CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

SCORPION : Le premier véhicule blindé multi-rôles « Griffon » a été livré à l’armée de Terre

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

111 contributions

  1. Plusdepognon dit :

    Le CEMA avait parlé de voir venir car le plan de charge de l’entreprise pour 2019 était ambitieux (89 véhicules)…
    Sans compter les tractations budgétaires comme chaque année:
    https://www.asafrance.fr/item/lpm-2019-ver.html

  2. Plusdepognon dit :

    Oups, boulette…
    Contrairement au lien précédent, c’est 6 griffons qui ont été produits sur les 92 prévus cette année. Voici la répartition prévue:
    http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2019/07/04/deploiement-des-blindes-griffon-vannes-et-cesson-sevigne-en-20350.html

  3. petitjean dit :

    je vais faire une réflexion stupide, ne m’engueulez pas, vous les experts :
    le système de tir sur le toit du véhicule est très exposé. ça fait un peu comme une verrue, un truc greffé bien saillant , d’où sa vulnérabilité
    c’est ce qui me frappe au premier regard sur ce véhicule, cette proéminence
    si ce truc est démoli au premier accrochage, que fait l’équipage ?
    bon, je sais , je chipote………………….

    • Barfly dit :

      Tu chipotes mais ta réflexion est bonne, c’est vrai que la mitrailleuse télé-opérée est très volumineuse… trop.

      Mise à part ça, l’arrivée de ce véhicule est une sacrée bonne nouvelle pour nos soldats

      • John dit :

        N’oubliez pas que l’intérêt de ce véhicule et de cette tourelle n’est pas uniquement la mitrailleuse, mais aussi (et surtout) les optiques de surveillance et les brouilleurs. Les brouilleurs ont pour but la lutte anti IED je présume.

        Et parmi les éléments à garder à l’esprit, c’est que c’est un véhicule de transport de troupe très protégé, mais ce n’est pas un véhicule de combat. Donc c’est surtout conçu pour l’auto-défense, et dans les missions actuelles, c’est contre des groupes rebelles sans réel armement lourd…
        Et en cas de convoi, de mission comprenant un certain nombre d’hommes je présume qu’ils devraient être accompagnés d’EBRC voire de VBCI

    • Gandalf dit :

      A mon avis il faut une bonne puissance de feu pour detruire la tourelle, donc bonne chance avec un ak47, tu vas te faire reperer, la tourelle tourne vers toi et The End.
      Sinon vaut mieux pour les passagers qu’un tir de rpg vise la tourelle que la cabine

      • ULYSSE dit :

        1 la tourelle
        2 la cabine
        Juste une question d ordre.

      • Polymères dit :

        La réalité d’un tireur en action de combat, c’est qu’il aura toujours dans le viseur ce qu’il voit le mieux, ce qu’il voit en plus gros. Faîtes une énorme croix rouge sur un véhicules, sur la partie la mieux blindé, vous serez surpris de voir que ce sera là que se concentrerons les tirs.
        Un tireur RPG qui sait tirer, ce sera moins de 200m et il ne sera pas là à essayer de viser une partie spécifique du blindé, il visera un gros flanc, frappera de face, l’important déjà est de toucher la cible, ce qui est loin d’être aussi facile qu’on le pense. La tourelle du VBMR ayant des plaques de blindage, on ne peut pas dire que c’est un point d’intérêts pour des types avec de simples fusils et jamais un tireur de RPG ne visera la tourelle, à 100m ce n’est plus aussi imposant qu’à 3m par rapport à l’ensemble de la silhouette de l’engin.

        Le VBMR est typiquement le genre de véhicules contre lequel l’essentiel des armes d’infanterie ne servent à rien. Couplé à un système de départ de coup et de gros moyens optiques, l’infanterie adverse comprendra rapidement que si elle n’a rien pour le foutre en l’air (mines, RPG etc…) il ne servira à rien de tirer sauf à se faire prendre en retour. Ce ne sont pas des pick-up, des humvee, des VBL voir des VAB ou le mitraillage peut avoir un impact et des effets (surtout avec des têtes qui dépassent du blindage pour riposter, là tout le travail de riposte, de repérage se passera sous blindage et les combattants sortiront quand la 12.7 fera baisser les têtes d’en face. C’est un peu comme le VBCI qui verra dans les années 2020, un programme pour le moderniser et ou il intégrera sans doute aussi ce système de détection de départ de coup et sans doute aussi de MMP.
        L’intégration de filets anti-RPG réduira également un risque contre ce type de roquettes, ce qui réduira là aussi les capacités de l’ennemi à faire du bilan, comme indique plus haut, l’ennemi visera les grosses surfaces avec son RPG, car c’est instinctif, les filets permettront de casser ces charges creuses.
        La mine, même aujourd’hui contre le VAB au Sahel, reste l’unique moyen pour ceux d’en face de faire des victimes. Sans cela ils n’attaquent pas nos blindés (oui l’ennemi n’est pas con!) car il sait qu’il n’arrivera pas à sortir gagnant, par contre la minusma ou l’armée malienne/nigérienne avec leurs pick-up non blindés, eux ils subissent des embuscades.
        Pour le VBMR, son risque premier dans ce genre de conflit restera la mine, mais le blindé est justement largement pensé pour résister à cela, donc pour avoir autre chose qu’un véhicule HS, l’ennemi devra placer de grosses charges, ce qui n’est pas forcément évident à trouver, confectionner, placer. Le véhicule suicide (ou non) s’imposant presque dans ce genre de situations , comme contre nos VBCI au Mali, pour un bilan qui avait été uniquement matériel pour nos forces (mais pas pour les civils).

        • Vinz dit :

          « Couplé à un système de départ de coup »
          .
          Et si ça part de partout, ça se comporte comment ces systèmes ?

    • Plusdepognon dit :

      @ petitjean
      Je ne suis pas expert du tout. C’est censé être télé-opéré. C’est déjà un énorme progrès.
      Si c’est détruit, le véhicule essaiera de se tirer.

    • Albatros24 dit :

      Cela existe déjà sur les VAB utilisés en OPEX en Afgha et BSS.
      Cela existe sur d’autres types de véhicules militaires à l’Etranger
      A priori pas de souci…

    • Hermes dit :

      Vous pensez que c’est mieux une tourelle opéré humainement, qui serait tout aussi grosse car on devra la renforcer pour protéger l’humain, le tout sans disposer des optiques et senseurs supplémentaire qu’offre le téléopéré ?
      .
      Parce que oui, si on met l’homme dans la tourelle, elle devient encore plus grosse en rajoutant les optiques/senseurs que sans…
      .
      Bref, si la tourelle est chopé et le véhicule intact, ca veut dire que le système a sauvé la vie d’un de nos hommes que le téléopéré remplace.

      • Carin dit :

        Je pense que @petitjean voulait,(sans pouvoir le formuler), désaccoupler le tourelleau des tubes lances grenades fumigènes ??
        Ces derniers pouvant être déplacés vers l’avant, le tourelleau s’en trouverait rabaissé…. quand aux optiques, elles pourraient êtres montées sur mât télescopique ??

        • John dit :

          Je pense que l’idée des fumigènes couplés est intelligente et importante…
          Les tirs de la mitrailleuse seront orientés vers l’ennemi. Ainsi, les fiumigènes aussi. Et c’est justement des ennemis qu’il faut se rendre invisible.
          Concernant la hauteur de la tourelle, il peut y avoir des raisons pour lesquelles l’armée / Nexter ont décidé de la placer de cette manière. Hypthèses:
          – Plus la mitrailleuse est haute, et plus la mitrailleuse peut couvrir le véhicule en combat rapproché. Si la mitrailleuse est basse, l’angle vers le bas est très défavorable. Et vu son placement à l’avant, la couverture de l’arrière est assez difficile.
          – Il y a l’intérêt de la surveillance derrière une colline, des buissons, un mur etc… avec le véhicule bien
          protégé et seule la tourelle exposée.
          Au niveau des dimensions, la tourelle est surdimensionnée pour le moment, mais c’est aussi par l’expérience de l’augmentation potentiel d’emport au fil du temps.
          Et il y a aussi le fait que des MMP peuvent être installés en option, ainsi qu’un lance grenade de 40mm à priori.

    • Alain d dit :

      Cours de géométrie.
      Le système télé-opéré est haut perché, c’est aussi lui qui détecte et qui voit. Il me semble que plus il est haut et plus il pourra voir loin et distinguer tôt, puis s’affranchir des obstacles ou du relief pour riposter ou leurrer.
      Donc cette faiblesse est aussi un avantage, pour la protection et la réactivité de l’équipe située plus bas.
      Ca vaut pour les frégates ou le porte-avion, hauts pour détecter plus loin et plus tôt, mais ils sont aussi visibles, donc accrochables par un système ennemi plus tôt.
      D’un autre coté, pour ne pas exposer la tourelle, on peut aussi enterrer le blindé, mais là son efficacité et sa capacité a récupérer des infos sont très limitées, et sa réactivité est nulle, autant utiliser de l’artillerie bien moins couteuse et avec une portée supérieure.
      Je ne suis pas expert mais ça me semble être les bases pour les nuls. Y’a pas en librairie. :>))
      Je préfèrerais avoir l’info et faire le beau, plutôt que d’être dans l’ignorance et au final me prendre un obus ou un roquette dans le casque.

    • Alain d dit :

      La doctrine c’est bien de ne pas être sur la défensive et d’imposer à l’adversaire le tournis! Et voir et entendre loin (ou plus tôt) ca me semble préférable pour mettre la pression et avoir une évaluation continuellement précise de la situation.
      Un parallèle avec un entraineur qui disait : si vous comptez ne vous entrainer que 2 heures autant que vous restiez devant votre télé.

    • Ancien des opex dit :

      @ petitjean : évaluer un engin seulement en regardant sa photo, la méthode semble un peu légère.
      Etes-vous un ancien de la DGA ?

      • Wagdoox dit :

        Il pose une question en y mettant les formes voir les mains en l’air et toi tu tires ! C’est bon là !

      • ClémentF dit :

        C’est pas gentil, ça 😉

        • Ancien des opex dit :

          J’avoue que ce n’est pas gentil.
          Mais cette administration du ministère des Armées qui a pour mission de « soutenir l’industrie d’armement », ça me rappelle que tout le Pays s’est scandalisé (à juste raison) en découvrant que le ministère de la Santé était phagocyté par les industries pharmaceutiques au préjudice de la santé publique.
          .
          Un peu comme si le ministère des transports était chargé de promouvoir l’industrie automobile, ferroviaire ou aéronautique.
          Un peu comme si le ministère du logement était chargé de promouvoir les entreprises du bâtiment.
          Etc.
          .
          L’existence de la DGA est une aberration au détriment des combattants.
          Cette mission de la DGA a été ajoutée (comme par hasard) en 1969 c’est à dire au moment où les partis politiques reprenaient le pouvoir.
          .
          Quand il sera clair que la DGA travaille dans l’intérêt des armées et non pas dans l’intérêt des industries d’armement, alors on pourra être gentil avec la DGA.

    • Polymères dit :

      Ce « truc » c’est ce qui fait la différence entre un simple véhicule blindé et un véhicule blindé permettant d’amener une capacité de renseignement (observation), de tirs de précision et de réactivité comme vous n’en trouverez pas ailleurs sur cette gamme de véhicules.

      Va falloir sortir l’image du passé des véhicules compacts et comprendre ce qu’on recherche aujourd’hui. Avoir de la hauteur pour l’arme c’est un avantage pour diverses raisons, les mêmes qui font que pour un chasseur, être dans un mirador offre un autre point de vue et de possibilités de tirs. En ZUB par exemple, c’est plutôt bien de voir haut, surtout quand on sait que l’environnement est souvent construit à hauteur d’hommes.

      Le simple fait de posséder et de standardiser la tourelle téléopérée pour toute cette gamme de véhicules c’est avoir déjà bien plus que ce qu’on peut voir dans les autres armées. Ailleurs ça reste très largement encore axé autour d’un servant derrière sa mitrailleuse et la tourelle auto c’est du minimaliste, de l’exceptionnel. Disposer en plus de fumigènes, là aussi on franchit un autre monde (pour ce type de véhicules), rien de révolutionnaire, mais généralement on en restait à voir cela sur des véhicules de démos dans les salons et non réellement en fonction.

      Mais c’est tout l’écosystème qu’il y a aussi autour qui compte.
      Vous chipotez mais vous chipotez tout le temps et on dirait presque que vous avez toujours un besoin à vouloir qu’il y ait des désavantages ou des problèmes pour vous rassurer, c’est vraiment un comportement que je ne comprends pas chez vous comme chez d’autres.

    • nexterience dit :

      Vu les capteurs embarqués, celui qui tire sur la tourelle n’a pas intérêt à se louper sans quoi il sera vite découpé.
      Et si la tourelle est haute, elle est donc dangereuse loin et reste dure à viser.
      Et en cas de tourelle hs, il y a 8 soldats prêts a en découdre.

    • nexterience dit :

      Et si un BMP russe se prend un simple rpg, que reste il?

    • dolgan dit :

      Avant toute chose: c’est un véhicule de transport, pas de combat.
      .
      C’est un toureleau téléopéré, vous voulez qu’on le mette où? sur le côté?
      .
      C’est aussi bien blindé (peut-être plus) qu’un tourelleau de VAB.
      .
      Mieux vaut un bout de métal cassé qu’un morceau de viande troué.
      .
      Si ce truc est démoli au premier accrochage, c’est qu’il y a du lourd en face qu’on avait pas vu. Donc je pense que le griffon fera marche arrière et appel a un ami (tir d’artillerie, aviation, mortier, jaguar, …). Mais la perte du tourelleau ne l’empêchera pas d’accomplir sa mission: transporter des troupes.

    • Anton dit :

      bah en fait c’est téléopéré, donc le but c’est que ce soit pas le tireur qui se fasse dégommer comme c’était le cas avant. De toute façon la tourelle c’est pour de l’appui, c’est pas un char de combat. C’est pour du combat débarqué la plupart du temps donc les conséquences ne sont pas les mêmes que si un char perd sa tourelle.

    • Wagdoox dit :

      La remarque est légitime
      Il faut juste comprendre que ce véhicule a une vocation de supériorité donc on se fout d’etre Discret sur en Afrique avec une colonne de poussière derrière ou n’importe où avec le bruit moteur. Ensuite c’est teleopere donc aucun risque pour l’equipage si la tourelle est détruit, on fait immédiatement appelle à calibre largement plus gros ou au voisin

      • Polymères dit :

        Surtout rappelons que la force vient du groupe de combattants embarqués, le véhicule s’articule autour de lui, pour lui, nous n’en sommes pas encore à faire une guerre des machines. L’idée d’une guerre entre véhicules reste encore un peu un esprit guerre froide avec une invasion de blindés adverses, pourtant ce sont bien les hommes qui font la différence.
        Aujourd’hui vous avez de l’équipement individuel qui permet d’être un peu plus performant que le combattant d’hier, le lourd d’en face ne nécessite pas d’avoir du lourd chez nous, des combattants débarquant d’un pick-up avec du missile anti-char peuvent être plus dangereux (car plus discret, plus mobile) qu’un gros blindé de 40t . Ceci est une réalité, ceci est un aspect des combats actuels qu’il faut considérer en arrêtant de penser toujours qu’il faut un char pour détruire un autre char, qu’il faut un blindé pour en neutraliser un en face etc…

    • Yannus dit :

      Dans les commantaires, ne sont pas pris en compte amha la portée d’une 12.7. ( 1200m).
      donc le VBMR est plus haut et plus visible mais s’il tire de plus loin, ce n’est pas grave.

    • Michel dit :

      Je me suis posé la même question… Nos ingénieurs de l’armement devraient s’inspirer de RETEX de nos troupes sur le terrain avant de concevoir ce type d’engin !

      • Polymères dit :

        Justement, ça s’inspire des RETEX bien plus que vous ne l’imaginez, ce sont vos retex d’internautes qui ne sont pas pris au sérieux par les ingénieurs…

        • ULYSSE dit :

          Un peu Facile. Les RETEX concernent des conflits passés (Afgha) ou particuliers (Barkhane). Utiles certes, mais pas suffisants. Une guerre ne ressemble jamais à une autre. J’espère que ‘l’on n’a pas conçu le GRIFON exclusivement pour faire des guerres disymétriques en Afrique !
          Ensuite les ingénieurs font ce que l’on leur demande de faire…….Et manifestement l’objectif premier est l’export, l’AT est devenu un client de lancement pour les industriels français.

          • nexterience dit :

            Avotre avis, sol est équipé de Scorpion et de filtres NBC, c’est pour la guerre asymétrique?

    • Max dit :

      Avec ses systèmes de détection comme l’Antares 360° (Thales) parions que l’assaillant sera « traîté » avant de pouvoir endommager la tourelle !
      Gageons que Harry Potter soit heureux que les troupes gauloise fassent partie du Griffon d’or !!!

    • Blondin dit :

      le truc s’est que Arquus est en charge des tourelleaux (via Panhard), et ils n’ont pas vraiment d’experience dans ce domaine, c’est d’ailleurs étonnait que ça ne soit pas Thales qui ait eu le business… alors qu’ils participent à la fabrication du Protector, avec Kongsberg, qui équipe déjà les VAB TOP. Et ces tourelle ne sont pas particulièrement blindées, c’est meme un peu léger.

  4. Gandalf dit :

    Je trouve ce vehicule et le scorpion vraiment moche, mais bon c’est pas un concours de beaute. Sinon cela a l’air du bon matos avec bonne puissance de feu, electronique et detecteur moderne et la climatisation ce qui devrait rendre la vie plus agreable! En plus a €1m l’unite ca sent la bonne affaire. Maintenant faut attendre les retours d’opex
    En tous cas bravo pour un programme qui tient la route

    • NRJ dit :

      Je trouve que. En soit, je pense que comme modèle d´armée de terre, on aurait du plutôt avoir des VBCI avec un tourelle de 40 mm et missiles MMP, et des jaguars basés sur les Vextra de Nexter (8×8, suspension hydropneumatique, canon de 120mm avec recul limité, 35 t, 700 ch) quitte à en avoir moins en quantité. Combiné à l´usage des roues, on pourrait avoir des forces médianes capables d´affronter à la fois des forces lourdes (cela fait partie des possibilités d´engagement et on pourrait en avoir plus vite qu´on le pense, quand on voit les moyens qu´avaient par exemple les séparatistes ukrainiens) et des forces plus légères et mobiles (type Afghanistan) en particulier en terme de mobilité et maintenance.

      • Polymères dit :

        Contre les blindés russes des séparatistes, les ukrainiens s’équipent en missiles anti-chars et non en blindés lourds

        • ULYSSE dit :

          Question de cout et de disponibilité. Les chars sont également en commande.

          LE VBRM ne se jusitife que pour donner du travail aux bureaux d’étude et pour développer l’export.

          Augmenter le nombre de VBCI en version VTT (IFV pour les anglophones) et les compléter par un nombre supérieur de VBRM léger (SERVAL) qui est le vrai successeur du VAB, aurait suffi …et couté moins cher au contribualble.

          • Gandalf dit :

            Pour info un vbci coute presque €3m et les scorpions/griffon ne coutent que €1m avec des couts de maintenance plus abordables.
            Le griffon est un APC et le vbci est un IFV, donc pas vraiment la meme utilisation. Pas besoin d’un marteau quand un tournevis fait l’affaire

          • nexterience dit :

            Vous connaissez le prix d’un vbci VTT pour affirmer cela?
            Je pense que vous dites de grosses bêtises ! vous êtes troll anti français ?

          • Thomas dit :

            Pas d’accord.
            Le vbmr est la clef de voûte de programme scorpion.
            Pour l’export si l’objectif est celui ci le Serval est bien plus adapté à la demande.
            Le vbmr est un produit purement français répondant à un besoin et une doctrine française.
            Pour le vbmr léger d’ailleurs j’ai bien peur qu’un 4×4 de 17t s’avere être une vraie saucisse sur route et un parpaing en roulage tout terrain.
            Le temps nous le dira.

          • Hermes dit :

            VTT != IFV
            VCI == IFV

          • NRJ dit :

            @Ulysses
            C’est intéressant. Vous avez le même point de vue que la bundeswehr qui divise sont infanterie entre les boxer lourds (véhicule de transport d’infanterie lourd de 35 t rivalisant d’ailleurs à l’export avec le VBCI lorsqu’il est en version VCI) et les véhicules plus léger 4×4 comme l’Eagle ou le Dingo, qui s’apparentent au VBMR léger.

            Le concept n’est pas inintéressant, sachant que les VBMR de 25 t vont épauler des VBCI de 27 à 30t selon les versions, la seule différence majeure étant le (petit) canon de 25 mm. On est donc quasiment en train de multiplier les modèles là où on devrait justement d’ réduire le nombre.

            Pour développer l’export, Nexter a déjà le Titus en version 6×6 (la version 4×4 est le VBMR léger) qui a eu son premier vrai contrat le 25 juin avec la République Tchèque.

      • Blondin dit :

        j’espère que la tourelle T40, avec le 40mm CTA équipera en retrofit les VBCI, cette tourelle existe, elle est déjà développée, et doit être montée sur les VBEX du Qatar. Mais ça réduirait la capacité d’emport du VBCI d’une personne, et l’EMAT ne voulait pas transiger sur ce point… mais ils peuvent changer d’avis !

  5. Thomas dit :

    Hâte de connaître les premières impressions et Retex des utilisateurs !

  6. mich dit :

    Bon ,et bien vivement que cela fonctionne , les unités concernées le méritent bien .On va commencer à voir si notre armée réellement post guerre froide s ‘améliore ou retombe dans ses travers.

  7. Aurel dit :

    Un tourelleau est forcément exposé et ce n’est pas un problème.

  8. Titispv dit :

    Je trouve dommage qu’on soit limiter à 2+8 pax une config à 2+9 aurait été mieux en version infanterie

    • Thoms dit :

      Version de infanterie ?!? Un groupe de combat 00 c’est 8 pax en comptant le chef de groupe, vous voulez faire quoi avec votre 2+9?!? Vous êtes déjà monté dans un blindé etc ?! Si on n’a un cyno ou autres spécialistes rattaché à la section il monte avec le groupe d’appui qui dispose de moin de pax dans sont groupe et en ayant 1 place de libre dans sont blindé, donc je voit pas se que vous trouver de dommage la

      • Titispv dit :

        Donc si on suit votre raisonnement on a le cds et son soa dans le même engin une belle bêtise
        Il faut 9 places et 2 d’équipage pour séparer le soa du cds donc griffon 1 avec le groupe appui le cds et son radio
        Griffon 2 3 4 avec 1 groupe de combat chacun et le soa auxsan

        • Thoms dit :

          Ouh la où ai-je dit que le cds et le soa sont dans le même ils sont tout les deux dans deux roulettes différentes, cds en milieu de dispositif et le soa en arrière. Deuxièmement le groupe d’appui comme sont nom l’indique reste toujours en arrière des groupes de combat pour pouvoir appuyer efficacement lesdit groupes de combat, l’équipe fait partie du groupe combat sur les 8 places à l’arrière y’a toujours 1 place de disponible pour un spécialiste (tp, cyno etc) la configuration 2+8 fonctionne très bien !! Vous raconter quoi avec votre histoire d’équipage la et je suis militaire actif dans un régiment vbci donc je connais mon sujet c’était juste pour éclairer votre lanterne, 9 place pour avoir un blindé plus long sa sert à rien une section c’est 4 groupe, 3 groupes de combat dit 00 et 1 groupe d’appui un groupe c’est 8 pax comprenant le pilote et le ctvi (radio tireur) de c’est amplement suffisant pour faire la guerre et comme dit plus haut y’a de la place pour un ajout de spécialite suivant la mission, euh le soa auxan ?!?!! Les auxan ont leurs propres roulettes (blindé) et suivent l’action avec nous, j’ai été au mali en rci, rca donc je sait de quoi je parle comparer à vous qui sortez des inepties

          • Titispv dit :

            Déjà je vais vous demandez de vous calmez

            Donc vous êtes peut être un preu soldat sur son beau VBCI mais une section française c’est 40 pax donc pas de places en rabe de plus lauxsan est intégré dans la section et donc dans l’un des 4 véhicules
            Vous Étes soldat dans quelle jeux vidéo ?

        • Polymères dit :

          Comme Thoms le dit, il faut le comprendre la composition d’un groupe de combat avant de croire que la gestion humaine d’une compagne se base sur une masse humaine qu’il faut optimiser au maximum dans un véhicules.
          En France le besoin n’est pas de 9 places embarqués, mais de 8.
          Un groupe de combat c’est un chef d’équipe et 2 trinômes, il y a donc techniquement une place vide à l’arrière que peut venir combler un autre personnel.
          La configuration et la symétrie du véhicule impose industriellement un chiffre paire, généralement quand un véhicule à une place impair, c’est souvent que cette place supplémentaire est une optimisation d’un espace vide.

          Donc pour nous français, le besoin réel pour un groupe de combat est de 7 places à l’arrière et la 8e on verra un peu plus bas. Chaque groupe possède son chef d’engin qui gère également l’armement du véhicule et un conducteur.
          Dans une section il y a 3 groupes de ce genre, il y a aussi un groupe d’appui anti-chars (eryx) qui lui est composé de 5 personnels (2 équipes de 2 et le CDG) + le chef d’engin et le conducteur. Enfin il existe aussi une équipe de commandement qui est composé du chef de section, du SOA, d’un « radio » et de deux tireurs de précision.
          Ces personnels là viennent combler la 8e place. En général on met tout le temps dans le groupe appui les deux TP, comme cela on a un groupe de 7 comme un groupe de combat. Le CDS, le SOA et le radio se répartisse ensuite les places vacantes et un auxsan ou un traducteur peut très bien aussi s’y greffer (à voir au niveau compagnie les besoins dans une mission).
          Avant que vous allez me dire que ce n’est pas normal d’avoir le radio séparé du CDS, rappelons que chaque engin blindé reste (et le sera encore plus demain avec Scorpion) un élément communiquant, le radio ayant un intérêt une fois débarqué et éloigné des véhicules. Souvent on le met avec le groupe d’appui pour avoir à ce niveau un fusil en plus. Mais cette répartition est à la diligence du CDS, il peut tout aussi bien mettre un voir les deux TP dans un groupe de combat.

          Comprenez donc bien tout cela, vous n’êtes pas en train de découvrir un problème tactique et d’organisation derrière votre ordinateur qui n’aurait pas été vu avant, vous ne faîtes que rechercher une polémique ou un problème face à d’autres internautes qui n’en savent pas plus.

          Un échelon plus haut, au niveau compagnie, il faut savoir là aussi qu’il y a 3 sections comme je viens de citer, qu’il y a une section appui (qui a ses mortiers/MMP-Milan) et une section commandement qui a des véhicules spécifiques au commandement (le VPC par exemple par rapport au VCI dans la gamme VBCI). L’élément réellement structurant du commandement reste plutôt a ce niveau (section commandement), car elle doit être en mesure, via les chefs de groupes, d’assurer le commandement d’une section ayant perdu son CDS et son SOA même si bien souvent, on désigne le plus gradé et le plus expérimenté des CDG comme intérimaire (parfois ça gère, parfois il est dépassé par le niveau de responsabilité), mais souvent une section n’est jamais isolé, donc avec les renforts etc…

          Concernant les véhicules à proprement parlé, parlons surtout de la réalité du VAB qu’on connait depuis des années, celle ou l’on arrive pas à tenir le modèle que j’ai cité plus haut. Le VAB manquant clairement de places à l’arrière avec des combattants tout équipés, on se retrouve en fait avec 6 vrais places au lieu des 10 prévus à une époque du soldat conscrit de 60kg avec son brellage et se serrant à l’arrière. Le VAB Ultima a carrément officialisé cette réalité avec ses 6 sièges. Pensez donc le problème qu’on gère depuis des années à devoir casser les groupes de 7, à devoir avoir des véhicules (donc des membres d’équipages à piocher en « renforts ») pour pouvoir satisfaire le besoin. De 4 véhicules théoriques, on en a besoin de 5, on consomme plus que prévu, impliquant tout ce que vous imaginez…
          Il est temps d’avoir des véhicules adaptés, beaucoup ne le comprennent pas et pensent encore que le VAB est « bien »…

  9. Jay dit :

    Il est factice, pour tromper l ennemi.

  10. bruno dit :

    quelqu’un a tiré au ak sur le sapin de noel pardon le tourello juste pour voir s’il marche encore

  11. ULYSSE dit :

    @petitjean
    Tu ne chipotes pas. Les véhicules Scorpion (VBRM, VBRM léger, Jaguar) ont abondonné les profils bas, difficles à repérer et à cibler et facilement dissimulables,au profit de véhicules très haut et imposants, qui prévilégient le voume habitable et la protection contre les IED. Pas sur que ce choix soit pertinent surtout dan un conflit urbain. Les SNIPERS risquent de s’en donner à coeur joie….les serverurs de LR et missiles AC également. Les russes, en sont restés à des silhouettes très basses et profilées.

    • Dans le Bayou dit :

      Comme le T-14 Armata, 3,30 m de haut, ou le T-15 et le VPK-7829 Boomerang, à peine moins hauts ? Les russes évoluent aussi..

    • Wagdoox dit :

      Justement les véhicules bas intensités ou asymétriques sont haut par projection sans risque majeur alors que les véhicules hauts intensités et symétriques sont bas pour être discret et protéger.
      Le mbt ne sera jamais très haut. Et les autres devront passer après les Rafale cesars Leclerc…

    • Sacha dit :

      Expliquez la pertinence du tireur de précision face à cette section embarquée ?
      Vraie question.

    • Leum dit :

      Scorpion se base sur les RETEX de l’Afghanistan et du Sahel et de tous les conflits depuis la mise en service des VAB et AMX-10RC/ERC-90 Sagaie et du plus récent VBCI qui préfigure déjà Scorpion.

      Je doute que les choix de l’Armée et des experts de la DGA aient été pris à la légère.

    • UnKnown dit :

      Suite aux performances désastreuses des BMP durant la guerre de Tchétchénie, les Russes ont développés le BMPT Terminator, censés être taillés pour les conflits asymétriques / guérilla urbaine.
      Le machin fait 3.44m de haut sur tourelle, donc on est bien sur des profils hauts là aussi. Pas sur qu’il y ait réellement un avantage à être 50 cm ou 1m moins haut face à des ATGM lancés depuis 3km, des Rpg tirés dans le flanc par de l’infanterie ambusquée, ou d’un IED…

      • nexterience dit :

        Red Samovar dit que le Terminator est quasi inutile aux russes: inadapté.
        C’est la différence entre un fantasme et la réalité.

    • Ancien des opex dit :

      @ petitjean @ Ulysse
      Je crois que c’est le retex du VBCI à Serval : le tourelleau du VBCI, assez haut placé, permet de regarder par-dessus les murettes car celles-ci au Sahel, font toujours au moins deux mètres de haut.
      @ bruno
      Lorsque le personnel d’un engin « à l’ancienne » (AMX, AML, VAB,… Marmon) devait s’exposer pour voir par dessus-les murettes, ce n’était pas mieux.

    • sonata dit :

      On rappelle comment les BMP se prennent peignées sur peignées avec des pertes très élevées dans chaque engagement auxquels ils participent depuis leur conception ? À force de vouloir être bon, ce genre de véhicule finit par être mauvais…

    • nexterience dit :

      Les russes en sont restés à des silhouettes basses car leurs engins ne sont pas à jour !
      .
      Les soldats ont grandi et les standards ont évolué pour éviter de contorsionner les fantassins jusqu’à 2040!
      Si les russes pouvaient avoir des engins plus confortables pour préserver leurs troupes, ils le feraient !
      Ce n’est donc pas le faux argument de la rusticité des véhicules d’antan « c’était mieux avant » qui prévaut.

      • Polymères dit :

        Les véhicules soviétiques, tellement ramassés que les combattants embarqués préfèrent être sur le toit du blindé plutôt que dedans. Cela s’est vu chez les russes dès le départ, mais ça se voit aussi dans toutes les autres armées du monde équipés de ces véhicules type BMP/BTR. Eh non, ce n’est pas pour le fun qu’ils vont sur le toit ou par ce qu’il y a trop d’hommes à emporter, ils fonctionnent comme nous, un groupe pour un véhicule sauf que eux, il n’y avait pas la place, dès la sortie des premiers modèles, au moment ou le combattant soviétique n’avait pas une grande corpulence, ni une grande taille, qu’il n’avait qu’une petite musette et son fusil (pas de pare-balles etc…)
        Prétendre que les russes maintiennent ce concept, c’est encore vouloir faire croire que d’un côté on ferait une erreur tactique afin de favoriser une « victoire » russe dans un combat fictif entre la Russie et l’Otan. La réalité c’est bien que les russes pendant 20 ans, ils sont restés à plat, qu’ils n’ont plus rien fait de sérieux et certains veulent voir cela comme le signe que leurs matériels vieillit bien et qu’il est toujours très bon (faut dire que la propagande russe aime également donner ce genre de sentiments).
        Maintenant que les russes envisagent sérieusement à renouveler leur gamme de véhicules soviétiques par des nouveaux, nous voyons très bien qu’ils abandonnent leurs concepts que certains ici aiment vanter comme étant avantageux.
        Et ce n’est pas par ce que les nouveaux véhicules peuvent sembler physiquement long et moins cubique qu’ils sont moins gros et haut.

      • Totorio dit :

        -Se chatouiller et rire seul n’est pas de l’art. Vous êtes en retard d’une bonne dizaine d’années en termes de connaissances sur les équipements russes.

    • bruno dit :

      ben je pense tout pareil . un gentil nenfant qui fait tomber du balcon une grenade .ou sa gentille maman .

  12. beber dit :

    Bonne nouvelle, j’espère que ca va satisfaire les troupes….l’armée de terre va peut être réussir a enfin avoir du matériel correct et dans l’air du temps, treillis moderne, nouveaux fusils,nouveaux véhicules et le fin du fin nouvelle tenue sport…..dommage que je me suis pas engager 15 ans plus tard ( ca sous entend une critique c’est qu’il aura fallu le temps d’une carrière de soldat pour pour changer des matériel basique……)
    Ils ont ils réussit a changer les duvet qui on 30ans?

  13. Frédéric dit :

    Pour moi, c’est ce pare brise unique imposant qui me pose problème, faut il changé le tout à chaque impact de balle ou est il multicouches ?

  14. Ghostrider dit :

    @ petit jean @ alain d : en effet j’ ai la même réflexion de ce côté proéminent et haut perché de la tourelle télé opéré mais j’imagine que tout ceci est justifié.

    C’est un sacré bestiau sacrément équipé au niveau collaboratif et vetronique. je crois que c’est un équipement de rupture déjà entre le VAB de 13 tonnes et ces 24 tonnes du griffon ( presque que le double). Vous vous rendez compte cela fait plus de 50 ans que nous employons la VAB ( 1976-2019). 50 ans c’est à peine croyable.

    Bravo à Arquus et à la défense française. longue vie au griffon en espérant qu’il fasse des heureux aussi à l’export.

  15. Parabellum dit :

    Mieux vaut un tourelleau qu un type buste sorti…mais on aurait pu le carrosser de blindage pour éviter la ferraille …bon on a connu les Jeep ouvertes ou les vbl qu on couvrait de tôles additionnelles…et j espère qu on a prévu un système pour voir vers l’arrière et vers le sol pour taper le type d en face qui rampe avec son RPg…attendons les retex et les standards 2 3 4 …et surtout de la vraie série…les marsouins sauront dire si ça va

  16. Écolocon dit :

    Les concepteurs ont-ils bien pris en compte la protection de l’environnement ?
    Protéger les personnels à l’intérieur (et avec la clime, en plus !) ça n’est pas utile parce que ce ne sont que des militaires.
    .
    C’est du diesel ? Les particules fines ! Le bilan carbone ! Tout le monde s’en fout ? C’est scandaleux.

  17. Criloc dit :

    En combat urbain, il faut des chars et encore…
    Contre des nations modernes, il faut des drones…
    Dans nos (anciennes) colonies, ce griffon n’est pas adapté (trop cher, trop lourd, trop complexe,…)
    Alors cela me semble être un matériel inadapé ou plutôt adapté aux conflits d’il y a 20 ans.
    Rassurez-moi, je me trompe ?
    (On le vend à l’Arabie Saoudite ?)

  18. Europhobe ex-europhile dit :

    Que fait le « drapeau » européen dans cette cérémonie ? Le Machin européen a-t-il participé au financement ?

    • Frédéric dit :

      Fond européen de défense :
      « Sur les 13 milliards d’euros prévus pour la période 2021-2027, 4,1 milliards devraient être alloués à la recherche, avec des subventions de financement intégral (et pas nécessairement de cofinancement). Les 8,9 milliards restants seront investis dans le développement de matériel militaire, cette fois en cofinancement avec les États membres. Les financements du FED pourront alors aller jusqu’à 20% des coûts concernant le développement de prototypes, tandis que les dépenses de tests et de certifications seront couvertes jusqu’à 80%.

      Une part de 5% du budget doit en outre être consacrée à « l’innovation de rupture à haut risque » : on parle ici de financer la recherche technologique à long terme, pour permettre de faire face aux menaces futures, ou apporter une supériorité stratégique dans des domaines technologiques de pointe. »

      Et rappelons que la Belgique doit en percevoir également

    • Lumières dit :

      La France fait partie de l’Union européenne et en est une nation fondatrice.

      Si vous n’êtes pas content changez de pays.

  19. Plusdepognon dit :

    En tout cas, le 46ème griffon est sur la chaîne à Roanne:
    http://lemamouth.blogspot.com/2019/07/deja-le-46e-griffon-sur-chaine-roanne.html

    Autre bonne nouvelle, le COS a enfin ses VPS2 :
    http://lemamouth.blogspot.com/2019/07/deja-le-30e-et-dernier-vps-2-livre.html
    Et ils servent…

    • Jean la Gaillarde dit :

      Pas mal le blog !!! J’ai vu la liste des hommes des FS tombés … Impressionnant. On devrait avoir un mémorial des Forces spéciales à Collioure par exemple, avec tous les noms inscrits. Les américains sont plus enclin que nous à ce genre de recueillement. Dommage ….

  20. Affreux Jojo dit :

    Ce qui m’épate, c’est la différence du dessin entre le proto présenté et le véhicule final. Les flancs droits au lieu d’être inclinés par exemple. Une question j’imagine, paradoxale, de solidité à l’impact d’un flanc d’un seul etnant au lieu de mécano soudé.

    Mais c’est le Jaguar qui m’a le plus surpris. Entre son dessin original et le proto de démonstration. Notamment l’aspect du train de roulement, avec des organes de transmission assez exposés. Comme le glacis avant, qui rpésente un décrochement important, et un véritable « piège à obus »…

    • nexterience dit :

      Concernant les flancs droits du vbmr, je pense que ça provient de la réduction des coûts: mécano soudure bien plus simple pour des perfs balistiques quasi égales.
      .
      Beaucoup de compromis sont fait par rapport auc conceptions idéales pour ne pas dépasser le prix prévu.

      • Thomas dit :

        Les vi présentés ne disposent pas des kits de surprotection avec lesquels on retrouve le design original

  21. Bloodasp dit :

    Vu les capteurs qui a sur le bestiau, détecteur de départ de coup, Sniper, franc tireur.. ils ont pas intérêt à se louper, la tourelle s’orientera immédiatement vers le départ du coup, donc que se soit en zone urbaine ou en raz campagne, la 12.7 ça découpe comme un couteau dans une motte de beurre, avis aux amateurs! Pire, il tire ses fumigènes, débarque son groupe de combat et voila les assaillants sous le feu du groupe de combat, qui en général est équipé d’une mini-mi, AT4, et certainement un tireur MMP, en conclusion attaquer un groupe de GRIFFON demeure une opération plus que risqué….

  22. Raymond75 dit :

    L’humanité a quand même fait de sacrés progrès en 4 000 ans, époque où pour s’entretuer il suffisait d’une lance en bois et d’un bouclier, souvent en bois lui aussi ; quel progrès !

    Mais il y a une piste intéressante pour l’avenir : des guerriers qui s’entretuent dans le désert, comme cela ils ne dérangent personne.

    • Roger Dubreuil dit :

      @ R75
      Dans le désert, il y a des gens. Vous n’y êtes jamais allé voir, on peut le supposer.
      Des gens que les militaires français ont pour principe d’épargner et de protéger des bandes armées qui, elles, croient avoir tous les droits.
      Du moins jusqu’à ce qu’elles comprennent qu’Allah est du côté des Frani.
      .
      Parfois les militaires français sont obligés de prendre des risques énormes pour ça. Manifestement, ceci dépasse votre imagination.
      .
      Au fil de vos commentaires successifs vous êtes sûrement plein de préjugés.
      Tant pis pour vous, mais profitez bien du confort que ça vous donne parce qu’en général dans votre cas, le réveil est brutal, parfois mortel.
      .
      Je continue pour les autres lecteurs.
      Il y a un désert qu’il ne faut pas oublier : la haute mer. Aucune population en haute mer et c’est sans doute pourquoi ce sera là (à plusieurs centaines de kilomètres de toute côte) que l’on utilisera l’arme nucléaire, sans dégâts collatéraux et surtout sans traces ni témoins.
      .
      Pas vraiment hors sujet quand on parle de l’équipement des forces car je parle ainsi du porte-avions.

    • Plusdepognon dit :

      @ Raymond 75
      Le constat d’Einstein est toujours bon. En cas de troisième guerre mondiale, ce sera avec des pierres et des bâtons…

    • Vinz dit :

      Notez qu’au Rwanda il a suffit de simples machettes (en acier certes) pour massacrer 800 000 personnes. Et le carnage attribué à Tamerlan, sans l’aide des VBMR, monte jusqu’à 17 millions de personnes (tout ça très loin de la grippe espagnole au passage).

  23. Jean la Gaillarde dit :

    Raymond75, à mo, avis tu es masochiste. Que fait tu sur un site qui parle d’armées, de combat, de guerre de matériels de destruction alors que tu ne le supportes visiblement pas….. Si c’est par prosélytisme, je te rassure tout de suite …. je continuerais de monter des maquettes de char, de lire Hélie de Saint Marc et de regarder RMC découverte lorsqu’il y a un documentaire sur les armes.
    Pour le Griffon ce qui me gêne c’est que ce tourelle au doit faire un sacré ballant, si haut perché. Il va falloir attendre les retex. Autrement, belle bête. J’ai vu que les américains reviennent au concept de char léger. Nous avions l’AMX10RC, nous aurons le Jaguar. Sur ce coup là, nous ne sommes pas en retard. Le tout couplé avec un Leclerc retrofyté, un nouveau fusil, de nouveaux véhicules de transport et d’appui, un système félin qui va s’améliorer…. et bien elle commence à avoir fière allure notre armée de terre. Moi je suis fier de notre armée et du matériels qui arrivent. On n’a pas à rougir.

  24. Max dit :

    Il faudra attendre les Retex pour juger de la bête. perso le Griffon à l’air d’être bien né.
    Et une version civile, juste pour emmerder du monde sur la Place de la Concorde ! Tut tut c’est moi que v’la !
    Mouais je sais il y a le Sherpa, plus abordable et moins tape à l’œil !

  25. lxm dit :

    il existe des cycles dans l’histoire où à un moment donné c’est celui en l’air( haut véhicule, cavalier) qui domine, et à un autre moment c’est celui sur terre( bas véhicule, archer, piquier) qui domine. Les ricains ont des véhicules hauts, correspondant à leur mentalité où celui qui parle domine les silencieux, les russes ont des véhicules bas correspondants à leur culture où il faut la fermer pour ne pas être tué. L’europe est sensé avoir une culture équilibrée à force de faire la guerre sachant que tout outil sur le long terme pour survivre doit à la fois être offensif et défensif, c’est pas sexy, on ne chope pas les jeunes femmes mais on devient les rois du système D et je pense qu’on doit continuer sur cette voie ou alors dédoubler tous les matériels. Faudrait pas tomber dans le piège de choisir « un camp ».

  26. Aymard de Ledonner dit :

    Sauf votre respect, vous racontez n’importe quoi!
    La DGA ne travaille pas dans l’intérêt des industries de l’armement mais son objectif est de fournir le matériel pour les forces au présent mais aussi dans le futur.
    Donc le premier objectif est d’équiper les forces au présent, mais le second objectif est de s’assurer que les entreprises françaises stratégiques ne coulent pas, de manière à pouvoir faire appel à elles dans 5, 10 ou 15 ans.
    Pour cette raison, les commandes et les livraisons sont étalées dans le temps pour lisser l’activité des entreprises.
    Pour cette raison aussi la DGA soutient l’export sinon l’Etat français devrait commander plus pour maintenir en vie le tissu industriel, la BITD pour les intimes.
    Mais « le besoin » des forces reste le mantra de la DGA. Des programmes sont décalés quand l’argent n’est pas là ou bien le volume revu à la baisse, mais les specs restent celles définies en collaboration avec les forces et l’officier de programme veille au grain.