CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

Les États-Unis soupçonnent la Russie de violer le Traité sur l’interdiction complète des essais nucléaires

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

28 contributions

  1. PK dit :

    on résume : un organisme indépendant, reconnu pour ses capacités, n’a rien vu. Un État non signataire de l’accord croit savoir qu’un signataire n’honorait pas ses engagements… sans preuve.

    On continue à être pris pour des cons, c’est sûr !

    • didixtrax dit :

      Attendez que certains (or-)responsables US déclarent sortir de cet accord dont ils ne sont pas signataires !

    • Pathfinder dit :

      @PK
      Ou alors c’est une expérience hautement scientifique… l’État non signataire en question cherche à savoir jusqu’à où il est possible de se décrédibiliser?

    • Czar dit :

      bah, on parle bien des mêmes qui sont en train de menacer les Iraniens pour – selon eux – ne pas suivre toutes les obligations d’un traité dont ils viennent de se retirer unilatéralement

      la seule façon de rendre la vue aux yankees, c’est de leur taper dans les couilles avec un manche de pioche. Là, ils se mettent à méditer, et à se taire. Ca repose le reste du monde.

    • Laurent Lagneau dit :

      @ Elwin,

      Votre article date de 2011. La fuite dont il est question dans l’article a été constatée en janvier 2017.

      • didixtrax dit :

        certes, mais cela prouve que la détection de cet isotope n’est pas nécessairement lié à un essai nucléaire.

      • Elwin dit :

        Vous avez raison, toutes mes excuses ! Je me rappelais d’une fuite en Russie, il y a un an je crois, dans un de leur centre nucléaire, où l’IRSN avait brillé dans le processus d’identification, et je suis reparti sur leur site sans vérifier la date – ça m’apprendra.

        • Desty dit :

          En vrai c’est effrayant mais il semble que ça arrive souvent les fuites d’iode-131: il y a également eu un cas en octobre 2016, la faute incombait à un réacteur de recherche norvégien cette fois là. Il est possible que des quantités minimes se dégage quand les opérateurs d’un réacteur effectuent un dégazage pour diminuer la pression. Comme l’iode ne vit pas très longtemps, je suppose qu’ils considèrent le dommage collatéral acceptable.

      • Thaurac dit :

        Zut, pas de chance Elwin 😉

  2. Auguste dit :

    « Les traités,voyez vous,c’est comme les jeunes filles et les roses:ça dure ce que ça dure ».(De Gaulle)
    Alors,si comprend bien,les US reprochent aux Russes de ne pas respecter un traité,qu’eux mêmes n’ont pas signé?
    Et maintenant on n’accuse plus les Russes sur ce qu’ils font,mais aussi ce qu’ils pourraient faire.

    • Desty dit :

      Ils nous avaient bien fait une crise d’hystérie quand Chirac a temporisé la ratification de ce traité pour relancer une dernière campagne d’essais. Ensuite, toute honte bu, ils sont revenus nous demander de partager nos données et de les aider à finaliser la conception de leur supercalculateur !

      • Czar dit :

        je n’ai pas le souvenir que ni les autorités us ni leur pressen en ait fait des tonnes à l’époque, c’était plutôt les rats anglais du Pacifique (NZ et Australie qui ont fait leur petit numéro contre le « vilain colonisateur français » – ce qui est très drôle de leur part)

        en Europe, je me souviens des Danois, et des habituels cons manipulés, riend e plus.

  3. Raymond75 dit :

    Les USA reprochent à la Russie de ne pas respecter un traité qu’eux mêmes ont refusé de ratifier … Pendant combien de siècle encore va t’on être asservis par ces imbéciles ?

    • Stoltenberg dit :

      Et maintenant, au lieu d’écrire des inepties, faites travailler le peu de neurones qui vous restent (visiblement).
      .
      Combien de tests nucléaires ont été menés par les US depuis la signature de ce traité ?

      • Raymond75 dit :

        Je suis heureux d’avoir la chance de correspondre avec un être humain si richement pourvu de neurones ; vous en savez plus que le chef US qui indique « Notre analyse […] nous conduit à penser que les activités menées par la Russie en termes d’essais permettraient d’améliorer ses armes nucléaire », ou encore « Je dirais qu’ils ont la capacité de le faire » … Soit dans un langage qui vous est accessible « nous pensons qu’ils ont la capacité de le faire » ! Merci de nous apporter les précisions dont vous disposez.

        Au fait, à quoi sert l’installation Mégajoules de Bordeaux, les recherches sur les missiles nucléaires français et sur le missile de croisière ASMP A ?

        • Stoltenberg dit :

          Ce que je voulais dire par là, en réponse à votre commentaire initial, c’est que les Américains ont effectivement mis fin aux tests nucléaires. Donc la seule chose que vous pouvez leur reprocher c’est de ne pas avoir ratifié ce traité.
          .
          Le megajoule ainsi que les sites HPC servent, entre autres, à développer l’arsenal nucléaire français sans polluer la planète avec des tonnes de poussières radioactives. C’est plutôt raisonnable, non ?

  4. Robert dit :

    « Notre analyse […] nous conduit à penser que les activités menées par la Russie en termes d’essais permettraient d’améliorer ses armes nucléaire », a précisé le général Ashley.
    Il faut rajouter notre analyse HONNÊTE et IMPARTIALE, des fois que des esprits chagrins, voire de sournois complices des méchants russes viendraient à émettre des doutes sur vos « preuves. »
    Quand on est le camp du Bien, faut pas mollir les gars, sinon c’est le bordel!
    Sinon, les armes nucléaires pakistanaises et israéliennes, elles sont conformes à vos désirs ?

  5. Fredo dit :

    Faire la morale aux autres quand on en a aucune. Ca monte au cocotier la couche pleine.

  6. werf dit :

    le renseignement militaire américain est nul et tous les spécialistes le savent. Ils ont été incapables de décrire dans le détail les caractéristiques des nouvelles rames russes, notamment hypersoniques… Il leur faut redorer leur image bien terne s’ils ne veulent pas perdre une partie de leurs crédits. Alors ils font des suppositions. Quant aux fuites, les centrales nucléaires françaises ont été concernées mais c’est secret défense. Quoique, Trump pourrait un jour le révéler…

    • Thaurac dit :

      « ..des nouvelles rames russes, notamment hypersoniques »
      Celles du métro de Moscou? 😉 Jamais en retard, arrivée avant de partir!

  7. Nous aussi on fait des essaies afin d’améliorer les armes nukes. A Broutmeuh-Le-Zouave on fait des minis explosions, mais rassurez-vous, aucune, mais alors aucune source de rayonnement gamma ou autre lâché de particule n’est possible. Car le béton, avec ses petits bras, retient les radiations, fait un noeud avec, les avale, et les rechie sous forme de compost bioluminescent idéale pour les soirées « mutant » entre amis. Le village de Broutmeuh est ainsi devenu une attraction touriste où les moutons à cinq pattes côtoient les serpent à deux têtes, on peut même y voir Julo le boulanger avec sa couille gauche 4 kg?! Viendez visiter Broutmeuh-Le-Zouave!

  8. Frédéric dit :

    Attention, il a essai nucléaire  »classique » et  »tir froid » ou « essai sous-critique » :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Tir_froid

  9. Deres dit :

    Ce qui est effrayant est que ce genre de message médiatique est peut être le début d’un plan de communication du Pentagone pour justifier une reprise chez eux des essais nucléaires a basse puissance … Cela fait des années que certains généraux US militent pour avoir ce genre d’arme afin de détruire les objectifs enterrés sous des montagnes en Iran ou en Corée du Nord.

  10. Colossus dit :

    J’aime bien sur la photo il y a trois extincteurs à l’avant du camion, ce camion capable de faire un raz de marée de 300m de haut sur 3km de long à l’intérieur des terres sur New York… On se calme!!!

  11. Le Glaive dit :

    Toute la doctrine américaine est là : il s accusent les autres de ne pas respecter un traité que eux-mêmes ont refusé de signer ! Il n’y a pas besoin d’aller plus loin : l’impérialisme américain est là, dans toute sa splendeur méprisante.