encore tu gobes le dernier qui te parle
        Fausses précisions eut été plus juste!

      • B21raider dit :

        je ne le désire pas fondamentalement, c’est juste qu’il y a trop de trolls français qui font la promotion du rafale sur les blogs américains et britanniques, et moi je dis stop……..ça va trop loin et je vais troller sur des blogs pro-rafale par revanche ….

        • Chanone dit :

          On n’est pas pro-rafales, mais réalistes..

        • mich dit :

          Tiens ,même pour les justifications vous êtes complétement BIDON , justicier des blogs US ,rien que ça !c ‘est un peu mytho quand même.

    • Hermes dit :

      Stupide.
      .
      Tout ce que vous citez (hormis la perche) n’est pas lié à une incapacité du Rafale, mais à un choix de l’armée, ça ne serait pas bien complexe à mettre en oeuvre.
      .
      Vous continuez de raconter des conneries, en HS juste pour avoir un peu de visibilité à défaut d’avoir de la crédibilité…

    • John dit :

      Je ne suis pas un fan absolu du radar mais je reconnais très volontiers que c’est un très bon avion, qu’il embarque la plupart des technologies modernes, et surtout qu’il répond à ce que son client attendait (pour moi c’est ça un bon avion, c’est celui qui a été convenu avec le client).
      – la signature radar de la perche est probablement négligeable, sinon le Rafale aurait modifié cela… C’est loin d’être compliqué à faire.
      Le choix a probablement été de favoriser la sécurité concernant la perche. La mécanique a des risques de ne pas toujours fonctionner. Avec une perche immobile, pas de risque de ne pas être ravitaillé. Les Américains ont sélectionné le système sans perche afin de limiter toute mécanique et toute question de signature radar.
      – le missile SEAD n’est pas une question d’avion, mais une question de client. Ce genre de missile peut être qualifié par tous les avions… Il suffit qu’un des clients veuille le faire qualifier pour l’avoir.
      – 2 way data link… Il me semble que le Meteor est considéré comme l’un des missiles les plus modernes, avec une bonne capacité en termes de distance et justement cette liaison que vous mentionnez.
      – concernant la guerre électronique, c’est en effet le cas, par contre, tout comme pour le missile SEAD, il y a des POD de guerre électronique en développement. Il se trouve que Saab voit un marché intéressant et développe un pod se basant sur la technologie développée pour le Gripen E. Cette technologie semble susciter de l’intérêt.

      Votre conclusion est tout-à-fait juste… Mais je ne comprends pas en quoi vous « enfoncez le clou »…
      Le Rafale remplit les rôles voulus par ses clients… Et je pense que Dassault est prêt à ajouter des capacités si un client / client potentiel veut d’une capacité spécifique.

      • B21raider dit :

        il y a trop de trolls français qui font la promotion du rafale sur les blogs américains et britanniques, et moi je dis stop……..ça va trop loin et je vais troller sur des blogs pro-rafale par revanche ….

        • nexterience dit :

          Le two way impose des compromis qui ont peut être plus d’inconvénients que d’avantages, sur le meteor qui est la référence mondiale. pouvez vous le concevoir, cher M. subjectif ?

    • Chanone dit :

      Enfonce le clou: la planche est solide.
      L’intérêt de la liaison missile avion est effectivement en questionnement. Sur le METEOR, il a été décicé de ne pas s’en inquiéter: les capacité des senseur du Rafale sont suffisamment fiable auprès des militaires pour qu’ils n’en ressentent pas le besoin dans l’immédiat. Il est possible qu’au cours des exercices, elle en vienne à s’imposer. Les militaires Indiens la demandent-ils?
      PAs de missiles SEAD: c’est effectivement une mission que la France à abandonné, vu que le brouillage est moins agressif qu’avoiner tous les S-xxx sur le chemin des raids de la grande coalition du bien.
      Note que les journalistes Wallons n’ont pas manqué de noter l’extrême pression que les « alliés » Américains ont placé sur leurs relais pour que la Belgique choisisse le f 35… Pour assumer un rôle SEAD: c’est son rôle premier et sa meilleure justification…
      Ce qui me permet d’affirmer qu’en coalition, les frappes réussies sont américaines, et les bavures sont coalisées. Malin à l’heure de la sur-médiatisation? non?
      Pas de version de guerre électronique dédiée. Exact. Il est probable que l’achat de F18 hyper super extra Stealthy Hornet de la mort se discute âprement… Nan, je déconne. Un pod en plus de Spectra n’est pas inenvisageable, mais une évolution des antennes du SPECTRA est dans les tuyaux (surpris par un fait divers où un employé volait de l’essence et se cachait derrière un brouilleur GPS… Alerté par les perte de signal lors d’approche de l’aéroport voisin (Marignane, le contrevenant faut finalement interpellé… Il se servait d’un engin pas plus gros qu’un paquet de lessive… C’est bien assez petit pour en mettre une dizaine sur un chasseur).
      Perche non rétractable: si on arrive à réduire la SER d’un plan canard ou d’une aile, une perche ne devrait pas apparaître plus grosse qu’un petit pois. Les avantage sont qu’elle est plus fiable, plus rigide, et accorde une meilleure réussite lors des raccordements, y compris en cas de vols longs. Partant du principe que la première raison de la discrétion radar du Rafale, c’est sa capacité à voler sous la couverture des radars, une perche qui dépasse n’est pas le plus gros problème.
      .
      Après déjà plusieurs miliards de frais de développement, et autant de campagnes de diffamations des médias classés « à gauches » , le Rafale s’impose dans sa catégorie de chasseur moyen haut de gamme par son confort, son ergonomie et l’efficacité de ses systèmes secondaires? Notamment la génération d’aire qui permet de ravitailler le pilote sans limites, mais aussi d’assurer l’éjection des munitions en se passant des traditionnels boulons explosifs.
      Son aspect omnirôle s’appuie surtout sur des munitions tirées en « stand off », avec l’imagerie de l’OSF qui permet au pilote de suivre sa munition/état de sa cible sans craindre le brouillage de la liaison Avion/munition.
      La France n’a pas le budget du Pentagone, qui possède ses propres vicissitudes.
      .
      Je reconnais que l’on dépend clairement des Américains. Mais ces derniers font de gros efforts pour se rendre indispensables, au sein d’un OTAN qui n’arrive pas à évoluer… à qui la faute?

    • UnKnown dit :

      HS complet pour faire du Rafale bashing, encore et toujours…

  5. Max dit :

    Roumanie, Hongrie et Bulgarie sont vérolées par une mafia constituée par d’anciens cadres de l’époque communiste, des services secrets, d’hommes d’affaires ( souvent la somme des deux premiers), etc…Tous ce petit monde totalement dévoué aux intérêts russes en pleine Europe !
    L’élargissement, le cheval de bataille des anglo-saxons obnubilés par les intérêts du marché commun ont fait rentrer le loup dans la bergerie.

    • Thaurac dit :

      Tu peux rajouter tous les pays de l’ex union, la russie comprise, et aussi pas mal de l’ex yougoslavie,le Kosovo,Croatie et Serbie aussi…et n’oubliant l’ Albanie …
      Ces gens là suivent le fric, donc l’Europe…

  6. Plusdepognon dit :

    Quelqu’un a des nouvelles à propos des différents types de drones (1300 devraient être commandés) par la France ?
    Parce que typiquement c’est fait pour…
    Ça se diffuse vite comme moyen en tout cas !
    https://www.courrierinternational.com/article/enquete-comment-les-drones-tueurs-sont-devenus-larme-favorite-de-la-turquie?utm_medium=Social&utm_source=Facebook&Echobox=1562324523&fbclid=IwAR3RFiE_Kx48Qse61QMLclH_U-z0SAQ82Mygvv2kWvr3x6IU6CfT1BPFZ3o

  7. Robe dit :

    Petit coup de pub de l’Armée de Terre pour probablement se libérer des fonds, ce prévaloir comme une solution au problème de tout le monde et créer un monopole … Il n’y aurait pas un peu d’ingérence et d’égocentrisme dans cette manière de faire !?
    En effet en apparence ce système semble efficace à détecter ses propres matériels … ! Wouhaaa ! Serions nous notre propre menace ?
    Et avec du matériel étranger comment se comporterait le système ? Les temps de calcul seront ils les mêmes, immédiat pour ne pas dire ? Et dans un flux à temps réel avec des changements d’orientation en permanence des cibles, le système les identifiera t’il toujours à chaque coup… Je ne pense pas. Je pense que nous en somme encore loin, voir très loin ! Petit coup de bluff pour se placer sous les projecteurs !

    • Passager dit :

      Connaissez-vous les carnets des officiers de reconnaissances soviétiques? Et les QCM que ceux-ci étaient chargés d’avoir juste pour pouvoir entrer et rester dans l’unité?
      C’est en gros le même principe mais avec une IA. Il suffit d’entrée l’apparence dans la base de donnée et c’est réglé.
      Pourquoi le logiciel détecte facilement notre matériel?
      Je ne sais pas… Voyons… Pourquoi donc…
      Peut-être parce que l’armée de terre n’a que celui-ci en dotation, après c’est peut-être une idée envoyée en l’air comme ça.(ironie)
      De plus j’ose à peine imaginer le type qui va devoir compiler les bases de données des véhicules de plus de 196 nations (bon ok, bcp de nations ont des matériels importés et pas de conception locale mais il existe par contre beaucoup de modification locale). De plus, le plus difficile ce sera pour les véhicules civils modifiés, mais particulièrement pour les voitures kamikazes, déjà difficilement identifiable à l’œil nu.

  8. Plusdepognon dit :

    Je remets ce lien sur le « remote carrier », parce qu’il est intéressant et il évoque aussi la partie logicielle :
    https://echoradar.eu/2019/07/06/le-remote-carrier-est-il-lavenir-du-drone-de-combat/

  9. nexterience dit :

    Le merkava le fait, il me semble. Les Israéliens sont très innovants a cause de leurs guerres.